Bien fait pour ta pomme !

30 janvier 2015

..Boulettes de boeuf aux épinards..

Bon... le salé a été peu présent sur le blog ces dernières semaines... et oui, les dix dernières recettes ont été consacrées exclusivement au sucré. C'est à se demander ce que l'on mange chez les Pommes... Et pourtant, on mange équilibré, j'vous jure. C'est même Mr Pomme qui est derrière les fourneaux la plupart du temps en ce moment pour la partie salée, et je peux vous dire qu'il rigole pas avec l'équilibre alimentaire Mr Pomme ! Mais le rythme des publications m'oblige à faire des choix et quand je dois photographier une blanquette de dinde ou un gâteau au chocolat... je sais pas pourquoi mais l'objectif est tout de suite plus attiré par les charmes de Miss Cacao... C'est étrange ! Enfin, là, il a fait une exception et s'est laissé convaincre par le sourire de jolies petites boulettes de viande qui ont su réveiller sa gourmandise !!! Une belle occasion de passer au salé !

DSC_0538b

 

Pour 36 boulettes de 45 g (oui, j'suis toujours marteau avec mon calibrage...) :

  • viande de boeuf hachée maigre : 1200 g
  • épinards : 3 grosses poignées
  • oignon : 1
  • ail : 2 gousses
  • oeufs : 2
  • chapelure sans gluten : 60 g
  • basilic haché : 2 cuillères à soupe
  • paprika : 1 cuillère à soupe
  • poivre : 1 cuillère à café
  • sel : 1 cuillère à café

On commence par émincer finement l'oignon que l'on fait dorer avec un peu d'huile et de sucre dans une poêle. Quand il commence à caraméliser, on réserve.

Pendant ce temps, on lave et on essore les feuilles d'épinards, que l'on hache ensuite assez finement au couteau. On place le tout dans un grand saladier. On écrase ensuite l'ail que l'on place dans le saladier. Puis on ajoute l'oignon, les oeufs, la viande, la chapelure, le paprika, le basilic, le poivre et le sel, et on mélange bien avec les doigts jusqu'à ce que l'ensemble soit totalement amalgamer. C'est pas très agréable, mais y'a pire et si ça vous dérange vraiment, vous pouvez toujours utiliser des gants. 

Quand la préparation est bien mélangée, on forme des boulettes de la taille souhaitée que l'on dépose au fur et à mesure dans le plat qui servira à la cuisson au four.

On met alors le four à chauffer à 200 °C.

On choisit ensuite l'assaisonnement qui nous fait plaisir. Pour nous, cette fois, ça a été tout simplement un mélange de sauce tomate et de crème liquide, le tout recouvert de fromage, à savoir ici de la mozza et du cheddar rapés. 

Personnellement, pour ce genre de plat, je place le plat au four même si la température n'est pas encore atteinte et je cuits une bonne demie-heure, le temps nécessaire pour bien cuire les boulettes (qui restent moelleuses grâce aux oeufs, à la chapelure et surtout ici aux épinards) et permettre au fromage de gratiner... Ensuite, on sert tout ça bien chaud avec du riz, des pâtes et même du chou-fleur pourquoi pas (c'est super bon avec le chou-fleur). Et si vous vous posez des questions sur ce que vous allez faire avec 36 boulettes... j'vous rassure tout de suite, c'est tout à fait le genre de plat qui se congèle à merveille ! 

 

DSC_0586b

Maintenant, à vous de jouer !

 

Posté par Pour ta pomme à 04:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 janvier 2015

..Petits cumulus fourrés au chocolat (sans gluten)..

Envie de douceur et de légèreté ? Vous êtes au bon endroit ! Ces petites bouchées sont légères et contonneuses, aériennes et vaporeuses... de vrais petits nuages de gourmandise. Si légères, que pour être sûre qu'elles ne s'envolent pas, je les ai lestées avec une pastille de chocolat bien noir... Alors on se laisse tenter ?!

DSC_0737b

Pour 24 bouchées :

  • sucre : 150 g
  • farine de coco : 30 g
  • fécule de tapioca : 15 g
  • farine de pommes de terre : 22 g
  • gomme de guar : 0,5 cuillère à café
  • sel : 1 pincée
  • blancs d'oeuf : 6
  • crème de tartre : 0,75 cuillère à café
  • extrait de vanille liquide : 1 cuillère à café
  • pastilles de chocolat à 70% : 24

On commence par beurrer les empruntes d'un moule à mini muffins.

On préchauffe le four à 180°C.

On mélange bien ensemble 60 g de sucre avec la farine de coco, de pommes de terre et la fécule de tapioca, ainsi que la gomme de guar et le sel.

On bat ensuite les blancs jusqu'à ce qu'ils deviennent mousseux. On ajoute alors la crème de tartre et on bat à nouveau 1 à 2 minutes. On augmente la vitesse du batteur. On ajoute la vanille, puis on incorpore progressivement le sucre restant. On bat jusqu'à obtenir une meringue bien ferme dans laquelle se forme facilement un bec d'oiseau avec le fouet.

On incorpore alors délicatement le mélange des farines dans les blancs d'oeuf avec une maryse, en soulevant doucement la masse.

On garnit les empruntes avec la préparation. On enfonce dans chaque emprunte une pastille de chocolat en faisant bien attention qu'elle soit totalement recouverte de préparation. Puis on place au four pour 20 minutes. Quand les bouchées sont bien dorées, on stoppe le four. On laisse bien refroidir avant de démouler, puis on dépose sur une grille.

Les bouchées se conservent parfaitement dans une boîte métallique... enfin, si vous avez la chance d'en conserver parce que ça part vite vite vite... pas besoin de se concentrer intensément dessus pour cela (c'était un de mes jeux quand j'étais petite, je regardais fixement les nuages, je me concentrais dessus et j'avais le sentiment qu'en faisant ça, j'arrivais à les faire disparaître... ^-^)... tiens d'ailleurs, on dirait bien qu'une main gourmande s'est fait prendre sur le vif ! 

DSC_0799b

Maintenant, à vous de jouer !

Inspiration : Recreating hapiness

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 janvier 2015

..Fondant au chocolat, praliné, rhum et noix de pécan (sans gluten)..

Cela faisait longtemps que je n'avais pas fait un vrai fondant au chocolat. Je parle du fondant hyper culpabilisant avec plein de beurre et sans tentative de substitution pour essayer au moins de se donner bonne conscience. Mais je vous le disais il y a quelques jours, la tendance est à la gourmandise simple chez les Pommes en ce moment. Les desserts de l'enfance qui éveillent en nous de chaleureux souvenirs gourmands sont à l'honneur. Comment passer alors à côté d'un bon fondant au chocolat ? Impossible croyez-moi, alors pas la peine de perdre de temps en cherchant à résister ! Autant se mettre tout de suite aux fourneaux !

DSC_0369b

Pour 8-12 portions :

  • chocolat noir : 200 g
  • sucre : 150 g
  • beurre : 90 g
  • pâte de praliné : 50 g
  • œufs : 5
  • fécule de maïs : 1 cuillère à soupe
  • rhum : 30 g
  • noix de pécan grossièrement concassées

On commence par préchauffer le four à 190°C.

On fait fondre ensemble le chocolat et le beurre coupés en petits morceaux au bain-marie. Quand c'est bien lisse, on sort du feu, puis on incorpore dedans la pâte de praliné puis le sucre. On ajoute ensuite les œufs, l'un après l'autre, en mélangeant bien entre chaque ajout pour que les oeuf soient totalement amalgamés à la préparation. On ajoute enfin la fécule de maïs puis le rhum.

On verse dans un moule chemisé avec du papier sulfurisé, puis on dépose sur la pâte les noix de pécan concassées. On place au four chaud pour 22 minutes de cuisson environ. A la sortie du four, le gâteau doit être pas totalement cuit au centre. On le place alors immédiatement dans un bain d'eau glacée pour stopper rapidement la cuisson et permettre à la croûte légèrement croquante de se former. Le plus dur sera d'attendre le lendemain pour le manger parce que la patience ici fait partie intégrante de la recette pour profiter au maximum du plaisir de ce fondant !

DSC_0328b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24 janvier 2015

..Panna cotta à la vanille et sa gelée de pommes..

A notre retour de France après la pause de fin d'année, il y avait du lait à terminer au plus vite dans le frigo. A la maison, on aime pas jeter, mais avec le décalage, la fatigue et les microbes que l'on ramène à chaque fois de l'avion, on peut pas dire que l'envie de se mettre aux fourneaux était très grande... heureusement, la panna cotta est là pour sauver la mise ! Très rapide et délicieuse, cette recette a permis de liquider avec gourmandise l'or blanc. Comme il me restait de la gelée de pommes réalisée à la fin de l'été, j'ai profité de l'occasion pour vider les stocks là également, et refaire cette association déjà bien appréciée dans une version précédente. Un résultat vraiment délicieux !

DSC_0271b

Pour 10 verrines :

  • lait entier : 750 ml
  • crème entière : 250 ml
  • sucre : 100 g
  • vanille : 1 gousse
  • agar agar : 2 cuillères à café
  • gelée de pommes
  • 1 cuillère à soupe de calavdos

On place le lait et la crème dans une casserole avec le sucre et la gousse de vanille que l'on fend en deux et dont on a prélevé les graines que l'on place dans le lait et la crème. On porte à ébullition. On stoppe alors la cuisson, on couvre et on laisse infuser une petite dizaine de minutes.

On remet ensuite le lait et la crème, débarrassés de la gousse de vanille, à chauffer. Quand l'ébullition démarre, on incorpore l'agar agar et on remue bien pendant 45 secondes à 1 minutes.

On verse le mélange dans des verrines individuelles. On laisse refroidir à température ambiante, puis on place au frais pour 5 heures.

Quand les panna cotta commencent à prendre, on peut les récupérer et déposer dessus une bonne cuillère à soupe de gelée de pommes que l'on a légèrement fait chauffer au préalable pour la liquéfier. Si votre gelée est légèrement acidulée, l'association avec la douceur de la crème est délicieuse. Pensez d'ailleurs à tenir compte de la "puissance" du sucre de votre gelée dans la réalisation de la panna cotta. Si la gelée est très sucrée, réduisez alors la quantité de sucre dans la crème.

 DSC_0287b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 janvier 2015

..Carrés croustillants aux pommes et canneberges..

Quand j'étais encore une vaillante glutenisée, je me régalais de ces petits carrés aux céréales que l'on peut agrémenter de tout ce qui nous passe par la tête. Ma dernière version était très québécoise puisqu'elle associait des pommes et des canneberges... je ne l'avais pas encore publiée (la preuve que je suis un peu à la bourre dans mes publications vu que cela fait maintenant 17 mois que je ne mange plus de gluten) alors j'en profite pour le faire et m'offrir l'occasion virtuelle de me régaler à nouveau de ces petites choses...

P1790733-2b

Pour un moule de 20 cm x 20 cm :

  • farine : 190 g
  • flocons d'avoine : 140 g
  • sucre roux : 150 g
  • bicarbonate de soude : 0,5 cuillère à café 
  • sel : 1 pincée
  • beurre : 180 g
  • compote de pommes : 300 g
  • canneberges séchées : 100 g

On commence par préchauffer le four à 180° C.

On mélange dans un grand saladier l'ensemble des ingrédients secs à l'exception des canneberges.

On coupe le beurre en morceaux et on l'incorpore dans le mélange précédent, en procédant avec les doigts à la manière d'un crumble.

Dans un moule carré, on verse la moitié de la préparation et on tasse bien avec une cuillère. On nappe avec la compote de pommes, puis on éparpille les canneberges dessus, et sur l'ensemble le restant de pâte.

On place au four pour 50 minutes ou jusqu'à ce que le dessus colore.

On laisse bien refroidir avant de démouler, puis on coupe en carrés .

Comme toujours, ça reste délicieux à toutes les étapes : chaud, tiède ou froid... C'est toujours fondant à l'intérieur et croustillant à l'extérieur, et l'association pommes/canneberges est à tomber ! Prochain objectif : une variante sans gluten !

P1790747-2b

 Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , ,



20 janvier 2015

..Flan au caramel et limoncello..

Est-ce qu'on commencerait pas ce billet tout simple en vous souhaitant à tous une belle et heureuse année ? Ben si... mais comme on est sur un blog de cuisine, c'est surtout une année pleine de gourmandises que je nous souhaite, de découvertes gustatives et de frémissements des papilles !

Je démarre l'année (enfin), avec un billet tout simple comme je le disais et une recette tout en douceur, qui symbolise bien l'état d'esprit actuel chez les Pommes... back to l'essentiel ! Mr Pomme qui était un inconditionnel du flan au caramel de sa mamie, a vécu un véritable retour en enfance en plongeant sa cuillère dans ce flan rapidement réalisé pour liquider une bouteille de lait entamée. Alors je ne pouvais pas faire autrement que partager la recette, parce que c'est quand même un sacré compliment de me dire que je suis à la hauteur de sa grand-mère... et oui, même dans le coeur de son homme, il y a des standards parfois difficiles à atteindre ! ^_^

DSC_0501b-2

Pour 9 parts :

  • lait entier : 1 l
  • oeufs  entiers : 8
  • sucre : 140 g
  • vanille : 1/2 gousse
  • fécule de maïs : 20 g
  • limoncello : 2 cuillères à soupe
  • caramel liquide (ici)

On met le lait à chauffer avec la gousse de vanille fendue en deux et grattées. Une fois aue le lait commence à bouillir, on stoppe la cuisson et on laisse tièdir.

Quand le lait a tiédi, on préchauffe le four à 170°C.

Dans un récipient, on place les oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. On ajoute la fécule de maïs et le limoncello. On mélange bien, puis on verse le lait sans cesser de remuer.

On tapisse le fond d'un moule métallique avec du caramel liquide, on fait tourner le caramel pour napper également les parois. Puis on verse la crème par dessus.

On dépose le moule dans un grand plat à rebords hauts que l'on remplit d'eau bouillante (l'eau doit arriver à mi-hauteur environ).

On place le tout au four et on fait cuire pendant 50 minutes à 1 heure. A la sortie du four, la crème doit être bien prise, mais pas trop ferme, c'est-à-dire être légèrement tremblotante.

On laisse reposer toute une nuit au frais pour déguster le lendemain.

La texture est soyeuse, parfaite et le petit goût du limoncello... un délice ! Le goût est subtile alors si ça vous tente, vous pouvez facilement en doubler la dose... ^-^

DSC_0516b-2

Maintenant, à vous de jouer ! 

Posté par Pour ta pomme à 02:12 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 décembre 2014

..Crème glacée et coulis de canneberges à la vodka..

Comme tous les ans depuis que nous sommes au Canada, je ne résiste pas à la tentation des canneberges dès qu’elles pointent le petit bout de leur nez rouge sur le marché Jean Talon. La plupart du temps, je ne sais pas trop quoi en faire, alors elles restent sur mon étagère pendant un moment jusqu’à ce que je me décide à les mettre dans des financiers, un brownie ou autre. Mais cette année, je savais très exactement en quelle gourmandise j’allais les transformer et je peux vous dire que j’en salivais d’avance. Chez les Pommes, on peut pas dire qu’on respecte vraiment les saisons (à part pour les fruits et les légumes), en matière de cuisine c’est ce qu’on veut quand on veut,  du moment que ça fait plaisir… Autant dire qu’on a pas peur d’un bon mijoté en plein été et d’une glace en hiver si l’envie est là… Vous me voyez venir, la glace, on est bien d’accord, c’est toute l’année le bon moment pour s’en régaler… et avec un coulis de canneberges, acidulé comme il faut… c’est une vraie recette de saison !

DSC_0253b

Pour 1 litre de glace environ :

Pour le coulis de canneberges :

  • canneberges : 250 g
  • jus d’orange : 120 g
  • vodka : 1 cuillère à soupe
  • sucre : 100 g de sucre

Pour la glace :

  • crème liquide entière : 250 g
  • lait entier : 500 g
  • sucre : 70 g
  • sirop de glucose : 40 g
  • jaune d’œuf : 6
  • sel : une grosse pincée

 1- Réalisation du coulis :

Dans une casserole, on place tous les ingrédients pour le coulis et on fait cuire à feu doux. On remue bien et on laisse mijoter afin que les canneberges éclatent. On laisse réduire encore un peu la sauce, puis on filtre le tout avec un tamis fin. On laisse refroidir puis on réserve au frais.

2- Préparation de la glace, J-1 :

On place ensemble la crème, le lait, le sel et le sirop de glucose dans une casserole. On fait chauffer.

Pendant ce temps, on bat ensemble les jaunes et sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Puis on verse le lait/crème chaude dessus en fouettant.

On replace le tout dans la casserole, et on fait cuire sans cesser de mélanger avec une cuillère en bois, jusqu’à ce que la crème atteigne 83°C, et qu’elle nappe la cuillère.

On retire alors du feu et on laisse refroidir à température ambiante avant de placer au frais pour toute la nuit.

3- Préparation de la glace :

Le lendemain, on récupère la crème. On fait turbiner en respectant les instructions du fabriquant de la sorbetière. Quand la glace est prête, on récupère le coulis de canneberges.

On verse un peu de coulis au fond d’un récipient allant au congélateur. On dépose par-dessus une partie de la glace. On redépose des coulées de coulis qu’on recouvre de glace, etc.

On place ensuite au congélateur pour que le tout prenne bien.

Après, y’a plus qu’à se régaler. Comme la glace est maison, elle est plus ferme que celles que vous trouvez dans le commerce, donc il ne faut pas hésiter à la sortir un peu avant pour avoir plus de facilité pour réaliser les boules.

L’association de la douceur de la crème glacée et de l’acidulé du coulis de canneberges est une vraie réussite ! A refaire vite vite vite !

DSC_0229b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : A tought for food

Posté par Pour ta pomme à 02:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 décembre 2014

..Cookies au beurre d'amandes (sans gluten)..

Il y a des moments où on a beau être dimanche soir, il a beau être 19h30, faire nuit noire et être plus l’heure de dîner qu’autre chose (à moins que ça ne soit justement parce qu’on est dimanche soir, qu’il est 19h30 et qu’il fait nuit noire !!!), on a envie de sucré… mais une envie qui ne vous quitte pas, une obsession à laquelle la raison succombe… du sucre… Il paraît que souvent les envies irrépressibles de certains aliments sont en fait une manière subtile pour notre organisme de nous faire comprendre que nous avons des carences alimentaires, qu’il faut lui apporter un carburant spécifique pour l’aider à fonctionner… Je trouve cette idée vraiment intéressante… une envie de chocolat… c’est parce que mon corps a besoin de magnésium… une envie de panna cotta, c’est mon corps qui manque de calcium… et une envie de cookies… ça identifie quel besoin selon vous ? Je me questionne encore je dois dire, mais comme je ne prends aucun risque quand il s’agit de ma santé, je ne vais pas attendre de trouver la réponse pour offrir à mon corps ce dont il a besoin… aux fourneaux !

DSC_0144b

Pour 16 cookies :

  • beurre d’amandes crémeux : 250 g
  • sucre : 100 g
  • œuf : 1
  • extrait de vanille liquide : 1 cuillère à café
  • bicarbonate de soude : 1 cuillère à café
  • sel : 0,25 cuillère à café
  • pépites de chocolat noir à 70% : 80 g

On commence par préchauffer le four à 180°C.

Dans le bol du robot, on bat ensemble le beurre d’amandes et le sucre.

On ajoute ensuite l’œuf, la vanille, le bicarbonate de soude et le sel. On mélange bien jusqu’à obtenir une pâte homogène dans laquelle on incorpore enfin le chocolat.

Avec une grosse cuillère, on prélève des portions de pâte. On les roule pour obtenir de belles boules que l’on place sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier cuisson. Attention à bien les espacer parce que les cookies vont beaucoup s’étaler à la cuisson.

On place au four pour 10 minutes de cuisson. Une fois ce temps passé, on sort les cookies du four et on les laisse refroidir sur la plaque avant de les déposer sur une grille. C’est un peu troublant parce qu’ils semblent à peine cuits à la sortie du four et sont très très fragiles (d’où la nécessité de les laisser refroidir avant de les manipuler). Mais éviter la tentation de les remettre à cuire au risque d’obtenir des blocs de béton à la place de ces délicieux cookies ultra cheewy.

En effet, vous verrez que sous la couche croustillante se cache un cœur ultra moelleux ultra cheewy comme je les aime. Ces cookies sont donc parfaits ! Sans gluten en plus… bon on s’entend qu’on se limite à un ou deux étant donné la quantité un peu flippante de beurre d’amandes… mais bon, suffit de se dire que c’est une matière grasse super bonne pour la santé pour se déculpabiliser un peu… ^-^

DSC_0197b

Maintenant, à vous de jouer !

 Source : Pastry Affair

Posté par Pour ta pomme à 14:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 décembre 2014

..Croissants maison avec feuilletage simplifié..

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas fait de boulange alors je dois dire que c’est avec plaisir que je me suis lancée dans cette version « express » de croissants qui titillait ma curiosité depuis plusieurs jours… Vous l’aurez compris « express » est placé entre guillemets parce que ça reste une recette de croissants… donc ne vous imaginez pas les préparer en 20 minutes… il n’en reste pas moins que la méthode est particulièrement allégée, et que pour celles et ceux qui craignent la fameuse étape du feuilletage, cette recette est l’idéal ! Le résultat est vraiment pas mal et moi qui avait peur de me retrouver avec un produit final plus proche de la brioche que du croissant, j’ai été agréablement surprise parce que ce n’est pas le cas. De quoi régaler toute votre petite tribu sans trop d’effort…

DSC_0159b

Pour 10 petits croissants ou 8 de taille classique :

  • farine : 250 g
  • sucre : 35 g
  • beurre froid : 150 g
  • lait tiède : 120g
  • levure de boulanger sèche : 9 g
  • sel : 0,5 cuillère à café
  • jaune d’œuf + lait + sucre pour la dorure

1- J-1. Préparation de la pâte :

On commence par mélanger ensemble dans un petit bol la levure avec le lait tiède et le sucre (attention à bien consulter les instructions du fabricant de levure pour respecter les températures indiquées pour activer votre levure). On recouvre d’une petite assiette et on réserve à température ambiante.

Dans un grand récipient, on verse la farine et le sel. On mélange bien. On ajoute le beurre coupé en gros dès que l’on va écraser dans la farine avec une fourchette. Il ne faut pas trop le travailler de manière à ce qu’il se détache en morceaux de la taille de grosses noisettes.

On ajoute le mélange lait/levure/sucre. On l’incorpore toujours à la fourchette, mais là encore, on évite de trop travailler la pâte de manière à ce que les morceaux de beurre soient toujours bien visibles dans la pâte. L’objectif est donc surtout ici d’amalgamer la pâte pour qu’elle tienne, mais rien de plus. Ça va donc très vite.

On dépose la pâte sur une feuille de papier film. On forme avec un rectangle. On enveloppe la pâte avec le papier film et on place au frais pour 2 heures.

Une fois le temps de repos passé, on farine le plan de travail. On récupère la pâte que l’on étend en un rectangle deux fois plus long que large. On replie ensuite la pâte sur elle-même. Pour cela, on prend chaque rebord du rectangle que l’on rabat sur la pâte de façon à ce que les rebords se posent au centre du rectangle (et là comme vous vous demandez ce que je peux bien raconter, je vous ai fait un joli dessin… Sinon, Ella a été assez gentille pour prendre une photo des différentes étapes de la réalisation qui pourront vous être encore plus utiles...). Au final, on obtient un nouveau rectangle plus petit que le premier. On fait un quart de tour dans le sens des aiguilles d’une montre, puis on rabat de la même manière les deux rebords. On refait un quart de tour toujours dans le sens des aiguilles d’une montre et là on retourne le rectangle de façon à ce que les plis se trouvent sur l’arrière et ne soient plus visibles.

Sans titre

On recommence toutes ces étapes (étaler, plier, tourner, plier, tourner, retourner) trois fois de manière à ce que la pâte ait été étalée à quatre reprise.

Quand tout est fini, on se retrouve avec un rectangle de pâte dont les plis ne sont pas visibles de face (mais placés à l’arrière du rectangle à la suite des différents pliages, tours et « retournages »). On enveloppe le rectangle de pâte avec le papier film dans cette position. Et on place au frais pour toute une nuit de repos.

2- Préparation des croissants :

Le lendemain, on farine le plan de travail. On récupère le pâton que l’on étale (toujours avec les plis à l’arrière) en un rectangle de 40 cm par 25 cm. On peut ensuite découper dedans 8 ou 10 triangles selon la taille que l’on choisit. Pour 10 croissants, on découpe des triangles de 8 cm à la base.

On fait une légère entaille au centre de la base du triangle pour faciliter le « roulage », puis on enroule le triangle sur lui-même pour obtenir de jolis croissants.

On dépose les croissants sur une plaque recouverte de papier sulfurisée. On couvre avec un torchon propre et on laisse lever 2 heures à température ambiante ou mieux dans un four qu’on a très légèrement laissé préchauffer avant.

Quand les croissants sont bien gonflés. On préchauffe le four à 230°C. Pendant ce temps, on les dore avec un jaune d’œuf additionné d’une cuillère à café de lait et d’une pincée de sucre.

On place au four pour 8 minutes, puis on baisse la température à 190°C et on poursuit la cuisson pendant 10 minutes.

On laisse refroidir sur une grille, mais on s’entend que c’est pas la peine d’attendre qu’ils soient tout froids pour se régaler… parce que des croissants tièdes c’est quand même un peu le paradis… en même quand on est privé de gluten, mais qu’on aime faire plaisir à sa moitié au point de jouer les maso… juste la bonne odeur de croissants dans toute la maison est un régal !

DSC_0215b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Home Cooking Adventure

Posté par Pour ta pomme à 14:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 décembre 2014

..Roulé à la confiture de fraise et aux framboises..

C'est encore une recette sucrée que je vous propose, et encore un grand classique, qui va nous plonger dans le monde de l'enfance : le roulé à la confiture. C'est une recette tellement simple que je pense rarement à en faire et pourtant c'est l'un des desserts, petit déjeuners, goûters, tout ce que vous voulez... préférés de Mr Pomme. Et oui, il a un peu de mal à sortir de l'enfance... Surtout si la gourmandise est en jeu !! Bref, ce roulé était l'occasion rêvée pour liquider un pot de confiture à la fraise de l'été dernier... histoire de faire un peu de place sur les étagères pour les pots de marmelade à venir... parce que dans un monde idéal, une gourmandise en remplace toujours une autre...

DSC_0238b

Pour 6-8 personnes :

  • oeufs : 3
  • jaunes d'oeuf : 2
  • sucre : 60 g
  • farine : 60 g
  • confiture de fraises
  • framboises surgelées
  • amandes effilées

On préchauffe le four à 210°C.

On place dans un saladier un oeuf entier avec les jaunes et le sucre. On fouette jusqu'à ce que le mélange commence à blanchir.

On ajoute ensuite les deux autres oeufs entiers l'un après l'autre en mélangeant bien entre chaque ajout. On fouette environ 5 minutes jusqu'à obtenir un mélange mousseux.

On incorpore enfin la farine.

On recouvre une plaque de cuisson de papier sulfurisé. On verse la pâte sur la plaque en prenant soin de l'étaler de manière bien homogène. On place au four pour 8 minutes de cuisson environ.

A la sortie du four, on dépose sur la génoise sur un torchon humide et on roule la génoise avec le torchon pour lui donner sa future forme. On réserve jusqu'à ce qu'elle refroisse. 

On récupère la génoise, on la déroule. On la nappe ensuite la confiture de fraises. Personnellement, je ne l'ai pas imbibée de sirop avant parce que ma confiture était assez liquide. On parsème ensuite avec des brisures de framboise et des amandes effilées.

On enroule la génoise sur elle-même. Puis on l'enroule avec du papier film bien serré et on place au frais pour deux bonnes heures mimum. Y'a plus qu'à attendre l'heure du goûter maintenant !

DSC_0255b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 15:25 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,



Fin »