Bien fait pour ta pomme !

25 août 2014

..Carré d'agneau du Québec, croûte de Parmesan..

Je vous parlais la semaine dernière de ces cassolettes de pétoncles qui avaient ouvert le bal de notre repas en namoureux. La suite était plutôt agréable... Carré d'agneau, croûte de parmesan. Depuis deux ans presque que je vis au Canada, il serait temps que je fasse référence à des cuisiniers d'ici non ? Parce qu'il y en a pas mal. Aujourd'hui, c'est Louis-François Marcotte qui m'a inspirée, un jeune chef bien dynamique et sympathique qui a pour crédo "Des recettes simples qui font plaisir". Et des recettes simples et ultra goûteuses, son livre Sexy : Cuisiner pour deux n'en manque pas ! La recette qui m'avait tapé tout de suite dans l'oeil dès que j'ai commencé à le feuilleter, c'était le carré d'agneau, croûte de parmesan et citron confit. Je savais que je la ferais, il fallait juste que l'occasion se présente. Je n'ai pas suivi la recette complètement : je n'ai pas mis le citron parce que Mr Pomme n'est pas fan (mais moi j'aurais quand même bien aimé... pour une prochaine fois), j'ai rajouté un peu de beurre pour que la croûte soit plus facile à manipuler et tienne bien sur le carré. Mais franchement : quel délice ! Je pense que c'est un des meilleurs plats que j'ai mangé ! Avec une mention spéciale pour l'agneau du Québec de Kamouraska ! Une viande ultra tendre, très douce et fine... bref, vous avez compris que c'est le top cette recette ! Comme pour les pétoncles, les photos ont été prises presto sur le coin de la table... pas question de passer à côté de ce délice pour une séance photo, vous êtes bien d'accord !

DSC_0079-4b

Pour deux personnes :

  • carré d'agneau (avec deux à trois côtes parées par personne selon vos envies et votre appétit !)
  • moutarde : 1 cuillère à soupe
  • chapelure (sans gluten pour moi, ça marche super bien !) : 4 cuillères à soupe
  • parmesan râpé : 40 g
  • persil hâché : 4 cuillères à soupe
  • beurre mou : 30 g
  • poivre concassé, sel

On commence par retirer la couche de gras sur la viande si nécessaire pour bien découvrir la chair. On sale et on poivre généreusement.

On met le four à préchauffer à 220°C.

Pendant ce temps, on saisit le carré d'agneau dans une pôele passant au four avec un peu de beurre et d'huile. Quand la viande commence à dorer, on stoppe la cuisson.

On retire le carré de la poêle et on le badigeonne avec la moutarde.

On mélange rapidement à la main tous les ingrédients pour la croûte, à savoir : la chapelure, le parmesan, le persil, le beurre et un peu de poivre. On malaxe pour obtenir une pâte qui se tient. Puis on la dépose sur le carré d'agneau et pressant légèrement pour faire adhérer le mélange à la viande.

On replace le carré d'agneau dans la poêle et on enfourne pour 12 à 15 minutes.

Quand la viande est cuite, on laisse reposer quelques minutes hors du feu sous un papier aluminium avant de découper et de servir...

Régal assuré !

DSC_0133-3b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Sexy : Cuisiner pour deux de Louis-François Marcotte

Posté par Pour ta pomme à 15:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


22 août 2014

..Crêpes illusion, sans gluten..

Une recette qui ne figurait pas encore sur ce blog, mais dont je raffole ! Vous pensez bien que ce n'est pas parce que je ne mange plus de gluten que je suis privée de ce souvenir d'enfance... les crêpes. Tout le monde a une pensée tendre pour les crêpes de son enfance, et je suis loin de faire exception. Surtout que ma maman est LA REINE des crêpes et qu'elle en avait fait presque une tradition pour le dimanche soir lorsque j'étais plus jeune. Pour moi qui ai toujours (pohhhh... et dire que c'est encore le cas... on grandit jamais vraiment) eu l'angoisse du dimanche soir, ses crêpes aux pommes étaient vraiment un beau moyen de clôturer ces deux jours à la maison avant le retour à l'internat. Et conditionnement oblige, les crêpes restent une gourmandise du dimanche... pourtant, elles sont bonnes tous les jours de la semaine !

DSC_0266-2b

Pour 12 crêpes environ :

  • farine de riz brun : 120 g
  • fécule de pomme de terre : 35 g
  • fécule de tapioca : 45 g
  • farine de teff : 50 g
  • oeufs : 3
  • lait : 400 ml
  • sel : 1 pincée
  • sucre : 1 cuillère à soupe

On commence par mélanger ensemble les farines et fécules (on peut utiliser un mixeur de manière à bien tout amalgamer, mais à la main ça marche aussi). On ajoute le sucre et le sel. On creuse un puits et on y casse les œufs. On mélange doucement en ajoutant petit à petit le lait. Il faut y aller progressivement pour ne pas faire de grumeaux.

On laisse la pâte reposer une trentaine de minutes, puis on fait cuire une louche de pâte dans une crêpière bien chaude, légèrement beurrée.

Et voilà ! C'est tout pareil que quand on mange du gluten... Y'a pas de raison qu'on soit puni quand même !!

DSC_0277-2b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 août 2014

..Côte de porc aux cerises noires et au piment d'Espelette..

Si comme moi, vous aimez le sucré salé, cette recette est pour vous ! Enfin, recette, c'est peut-être un grand mot... disons que c'est une idée pour changer. J'aime beaucoup les associations viande/fruits, et je trouve que le porc est particulièrement docile quand il est question de le marier avec mille et une saveurs différentes... Je l'ai déjà fait convoler avec des agrumes, de la pomme, de la noix de coco, des raisins, de l'ananas, etc... Plutôt frivole l'animal ! Cette fois, il est tombé en amour devant de jolies cerises à la bouille toute ronde, bien charnues et toute en douceur sous leur robe rouge/noire... Et je dois dire que l'animal avait raison parce que son mariage a fait mon bonheur !

DSC_0430-2b

Par personne :

  • côte de porc : 1
  • cerises noires : une dizaine fraîches, lavées et dénoyautées (mais surgelées possible)
  • un trait de vin blanc
  • sel
  • piment d'Espelette

On commence par cisailler légèrement les côtes de porc pendant que l'on met une poêle à chauffer. Quand la poêle est chaude, on ajoute la matière grasse de son choix (pour nous, c'est beurre de cacao... et oui, le chocolat se retrouve jusque dans nos poêles à frire...), on laisse bien chauffer et on ajoute la viande. On fait dorer la viande sur les deux faces, envriron 4 minutes par face.

En toute fin de cuisson, on sale et on saupoudre de piment d'Espelette. On ajoute les cerises dénoyautées. On poursuit un peu la cuisson pour les cerises, mais si la viande commence à être bien cuite, on peut la sortir de la poêle. Moi, j'ai poursuivi encore un peu parce que les côtes de porc étaient vraiment épaisses.

Quand les côtes sont cuites, on les débarrasse et on verse un trait de vin blanc dans la poêle pour déglacer. On sert les cerises et le jus de cuisson avec les côtes.

Franchement, c'est top !!! Bon appétit !

DSC_0418-2b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 août 2014

..Pétoncles flambées au rhum..

Ok, c'est une photo prise rapido sur le coin de la table de la cuisine... j'avoue ! Les vedettes étaient pourtant bien là, mais la photographe très amateur que je suis n'a pas joué son rôle de direction... pas une seule seconde, j'ai cherché à envisager quel pouvait être leur meilleur profil, je leur ai pas demandé de faire la mou une seule fois, c'est à peine si j'ai pris le temps de cadrer... ce n'est pas la motivation qui manquait, mais bien l'impatience... l'envie de passer à la suite ! Mon objectif était simple : immortaliser la présence de ces petites stars pour partager le souvenir avec vous, mais garder le meilleur pour moi, enfin pour nous... le plaisir de les dévorer ! En fait, je les ai pas vraiment conviées dans ma cuisine pour une séance photo... mais avec une idée plus gourmande derrière la tête... Faire de ce dîner du 13 août un petit moment spécial pour Mr Pomme et moi... et oui, c'est pas tous les jours qu'on fête ses trois ans de mariage ! ^_^ Alors tant pis pour les photos, je voulais manger chaud et surtout ne pas rompre le charme de cette soirée par une séance photo qui met le repas en mode "pause"...

Un repas en n'amoureux ça prend quelque chose que je ne fais jamais : un repas en trois temps : entrée, plat et dessert. Enfin, en 5 temps, si on compte l'apéritif et le fromage... Et donc en entrée, avec une petite tranche de foie gras, il y avait ces petites cassolettes de pétoncles, flambées au rhum et justement parfumées avec un peu de poivre concassé et de paprika... un délice ! Ultra rapide à préparer, cette recette minute est vraiment parfaite si vous avez envie de vous faire plaisir, mais pas trop de temps à consacrer à la préparation. L'idéal donc pour un milieu de semaine où le travail ne manque pas !

DSC_0054-3b

Pour une entrée légère (pour 2 personnes) :

  • pétoncles : 20
  • rhum : 1 cuillère à café
  • crème : 50 g
  • poivre concassé
  • paprika
  • sel

On commence par faire dorer les pétoncles avec un peu de matière grasse : beurre de cacao pour nous. Ca va très vite !

Quand elles sont cuites, on jette le rhum que l'on flambe immédiatement avec une allumette. Puis on sale légèrement, on poivre, on ajoute le paprika et la crème. On fait réduire légèrement. Et on sert immédiatement !

DSC_0072-3b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 août 2014

..Coconut margarita..

Oh, ici, il flotte dans l'air comme un espèce de sentiment morose du style "les vacances sont finies et l'été avec lui, bientôt l'hiver et ces 6 mois de pluie, froid, neige, tempête, re froid, déprime et re re froid "... Mais moi, je refuse ! Pas question d'accepter que l'été touche à sa fin quand même... on est mi-août seulement !!! Je suis bien décidée à la faire se prolonger cette toute petite saison estivale, dans mon esprit en tous cas, et dans mon verre également ! Margarita... Noix de coco... vous le sentez pas là, l'été qui revient !

DSC_0020-2b

Par personne :

  • Tequila : 50 ml
  • Triple sec : 25 ml
  • citron vert : 1
  • sucre : 2 cuillères à soupe
  • crème de coco : 100 g
  • glaçons : une dizaine

On commence par presser le jus du citron vert.

Dans un mixeur, on place les glaçons et dessus on verse tous les ingrédients. On mixe bien et selon les goûts on réduit simplement les glaçons en glace pilée ou bien on mixe jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien. On sert immédiatement !

Ca sent pas les vacances à nouveau ça !!

DSC_0046-2b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,



15 août 2014

..Sirop de menthe fraîche..

Terminons la semaine avec une recette qui va nous permettre de mettre un peu d'été en bouteille ! A la maison, on adore la menthe, vraiment vraiment beaucoup... je la mets souvent dans mes recettes sucrées et salées et tous les étés je fais le plein de menthe fraîche que je congèle ensuite pour en profiter tout l'hiver. Cette fois, mon bouquet n'a pas eu le temps de finir au congélateur, car j'avais d'autres plans pour lui... un joli sirop maison ! Je voulais déjà en faire l'été dernier car Mr Pomme apprécie particulièrement un verre de menthe bien fraîche, mais je n'avais pas eu l'occasion de m'y mettre. Cette année, c'est fait et franchement, c'est tellement simple à faire que je pense que je vais vite m'y remettre surtout quand on voit tout ce qu'ils mettent dans les versions industrielles... ne vous attendez donc pas à un sirop vert-shrek et ici la menthe prend le dessus sur le sucre pour un plaisir plus naturel !

DSC_0443-2b

Pour une petite bouteille (400 ml environ) :

  • menthe fraîche (ici menthe marocaine plus goûteuse je trouve) : 150 feuilles
  • sucre : 200 g
  • eau : 250 ml

On commence par laver la menthe, puis on l'effeuille.

Dans une casserole, on met l'eau et le sucre à bouillir. On jette les feuilles de menthe et on cuit pendant 10 minutes à couvert. On stoppe ensuite la cuisson et on laisse refroidir avant de placer le tout au frais pour 24 heures au minimum.

Une fois le temps d'infusion passé, on passe la préparation au chinois. On presse fortement les feuilles de menthe pour bien libérer l'ensemble des sucs. Puis on passe le sirop en utilisant une compresse ou un tissu à fromage pour bien éliminer les impuretés. On met en bouteille et on conserve au frais.

Se conserve ainsi 2 mois si vous arrivez jusque là !

A déguster bien frais avec de l'eau gazeuse, plate, un peu de limonade, une rondelle de citron, quelques fraises... comme vous voulez ! Faites vous plaisir, c'est l'été !!

DSC_0408-2b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 août 2014

..Cookies ultra fondants à la pralinoise..

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais les recettes ont tendance à s'accumuler dans mon ordi et je me retrouve avec des fichiers et des fichiers de recettes et photos non publiées. Vous serez d'accord que de temps en temps un bon ménage s'impose ! C'est ce que j'essaie de faire en ce moment, ce qui fait que certaines recettes réalisées il y a plusieurs mois voire plusieurs années ressurgissent de ma mémoire (enfin, de celle de mon ordi... on s'entend !)... Ces cookies datent de 2012, mais je me rappelle très bien quand et pourquoi je les ai fait (la mémoire gourmande n'est-elle pas la meilleure de toutes au final !) : un petit coup de mou alors que je planchais sur mes dossiers de candidatures pour des postes de maître de conférences en France... Je me rappelle même en avoir fait deux fournées cette semaine là... pour vous dire ! En tous cas, cette recette reste ma préférée de toutes celles que j'ai pu tester en matière de cookies, et maintenant, je vais devoir plancher sur une version sans gluten parce qu'après avoir rédigé ce billet, je suis sûre qu'elle va me tourner dans la tête pendant un pti moment... ah, gourmandise quand tu nous tiens !!

P1660910-2b

Pour 36 cookies :

  • pralinoise : 150 g
  • chocolat noir : 70 g
  • sucre roux : 80 g
  • farine : 110 g
  • poudre à lever : 1/2 cuillère à café
  • sel : 1/4 cuillère à café
  • oeufs : 2 gros
  • beurre : 50 g

On commence préchauffer le four à 160°C.

On fait fondre au bain-marie le chocolat concassé et la pralinoise avec le beurre coupé en morceaux jusqu'à ce que le mélange soit bien lisse.

On mélange ensemble la farine, le sel et la poudre à lever.

On fouette les oeufs avec le sucre et on y incorpore le chocolat/pralinoise et le beurre. Puis on verse dans le mélange sec.

On forme des petits tas bien espacés sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Puis on place au four pour 10 minutes de cuisson.

A la sortie du four, les cookies sont très mous, mais ils vont durcir en refroissant, il faut donc attendre avant de les décoller de la plaque.

Et après on se régale ! Ils sont LE remède contre la déprime et sont parfaits quand tout va bien également !!!! Bref, toutes les excuses sont bonnes pour les faire et les manger ! ^_^

P1660944-2b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 août 2014

..Tarte tatin aux bleuets sauvages..

On commence la semaine avec du sucré... et cette délicieuse tarte tatin aux bleuets. Le bleuet est la baie préférée de Mr Pomme qui tous les ans en fait une cure à la limite de l'overdose... Heureusement que cet alicament est super bon pour la santé, ça lui donne une belle excuse pour en manger des kilos et des kilos (et oui merci les flavanoïdes, ces petites bêtes qui vous aident à lutter contre les cancers et tout et tout...)... Cette fois, j'ai réussi à en sauver un peu pour faire une tarte, et pas n'importe laquelle : une tarte tatin. J'ai farfouillé un peu sur le net pour voir comment les unes et les autres s'y prenaient et j'ai lu quelque part qu'une blogeuse mettait un peu de gélatine histoire de discipliner tout ce bon jus de bleuets... mais sur le moment, je n'ai pas noté l'adresse, et impossible maintenant de retrouver le blog en question... en tous cas, si je le retrouve ou si tu te reconnais, je répare mon erreur tout de suite !

En attendant, je vous propose donc cette délicieuse tarte tatin aux bleuets avec de jolies baies bien compotées pour le plus grand plaisir des gourmands ! Et parce que c'est bon pour la santé les bleuets... bien sûr !

DSC_0390-2b

Pour la pâte brisée :

  • farine : 150 g
  • beurre : 70 g
  • eau très froide : 40 ml
  • sucre : 1 cuillère à soupe
  • sel : 1 pincée

Pour la garniture :

  • bleuets sauvages : 500 g
  • eau : 60 ml
  • sucre : 60 g
  • gélatine : 2 feuilles

1- Préparation de la pâte brisée :

On commence par préparer la pâte brisée et là, c'est rapide avec un robot : on place la farine, le sucre et le sel dans la cuve avec le couteau. On donne quelques impulsions pour bien mélanger. Puis on ajoute le beurre froid coupé en morceaux. On mixe jusqu'à ce que le beurre ait soit totalement incorporé. Puis on verse l'eau et on mixe jusqu'à ce que la pâte se forme. On récupère la pâte, on la pétrit un peu sur le plan de travail avec les mains et on la place au frais recouverte de papier film jusqu'au moment de l'utiliser.

2- Préparation de la garniture :

On place la gélatine dans un bol rempli d'eau froide.

Dans une casserole, on met à chauffer l'eau et le sucre et on porte à ébullition. On ajoute les bleuets et on laisse compoter 5 grosses minutes. On incorpore la gélatine.

3- "Montage" de la tarte :

On préchauffe le four à 180°C.

On dépose la garniture au fond d'un moule antiadhésif.

On récupère la pâte brisée que l'on étale en un rond de la taille du moule. On dépose la pâte sur la garniture en enfonçant les rebords pour coller la pâte au bord du moule.

Puis on place au four pour 40 minutes de cuisson.

Quand la tarte est cuite, on la laisse refoidir totalement dans son moule. Ensuite, on la renverse sur une assiette et si tout fonctionne bien, vous avez un joli jus quand vous découpez vos parts, mais la garniture doit quand même bien tenir grâce à la gélatine.

DSC_0416-2 (2)b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

08 août 2014

..Poulet rôti aux 40 gousses d'ail..

Si vous ne savez pas quoi cuisiner dimanche midi, ne cherchez plus ! J'ai LA recette qu'il vous faut : un poulet bien grillé et délicieusement tendre et parfumé. Il ne faut pas avoir peur des 40 gousses d'ail parce qu'au final, c'est très doux. Ca goûte l'ail, c'est sûr, mais c'est loin d'emporter tout le plat, au contraire ! Cela faisait un moment que je réfléchissais à une recette pour mettre en valeur le bel ail du Québec, réputé pour sa qualité, alors quand on m'a parlé de cette recette, je n'ai pas hésité et je ne regrette rien car c'est un vrai délice ! Laissez-vous tenter de toute urgence !

DSC_0401-3 (2)b   DSC_0369-2b

Pour 6 personnes :

  • poulet fermier (1,9 kilos pour nous)
  • beurre mou : 30 g
  • huile d'olive
  • sel
  • poivre noir concassé
  • eau : 150 ml
  • ail du québec : 40 gousses

Donc on commence par préchauffer le four à 200°C.

On détache les gousses d'ail, mais on conserve bien leur peau.

On "masse" tout le poulet avec le beurre mou. On verse dessus un petit filet d'huile d'olive. On sale légèrement et on le fourre avec la moitié de l'ail.

On dépose le poulet dans un plat allant au four. On le saupoudre généreusement de poivre. On dépose autour les gousses d'ail restantes. On verse délicatement l'eau au fond du plat.

On place au four pour 2 heures, en prenant soin de l'arroser régulièrement tout au long de la cuisson pour que la chaire ne s'assèche pas.

A servir avec une salade pour les plus raisonnables, ou de bonnes frites maison. Mais en tous cas, pensez à goûter aux gousses d'ail bien confites dans le jus de cuisson du poulet... elles sont terribles ! Très crémeuses et fondantes et je suis même sûre que si vous craignez un peu l'ail, vous allez adorer parce que c'est très très très doux !

DSC_0436-2 (2)b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

06 août 2014

..Brioche au beurre de la maison Ladurée..

Cette recette de brioche était dans ma to-do list depuis 2010... griffonée sur le coin d'un cahier, je ne sais plus sur quel blog je l'avais repérée, mais je sais à qui elle appartient : Ladurée ! La maison célèbre pour ses macarons (re re regoûtés il y a quelques semaines à Paris... avec un coup de coeur pour celui à la menthe glaciale...) fait également de très bonnes brioches... et si je doute fort que la recette qui circule sur le net soit la vraie de vraie de la maison, en tous cas, elle donne de succulentes brioches dont la bonne odeur de beurre rappelle vraiment celles de la pâtisserie. Autant dire qu'intolérance au gluten ou pas, je me suis autorisée une bouchée à la sortie du four... Divine gourmandise !

La recette est en plus très simple à réaliser, même s'il faut avoir un peu de temps devant soi étant donné qu'il y a trois séances de pousse... mais bon, en même temps, personne nous demande de rester devant son pâton à essayer de concentrer les ondes alpha et beta de notre cerveau pour en favoriser la levée... Autrement dit, entre deux poussées, la vie continue !

Désolée pour les photos de qualité moyenne prise de nuit (20h30 c'est la nuit ici... -_-) sur le bord de la table de la cuisine, mais comme elles étaient destinées au congélateur, j'ai pas trop eu le choix si je voulais partager la recette avec vous.

DSC_0363-2 (2)b

Pour 12 brioches individuelles :

  • farine : 280 g
  • sucre : 40 g
  • sel : 5 g
  • levure sèche : 12 g
  • oeufs : 4
  • beurre : 180 g

On commence par battre les oeufs en omelette.

Dans la cuve du robot, on dépose la farine avec le sucre, le sel et la levure. On mélange bien pour tout amalgamer.

On creuse un puits et on verse le oeufs, on lance le pétrissage de la pâte. Quand les oeufs sont bien incorporés, on ajoute le beurre coupé en morceaux en plusieurs fois tout en pétrissant. On veille à ce que tout le beurre soit intégré à la pâte avant d'en ajouter à nouveau. Cela peut durer un peu longtemps... il y a quand même 208 g de beurre à incorporer... On poursuit le pétrissage jusqu'à ce que la pâte se détache de la cuve.

On place la pâte dans un saladier légèrement huilé, on couvre sous un linge propre et on laisse levée à température ambiante pendant environ 2h30 (le temps pour la pâte de facilement doubler de volume).

Une fois ce temps passé, on appuie sur le pâton avec le poing pour dégazer la pâte. Elle reprend alors son volume initial. On couvre à nouveau et on place au frais pour 4 heures.

Une fois ce temps passé, la pâte a de nouveau levé. On la récupère et on la place sur le plan de travail légèrement fariné. On divise en 12 parts (d'environ 60 g) que l'on va bouler puis déposer dans des caissettes ou directement dans des empruntes à muffins.

On laisse les brioches lever à nouveau 30 minutes à température ambiante.

On préchauffe le four à 180°C. Puis quand la température est atteinte, on fait cuire les brioches 15 minutes. Personnellement, je ne les ai pas dorées à l'oeuf, mais si ça vous dit, vous pouvez le faire juste avant de les enfourner.

Quand elles sont cuites, on les laisse gentillement refroidir sur une grille et on se régale !!! Natures ou avec un peu de confiture, elles sont délicieuses. Peut-être un peu grasses, mais en même temps, c'est pas tous les jours qu'on mange de la brioche hein !

DSC_0366-2 (2)b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,



Fin »