Le sucré et moi, c'est une longue histoire d'amour. Mais malheureusement, la nature n'a pas prévu que l'on puisse survivre en mangeant uniquement du chocolat... Quelle tristesse ! Pourtant quand on pense à toutes les possibilités qu'il existe avec ce merveilleux ingrédient, on se dit qu'on pourrait bien le cuisiner jusqu'à la fin des temps sans faire le tour des recettes et peut-être même sans s'en lasser. En attendant que l'évolution fasse son travail et décide que, demain, pour subsister les humains devront muter et devenir chocovores, je cède au dictat biologique d'une alimentation équilibrée. Mais cette exigence a aussi du bon quand même, il faut le reconnaître. Regardez un peu ce que je vous ai concocté aujourd'hui : de délicieuses et moelleuses boulettes de dinde aux accents italiens... Un délice, j'vous jure !

P1630075

Pour 6 personnes :

  • 400 g de blanc de dinde
  • 100 g de parmesan
  • 1 oeuf
  • 50 g de chapelure
  • 2 grosses cuillères à soupe de basilic haché
  • 1 cuillère à café de piment doux en poudre
  • sel
  • 1 boule de mozzarella
  • 200 ml de crème liquide

On préchauffe le four à 180°.

On commence par couper en dès la dinde puis on la mixe grossièrement (pas trop pour ne pas obtenir une pâte sans matière). On récupère la viande que l'on place dans un saladier.

On râpe le parmesan que l'on ajoute dans le saladier avec l'oeuf, la chapelure, le piment et le basilic. Puis on sale légèrement. On mélange bien avec les mains jusqu'à ce que tous les ingrédients forment une belle farce homogène.

On récupère des portions de 30 g et on forme des boulettes avec. On les place dans un plat allant au four.

On met le plat dans le four pour 12 minutes.

Une fois ce temps passé, on récupère le plat. Les boulettes ne sont pas encore tout à fait cuites. On les incise et on place dans la fente un morceau de mozza. On arrose avec la crème puis on remet au four pour 8 minutes environ.

On sert aussitôt. Avec du riz, c'est délicieux, mais avec des pâtes aux champignons ça passe aussi très bien... plus que bien même !

P1630084

Finalement, ça serait dommage de ne manger que du chocolat, non ?