29 septembre 2011

..Cookies au chocolat et à l'huile essentielle d'orange douce..

Depuis quelques jours, j'avais une envie irrépressible de cookies pour accompagner ma tasse de thé à l'heure du goûter. Qu'à cela ne tienne, il est bien connu que les frustrations ne sont pas toujours bienvenues et que parfois, il faut aussi savoir s'écouter. Je me suis donc lancée, un peu au pifomètre, mais pas totalement à l'aveuglette puisque je me suis inspirée de petites choses déjà connues. Pour le parfum, la petite bouteille d'huile essentielle d'orange douce a été parfaite. Avec quelques pépites de chocolat noir (évidemment !) pour agrémenter tout ça, j'ai enfin pu assouvir mon terrible besoin de gourmandise !

P1630132

Pour 15-20 cookies :

  • 130 g de farine
  • 50 g de sucre
  • 25 g de sucre roux
  • 1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude
  • 1 pincée de sel
  • 50 g de beurre doux mou
  • 30 g de purée d'amandes blanches
  • 1 oeuf
  • 120 g de pépites de chocolat
  • 4 gouttes d'huile essentielle d'orange douce

On commence par préchauffer le four à 190°.

On bat les sucres et le beurre jusqu'à ce que cela soit crémeux et homogène. On ajoute l'oeuf battu, la purée d'amandes et l'huile essentielle et on mélange bien.

Dans un saladier, on mélange ensemble la farine, le sel et le bicarbonate de soude.

On incorpore progressivement le mélange sec dans le mélange précédent. Puis, on incorpore les pépites de chocolat.

Sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé, on pose des boules de préparation de la taille d'une noix, en veillant bien à espacer parce que les cookies vont s'étaler à la cuisson.

On laisse cuire 9 minutes, puis on pose les cookies sur une grille pour qu'ils refroissent bien.

Allez... On fait chauffer l'eau et on sort la théière ! ^-^

 P1630137

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 16:36 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


26 septembre 2011

..Apple and vanilla buckle..

Parmis les petites choses que j'avais concoctées pour le buffet de notre mariage cet été, il y avait ce délicieux Blueberry Buckle déniché chez Lilo. Je dois dire que j'avais totalement craqué. Déjà, la myrtille, à la maison, on adore et puis le contraste du moelleux du gâteau et du croustillant du crumble, vous le savez déjà : je suis addict ! J'ai récidivé cette semaine, sauf que j'ai changé un peu la recette. J'ai fait un gâteau à base de pommes bien fondantes et j'ai arômatisé la pâte avec de la vanille. Et puis dans le crumble, j'ai ajouté des flocons de kamut. Aucun regret ! Cette recette se prête vraiment à de multiples variations. J'ai déjà en tête un gâteau aux prunes avec des noisettes caramélisées dans le crumble... J'ai ai l'eau à la bouche rien que d'y penser.

P1620910

Pour 8 personnes :

Pour le gâteau aux pommes et à la vanille :

  • 4 pommes golden
  • 200 g de farine
  • 110 g de sucre
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 120 ml de lait
  • 100 g de beurre à température ambiante
  • 1 oeuf
  • 1 cuillère à café de vanille liquide

Pour le crumble :

  • 80 g de farine
  • 70 g de sucre
  • 40 g de flocons de kamut
  • 60 g de beurre mou
  • 1/2 cuillère à café de 5 épices

1- Préparation du gâteau aux pommes :

On commence par préchauffer le four à 190°.

On bat ensemble le beurre et le sucre jusqu'à obtenir une pâte homogène. On incorpore l'oeuf et on mélange.

Puis on ajoute alternativement la farine avec la levure et le lait. On ajoute enfin la vanille.

On verse la pâte dans un moule à manquer.

On pèle les pommes et on les coupe en tranches. On place les pommes sur la pâte et on les enfonce dedans légèrement.

2- Préparation du crumble :

Dans un saladier, on verse la farine, les flocons de kamut, le sucre et le 5 épices. On coupe le beurre en morceaux et on l'incorpore du bout des doigts. On dispose ensuite le crumble sur le gâteau et on enfourne pour 50 minutes environ, jusqu'à ce que le dessus soit bien doré.

On peut le servir à peine tièdi avec une boule de glace à la vanille, mais il reste délicieux le lendemain. Moi, je le trouve même meilleur au bout de 2 jours quand toutes les saveurs se sont bien mélangées. Bref, je suis fan et je pense que vous allez assister à la naissance de nombreux bébés comme je vous le disais déjà plus haut !

P1620917   P1620942

Posté par Pour ta pomme à 19:14 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 septembre 2011

..Polpette di tacchino (boulettes de dinde à l'italienne)..

Le sucré et moi, c'est une longue histoire d'amour. Mais malheureusement, la nature n'a pas prévu que l'on puisse survivre en mangeant uniquement du chocolat... Quelle tristesse ! Pourtant quand on pense à toutes les possibilités qu'il existe avec ce merveilleux ingrédient, on se dit qu'on pourrait bien le cuisiner jusqu'à la fin des temps sans faire le tour des recettes et peut-être même sans s'en lasser. En attendant que l'évolution fasse son travail et décide que, demain, pour subsister les humains devront muter et devenir chocovores, je cède au dictat biologique d'une alimentation équilibrée. Mais cette exigence a aussi du bon quand même, il faut le reconnaître. Regardez un peu ce que je vous ai concocté aujourd'hui : de délicieuses et moelleuses boulettes de dinde aux accents italiens... Un délice, j'vous jure !

P1630075

Pour 6 personnes :

  • 400 g de blanc de dinde
  • 100 g de parmesan
  • 1 oeuf
  • 50 g de chapelure
  • 2 grosses cuillères à soupe de basilic haché
  • 1 cuillère à café de piment doux en poudre
  • sel
  • 1 boule de mozzarella
  • 200 ml de crème liquide

On préchauffe le four à 180°.

On commence par couper en dès la dinde puis on la mixe grossièrement (pas trop pour ne pas obtenir une pâte sans matière). On récupère la viande que l'on place dans un saladier.

On râpe le parmesan que l'on ajoute dans le saladier avec l'oeuf, la chapelure, le piment et le basilic. Puis on sale légèrement. On mélange bien avec les mains jusqu'à ce que tous les ingrédients forment une belle farce homogène.

On récupère des portions de 30 g et on forme des boulettes avec. On les place dans un plat allant au four.

On met le plat dans le four pour 12 minutes.

Une fois ce temps passé, on récupère le plat. Les boulettes ne sont pas encore tout à fait cuites. On les incise et on place dans la fente un morceau de mozza. On arrose avec la crème puis on remet au four pour 8 minutes environ.

On sert aussitôt. Avec du riz, c'est délicieux, mais avec des pâtes aux champignons ça passe aussi très bien... plus que bien même !

P1630084

Finalement, ça serait dommage de ne manger que du chocolat, non ?

Posté par Pour ta pomme à 16:57 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 septembre 2011

..Carrés croustillants aux fruits rouges (et autres petits délires)..

Ca y est les cours ont repris et tout le travail qui va avec. Bon, je ne vais pas me plaindre, ne vous inquiétez pas (quoique...) ! Je suis on ne peut plus ravie d'avoir un poste pour cette année et de retrouver un rythme qui ressemble à quelque chose.

Quand j'ai su que je ne serais bientôt plus une petite Hirudino socialis (def. insignifiante sangsue sociale parasitant le système en se nourrissant du produit du travail de ses congénères, plus connue sous le nom de chômeur ou chômeuse... Notez l'ironie...) et que j'allais rejoindre le monde des travailleurs fiers et productifs, j'ai fait la promesse à Mr Pomme que je ne l'abandonnerais plus jamais le soir pour celui qui était devenu mon amant comme mon pire  ennemi : mon ordi (et oui quand on travaille à la maison, on travaille n'importe quand et surtout jamais quand il faut !) ! Une année de fréquentes désertions de nos précieux moments de bullage total à deux devant un bon film au creux du canap' avait eu pour conséquence de le laisser aux prises d'un terrible démon, le plongeant dans une angoisse des plus effroyables et un état quasi catatonique, alternant avec des phases  d'excitation hystérique, proche de la démence paranoïaque (ils sont tous contre moi !). Je ne pouvais pas sciemment assister à son aliénation, le négliger et le regarder passivement se soumettre et céder aux caprices d'un monstre insatiable et chronophage, un succube malfaisant et tentateur qui attire tout autant qu'il répugne, ses charmes étant à la hauteur de ses abominations...

Vous l'aurez peut-être compris, celui-dont-on-ne-doit-pas-dire-le-nom ici sévit dans de nombreux foyers, aservit, subjuge et contraint nombre de nos hommes (c'est qu'ils n'ont pas la volonté et la force psychique que nous avons nous autres, les femmes...) en ce bas monde... Je parle bien sûr de l'inommable PS3, cet ange déchu...

Mais cette promesse n'a pas été tenue bien longtemps, la dure réalité me rappelant mes obligations. Trois jours après la reprise, je l'abandonnais déjà pour une longue et éprouvante soirée de travail... Plus de 4 heures à se torturer les neurones, à malmener nos cellules grises, à se cabosser le cerveau, à lessiver notre esprit, à essorer nos méninges, à se triturer la cervelle, à asécher notre esprit, à épuiser notre intelligence, à saturer notre encéphale (et je vous jure que je peux continuer comme ça longtemps encore !) dans des conditions de travail déplorables et esclavagisantes avec à peine de quoi manger et boire... Je vous jure, à peine... Juste quelques charcutailles, je ne sais quels fromages et vins et d'insignifiantes petites choses sucrées... Vous voyez quoi... Des circonstances terribles, j'vous dis ! A s'étonner que notre numéro spécial du Bref (le journal interne de notre labo, l'objet et le délit de cette rude soirée) ait réussi à prendre forme... Et vous imaginez bien que ce n'est pas avec ce que j'ai moi-même apporté que j'ai pu égayer cette triste soirée. C'est pas comme si ces petits bidules était un hymne à la simplicité gourmande, ben non, hein Khala, c'est vraiment pas comme si... ^-^ Et pendant ce temps, Mr Pomme... et ben, il sombrait un peu plus... Dur dur la vie !

P1620985-2

Pour un moule de 20x20 (et un bon paquet de carrés... Désolée, mais là, j'ai vraiment pas eu le temps d'estimer le nombre de part, mais en tous cas, à 10, on en a bien tous profité) :

  • 190 g de farine
  • 140 g de petis flocons d'avoine
  • 240 g  de sucre
  • 0,5 cuillère à café de bicarbonate de soude
  • 1 pincée de sel
  • un peu de 5 épices
  • 180 g de beurre mou
  • 300 g de fruits rouges

On commence par préchauffer le four à 180°.

On mélange dans un grand saladier l'ensemble des ingrédients secs, c'est-à-dire la farine, les flocons d'avoine, le sucre, le sel, le 5 épices et le bicarbonate de soude.

On coupe le beurre en morceaux et on l'incorpore dans le mélange précédent, en procédant avec les doigts à la manière d'un crumble.

Dans un cercle carré (ben je sais pas comment dire autrement, un carré à pâtisserie sans fond quoi !) ou dans un moule, on verse la moitié de la préparation et on tasse bien avec une cuillère. On place les fruits dessus, puis on dispose le reste de la préparation.

On place au four pour 50 minutes ou jusqu'à ce que le dessus colore.

On laisse refroidir sur une plaque avant de démouler, puis on coupe en carrés (c'est quand même plus facile quand il est bien froid. Le soir-même, c'était un carnage, mais le lendemain j'ai pu faire de jolis carrés bien nets).

C'est délicieux chaud, tiède ou froid... De quoi satisfaire tout le monde.  C'est fondant à l'intérieur et croustillant à l'extérieur et le contraste entre le sucré de la pâte à biscuit et l'acidulé des fruits est à tomber ! Si Khala se voit bien décliner la recette avec des framboises et de la pistache, moi, j'ai en tête une version qui ne devrait pas tarder à être testée... abricot/mirabelle... Je vous tiendrais au courant...

P1630003-2   P1620994-2

A vous de jouer !

Source : Khala et compagnie

Posté par Pour ta pomme à 22:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,

18 septembre 2011

..La boulange du week-end : pull apart cake chocolat et pistache..

A force de la voir un peu partout, il fallait bien que je me décide à l'essayer. C'est que cette brioche qui s'effeuille a tout ce qu'il faut pour donner envie de succomber à ses charmes. Un look très sympa et une mie bien moelleuse. Si, perso, je me serais bien laissée tenter par la version originale au citron, je ne suis pas sûre que ma balance me l'aurait pardonné parce que si je l'avais fait, c'est toute seule qu'il aurait fallu que je la mange, Mr Pomme n'aimant pas trop le citron. Alors je me suis dit que j'allais plutôt suivre l'inspiration de Manue en utilisant de la pâte à tartiner au chocolat. Et que comme il fallait bien que j'y mette mon petit grain de sel, j'ai ajouté dans la pâte à brioche de la pâte de pistaches, parce que c'est bien connu, chocolat/pistache c'est une association qui tue ! Mais sinon, pour les grandes lignes, j'ai suivi les instructions données par Paprikas ici.

Et c'est comme ça qu'on obtient la boulange du week-end (laquelle va certainement faire rapidement des petits parce que j'ai des sucres arômatisés qui seraient parfaits pour remplacer le citron). Et là, c'est vraiment du week-end qu'il s'agit parce qu'il faut prévoir deux jours pour la réaliser. En effet, il faut la commencer la veille et la laisser reposer toute la nuit au frais avant de se remettre au travail.

P1620883

Pour un moule à cake de 26X12:

  • 390 g de farine
  • 50 g de sucre
  • 1 sachet de levure de boulanger
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 50 ml d'eau
  • 50 ml de lait ribot
  • 40 g de beurre fondu et refroidi
  • 1 grosse cuillère à soupe de pâte de pistaches
  • 2 oeufs moyens
  • pâte à tartiner au chocolat
  • 1 oeuf et un peu de lait pour dorer

La veille 

Dans le bol du robot, on place la farine, puis on creuse un puits dans lequel on verse la levure, l'eau, le sucre, le sel, la pâte de pistaches, les oeufs, le lait et le beurre fondu. On mélange 5 minutes en vitesse un avec le crochet pour ramasser les ingrédients en une pâte collante, puis on passe à la vitesse 3 pour pétrir énergiquement pendant 10 bonnes minutes sans arrêter.

A la fin du pétrissage, on doit obtenir une boule de pâte non collante mais souple. On la place dans un saladier que l'on filme et on réserve au frigo pour la nuit.

Le jour J 

On récupère la pâte que l'on transvase sur un plan de travail légèrement fariné. On la travaille un peu pour la détendre puis on l'étale au rouleau en un grand rectangle de 6 mm d'épaisseur environ. On découpe 5 rectangles de 20 cm par 10.

On nappe généreusement ces morceaux de pâte avec de la pâte à tartiner puis on les découpe en 4.

On place les morceaux dans le moule à cake (légèrement beurré) en les positionnant les uns contre les autres, à la verticale.

On laisse ensuite lever dans le four éteint pendant 2 h 30.

On préchauffe ensuite le four à 180°.

Pendant ce temps, on bat l'oeuf avec le lait puis on badigeonne génèreusement (mais délicatement !) la brioche avec un pinceau.

On la place ensuite au four pour 35 minutes de cuisson en la couvrant avec un papier d'aluminium au bout d'un quart d'heure quand elle commence à bien dorer pour éviter qu'elle ne noircisse trop.

Et voilà le délice !

P1620900

A vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 09:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , ,


17 septembre 2011

..Le Mussamun Curry aux crevettes de Mister Nui..

Quand nous étions en Thaïlande, à Koh Lanta, nous avons eu la chance d'avoir un cours de cuisine improvisé par le cuisinier (de son petit nom Mister Nui) du petit restau (le chili house) dans lequel nous allions assez fréquemment. C'était vraiment très sympa et très agréable de le voir évoluer dans sa petite cuisine au confort plus que rudimentaire et surtout de voir ce qu'il arrivait à faire avec deux/trois ustensiles quand nous avons besoin de 10000 instruments pour arriver au même résultat.

P1560496   P1560732

Il nous a montré deux recettes de curry et nous a aussi procuré une pâte de curry particulière, le mussamun, pour pouvoir refaire la recette à la maison. Ce que je n'ai pas manqué de faire ! Et maintenant, je vous livre le délice (parce qu'il n'y a pas que le sucré dans la vie quand même !!!). Dans la version originale que nous avons mangé c'était avec du poulet, mais on peut le faire bien sûr avec ce que l'on veut comme viande, et même avec des crevettes... la preuve en image.

P1620061

Les ingrédients sont pour une personne :

  • 100 g de crevettes
  • 1/2 oignon
  • 1 cuillère à café de pâte mussamun
  • 1/2 cuillère à café de pâte de curry jaune
  • 1/2 cuillère à soupe de sucre
  • 1 cuillère à soupe de sauce poisson
  • 1 peu de sel
  • 1 pomme de terre de taille moyenne légèrement cuite à l'eau et pelée et coupée en gros morceaux
  • 2 tasses de lait de coco
  • 1 petite poignée de cacahuètes
  • un peu d'huile

On commence par faire chauffer l'huile dans le wok (à feu très vif) et on ajoute les pâtes mussamun et de curry jaune. On les laisse chauffer jusqu'à ce qu'elles embaument.

On coupe l'oignon en morceaux assez gros et on les place dans le wok pour les faire colorer.

Après, on ajoute les morceaux de pomme de terre, le sucre, la sauce poisson, le sel et les cacahuètes. On verse dessus le lait de coco. On laisse cuire à feu doux jusqu'à ce que les pommes de terre soient bien tendres (si besoin on rajoute un peu d'eau). On ajoute les crevettes au dernier moment et on poursuit la cuisson quelques minutes pour les cuire (cela va vite). Et voilà, on sert tout de suite, bien chaud ! Et on ferme les yeux en rêvant aux paysages magnifiques de la Thaïlande !

P1620073

Et puis, comme je vous aime bien, voici en exclu quelques photos des 4 jours que nous avons passé sur Koh Lanta.

P1560677

P1560689   P1570189

P1560951   P1570177

P1570522

P1570125   P1570553

P1570486

 P1570488   P1570245

P1570550   P1570208

P1570252  

P1570712

P1570903

P1570707

P1570725

P1570138   P1570761

P1570979

P1570844

P1580005   P1580076

P1570880

P1580053

Posté par Pour ta pomme à 11:48 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 septembre 2011

..Le mariage des petits choux croustillants de Philippe Conticini et de la crème chocolatée de Pierre Hermé..

Attention tuerie ! Vous êtes prévenus, maintenant, si vous voulez restez, c'est à vos risques et périls (risques gourmands et périls caloriques bien sûr !).

Il y a deux semaines, nous avons été invités à la crémaillère d'une (charmante) collègue de Mr Pomme (et nous avons passés une super soirée avec des personnes très sympas, dans un environnement charmant - petite appartée : je VEUX cette maison ou sa jumelle -, le tout accompagné de bonne musique et d'un buffet délicieux... et oui, quand même ! Je repense encore à la tartinade au pesto maison avec gourmandise... bref...). Je me suis dit que c'était l'occasion rêvée de tester la recette des choux croustillants de Conticini que j'avais vu sur Ca sent beau dans la cuisine et Un déjeuner de soleil. Et je ne me suis pas trompée parce que ça a été une totale réussite si j'en crois les "mmmm" des personnes présentes.

Si j'ai suivi la recette pour la pâte à choux, j'ai suivi la méthode cuisson de Gérard Mulot qui me permet de les réussir à chaque fois. Je n'ai pas non plus réalisé la crème pâtissière au praliné parce que je voulais tester depuis longtemps la crème pâtissière au chocolat de Pierre Hermé et que c'était l'occasion rêvée pour ça. Et c'était pas une mauvaise idée parce qu'elle est à tomber !

     P1620222

Pour une 40ne de petits choux :

Pour la pâte à crumble :

  • 40 g de beurre mou
  • 50 g de sucre roux
  • 50 g de farine
  • 1 pincée de sel

Pour la pâte à choux :

  • 125 g de lait
  • 125 g d'eau
  • 110 g de beurre
  • 5 oeufs moyens
  • 140 g de farine
  • 1 cuillère à café de sucre
  • 1,5 cuillère à café de sel fin

Pour la crème pâtissière au chocolat (les proportions donnent 1 kilo de crème) :

  • 60 g de fécule de maîs
  • 160 g de sucre
  • 700 ml de lait entier
  • 8 jaunes d'oeufs
  • 70 g de beurre à température ambiante
  • 400 g de chocolat noir râpé

1- Préparation de la pâte à crumble :

On mélange ensemble la farine, le sucre et le sel. Puis on ajoute le beurre. On travaille le tout assez rapidement jusqu'à obtenir une pâte homogène.

On étale cette pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé avec un rouleau à pâtisserie pour obtenir une plaque de 2-3 millimètres d'épaisseur. Puis on réserve au frais jusqu'au moment de l'utiliser.

2- Préparation de la crème pâtissière :

Dans une casserole à fond épais, on place la fécule avec la moitié du sucre. On verse le lait en tournant au fouet. Puis on porte à ébullition sans cesser de remuer pour que cela n'attache pas au fond.

Dans un grand bol, on bat les jaunes avec le reste du sucre environ 3 minutes. Puis on arrose avec un peu de lait bouillant, sans cesser de battre.

On verse ce mélange dans la casserole et on porte à ébullition dans cesser de remuer. Quand la préparation bout, on la retire du feu, on transave dans un saladier et on ajoute le chocolat râpé que l'on l'incopore. en remuant doucement. On plonge enfin le saladier dans un récipient plus grand rempli de glaçons.

Quand la crème est tiède, on ajoute le beurre en fouettant vivement. Puis on réserve la crème au frais.

3- Préparation des choux :

Dans une casserole, on verse l'eau et le lait. Puis on ajoute le beurre, le sucre et le sel. On porte le tout à ébullition en mélangeant bien puis on incorpore la farine tamisée en une seule fois.

On mélange à feu moyen pour déssècher la pâte. Quand la pâte se détache facilement des parois de la casserole en formant une boule, on stoppe la cuisson (cela va assez vite).

On peut à ce moment-là transvaser la pâte à choux dans la cuve du robot et travailler avec la feuille. On incorpore les œufs un à un en attendant à chaque fois que l'œuf soit bien intégré à la pâte avant de passer au suivant. A la fin, on doit obtenir une pâte souple qui fait un ruban. Si ce n'est pas le cas, on prend un autre œuf que l'on bat en omelette et on l'incorpore cuillère par cuillère jusqu'à obtenir la bonne consistance.

On préchauffe le four à 200°.

Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, on dresse le choux en les espaçant bien parce qu'ils gonflent à la cuisson.

On reprend la pâte à crumble et on découpe avec un emporte-pièce de 3 cm de diamètre des disques que l'on dépose sur chaque chou.

Puis on fait cuire 30 minutes. Au bout de 10 minutes de cuisson, on entrouvre la porte du four pour laisser la vapeur s'échapper, puis on referme et on poursuit la cuisson. Quand les choux sont bien cuits (ils sont très légers et sonnent creux à l'intérieur), on les décolle et on les place sur une grille pour qu'ils refroidissent.

Enfin, on remplit une poche de crème pâtissière équipée d'une douille lisse. On perce la base des choux et on les remplit de crème.

On peut les conserver une journée au frais sans problème.

Le mariage des saveurs et des textures est parfait : entre le fondant de la crème, le moelleux du chou et le croustillant du crumble... On nage en plein délice !

P1620187   P1620204

P1620247

Sources : Sensations de Philippe Conticini et Larousse des desserts de Pierre Hermé

Posté par Pour ta pomme à 12:26 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 septembre 2011

..Brownies au chocolat fourré à la menthe..

Une petite tuerie sortie hier de mes fourneaux sur une idée piquée sur le délicieux blog d'une gourmande vivant de l'autre côté de l'Atlantique : Lindsey de Gingerbread Bagels. J'adore son blog tout en simplicité et plein de délice et quand j'ai vu cette photo, je n'ai pas résisté : l'appel des papilles a été plus fort que la raison de la balance... Mais regardez plutôt ce que ça donne... vous résistez vous ?!!?

P1620577

J'ai pris l'idée du chocolat fourré dans le brownies de Gingerbread Bagels, mais j'ai gardé la recette du brownies de Martha Stewart qui est tout simplement la meilleur du monde et j'ai choisi des chocolats fourrés à la menthe parce que je suis une grande grande fan !!! D'ailleurs, je le disais il n'y a pas longtemps, cette association est l'une de mes préférées... D'ailleurs, elle donnera lieu à une nouvelle recette prochainement pour un futur dimanche des associations.

Pour 9 personnes :

  • 170 g de chocolat noir
  • 25 g de cacao en poudre (amer)
  • 2 oeufs
  • 90 g de beurre
  • 100 g de farine
  • 120 g de sucre
  • 1/4 cuillère à café de poudre à lever
  • une pincée de sel
  • 18 carrés de chocolat fourré à la menthe

On commence par préchauffer le four à 180°.

On concasse ensuite grossièrement le chocolat et on le fait fondre doucement au bain-marie avec le beurre. On mélange dans un saladier la farine, la poudre à lever, le sel, le cacao et le sucre. On bat les oeufs en omelette, et on les ajoute au mélange précédent. On mélange bien. On ajoute ensuite le beurre et le chocolat fondus. On mélange à nouveau.

On transvase la moitié de la préparation dans un plat carré, et on étale bien la pâte. On enfonce légèrement 9 carrés de chocolat dans la pâte puis on recouvre avec le reste de brownies. On fait cuire ensuite pendant 20 minutes.

On laisse ensuite légèrement refroidir avant de placer les carrés de chocolat restants. On les enfonce légèrement dans le brownies et quand il est totalement refroidi, on peut le démouler et le couper en part en suivant les carrés pour chaque part soit pourvue d'un carré de chocolat  à la menthe.

Honnêtement (bon, je parle pour moi, j'en suis consciente), c'est l'un des meilleurs brownies que j'ai mangé... Vivement que je tombe sur une version de chocolat fourré à la framboise ou à l'orange pour que je puisse varier les plaisirs... ^-^

 P1620593

P1620613   P1620629

Alors, qui continue à résister ?!

Inspiration : Gingerbread Bagels

Posté par Pour ta pomme à 17:00 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 septembre 2011

..Crêpes express au beurre de cacahuètes..

C'est la rentrée et pour remonter le moral des troupes, je vous propose une petite recette qui ravit à coup sûr petits et grands (bon, pour les petits je sais pas, j'extrapôle, j'imagine, parce qu'il n'y en a pas à la maison... mais pour les grands, ça, je peux vous assurer que c'est vrai !). Le beurre de cacahuètes est fait maison, d'ailleurs un de ces jours, faudra que je donne la recette sur le blog, mais celui du commerce convient aussi très bien (c'est juste que souvent, il est plein de ces mauvaises graisses saturées et hydrogènées pas bonnes pour la santé !).

Ici, j'incorpore le beurre de cacahuètes directement dans la pâte à crêpes, ça lui donne un petit goût très sympa. Après, on peut aussi mettre à la place de la purée d'amandes, de la purée de noisettes (yummy !!!) ou encore de la pâte de pistaches. C'est comme on veut et c'est ça qui est bien avec la cuisine... une même base et un goût toujours différent grâce à un seul ingrédient !!! Mais pour l'heure, ce sont les cacahuètes qui sont à la fête... et les papilles de Mr Pomme soit dit en passant...

Et l'autre petit truc sympa de cette recette, c'est qu'il n'y a pas besoin de temps de pause grâce à une petite astuce... incorporer le lait chaud. Du coup, on peut parer à toutes envies pressantes de gourmandise...

P1620535

Pour une 10ne de grandes crêpes :

  • 250 g de farine
  • 3 oeufs
  • 500 ml de lait chaud
  • 3 cuillères à soupe de sucre
  • 1 pincée de sel
  • 2 grosses cuillères à café de beurre de cacahuètes

On commence par mettre dans une terrine la farine, le sucre et le sel. On mélange et on creuse un puits au centre. On casse les oeufs et on les place dans le puits. On commence à mélanger avec une spatule.

Quand le mélange est homogène, on ajoute le beurre de cacahuètes. On mélange à nouveau.

Puis on verse doucement et en plusieurs fois le lait chaud.

Quand la pâte est bien fluide, elle est prête pour être utiliser immédiatement.

Et voilà, y' plus qu'à faire sauter les crêpes... et à les dévorer avec un peu de sirop d'agave...

P1620515   P1620523

Sur ce, bonne rentrée à tous !

Posté par Pour ta pomme à 09:23 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : ,

04 septembre 2011

..Un trio de carottes au cumin pour le jeu des associations..

Miss Petits choux m'a taguée il y a quelques jours pour jouer à un petit jeu : donner sans réfléchir 10 associations de saveurs. L'idée c'est que : "certaines combinaisons d’aliments semblent exister depuis toujours, dans un rapport qui n’est pas de la simple complémentarité, mais semble être quelque chose d’inéluctable, tellement ils vont bien ensemble, comme s’il existait 'un goût dans l'esprit de Dieu' ".

Et c'est tellement vrai !!! Il y a des aliments et des saveurs totalement interconnectés, conçus pour être ensemble et même quand on tente des innovations et qu'on cherche à les séparer, on revient invariablement vers ces combinaisons naturelles... Pour moi, c'est totalement le cas avec :

  • la carotte et le cumin
  • le chocolat et la framboise
  • le chocolat et la menthe
  • le rhum et les raisins secs
  • la mozzarella et le basilic
  • le poulet et l'ananas
  • la noix de coco et la framboise
  • la pomme et la vanille
  • l'amande et la cerise
  • la framboise et le citron vert (c'est quand même pas de ma faute si la framboise se marie avec tout...)

Et ce petit jeu m'a tellement plu qu'en fait, j'ai décidé d'illustrer dans les semaines qui viennent ces associations qui me plaisent tant ! Et même que si ça vous tente, vous pouvez le faire avec moi (et même qu'il y a rien à gagner d'autres que le plaisir de partager ! Mais c'est déjà pas mal !).

Alors je me suis dit que toutes les semaines, pour les 10 semaines à venir, j'allais faire une recette qui illustrerait une des associations et que vous avez la semaine pour me suivre avec le duo proposé si ça vous tente et qu'à la fin de la semaine on pourrait voir ce que nous ont inspiré ces associations magiques. Alors bon, qui m'aime me suive... (ouh... je regrette déjà d'avoir dit ça parce que si personne ne répond à mon appel, bonjour la crise d'angoisse et de larmes de Miss-ma-pomme-seule-au-monde dimanche prochain... ^-^).

Allez en attendant, voici la première recette qui ouvre la semaine de l'association carotte/cumin : un trio de carottes glacées et caramélisées... au cumin donc !

En fait, quand j'ai vu ces carottes multicolores chez notre marchand de légumes, je n'ai pas résisté. Bon par contre, le spectacle est surtout au moment de la préparation parce que comme j'aime les carottes bien caramélisées, ben à la fin, elles perdent un peu de leur splendide... mais qu'à cela ne tienne, cela reste délicieux !

P1620401-2   P1620430-2

Pour 2 personnes :

  • 2 carottes violette
  • 2 carottes jaunes
  • 2 carottes orange
  • 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
  • 1 cuillère à café de sucre
  • 1 cuillère à café de cumin
  • 2 cuillères à soupe de crème liquide
  • 1 grosse cuillère à soupe de parmesan fraîchement râpé
  • eau
  • sel
  • poivre

On commence par peler et couper en tranches assez fines les carottes. On fait ensuite chauffer un wok avec un peu d'huile d'olive et on y place les carottes. On met le sel, le sucre, le cumin et le poivre sur les carottes et on remue bien. On laisse cuire à feu vif 5 minutes en remuant régulièrement.

On baisse ensuite le feu, on ajoute un petit peu d'eau et on laisse cuire à couvert pendant une bonne dizaine de minutes, en remuant régulièrement. Quand les carottes sont bien caramélisées et encore légèrement croquantes, on ajoute la crème liquide et le parmesan. On mélange bien puis onstoppe le feu et on sert immédiatement.

P1620451-2

Alors et vous, vous la voyez comment l'association carotte et cumin ? J'attends vos propositions avec impatience (et gourmandise !).

A dimanche prochain pour une nouvelle association !!!

Posté par Pour ta pomme à 16:34 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,