29 novembre 2011

..Tarte tatin sablée revisitée par Ch. Felder..

Un bon sablé breton au petit goût de beurre, réhaussé de pommes façon tatin... comment résister ?! Ben moi, j'ai pas résisté. Cette recette est l'une de celles qui m'a tout de suite tapée dans l'oeil quand j'ai feuilleté la bible rose de Felder. Je n'ai pas suivi la recette à la lettre. Exit, le chocolat blanc, en dressant au dernier moment, je n'ai pas eu de problème de dégorgement du sablé. J'ai aussi fait la compote à la pomme et à l'orange plutôt qu'à la rhubarbe. Mais sinon, la démarche est celle du grand pâtissier. La réalisation est certes un peu longue, mais elle est en même temps d'une grande simplicité. Du coup, en version mini, je tiens là une autre de mes mignardises de Noël !

P1640020

Pour 6 personnes :

Pour le sablé :

  • 3 jaunes d'oeuf
  • 150 g de beurre mou
  • 130 g de sucre
  • 200 g de farine
  • 1 sachet de poudre à lever
  • 1 pincée de sel

Pour la compote :

  • 200 g de pommes (variété canada pour moi)
  • le jus d'1/2 orange
  • 1 trait de jus de citron

Pour les pommes :

  • 4 pommes (variété boskoop pour moi)
  • 100 g de sucre
  • 3 cuillères à soupe d'eau
  • le jus d'1/2 orange
  • 1 noisette de beurre

1- Préparation du sablé :

On commence par fouetter ensemble les jaunes d'oeuf et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse et double de volume.

On ajoute ensuite le beurre bien mou et on l'incopore avec une spatule en bois.

Lorsque la préparation est lisse, on ajoute la farine, la levure et le sel tamisés ensemble. Et on continue de mélanger jusqu'à obtenir une belle pâte bien homogène.

On enveloppe la pâte dans du film alimentaire et on réserve au frais pour 2 heures.

2- Préparation des pommes :

On préchauffe le four à 180°.

On commence par préparer le caramel. Dans une casserole, on verse le sucre et l'eau, et on place sur feu doux. On laisse cuire jusqu'à l'obtention d'un caramel doré. On le transvase sur une feuille de cuisson et on laisse refroidir.

On épluche ensuite les pommes que l'on coupe en 8. On place les pommes dans un moule et on casse le caramel que l'on dépose dessus. On ajoute la noisette de beurre et le jus d'orange.

On place le tout au four pour 20 à 30 minutes, jusqu'à ce que les pommes soient bien tendres et légèrement dorées.

3- Préparation de la compote :

On épluche et on coupe en gros dès les pommes. On les place dans une casserole avec le jus d'orange et le citron. On laisse compoter sur feu doux.

Quand la compote est prête, on écrase grossièrement avec une fourchette, puis on réserve.

4- Finalisation et montage :

Une fois les deux heures de repos écoulées, on récupère la pâte à sablé. On l'étale sur une épaisseur de 5 mm environ. 

Avec des cercles individuels, on découpe 6 ronds que l'on laisse dans les cercles pour les passer au four (qui est toujours à 180°) pour 20 minutes.

A la sortie du four, on laisse les sablés refroidir légèrement sur une grille.

Au moment du dessert, on dresse les tartes. On dépose une grosse cuillère de compote sur le sablé, et on recouvre de pommes caramélisées.

On sert immédiatement avec une bonne crème montée et une boule de glace et on se régale... Oui, c'est le top du top !!!! Et avec la pâte restante, il suffit de faire des petits sablés nature que l'on découpe avec un joli emporte-pièce.

P1640036

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 09:30 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


28 novembre 2011

..Poulet à l'orange..

J'adore la cuisine chinoise, mais cela faisait longtemps que je n'en avais ni cuisiné ni mangé. Il fallait donc vite y remédier. J'avais déjà testé un poulet au citron à la mode asiatique, mais pas encore à l'orange. Pourtant j'adore cuisiner les agrumes, et les fruits en général. Faut dire que le sucré/salé, c'est très gourmand ! Et puis, cette recette est très simple et très rapide. Pas besoin de 3000 ingrédients introuvables, tout est plus ou moins présents dans vos placards. Et dernière chose, avec le sale temps auquel on a droit et le froid qui commence à s'installer, ce genre de petit plat est très réconfortant parce qu'il apporte un peu d'exotisme dans notre quotidien !

P1630925

Pour 2 personnes :

  • 200 g de blancs de poulet
  • 1/2 cuillère à soupe de sauce soja
  • 1/2 cuillère à soupe de saké
  • 1/2 cuillère à café de gingembre en poudre
  • 3 grosses cuillères à soupe de fécule de pomme de terre + 1 cuillère à soupe
  • 80 ml de jus d'orange
  • 1 cuillère à soupe de marmelade d'orange
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • un peu de piment en poudre
  • 150 g de poivrons (j'ai pris du poivron rouge, vert et jaune) coupés en petites lanières
  • 1 petite poignée de noix de cajou
  • huile de friture

On commence par couper en dès le poulet. On le laisse ensuite mariner dans une assiette creuse dans laquelle on a mélangé le soja, le saké et le gingembre. On laisse reposer ainsi une bonne vingtaine de minutes au moins.

On égoutte ensuite le poulet et on le place dans un sachet congélation dans lequel on a mis les 3 cuillères de fécule de pomme de terre. On ferme le sac et on mélange bien jusqu'à ce que tous les morceaux soient bien enrobés.

Dans une poêle bien chaude, on verse un peu d'huile et on fait revenir les morceaux de poulet jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés. Puis on réserve sur une feuille de papier absorbant.

Dans une casserole, on verse le jus d'orange, on ajoute la marmelade, le sel et le piment. On délaye la fécule et on fait chauffer sans cesser de remuer jusqu'à ce que la sauce commence à épaissir.

Dans une pôele, on fait revenir les poivrons et les noix de cajou. Quand ils sont tendres et légèrement dorés, on ajoute le poulet. Puis on verse la sauce. On ramène le tout à une bonne température et on sert immédiatement avec un bon bol de riz blanc.

J'adore ce genre de plat et comme je suis en train de retomber dans une phase monomaniaque tournée vers la cuisine asiatique, je sens que c'est pas la dernière recette du genre.

P1630940

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 11:57 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

27 novembre 2011

..Un petit tour dans la cuisine de Sandra et hop, je lui pique son gâteau au yaourt et sa pâte à tartiner..

Dimanche 27 novembre, 9 heures pile ! Je suis à l'heure pour mon rendez-vous avec Sandra. Et oui, pour cette nouvelle participation à Un tour en cuisine, ce sont les envies de cuisine de l'épicurienne Sandra qui m'ont inspirées. Encore une fois, c'est un plaisir de participer à ce petit jeu qui nous permet de faire de nouvelles découvertes et nous oblige à visiter depuis ces débuts la cuisine d'une blogueuse. 

Après m'être plongée dans son univers, j'ai fini par me décider sur deux recettes récentes que j'ai associées pour encore plus de plaisir ! J'ai fait une petite modification parce que je n'avais pas de poudre d'amandes. J'ai donc opté pour de la poudre de noisettes et je dois dire que c'était une très bonne idée : ce gâteau au yaourt plutôt original et cette pâte à tartiner maison ont fait des petits déj' de ma moitié un bon moment de gourmandise ! 

P1630897

Pour 6 personnes (soit un moule à manqué de 16 cm de diamètre) :

Pour le gâteau au yaourt à la noisette :

  • 1 yaourt non sucré au lait entier
  • 1 pot de sucre
  • 1 pot de farine
  • 1 pot de poudre de noisettes
  • 1/2 pot d'huile de tournesol
  • 1/2 sachet de poudre à lever
  • 2 oeufs

Pour la pâte à tartiner :

  • 75 g de noisettes entières (avec la peau pour moi)
  • 40 g  de chocolat au lait
  • 35 g de chocolat noir
  • 1 cuillère à soupe d'huile de tournesol
  • 1 cuillère à soupe de sucre glace
  • quelques gouttes d'extrait de vanille liquide
  • 1 petite pincée de sel

1- Préparation de la pâte à tartiner :

On commence par préchauffer le four à 180°.

On place les noisettes sur une plaque et on enfourne pour 10 minutes jusqu'à ce qu'elles dorent. On sort du four et on réserve.

On fait fondre les chocolats au bain-marie.

Quand les noisettes sont refroidies, on les mixe jusqu'à obtenir une poudre assez fine. On ajoute l'huile, le sucre, la vanille et le sel. On recommence à mixer jusqu'à obtenir une pâte bien homogène.

On ajoute alors le chocolat, on redonne un coup de mixeur pour bien amalgamer et on réserve.

2- Préparation du gâteau au yaourt :

On vide le yaourt dans un saladier. Puis on ajoute le sucre et la poudre de noisettes et on mélange. On verse l'huile et la farine avec la levure. On mélange à nouveau.

On ajoute les deux oeufs, en remuant entre chaque. On doit obtenir une pâte bien lisse.

On verse dans le moule puis on fait cuire 40 minutes environ jusqu'à ce que le gâteau soit cuit, c'est-à-dire que la lame d'un couteau plantée en son centre ressorte sèche.

On laisse refroidir sur une grille.

3- Montage :

On coupe en deux le gâteau et on nappe généreusement avec la pâte à tartiner. On peut aussi le saupoudrer avec un peu de sucre glace.

En tous cas, rien de tel pour un bon goûter ou pour bien démarrer la journée au petit déj' !

Merci Sandra !

P1630840

P1630893

Et maintenant, allons voir ce que Diplo a choisi dans ma cuisine...

Source : Des envies de cuisine

Recette publiée dans le cadre de la participation à Un tour en cuisine

Posté par Pour ta pomme à 09:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

25 novembre 2011

..Chocolat chaud à l'ancienne qui réconforte au bon petit goût de griottine..

Désolée à tous pour ce silence, mais parfois, les circonstances et les aléas de nos vies nous éloignent de ce que l'on aime et des activités qui habituellement nous font plaisir. La vie nous met parfois des petits coups de pied dans les dents et dans ces moments-là, cuisiner devient le moindre de nos soucis. Mais après-tout, quand ça ne va pas, il faut trouver des moyens de se remobiliser pour avancer, et finalement comme souvent les remontants les plus simples sont les plus efficaces... le chocolat et ses gourmandises regressives sont un excellent moyen de se replonger dans les doux moments de nos vies et d'oublier un peu le quotidien qui nous pèse. Et puis, parce que c'est aussi ça la magie de la vie, pas de doute que de nouveaux bonheurs viendront bientôt sécher les larmes d'hier. Et pour commencer à retrouver l'envie de sourire, un bon chocolat chaud à l'ancienne avec un petit goût de griottine, c'est toujours ça.

P1630957

Par personne :

  • 30 g de chocolat noir
  • 2 cuillères à soupe du sirop des bocaux de griottines (cerises à l'eau de vie)
  • 1 cuillère à soupe de fécule de maïs
  • 250 ml de lait écrémé

On commence par hacher finement le chocolat noir. On le mélange avec la fécule de maïs.

Dans une casserole, on place le mélange chocolat et fécule. On verse un peu de lait pour diluer, puis on ajoute le reste du lait et on place sur feu doux. Sans cesser de remuer, on porte le tout à petite ébullition. Quand le mélange commence à épaissir, on ajoute le sirop. On mélange bien puis on sert immédiatement.

Si besoin, on peu rajouter un peu de sucre. Mais personnellement, je préfère quand c'est un peu amer.

Voilà qui réconforte tous les coeurs abîmés.

P1630962   P1630973

Posté par Pour ta pomme à 18:25 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 novembre 2011

..Un petit tour dans la cuisine de Céline et hop, je lui pique sa quiche mascarpone et bacon..

Dimanche 13 novembre, 9 heures pile ! Je suis à l'heure pour mon rendez-vous avec Céline. Et oui, pour ma seconde participation à Un tour en cuisine, c'est la kuisine avec un k de la gourmande Céline que je suis allée découvrir. Et je dois dire qu'il a été assez difficile pour moi de me décider sur une recette vu que la demoiselle est plutôt prolifique et poste tous les jours ou tous les deux jours maximum quelque chose. Et ce depuis un an... enfin, un an dans deux jours (joyeux bloganniversaire en avance donc !).

Après avoir parcouru tout son blog deux fois, j'ai enfin pris ma décision. Je sais que c'est une recette plutôt simple qui a retenu mon attention, mais il y a des mots comme ça auxquels je ne peux résister et "mascarpone" en est un. En plus, j'ai déjà sur mon blog une recette dans le genre alors je voulais voir la différence. Et bien, je pense que je ne saurais dire laquelle à ma préférence (ça vous avance beaucoup hein...). Peut-être que celle-ci est un peu plus légère parce qu'il y a moins de mascarpone et de la crème liquide, mais le parmesan de ma recette apporte aussi un petit quelque chose de très intéressant. Bref, je vais continuer à faire les deux ! Pas le choix ! Mais pour l'heure, honneur à la recette de Céline !

P1630500

Pour 6-8 personnes (moule de 28 cm) :

  • 1 pâte brisée aux herbes de Provence (maison c'est mieux)
  • 200 g de mascarpone
  • 150 ml de crème liquide légère (ou pas)
  • 1 oeuf + 3 jaunes
  • 6 tranches de bacon fumé
  • poivre
  • basilic finement haché (oui je n'ai pas pu m'empêcher de rajouter un truc...)

On commence par préchauffer le four  à 200°.

On garnit le moule avec la pâte. Et on place au frais.

On découpe le bacon en petits dès. On les fait cuire dans une poêle jusqu'à ce qu'ils dorent puis on réserve. On bat ensemble les autres ingrédients jusqu'à obtenir un appareil bien crémeux.

On place sur le fonde la pâte les morceaux de bacon, puis on recouvre avec l'appareil.

On fait cuire 20 minutes, puis on baisse la température à 180° et on poursuit la cuisson 15 minutes supplémentaires.

A la sortie du four, on laisse reposer une dizaine de minutes avant de découper et de servir aussitôt avec une bonne salade. Délicieuse chaude, elle l'est encore tiède et tout autant froide le lendemain.

Merci Céline !

P1630488   P1630495

Et maintenant, allons voir ce que Anyana a choisi dans ma cuisine...

Source : Il était une fois... la kuisine de Céline

Recette publiée dans le cadre de la participation à Un tour en cuisine

Posté par Pour ta pomme à 09:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 novembre 2011

..Petits choux de Bruxelles à la carbonara..

Une recette moins glamour qu'hier, je vous l'accorde, mais franchement... qu'est-ce que c'est bon ! J'adore les choux de Bruxelles (je n'aurais jamais pensé dire ça un jour, mais c'est vrai !), et pour mes retrouvailles avec ces petites choses toute verte, je me suis dis qu'une version carbonara pourrait bien le faire... Et j'avais bien raison, ça le fait ! Les photos ne sont pas très flatteuses, mais je vous assure que vous ne serez pas déçus si vous vous lancez dans cette recette.

P1630713

Pour 2 personnes :

  • 250 g de choux de Bruxelles
  • 1 échalote
  • huile d'olive
  • 150 g de lardons fumés
  • 200 ml de crème liquide
  • 50 g de parmesan
  • poivre
  • piment d'Espelette

On commence par faire blanchir les choux 5 minutes dans l'eau bouillante. On les passe puis on les replonge dans une nouvelle eau bouillante pour les cuire 15 minutes.

Quand ils sont tendres, on les rince et on réserve.

Dans une cocotte, on fait revenir l'échalote finement coupée avec l'huile d'olive. On ajoute les choux coupés en deux et quand ils commencent à dorer, on incorpore les lardons.

Quand tout est bien cuits, on ajoute la crème et le parmesan fraîchement râpé. On poivre et on assaisonne avec un peu de piment. Et on sert aussitôt.

Voilà comment se régaler à moindre frais. Et puis, les choux de Bruxelles, ça change un peu !

P1630726

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 09:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

07 novembre 2011

..Les petits choux tricotés de C. Felder..

Chez les Pommes, on aime se compliquer la vie et surtout se trouver du travail là où il pourrait y avoir du glandage devant la télé ! Comme si le boulot ne nous suffisait pas, on s'est mis en tête de refaire notre salon... Faut dire que c'est pas comme si on l'avait repeint y'a seulement 3 ans... Mais bon, on a eu un (des en fait !) dégât(s) des eaux au niveau du plafond et les fabuleux peintres qui sont venus le refaire après avoir été mandatés par notre assurance, nous ont légèrement pourri les murs ! Oui, mais comme ils disent "c'est pas facile de peindre les bords du plafond sans déborder sur les murs aussi !"... Ah bon, moi je croyais que c'était pour ce genre de détails qu'on faisait appel à des pros... Enfin ! De toute façon, on voulait repeindre pour éclaircir un peu cette pièce qui est sombre, donc tant qu'à faire...

C'est comme ça que le week-end dernier, le gentil et merveilleux papa de Mme Pomme est venu poser la fibre de verre pour récupérer les quelques défauts des murs, et que ce week-end, nous nous sommes lancés dans la sous-couche pour attaquer la peinture la semaine prochaine. Pour ces travaux, on a opté pour le bio. Et pour l'instant, je peux dire qu'on est assez content des matériaux qu'on a utilisés, même si la sous-couche est quelque peu déroutante à l'usage vu qu'elle est incolore et qu'on a franchement l'impression de juste passer le mur à l'eau... La suite de l'aventure déco-brico la semaine prochaine !

Du coup, dimanche, comme on ne pouvait pas attaquer la peinture, la sous-couche bio étant très longue à sécher, c'était relâche. Et la relâche, vu le temps magnifique de ce dimanche pluvieux, s'est traduit par un stage intensif en cuisine, histoire de faire mentir les mauvaises langues qui disent à Mr Pomme que depuis le mariage y'a du laisser aller au niveau de ses bentos quotidiens ! Comme si les petits plats n'avaient eu pour objectif que de l'appater pour ensuite l'abandonner à ses célèbres lentilles-sardines (je précise que c'est son invention !).

Je me suis donc attelée à gourmandiser le déjeuner de Mr Pomme avec de délicieux petits choux à la crème ; occasion pour moi d'inaugurer la toute rose bible de C. Felder que l'on ne présente plus. Cette recette est dans la même lignée que les choux croustillants de Conticini déjà testés et tout aussi délicieux !

P1630671

Pour une 50ne de petits choux :

Pour la couverture des choux :

  • 25 g de beurre mou
  • 30 g de cassonade
  • 30 g de farine
  • colorant

Pour la crème pâtissière :

  • 20 g de fécule de maïs
  • 35 g de sucre
  • 250 ml de lait entier
  • 2 jaunes d'oeufs
  • rhum

Pour la pâte à choux :

  • 75 g de lait
  • 50 g d'eau
  • 40 g de beurre
  • 2 oeufs moyens + 1 pour assouplir la pâte si besoin
  • 75 g de farine
  • 1/2 cuillère à café de sucre
  • 1/4 cuillère à café de sel fin

1- Préparation de la couverture pour les choux :

On travaille au fouet le beurre. On ajoute le sucre et on mélange bien. On ajoute ensuite la farine puis le colorant. On doit obtenir une pâte bien homogène.

On étale cette pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé avec un rouleau à pâtisserie pour obtenir une plaque de 2-3 millimètres d'épaisseur. Puis on réserve au frais jusqu'au moment de l'utiliser.

2- Préparation de la crème pâtissière :

Dans une casserole à fond épais, on place les jaunes d'oeuf avec le sucre et on mélange. On ajoute ensuite la fécule de maïs et on mélange à nouveau.

On faut chauffer le lait avec le rhum jusqu'à ébullition. 

On verse alors en plusieurs fois le lait encore chaud sur les oeufs en mélangeant bien.

On remet la préparation sur feu doux, et sans cesser de mélanger, on laisse épaissir la crème.  Puis on réserve au frais.

3- Préparation des choux :

Dans une casserole, on verse l'eau, le lait, le beurre, le sucre et le sel. On place sur feu doux et, dès le début de l'ébullition on sort du feu.

Hors du feu, on incorpore la farine tamisée en une seule fois et mélangeant vivement avec une spatule en bois.

On replace sur feu moyen pour déssècher la pâte pendant 2 minutes, en remuant énergiquement. 

On transvase la pâte à choux dans un récipient. On incorpore les œufs un à un en attendant à chaque fois que l'œuf soit bien intégré à la pâte avant de passer au suivant. A la fin, on doit obtenir une pâte souple qui fait un ruban. Si ce n'est pas le cas, on prend un autre œuf que l'on bat en omelette et on l'incorpore cuillère par cuillère jusqu'à obtenir la bonne consistance.

On préchauffe le four à 200°.

Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, on dresse des petits choux  de 2 cm de diamètre en les espaçant bien parce qu'ils gonflent à la cuisson.

On récupère la couverture des choux, on découpe des carrés de pâte de 2 cm de côté environ puis on les dépose sur chaque chou.

On fait cuire 20 minutes sans ouvrir la porte du four. Quand les choux sont bien cuits (ils sont très légers et sonnent creux à l'intérieur), on les décolle et on les place sur une grille pour qu'ils refroidissent.

Enfin, on remplit une poche de crème pâtissière équipée d'une douille lisse. On perce la base des choux et on les remplit de crème.

On peut les conserver une journée au frais sans problème. Et voilà, c'est tout mignon et délicieux ! Je tiens l'une des premières recettes de mignardises pour Noël là !

P1630675   P1630694

Source : Pâtisserie ! de Christophe Felder

Posté par Pour ta pomme à 07:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,