Le papa nowel sait tout et voit tout ! Et il n'a pas manqué de remarquer que les gaufres manquaient à mon arsenal gourmand... Alors, dans sa grande mansuétude, il a mis au travail ses petits lutins et déposé au pied de mon sapin un joli gaufrier (jamais je n'aurais cru un jour apprécier de tels cadeaux... mais aujourd'hui, non seulement j'adore, mais c'est moi qui les réclame... euh, oui, je sais c'est pas poli de demander, mais ce qui est sûr, c'est que ça ne coûte rien de lancer un subtil petit message subliminal du style... "tiens, tu sais qu'il y a un super gaufrier sur ma liste au père noël ?!!? ^-^ !!!). Attention, pas un pti bidule avec des plaques en téflon... non, un joli appareil avec des plaques en fonte d'aluminium... ben oui, c'est qu'il sait ce qui est bien pour satisfaire les petits estomacs affamés le papa nowel...

En attendant, Mr Pomme a vite compris l'avantage qu'il pourrait tirer de ce cadeau. Et hier soir, le gaufrier était déballé et bien exposé sur le plan de travail de la cuisine. De la part de celui qui trouve toujours qu'il y a trop de chose dessus c'est bizarre... sauf s'il était en train de me lancer lui aussi un subtil petit message subliminal du style "au boulot !".

En tous cas, promis, papa et maman Pomme récolteront les fruits de leur cadeau dès leur prochaine visite. En attendant, pour ne pas les décevoir, nous sommes à la recherche de LA recette parfaite. Et quel sacrifice ! Ca commence donc avec cette première tentative : plutôt bonnes, mais je suis sûre que l'on pourra mieux faire (à force de travail acharné ! ^-^).

P1640973

Pour 10 gaufres :

  • 250 g  de farine
  • 20 g de sucre
  • 8 g de poudre à lever
  • 2/3 cuillère à café de sel
  • 500 ml de lait
  • 3 oeufs
  • 50 g de beurre fondu et refroidi

Dans une terrine, on tamise ensemble la farine, la poudre à lever et le sel. On creuse un puits et on ajoute le sucre puis les oeufs légèrement battus. On commence à mélanger. On verse ensuite le beurre puis le lait en plusieurs fois en remuant bien pour obtenir une pâte lisse et homogène.

On couvre la terrine avec un torchon propre et on laisse reposer une bonne heure.

On fait ensuite chauffer le gaufrier et on fait cuire les gaufres dans l'appareil bien chaud et légèrement huilé.

Et puis on se régale en se rappelant le goût des bonnes gaufres des dimanches après-midi de notre enfance. Manquerait plus qu'elles soient en forme de coeur pour que la nostalgie soit totale.

Cette recette donne des gaufres bien croustillantes, mais elles ne gonflent pas assez même si on remplit bien les plaques. Voilà une bonne raison de continuer la recherche et de tenter de nouvelles recettes.

P1640972

Maintenant, à vous de jouer !