30 septembre 2013

..Presque burger très fromage (sans gluten)..

Je vous vois venir... cela ne ressemble pas à un "vrai" bun à burger ! C'est vrai, mais là, ce n'était pas forcément ma volonté de faire un "vrai" bun à burger. Je voulais quelque chose qui fasse office de, tout en étant gourmand. Je ne suis pas dans le monde du sans gluten depuis assez longtemps pour me lancer dans les pains (sachant que c'est déjà une aventure quand on boulange en mode classique !). Quand j'avais réalisé ces petits pains au fromage, je m'étais dis qu'ils avaient assez de tenue pour être détournés lors de ma prochaine grosse envie de burger. Je n'ai pas eu à attendre longtemps, cette envie est arrivée ce week-end. Je me suis donc lancée à partir de la recette précedente, mais je l'ai encore modifiée. Au final, on obtient quelque chose d'assez proche du scone au premier abord, mais sans le côté sablonneux, au contraire. Bien croustillant à l'extérieur et moelleux dedans... ils étaient parfaits, avec un bon petit goût de fromage... yummy !

DSC_0413b

Pour 4 pains de 80 g :

  • farine de tapioca : 55 g
  • farine de riz : 30 g
  • fécule de pommes de terre : 30 g
  • levure : 1 cuillère à café
  • gomme de guar : 1 cuillère à café
  • parmesan : 20 g
  • cheddar : 30 g
  • oeuf : 1
  • huile de colza : 15 ml
  • yaourt nature : 55 g
  • sel, herbes de Provence

On commence par préchauffer le four à 200°C.

Dans un récipient, on mélange les farines, la levure, la gomme de guar, le sel et les herbes de Provence.

On mélange ensuite ensemble l'oeuf, les fromages râpés, le yaourt et l'huile. Puis on ajoute le tout au mélange précédent.

Avec les mains légèrement humides, on façonne 4 "palets" (c'est-à-dire des boules que l'on va légèrement applatir parce qu'elles ne vont pas vraiment prendre de volume à la cuisson donc autant prévoir un pain de la taille du steak). On les place sur une plaque recouverte de papier cuisson et on dépose dans le four pour 20 minutes de cuisson.

On laisse ensuite refroidir avant de découper en deux. On obtient quelque chose d'assez plat. C'est de ce point de vue que ça ressemble assez à des scones, mais les pains tiennent beaucoup mieux et ne s'émiettent pas du tout. C'est ce qui les rend bien adaptés aux burgers d'ailleurs.

Juste avant de les utiliser, on peut les remettre quelques instants au four avec le fromage pour le monter en température. On garnit avec un bon steak haché, de la salade et des tomates. Et plein de fromage !!!!

DSC_0426b

Maintenant, à vous de jouer !


27 septembre 2013

..Brioche matinale au petit goût de fouasse..

Tout le monde n'est pas au régime sans gluten chez les Pommes, et Mr Pomme n'est pas prêt de tirer un trait sur sa brioche matinale. Alors je continue à mettre les mains dans le blé ! Cette semaine j'ai préparé deux énormes brioches dont le goût était "très proche de la fouasse, sans en avoir la texture" si j'en crois mon n'amoureux. Et oui, maintenant, j'en suis réduite à le croire et à me baser sur ses descriptions, et croyez-moi, c'est pas toujours gagné. Gustativement parlant, son cerveau est le plus souvent en mode binaire : bon/pas bon. C'est déjà ça, mais ça manque parfois de subtilité (oh, s'il me lisait...). Heureusement, si des descriptifs plus variés manquent, dans la catagorie bon/pas bon, il y a des nuances et là, c'était très bon... ouf ! J'ai même eu droit à un "délicieux !". ^-^

DSC_0347b

Pour 2 grosses brioches :

  • farine : 650 g
  • sucre : 55 g
  • sel : 1 cuillère à café
  • levure sèche de boulanger : 2 cuillères à café
  • lait : 240 ml
  • babeurre : 240 ml (sinon 230 ml de lait + 10 ml de jus de citron)
  • oeufs : 3
  • beurre : 100 g
  • fleur d'oranger : 2 cuillères à café

On commence par placer dans la cuve du robot, la farine, le sel, le sucre et la poudre à lever. On mélange bien. On creuse un puits dans lequel on va casser les oeufs, et placer la fleur d'oranger.

En fonction des indications du fabricant de la levure, on chauffe ou pas le lait et le babeurre (séparément par contre).

On commence par pétrir pour incorporer les oeufs, tout en ajoutant le lait et le babeurre progressivement. Quand tout est bien homogène, on stoppe le robot, et on place sur la cuve un torchon propre. La pâte doit être très collante, mais pas liquide non plus. Si c'est le cas, rajouetr de la farine. On laisse reposer 20 minutes comme ça.

Une fois ce temps écoulé, on relance le pétrissage 5 minutes environ. On coupe le beurre en morceaux, et on incorpore le beurre en plusieurs fois. On fait attention à ce que le beurre soit bien intégré avant d'en rajouter. Une fois que tout le beurre est bien incorporer, on poursuit le pétrissage 5 minutes. On laisse lever sous le torchon dans la cuve 20 minutes à nouveau.

On récupère alors la brioche qui est très collante. On la travaille avec de la farine pour éviter que la pâte attache. On la divise en 4 et l'on forme 4 ovales que l'on pose sur une plaque couverte de papier sulfurisé. On laisse lever à couvert jusqu'à ce que les brioches doublent de volume.

On préchauffe ensuite le four à 200°C. Pendant ce temps, on dore les brioche à l'oeuf, on peut également parsemer dessus du sucre. Puis on place au four pour 30 minutes environ.

On laisse ensuite refroidir sur une grille avant de déguster. La brioche se conserve bien, mais l'idéal si elle doit attendre plusieurs jours avant d'être dévorée entièrement, c'est d'en couper des tranches et de les congeler.

Vous comprenez pourquoi M Pomme refuse d'abandonner ses brioches matinales ?

DSC_0375b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 septembre 2013

..Canelés de mamie..

Comme il n'est jamais trop tard pour bien poster, et qu'il n'y a rien de meilleur que les canelés (bon quelques petites choses, mais quand même, c'est vraiment à mourir, les canelés...), je vous propose enfin cette recette réalisée en avril 2010 d'après le livre Gâteaux de mamie, un petit livre plein de souvenirs d'enfance... J'adore les canelés et je ne sais combien de recettes j'ai testé. Ma préférée reste celle de Thierry Marx, mais celle-ci est vraiment très agréable aussi, c'est pourquoi j'avais envie de vous la proposer, surtout que cette recette est sans beurre, ce qui m'avait intriguée. Je n'ai pas suivi le mode de cuisson parce que j'avais peur de ne pas avoir un joli résultat avec une heure quinze de cuisson à 150°C seulement... J'ai préféré opter pour ma cuisson traditionnelle qui donne de beaux canelés fondants dedans et croustillants dehors.

P1380948c

 Pour 36 canelés :

  • lait entier : 1 l
  • oeufs : 1 entier + 4 jaunes
  • sucre : 500 g
  • farine : 200 g
  • rhum : 3 bouchons
  • vanille : 1 gousse

1- Jour J-1 :

On commence par mélanger dans un récipient l'oeuf entier, les jaunes, le sucre, le rhum et le lait. On place la farine dans un autre récipient. On creuse un puits au centre et on verse le mélange liquide. On mélange au fouet en intégrant progressivement la farine. On coupe la vanille en deux, on récupère les graines avec la pointe d'un couteau. On incorpore les graines dans l'appareil. Puis on jette la gousse de vanille dedans.

On couvre le récipient avec du papier film et on laisse reposer au frais 24 heures.

2- Jour J :

Le lendemain, on préchauffe le four à 290°.

On verse la pâte dans des moules à canelés (en silicone pour moi donc pas besoin de les beurre. Mais si vous avez la chance d'avoir des moules traditionnels, il faudra les graisser avant) et on enfourne pour 5 minutes. On abaisse ensuite la température à 180° et on cuit entre 50 minutes et une heure selon les goûts.

On laisse refroidir avant de démouler.

Les canelés ne se conservent pas vraiment alors vous avez une bonne excuse pour ne pas vous priver et tout manger tout de suite ! ^-^

P1380994b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Gâteaux de mamie

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 septembre 2013

..Petits pains au fromage sans gluten..

J'ai démarré un régime sans gluten depuis quelques semaines, donc vous allez voir de plus en plus de recettes siglées SG... Pour l'instant, je fais un test d'un mois pour voir si mes douleurs au ventre, la fatigue, les crampes et tout le reste disparaissent en même temps que le gluten de ma vie. Et si c'est positif, j'arrête définitivement... Au vu des premiers signes, je pense que c'est plutôt concluant, mais je dois faire le mois complet avant de décider. 

En attendant, cuisiner sans gluten c'est un joli défi... le plus dur, c'est le pain ! Surtout quand on est française et qu'on adore ça, hein ! Et qu'on vit au Québec et qu'on est donc tentée régulièrement par les bons burgers. Il n'était donc pas question pour moi de m'en passer. Et je crois que je suis sur la voie d'un quelque chose, grâce à Clémence, qui n'est pas du pain, mais jouerait très bien ce rôle. Parfait avec la salade, il fait aussi un très bon pain pour sandwich et sera très prochainement testé en bun à burger, mais je suis sûre qu'il va faire l'affaire sans problème. On est d'accord, ce n'est pas du pain, mais c'est franchement trop bon et ça fait largement "la job" comme on dit ici ! D'ailleurs, M Pomme qui n'est pas privé de gluten s'est laissé tenté et était plus que satisfait !

DSC_0163b

Pour 6 petits pains (je vous conseille de doubler les portions) :

  • farine de tapioca : 115 g
  • levure : 1 cuillère à café
  • gomme de guar : 1 cuillère à café
  • parmesan : 25 g
  • cheddar : 60 g
  • oeuf : 1
  • huile de colza : 40 ml
  • yaourt nature : 30 g
  • eau : 35 ml
  • sel, piment d'Espelette

On commence par préchauffer le four à 200°C.

On fait chauffer l'eau et l'huile séparément.

Dans un récipient, on mélange la farine, la levure, la gomme de guar et le sel. On verse ensuite l'eau et on mélange, puis l'huile et on mélange. On laisse reposer une dizaine de minutes.

On mélange ensuite ensemble l'oeuf, les fromages râpés et le yaourt. Puis on ajoute le tout au mélange précédent. On assaisonne avec le piment. 

Avec les mains légèrement humides, on façonne 6 petites boules de pain. On les place sur une plaque recouverte de papier cuisson et on dépose dans le four pour 25 minutes de cuisson.

La bonne odeur du fromage donne une seule envie à la sortie du four : les croquer sur le champ. Je les ai donc testé immédiatement en petits sandwich avec du poivron, du yaourt, de la feta et quelques brins de ciboulette... je ne vous dis que ça : yummy !

La prochaine fois, je vais doubler leur taille pour en faire des buns à burger, je vous tiens au courant !

DSC_0204-2b

Maintenant, à vous de jouer !

Recette retravaillée à partir de : Clemsansgluten

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

20 septembre 2013

..Rösti parfait au parmesan (sans gluten)..

En faisant un peu de ménage dans mon ordi, je suis tombée sur de vieilles photos pour mon blog jamais publiées (heureusement je me dis pour certaines !)... J'ai trouvé notamment des photos de mes tout débuts dans l'univers de la cuisine virtuelle... je ne pense pas être devenue une spécialiste de la photo culinaire, certainement pas, mais ce qui est sûr, c'est que quand j'ai vu les photos que j'avais prise d'une assiette de rösti, j'ai trouvé que je m'étais quand même améliorée... Même avec une lumière toute pourrie (photos prises alors qu'il faisait nuit et que ma cuisine n'a plus que 2 hallogènes sur 8), je m'en sors mieux qu'en 2009... ^-^ Mais le fait est que, bien que moche, rien qu'en les voyant, j'en ai eu envie... du coup, le soir-même, j'étais en train de râper des pommes de terre... et oui !

Habituellement, je les fais un peu à l'aveugle, mais cette fois, j'ai suivi les instructions d'Elvira, et j'ai bien fait parce que ça a donné des rösti parfaits ! J'ai adapté la recette à ma sauce, remplacé la farine pour en faire une version sans gluten et voilà, le tour était joué ! Exactement comme ceux que je mangeais les étés où je gardais des enfants dans une famille suisse que j'aimais beaucoup, pour me faire un peu d'argent de poche pour l'année... quand j'étais jeune !

DSC_0300b

Pour 4 personnes :

  • pommes de terre râpées : 700 g
  • oignon : 1
  • oeuf : 1
  • parmesan : 50 g
  • fécule de maïs : 2 cuillères à soupe
  • cumin
  • sel, poivre
  • huile : 2 cuillères à soupe
  • une noisette de beurre

On commence par laver et éplucher les pommes de terre. On les râpe avec la grosse râpe, puis on place le tout dans un torchon propre que l'on dépose sur une passoire pour laisser dégorger.

Pendant ce temps, on coupe finement l'oignon que l'on place dans un grand récipient et on râpe le parmesan dans le récipient.

On presse fortement les pommes de terre dans le torchon pour retirer le plus de liquide possible. On les ajoute à l'oignon et au parmesan. On incorpore la fécule. On assaisonne avec le cumin, le poivre et un peu de sel. On mélange bien le tout.

On met une poêle à chauffer. On la graisse avec une cuillère à soupe d'huile et un peu de beurre. Quand elle est bien chaude, on dépose les pommes de terre et on tasse bien pour faire une jolie galette. On laisse cuire 15 minutes à feu moyen d'un côté, puis on pose la galette sur une assiette pour la retourner plus facilement. On pense à graisser entre-temps la pôele avec l'huile restant et un peu de beurre. On cuit l'autre face 15 minutes également.

Quand c'est prêt, on sert tout de suite. Les rösti se réchauffent, mais c'est quand même tout de suite qu'ils sont meilleurs. Avec une salade, c'est vraiment un repas parfait !!!

DSC_0320b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Tasca da Elvira

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


18 septembre 2013

..Crevettes sauce aigre-douce..

Ce n'est pas souvent que se trouvent sur mon blog des recettes mettant en scène des produits de la mer, mais de temps en temps, ça arrive quand même pour le plus grand bonheur de M Pomme qui est fan. Pour cette fois, je me suis décidée à cuisiner un joli paquet de crevettes roses qui attendait patiemment son tour dans le congélateur depuis quelques semaines. J'ai opté pour une version asiatique avec une sauce aigre-douce que j'ai l'habitude de faire avec du poulet et qui fonctionne très bien avec les crevettes.

P1750233b

Pour 4 personnes :

  • crevettes roses décortiquées : 1 kg
  • poivron vert : 1 gros
  • oignon : 1
  • bouillon de poule : 125 ml
  • sauce tomate : 50 ml
  • sauce soja : 1 cuillère à soupe
  • vinaigre de riz : 2 cuillères à soupe
  • jus de citron : 2 cuillères à soupe
  • huile neutre : 2 cuillères à soupe
  • sucre roux : 1 cuillère à soupe
  • fleur de maïs : 2 cuillères à soupe
  • 5 épices chinois : 1 cuillère à soupe
  • piment en poudre

On commence par émincer l'oignon et le poivron. On fait chauffer une cuillère à soupe d'huile dans le wok et on fait sauter les oignons jusqu'à ce qu'ils dorent. Puis on réserve.

Dans le wok, on met l'huile restante et on fait revenir les poivrons jusqu'à ce qu'ils soient bien tendres. Quand ils sont prêts on réserve.

A part, on prépare la sauce en mélangeant à la fleur de maïs et au sucre, le bouillon de volaille, les sauces tomate et soja, le citron et le vinaigre. On mélange bien. On ajoute ensuite les épices.

On place les crevettes dans le wok avec l'oignon et le poivron, et on ajoute la sauce. On remet à chauffer jusqu'à ce que la sauce se mette à bouillir (et épaississe). On garde quelques instants sur le feu et on sert bien chaud qvec du riz ou des nouilles chinoises, c'est parfait !

P1750244b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

16 septembre 2013

..Fondant au chocolat et mini oreo..

Il y a eu une époque où j'adorais les oreos... une époque où ils étaient introuvables en France et où ils étaient ramenés comme des trésors depuis l'Espagne. Etait-ce pour cela que je leur trouvais ce goût unique ? J'étais prête à me damner en tous cas pour un paquet bleu... Et puis ils sont arrivés en France, au début des années 2000 je pense... soit j'avais grandi et mes papilles étaient devenues plus difficiles, soit le fait de les trouver trop facilement dans mon supermarché leur avait fait perdre leur exotisme, toujours est-il que je me suis demandée comment j'avais pu aimer autant ces morceaux de sucre... Finie ma belle histoire d'amour avec la galleta màs vendida del mundo...

Et puis au Québec, je suis tombée sur la version miniature des oreos... trop mimi ! Et mon problème, c'est que je craque toujours pour ce qui est tout petit (à mon image peut-être... ^-^)... du coup, un micro paquet de mini oreos s'est retrouvé dans mon panier... histoire de... mais je n'aime toujours plus ça, alors, je me suis dit que comme ils étaient pas assez sucrés comme ça, j'allais les mettre dans un gâteau au chocolat, tiens... et bien finalement, ils ont eu un joli succès comme ça !

DSC_1433b

Pour 16 carrés :

  • mini oreo : 16
  • chocolat : 170 g
  • sucre : 150 g
  • farine : 100 g
  • cacao : 50 g
  • bicarbonate de soude : 0,25 cuillère à café
  • sel : 0,25 cuillère à café
  • beurre : 100 g
  • oeufs : 3

On commence par préchauffer le four à 180°C.

On fait fondre ensemble le beurre et le chocolat. Pendant ce temps, on mélange la farine, le sucre, le cacao, le bicarbonate et le sel. On ajoute ensuite le mélange beurre et chocolat fondu, on mélange bien. Puis on ajoute les oeufs l'un après l'autre.

On verse la préparation dans un plat allant au four (beurré ou chemisé de papier sulfurisé si nécessaire). Et on place au four pour 20 minutes.

Attention à bien surveiller la cuisson ! Le fondant devra encore être bien humide au moment de le sortir du four. C'est-à-dire que la lame d'un couteau ressort avec de la pâte. On enfonce les oreos dans le fondant et on laisse refroidir totalement avant de le découper en 16 morceaux. Le mieux est de le préparer la veille pour le lendemain.

Ca reste sucré, mais c'est un succès auprès des enfants !

DSC_1522b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

13 septembre 2013

..Citronnade à la framboise..

Ok, j'arrive un peu tard, l'été est passé, mais en même temps, c'est pas parce que l'hiver se prépare ici qu'il n'y a pas un endroit sur la planète où il fait beau en ce moment... Ca doit bien exister un pays où l'on n'est pas sur le point de rallumer son chauffage début septembre... tiens, en France par exemple... Et puis, avec un peu de rhum et le tout chauffé, cette citronnade ferait un bon grog non ? Et ça, c'est parfait pour lutter contre le froid. En attendant, je suis bien mauvaise langue parce qu'aujourd'hui, il a fait très chaud à Montréal... si chaud qu'on a pas bien compris... Mais ça m'a donné envie de partager avec vous cette recette super rafraichissante qui a été mon it de l'été : une bonne citronnade avec un peu de framboises... Yummy !

DSC_0913-2b

Pour un peu moins de 2 litres de citronnade :

  • citrons jaunes : 6 gros
  • framboises fraîches : 100 g
  • menthe fraîche : une dizaine de feuilles
  • sucre 250 g
  • eau : 200 ml + 100 ml + 100 ml + 800 ml

On commence par porter le sucre, la menthe et 200 ml d'eau à ébullition. Puis on laisse le sirop refroidir.

On pèle les citrons à vif, puis on les mixe entiers avec 100 ml d'eau. On filtre pour débarrasser des pépins et autres et ne garder que le jus. On mixe à nouveau les dépots avec 100 ml d'eau. On filtre à nouveau. On mixe avec les framboises le jus obtenus. On filtre encore pour ôter les pépins des framboises. On ajoute à ce jus le sirop (on peut garder la menthe ou la retirer à ce moment-là) et les 800 ml d'eau restante. On mélange bien. Et on place au frais.

Si besoin, vous pouvez rajouter du sucre. Entre le citron et la framboise, ça peut vite paraître acide si on a pas trop l'habitude. Moi j'aime comme ça, mais Mr Pomme rajoute toujours du miel...

En tous cas, c'est top ! Prochainement... de l'orangeade !

DSC_0920b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 septembre 2013

..Poulet sauce aigre-douce..

guillemet-ouvrant1 J'ai décidé de rapatrier de temps en temps des recettes de mon ancien blog. Comme je travaillais aujourd'hui sur une recette de crevettes sauce aigre-douce en évoquant la version au poulet, et que le billet datait de mai 2009, je me suis dit que j'allais vous la proposer à nouveau et rééditer le message. Bon, j'y perds tous mes commentaires au passage, alors si vous voulez des avis vous pourrez aller les voir . Mais malgrè ça, je trouve plus pratique de ne pas avoir à jongler entre plusieurs blogs. Au rythme où je vais, je pense que le rapatriement devrait être fini en 2028... mais bon qui va doucement va... quand même ! guillemet-fermant

Voici une recette de poulet que j'adore car elle est facile à faire, même si elle est un peu longue. Et surtout elle est délicieuse ! En plus elle permet de voyager à moindre frais... alors, c'est toujours ça de pris ! Et moi qui adore l'Asie, je suis preneuse de ces recettes qui me transportent tout de suite dans un petit restau au coeur de Shanghaï... Et puis cuisiner au wok, rien que ça c'est exotique je trouve. Moi j'adore ! Et le poulet aussi, parce que ce mode de cuisson permet à la viande de rester tendre et de ne pas sècher.

Et toutes ces senteurs... et toutes ces couleurs...

Bref, la recette !!

39782366b

Pour 6 personnes :

  • poulet : 750 g de blancs
  • oignon : 1
  • poivron rouge : 1
  • poivron vert : 1
  • ananas : 1 boîte de conserve
  • bouillon de poule : 125 ml
  • sauce tomate : 50 ml
  • sauce soja : 1 cuillère à soupe
  • vinaigre de riz : 2 cuillères à soupe
  • jus de citron : 2 cuillères à soupe
  • huile de sésame : 2 cuillères à soupe
  • sucre roux : 3 cuillères à soupe
  • fécule de maïs : 2 cuillères à soupe
  • 5 épices chinois : 1 cuillère à soupe
  • piment de cayenne
  • ciboulette fraîche : 4 tiges

On commence par couper l'oignon en quartier et le poulet en morceaux. On fait chauffer une cuillère à soupe d'huile dans le wok et on fait sauter les oignons et le poulet jusqu'à ce que cela dore. Puis on réserve.

Dans le wok, on met la moitié de l'huile restante et on fait revenir les poivrons jusqu'à ce qu'ils soient bien tendres (mettre d'abord les verts, puis après les rouges qui cuisent plus vite). Il faut souvent rajouter un peu d'eau pour que cela n'attache pas. Quand ils sont prêts on réserve.

Toujours dans le wok, on met le reste d'huile et on fait revenir l'ananas avec un peu de jus et la moitié du sucre pour le faire colorer. Quand il est prêt, on réserve.

A part, on prépare la sauce en mélangeant à la fleur de maïs et au reste du sucre le bouillon de volaille, les sauces tomate et soja, le citron et le vinaigre. On mélange bien. On ajoute ensuite les épices.

On replace poulet, oignons, ananas et poivrons dans le wok et on ajoute la sauce. On remet à chauffer jusqu'à ce que la sauce se mette à bouillir (et donc épaississe). On garde quelques instants sur le feu et on sert bien chaud.

Au moment de dresser, on cisèle la ciboulette fraîche sur la viande. Accompagné d'un riz thaï semi-complet, ce plat est un régal... pour qui aime le sucré salé !!!

39782343b

Maintenant, à vous de jouer !

Billet du 23 mai 2009 réédité

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

11 septembre 2013

..Pancakes sans gluten..

Cela fait aujourd'hui un an que nous avons mis les pieds sur le continent américain, alors quoi de mieux qu'une recette de pancakes pour fêter ça !

Voilà une recette très sympa pour ceux qui sont intolérants au gluten et qui souhaitent renouer avec les petites gourmandises du petit déjeuner. Pour cette première tentative de pancakes SG, je me suis très largement inspirée de cette recette. C'est une première plutôt réussie alors je vous la livre. Il y aura certainement bientôt des variantes puisque j'attends mes nouvelles farines prochainement... La chasse au pancake SG parfait est donc ouverte chez les Pommes !!!

DSC_0133b

Pour 10 pancakes :

  • farine de riz complet : 80 g
  • farine de tapioca : 15 g
  • fécule de maïs : 25 g
  • sucre : 1 cuillère à soupe
  • poudre à lever : 0,75 cuillère à café
  • bicarbonate de soude : 0,25 cuillère à café
  • gomme de guar : 0,25 cuillère à café
  • sel : 1 pincée
  • oeuf : 1
  • lait : 140 g
  • huile neutre : 1 cuillère à soupe

On commence par mélanger ensemble tous les ingrédients secs. On creuse un puits, on y casse l'oeuf. On ajoute l'huile et on mélange doucement en y délayant le lait petit à petit. On doit obtenir une pâte bien lisse. On laisse reposer 5 petites minutes.

On met ensuite à chauffer une poêle anti-adhésive et on verse une petit louche de pâte. Quand on commence à voir se former des petites bulles d'air, on retourne le pancake pour le cuire de l'autre côté. Et on mange tout de suite avec chocolat, miel, confiture, tout ce que vous voulez tant que c'est sans gluten ! ^-^

DSC_0152b

Maintenant, à vous de jouer !

Inspiration : Your homebased Mom