08 janvier 2011

..Gâteau réconfortant aux pommes de terre façon raclette..

Quand j'ai vu cette recette chez Kikilatoque, j'ai su que la cuisine de ses envies allaient satisfaire celles de mon chéri sans le moindre doute. Comme j'avais tout ce qu'il fallait, je n'ai pas tardé dans la réalisation, je me mettais le soir même aux fourneaux. Verdict : un délice. Ce n'est pas le petit plat le plus light qui soit et de cette manière il ne permet pas franchement d'éponger les excès des fêtes. Mais il fait reconnaître que c'est quand même bien plus léger qu'une raclette en tant que telle, qu'avec une salade, c'est pas non plus le repas le plus déséquilibré du monde et puis que ça fait du bien avec ce froid et cette grisaille qui ne veut pas nous quitter... alors, allez-y ! Pas de culpabilité qui tienne : on se fait plaisir... encore !!

Blog_1_intro

Pour 4 personnes :

  • 340 g de pommes de terre
  • 1 petit oignon doux
  • 100 g de lardons
  • 90 g de fromage à raclette
  • 2 gros œufs
  • 2 cuillères à soupe de farine
  • poivre
  • cumin

On commence par peler et râper les pommes de terre et l'oignon. On place le tout dans une passoire et on presse bien pour éliminer toute l'eau.
Dans un saladier, on bat les oeufs, on ajoute la farine puis les pommes de terre et l'oignon et les lardons. On coupe en dès le fromage à raclette et on ajoute à la préparation. On poivre et on assaisonne avec un peu de cumin. On mélange bien et on place dans un plat à gratin.
On place au four (200°) pour 35 minutes.
Servir dès la sortie du four pour avoir le fromage encore bien fondant.
Une vraie gourmandise montagnarde... enfin quelque chose qui fait (presque) aimer l'hiver !

Blog_2

Blog_3

Blog_4

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24 février 2010

..Cannelloni au jambon et à la ricotta..

La magie de la blogosphère, c'est que quand on manque d'inspiration au moment du repas, on peut toujours compter sur une copinaute et aller piocher dans sa petite cuisine la recette qui va faire plaisir à la petite tablée. Et ce jour-là, alors que je n'étais pas du tout inspirée, que malgré tous mes efforts il n'y avait pas la moindre illumination ou révélation à l'horizon de mon petit cerveau, et que j'étais sur le point d'annoncer à mon chéri que j'allais être dans l'obligation de lancer l'opération free-lance, ma situation de secours en cas de disette imaginative (situation exceptionnelle que mon chéri apprécie tout particulièrement parce que son repas se compose alors de beurre de cacahuètes, de fromage et d'oeufs au plat ! Un vrai retour vers l'adolescence et ses repas équilibrés...), je me suis rappelée d'une recette vu chez Minniestephie : les cannelloni à la brousse. Bon, moi, j'avais pas de brousse sous la main, alors ils ont été à la ricotta, mais ce qui est sûr c'est qu'ils étaient très bons !!! Bien contente alors d'avoir manqué d'inspiration ce soir-là !!

50196828

Pour 2-3 personnes :

  • 9 tubes de cannelloni
  • 4 tranches de jambon blanc
  • 1 carotte
  • 1 petit oignon
  • 125 g de ricotta
  • 2 pots de sauce tomate (360 g au total)
  • 2 cuillères à soupe de fromage blanc
  • 70 g de parmesan râpé
  • un peu de gruyère râpé
  • coriandre en poudre
  • herbes de Provence
  • sel
  • poivre
  • coriandre fraîche

On commence par placer la sauce tomate dans une casserole avec le fromage blanc. On sale très légèrement, on poivre, et on verse un peu d'herbes de Provence et de coriandre en poudre. On laisse cuire un peu en remuant bien.

Dans un mixeur, on place la carotte râpée et l'oignon pelé. On donne un bon coup de mixeur, on ajoute ensuite les tranches de jambon et la ricotta, puis la coriandre fraîche. On mixe le tout et on ajoute deux cuillères à soupe de sauce tomate, puis on mélange bien.

On farcit ensuite les rouleaux avec le mélange. On place le tout dans un plat à gratin, on verse la sauce tomate dessus, et on parsème avec du parmesan râpé et du gruyère râpé.

On place au four à 180° pour une trentaine de minutes. Et voilà ! C'est prêt et c'est délicieux !!!

Sans titre-1

Maintenant, à vous de jouer !

22 février 2010

..Galettes aux lardons et oeufs brouillés (à la farine de sarrasin et de riz complet)..

Une petite recette spécialement dédiée à ma belle-soeur (que j'aime tant) et qui doit faire un régime transitoire (je lui souhaite) sans gluten. Des crêpes... hummmmm.... à la farine de sarrasin et de riz... délicieuse pâte d'ailleurs !! Cette petite recette me permet aussi de continuer à vider mes placards en réduisant mes stocks de farines diverses et multiples (mais c'est plus fort que moi, dès que je vois une farine que je ne connais pas, il faut que je la teste... c'est grave docteur ?!!?) ! Pour la pâte, je n'ai aucun mérite (quoique j'ai fait quelques modif'), j'ai pris la recette de Sophie dans Les crêpes de Sophie.
J'avais fait cette recette vendredi dernier, et on peut dire que ce petit repas était le bienvenue pour remonter le moral de ma petite moitié qui a bien commencé son week-end avec une panne de voiture qui l'a bloqué dans le froid pendant... allez... 4 bonnes heures !!! Et pour que ce soit plus drôle, il n'avait plus de batterie sur son téléphone et pour rentrer y'avait plus de bus vu les réductions du trafic pendant les vacances scolaires... Bon, allez, c'était juste la semaine pouasse vu que la veille on avait eu un dégât des eaux... Mouais, comme dirait Ariel Wizman qui me fait bien marrer tous les midis... vie de m***** (lol) ! ^-^

50197587-2

Pour 8 galettes :

  • 70 g de farine de sarrasin
  • 55 g de farine de riz complète
  • 2 œufs
  • 300 ml de lait écrémé
  • 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
  • 1/2 cuillère à café de poudre à lever
  • sel
  • poivre
  • 1 cuillère à café d'herbes de Provence

On commence par mélanger ensemble les farines, la poudre à lever, le sel, le poivre et les herbes de Provence. On creuse un puits au centre et on y casse les œufs. On mélange énergiquement avec l'huile. On fait chauffer le lait et on le verse petit à petit dans le mélange jusqu'à ce que l'on obtienne une pâte bien lisse. On fait ensuite bien chauffer la crêpière, on graisse légèrement celle-ci et on verse des petites louches de pâte que l'on étale bien. On fait cuire à feu pas trop vif.

Pour la suite, c'est selon les envies. Moi, j'ai choisi la version proposée par Sophie : lardons et œufs brouillés.
Pour deux galettes : il faut faire revenir 100 g de lardons, on réserve. Dans une casserole, on casse les neufs, on y ajoute une cuillère à soupe de crème, un peu de poivre et quelques herbes de Provence. On remue avec une cuillère en bois. Quand les œufs commencent à prendre, on ajoute les lardons et une cuillère à soupe de sauce tomate.
Puis on garnit les galettes avec cette préparation.
Un vrai délice !!!!

Allez "Y", lance-toi !!! ^-^

50197573-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 janvier 2010

..Quiche sans pâte façon tartiflette... ou presque (Défi Placard n#8)..

Je ne sais pas vous, mais pour moi, le week-end est souvent l'occasion d'aventures extra-ordinaires, palpitantes et si fantastiques qu'elles méritent bien que deux jours particuliers de la semaine leur soient consacrés (et ce billet par dessus le marché !)... C'est vrai, toute la semaine, on se dit vivement le week-end, on trépigne d'impatience à l'idée de ces deux petites journées si spéciales, on fantasme à leur sujet... qu'est-ce qu'on va bien pouvoir en faire de ces deux jours où l'on peut mettre de côté le train-train de la semaine, les responsabilités et les obligations liées au travail ? A quoi allons-nous occuper ces petites vacances qu'on a gagné à la sueur de notre front hebdomadaire ? Hein à quoi ?!!? Rattraper le linge en retard, donner un bon coup de serpillère sur ce sol négligé le reste de la semaine, courir dans les magasins faire les courses pour la semaine justement... Oui, petit décalage entre le fantasme de la semaine et la réalité du week-end !! ^-^ Ou alors vider enfin ce congélateur entreposé depuis des mois dans le garage de beau-papa... Aventure extra-ordinaire, palpitante et fantastique s'il en est... c'est ce que je vous disais au début ! Ahhhhhhh, les week-end !!! Mais comme toute aventure a son lot de rebondissement, dont je vous tairai ici les détails, cet incroyable nettoyage glacé a connu sa petite surprise : nos retrouvailles avec un délicieux reblochon fermier placé ici il y a déjà quelques temps, mais auquel nous nous devions de trouver une fin plus honorable que le sac poubelle auquel tous ses compagnons de congélation ont été condamné (sous peine de nous rendre très certainement bien malade... punition bien méritée pour l'oubli dans lequel nous les avions plongé).
Le jour-même, je me lançais donc dans la préparation d'une tartiflette qui nous a vite réconcilié avec la corvée nettoyage. Et pour en venir à la recette d'aujourd'hui, la tartiflette a connu une seconde vie en étant recyclée dans une quiche sans pâte dès le lendemain avec quelques restes de brocolis... mélange audacieux, mais plus que délicieux !!!

49052152-2

Pour 6 personnes :

  • 3 œufs
  • 500 ml de lait demi-écrémé
  • 100 g de farine T65
  • 75 g de gruyère râpé
  • 3-4 petites pommes de terre
  • 150 g de reblochon
  • 100 g de lardons
  • quelques fleurettes de brocolis
  • poivre

On commence par faire revenir les pommes de terre coupées en dès dans une poêle avec un peu d'huile d'olive jusqu'à ce qu'elles soient dorées. On ajoute le reblochon coupé lui aussi en dès et puis on réserve. On cuit les brocolis à l'eau chaude (moi je n'ai pas eu à faire tout cela puisqu'il s'agissait de restes pour tout).
On bat ensuite les œufs en omelette. On ajoute le lait puis la farine. On mélange bien en faisant attention à ne pas faire de grumeaux. On ajoute ensuite le gruyère et le poivre.
On ajoute à la préparation les pommes de terre, les lardons et le brocolis grossièrement haché. Et on mélange bien.
On verse dans un moule (j'ai choisi un petit moule à manquer pour que la quiche soit plus épaisse, mais on peut aussi la mettre dans un moule à tarte si on l'aime plus fine).
On place au four pour 45 minutes à 210°.
Et voilà, reste plus qu'à préparer une bonne vinaigrette pour la salade pour accompagner tout ça !

49052176-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


22 janvier 2010

..Galettes de flocons de kamut aux abricots secs et à la ciboulette (Défi Placard n#4)..

Un gros paquet de flocons de kamut patientait déjà depuis trop longtemps dans le placard. Certes, je lui avais déjà rendu visite quelques fois, mais bon, là je dois bien reconnaître que je le négligeais depuis plusieurs semaines... Heureusement, Annellénor est là avec ces délicieuses recettes (dont je ne compte même plus le nombre réalisé dans ma cuisine suite à ces billets alléchants !!!). Cette recette, je l'avais repérée il y a un petit moment, mais je ne l'avais encore jamais faite. Je m'en suis un peu éloignée mais l'inspiration est là quand même.

Parfois, c'est étrange, il y a des choses qui nous font envie mais pour lesquelles on arrive pas à se mettre en cuisine, au prise avec une certaine appréhension... et c'était exactement ça avec ces petites galettes de céréales : devant les photos et la recette, aucun doute, il me fallait y goûter tout de suite, mais au moment de me mettre aux fourneaux je me disais que "finalement, peut-être que...". Mais là, plus question de douter... mes placards n'en peuvent plus, ils rêvent de voir le poids de leurs étagères s'amenuiser... (en même temps, je pourrais bien leur dire que moi aussi c'est mon rêve quand je passe sur la balance, mais que, comme c'est parfois avec le cas avec certains rêves, ben, faut revenir à la réalité !). Bref... je me suis donc lancée et quelle belle surprise, c'était un délice ! Même mon chéri en a manger... bon, j'ai un peu rusé, si je lui avais dit dès le départ que c'était des flocons de kamut, il n'aurait même pas voulu y goûter, mais là, il a cru que c'était des galettes de pommes de terre alors il s'est attablé gaiement. Bien sûr, à la première bouchée il a bien vu qu'il avait été dupé, mais il a quand même reconnu que c'était pas si mauvais que ça... et a fini son assiette... comme quoi...

Blog_1_intro

Pour 6 petites galettes :

  • 80 g de flocons de kamut
  • 300 ml de lait chaud
  • 2 œufs
  • 1/2 oignon frais (parce qu'il était assez gros)
  • sel
  • poivre
  • ciboulette fraîche
  • 8 abricots secs

On commence par faire chauffer le lait que l'on verse ensuite sur les flocons de kamut et on attend que ceux-ci l'absorbe. Une fois que les flocons ont gonflé, on bat les œufs et on les ajoute aux flocons de kamut. On cisèle la ciboulette, on coupe finement l'oignon et les abricots secs et on place le tout dans la préparation. On sale, on poivre et on mélange bien.
On verse ensuite des petites louches de préparation dans une crêpière bien chaude et légèrement huilée, et on cuit bien les deux côtés.
On sert avec une bonne salade (oui, depuis le temps, vous avez dû comprendre que je suis saladovore... j'adore ça et j'en mangerais à tous les repas !!).

Blog_2
Blog_3   Blog_4
Blog_5

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 janvier 2010

..Pain perdu et sa salade de chou chinois (Défi Placard n#3)..

On continue à vider les placards, et cette fois, c'est au pain de mie que je m'attaque (la dernière fois que j'en achète d'ailleurs ! Après je reviens à la boulange maison). Comme je n'avais pas envie de faire des croques (même si à la maison, on adore ça), je me suis lancée dans la réalisation d'une recette (bon le mot est grand là peut-être) que j'avais repéré une fois dans un bouquin de cuisine, mais que je n'avais pas acheté et dont il me restait donc qu'un vague souvenir. Il s'agissait d'un pain perdu en version salée, accompagnée d'une salade de quelque chose.
Comme j'avais du chou chinois et de la ricotta à terminer, c'est avec ça que j'ai fait ma salade... un délice d'ailleurs. Et finalement, ce pain perdu salé, s'il demande à être amélioré (je pense que j'utiliserai du parmesan notamment la prochaine fois avec l'œuf battu pour donner un peu plus de goût au pain justement) était une bonne première.
En plus de continuer le défi dans lequel je me suis engouffrée à la suite de Lune, ce petit repas a répondu à l'exigence de ce soir-là : rapidité, efficacité ! Trop à la bourre pour élaborer quelque chose, il me fallait un petit truc rapide qui remplisse nos estomacs criant famine. Accompagné d'une petite salade de mâche, ce pain perdu est top !

Blog_1_intro

Pour 2 personnes :

  • 2 gros œufs
  • 2 tranches de jambon blanc
  • 150 g de chou chinois
  • 1/2 oignon frais
  • 1 cuillère à soupe de ricotta
  • 1 cuillère à café de moutarde ail et fines herbes
  • 2 tranches de pain de mie aux céréales
  • sel
  • poivre
  • 2 cuillères à soupe de crème liquide allégée
  • estragon

On commence par faire cuire un œuf pour en faire un œuf dur.
On bat ensuite l'autre œuf avec la crème, un peu de sel et de poivre.
On écale ensuite l'œuf dur et on l'écrase à la fourchette. Dans un saladier, on place ensemble l'œuf écrasé, le chou chinois et le petit morceau d'oignon finement émincés. On ajoute la ricotta et la moutarde et l'estragon. On ajuste l'assaisonnement avec un peu de sel et de poivre si nécessaire.
On trempe ensuite les tranches de pain de mie dans le mélange d'œuf battu avec le crème. On le fait des deux côtés, puis on fait cuire le pain dans une poêle bien chaude avec un peu de beurre. On laisse dorer puis on tourne le pain pour faire dorer l'autre face. Dans une autre poêle, on fait revenir rapidement les tranches de jambon blanc jusqu'à ce qu'elles colorent.
Puis on dresse le pain perdu : pour cela, il suffit de placer le jambon sur le pain, la salade de chou sur la tranche de jambon que l'on replie légèrement pour remettre un petit peu de salade. De l'estragon par-dessus pour la déco, et c'est prêt !!!

Blog_2   Blog_3

Blog_4

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 janvier 2010

..Nouilles chinoises sautées aux crevettes (Défi Placard n#1)..

Cela faisait longtemps que je n'avais pas cuisiné asiatique, et ça commençait à manquer à la maison. Du coup, cette semaine, ça a presque été que ça... quand je vous dis que je suis "légèrement" mono-maniaque et obsessionnelle sur les bords... Heureusement, mon chéri ne se plaint jamais... Quel amour ! Faut dire que la cuisine asiatique permet aussi de jolies variations, ce qui fait qu'on ne mange jamais la même chose. Et puis entre ça et son passé "boîte de conserve", y'a pas photo quand même !

Ce plat n'est pas non plus n'importe quel plat parce qu'il participe à la réalisation du défi que Lune s'est lancée et dans lequel j'ai décidé de la suivre parce que ça va me forcer à le tenir (oui, oui, oui, 1001 fois vous m'avez entendu dire "cette fois, je vide les stocke !!!")... LE DÉFI PLACARD ! Et cette fois, pas le droit d'arrêter tant que les stocks ne sont pas à 0 parce qu'il me manque ZE ingrédient pour faire le truc que j'ai dans la tête !! Et cette fois, je vais y arriver. Je vous épargne les photos de mes placards et de mon frigo-congélo parce qu'on croirait que la troisième guerre mondiale est proche et que je dois nourrir une famille de 10 personnes pendant 6 bons mois... le temps que la zone soit décontaminée et que l'on puisse sans risque remettre le nez dehors... Le problème (enfin pas vraiment un problème quand même, c'est juste façon de parler) c'est qu'il n'y a pas de guerre à l'horizon (remarque, la fin du monde c'est quand même pour 2012... est-ce que j'aurais le temps de refaire des stocks d'ici là si je déstocke aujourd'hui ?!!??!) et que nous ne sommes pas une famille de 10 mais de... 2...

Bon allez, faut que je me guérisse de cette sale habitude d'engranger, engranger et engranger encore... Et une fois le vide fait, plus question de se laisser envahir à nouveau... pas vrai ??!!?

Blog_1_intro

Blog_2_intro

Pour 2 personnes :

  • 100 g de nouilles chinoises
  • 300 g de grosses crevettes
  • 5 tranches fines de lard
  • 1 petit oignon nouveau
  • 200 g de chou chinois
  • 1 cuillère à soupe de sauce soja
  • 1 cuillère à café de 5 épices
  • 3 cuillères à soupe d'huile d'arachide
  • coriandre fraîche

On commence par faire cuire les nouilles chinoises selon les indications du fabricant, on les égoutte et on réserve.
On coupe le lard en morceaux, on émince le chou et on taille l'oignon en tronçons. On décortique les crevettes.
On fait ensuite chauffer le wok avec l'huile. On place dedans l'oignon, le chou et les crevettes, et on fait revenir le tout jusqu'à ce que cela dore. On ajoute enfin les pâtes et le lard. On fait sauter le contenu pendant 4 minutes environ. On baisse alors le feu et on ajoute la sauce soja et les 5 épices. On laisse cuire comme cela 2 petites minutes et on sert aussitôt, en prenant bien le temps quand même de saupoudrer de coriandre fraîche ciselée.
Un vrai délice de fin de placard... enfin, en même temps, faut reconnaître que là, il s'agissait de jolies fin de placard... ça va être plus difficile d'ici quelques jours...

Blog_3

Blog_4

Blog_5   Blog_6

Blog_7

Blog_8

Maintenant, à vous de jouer !

14 janvier 2010

..Quiche sans pâte à la graisse de Noël ..

La graisse de Noël... mékézako ?
Il s'agit d'une spécialité fromagère produite exclusivement de mi-novembre à mi-janvier. C'est un fromage très onctueux qui est fabriqué au moment où bêtes mettent bas, d'où la qualité de sa texture. Et si la graisse de Noël est souvent utilisée en Auvergne pour préparer une spécialité régionale, la soupe de Noël, aujourd'hui c'est dans une quiche sans pâte qu'il va finir. Histoire de tenir compagnie à un petit morceau de jambon cru qui peine à disparaître dans le frigo...

Cela faisait longtemps que je n'avais pas fait une petite quiche sans pâte... mais c'est tellement bon que je ne pouvais plus résister. Tellement rapide à préparer et idéal pour y glisser ce qu'il reste dans nos placards. Pour cette fois donc, un peu de jambon cru, quelques champignons, un peu de graisse de Noël et un peu d'estragon pour aromatiser le tout, et le tour est joué !

48522933-2

Pour 6 personnes :

  • 3 œufs
  • 500 ml de lait demi-écrémé
  • 100 g de farine T65
  • 70 g de gruyère râpé
  • 100 g de graisse de Noël coupé en cube
  • 1 petit morceau de jambon cru (honnêtement je n'ai pas pesé)
  • poivre
  • estragon
  • 100 g de petits champignons de Paris

On commence par faire revenir les champignons dans une poêle avec un peu d'huile d'olive jusqu'à ce qu'ils soient dorés. Puis on réserve.
On bat ensuite les œufs en omelette. On ajoute le lait puis la farine. On mélange bien en faisant attention à ne pas faire de grumeaux. On ajoute ensuite le gruyère.
On coupe en dès le jambon et la graisse de Noël. On ajoute à la préparation avec les champignons. Un peu de poivre et d'estragon. Et on mélange bien.
On verse dans un moule (j'ai choisi un petit moule à manquer pour que la quiche soit plus épaisse, mais on peut aussi la mettre dans un moule à tarte si on l'aime plus fine).
On place au four pour 45 minutes à 210°.
Et voilà, reste plus qu'à préparer une bonne vinaigrette pour la salade pour accompagner tout ça !

48522324-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06 janvier 2010

..Tarte salée au poulet et pesto..

Voici une petite tarte salée improvisée pour finir quelques restes... du blanc de poulet, du pesto et une pâte à tarte... on va pas dire que je suis allée chercher très loin ! Mais quand même, j'ai rajouté de la ricotta (euh... d'accord, elle aussi fallait la finir vite) et quelques noix de cajou (dire qu'il y en avait une poignée qui se battait en duel au fond du bocal serait plus juste...). Mais les bidouillages de fin de placards peuvent avoir du bon. Et celui-ci en a eu... avec une petite salade de mâche (euh... un reste encore ! Que voulez-vous que je vous dise... on commence mal l'année nous... on a que des restes... je vous dis pas comment on va être en décembre... vous croyez qu'on peut faire des restes avec des restes... ah, remarquez, oui, j'ai déjà vu ça dans Malcolm... ^-^), c'était un délice.

48231675-2

Pour 6 personnes :

  • une pâte brisée
  • 3 blancs de poulet
  • 3 cuillères à soupe de pesto (pas maison, mais très très bon)
  • 1 poignée de noix de cajou
  • 50 g de parmesan
  • 130 g de ricotta
  • 80 ml de lait écrémé
  • 2 œufs
  • poivre
  • sel
  • estragon

On commence par couper en dès les blancs de poulet que l'on fait dorer à la poêle avec un peu d'huile d'olive. On sale, on poivre et on assaisonne avec l'estragon. Il ne faut pas trop les faire cuire parce qu'ils vont encore cuire dans le four et après, cela risque d'être trop sec. On réserve.
On chemise un moule à tarte avec la pâte. On la nappe de pesto.
Dans un bol, on bat les œufs en omelette et on leur ajoute la ricotta puis le lait en mélangeant bien. On sale légèrement.
Sur la pâte et par-dessus le pesto, on place dessus le poulet, on parsème les noix de cajou. On saupoudre le parmesan sur le tout. Et on nappe avec la sauce à la ricotta.
On place ensuite au four à 200° pour 35 à 40 minutes de cuisson.
Et voilà ! Moi, je vous le dis, vive les restes !! Simple et efficace, tout a fait ce que j'aime cuisiner le soir.

 48232189-2

Maintenant, à vous de jouer !

****

Vous trouverez cette recette chez Juste
qui m'a fait le plaisir de la tester et de la publier
sur son blog La cuisine de Juste en cliquant juste !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,