21 février 2014

..Côte de porc farçie au persil et à l'échalote..

Il y a des recettes qu'on ne destine pas du tout à la publication au départ (et l'inverse aussi souvent ! des photos qu'on pense publier et qui dorment dans les tréfonds de nos disques durs !). Et puis finalement... on se dit que quand même... Je le reconnais la recette d'aujourd'hui est de celle-là. Je n'avais pas du tout en tête de proposer cette recette sur le blog (ce qui explique d'ailleurs les photos prises à la hâte au dernier moment). Mais dès qu'elle a été dans mon assiette, juste à la bonne odeur, j'ai eu envie de la partager avec vous. Pourtant cette recette n'en est pas vraiment une, mais elle est magique car elle transforme tout de suite la classique côte de porc en quelque chose de nouveau. Ce n'était pas gagné parce qu'à la maison, la côte de porc a un petit quelque chose de sacré... et oui ! Mr Pomme adore ça, et il n'aime pas quand j'essaie de "l'accessoiriser", c'est à l'état brut qu'il l'apprécie. Pourtant cette fois, ma proposition l'a tenté : persil, échalote, parmesan, huile d'olive... tout ce qu'il aime. Et à raison parce que c'est vraiment très très bon comme ça. La viande est juste caramélisée, et la farce conserve à la chair un certain moelleux. Accompagnée de choux de Bruxelles et de petites pommes de terre écrasées dorées à l'huile d'olive, c'est un repas tout ce qu'il y a de plus simple, mais particulièrement délicieux !

porcfarci_1

Pour 2 personnes :

  • côte de porc : 2
  • persil frais : 2 belles poignées de feuilles
  • parmesan : 20 g
  • échalotes : 2
  • huile d'olive : 0,5 cuillère à café
  • sel
  • poivre

On commence par faire revenir les échalotes finement ciselées dans de la matière grasse (graisse de canard pour moi, mais c'est à vous de voir) pour les faire juste dorer.

Pendant ce temps, on mixe les feuilles de persil préalablement lavées et essorées avec le parmesan jusqu'à obtenir une sorte de pâte.

Quand les échalotes sont prêtes, on les mélange avec le persil/parmesan dans un bol. On ajoute l'huile d'olive, on sale, on poivre. On mélange bien.

On entaille les côtes de porc dans la largeur, puis avec la pointe d'un couteau bien aiguisé on vient la fendre en deux, mais sans la découper jusqu'aux rebords pour que la farce reste emprisonnée dedans.

On farçit l'intérieur de l'entaille. On referme bien (on peut utiliser des pics pour éviter que cela ne s'ouvre à la cuisson).

Enfin, on fait cuire les côtes de porc dans un poêle bien chaude avec un peu de matière grasse (le beurre de cacao est parfait pour ça !!! C'est notre chouchou pour cuire les viandes).

On sert immédiatement avec ce que l'on veut. Une belle poêlée de champignons si ça vous tente, des pommes de terre frites, une purée... Nous, on a choisi une poêlée de choux de Bruxelles cuits à la graisse de canard et des petites pommes de terre écrasées dorées au four avec un peu d'huile d'olive...

Il faut pas grand chose pour améliorer le quotidien parfois ! ^-^

porcfarci_2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


14 février 2014

..Mijoté de boeuf à la sauce tamari..

Ma nouvelle amie Joteuse est déjà une amie fidèle ! Presque tous les dimanches, elle nous fait une petite visite gourmande et nous concocte un joli petit plat pour la semaine. Comment ne pourrait-elle pas devenir indispensable dans des conditions pareilles ? Après, nous n'avons plus qu'à réchauffer tout ça, comme au temps où, étudiants sans savoir culinaire, nous ramenions le dimanche soir des petits plats préparés par nos parents pour affronter les affres d'une semaine de travail intensif sur les bancs de la fac (on y croit hein ! ^-^). Cette semaine, elle a ajouté un petit ingrédient magique à son mijoté de boeuf... du tamari, la sauce soja des privés de gluten. Quelle belle idée elle a eu là ! Il n'en fallait pas plus pour nous donner une sensation de voyage d'un seul coup de fourchette !

Boeuf_tamari_1

Pour 8 personnes :

  • paleron de boeuf : 1,5 kg
  • bouillon de poulet : 250 ml
  • sauce tamari : 80 ml
  • mirin : 30 ml
  • sucre brun : 40 g
  • fécule de maïs : 3 cuillères à soupe
  • sel : 1 cuillère à soupe
  • poivre : 0,5 cuillère à soupe
  • piment : 1 cuillère à café
  • ails : 4 gousses
  • ciboules : 2
  • huile de cuisson

On commence par couper en cubes le paleron en prenant soin de bien le dégraisser.

Dans un grand récipient, on mélange la fécule, le sel et le poivre. On place dedans la viande que l'on enrobe bien.

On met la mijoteuse à chauffer avec l'huile (si elle saisit également, sinon, cette étape se fait dans une poêle). Quand l'huile est bien chaude, on saisit la viande sur toutes les faces, jusqu'à ce qu'elle soit bien dorée.

On positionne la mijoteuse en mode cuisson lente, on ajoute le bouillon et le piment, et on programme pour 8 heures de cuisson. On mélange ensemble la sauce tamari, le sucre, l'ail haché et le mirin que l'on ajoute dans la mijoteuse. On mélange bien. 

Quelques minutes avant la fin de la cuisson, on ajoute la ciboule ciselée. 

On sert avec du riz.

Ce plat se réchauffe parfaitement et se conserve plusieurs jours. C'est vraiment un délice ! 

Boeuf_tamari_2

Maintenant, à vous de jouer !

Inspiration : the little epicurean

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 février 2014

..Curry de poulet au lait de coco et garam massala (à la mijoteuse)..

On termine la semaine avec the curry de la mort qui tue et qui cuit tout seul grâce à l'amie Joteuse (ohhh... ben oui, jeu de mots bidon, mais l'amie Joteuse est quand même bien à sa place à côté de Kitchen friend...). Vous commencez le travail et votre fidèle alliée le termine pendant que vous vaquez à vos occupations (comprendre : vous révisez votre article ! Chouette occupation hein !). Je suis totalement fana de mon nouvel aide culinaire. Cette mijoteuse me fait gagner un temps fou, c'est top (chef... je suis bonne aujourd'hui hein) ! J'avoue que j'avais un peu peur de mettre du poulet à cuire pendant 5 heures... j'avais peur de me trouver avec des mini bouchées toutes sèches... mais je voulais tenter. Pour assurer mes arrières, j'ai choisi de cuisiner des hauts de cuisse plutôt que les blancs : bonne idée, c'est resté tellement tendre. Et contrairement à ce que je pensais, la viande n'a pas tant réduit que ça. On a eu largement de quoi faire pendant plusieurs jours... Avec du quinoa pour miss sans gluten et du boulgour pour le glutineux, c'était top !

Et si vous avez pas de mijoteuse, partez pas tout de suite. On peut faire sans aussi quand même !

currypoulet_1

Pour 6-8 personnes :

  • poulet : 1 kg de hauts de cuisse
  • carottes : 8 (assez fines de préférence)
  • oignon : 1
  • poivrons : 1 petit rouge et 1 petit jaune
  • huile

Pour la sauce :

  • ail : 2 gousses
  • pâte de tomate : 50 g
  • lait de coco : 320 g
  • eau : 100 g
  • fécule de maïs : 1 cuillère à soupe bombée
  • garam massala : 1 cuillère à soupe
  • poudre de curry : 0,75 cuillère à café
  • sel : 1,5 cuillère à café
  • poivre, piment en poudre

On commence par préparer la sauce. Pour cela, on mixe ensemble tous les ingrédients de la sauce au robot ou au blender : le lait de coco, la pâte de tomate, l'eau, l'ail, la fécule et toutes les épices avec le sel. On doit obtenir une sauce bien lisse. 

On dégraisse ensuite les hauts de cuisse et on les coupe en dès. 

On émince les oignons que l'on va faire cuire avec un peu d'huile (directement dans la mijoteuse si elle rissole également, sinon dans une poêle). Quand ils colorent, on ajoute le poulet que l'on saisit rapidement, juste pour colorer.

Si on travaillait dans une pôele, on place la viande et les oignons dans la mijoteuse préchauffée (sur low, cuisson lente). On ajoute les carottes pelées et coupées en gros tronçons et on verse la sauce dessus. Si on saisissait dans la mijoteuse directement, on verse la sauce, on ajoute les carottes et on change de programme (pour low, cuisson lente). On mélange bien le tout.

On couvre et on programme pour 5 heures de cuisson. 30 minutes avant la fin, on ajoute les poivrons émincés.

Autant dire qu'on fait ça tranquillement pendant la pause de midi et qu'on laisse cuire tout seul pour régaler tout le monde le soir (et le lendemain, et le sur-lendemain quand il n'y a que deux pommes à table... ^-^).

J'imagine qu'on peut prolonger de 3 heures si on veut s'organiser différemment et qu'on prépare ça le matin avant de partir bosser, mais moi, j'aime quand les carottes sont croquantes... donc... 

Et si on a pas de mijoteuse ? Ben on fait tout pareil, sauf qu'on travaille dans une cocotte et qu'on laisse mijoter tranquillement pendant 1h30 à 2h. Ben oui, vous privez pas juste pour ça ! ^-^ Parce que franchement, c'est délicieux !!!

currypoulet_2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 janvier 2014

..Mijoté de boeuf au vin blanc..

Vous l'avez remarqué, on ne peut pas dire que je suive une ligne éditoriale très précise... Déjà, j'ai du mal à me mettre dans le bain des recettes de saison... j'ai râté le créneau des bûches à Noël, pas de galette des rois pendant la période des galettes des rois, des glaces en janvier, c'est n'importe quoi sur ce blog ! ^-^Ensuite je vous inonde de recettes sucrées jusqu'à faire monter votre taux de glycémie au niveau de l'Everest, puis je pars dans un délire salé incompréhensible pour le bec sucré que je suis... Ma nature chianto-complexo-monomaniaco-bipolaire transparaît jusque dans la succession des billets de mon blog... ^-^ Enfin, en préparant mes billets à l'avance, je peux équilibrer un peu les publications, et cette fois, vous n'aurez que deux recettes salées avant de voir réapparaître un petit bout de sucre !

C'est très rare que je cuisine des plats qui doivent mijoter longtemps à la maison. Mais en ce moment, j'ai envie de ces petites choses qui embaument et qui réconfortent, de ces plats de grands-mères qui font du bien ! Alors vous allez certainement en voir de plus en plus surtout que j'ai investi dans une véritable machine de guerre : une mijoteuse électrique. Je ne l'avais pas encore quand j'ai cuisiné ce plat, donc, la cuisson est traditionnelle, mais je pense que vous allez bientôt voit apparaître des plats à la mijoteuse... comme des petites souris d'agneau confites par exemple... En attendant, place à ce délicieux boeuf braisé !

DSC_0006b

Pour 4 personnes :

  • viande de boeuf à braiser (paleron pour moi) : 500 g
  • bouillon de volaille : 250 ml
  • vin blanc : 125 ml
  • carottes : 4
  • oignons : 2
  • feuilles de laurier : 4
  • romarin frais : 1 branche
  • sel, poivre
  • huile

On commence par détailler la viande en cubes. On saisit à feu vif la viande dans une cocotte bien chaude avec de l'huile pour la faire dorer. On réserve.

Dans la même cocotte, on fait revenir les oignons détaillés en lamelles. Puis quand ils commencent à caraméliser, on réduit la température de cuisson à feu doux. On ajoute la viande, les carottes épluchées et détaillées en rondelles. On recouvre avec le vin et le bouillon, puis on incorpore le laurier et le romarin. On sale légèrement et on poivre.

On laisse cuire alors à couvert pendant 3 heures environ, jusqu'à ce que la viande devienne fondante et se délite facilement juste avec la fourchette. On jette un oeil régulièrement pour voir si la sauce se porte bien et s'assurer que la viande n'attache pas. On en profite pour remuer un peu, rajouter un peu de liquide au cas où.

Si on le souhaite dans la dernière demi-heure, on peut ajouter des légumes dans le plat : pommes de terre, haricots. Moi, j'ai opté pour des champignons de Paris frais.

On sert avec du riz. Et ce qui est génial, c'est que c'est le genre de plat qui se réchauffe sans problème sans jamais perdre de sa saveur ! Ca fait du bien en hiver, hein, un vrai petit plat de grand-mère !!!?!?

DSC_0035b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

15 janvier 2014

..Magret de canard tout en simplicité..

Aujourd'hui, je laisse la main à Mr Pomme. Enfin, pas exactement, puisque c'est bien moi qui suis derrière le clavier, hein, mais je vous propose une de ses recettes, une de celles qu'il réussit merveilleusement bien : le magret de canard ! Pas de chichi ici, juste le magret, mais il est vraiment sublimé dans cette version tout en simplicité ! J'vous jure ! Même que c'est pas parce que c'est mon Mr Pomme à moi que je dis ça, sa recette du magret est top. Bon, on est d'accord, c'est plus une cuisson qu'une recette que je vous donne là, mais alors, une cuisson in-ra-ta-ble... alors, à table justement !

Vous remarquerez les précisions de la recette du mâle ! Mais ce qui est sûr, c'est que c'est le meilleur magret que j'ai mangé. Au final, le gras fond complétement. Il reste uniquement une couche fine ultra croquante qu'on ne peut d'empêcher de manger !!!! Et la viande est juste cuite, saignante et fondante comme il faut. J'en salive rien que d'y repenser.

Désolée pour les photos, mais elles ont été prises en hâte... pas question pour moi de laisser le plat refroidir !!!

Magret_1

Compter un magret pour deux personnes :

  • magret de canard
  • gros sel

On commence par cisailler le gras du magret en losanges (en veillant à ne pas atteindre la peau). On assaisonne généreusement la partie grasse avec du gros sel.

On met une poêle à chauffer à feu moyen et on y dépose le canard partie grasse sur la poêle pour 10 à 12 minutes de cuisson, jusqu'à ce que le gras ait fondu et qu'il ne reste qu'une couche bien croquante. On retourne ensuite le magret pour terminer la cuisson pendant 2 à 3 minutes.

Quand il est prêt, on sort le magret de la poêle et on l'entoure de papier aluminium. On le laisse reposer quelques instants (environ 5 petites minutes) avant de le servir avec de bonnes frites au four ! Evidemment, on garde tout le gras rendu pour de futures utilisations.

J'ai faaaaaaimmmmmmmmmmmmmmmm !

Magret_2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :


13 novembre 2013

..Boulettes de veau, sauce au vin blanc doux..

Je vous ai déjà dit que depuis que nous sommes au Québec, je suis tombée en amour avec les boulettes de viande, quelles qu'elles soient (tant qu'elles sont faites maison !). Le veau était une viande qui avait échappé à ma folie jusqu'à il y a quelques semaines... mais maintenant, j'en suis fan et je le mets à toutes les sauces. Cette fois, j'ai improvisé une terrible sauce au vin blanc, d'une simplicité enfantine mais tellement bonne que je la partage avec vous !

DSC_0418b

Pour 6 personnes :

Pour les boulettes (3 par personnes) :

  • veau haché : 500 g
  • oeuf : 1
  • fécule de pommes de terre : 1 cuillère à soupe
  • ciboulette finement ciselée : 1 grosse cuillère à soupe
  • ail écrasé : 1 gousse

Pour la sauce :

  • vin blanc doux : 120 ml
  • crème liquide : 300 ml
  • parmesan : 50 g
  • piment d'Espelette

On commence par mélanger ensemble tous les ingrédients pour les boulettes. Personnellement, je trouve qu'il n'y a rien de mieux que les mains pour ça... A l'ancienne ! 

On forme ensuite 18 boulettes avec le creux de la main d'environ 30 g chacune.

On fait chauffer une poêle avec un peu d'huile et on fait cuire les boulettes jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées. On réserve.

On conserve la même poêle pour garder les sucs de la viande. On verse dedans le vin et la crème. On amène à ébullition et on laisse chauffer environ 2-3 minutes pour que la sauce réduise un peu. On ajoute alors le parmesan fraîchement râpé et le piment.

On remet les boulettes dans la poêle pour les réchauffer. Et on sert tout de suite avec du riz par exemple, mais c'est top aussi avec des haricots verts !

DSC_0518b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 octobre 2013

..Cuisses de poulet rôties aux oignons doux et au citron..

Cela faisait longtemps que nous n'avions pas mangé un petit plat de viande comme ça. Depuis qu'on est ici, je me suis prise d'amour pour les boulettes de viandes diverses... Mais comme il faut donner un peu de boulot à nos belles quenottes, je me suis dit qu'un petit poulet pourrait bien changer un peu. Et là, magie du hasard, je suis tombée sur ce billet, et comme vous l'imaginez, je n'ai pas pu résister ! Chose exceptionnelle, j'ai même quasi suivi toute la recette, pas à la ligne, mais presque... waouh ! En tous cas, ça valait la peine parce que c'était vraiment délicieux !!!

DSC_0346b

Pour 8 personnes :

  • cuisses de poulet entières : 8
  • oignons doux : 2
  • citron : 1
  • poivrons : 1 petit orange et un petit vert
  • ail : 4 gousses
  • poivre : 1 cuillère à café
  • paprika : 1 cuillère à soupe
  • sel : 1,5 cuillère à café
  • cumin : 1 cuillère à soupe
  • huile d'olive : 1 cuillère à soupe
  • vinaigre blanc : 1 cuillère à soupe
  • romarin frais : quelques brins

On préchauffe le four à 220°C.

On commence par mélanger tous les ingrédients pour la pâte, à savoir le vinaigre, l'huile, le cumin, le sel, le paprika, le poivre et l'ail haché.

On émince les oignons, et on coupe en carré les poivrons. On tranche le citron.

On réserve une cuillère à café de pâte que l'on mélange avec les oignons. Puis on nappe les cuisses de poulet avec la pâte restante. On dépose les cuisses de poulet dans un plat allant au four, On dépose dessus les oignons, le poivron, les tranches de citron et le romarin. On verse dessus un petit peu d'eau. Puis on enfourne pour 50 minutes. On arrose régulièrement avec le jus de viande tout au long de la cuisson.

C'est vraiment délicieux, plein de saveurs avec toutes ces épices !!! A refaire et à varier dans les épices. D'ailleurs la prochaine fois, je pense que je mettrais également de la coriandre en poudre... Yummy !

DSC_0374b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Onion rings and things

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 octobre 2013

..Brochettes de boeuf au comté..

Comme convenu, le dimanche, je vais farfouiller dans mes archives pour dépoussièrer une vieille recette qui n'avait encore jamais vu la lumière virtuelle d'internet. Cette semaine, c'est en juillet 2010 que nous retournons pour ramener à la vie ses délicieuses brochettes de boeuf façon yakitori, mais aux saveurs plus européennes... Elles sont garnies de comté, et ont mariné dans une sauce à l'huile d'olive au basilic. Et entre le boeuf et le fromage, on trouve aussi une tranche du jambon blanc fumé que j'adorais tant quand on vivait en France (mais là, pas de regret, parce que j'ai trouvé meilleur dans une épicerie italienne à côté de chez nous à Montréal !). Allez, c'est parti !

P1430568b

Pour 8 brochettes :

  • carpaccio de boeuf : 200 g (soit 24 tranches)
  • jambon blanc fumé : 100 g
  • fromage comté : 200 g
  • huile d'olive au basilic : 4 cuillères à soupe
  • ail : 1 gousse
  • sel, poivre

On commence par préparer la marinade en mélangeant l'huile, l'aile haché, le poivre et un peu de sel.

On coupe ensuite le fromage en 8 bâtons, et le jambon en 8 carrés. On pique un pic à brochette dans le fromage, on enroule autour le jambon, puis 3 tranches de carpaccio

On les place dans un plat et on verse dessus la marinade. On couvre et on place au frais pour une bonne heure, en retournant les brochettes de temps en temps pour qu'elles s'empreignent bien de la marinade.

Une fois le temps de repos passé, on fait chauffer une poêle dans laquelle on fait cuire les brochettes. La cuisson est très rapide, quelques minutes seulement. Par contre, il faut servir tout de suite si l'on veut que le fromage reste fondant, sinon, le comté va redurcir, ça restera bon, mais c'est toujours mieux quand il est coulant ce pti comté ! ^-^

P1430596B

Maintenant, à vous de jouer !

Et bon dimanche !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 octobre 2013

..Crab cakes inspirés de Jamie... Ah Jamie !..

Jamie, c'est le king de la cuisine, un vrai britpop chief, et il nous le prouve encore avec ces crab cakes ! Cette recette date un peu, mais comme j'ai une facheuse tendance à l'accumulation et que mon disque dur déborde de recettes sympas jamais proposées, le dimanche, jour où je ne publiais pas normalement, devient le jour où je pioche dans mes vieux dossiers... Heureusement, la cuisine virtuelle n'est soumise à aucune date de péremption... J'espère ainsi faire un peu de ménage par le vide !

En attendant, voici les fameux crab cakes que Mr Pomme avait adoré dans une précédente vie !

P1620307-3b

Pour 6 crab cakes :

  • chair de crabe : 200 g
  • purée de pommes de terre : 150 g
  • oignon : 1
  • persil finement ciselé : 1 cuillère à soupe
  • oeuf : 1 petit
  • farine : 1 cuillère à soupe + 2 cuillères à soupe pour la dorure
  • poivre, sel, piment
  • huile d'olive

La préparation est très rapide. Pour réaliser les crab cakes, on mélange tous les ingrédients (sauf l'huile et les deux cuillères à soupe de farine) jusqu'à obtenir une préparation homogène.

On place au frais pendant une bonne heure.

On divise la prépare en 6 et on façonne 6 galettes que l'on saupoudre avec la farine restante.

On fait chauffer l'huile dans une poêle, et on fait frire les crab cakes à feu moyen pendant environ 5 minutes de chaque côté ou jusqu'à coloration.

Ah Jamie...

P1620321-3b

Inspiration : jamieoliver.com

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 septembre 2013

..Crevettes sauce aigre-douce..

Ce n'est pas souvent que se trouvent sur mon blog des recettes mettant en scène des produits de la mer, mais de temps en temps, ça arrive quand même pour le plus grand bonheur de M Pomme qui est fan. Pour cette fois, je me suis décidée à cuisiner un joli paquet de crevettes roses qui attendait patiemment son tour dans le congélateur depuis quelques semaines. J'ai opté pour une version asiatique avec une sauce aigre-douce que j'ai l'habitude de faire avec du poulet et qui fonctionne très bien avec les crevettes.

P1750233b

Pour 4 personnes :

  • crevettes roses décortiquées : 1 kg
  • poivron vert : 1 gros
  • oignon : 1
  • bouillon de poule : 125 ml
  • sauce tomate : 50 ml
  • sauce soja : 1 cuillère à soupe
  • vinaigre de riz : 2 cuillères à soupe
  • jus de citron : 2 cuillères à soupe
  • huile neutre : 2 cuillères à soupe
  • sucre roux : 1 cuillère à soupe
  • fleur de maïs : 2 cuillères à soupe
  • 5 épices chinois : 1 cuillère à soupe
  • piment en poudre

On commence par émincer l'oignon et le poivron. On fait chauffer une cuillère à soupe d'huile dans le wok et on fait sauter les oignons jusqu'à ce qu'ils dorent. Puis on réserve.

Dans le wok, on met l'huile restante et on fait revenir les poivrons jusqu'à ce qu'ils soient bien tendres. Quand ils sont prêts on réserve.

A part, on prépare la sauce en mélangeant à la fleur de maïs et au sucre, le bouillon de volaille, les sauces tomate et soja, le citron et le vinaigre. On mélange bien. On ajoute ensuite les épices.

On place les crevettes dans le wok avec l'oignon et le poivron, et on ajoute la sauce. On remet à chauffer jusqu'à ce que la sauce se mette à bouillir (et épaississe). On garde quelques instants sur le feu et on sert bien chaud qvec du riz ou des nouilles chinoises, c'est parfait !

P1750244b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,