05 mars 2013

..Risotto à la purée de basilic..

Cela faisait longtemps que je n'avais pas fait de risotto et ça m'obsédait depuis quelques temps... il fallait y remédier. Et je le voulais au basilic... oui, histoire de manger quelque chose qui pourrait avoir un avant goût de ce qui nous attendra dès que les beaux jours vont revenir... parce que les choux... j'en ai ma claque !!

2013

Pour 4 personnes :

  • 200 g de riz arborio
  • 750 ml de bouillon de légumes verts maison
  • le jus d'un demi citron
  • 1 oignon
  • 1 gousse d'ail
  • 50 g de parmesan
  • huile d'olive
  • poivre
  • une botte de basilic

On commence par émincer finement l'oignon, puis on hache l'ail. On les fait revenir ensemble avec de l'huile d'olive jusqu'à ce qu'ils soient dorés. On réserve.

Dans la même poêle, on ajoute le riz et on fait cuire une minute à feu doux, sans cesser de remuer jusqu'à ce que le riz devienne transparent. On verse le jus de citron et on laisse évaporer un peu.

On verse ensuite un petit verre de bouillon sur l'ensemble et on laisse mijoter à feu doux jusqu'à ce que le liquide soit absorbé. On procède ainsi jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de bouillon. Vers la fin, on rajoute les oignons et l'ail pour les ramener à température.

Pendant ce temps, on mixe le basilic avec un peu d'huile d'olive. Perso, j'aime bien quand il reste encore des morceaux de basilic et quand tout n'est pas réduit à l'état de purée.

Quand le risotto est prêt (cela nécessite parfois un peu de bouillon supplémentaire, parfois un peu moins que les 750 ml), c'est au goûter, hors du feu, on incorpore le parmesan fraichement rapé et la purée de basilic. On remue bien et on rectifie l'assaisonnement si nécessaire. On sert tout de suite.

C'est tellement bon... Et avec une bonne saucisse de veau bien gourmande, le lendemain, ça faisait un bento plutôt classe !

2013   2013

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 03:34 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , ,


27 février 2013

..La sauce aux tomates cerises qui déchire..

Une fois n'est pas coutume, c'est une sauce que je vourais mettre à l'honneur... parce que c'est une telle tuerie qu'elle va avec tout ! Pâtes... riz... quenelles... gnocchi... chou fleur... Vous pouvez y aller, elle est terrible. Et elle l'est encore plus depuis que j'ai découvert ça... je fais pas de pub hein, j'ai aucun lien avec la marque qui m'a certainement pas offert la boîte que j'achète pourtant à grand renfort depuis des semaines maintenant (d'ailleurs, je mets même pas le nom de la marque dans l'article donc si vous voulez pas savoir, et être empoisonné par une nouvelle publicité, et je vous comprends, ouvrez pas le lien), mais en tous cas je peux vous dire que depuis que j'ai découvert cette boîte de tomates cerises pelées conditionnées dans leur jus... suis fan et la sauce à base de tomate n'arrêtent pas de voir le jour dans la cuisine.

Cette fois, ce sont des gnocchi qui ont eu la chance de goûter à la compagnie de cette petite sauce... mais pour être honnête, si on osait... ben y'aurait juste une belle tranche de pain avec et rien d'autre ! ^-^

2013Pour 6 personnes :

  • 400 g de tomates cerises pelées conditionnées dans leur jus
  • 100 g de crème liquide
  • 1 gros oignon
  • 250 g de viande de boeuf hachée
  • sel
  • poivre
  • origan
  • huile d'olive

On commence par faire revenir l'oignon émincé dans l'huile d'olive. Quand il commence à colorer, on ajoute les tomates et on fait cuire doucement à feu doux jusqu'à ce que les tomates fondent et que la sauce prennent forme. On peut ajouter un peu d'eau si nécessaire en cours de cuisson. Ca peut durer une petite vingtaine de minutes.

On ajoute la viande hachée, et l'on poursuit la cuisson jusqu'à ce qu'elle soit cuite. Quand la sauce nous semble prête et qu'elle nappe bien la cuillère en bois avec laquelle on tourne amoureusement cette gourmandise, on ajoute la crème liquide, on sale et on poivre et on incorpore l'origan.

On sert immédiatement tant que la sauce est brûlante. On peut ajouter quelques copeaux de paremesan, ça fait du bien et ça coûte rien à la gourmandise. Et surtout on prépare un peu morceau de pain pour saucer, parce que là, on en perd pas une goutte ! Et oui, c'est si simple de se faire du bien !

2013  2013

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 02:34 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 décembre 2012

..Rôti de porc façon Orloff..

C'est une recette que je faisais régulièrement quand nous étions à Toulouse, mais je ne l'avais jamais publiée. Ici, inutile de dire que, pour notre budget, vu les tarifs de la viande et du fromage, même avec du porc, c'est déjà un plat de "presque-luxe" ! J'exagère un peu, mais pas trop quand même... ^-^ Bon, comme on commence à oublier (enfin à s'habituer) les prix français et à adapter notre alimentation, les choses trouvent un certain équilibre dans le porte-feuille. Bon, au moins, tout cela a-t-il pour avantage de rendre la journée végétarienne que nous avions instaurée en France incontournable. Je pense mes plats différemment et cette journée n'apparaît plus comme un casse-tête. Et Mr Pomme qui râlait avant, ne s'est même pas rendu compte que cette journée s'était fait une copine, puisqu'il y en a deux maintenant. C'est mieux pour la planète, mieux pour la santé ! Bizarre non de parler de ça quand je vous présente un plat "plus viandard que ça tu meurs"... enfin, je suis plus à une contradiction près...

P1730302-2

Pour 4 personnes :

  • un rôti de porc bio
  • 8 tranches d'emmental
  • 8 tranches de pancetta
  • poivre
  • cumin

On commence par déficeler le rôti. On l'entaille en 8 endroits sans aller jusqu'en bas pour qu'il tienne bien en cuisson. On glisse dans chaque fente une tranche de fromage et de pancetta.

On reficelle le rôti avec de la ficelle alimentaire. On poivre (pas besoin de saler avec la coppa), on saupoudre de cumin.

Personnellement, j'enfourne dans le four froid, mais si vous voulez préchauffer avant, vous pouvez. Je règle à 160°C pour environ 40 minutes. Je le retourne 2 fois pendant la cuisson et j'arrose avec le jus qu'il rend. Sur la fin, je mets en marche le gril juste pour bien faire dorer le dessus.

Avec des pommes de terre dorées au four, ou cuites dans le même plat que le rôti, c'est excellent !

P1730319-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 01:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 décembre 2012

..Parce qu'il n'ai jamais trop tard pour apprendre à aimer les courges... Gnocchi au potimarron..

J'ai décidé de me prendre en main et de me forcer à manger des choses que je n'aime pas. Après tout, j'avais bien lu une fois que pour faire manger aux enfants des choses qu'ils n'aiment pas, il ne faut surtout pas les forcer, mais leur faire manger un peu de l'aliment incriminé plusieurs fois, ces petits contacts répétés permettant d'apprivoiser le (dé)goût. Je crois que c'est aux alentours de 15 essais que le cerveau commence à se dire que finalement, c'est pas si mauvais. J'avais déjà réussi avec les tomates il y a quelques années, alors, là je me lance à l'assaut des courges dont j'ai une sainte horreur et qui sont on ne peut plus présentes ici...

Comme on le ferait avec des enfants, je commence doucement. Pas question de démarrer avec une purée 100% courge ou une courge rôtie au four (ce qui a pourtant l'air appétissant, mais bon...). Donc, pour l'instant, la courge, je me la cache. Je triche en en incorporant un peu dans des choses que j'aime... Et ça marche. Ces gnocchi sont passés comme une lettre à la poste. C'est à peine si j'ai su que s'y cachait un petit potimarron. ^-^

P1740496

Pour environ 8 personnes :

  • 700 g de purée de pommes de terre à chaire farineuse
  • 300 g de purée de potimarron
  • 350 g de farine
  • 1 oeuf
  • sel
  • curcuma

On commence par faire cuire les pommes de terre et le potimarron au four. Attention, à ne pales cuire dans l'eau pour éviter qu'ils ne se gorgent d'eau justement.

Quand les pommes de terre et le potimarron sont bien tendres, on les sort du four et on laisse refroidir.

On épluche ensuite les pommes de terre, on évide le potimarron et on réduit le tout en une purée bien fine (avec un tamis c'est top quand, comme moi, on a pas de presse purée !).

On creuse un puits au centre de la purée, on casse l'oeuf dedans, on ajoute 200 g de farine, on sale et on saupoudre avec le curcuma. Puis avec les doigts on mélange bien. On ajoute ensuite le reste de farine progressivement, jusqu'à obtenir une pâte lisse et homogène qui ne colle plus aux doigts et au plan de travail (ça peut demander un peu plus de farine que prévu en fonction de vos pommes de terre).

On prend ensuite des portions de pâte. On forme un boudin e 1,5 cm de diamètre environ, puis avec un couteau, on découpe des tronçons de 1 cm. On peut les utiliser directement comme ça, ça donne des petits coussins. On peut également essayer de les façonner en les appuyant et les roulant contre le dos d'une fourhette (ce que je ne maîtrise pas encore totalement comme le montrent bien les photos).

On pose les gnocchi sur un torchon propre légèrement fariné. Et on continue jusqu'à épuisement de la pâte.

A cette étape, on peut choisir de les cuisiner immédiatement (enfin après un petit repos de 30 minutes au frais), ou bien de les congeler (et ensuite des les utiliser en les plongeant, encore congelés, dans de l'eau bouillante).

Pour les péparer, rien de plus simple. On porte un grand volume d'eau à ébullition. On jette les gnocchi dedans, et quand ils remontent à la surface, on compte 30 secondes, on égoutte et voilà.

Perso, je les adore avec une sauce au brocoli et au parmesan, comme sur la photo ci-dessous, mais pour là, c'est comme vous voulez !

P1740615

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 20:25 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 novembre 2012

..Queues de homard grillées au parmesan..

En allant faire les courses, je suis tombée sur des queues de homard à un prix honteusement bas, j'vous jure... j'ai même hésité tellement c'était pas cher... Mais bon, je me suis dit que justement, je n'avais rien à perdre et que rien sur l'étiquette ne semblait laisser entendre qu'ils venaient de Tchernobyl ou Fukushima... donc... J'en ai mis un paquet de deux dans mon panier en me disant que c'était pas tous les jours que j'allais cuisiner du homard quand même !

P1730257

Pour une personne :

  • 2 queues de homard de 120 g chacune environ
  • 2 cuillères à soupe de parmesan râpé
  • 1 cuillère à soupe de crème liquide
  • poudre de chili
  • beurre fondu

On commence par fendre les queues de homard en deux dans le sens de la longueur.

On prépare ensuite la gratinade, en mélangeant simplement le parmesan, la crème et le chili.

On nappe la chair des homards de beurre fondu, puis on recouvre avec la préparation au parmesan.

Et c'est fini ! Au four pour quelques minutes sour le gril, jusqu'à ce que les carapaces deviennent rouges et que la chair soit tendre. Attention, à ne pas trop cuire, sinon, la chaire risque de devenir élastique.

Enjoy !

P1730263

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


09 août 2012

..Marmite de moules au saké..

Les fruits de mer et les poissons n'ont pas la vie belle sur mon blog. Mais comme Mr Pomme adore ça, de temps en temps, je me lance. En faisant des courses, je suis tombée sur de jolies petites moules de bouchot à un prix plutôt abordable, alors je me suis dit que j'allais faire un petit effort et j'en ai pris un kilo histoire de faire plaisir à mon amoureux. Et puis devant ma marmite... j'ai improvisé. Pas de vin blanc sec dans les placards... oups... qu'à cela ne tienne, j'ai du saké ! Et finalement, Mr Pomme a été conquis par cette version. Comme quoi...

P1710164

Par personne :

  • 1 kilo de moules de bouchot
  • 1 petit oignon
  • 1 petite gousse d'ail
  • cumin
  • gingembre en poudre
  • 3 baies
  • 4-5 cuillères à soupe de saké
  • huile d'olive

On commence par nettoyer les moules et les débarrasser de tous les petits filaments qui y sont accrochés. On les rince ensuite 2 à 3 fois en les brassant bien pour retirer le sable qui pourrait être encore là. On jette les moules cassées et celles qui restent ouvertes.

Dans une grosse marmite, on fait chauffer de l'huile d'olive. On y jette l'oignon émincé et l'ail écrasé. On saupoudre avec le cumin, le gingembre et les 3 baies. On fait revenir rapidement. Puis on mouille avec le saké. Et on ajoute tout de suite les moules.

On fait cuire à couvert pendant 3 minutes.

Et on sert sans attendre avec le jus de cuisson. Et puis de bonnes frites bien sûr !

P1710172

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 10:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 juillet 2012

..Gnocchi à la romaine..

Je fais le grand vide dans mes placards en ce moment. L'avantage, c'est que cela oblige à penser les repas autrement : on part de ce que l'on a et on réfléchit à ce que l'on pourrait en faire. Du coup, je me lance dans des recettes auxquelles je n'aurais pas forcément penser.

J'avais acheter de la semoule fine de blé dur pour les english muffins. Mais autant dire que c'est pas avec ce que cela néssitait que j'avais écoulé mon stock. Et puis je me suis rappelée que l'on pouvait aussi faire des gnocchi avec. Du coup, j'ai un peu farfouillé sur internet pour regarder la procédure et puis j'ai fait un mix de plusieurs recettes pour arriver à ce résultat. Mr Pomme était pas franchement emballé sur le moment... mais ça n'a pas duré. C'est franchement trop bon, et c'est une recette que je vais vite refaire ! Ca tombe bien d'ailleurs parce que je dois avoir encore pas loin de 800 g de semoule à déstocker...

P1690245Pour 30 gnocchi :

  • 125 g de semoule fine de blé dur
  • 25 g de beurre salé
  • 500 ml de lait
  • 1 jaune d'oeuf
  • 50 g de parmesan fraîchement râpé
  • poivre
  • noix de muscade

1- Préparation des gnocchi :

On commence par faire bouillir le lait avec le beurre. On sale, on poivre et on verse un peu de noix de muscade dans le lait.

Quand le lait commence à bouillir, on verse en une fois la semoule et le parmesan. On remue tout de suite avec vigueur avec un fouet pour que cela ne fasse pas de grumeaux.

La préparation va épaissir. On continue de remuer avec une cuillère en bois pour assécher la préparation, juqu'à ce qu'elle se détache bien du fond de la casserole. On remue ainsi entre 5 et 10 minutes. Hors du feu on incorpore le jaune d'oeuf.

On récupère la pâte que l'on dépose sur un plan de travail humidifié. On étale pour obtenir une épaisseur de 5-8 mm. On lisse bien et avec un emporte-pièce de 3 cm de diamètre environ on découpe des cercles dans la pâte.

On les fait ensuite revenir dans une poêle légèrement beurrée jusqu'à ce que qu'ils soient bien dorés des deux côtés.

2- Accomoder les gnocchi :

Si vous pouvez les manger simplement dorés avec une salade verte, j'ai choisi de les faire gratiner un peu au four.

Pour cela, j'ai placé dans le fond d'un plat à gratin du coulis de tomate assaisonné avec de l'origan. J'ai fait revenir dans une poêle des lardons que j'ai débarassé de leur gras et déposé sur le coulis. J'ai ensuite disposé les gnocchi sur le tout. Puis j'ai mélangé de l'origan, un peu de parmesan râpé et des noisettes concassées, et j'ai saupoudré les gnocchi avec.

Puis j'ai placé le tout à four chaud (200° C) pour 20 minutes.

J'ai accompagné ça d'une petite ratatouille... délicieux !

P1690280

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 juin 2012

..Petites bouchées de poulet aux épices italiennes..

J'avais repéré cette recette il y a longtemps, un peu plus d'un an en fait. Elle était bien au chaud dans mes fichiers, attendant le moment où je la mettrais à l'honneur. Je n'ai pas franchement suivi la recette comme vous allez le voir, mais les petits bouchons de poulet aux tomates séchées et basilic du blog A boire et à manger continuent à me faire saliver, il va donc falloir que je m'y remette !

P1680485

S'ils peuvent être servis avec gourmandise à l'apéro, ils ont été l'objet du plat principal dans ma recette. Et si on y réfléchit un peu, les variations et les utilisations sont multiples... alors déclinez déclinez !

Pour 4 personnes :

  • 250 g de blanc de poulet
  • 1 oeuf
  • 50 g d'oignon rouge
  • 50 g de parmesan réduit en poudre
  • 2 cuillères à soupe de fécule de maïs
  • sel
  • poivre
  • 1 cuillère à café de mélange d'épices italiennes

On préchauffe le four à 200°C.

On commence par mixer le poulet et l'oignon ensemble. On ajoute tous les autres ingrédients et on mélange pour bien amalgamer.

On place la pâte dans une poche à douille et on dresse des boudins sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

On place au four pour 10 minutes de cuisson. On découpe ensuite un petits tronçons.

Et là, soit on les sert avec une petite sauce épicée en apéro, soit on les cuisine, ce que j'ai choisi de faire. En ce qui me concerne, j'ai fait revenir des carottes dans une poêle. Quand elles étaient dorées, j'ai ajouté les morceaux de poulets, du parmesan râpé et un peu de crème. J'ai légèrement salé et poivré et voilà !

P1680454    P1680432

Maintenant, à vous de jouer !

Inspiration : A boire et à manger

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 juin 2012

..Brochettes de boeuf haché, sauce au saké..

Après une furieuse envie de steak tartare, il me restait de la viande hachée. Je me suis décidée pour des petites brochettes aux saveurs du Japon. Et bien m'en a pris ! C'est vraiment une recette que l'on adore à la maison et qui va avec toute sorte de viande. alors n'hésitez pas à vous lancer si vous n'avez pas encore testé. Quand je pense qu'on vend ce type de sauce toute prête alors qu'elle est si rapide à faire ! Et quand on voit tous les additifs et le prix... no comment !

P1680339

Pour 2 personnes :

Pour la viande :

  • 240 g de viande de boeuf hachée
  • ciboule finement ciselée
  • gingembre en poudre
  • poivre
  • sel
  • 1 cuillère à soupe de farine

Pour la sauce :

  • 1 cuillère à soupe de sauce soja
  • 1 cuillère à soupe de saké
  • 1 cuillère à soupe de sucre blond
  • 1 cuillère à café de fécule de maïs

On commence par préparer les boulettes en mélangeant ensemble la viande, la ciboule, un peu de gingembre et de sel, et du poivre. On forme 12 boulettes de 20 g bien serrées.

On place la farine dans un sac congélation. On ajoute les boulettes et on mélange bien pour les enrober de farine. On réserve.

Dans une casserole, on verse la sauce soja, le saké et le sucre. Quand le mélange commence à bouillir, on ajoute la fécule. On réserve.

Dans une poêle, on fait chauffer un peu d'huile. On verse les boulettes que l'on fait bien revenir. Puis quand elles sont prêtes, on les dépose dans la casserole avec la sauce. On refait chauffer à feu doux pour liquéfier à nouveau un peu la sauce qui aura sans doute légèrement figée. On mélange bien pour enrober les boulettes.

On pique 3 boulettes sur un pic de bois. On sert immédiatement avec du riz, de la salade... tout ce qu'on veut.

P1680323

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

15 mai 2012

..Magret de canard aux pommes et miel d'acacia..

Ce blog connaît un sacré déséquilibre en faveur des recettes sucrées ! Je sais, mais je n'y peux rien. Pourtant, je vous assure que notre alimentation n'est pas à base de chocolat, mais est plutôt équilibrée et comporte bien les 5 fruits et légumes quotidiens recommandés. Seulement, au moment de publier, et même simplement de prendre les plats en photo, c'est du côté du sucre que mon coeur balance !

Mais certaines recettes salées satisfont très largement mon palais... surtout quand elles sont sucrées-salées ! ^-^ J'ai mangé, il y a quelques jours un émincé de canard aux pommes au restau avec des copines. J'avais adoré l'association, mais j'avais trouvé le plat un peu gras. J'avais donc en tête de le refaire très vite à ma sauce. Et comme un petit magret dormait au fond du congélo... J'ai pas eu le choix...

P1670992

Par personne :

  • 1/2 magret de canard
  • 1 pomme golden
  • 1 cuillère à soupe de miel
  • sel
  • poivre

On commence par retirer le gras du magret. On peut ensuite faire fondre le gras et le filtrer pour l'utiliser plus tard en remplacement du beurre ou de l'huile, dans des pommes de terre par exemple.

On pèle et épépine la pomme et on la coupe en 8 quartiers.

Dans une poêle chaude, on dépose une cuillère à soupe de gras de canard. On dépose les quartiers de pomme, on laisse cuire à feu vif rapidement de chaque côté pour bien dorer les pommes. On réduit le feu, on verse le miel dans la poêle et on mélange bien pour le répartir un peu partout pour que chaque morceau de pomme en soit enveloppé. On couvre et on laisse cuire jusqu'à ce que les pommes soient bien moelleuses.

Pendant ce temps, on coupe le canard en tranches. Quand les pommes sont cuites, on place les morceaux de canard dans la poêle avec les pommes. On mélange pour bien napper le canard avec la sauce. On sale et on poivre. On cuit rapidement de chaque côté, et on sert immédiatement. Ca va très vite. Il faut donc s'assurer que tout le reste soit prêt au moment de mettre le canard à cuire.

J'ai servi avec quelques frites au four. Je vous l'accorde, c'est pas franchement light, et on pourrait bien accompagner tout cela d'un peu de salade verte pour se donner bonne conscience. Mais bon, une fois de temps en temps... ça fait pas de mal ! Bien au contraire !

P1680001  P1670998

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,