23 mars 2017

..Gaufres légères de Ginette Mathiot..

Chaque week-end, je poursuis avec assiduité (vous pouvez me faire confiance !) ma recherche de la gaufre parfaite. Ma 3ème tentative m'a amenée à tester cette recette traditionnelle de Ginette Mathiot, qui semble avoir été la meilleure amie de la ménagère des années 70 et 80 avec son classique La pâtisserie pour tous. C'est chez Pascale de C'est moi qui l'ai fait que je suis allée dénicher cette recette qui donne des gaufres légères... mais légères... un régal !

DSC_2745-2

Pour 6 à 8 gaufres :

  • farine : 200 g
  • lait entier : 250 g
  • gros oeufs : 3
  • sucre : 30 g
  • huile de pépin de raisin : 10 g
  • sel : 2 grosses pincées

On commence par verser la farine dans un grand récipient. On ajoute le sel et le sucre. On mélange bien et on creuse un puits.

On y verse l’huile et les jaunes d'oeuf. Puis on ajoute le lait doucement. On mélange tranquillement les liquides dans le puits en incorporant progressivement la farine. On mélange bien jusqu'à obtenir une pâte lisse et sans grumeaux.

On bat ensuite les blancs en neige ferme, et on les incorpore délicatement à la préparation précédente en soulevant bien le tout avec une spatule. 

Il ne reste plus qu'à faire chauffer le gaufrier et à cuire les gaufres dans l'appareil bien chaud pour obtenir de belles gaufres bien dorées et légères... légères !

DSC_2752-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : C'est moi qui l'ai fait


Notre classement pour le moment

  1. ..Gaufres légères de G. Mathiot.. des gaufres ultra légères, peu sucrées et assez neutres
  2. ..Gaufres crousti-moelleuses de C. Lignac.. des gaufres fondantes mais bien croustillantes si vous les dégustez dès qu'elles sortent du gaufrier
  3. ..Gaufres express de Marciatack.. parfaites pour des gaufres rapides, meilleures si elles ne sont pas trop cuites selon nous. Elles sont bien moelleuses, mais manquent un peu de légèreté

Posté par Pour ta pomme à 21:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,


19 mars 2017

..Muffins aux deux chocolats..

Il fallait faire fondre un stock de chocolat... J'ai un peu de mal à croire ce que j'écris, mais c'est vrai. J'ai en ce moment un petit sur-stock de chocolat dans mes placards... Je vous rassure, depuis ma prise de conscience de ma baisse de consommation de chocolat, j'ai fait ce qu'il fallait. Je me suis mis un bon coup de pied aux fesses et j'ai repris un rythme de consommation normale... ^-^ Non mais faut pas exagérer quand même ! C'est quoi cette négligence ces derniers mois... 

Entre deux carrés, je me suis dit que je pourrais en profiter pour faire des muffins. Cela faisait une éternité et il y avait justement dans ma to-do list cette recette de Papilles & Pupilles qui ne demandait qu'à être être mise à l'honneur. Ni une ni deux donc je me suis attelée à la tâche pour le plus grand bonheur de mon gourmand, Mr Pomme ! J'ai juste un peu modifié les quantités, mais je ne pense pas que cela transforme vraiment le goût de la recette originale. On obtient des muffins bien gonflés, moelleux à souhait ! 

DSC_2938-2

Pour 16 muffins :

  • pépites de chocolat noir : 80 g
  • pépites de chocolat au lait : 70 g
  • farine : 200 g
  • sel : 1 pincée
  • poudre à lever : 2 cuillères à café
  • bicarbonate de soude : 1 cuillère à café
  • sucre : 120 g
  • oeufs : 2
  • beurre : 80 g
  • lait entier : 120 g
  • rhum vanillé : 1 cuillère à soupe

On commence par préchauffer le four à 180°C.

Pour préparer les muffins, rien de plus simple : on mélange tout d'abord les ingrédients secs à savoir la farine, la poudre à lever, le bicarbonate de soude, le sucre, le sel et les pépites de chocolat.

Dans un autre saladier, on mélange les oeufs, le beurre préalablement fondu et refroidi, le lait et le rhum.

Puis on creuse un puits dans le mélange sec. On verse le mélange liquide. Et on l'incorpore rapidement avec une fourchette. On travaille rapidement sans cherche à obtenir un mélange lisse. Quelques grumeaux ne posent pas de problème ici, au contraire.  

On remplit ensuite aux deux tiers des moules à muffin que l'on a chemiser avec des caissettes de papier. Puis on place au four pour 15 minutes de cuisson environ, jusqu'à ce que les muffins gonflent et soient bien dorés. 

On démoule ensuite et on laisse refroidir sur une grille. Ils peuvent se conserver 2 jours, mais les muffins sont toujours meilleurs quand ils sont frais 

DSC_2949-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Papilles & Pupilles

14 mars 2017

..Biscuits à la crème et au thé noir Kashmir tchai..

Face à un reste de crème fleurette approchant dangereusement de sa fin vie, je me suis lancée dans une recherche gourmande sur le web pour trouver THE recette capable de faire plaisir à tout le monde. Je suis tombée assez vite sur cette recette de biscuits d'Edda. Un déjeuner de soleil est l'un de mes sites favoris et je ne suis jamais déçue par aucun de mes tests, je me suis donc lancée les yeux fermées. Comme la recette donne des biscuits assez neutres, je les ai pimpés en les arômatisant avec du thé noir Kashmir tchai de Kusmi Tea, un délicieux thé noir de Chine réalisé selon la tradition népalaise et associant, entre autres, cannelle, gingembre, cardamone, poivre noir et clous de girofle (merci Y et tes cadeaux gourmands toujours très gourmands !!!). Je n'étais pas bien sûr que Mr Pomme soit emballé, mais il a adoré et ces biscuits ont fait le bonheur de son traditionnel 10h. Cette recette est donc à refaire sans hésitation.

DSC_2921-2

Pour environ 80 petits biscuits :

  • farine : 300 g
  • crème fleurette : 200 g
  • sucre semoule : 120 g
  • thé noir Kashmir tchai : 1 cuillère à soupe

On commence par mixer finement le thé pour obtenir une poudre.

On mélange ensuite dans le bol d'un robot (en utilisant la feuille), la farine avec le sucre, le thé et la crème jusqu'à obtenir une pâte homogène. On fait attention toutefois à ne pas trop la travailler. On récupère la pâte, on boule. On l'entoure de film alimentaire et on dépose au frais pour au moins deux heures de repos (voir toute la nuit si possible).

Au moment de préparer les biscuits, on préchauffe le four à 170°C environ.

On sort la pâte du frigo. On l'étale au rouleau sur un plan de travail légèrement fariné pour obtenir un rectangle de 3 mm d'épaisseur environ. À l'aide d'un emporte pièce, on découpe ensuite les biscuits dans le rectangle puis on les poser sur deux grandes plaques recouvertes de papier sulfurisé.

On enfourne alors pour 15 minutes de cuisson (jusqu'à ce que les biscuits colorent). On laisse refroidir sur une grille puis on transfère dans une boîte en fer pour la conservation quand ils sont bien froids.

Parfaits pour accompagner un bon thé, vous pouvez les consommer tels quels ou bien les coller deux à deux en utilisant une confiture pour les fourrer par exemple. 

DSC_2900-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Un déjeuner de soleil

Posté par Pour ta pomme à 16:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 février 2017

..Les gaufres express (recette de Marciatack)..

Vous l'avez compris, les gaufres sont à l'honneur chez les Pommes les week-ends en ce moment. Notre objectif : trouver la gaufre parfaite, et pour cela la formule est simple : un samedi, une recette ! Hier matin, par manque de temps (mais pas par manque de gourmandise !), je me suis tournée vers la recette de Marciatack puisqu'elle propose une recette rapide et sans temps de repos ! Une recette parfaite pour les situations d'urgence (oui oui, d'urgence !). La recette donne des gaufres moelleuses, vraiment moelleuses, et sincèrement, même si ce n'est pas encore celle qui fait fondre notre coeur de gourmands, elle fait vraiment bien le boulot. Vous ne serez pas déçus en la testant. Alors lancez-vous !

DSC_2782-2-2

Pour 6 gaufres (dépendamment de la taille de vos gaufres hein, les nôtres sont assez grosses) :

  • farine : 250 g
  • lait entier : 250 g
  • oeufs : 4
  • sucre : 75 g
  • huile : 30 g
  • poudre à lever : 16 g
  • sel : 2 grosses pincées

Dans une terrine, on tamise ensemble la farine, la poudre à lever et le sel. On creuse un puits et on ajoute le sucre puis les oeufs légèrement battus. On commence à mélanger.

On verse ensuite l'huile puis le lait en plusieurs fois en remuant bien pour obtenir une pâte lisse et homogène. 

On fait ensuite chauffer le gaufrier et on fait cuire les gaufres dans l'appareil bien chaud pour obtenir de belles gaufres bien dorées !

DSC_2760-2-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Marciatack


Notre classement pour le moment

  1. ..Gaufres légères de G. Mathiot.. des gaufres ultra légères, peu sucrées et assez neutres
  2. ..Gaufres crousti-moelleuses de C. Lignac.. des gaufres fondantes mais bien croustillantes si vous les dégustez dès qu'elles sortent du gaufrier
  3. ..Gaufres express de Marciatack.. parfaites pour des gaufres rapides, meilleures si elles ne sont pas trop cuites selon nous. Elles sont bien moelleuses, mais manquent un peu de légèreté

Posté par Pour ta pomme à 16:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 février 2017

..Polish plum cake..

Pour redonner vie à quelques prunes attendant sagement leur heure au congélateur (l'objectif étant qu'elles nous apportent un peu de soleil au coeur de l'hiver), je suis allée chercher l'inspiration chez Carole d'Alter Gusto. Dire que j'étais à deux doigts de les incorporer dans un simple gâteau au yaourt ! La recette se décline avec différents fruits, alors faites-vous plaisir sans attendre le retour du mois de septembre ! La recette est très simple et parfaite pour le petit-déjeuner ou le goûter (ou pour n'importe quel petit creux subit dans la journée !).

DSC_1754-2

 

Pour 6 personnes :

  • prunes : 6 belles prunes rouges
  • farine : 120 g
  • oeufs : 2
  • poudre à lever : 1 cuillère à café
  • sucre : 80 g
  • huile d'olive : 80 g
  • citron biologique non traité : 1 (le zeste + le jus de la moitié du citron)
  • yaourt : 60 g 
  • quelques amandes effilées

On commence par préchauffer le four à 180° C.

On lave ensuite les prunes que l'on dénoyaute puis coupe en 6.

Dans une grande jatte, on tamise ensemble la farine et la poudre à lever.  

Dans un autre récipient, on bat les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et triple de volume. On verse l’huile d’olive doucement en continuant de battre, puis on ajoute le yaourt. On mélange bien. 

On incorpore le mélange dans la farine avec une spatule, en y allant doucement. On incorpore ensuite le zeste du citron et le jus d'un demi-citron. A l’aide d’une spatule, ou d’une cuillère, incorporer soigneusement et délicatement la farine / poudre et le zeste de citron.

On dépose la préparation dans un moule chemisé avec du papier cuisson. On dépose dedans les morceaux de prune. Puis on place dessus les amandes effilées.

On enfourne et on laisse cuire 30 minutes environ, jusqu'à ce que le gâteau soit bien doré.

Une fois que le gâteau est cuit, on laisse refroidir sur une grille, puis on se régale !

DSC_1769-2

 Maintenant, à vous de jouer !

Source : Alter Gusto


20 février 2017

..Gaufres crousti-moelleuses de C. Lignac..

J'ai craqué, Mr Pomme a cédé... et nous voilà propriétaires à nouveau d'un superbe gaufrier. Plus de 4 ans sans ce petit appareil qui peut transformer un banal dimanche matin en un super moment de gourmandise ! Autant dire que depuis 3 semaines, il tourne à plein régime. Pour fêter nos retrouvailles, il me fallait être à la hauteur de ce petit bijou. Pas question donc de lui mettre n'importe quoi dans le ventre. Je me suis donc tournée vers cette recette qui a fait largement ses preuves sur la toile : les gaufres crousti-moelleuses de Cyril Lignac. Autant dire que le succès a été au rendez-vous et que l'histoire d'amour ne fait que commencer ! ^-^

DSC_2723-2

Pour 6-8 gaufres environ (selon la taille de votre gaufrier...) :

  • farine : 250 g
  • lait entier : 500 g
  • oeufs : 2
  • sucre : 40 g
  • beurre fondu : 75 g (100 g dans la recette originale)
  • poudre à lever : 11 g
  • sel : 1 grosse pincée

Dans une terrine, on tamise ensemble la farine, la poudre à lever et le sel. On creuse un puits et on ajoute le sucre puis les oeufs légèrement battus. On commence à mélanger.

On verse ensuite le lait en plusieurs fois en remuant bien pour obtenir une pâte lisse et homogène. On termine avec le beurre fondu refroidi.

On peut utiliser la pâte tout de suite, mais personnellement je préfère couvrir la terrine avec un torchon propre et la laisser reposer une bonne heure à température ambiante. 

On fait ensuite chauffer le gaufrier et on fait cuire les gaufres dans l'appareil bien chaud.

Reste plus qu'à déguster ! Chocolat, caramel beurre salé, confiture, compote de pomme... sky is the limit here ! 

DSC_2728-2

 Maintenant, à vous de jouer !

Source : Chef la recette de Cyril Lignac


Notre classement pour le moment

  1. ..Gaufres légères de G. Mathiot.. des gaufres ultra légères, peu sucrées et assez neutres
  2. ..Gaufres crousti-moelleuses de C. Lignac.. des gaufres fondantes mais bien croustillantes si vous les dégustez dès qu'elles sortent du gaufrier
  3. ..Gaufres express de Marciatack.. parfaites pour des gaufres rapides, meilleures si elles ne sont pas trop cuites selon nous. Elles sont bien moelleuses, mais manquent un peu de légèreté

Posté par Pour ta pomme à 20:55 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 janvier 2017

..Fondant au chocolat et caramel au beurre salé (sans gluten)..

Chocolat... chocolat... chocolat... c'est un plaisir toujours intact quand je me retrouve devant une belle part de fondant au chocolat. Je ne compte plus le nombre de versions déjà testées (ma balance est là pour me le rappeler). Mais en même temps, il faut ce qu'il faut pour se faire plaisir. J'utilise rarement le caramel beurre salé en cuisine, pourtant j'aime beaucoup ça. Mais ce n'est pas un produit qui fait partie de ma culture culinaire et j'y pense jamais. Mais quand je suis tombée sur cette recette de Guillemette en cherchant une nouvelle déclinaison de fondant, je me suis dit qu'il fallait vraiment changer ça... et tout de suite ! Et cela a été avec raison parce que le résultat est une tuerie. Un fondant ultra fondant, une petite pointe de sel qui sublime le chocolat et du caramel qui apporte beaucoup de douceur ! L'essayer, c'est l'adopter ! La prochaine fois, je teste l'Assassin de Bernard !

DSC_0483-2

Pour 6-8 personnes (moule à manqué de 20 cm environ) :

Pour le caramel au beurre salé :

  • sucre : 100 g
  • eau : 2 cuillères à soupe
  • beurre salé : 50 g
  • crème liquide entière : 105 g

Pour le fondant :

  • le caramel beurre salé
  • chocolat noir à 66% : 200 g
  • beurre : 150 g
  • oeufs : 5
  • fécule de maïs : 1 cuillère à soupe
  • sucre : 70 g

1 - Péparation du caramel beurre salé 

On commence par faire fondre le sucre et l'eau dans une casserole à fond épais, sans remuer. Quand le caramel est bien doré, on sort du feu. On incorpore le beurre coupé en morceaux en remuant énergiquement. Puis on incorpore la crème. On réserve à température ambiante.

2 - Préparation du fondant :

On préchauffe le four à 180°C.

On fait fondre au bain-maire le chocolat et le beurre coupé en morceaux.

Quand le chocolat et le beurre sont fondus, on les transvase dans un récipient. On ajoute le sucre. Puis on incorpore un à un les oeufs, en remuant bien entre chaque ajout pour obtenir une pâte lisse. 

On incorpore ensuite le caramel puis la fécule. On mélange bien. 

On verse dans le moule à manqué (beurré s'il n'est pas en silicone), puis on enfourne pour 18 à 20 minutes de cuisson.

A la sortie du four, le fondant ne doit être pas totalement cuit au centre. On le place alors immédiatement dans un bain d'eau glacée pour stopper rapidement la cuisson.

Finalement, le plus dur est d'attendre le lendemain pour le manger parce que la patience ici fait partie intégrante de la recette pour profiter au maximum du plaisir de ce fondant ! Et s'il se conserve au frigo, pensez à le sortir bien avant de le déguster pour qu'il revienne à température ambiante et retrouve une texture douce et fondante.

DSC_0507-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Chocolat & caetera

29 janvier 2017

..Cookies-brownies aux pépites de chocolat et beurre salé..

Finissons la semaine avec une recette gourmande... ultra fondante ! Elle attendait sagement son heure dans mon disque dur depuis un moment et, aujourd'hui, son heure est venue ! ^-^ Je me rappelle encore de ce samedi après-midi où je faisais face à un besoin irrépressible de me mettre quelque chose de chocolaté sous la dent... un après-midi parmi d'autres, c'est vrai, mais avec un petit sentiment d'urgence vu la grisaille et le mauvais temps qui nous matraquaient depuis plusieurs jours... Il fallait faire entrer un peu de plaisir dans ma cuisine et la magie d'internet opérant une fois de plus, en quelques minutes j'ai dégoté cette recette de Tiphaine du blog Gourmandiseries... rapide, forte en chocolat, facile à adapter sans gluten ! Ni une ni deux... aux fourneaux... Et si je vous dis qu'aujourd'hui, il fait encore particulièrement gris et maussade... ça vous donne une idée de ce que je vais faire de mon après-midi ! ^-^

DSC_0383-2

Pour une 30ne de cookies :

  • chocolat noir : 200 g
  • beurre salé : 40 g
  • oeufs : 2 
  • sucre : 100 g
  • fécule de maïs : 30 g
  • pépites de chocolat : 150 g
  • rhum vanillé : 1 cuillère à café

On commence par préchauffer le four à 180°C.

Pendant ce temps, on fait fondre au bain-marie le chocolat avec le beurre.

On bat ensuite les oeufs avec le sucre, puis on ajoute le rhum. On incorpore le chocolat fondu (attention à ce qu'il ne soit pas trop chaud pour ne pas cuire les oeufs). On ajoute enfin la fécule, puis les pépites de chocolat.

On dépose des tas de pâte sur des plaques de cuisson (je place dessus une feuille de papier sulfurisé pour éviter que ça colle) en s'adiant d'une cuillère à soupe. On espace bien car les cookies s'étalent à la cuisson.

On enfourne pour 8 minutes.

Une fois les cookies cuits, on les laisse légèrement refroidir avant de les manipuler (ils sont très mous en sortant du four), puis on les dépose sur une grille pour qu'ils refroissent totalement.

Y'a plus qu'à... ^-^

DSC_0399-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Gourmandiseries 

18 janvier 2017

..Tourte aux bleuets (avec une pointe de vodka)..

Nous sommes tombés, il y a quelques semaines, sur des bleuets biologiques surgelés. Habituellement, je cuisine essentiellement des produits de saison, mais là, j'ai craqué... Faut dire que janvier, c'est un peu dur... pommes, bananes, ananas et clémentines... Bref... un peu de couleur, ça fait du bien ! Et comme rien ne fait plus plaisir à Mr Pomme qu'une bonne tarte aux fruits, du coup, j'ai décidé de lui faire plaisir. Pour l'occasion, j'ai testé la pâte brisée de Papilles & Pupilles. Elle est top ! Elle se travaille très bien et elle est très bonne. 

DSC_2341-2

Pour 6 personnes :

  • beurre mou : 135 g
  • farine : 270 g 
  • sel : 1 grosse pincée
  • eau très froide : 45 g
  • bleuets : 600 g
  • sucre glace : 60 g
  • fécule de maïs : 1.5 cuillère à café
  • vodka : 1 cuillère à café
  • jaune d'oeuf : 1
  • lait : 0.5 cuillère à café
  • sucre

On place dans le bol du robot mixeur (oui, je suis un peu flemmarde là...), la farine, le beurre coupé en dès et le sel. Quand la pâte commence à sabler, on ajoute l'eau. On donne encore quelques coups de mixeur pour permettre à la pâte de s'amalgamer.

On boule ensuite la pâte, on la filme et on place au frais pour 30 minutes. 

Une fois le temps de repos passé, on abaisse les deux tiers de la pâte sur un plan de travail légèrement fariné. 

On préchauffe le four à 190°C.

Dans un récipient, on dépose les bleuets. On verse dessus le sucre glace, la fécule et la vodka. On mélange bien.

On récupère la pâte. On dépose les bleuets dessus. 

On abaisse le restant de pâte et on emporte-pièce dedans des formes pour recouvrir la tarte. On dore (jaune d'oeuf battu avec un peu de lait) chaque morceau de pâte avant de le déposer sur les bleuets. Quand toute la garniture est recouverte. On saupoudre avec un peu de sucre. 

On place au four pour une heure environ, jusqu'à ce que la pâte soit joliment dorée et les bleuets un peu compotés. Une fois cuite, on laisse la tourte refroidir avant de la placer au frais. Je vous conseille d'attendre le lendemain pour la manger. C'est vraiment comme ça qu'on l'a préférée. Mais bon, le jour-même, elle reste bien bonne quand même, c'est sûr !

DSC_2401-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source pour la pâte brisée : Papilles & Pupilles

Posté par Pour ta pomme à 19:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 décembre 2016

..Pavlova au citron, ganache montée au chocolat blanc et framboises..

Cela faisait longtemps que j'avais envie de faire une pavlova. Je trouve ce dessert si joli... Déjà juste le nom... Pavlova... ça fait rêver !

Mais difficulté : à la maison, on aime pas vraiment la meringue... pas de chance ! J'ai saisi l'occasion d'une réunion gourmande entre collègues pour assouvir mon envie de pâtisserie. J'ai encore du travail à faire car j'ai de la difficulté à faire des meringues bien blanches. J'ai quelques pistes pour améliorer tout ça. J'attends donc la prochaine occasion pour meringuer ! En attendant, je vous propose cette pavlova citron, framboise et chocolat blanc. La ganache montée au chocolat blanc apporte de la douceur. Elle se marie merveilleusement avec le crémeux au citron qui lui est particulièrement acidulé. Mais l'acidulé est indispensable pour équilibrer le sucre de la meringue. Quelques framboises pour plus de peps et de fraicheur... un dessert ultra simple à réaliser et parfait pour les fêtes !

DSC_2139-2-4

Pour 8-10 personnes :

Pour la meringue :

  • blancs d'oeuf : 150 g (soit environ 5 blancs)
  • sucre blanc très fin : 270 g
  • sel : 1 pincée
  • vinaigre blanc : 1 cuillère à café
  • fécule de mais: 2 cuillères à café

Pour le crémeux au citron (recette de Christophe Michalak) :

  • jus de citron : 100 g (environ 2 citrons)
  • zeste de citron bio : 2 cuillères à soupe
  • oeufs : 2
  • beurre mou : 120 g
  • sucre : 100 g
  • gélatine : 2/3 d'une feuille

Pour la ganache montée au chocolat blanc :

  • chocolat blanc de couverture : 75 g
  • crème liquide entière : 150 g

Pour la décoration :

  • framboises fraiches
  • chocolat noir
  • paillettes de chocolat

1 - Préparation du crémeux au citron à J-1 :

On commence par placer la gélatine dans de l'eau froide pour la réhydrater.

On prélève le zeste des citrons bio. On presse le jus des citrons. On place dans une casserole le jus de citron, le zeste, le sucre, les oeufs entier. On chauffe à feu moyen. On remue la préparation jusqu'à arriver à 85°C. On ajoute la gélatine bien essorée. On mélange pour bien l'incorporer. Puis on laisse refroidir jusqu'à 45°C.

Une fois les 45°C atteint, on ajoute le beurre coupé en petits morceaux, en mixant la préparation au mixeur plongeant jusqu'à obtenir une crème bien lisse. 

On place le crémeux dans une poche à douille toute fermée. On réserve au frais pour toute la nuit.

2 - Préparation de la ganache montée à J-1 :

On hache le chocolat blanc. On fait bouillir 50 g de crème. On verse la crème en 2 fois sur le chocolat. On mélange bien à chaque fois pour obtenir un noyau lisse et brillant. À la fin, on ajoute les 100 g de crème froide restante. On mélange bien. On filme au contact et on place au frais pour toute la nuit.

3 - Préparation de la meringue à J-1 :

On préchauffe le four à 120°C.

On commence par monter doucement les blancs d'oeuf avec le sel. Quand cela commence à bien mousser, on ajoute le vinaigre. On monte la puissance du robot. On fouette jusqu`à ce qu'ils commencent à être fermes. On ajoute alors le sucre en 4 fois. Quand les blancs sont lisses, bien fermes et qu'on obtient le fameux bec d'oiseau. On arrête. On incorpore avec une spatule la fécule de mais tamisée. 

On trace sur une feuille de papier parchemin un cercle de 24 cm. Au centre, on trace un cercle de 12 cm pour obtenir une couronne qui servira à dresser la meringue. Avec une grosse cuillère, on forme plusieurs tas de meringue les uns à côté des autres entre les deux cercles. On creuse un peu le dessus pour pouvoir avoir une petite rigole dans laquelle on déposera la crème.

On enfourne pour 30 minutes. Puis on baisse la température à 80°C. On laisse cuire 1h30. On arrête ensuite le four. Et on laisse la meringue dans le four, porte fermée toute la nuit.

4 - Montage, Jour J :

Moins d'une heure avant de servir le dessert, on récupère la meringue.

On fouette la ganache montée au chocolat blanc avec le batteur. Attention, ça va très vite. Dès qu'elle devient bien aérienne, on stoppe. On place la ganache dans une poche.

On poche alors le crémeux au citron et la ganache au chocolat blanc sur la meringue. On décore avec des framboises et quelques filets de chocolat noir fondu. J'ai également ajouté quelques paillettes de chocolat. 

Et voilà un dessert qui en jette et qui ne demande pas une grande préparation... succès garanti !

DSC_2131-2-4

 Maintenant, à vous de jouer !