04 novembre 2014

..Croustillant aux pommes et au sarrasin sans gluten..

J'ai du mal à suivre un rythme régulier dans mes publications en ce moment... enfin, un rythme tout court serait déjà bien et au-delà juste un peu de temps et d'énergie pour publier. Mais comme pour chacune de mes drogues, le sevrage est impossible et je replonge toujours pour mon plus grand plaisir puisque je dois dire que j'aime ça quand même, partager avec vous mes trouvailles (et accessoirement me faire revivre virtuellement des souvenirs gourmands). Bon pour ma décharge, je n'ai pas passé beaucoup de temps en cuisine ces derniers mois, et ce préalable est plutôt indispensable pour avoir de quoi photographier et publier (quoique vu les fichiers qui s'entassent dans les tréfonds de mon disque dur, il semblerait que je puisse me passer de cuisiner pendant quelques mois avant que vous ne vous en aperceviez ici...)... mais je retrouve le chemin de ma cuisine alors me revoilà parmi vous, pleine de motivation et de promesse envers moi-même que je ne manquerai pas de bafouer dès la semaine prochaine ! ^-^ En attendant, voici une recette pile poil dans la saison et délicieuse !!! Vraiment délicieuse !!! Et je le dis d'autant plus facilement qu'elle n'est pas de moi. Samedi soir, nous avons fait un repas entre collègues et une amie avait préparer ce qui ressemble à un crumble mais n'est pas un. Comme il y a plusieurs glutinochiantes parmi nous, elle avait utilisé de la farine de sarrasin pour le croustillant. Terrible ! Le lendemain, je piquais sa recette, la modifiais un peu pour l'adapter à mon placard et tadam... la voilà ! Total réconfort !

Et vous l'aurez peut-être deviné grâce à mes magnifiques photos aux effets vintage, mais ça y est, à Montréal, il fait nuit à 17 heures (parfait pour prendre de belles photos aux couleurs éclatantes !)... Alors du réconfort, on va en avoir besoin pour affronter le froid de cet hiver qui s'annonce déjà !!!

DSC_0205-2b-2

Pour 6 à 8 personnes :

  • pommes biologiques coupées en cubes : 850 g (donc sans la peau et les trognons que l'on garde bien sûr pour faire de la gelée, mais ça, c'est une autre histoire)
  • raisins secs : 75 g
  • jus d'un citron
  • sucre : 15 g + 80 g
  • mélasse de grenade : 1 cuillère à soupe
  • fécule de maïs : 2 cuillères à soupe
  • farine de sarrasin : 50 g
  • beurre mou : 50 g
  • beurre d'amandes : 50 g
  • noix de pécan concassées : 50 g
  • noix de grenoble concassées : 50 g
  • amandes effilées : 1 poignée

On commence par peler, épépiner et couper les pommes en dès.

On préchauffe le four à 190°C.

Dans un saladier, on mélange les pommes, les raisins secs, la fécule de maïs, le jus de citron, les 15 g de sucre et la mélasse. Puis on transvase dans un plat allant au four.

Dans le même saladier (on s'économise un peu de vaisselle !), on verse le beurre et le beurre d'amande, les 80 g de sucre, la farine de sarrasin et les noix de pécan et de grenoble grossièrement concassées, et on mélange avec les doigts pour bien amalgamer tous les ingrédients ensemble. On dépose ensuite des morceaux de pâte sur les pommes, on recouvre avec les amandes effilées et on place au four pour 35 minutes, jusqu'à ce que les pommes soient légèrement compotées et le croustillant bien doré.

Ca se déguste chaud, tiède ou froid ! C'est tout bon !

DSC_0265-2b-2

Maintenant, à vous de jouer !


18 septembre 2014

..Mi-cuit au chocolat. Le classique qui séduit à tous les coups !..

Avec le rhythme un peu fou de cette rentrée, les jours passent sans que j'ai le temps d'aller faire un tour sur mon blog et sur les vôtres... pff... Mais comme toujours cela ma manque, alors je profite de quelques minutes pour poster une petite recette ultra rapide à faire, à manger et à publier ! ^_^ Un mi-cuit au chocolat. Rien de bien original c'est vrai, mais avec ce temps tout pourri qui nous a fait passer de l'été à l'hiver en un jour ici à Montréal, un peu de réconfort ne fait pas de mal, croyez-moi !

DSC_0153-2b

Pour deux mi-cuits au chocolat :

  • chocolat : 60 g + 2 carrés pour le coeur
  • oeuf : 1
  • sucre : 20 g
  • fécule de maïs : 15 g
  • beurre : 40 g

On commence par faire fondre le chocolat et le beurre ensemble. On mélange le sucre et l'oeuf en fouettant assez fort pour blanchir l'oeuf. On ajoute ensuite la fécule et le mélange chocolat/beurre.

On verse la préparation dans des moules en silicone ou bien dans des moules à muffin bien beurrés. On enfonce le carré de chocolat au coeur de la préparation. On peut les conserver ainsi au frais jusqu'au moment de la cuisson.

Pour la cuisson, c'est facile. On fait chauffer le four à 200°C, et quand il est chaud, on enfourne les mi-cuits pour 10 minutes.

A la sortie du four, on démoule aussitôt déliquatement. Et on sert avec ce qui fait plaisir : ici, des cerises confites maison (va falloir que je vous propose la recette un de ces jours d'ailleurs), une chantilly au praliné, un peu de crème anglaise et du pralin bien croquant ! Y'a pas à dire, c'est simple, mais d'une efficacité redoutable !

DSC_0186-2 (2)c

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 02:03 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

03 septembre 2014

..Tartelettes choco-noisettes (sans gluten)..

Je ne sais pas si c'est le manège des écureuils qui courent partout pour planquer leurs réserves pour l'hiver (dont ils auront oublié la cachette le moment voulu !) auquel nous assistons depuis quelques temps, mais en ce moment, je suis obsedée par les noisettes ! Des noisettes, des noisettes, je veux des noisettes ! Et forcément, qui dit "noisette", dit "chocolat"... Logique ! Cette association est toujours gagnante et ça se confirme dans ces tartelettes où l'on retrouve une pâte légèrement sablée aux noisettes, une ganache fondante chocolat-praliné, un coeur praliné à tomber à la renverse, et des brisures de pralin pour un côté croquant... Vous aurez compris que je suis ultra fan et que mon envie de noisettes est comblée. Attention tout de même, c'est à tomber, mais c'est riche. Cette recette est donc à réaliser préférentiellement en petite portion pour profiter pleinement de sa gourmandise. En outre, la ganache n'est pas très compacte alors je doute que cela donne une jolie découpe si vous faites une grande tarte à partager, mais bon, pourquoi pas après tout.

DSC_0473-2b

Pour 18 mini-tartelettes :

Pour la pâte sucrée aux noisettes sans gluten :

  • farine de riz complet : 100 g
  • farine d'avoine : 50 g
  • fécule de maïs : 50 g
  • poudre de noisettes : 50 g
  • beurre : 70 g
  • beurre de noisettes : 50 g
  • oeuf : 1
  • eau froide : 2 cuillères à soupe
  • sel : 1 pincée

Pour la garniture :

  • pâte de praliné : 200 g
  • pralin concassé : 75 g + selon vos goûts pour la déco
  • chocolat praliné : 200 g
  • chocolat noir 70% : 100 g
  • crème liquide : 100 ml
  • lait entier : 100 ml

1- Préparation de la pâte :

C'est très simple. On commence par mélanger toutes les farines avec le sel et la poudre de noisettes. On ajoute le beurre de noisettes et le beurre coupé en morceaux et on sable du bout des doigts pour bien les amalgamer aux farines.

On ajoute ensuite l'oeuf et l'eau, et on pétrit jusqu'à obtenir une pâte homogène. On laisse reposer 30 minutes au frais.

On étale ensuite la pâte sur une plan de travail fariné. Personnellement, je l'étale directement sur une feuille de papier sulfurisé. Puis on découpe des cercles de la taille des petits moules à tarte que l'on chemise avec la pâte.

On place au four pour 15 minutes de cuisson à blanc.

2- Préparation de la garniture :

On commence par mélanger ensemble la pâte de praliné et les 75 g de pralin. On réserve au congélateur le temps de préparer la ganache et que les fonds de pâte cuisent.

On prépare ensuite la ganache praliné-chocolat. Pour cela, on hache le chocolat. On fait chauffer la crème avec le lait, jusqu'à ébullition, puis on les verse sur le chocolat en trois fois en remuant bien jusqu'à ce que tout soit bien lisse. On réserve à température ambiante.

3- Montage des tartelettes :

Quand les fonds sont prêts, on les récupère et on les laisse refroidir quelques minutes.

On récupère le praliné placé au congélateur pour le faire durcir et on prélève une cuillère à café que l'on dépose au centre de chaque tartelette. On recouvre avec la ganache.

On laisse prendre au frais pendant au moins 3 heures, puis avant de servir on saupoudre très généreusement de pralin concassé. Et là, on se dit qu'on est bien content de pas être des petits écureuils et de devoir courir après nos noisettes pour se faire plaisir !!!

DSC_0488-2b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01 septembre 2014

..Pâte à pizza ultra simple et ultra bonne de Ricardo..

Ricardo est un chef cuisinier ultra populaire au Québec. Presque à chaque fois que je recherche une recette, vous pouvez être sûrs que google le met en bonne place. C'est un peu le Cyril Lignac des français ou le Jamie Oliver des anglais. C'est un cuisinier, mais également une entreprise, une marque... émission de télé, magazine, accessoires de cuisine... Bref, difficile de passer à côté de Ricardo quand on vit au Québec et qu'on s'intéresse à la cuisine. Après, je vous dirais que je suis pas forcément tombée en amour, mais je comprends pourquoi il est si populaire : des recettes simples, gourmandes, facilement réalisables à la maison avec les ingrédients du placard. La semaine dernière, j'avais promis une pizza à Mr Pomme, et j'avais envie de changer et de tester une nouvelle base de pâte. Je googlise "pâte à pizza" et là plusieurs recettes de Ricardo. Cette fois, je décide de pas le snober et je me lance et je teste. Et là, belle surprise : une des pâtes à pizza préférée de Mr Pomme !

DSC_0345-2b

Base pour 4 pizzas :

  • farine : 700 g
  • levure sèche de boulanger : 1 cuillère à café
  • sel : 0,5 cuillère à café
  • sucre : 1 cuillère à café
  • eau (température à vérifier en fonction des indications du fabriquant de levure) : 250 ml
  • huile d'olive : 15 ml

Dans la cuve du robot, on commence par bien mélanger ensemble la farine, le sucre, le sel et la levure. On creuse un puits dans lequel on verse l'eau et l'huile.

On installe le crochet prétrisseur, et c'est parti pour 10 minutes de pétrissage. Evidemment, on peut le faire à la main également ! La pâte est prête quand elle est bien souple.

On récupère la pâte. On la divise en 4. On boule chaque portion et on les dépose sur une plaque farinée. On recouvre d'un chiffon propre et légèrement humide et on laisse lever à température ambiante pendant 1 heure 15 environ.

Une fois ce temps de repos passé, on récupère les boules de pâte à pizza que l'on étale sur un plan de travail fariné du plat de la main jusqu'à obtenir l'épaisseur souhaitée.

Après, y'a plus qu'à garnir. Ici, ça reste classique, mais c'est comme ça que les aime Mr Pomme : sauce tomate, jambon, oignons, olives, champignons, origan et des tonnes et des tonnes de cheddar vieux ! Et pour la cuisson, c'est 12-15 minutes à 250°C en chaleur statique.

Bref, une gourmandise tout en simplicité la pizza !!!

DSC_0363-2b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Ricardo

Posté par Pour ta pomme à 15:13 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

30 août 2014

..Bouchées aux myrtilles..

Une petite recette exhumée de 2011... je vous l'ai déjà dit, mon disque dur déborde de recettes non publiées. Ce n'est pas la recette de l'année, je vous l'accorde, elle aurait peut-être pu rester au chaud dans mon disque dur, mais ce blog c'est également mon livre de recettes alors j'aime bien garder une trace des petites choses qui ont bien fonctionné à la maison. Et ces bouchées en font partie. Je les ai d'ailleurs faites très souvent pendant une période et il serait temps d'en refaire une fournée, histoire de refaire quelques photos un peu plus jolies... mais bon pour l'heure, retour dans le passé... Nous sommes le 8 février 2011 (merci la photo numérique) à Toulouse. Il fait froid, gris et moche. Toutes les conditions sont remplies pour que je boude, mais ce n'est pas le cas parce qu'avec les quelques myrtilles qu'il me restait au congélateur, j'ai fait des tout-petits micro moelleux et que je suis en train de les manger encore tièdes, en buvant un bon chocolat chaud... la mémoire gourmande est décidément la meilleure de toute !

P1470820-2b

Pour environ 30 bouchées :

  • farine : 150 g
  • sucre : 50 g
  • poudre à lever : 1 cuillère à café
  • oeufs : 2
  • beurre : 40 g
  • crème liquide : 4 cuillères à soupe
  • extrait de vanille
  • myrtilles surgelées

On commence par préchauffer le four à 180°C.

On fait fondre le beurre, et on le réserve.

On fouette les oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse et double de volume. On incorpore la farine et la levure tamisée ensemble. Puis on ajoute le beurre et la crème, et la vanille. On mélange jusqu'à obtenir une pâte bien lisse.

On remplit les moules à moitié avec de la pâte. On dépose au milieu quelques myrtilles et on recouvre de pâte.

On place au four pour 15 minutes. Une fois cuits, on laisse les mini moelleux refroidir sur une grille. Ils se conservent parfaitement dans une boîte en fer, si vous avez l'occasion d'en mettre quelques uns de côté... De mémoire, la question ne s'est pas vraiment posée... 30 bouchées et deux gourmands... vous voyez ce que je veux dire !

P1470866-2 (2)b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 06:34 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,



27 août 2014

..Cookies parfaits, selon David Lebovitz..

Mercredi, jour des enfants, jour de gourmandise ! C'est donc le jour idéal pour sortir une bonne... délicieuse... monstrueuse recette de cookies. Et je peux le dire sans aucune prétention dans la mesure où la recette vient de quelqu'un d'autre, un quelqu'un d'autre qui m'inspire beaucoup en ce moment : David Lebovitz. Je suis restée fidèle à sa base, mais j'ai changé la garniture. En tous cas, ils ont eu l'effet espéré et ont fait plaisir aux gourmands à qui ils étaient destinés. Opération gourmandise réussie !

DSC_0395b

Pour 26 cookies (de 30 gr... oui, je pèse mes cookies, mais je vais bien) :

  • beurre doux à température : 115 g
  • sel : 0,25 cuillère à café
  • sucre : 100 g
  • sucre roux : 100 g
  • oeuf : 1
  • vanille liquide : 0,5 cuillère à café
  • farine : 180 g
  • bicarbonate de soude : 0,5 cuillère à café
  • pépites de beurre de cacahuètes : 100 g
  • pépites de chocolat 70 % : 100 g
  • fèves de soja grillées : 75 g

On commence par travailler au mixeur le beurre et les sucres jusqu'à obtenir un mélange crémeux et lisse. On ajoute ensuite l'oeuf et la vanille. On mélange bien.

Dans un saladier, on mélange ensemble la farine, le sel et le bicarbonate de soude.

On incorpore ensuite la farine dans le mélange précédent. On peut faire ça au robot en utilisant la feuille. On doit obtenir une pâte homogène. On ajoute en dernier le chocolat, les pépites de beurre de cacahuètes et les fèves de soja.

On recouvre le récipient de papier film et on place au frais pendant deux heures.

Une fois ce temps de repos passé, on récupère la pâte qui s'est bien raffermie.

On préchauffe le four à 180°C.

On prélève des portions de pâte avec lesquelles on forme des boules de la taille d'une noix. Moi, je suis totalement maniaco-maniaque et j'utilise une balance pour calibrer mes cookies... Ici, j'ai fait des cookies de 30 g et j'ai pu en faire 26.

On dépose les boules de pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé en veillant bien à les espacer parce qu'ils s'étalent beaucoup pendant la cuisson.

Quand le four est chaud, on enfourne pour 12 minutes. Les cookies doivent être légèrement colorés, mais ne vous fiez pas à la texture pour prolonger la cuisson car ils sont très mous et friables quand vous les sortez du four. Ils vont prendre en consistance après quelques minutes. Il est donc préfèrable d'attendre un peu avant de les sortir de la plaque pour les déposer sur une grille où ils finiront de refroidir.

Ces cookies sont parfaits ! Très sincèrement ! Dixit Mr Pomme : la texture est cheewy, ils sont moelleux, sucrés ce qu'il faut, croquant à l'extérieur... bref, je peux vous dire que j'ai eu beaucoup de mal à résister à l'envie d'en goûter un... mais j'ai été forte ! Enfin, cette fois...

DSC_0366-2b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : David Lebovitz

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 août 2014

..Carré d'agneau du Québec, croûte de Parmesan..

Je vous parlais la semaine dernière de ces cassolettes de pétoncles qui avaient ouvert le bal de notre repas en namoureux. La suite était plutôt agréable... Carré d'agneau, croûte de parmesan. Depuis deux ans presque que je vis au Canada, il serait temps que je fasse référence à des cuisiniers d'ici non ? Parce qu'il y en a pas mal. Aujourd'hui, c'est Louis-François Marcotte qui m'a inspirée, un jeune chef bien dynamique et sympathique qui a pour crédo "Des recettes simples qui font plaisir". Et des recettes simples et ultra goûteuses, son livre Sexy : Cuisiner pour deux n'en manque pas ! La recette qui m'avait tapé tout de suite dans l'oeil dès que j'ai commencé à le feuilleter, c'était le carré d'agneau, croûte de parmesan et citron confit. Je savais que je la ferais, il fallait juste que l'occasion se présente. Je n'ai pas suivi la recette complètement : je n'ai pas mis le citron parce que Mr Pomme n'est pas fan (mais moi j'aurais quand même bien aimé... pour une prochaine fois), j'ai rajouté un peu de beurre pour que la croûte soit plus facile à manipuler et tienne bien sur le carré. Mais franchement : quel délice ! Je pense que c'est un des meilleurs plats que j'ai mangé ! Avec une mention spéciale pour l'agneau du Québec de Kamouraska ! Une viande ultra tendre, très douce et fine... bref, vous avez compris que c'est le top cette recette ! Comme pour les pétoncles, les photos ont été prises presto sur le coin de la table... pas question de passer à côté de ce délice pour une séance photo, vous êtes bien d'accord !

DSC_0079-4b

Pour deux personnes :

  • carré d'agneau (avec deux à trois côtes parées par personne selon vos envies et votre appétit !)
  • moutarde : 1 cuillère à soupe
  • chapelure (sans gluten pour moi, ça marche super bien !) : 4 cuillères à soupe
  • parmesan râpé : 40 g
  • persil hâché : 4 cuillères à soupe
  • beurre mou : 30 g
  • poivre concassé, sel

On commence par retirer la couche de gras sur la viande si nécessaire pour bien découvrir la chair. On sale et on poivre généreusement.

On met le four à préchauffer à 220°C.

Pendant ce temps, on saisit le carré d'agneau dans une pôele passant au four avec un peu de beurre et d'huile. Quand la viande commence à dorer, on stoppe la cuisson.

On retire le carré de la poêle et on le badigeonne avec la moutarde.

On mélange rapidement à la main tous les ingrédients pour la croûte, à savoir : la chapelure, le parmesan, le persil, le beurre et un peu de poivre. On malaxe pour obtenir une pâte qui se tient. Puis on la dépose sur le carré d'agneau et pressant légèrement pour faire adhérer le mélange à la viande.

On replace le carré d'agneau dans la poêle et on enfourne pour 12 à 15 minutes.

Quand la viande est cuite, on laisse reposer quelques minutes hors du feu sous un papier aluminium avant de découper et de servir...

Régal assuré !

DSC_0133-3b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Sexy : Cuisiner pour deux de Louis-François Marcotte

Posté par Pour ta pomme à 15:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22 août 2014

..Crêpes illusion, sans gluten..

Une recette qui ne figurait pas encore sur ce blog, mais dont je raffole ! Vous pensez bien que ce n'est pas parce que je ne mange plus de gluten que je suis privée de ce souvenir d'enfance... les crêpes. Tout le monde a une pensée tendre pour les crêpes de son enfance, et je suis loin de faire exception. Surtout que ma maman est LA REINE des crêpes et qu'elle en avait fait presque une tradition pour le dimanche soir lorsque j'étais plus jeune. Pour moi qui ai toujours (pohhhh... et dire que c'est encore le cas... on grandit jamais vraiment) eu l'angoisse du dimanche soir, ses crêpes aux pommes étaient vraiment un beau moyen de clôturer ces deux jours à la maison avant le retour à l'internat. Et conditionnement oblige, les crêpes restent une gourmandise du dimanche... pourtant, elles sont bonnes tous les jours de la semaine !

DSC_0266-2b

Pour 12 crêpes environ :

  • farine de riz brun : 120 g
  • fécule de pomme de terre : 35 g
  • fécule de tapioca : 45 g
  • farine de teff : 50 g
  • oeufs : 3
  • lait : 400 ml
  • sel : 1 pincée
  • sucre : 1 cuillère à soupe

On commence par mélanger ensemble les farines et fécules (on peut utiliser un mixeur de manière à bien tout amalgamer, mais à la main ça marche aussi). On ajoute le sucre et le sel. On creuse un puits et on y casse les œufs. On mélange doucement en ajoutant petit à petit le lait. Il faut y aller progressivement pour ne pas faire de grumeaux.

On laisse la pâte reposer une trentaine de minutes, puis on fait cuire une louche de pâte dans une crêpière bien chaude, légèrement beurrée.

Et voilà ! C'est tout pareil que quand on mange du gluten... Y'a pas de raison qu'on soit puni quand même !!

DSC_0277-2b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 août 2014

..Côte de porc aux cerises noires et au piment d'Espelette..

Si comme moi, vous aimez le sucré salé, cette recette est pour vous ! Enfin, recette, c'est peut-être un grand mot... disons que c'est une idée pour changer. J'aime beaucoup les associations viande/fruits, et je trouve que le porc est particulièrement docile quand il est question de le marier avec mille et une saveurs différentes... Je l'ai déjà fait convoler avec des agrumes, de la pomme, de la noix de coco, des raisins, de l'ananas, etc... Plutôt frivole l'animal ! Cette fois, il est tombé en amour devant de jolies cerises à la bouille toute ronde, bien charnues et toute en douceur sous leur robe rouge/noire... Et je dois dire que l'animal avait raison parce que son mariage a fait mon bonheur !

DSC_0430-2b

Par personne :

  • côte de porc : 1
  • cerises noires : une dizaine fraîches, lavées et dénoyautées (mais surgelées possible)
  • un trait de vin blanc
  • sel
  • piment d'Espelette

On commence par cisailler légèrement les côtes de porc pendant que l'on met une poêle à chauffer. Quand la poêle est chaude, on ajoute la matière grasse de son choix (pour nous, c'est beurre de cacao... et oui, le chocolat se retrouve jusque dans nos poêles à frire...), on laisse bien chauffer et on ajoute la viande. On fait dorer la viande sur les deux faces, envriron 4 minutes par face.

En toute fin de cuisson, on sale et on saupoudre de piment d'Espelette. On ajoute les cerises dénoyautées. On poursuit un peu la cuisson pour les cerises, mais si la viande commence à être bien cuite, on peut la sortir de la poêle. Moi, j'ai poursuivi encore un peu parce que les côtes de porc étaient vraiment épaisses.

Quand les côtes sont cuites, on les débarrasse et on verse un trait de vin blanc dans la poêle pour déglacer. On sert les cerises et le jus de cuisson avec les côtes.

Franchement, c'est top !!! Bon appétit !

DSC_0418-2b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 août 2014

..Pétoncles flambées au rhum..

Ok, c'est une photo prise rapido sur le coin de la table de la cuisine... j'avoue ! Les vedettes étaient pourtant bien là, mais la photographe très amateur que je suis n'a pas joué son rôle de direction... pas une seule seconde, j'ai cherché à envisager quel pouvait être leur meilleur profil, je leur ai pas demandé de faire la mou une seule fois, c'est à peine si j'ai pris le temps de cadrer... ce n'est pas la motivation qui manquait, mais bien l'impatience... l'envie de passer à la suite ! Mon objectif était simple : immortaliser la présence de ces petites stars pour partager le souvenir avec vous, mais garder le meilleur pour moi, enfin pour nous... le plaisir de les dévorer ! En fait, je les ai pas vraiment conviées dans ma cuisine pour une séance photo... mais avec une idée plus gourmande derrière la tête... Faire de ce dîner du 13 août un petit moment spécial pour Mr Pomme et moi... et oui, c'est pas tous les jours qu'on fête ses trois ans de mariage ! ^_^ Alors tant pis pour les photos, je voulais manger chaud et surtout ne pas rompre le charme de cette soirée par une séance photo qui met le repas en mode "pause"...

Un repas en n'amoureux ça prend quelque chose que je ne fais jamais : un repas en trois temps : entrée, plat et dessert. Enfin, en 5 temps, si on compte l'apéritif et le fromage... Et donc en entrée, avec une petite tranche de foie gras, il y avait ces petites cassolettes de pétoncles, flambées au rhum et justement parfumées avec un peu de poivre concassé et de paprika... un délice ! Ultra rapide à préparer, cette recette minute est vraiment parfaite si vous avez envie de vous faire plaisir, mais pas trop de temps à consacrer à la préparation. L'idéal donc pour un milieu de semaine où le travail ne manque pas !

DSC_0054-3b

Pour une entrée légère (pour 2 personnes) :

  • pétoncles : 20
  • rhum : 1 cuillère à café
  • crème : 50 g
  • poivre concassé
  • paprika
  • sel

On commence par faire dorer les pétoncles avec un peu de matière grasse : beurre de cacao pour nous. Ca va très vite !

Quand elles sont cuites, on jette le rhum que l'on flambe immédiatement avec une allumette. Puis on sale légèrement, on poivre, on ajoute le paprika et la crème. On fait réduire légèrement. Et on sert immédiatement !

DSC_0072-3b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,



  1  2  3  4  5    Fin »