06 novembre 2012

..Gratin d'aubergine au ras-el-hanout..

Nous avons la chance d'habiter près du marché Jean Talon à Montréal. Malheureusement, nous arrivons vers la fin des beaux jours de cette belle place gourmande avec l'arrivée du froid. Les étals diminuent donc à vue d'oeil de semaine en semaine. "L'avantage" de cette disparition (parce qu'il faut bien en trouver un, mais bon, à choisir, je préférerais qu'ils restent tous), c'est que les prix de ceux qui ferment boutique sont incroyablement attractifs, ce qui permet donc de faire le stock avant l'apocalypse glaciaire qui nous gardera enfermée à la maison, nous autres pauv' toulousains... Ce dimanche, j'ai donc jeté mon dévolu sur des énormes aubergines laissées pour 2 dollars seulement. Et à la maison, avec mes deux monstres violets, je me suis laissée inspirée par les fonds de frigo, qui ma foi, ont donné un résultat on ne peut plus appréciable à en juger les "mmmm" de Mr Pomme !

P1730398Pour 4 personnes :

  • 800 g d'aubergine
  • 200 g de viande hachée
  • 6 cuillères à soupe de concentré de tomate
  • 200 g de crème liquide
  • 200 g de fromage râpé
  • 1 oignon finement tranché
  • 1 bonne cuillère à café de ras-el-hanout
  • sel

On commence par préchauffer le four à 180°C.

On lave l'aubergine et on la coupe en fin tronçons. On place les tranches d'aubergine sur une feuille de papier cuisson et on dépose au four pour 15 minutes, pour la faire sécher légèrement.

Pendant ce temps, on prépare la sauce. Pour cela, on mélange le concentré de tomate avec la crème. On assaisonne avec un peu de ras-el-hanout.

Quand les aubergines sont prêtes. On les sort du four.

On nappe légèrement un plat à gratin avec un peu de sauce. On dépose par dessus la moitié des aubergines. On saupoudre de ras-el-hanout et on sale. On recouvre avec la moité de la sauce. On place la viande haché dessus avec les oignons et la moitié du fromage.

On recouvre le tout avec le restant d'aubergine. On saupoudre avec du ras-el-hanout à nouveau, on sale un peu. On nappe avec le restant de sauce, on recouvre avec le fromage.

On place ensuite le tout au four pendant 45 minutes environ, jusqu'à ce que le gratin soit bien doré.

Et voilà, rien de plus simple. On peut servir avec du riz pour un repas très complet. C'est pas grand chose, mais qu'est-ce que c'est bon. Je me demandais ce que j'allais pouvoir faire de ma deuxième aubergine... finalement, pas sûr que je me la joue originale avec cette dernière de la saison ! ^-^

P1730418

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


05 novembre 2012

..Briochettes à la crème pâtissière au cacao et au rhum..

Continuons sur la lancée des petits déjeuner. C'est certainement l'un des repas que je suis incapable de sauter... Faut dire que j'ai à peine le pied hors du lit que mon estomac se manifeste. Et puis, c'est un repas que j'adore (peut-être parce qu'il se compose exclusiement de choses sucrées... oui, y'a des chances). Traverser l'Altlantique ne m'a pas encore convertie aux petits déjeuner salés. Si je vais bruncher à l'extérieur, je craque volontiers pour des pommes de terre sautées et du bacon bien grillé, mais à la maison, les réflexes ont la vie dure, et c'est bol de granola et jus d'orange. Pour mettre à l'épreuve, KitchenFriend II, j'ai programmé un dimanche après midi cuisine. Et parmi les épreuves qu'il a dû passer, il y a eu le pétrissage d'une pâte à brioche. Epreuve relevée haut le fouet !

P1730467   P1730471

Pour la pâte à brioche, je n'ai pas pris trop de risque, je suis allée chercher mon bonheur sur Le Pétrin, et je dois dire que je n'ai eu que l'embarras du choix. J'ai jeté mon dévolu sur la recette de Torta delle Rose, mais je n'ai pris que la pâte briochée puisqu'à la maison la crème au beurre n'a pas beaucoup de succès. Je l'ai donc remplacée par une crème pâtissière maison. Et quitte à ne pas suivre la recette, j'ai fait des brioches individuelles dans des moules à muffin (ok, c'est pas vraiment pour jouer les originales, c'est surtout parce que je n'ai pas encore investi dans un moule à gâteau rond...). J'ai mis un peu trop de crème pâtissière, du coup, cela a pas dégouliné sur les brioches, leur donnant cet aspect très bruni. Mais elles étaient tout simplement divines au goût alors que demander de plus... oui, je sais de jolies photos, mais là aussi comme pour la cuisine, c'est rudimentaire. Donc les jolies mises en scène... ça sera pour plus tard !

Pour 12 brioches :

Pour la pâte à brioche :

  • 500 g de farine pour pâtisserie
  • 60 g de sucre
  • 2,5 cuillères à café de levure sèche
  • 1 cuillère à café de sel
  • 3 jaunes d'oeuf
  • 1 oeuf entier
  • 200 g de lait entier tièdi
  • 80 g de beurre mou

Pour la crème pâtissière au chocolat et au rhum :

  • 250 g de lait entier
  • 3 jaunes d'oeuf
  • 20 g de farine
  • 80 g de sucre
  • 15 g de beurre
  • 3 cuillères à soupe de cacao en poudre
  • 1 cuillère à café de rhum brun

1- Préparation de la pâte à brioche :

On commence par placer dans le bol du robot la farine avec la levure, on mélange bien. On ajoute ensuite le sucre et le sel. On mélange à nouveau et on creuse un puits dans dans lequel on place les jaunes, l'oeuf et le lait. On commence à travailler avec la feuille, le temps de bien amalgamer le tout. Et quand on obtient une boule de pâte, on change la feuille pour le crochet. 

On pétrit alors la pâte en incorporant le beurre coupé en dès en plusieurs fois. On veille bien à ce que la pâte ait absorbé le beurre avant d'en ajouter de nouveau.

Quand tout le beurre est incorporé, on continue de pétrir pendant 5 minutes. Quand la pâte est bien souple, lisse, tout en collant très légèrement, on arrête. On la récupère, on forme une boule et on la place dans un bol légèrement huilé.

On couvre avec un torchon propre et on laisse lever à l'abris des courants d'air pendant 1h30, ou le temps nécessaire pour que la pâte double de volume.

2- Préparation de la crème pâtissière :

On commence par faire bouillir le lait.

Pendant ce temps, on fouette vivement ensemble les jaunes, le sucre et la farine. Attention, il ne faut pas que le mélange blanchisse.

Quand le lait est prêt, on verse un tiers de celui-ci encore bouillant sur le mélange oeufs/sucre/farine. On fouette bien, puis on verse ce mélange dans la casserole avec le reste de lait.

Sans cesser de remuer, on place le tout sur le feu, et on attend que la préparation épaississe.

Quand la crème est bien épaisse, on arrêt la cuisson. Hors du feu, on ajoute le beurre, le cacao et le rhum.

On place dans un bol que l'on filme et on dépose au frais.

3- Finalisation des brioches :

Une fois que la pâte a doublé de volume, on la récupère. On farine légèrement un plan de travail. On la dépose dessus et on dégaze légèrement en appuyant et en la repliant sur elle-même.

On l'étale ensuite pour former un rectangle de 35 cm X 50 cm.

On nappe la pâte avec la crème pâtissière. Puis on enroule sur le plus petit des côtés pour obtenir un boudin de 50 cm de long donc. On le découpe en 12 tronçons.

On place chaque tronçon dans un moule à muffin préalablement fariné. Puis on laisse le tout lever 30 minutes à l'abris des courants d'air.

On préchauffe ensuite le four à 180°C. On place les brioches au four pour 25 minutes.

Quand elles sont cuites, on les dépose sur une grille pour qu'elles refroidissent.

Et voilà, une belle mie légère, et pleine de chocolat... Avouez que le marbré est du plus bel effet quand on déchire la brioche. La prochaine fois, je ferai des brioches plus petites parce qu'elles étaient un peu à l'étroit dans les moules à muffin, mais d'ici là, j'aurai peut-être enfin un moule à gâteau... qui sait ?!!?

P1730487

Maintenant, à vous de jouer !

Inspiration : Le pétrin

Posté par Pour ta pomme à 04:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 octobre 2012

..Scones au yaourt pour bien démarrer la journée..

Paraît qu'il a neigé en France la semaine dernière, alors que nous on était encore en automne... La preuve en image. C'est plus que la fin de l'été indien, mais il reste encore sur nos trottoirs des petites touches colorées qui font aimer cette courte période entre le bonheur estival et le désespoir hivernal... Bouhhhh, reste en France le froid !

P1730142

Sinon, vous vous attendiez peut-être à plus typique pour un premier billet culinaire depuis le Québec, genre une poutine aux canneberges... Et bien le problème, c'est que ma cuisine est très basique en ce moment. Déjà, le temps me manque. C'est que ça coûte de l'énergie et pas mal d'heures dans une journée de s'installer, mais aussi de travailler, puisque le job, lui n'attendant pas ! Et puis, jusqu'à il y a peu, je n'étais pas du tout équipée. Je ne suis pas encore tout à fait au point côté matos, mais ça commence à venir. Surtout que KitchenFriend II, Le Retour, est venu enfin prendre place sur notre minuscule plan de travail... ^-^ Devenir québécois lui a valu quelques modifications non négligeables : il est plus gros, plus puissant et dispose de ce superbe bol suspendu dont je rêvais depuis que j'en avais vu un il y a quelques mois dans la vitrine d'une boutique toulousaine. Fort heureusement, j'avais décidé un peu au dernier moment de revendre mon bol sorbetière avant de partir parce qu'il ne m'aurait pas été d'une grande utilité. Mais les accessoires à pasta eux s'adaptent parfaitement, ce qui nous vaut la programmation d'une soirée lasagne pour très bientôt !

Mais revenons à nos caribous, ma cuisine est donc rudimentaire, mais il y a du mieux. Et depuis quelques jours, nous avons abandonné le pain de mie au pti déj' au profit des céréales maison et autres réjouissances, comme ces scones légèrement allégés car yaourtés (et oui... c'est que quand on se plante et qu'on achète le mauvais pot de yaourt de 750 g, ben faut le liquider après...).  

P1730273

Pour 8 scones :

  • 300 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 10 g de levure
  • 2 cuillères à soupe de sucre
  • 150 g de yaourt nature
  • 50 g de beurre
  • 60 g de lait
  • 100 de chocolat noir hâché

Comme toujours avec les scones, on commence par mélanger ensemble les ingrédients secs, à savoir la farine, le sucre, le sel et la levure. On coupe le beurre en petits morceaux et on l'incorpore au mélange sec du bout des doigts pour obtenir un sable assez fin. On ajoute enfin le chocolat.

Puis on mélange ensemble dans un autre récipient les ingrédients liquides, à savoir le yaourt et le lait.

Et on incorpore le mélange liquide au précédent, rapidement. Il faut réussir à tout assembler sans trop travailler la pâte.

On rassemble la pâte en une boule sur un plan de travail fariné. On applatit cette boule pour obtenir une sorte de galette de 2-3 cm d'épaisseur. Avec un couteau, on fait 8 parts et on place au frais pour la nuit.

Le lendemain, on préchauffe le four à 180°C et on fait cuire 15-20 minutes, jusqu'à ce que les scones soient dorés. Comme ils ont déjà étaient sectionnés, il suffit d'attendre qu'ils refroidissent pour séparer les parts.

C'est évidemment meilleur quand c'est encore chaud ou tiède, surtout coupé en deux avec un peu de beurre... Il ne faut pas se mentir, l'ajout de yaourt modifie la texture finale et nous ne sommes pas face à des scones pur sang ! Rien à voir avec la recette de Rose Bakery ! Mais ils font largement l'affaire. Ils restent molleux, entre le scone et le gâteau je dirais. En même temps, vaut-il mieux se priver de scone que d'en manger une version modifiée... Peut-être bien, moi, je dis que si vous avez envie de trouver une alternative moins culpabilisante ou envie de changer ou encore un stock de yaourt à vider, c'est une bonne idée !

P1730274

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 19:05 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 octobre 2012

..Petit brunch sans prétention. Oui, mais dans une institution !..

Pour commencer notre découverte des tables montréalaises, nous avons choisi d'aller bruncher dans ce sympathique et rustique diner qui nourrit les estomacs (des habitués, des célébrités et des autres !) en mal de simplicité depuis 1942 : Le Beautys. Certainement qu'Hymnie, le fringant propriétaire de cette jolie luncheonette, n'imaginait pas servir ses oeufs et son bacon croustillant au tout Montréal à plus de 80 ans, quand il a ouvert son petit établissement dans le quartier juif pour les travailleurs et ouvriers du coin.

Toujours est-il que l'endroit n'a rien perdu de son charme original. Et si le menu reprend les basiques du brunch, l'ambiance est tout juste parfaite, les portions on ne peut plus généreuses et les plats simples mais goûteux !

Ne vous laissez pas impressionner par le petit attroupement devant l'enseigne ! Etre populaire a forcément un prix que l'on paie les samedis et dimanches... Mais l'équipe est efficace, et l'attente est plus courte qu'on ne peut le penser. Une fois dedans, laissez-vous prendre au jeu en vous installant confortablement dans l'une de ses célèbres banquettes bleues digne d'un film hollywoodien année 50, ou mieux, installez-vous au bar pour un effet total rétro ! Voyage dans le temps garanti !

P1720994

P1720992

P1730084

P1730013   P1730007

P1730019

P1730021

P1730002

Côté Menu, si je me suis laissée tenter par un Beautys basic, avec une petite arrière pensée malicieuse (... me réserver un peu de place pour une gaufre aux fruits et à la glace molle... ce qui n'aura pas été possible vu la portion qui m'a été servie... tant pis, ça donnera une excuse pour revenir !), Mr Pomme, lui, a eu la très bonne idée de craquer pour le beautys burger, mention fromage et bacon.

Pour moi, rien de neuf au pays du brunch : du bacon terriblement croustillant et parfaitement cuit... encore ! encore ! des oeufs brouillés (pas assez baveux pour moi, mais c'était pas un soucis, ça donnait une délicieuse omelette !) et des pommes de terres sautées juste comme il faut. Pour accompagner tout ça, un très bon bagel aux sésames grillé et -j'ai craqué !- un smoothie saveur tarte aux pommes plein de cannelle et avec des vrais morceaux de vraie pomme dedans (mention spéciale pour ce smoothie qui en plus est agrémenté d'une bonne grosse cuillère de glace).

P1730065   P1730040

P1730027

Pour Mr Pomme, donc, un délicieux et énoooooorme burger ! Pain maison aux oignons (trop bon), bacon toujours parfait et cheddar. La viande cuite parfaitement, un burger de compét' ! Le tout accompagné de pommes de terre sautées, juste au cas où il resterait un petit creux !

P1730059  P1730071

P1730080

Le tout, servi dans la joie et la bonne humeur par la charmante Rebecca. La note... elle n'est pas trop salée pour Montréal : 34,57 CAD, taxes et service inclus.

P1730130

Alors, n'attendez plus, venez faire la queue vous aussi !

Le Beautys
93, avenue du Mont-Royal Est
Montreal (Qc.), H2T 2S5

Posté par Pour ta pomme à 02:49 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 septembre 2012

..Absence justifiée..

Après plus d'un mois d'absence, il est temps que je revienne et que je vous dise ce grand changement qui me tient éloigné de mon pti bout d'internet à moi...

J'suis plus là :

fr-map

Mais là :

680px-Carte_administrative_du_Canada

J'ai obtenu un poste au Québec fin juin pour un démarrage le 17 septembre. Avec à peine deux mois pour préparer ce grand départ, vous comprendrez que mon blog a été mis un peu de côté. Il a fallu vendre l'appartement et à peu près tout ce qui s'y trouvait, tout en organisant tant bien que mal l'arrivée dans ce pays inconnu.

Heureusement, nous avons été très bien entouré autant en France pour notre départ, qu'à Montréal pour notre arrivée. Puisque le grand saut ne se fait pas totalement dans le vide vu que nous avons déjà des amis à Montréal. Sans compter que mon frère a aménagé lui à Québec (petite pensée pour mes parents qui ont vu partir à quelques jours d'intervalle leurs deux enfants... chéris bien sûr !)

Nous ne sommes là que depuis une petite dizaine de jours donc pour l'instant nous nous adaptons doucement mais sûrement au changement. Après une première semaine en mode vacances (des vacances auxquelles nous n'avons donc pas vraiment eu droit cette année...) pour découvrir les douceurs et plaisirs de cette magnifique ville qu'est Montréal, les choses sérieuses commencent... travail pour moi, recherche d'un appart puisque nous sommes dans un meublé transitoire, et puis toutes les joies administratives et autres petites choses. 

Je vous redonnerai donc vite des nouvelles mais pour l'heure, ma cuisine est à l'arrêt. Et en même temps, ça vaut mieux parce que vu la machine de guerre qui me sert pour l'instant de cuisinière, il vaut mieux limiter la casse ! ^-^

P1710977   P1720003

P1720081   P1720092 

P1720146   P1720196

P1720225                                                                                                                                            P1710956   P1720658

P1720285                                                                                                                                      P1720456   P1720586

P1720574   P1720466

A très vite !

Posté par Pour ta pomme à 03:58 - - Commentaires [12] - Permalien [#]


16 août 2012

..Canelés forrains à la barbe à papa..

J'avais acheté du sucre à la barbe à papa il y a quelques mois sans trop savoir ce que j'allais en faire et je n'avais pas encore eu l'occasion de l'utiliser. Au moment de réaliser des petits canelés pour des copines, je me suis dit qu'on pouvait bien tenter... alors j'ai troqué mon sucre classique contre cette jolie poudre rosée... et voilà le résultat. La différence est subtile, mais on reconnaît le petit goût des fêtes forraines... et d'ailleurs, Mr Pomme n'a pas trop aimé... enfin, ça l'a pas empêché de manger ce qu'il en restait.

P1710220

Pour 30 mini canelés :

  • 250 ml de lait
  • 1 œuf
  • 1 jaune d'œuf
  • 50 g de farine
  • 125 g de sucre
  • 15 g de beurre

J-1 :

On commence par faire fondre le beurre dans le lait. On porte à ébullition puis on réserve.

On mélange au fouet le sucre, la farine et les œufs, puis on verse progressivement le lait bouillant dessus sans cesser de remuer pour éviter la formation de grumeaux.

On laisse reposer 24 heures.

Jour J :

On préchauffe le four à 290°.

On verse la pâte dans des moules à canelés (des mini en silicone pour moi) et on enfourne pour 5 minutes. On abaisse ensuite la température à 180° et on cuit entre 50 minutes et une heure selon les goûts.

On laisse refroidir avant de démouler.

Et après... ben après on se dépêche d'en manger avant qu'ils disparaissent ! Parce que là, c'est un peu le retour en enfance avec la barbe à papa.

P1710275

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

14 août 2012

..Le presque clafoutis de Michalak..

J'avais cette recette dans ma to do list, dégotée dans La cuisine des p'tites douceurs. Elle datait de plus d'un an, il était donc grand temps que je m'y mette. Et puis avec la quantité de poudre d'amandes que je stocke dans mes placards, ça tombait bien ! Allez, aux fourneaux !

P1710045

Pour 8 personnes :

  • 130 g de poudre d'amande
  • 90 g de sucre (contre 150 g dans la recette originale)
  • 20 g de fécule de maïs
  • 2 oeufs
  • 2 jaunes d'oeuf
  • 130 g de crème
  • 400 g de mirabelles (surgelées pour moi)

On commence par préchauffer le four à 180° C.

On dépose dans un récipient les oeufs, les jaunes et le sucre. On fouette jusqu'à ce que les oeufs blanchissent légèrement.

On ajoute la fécule et la poudre d'amande, et on mélange. Puis on incorpore la crème.

On place dans un moule à manqué les mirabelles et on verse dessus l'appareil.

Puis on fait cuire 35 minutes environ.

On laisse refroidir avant de démouler.

C'est vraiment un délice. Le mélange mirabelle et amande est très agréable. Par contre, la texture n'est pas exactement celle d'un clafoutis à mon sens. C'est entre le gâteau et le clafoutis. Mais ça n'enlève rien à la gourmandise de ce dessert !

P1710029

Maintenant, à vous de jouer !

Source : La cuisine des p'tites douceurs

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 août 2012

..Pancakes un peu breton..

Vous n'imaginez pas (enfin, si peut-être que vous êtes dans mon cas... ça me rassurerait d'ailleurs et ça ferait taire Mr Pomme !) le nombre (et les kilos du coup...) de farines différentes que j'ai dans mon tiroir magique... Quand j'en vois une nouvelle, c'est plus fort que moi, faut que je teste. Mais du coup, j'ai des paquets entamés partout. Et faut que je fasse le vide. Alors pour quelques temps, j'abandonne les céréales le matin et je reviens aux pancakes qui vont me permettre de liquider un peu les stocks.

Pour démarrer, j'ai décidé de m'attaquer à la farine de sarrasin... j'en ai près de deux kilos... Va falloir que je me creuse la tête un peu pour utiliser ce qu'il reste parce que c'est sûr que c'est pas les 60 g de cette recette qui va me permettre d'en venir à bout, mais bon... disons que c'est un bon début !

P1700739

Pour 16 pancakes :

  • 60 g de farine de sarrasin
  • 100 g de farine T65
  • 230 ml de lait
  • 20 g de sucre
  • 1 pincée de sel
  • 2 cuillères à café de poudre à lever
  • 1 oeuf

On commence par verser les farines, le sucre, la poudre à lever et le sel dans une terrine. On creuse un puits au centre et on y casse l'oeuf.

On mélange doucement l'oeuf avec la farine puis on ajoute le lait en plusieurs fois.

On fait chauffer une crêpière, puis, quand elle est bien chaude, on dépose des petites louches de pâte que l'on fait cuire des deux côtés quelques minutes.

On sert au fur et à mesure avec ce que l'on veut... caramel, miel, sucre, confiture... ou pâte à tartiner... oui... un petit pot de nutella, normalement banni de ma cuisine, a atterri par "erreur" dans mes placards... faut bien le finir... on va pas gâcher !

Les pancakes sont beaucoup moins épais qu'habituellement, c'est certainement l'effet de la farine de sarrasin. Par contre, ils restent délicieux ! La farine de sarrasin leur apporte un petit goût qui changent vraiment et c'est très agréable ! J'adore !

P1700725

Maintenant, à vous de jouer !

 

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

09 août 2012

..Marmite de moules au saké..

Les fruits de mer et les poissons n'ont pas la vie belle sur mon blog. Mais comme Mr Pomme adore ça, de temps en temps, je me lance. En faisant des courses, je suis tombée sur de jolies petites moules de bouchot à un prix plutôt abordable, alors je me suis dit que j'allais faire un petit effort et j'en ai pris un kilo histoire de faire plaisir à mon amoureux. Et puis devant ma marmite... j'ai improvisé. Pas de vin blanc sec dans les placards... oups... qu'à cela ne tienne, j'ai du saké ! Et finalement, Mr Pomme a été conquis par cette version. Comme quoi...

P1710164

Par personne :

  • 1 kilo de moules de bouchot
  • 1 petit oignon
  • 1 petite gousse d'ail
  • cumin
  • gingembre en poudre
  • 3 baies
  • 4-5 cuillères à soupe de saké
  • huile d'olive

On commence par nettoyer les moules et les débarrasser de tous les petits filaments qui y sont accrochés. On les rince ensuite 2 à 3 fois en les brassant bien pour retirer le sable qui pourrait être encore là. On jette les moules cassées et celles qui restent ouvertes.

Dans une grosse marmite, on fait chauffer de l'huile d'olive. On y jette l'oignon émincé et l'ail écrasé. On saupoudre avec le cumin, le gingembre et les 3 baies. On fait revenir rapidement. Puis on mouille avec le saké. Et on ajoute tout de suite les moules.

On fait cuire à couvert pendant 3 minutes.

Et on sert sans attendre avec le jus de cuisson. Et puis de bonnes frites bien sûr !

P1710172

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 10:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07 août 2012

..La tarte deux en une..

Allez un peu de salé quand même ! J'avais trouvé que cette tarte salée avait un look plutôt sympa en me balladant chez Titenoon, alors j'ai eu envie de la réaliser. Je n'ai pas suivi sa recette mais conservé totalement son design, et le résultat est très sympa visuellement comme gustativement ! A refaire donc, les variantes étant multiples !

P1700032

Pour 6 personnes :

Pour la pâte :

  • 160 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 3 petits Suisses
  • 30 g d'huile d'olive

Pour la garniture :

  • 3 tomates
  • 1 boule de mozzarella
  • moutarde
  • 100 g de cubes de jambon blanc
  • 2 oeufs
  • 100 g de crème liquide
  • 20 g de parmesan fraîchement râpé
  • 10 feuilles de basilic
  • sel

1-Préparation de la pâte à tarte :

Pour cette pâte à tarte, rien de bien compliquer puisqu'il suffit de mélanger tous les ingrédients. On travaille la pâte avec les doigts sans trop malaxer quand même, il faut juste amalgamer les ingrédients.

Puis on laisse reposer au frais pendant 3 heures.

Puis on récupère la pâte, et on l'étale finement en farinant légèrement. On chemise un moule avec la pâte.

2- La garniture :

On commence par préchauffer le four à 180° C.

On nappe la pâte avec de la moutarde.

On coupe ensuite les tomates et la mozzarella en tranches, puis on alterne une tranche de tomate et une de mozzarella sur la tarte (sur une rangée).

On place les dès de jambon contre cette rangée pour faire une sorte de barrière.

On prépare ensuite l'appareil à quiche. Pour cela, on place dans un mixeur les oeufs, le parmesan, la crème et 5 feuilles de basilic. On donne un coup de mixeur pour bien tout mélanger. On sale légèrement si besoin et on remélange.

On verse cet appareil au centre le la tarte.

Puis on cisèle les feuilles de basilic restantes et on les éparpille sur la tarte.

On place au four pour 40 minutes. On laisse légèrement refroidir avant de déguster avec une bonne salade.

P1700043

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Les gourmandises de Titenoon

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,