19 février 2010

..Fingers de poulet panés aux herbes..

Je vous le disais il y a quelques temps, nous nous sommes mis aux bento... depuis le temps qu'on les regardait chez les autres avec envie, il fallait bien qu'on saute le pas. Après un premier achat, voici qu'un second est venu agrandir le début de cette futur longue collection (ne lit surtout pas ça mon chéri, sinon ça va te faire mal... ^-^). Pour changer un peu de la cuisine asiatique qui a totalement re-envahi ma cuisine depuis plusieurs semaines, j'ai pioché dans la finger-food pour remplir cet énooooorme bento (900 ml quand même... mais bon, il fallait bien ça pour remplir le ventre de mon amoureux !).

49885017-2

Par personne :

  • 1 blanc de poulet
  • 1 petit œuf
  • 1 cuillère à soupe de farine
  • 30 g de chapelure
  • 2 cuillères à café d'herbes de Provence
  • sel
  • poivre
  • 2 cuillères à soupe d'huile

On commence par couper le poulet en lamelles. On bat l'œuf que l'on place dans une assiette creuse. Dans deux autres assiettes, on place la farine et la chapelure dans laquelle on ajoute les herbes de Provence, un peu de sel et de poivre.
On nappe chaque lamelle de poulet d'œuf battu puis on les trempe rapidement dans la farine puis on enrobe dans la chapelure aux herbes.
Quand on a épuisé tout le poulet de cette manière, on fait chauffer une poêle. Quand elle est bien chaude, on verse l'huile. On attend un peu avant d'y mettre le poulet pané. On laisse cuire 2 minutes de chaque côté et on réserve sur un papier absorbant pour éliminer l'excédent d'huile.

Pour accompagner ces petits fingers de poulet, j'avais fait une petite sauce au bleu simplement en mélangeant dans 100 ml de crème liquide bien chaude 40 g de bleu coupé en petits morceaux. Pour simplifier le transport parce que le bento, c'est sympa, mais pour transporter les sauces, c'est pas toujours top, j'avais mis ce petit délice dans un tout petit mini pot de confiture.
Et puis parce qu'il faut bien remplir le second étage, j'avais fait une poêlée de pommes de terre et patates douces aux herbes de Provence et à l'huile d'olive. Et ça se voit, mais dans un petit coin du bento, on avait même réussi à caser une part de gâteau au chocolat dans une petite caissette...
C'est pas tip top ça... vivement que je trouve du travail pour pouvoir moi aussi trimballer mes bento !!!

Sans titre - 2-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


18 février 2010

..Emincé de poulet au citron et au gingembre..

Hum... j'adore le citron !! Malheureusement, comme un certain nombre de choses, c'est une passion que je pratique en solitaire à la maison... Mon cher et tendre déteste ça ! Il trouve ça trop acide ! Ben justement, c'est un peu l'idée du citron, non, d'être acide ! C'est un peu sa raison d'être de nous faire grimacer tout en s'assurant que nous tombons sous le charme de son petit goût si subtile ! Je suis fan, vous l'aurez compris. Et pourtant, s'il accompagne presque tous mes petits déjeuner, accompagné de sa fidèle compagne l'orange, l'un et l'autre liquidement mêlés dans un verre toujours transparent pour profiter de ces belles couleurs dès le matin, il est rare que je le cuisine. C'est idiot parce que c'est délicieux ! Et c'est d'autant plus idiot qu'il est rare que mon chéri et moi mangions la même chose le midi... alors pourquoi ne pas profiter de ces déjeuners en tête à tête avec moi-même pour inviter l'ami citron et le presser (gentiment) au dessus de quelques lamelles de poulet... Une bien gourmande et légère compagnie que je ne manquerai pas de convier à ma table à nouveau !!

50199671-2

Pour 1 personne :

  • 1 blanc de poulet
  • 1 petit citron
  • 2 cuillères soupes de fromage blanc 0%
  • 1 cuillère à café de moutarde
  • 1/2 oignon
  • piment d'Espelette
  • sel
  • gingembre en poudre

On commence par couper en dès l'oignon que l'on fait revenir avec un peu d'huile dans une poêle jusqu'à ce qu'il colore. On détaille en lamelles le poulet. On l'ajoute dans la poêle. Quand il commence à dorer, on ajoute le jus de citron. On sale, et on assaisonne avec le piment et le gingembre. On ajoute en fin de cuisson le fromage blanc et la moutarde. On remue bien pour lier la sauce et on sert aussitôt. Il ne faut pas cuire trop longtemps la sauce avec le fromage blanc sinon celui-ci risque de tourner et de se délier.
Servir avec de la semoule ou du riz... c'est un véritable délice !!!

50199657-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

16 février 2010

..Crêpes à la farine de châtaignes (Défi Placard n#17)..

Je n'ai pas fait de crêpes à la chandeleur cette année.... bouhhhhh... c'est pas bien de ne pas respecter les traditions... et, pire : c'est pas bien de pas combler les envies de gourmandise de sa moitié ! Mais c'est pas pour être méchante... ses petites poignées d'amour m'en remercient... croyez-moi ^-^ !
Mais quand même, je peux pas toujours faire la sourde oreille... surtout que les crêpes, moi aussi j'adore ça ! Alors dimanche dernier, après un déjeuner en famille un peu plus lourd qu'à notre habitude, la faim n'était pas franchement présente au diner... mais l'envie de crêpes oui... Alors j'ai cédé et fait chauffer ma crêpière. Et bizarrement, même sans avoir faim, ça descend tout seul !!!

49761175-2

Pour 12 crêpes :

  • 180 g de farine T65
  • 70 g de farine de châtaignes
  • 3 œufs
  • 2 cuillères à soupe de sucre
  • 400 ml de lait écrémé
  • 1 pincée de sel

On commence par mélanger ensemble les farines, le sucre et le sel. On creuse un puits au centre et on y casse les œufs. On mélange doucement en ajoutant petit à petit le lait. Il faut y aller progressivement pour ne pas faire de grumeaux.
On laisse la pâte reposer une trentaine de minutes, puis on fait cuire une louche de pâte dans une crêpière bien chaude, légèrement beurrée.
Et voilà !
J'avais fait rapido une petite compote de pommes maison pour les accompagner... un vrai délice avec le petit goût de châtaignes !

49761095-2   49760928-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 février 2010

..Sucre à l'orange..

Bon... il n'est jamais trop tard pour bien faire, n'est-ce pas ? Alors voici une recette qui a trouvé place dans les paniers gourmands de Noël. Elle date donc d'il y a quelques mois déjà, mais elle reste d'actualité. Faut dire qu'il y a pas qu'à Noël qu'on peut se faire plaisir. Heureusement...
Cette recette vient du blog La Table de Mamou que je vous conseille vivement de visiter si vous ne le connaissez pas encore. Mamouzette est pleine de vie et d'entrain et ses petits plats sont un appel permanent à la gourmandise !!!

49674993

Pour 2 pots :

  • 2 oranges bio non traitées
  • 100 g de sucre bio

On commence par lever le zeste des oranges. On les mixe avec un hachoir. On place les zestes sur une assiette. On étale bien et on place au micro-ondes pour 4 séries de 30 secondes, en remuant entre chaque série. On laisse ensuite refroidir une dizaine de minutes, puis on recommence 4 séries de 30 secondes.
Quand les zestes sont bien secs, on mélange avec le sucre. J'ai redonné un petit coup de mixeur parce que mon sucre a des cristaux assez gros.
On place ensuite dans les pots et on ferme.
Je l'ai testé dans un cake aux pommes... et le mélange orange et pommes est top !!! Allez y les yeux fermés !!

49675142

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 février 2010

..Sauté de porc aux cacahuètes et champignons noirs (Défi Placard n#14)..

Pour les Jap'addicts que nous sommes, nous étions bien indignes de la culture japonaise quand l'heure du déjeuner au bureau arrivait ! Enfin, surtout mon chéri, mon futur jeune cadre dynamique, parce que c'est lui qui déjeune en dehors de la maison. Et je n'avais rien de mieux à lui offrir que de classiques tup' pour contenir les petits plats préparés avec amour. Cela ne pouvait plus durer. Après de nombreuses et infructueuses recherches dans ma ville rose, je me suis décidée à passer commande sur le net. Et je lui ai dégoté un super bento qui met plus en valeur son petit repas. Pour l'instant, il ne l'a utilisé qu'une seule fois mais apparemment, les plats sont meilleurs dans le bento que dans le tup' ! Comme quoi, la cuisine c'est autant visuel que gustatif !

49457762-2

Pour 4 personnes :

  • 600 g de sauté de porc
  • 2 gros champignons noirs
  • 1 petit poivron rouge
  • 1 oignon
  • 1 gousse d'ail
  • 1 poignée de cacahuète
  • 20 ml d'eau
  • 1 cuillère à café de 5 épices chinoises
  • 1 cuillère à soupe de sauce soja
  • gingembre frais râpé
  • piment de Cayenne
  • huile d'olive
  • 1 cuillère à café de fleur de maïs

On commence par réhydrater les champignons noirs dans de l'eau bouillante.
Pendant ce temps, on peut peler et couper l'oignon en lamelle. On le fait revenir dans un peu d'huile d'olive dans un wok. Quand l'oignon commence à dorer, on ajoute les champignons coupés en lamelle et le poivron rouge épépiné et coupé en dès. On laisse cuire quelques minutes sans cesser de remuer. Puis on réserve le tout.

On coupe la viande en petits morceaux, puis on la place dans le wok à feu vif (sans le laver). On le laisse dorer un peu, puis on baisse le feu, on ajoute alors les cacahuètes, les épices, la sauce soja et l'ail hâché. On remet dans le wok les légumes et on ajoute l'eau. On laisse mijoter ainsi une petite vingtaine de minutes. En fin de cuisson, on récupère une cuillère à café de sauce et on dilue avec la fleur de maïs que l'on reverse immédiatement dans le wok. On remue alors jusqu'à ce que la sauce épaississe un peu.

Et voilà, c'est prêt !!
Et vous pouvez me croire, bento ou pas, c'est délicieux, surtout accompagné de bonnes nouilles chinoises !!! Hummm...

49458579-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


05 février 2010

..Magret séché maison au piment d'Espelette..

Vendredi soir... la semaine est enfin terminée et le boulot derrière pour deux longues et agréables journées ! L'ambiance à la maison est animée, pleine de vie comme on aime. Des amis sont là, tout le monde est assis autour de la table du salon bien garnie pour l'occasion. La lumière est douce, la musique en arrière-fond apporte une certaine sérénité. Les rires fusent, les verres s'entrechoquent à la santé de tous, les conversations sont enflammées, parfois entrecoupées de quelques "hummm"... Il y en a pourtant un qui ne participera pas longtemps à cette soirée si charmante. Trop sollicité par les convives, il n'aura fait qu'une brève apparition sur la table des festivités : mais j'imagine qu'il en est heureux ! Y'a-t-il plus beau destin pour un mets que d'être l'objet de toutes les convoitises ? Voilà un petit magret qui a accompli dignement son destin : régaler les papilles !

49363136-2

Pour un magret séché :

  • 1 magret de canard frais
  • 500-600 g de gros sel (j'ai pris du sel de Guérande)
  • 1 cuillère à café de piment d'Espelette
  • de la patience

Et oui, l'ingrédient principal ici, c'est vraiment la patience. Parce que la recette en elle-même est vraiment très simple.
On place le magret dans un récipient, en prenant bien soin de le recouvrir entièrement dessus et dessous de sel. On le laisse ainsi pendant 12 heures. Une fois ce temps passé, on le rince soigneusement puis on l'essuie.
On place ensuite le magret, gras vers le bas, sur un chiffon en coton propre. On saupoudre sur le dessus le piment d'Espelette. On referme bien le chiffon. Et on place dans le fond du frigo (attention, pas dans la bac à légumes parce qu'il faut que se soit ventilé) pour 2 semaines (3 si on le préfère plus sec). Il faut quand même regarder de temps en temps si le chiffon n'est pas trop humide et ne nécessite pas d'être changé (sinon, le magret risque de moisir).
Et voilà... j'en ai aussi fait un aux herbes de Provence qui n'a pas eu le temps d'être pris en photo... un régal !!!
Simple comme tout, et terriblement délicieux ! Je suis sûre que dès que vous aurez goûté, il y aura toujours un magret qui sèchera au fond de votre frigo !!!

49363467-2   49363528-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

02 février 2010

..Trilogie de guimauves..

Une petite pause dans le Défi Placard. En effet, je vous propose aujourd'hui une recette sucrée que j'ai réalisé pour le pot de soutenance d'une copine de galère... euh, de thèse (hum... ça serait pas synonyme ça "galère" et "thèse", je sais plus... oups ! ^-^). Voici donc des petites douceurs qui se mangent sans faim et qui fondent dans la bouche... humm... topissime. J'en avais déjà fait à Noël, mais cette fois, j'ai suivi une autre recette, celle de Christophe Michalak (tirée de son terriblissime "C'est du gâteau !"). J'adore les guimauves parce que si on oublie la bombe sucrée qui se cache derrière chaque petite bouchée fondante, c'est une bonne manière de liquider ces blancs d'œuf quand les macarons ne sont pas nos amis (pourtant, je les dompterai un jour ! J'en fais la promesse !).

49225112

Pour un bon paquet de guimauves... (oups, j'ai pas compté) :

  • 250 g de sucre semoule
  • 90 ml d'eau
  • 1 grosse cuillère à soupe de miel liquide
  • 7 feuilles de gélatine
  • 3 blancs d'œuf (soit 90 g)
  • 150 g de sucre glace
  • 150 g de fleur de maïs
  • 1 cuillère à soupe de Get 27
  • 1 cuillère à soupe de sirop de cassis
  • 1 cuillère à soupe de malibu coco
  • 1 cuillère à soupe de noix de coco râpéé
  • colorant vert et violet

Donc, on commence par préparer la base de la guimauve. Pour cela, on commence par placer la gélatine dans un bol d'eau froide.
Puis on place dans une casserole le miel, le sucre et l'eau et l'on fait cuire à 130°. Comme je n'ai pas de thermomètre, j'ai suivi les indications de la flemmarde, à savoir : amener la préparation à ébullition puis la maintenir sans cesser de remuer pendant 7 minutes environ (à ce moment là, je réduis un peu le feu en général de peur que mon sucre ne colore trop). On ajoute enfin la gélatine bien essorée au sucre et on mélange bien.
On monte les blancs en neige bien ferme. On ajoute le sucre bien chaud dedans et on continue à fouetter le tout.
A partir de là, on divise la guimauve en trois.
Dans le premier tiers, on verse le Get 27 et un peu de colorant vert.
Dans le deuxième tiers, on verse le malibu et la noix de coco.
Dans le dernier tiers, on verse le sirop de cassis et un peu de colorant violet.
On huile légèrement les moules ou trois plats dans lesquels on verse ensuite la pâte à guimauve.
Puis on laisse reposer 2 bonnes heures.
Au moment de démouler, on mélange dans un saladier la fleur de maïs et le sucre glace. On saupoudre un peu de la préparation sur le dessus de la guimauve. On en place un peu sur le plan de travail. On démoule les guimauves et au besoin, on les découpe selon la forme souhaitée (j'ai utilisé un petit emporte-pièce pour faire des guimauves rondes) et on les enrobe du mélange fleur de maïs et sucre glace pour éviter qu'elles ne collent aux doigts.
Et voilà ! C'est prêt et hummmm... que c'est meilleur que les guimauves industrielles !!

49225044 49224973

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

29 janvier 2010

..Smoothie ananas et myrtille au lait de coco (Défi Placard n#9)..

Sur mes étagères, il y a des litres et des litres (j'exagère à peine) de lait de coco. Le problème c'est que j'en achète tout le temps parce que j'adore ça, mais au final, je cuisine peu avec parce que mon chéri déteste ça ! Et là, il fallait bien que je leur fasse un sort à ces petites boîtes. Alors, je me suis lancée dans un petit smoothie que je pouvais boire toute seule sans culpabilité pour me donner des forces dans la rédaction de ma thèse ! Et je dois dire que je ne regrette pas parce qu'il était bien délicieux !!!

49104136-2

Pour 2 grands verres :

  • 1/2 ananas frais
  • 125 ml de lait de coco pour préparation sucrée
  • 150 g de myrtilles sauvages surgelées
  • 1 cuillère à café de sirop d'agave

Pour la procédure, on peut pas dire que ce soit compliqué... on passe d'abord l'ananas à la centrifugeuse pour obtenir un bon jus bien doré... On en garde l'équivalent de 200 ml (il en restait un peu dont j'ai pu me régaler immédiatement). Dans le blender, on mixe ensemble le jus d'ananas frais, le lait de coco, les myrtilles (encore surgelées) et le sirop d'agave. On passe ensuite le liquide dans un chinois pour éliminer les petits pépins de myrtilles...
Et voilà !
Délicieux !!! Vous en voulez un verre ?

49104147-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 janvier 2010

..Quiche sans pâte façon tartiflette... ou presque (Défi Placard n#8)..

Je ne sais pas vous, mais pour moi, le week-end est souvent l'occasion d'aventures extra-ordinaires, palpitantes et si fantastiques qu'elles méritent bien que deux jours particuliers de la semaine leur soient consacrés (et ce billet par dessus le marché !)... C'est vrai, toute la semaine, on se dit vivement le week-end, on trépigne d'impatience à l'idée de ces deux petites journées si spéciales, on fantasme à leur sujet... qu'est-ce qu'on va bien pouvoir en faire de ces deux jours où l'on peut mettre de côté le train-train de la semaine, les responsabilités et les obligations liées au travail ? A quoi allons-nous occuper ces petites vacances qu'on a gagné à la sueur de notre front hebdomadaire ? Hein à quoi ?!!? Rattraper le linge en retard, donner un bon coup de serpillère sur ce sol négligé le reste de la semaine, courir dans les magasins faire les courses pour la semaine justement... Oui, petit décalage entre le fantasme de la semaine et la réalité du week-end !! ^-^ Ou alors vider enfin ce congélateur entreposé depuis des mois dans le garage de beau-papa... Aventure extra-ordinaire, palpitante et fantastique s'il en est... c'est ce que je vous disais au début ! Ahhhhhhh, les week-end !!! Mais comme toute aventure a son lot de rebondissement, dont je vous tairai ici les détails, cet incroyable nettoyage glacé a connu sa petite surprise : nos retrouvailles avec un délicieux reblochon fermier placé ici il y a déjà quelques temps, mais auquel nous nous devions de trouver une fin plus honorable que le sac poubelle auquel tous ses compagnons de congélation ont été condamné (sous peine de nous rendre très certainement bien malade... punition bien méritée pour l'oubli dans lequel nous les avions plongé).
Le jour-même, je me lançais donc dans la préparation d'une tartiflette qui nous a vite réconcilié avec la corvée nettoyage. Et pour en venir à la recette d'aujourd'hui, la tartiflette a connu une seconde vie en étant recyclée dans une quiche sans pâte dès le lendemain avec quelques restes de brocolis... mélange audacieux, mais plus que délicieux !!!

49052152-2

Pour 6 personnes :

  • 3 œufs
  • 500 ml de lait demi-écrémé
  • 100 g de farine T65
  • 75 g de gruyère râpé
  • 3-4 petites pommes de terre
  • 150 g de reblochon
  • 100 g de lardons
  • quelques fleurettes de brocolis
  • poivre

On commence par faire revenir les pommes de terre coupées en dès dans une poêle avec un peu d'huile d'olive jusqu'à ce qu'elles soient dorées. On ajoute le reblochon coupé lui aussi en dès et puis on réserve. On cuit les brocolis à l'eau chaude (moi je n'ai pas eu à faire tout cela puisqu'il s'agissait de restes pour tout).
On bat ensuite les œufs en omelette. On ajoute le lait puis la farine. On mélange bien en faisant attention à ne pas faire de grumeaux. On ajoute ensuite le gruyère et le poivre.
On ajoute à la préparation les pommes de terre, les lardons et le brocolis grossièrement haché. Et on mélange bien.
On verse dans un moule (j'ai choisi un petit moule à manquer pour que la quiche soit plus épaisse, mais on peut aussi la mettre dans un moule à tarte si on l'aime plus fine).
On place au four pour 45 minutes à 210°.
Et voilà, reste plus qu'à préparer une bonne vinaigrette pour la salade pour accompagner tout ça !

49052176-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 janvier 2010

..Un ananas, deux recettes : "Première", cake à l'ananas et au poivre long (Défis Placard n#7)..

Aujourd'hui, vous êtes drôlement chanceux, vous allez avoir droit à deux recettes pour le prix d'une. En fait, c'est le cake que j'avais en tête quand je me suis lancée, mais comme il me restait pas mal d'ananas, je me suis dit que c'était l'occasion de faire des bons petits yaourts bien gourmands !! Alors, du coup, je vous livre les deux recettes d'un coup.
Avec le cake, j'en ai profité pour liquider quelques raisins secs qui encombraient mes étagères et voir diminuer le volume de mon paquet de quinoa soufflé qui m'a l'air d'un puits sans fond (si seulement ça pouvait être la même chose avec mon porte-monnaie... pfff...). Ce qui est sûr, c'est que ce cake, réalisé très égoïstement pour moi toute seule (et moi et moi et moi... ^-^) parce que mon chéri n'aime pas l'ananas, est sans doute l'un de mes préférés voir MON préféré ! Le cake avait caramélisé sur les côté, il était bien fondant et goûteux. En plus, le poivre long relève bien l'ananas caramélisé sans en écraser le goût. Le quinoa soufflé sur le dessus, lui, était resté bien croquant... mmm... C'est officiel, je vais vite en refaire !

48997714-2

Pour 1 cake :

  • 1 œuf
  • 150 g de farine T65
  • 130 g de fromage blanc 0%
  • 1 sachet de levure chimique
  • 2 cuillères à soupe de lait écrémé
  • 60 g de sucre blond  + 1 cuillère à soupe
  • quelques raisins secs
  • 1/2 ananas frais
  • poivre long
  • rhum
  • 3 cuillères à soupe de quinoa soufflé

On commence par préparer l'ananas. On le coupe en morceaux. On fait fondre une noisette de beurre dans une poêle bien chaude. On place dedans l'ananas et la cuillère à soupe de sucre et on fait caraméliser le tout. Il faut bien surveiller la cuisson pour que cela n'attache pas. Quand l'ananas est bien doré, on ajoute un peu de rhum et de poivre long moulu. On continue de cuire 2-3 minutes en remuant bien. Puis on réserve.

On casse l'œuf et le bat en omelette. Puis on ajoute le fromage blanc. On mélange bien, on ajoute la farine, le sucre puis le lait et la levure.
On verse dans l'appareil l'ananas (je n'ai pas tout mis parce qu'il y en avait beaucoup même avec un demi-ananas seulement), les raisins secs et deux cuillères à soupe de quinoa soufflé. On mélange bien.
On verse dans le moule à cake. Sur le dessus, on parsème la cuillère à soupe de quinoa soufflé restant et on place au four pour 35 minutes à 200°.

Dé-li-cieux !!!

48998120-2   48998080-2


Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,