18 janvier 2010

..Clafoutis pommes et myrtilles..

Je vous ai "quitté" la semaine dernière avec un clafoutis, je vous retrouve donc avec un... clafoutis ! Ben, oui, il est important de rester cohérent ! Surtout si cette cohérence doit m'amener à cuisiner des clafoutis... faut dire que je suis tellement atteinte pour la clafoumania que je n'ai pas besoin de chercher bien loin pour me trouver des excuses pour en servir à toutes les sauces... Et si jusqu'à présent j'arrivais à contrôler mes pulsions (rendez-vous compte... je n'avais pas publié sur le clafoutis depuis le 22 septembre... près de 4 mois d'abstinence !!!), comme n'importe quel addict, la rechute est toujours possible, son ombre menaçante planant toujours au-dessus de ma tête telle une épée de Damoclès... Et il m'a suffit de plonger ma cuillère dans une de ces gourmandises, de me délecter d'une seule bouchée de ces délices pour retomber dans l'addiction...
Et voilà... c'est reparti pour une série qui ne va pas s'arrêter de ci-tôt je crois ! Mais bon, va bien falloir vous y faire, parce que c'est comme ça, je n'y peux rien ! Je suis malade !!!
Mais celui-ci est plus de saison que le précédent : pommes et myrtilles, une association terrible !!! Les yeux comme les papilles en profitent pleinement !!!

48670240-2

Pour 6 personnes :

  • 380 ml de lait
  • 2 œufs
  • 65 g de sucre
  • 100 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • vanille en poudre
  • 2 grosses pommes
  • 100 g de myrtilles environ

On commence par battre les œufs avec le sucre. On ajoute ensuite progressivement le lait et la farine et le sel. On mélange bien. On ajoute la vanille en poudre.
On pèle et on épépine les pommes que l'on coupe en morceaux pas trop gros.
Dans des ramequins individuels, on place quelques morceaux de pommes et quelques myrtilles dans le fond et on verse l'appareil par-dessus.
On place ensuite au four à 180° pour 40 minutes.
Et on se régale de sa monomanie !!!

48670315-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


15 janvier 2010

..Clafoutis aux griottes et lait de soja (parce que Clarence était là !)..

Bon, je sais pas vous mais moi, ce temps gris et tout tristoune, je commence à en avoir marre. Je n'ai rien contre l'hiver en général, mais ce qui me manque c'est la couleur !!! Je veux de la couleur, je veux de la couleur... La dépression saisonnière me guète... si elle ne m'a pas déjà rattrapée !!
Du rouge, du violet, du vert, du jaune, du orange (et attention, je suis cap' de vous faire toute la liste des couleurs... oui, oui, oui)... Autour de moi et dans mon assiette ! Enfin, pour l'instant c'est surtout dans l'assiette... dès que j'ai trouvé comment parer le ciel de bleu, je vous préviens...
Du côté de mon assiette donc, c'est plus facile. Faut dire que je bénéfice ici de l'aide d'un allié de taille ! Et quel allié, un génie... un homme qui sans le savoir donne le sourire à des milliers de ménagères soucieuses de se soustraire de l'inexorable cycle des saisons, désireuses de se libérer du dictat de la nature sans pour autant lui nuire (ben oui, quand même... faut pas pousser... avec la nature la loi du talion est exponentielle... tu lui fais du mal, elle te le rend au centuple ! Donc pas de cerises en janvier achetées sur le marché et produites de manière contre-nature). Cet homme nous vient d'un pays froid, le Canada. Et il fallait bien un canadien, un habitué des température négatives pour inventer ce procédé révolutionnaire : la congélation !!! Alors merci Clarence Birdseye ! En 1923, les poissons pour toi, en 2010, les cerises pour moi !!!
Et grâce à toi... ce clafoutis aux saveurs de l'été avec de bonnes griottes rougies au soleil... de l'été !!! Un clafoutis tout rouge et bien acidulé comme j'en rêvais !!! Mais tout ça en hiver !!!

48571226-2

Pour 6 personnes :

  • 3 œufs
  • 75 g de sucre
  • 100 g de farine T65
  • 350 ml de lait de soja
  • 1 pincée de sel
  • 400 g de griottes surgelées
  • 1 bouchon de rhum brun
  • 1 peu d'extrait de vanille

On commence par battre les œufs et on ajoute le sucre. On insère progressivement la farine et le sel sans sans cesser de mélanger. Puis on ajoute le lait, la vanille et le rhum.
Dans des plats individuels ou un grand plat, on place les cerises au fond, puis on verse l'appareil par-dessus.
Et on place au four pour 45 minutes à 180°.

Un véritable délice !! Mon dieu ce que cela avait pu me manquer !!!!

Et si quelqu'un a la solution pour que les cerises restent dans le clafoutis au lieu de toutes remonter à la surface, je veux bien. Non pas que ça me dérange comme ça parce que j'aime bien les deux couches, mais juste parce que je suis curieuse de savoir pourquoi vous y arrivez toutes et pourquoi cela me résiste ! J'ai testé plusieurs techniques mais ces cerises fugueuses finissent toujours par se faire la malle et terminer en haut du clafoutis !!! Pfff....

48571604-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 janvier 2010

..Quiche sans pâte à la graisse de Noël ..

La graisse de Noël... mékézako ?
Il s'agit d'une spécialité fromagère produite exclusivement de mi-novembre à mi-janvier. C'est un fromage très onctueux qui est fabriqué au moment où bêtes mettent bas, d'où la qualité de sa texture. Et si la graisse de Noël est souvent utilisée en Auvergne pour préparer une spécialité régionale, la soupe de Noël, aujourd'hui c'est dans une quiche sans pâte qu'il va finir. Histoire de tenir compagnie à un petit morceau de jambon cru qui peine à disparaître dans le frigo...

Cela faisait longtemps que je n'avais pas fait une petite quiche sans pâte... mais c'est tellement bon que je ne pouvais plus résister. Tellement rapide à préparer et idéal pour y glisser ce qu'il reste dans nos placards. Pour cette fois donc, un peu de jambon cru, quelques champignons, un peu de graisse de Noël et un peu d'estragon pour aromatiser le tout, et le tour est joué !

48522933-2

Pour 6 personnes :

  • 3 œufs
  • 500 ml de lait demi-écrémé
  • 100 g de farine T65
  • 70 g de gruyère râpé
  • 100 g de graisse de Noël coupé en cube
  • 1 petit morceau de jambon cru (honnêtement je n'ai pas pesé)
  • poivre
  • estragon
  • 100 g de petits champignons de Paris

On commence par faire revenir les champignons dans une poêle avec un peu d'huile d'olive jusqu'à ce qu'ils soient dorés. Puis on réserve.
On bat ensuite les œufs en omelette. On ajoute le lait puis la farine. On mélange bien en faisant attention à ne pas faire de grumeaux. On ajoute ensuite le gruyère.
On coupe en dès le jambon et la graisse de Noël. On ajoute à la préparation avec les champignons. Un peu de poivre et d'estragon. Et on mélange bien.
On verse dans un moule (j'ai choisi un petit moule à manquer pour que la quiche soit plus épaisse, mais on peut aussi la mettre dans un moule à tarte si on l'aime plus fine).
On place au four pour 45 minutes à 210°.
Et voilà, reste plus qu'à préparer une bonne vinaigrette pour la salade pour accompagner tout ça !

48522324-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

13 janvier 2010

..Bûche chocolat blanc, framboises et éclats de pistache (et même un peu de limoncello)..

Bon, reconnaissez que je ne suis pas douée aujourd'hui pour trouver un nom à mes petites fabrications.... Et s'il a le mérite d'être explicite, ce titre ne fait pas franchement rêver... pas assez de mystère... Bûche "la vie en rose"... mouais... à vrai dire, je ne suis pas capable de mieux pour le moment... à vot' bon coeur si vous êtes inspirés !
Ce n'est pas la bûche que j'ai faite pour les fêtes (va quand même falloir que je la publie...), mais pour un pot à la fac la semaine dernière... et si elle n'a pas été très plébiscitée au milieu des dizaines de galettes qui étaient, elles, à la fête, et ben, croyez-moi, elle était délicieuse !! Et je peux vous l'assurer parce que du coup j'en ai mangé quelques jours... Et si quelqu'un veut m'aider à la finir, je l'attends !!

En tous cas, avant de vous livrer la recette, je vous rassure, ça peut paraître long, mais en fait c'est vraiment très rapide à faire. En tout, sans compter les temps de cuisson et de repos, j'ai dû y passer 30 minutes tout au plus... bon, si j'y avais passé un peu plus de temps, elle aurait sans doute était plus jolie, mais je devais me presser... et finalement, c'était pas si mal que ça quand même.

48490943-2

Pour 10-12 personnes :

Pour la génoise :

  • 4 œufs
  • 90 g de sucre
  • 110 g de farine

Pour le sirop :

  • 4 cuillères à soupe de limoncello
  • 1 cuillère à soupe d'eau
  • 10 g de sucre

Pour la garniture :

  • 200 ml de crème entière très froide
  • 200 g de framboises surgelées
  • 20 g de pistache non salées émondées
  • 180 g de chocolat blanc

Pour la décoration :

  • 150 g de chocolat blanc
  • 2 cuillères à café de crème liquide
  • 4 gouttes de colorant alimentaire liquide rouge
  • 2 cuillères à café de crème de framboises
  • quelques billes de chocolat

Donc on commence par préparer la génoise en mélangeant ensemble les jaunes d'œuf et le sucre. On les bat jusqu'à ce que le mélange double de volume. On intègre ensuite la farine. Puis on monte les blancs en neige et on les incorpore délicatement.
On place ensuite l'appareil à génoise sur une feuille de papier sulfurisé. On lisse et on veille à former un rectangle assez régulier. Et on place au four (180°) pour 12 minutes. A la sortie du four, la génoise doit être légèrement colorée mais pas trop. Trop cuite, elle risque de se briser pendant le roulage. On pose la génoise sur un chiffon humide. Et on roule la génoise avec le chiffon.

Pendant ce temps, on prépare la garniture. Pour cela, on monte la crème très froide en chantilly. On fait fondre les 180 g de chocolat blanc au bain marie. Dans un saladier, on incorpore le tiers de la crème chantilly au chocolat blanc en mélangeant bien pour avoir quelque chose de lisse. On incorpore ensuite le reste de la chantilly très délicatement avec une maryse en soulevant bien le mélange pour ne pas "casser" la chantilly.

On prépare un sirop avec le limoncello, 1 cuillère à soupe d'eau et 10 g de sucre.

On déroule la génoise, on retire le papier sulfurisé. On nappe d'abord la génoise avec le sirop en utilisant un pinceau pour que ce soit plus facile.
On nappe ensuite la génoise de garniture. On parsème de framboises et d'éclats de pistache. On roule à nouveau la génoise. On la serre dans du papier film ou du papier d'aluminium, et on place au frais pour une bonne heure.

Une fois ce temps passé, on prépare le nappage. Pour cela, on fait fondre au bain marie 150 g de chocolat blanc avec 2 cuillères à café de crème. Hors du feu, on ajoute quelques gouttes de colorant alimentaire rouge pour obtenir une jolie couleur rose et aussi 2 cuillères à café de crème de framboises. On attend un peu que le nappage refroidisse pour qu'il soit un peu moins liquide et donc plus facile à appliquer. On nappe alors le roulé avec le nappage.
On peut faire quelques vagues à la fourchette pour décorer. J'ai aussi ajouter quelques perles de chocolat et des petits "décors" de chocolat noir (c'est un grand mot pour ce que j'ai fait. Je les ai obtenus simplement en faisant des gribouillis avec du chocolat fondu sur une feuille de rhodoïd que j'ai placé au frais 15 bonnes minutes pour que le chocolat soit bien froid avant de le décoller de la feuille. J'ai aussi tenté de faire des demi sphère de chocolat pour décorer les bouts de la bûche... fallait que j'aille vite donc c'est pas parfait, mais l'idée était là ^-^).

On la laisse au frais jusqu'à dégustation !

48490060-2

Et pour les curieux qui veulent savoir comment c'était dedans, une photo prise avant l'enrobage...

48490077-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

12 janvier 2010

..Quand les fromages italiens s'invitent dans les veloutés... même moi j'en mange !..

On continue la cure vitaminée avec des petites soupes cette fois (remarquez que je préfère de loin le billet d'hier et le cocktail de fruits que les soupes...). Une crème de chou-fleur au mascarpone et un velouté de petits pois à la ricotta.

Et alors là, parce qu'il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, cette fois, je peux vous dire directement ce que j'ai pensé des recettes (enfin, d'une des deux en tous cas) parce que j'en ai mangé !!! Oui, oui, oui, maman, si tu lis ce billet, tu ne vas pas en croire tes oreilles, moi, j'ai mangé de la soupe ! Toutes ces années à vous bagarrer avec moi pour me faire avaler quelques cuillères de ce breuvage qui soit-disant devait me faire grandir (et que je remettais soigneusement dans la soupière dès que vous aviez le dos tourné... allez, aujourd'hui, je peux quand même l'avouer... même pas peur d'être punie !), et là, du haut de mes 30 ans (oui, je suis bien plus haute si je parle en année qu'en centimètre !), me voilà goûtant une soupe toute seule comme une grande ! Je vous dis même pas la tête de mon chéri quand il m'a vu m'en servir un bol ! Mais bon, pendant que je la faisais, je dois dire que cette petite soupe de petits pois me tentait plutôt. Elle avait une jolie couleur et elle sentait plutôt bon, alors autant en profiter, qui sait... c'est peut-être le début d'une longue et belle histoire d'amour entre moi et les légumes liquéfiés !!!
Mais pour l'heure deux recettes... je suis sûre que l'une d'entre elles au moins vous donnera envie de vous mettre derrière les fourneaux. En tous cas, y'en a pour tous les goûts (même pour les miens, c'est pour vous dire !).

48446106_p-2   48460068-2

Crème de chou-fleur au mascarpone

Pour 4 personnes :

  • 1 petit chou-fleur
  • 1 oignon doux
  • 125 g de mascarpone
  • 1/2 litre de bouillon de légumes
  • sel
  • poivre
  • gingembre
  • aneth

On commence par détailler le chou-fleur et par laver les fleurettes. On émince l'oignon que l'on fait dorer dans une cocotte avec un peu d'huile d'olive. On ajoute les fleurettes de chou-fleur et on couvre avec le bouillon bien chaud. On laisse cuire comme cela pendant une petite vingtaine de minutes.
On mixe ensuite le chou-fleur en purée avec le mascarpone, un peu de sel, de poivre et une pointe de gingembre. On ajoute le bouillon petit à petit jusqu'à obtenir la consistance souhaitée.
On sert aussitôt avec un peu d'aneth.

48459841-2

 Velouté de petits pois à l'estragon et à la ricotta

Pour 4 personnes :

  • 600 g de petits pois surgelés
  • 1 échalote
  • 1/2 litre de bouillon de légumes
  • huile d'olive
  • ail séché
  • poivre blanc
  • estragon surgelé
  • 100 g de ricotta
  • 80 g de lardons nature

On commence par cuire une dizaine de minutes dans deux verres d'eau bouillante les petits pois. On les égoutte ensuite et on réserve. Dans une cocotte, on fait revenir avec un peu d'huile d'olive l'échalote finement émincée. On laisse colorer légèrement, puis on ajoute les petits pois, l'estragon, l'ail , le poivre blanc et on couvre avec le bouillon de légumes déjà chaud. On laisse cuire à peine 10 minutes.
A part, on fait cuire les lardons. On les laisse colorer légèrement.
On récupère ensuite les légumes et les lardons que l'on mixe en purée avec la ricotta. On ajoute progressivement le bouillon pour obtenir la consistance souhaitée. On rajuste l'assaisonnement si nécessaire. Et on sert bien chaud !

Et attention ! J'AI ADORE !!! Sur les photos, cela n'apparaît pas, mais j'avais gardé quelques lardons pour les mettre sur le velouté et fait revenir quelques croutons de pain dans un peu d'huile d'olive à l'ail et au basilic.
Tip Top !!

48460059-2

Maintenant, à vous de jouer !


11 janvier 2010

..Red Velvet..

En ce moment, je pense que personne n'est contre une petite cure de vitamines, surtout pas moi ! Et oui, après un week-end sous la neige (oui, oui, même dans le Sud il a neigé !) et le plaisir de voir sa petite ville toute blanche (cette blancheur immaculée très vite transformée en gadoue maronnasse.... beurk !), il me faut un peu d'aide pour reprendre des forces et me mettre à bosser ! Et puis, ce ciel tout gris commence à me filer le cafard, alors j'ai un grand besoin de couleur. Ce petit smoothie était donc le bienvenue... autant pour le plaisir de mon petit corps que de mon moral !!!
Je suis partie d'une recette de Stella Murphy, trouvée dans son livre Smoothies !, mais en fait, je m'en suis vite éloignée. Ce qui m'avait séduite c'était l'association grenade et framboises. Après je me suis laissée guider par mes envies... d'où l'orange, le sirop d'agave et le lait.
Ce qui est sûr, c'est que ce cocktail multi-vitaminé est exactement ce qu'il vous faut !!

48444227-2

Pour 75 cl de smoothie :

  • 1 grenade
  • 1 orange
  • 200 g de framboises (surgelées)
  • 1 cuillère à soupe de sirop d'agave
  • 2 cuillères à soupe d'eau
  • 4 cuillères à soupe de lait

On épépine la grenade. On presse l'orange. Dans un blender, on place les graines de grenade, les framboises, le jus d'orange, le sirop d'agave, l'eau et le lait. On mixe bien (on peut alors ajouter un peu d'eau si nécessaire). On passe ensuite le mélange au chinois pour éliminer tous les petits pépins.
Et après on peut déguster avec grand grand plaisir !!!

48444293-2

Maintenant, à vous de jouer !

 

****

Et voilà le fameux livre de Stella Murphy, dans lequel vous trouverez
tout un tas de recettes plus délicieuses les unes que les autres :

9781845372576

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08 janvier 2010

..Yaourts aux pommes caramélisées, vanille et gingembre..

Étant "un peu" en retard sur la parution de l'article d'aujourd'hui, je vais faire rapido et vous proposer une recette rapido elle aussi... mais franchement quel délice !!! Après la galette des rois... enfin, la galette pour mon roi, je me suis dit que la petite garniture pomme/rhum/vanille/gingembre serait pas mal pour aromatiser des yaourts maison... bingo !!! C'était le top !!!A faire, refaire et re-refaire !!! Les pommes caramélisées sont restées fondantes, sagement au fond du pot, seules quelques rebelles sont remontées à la surface en quête de liberté... mais non, non, non... personne ne peut s'échapper de ma super yaourtière (plus connue sous le doux nom de nimbus 3000) et s'insurger contre le règne de la gourmandise qui sévit depuis quelques temps déjà à la maison !!!

48329700-2

Pour 7 yaourts :

  • 1 l de lait entier
  • 3 pommes
  • 4 cuillères à soupe de sucre roux
  • 1 yaourt entier nature
  • un cuillère à café de rhum
  • vanille en poudre
  • gingembre en poudre

On commence par peler et épépiner les pommes. On les coupe en petit dès puis on les place dans une poêle avec un peu de beurre et deux cuillères à soupe de sucre et on fait caraméliser. Quand les pommes commencent à dorer, on ajoute le rhum, la vanille et le gingembre. On laisse cuire encore un peu puis on réserve et on attend que les pommes refroidisse.
On mélange ensemble le lait et le yaourt. On ajoute le reste de sucre et on mélange bien.
Dans la fond des pots, on place une cuillère à soupe de pommes caramélisée et on verse par dessus le liquide. On place dans la yaourtière sans les couvercles. On programme pour 10 heures. Et on laisse le travail se faire tranquillement. Une fois le programme terminé, on attend que la yaourtière refroidisse. On visse les couvercles sur les pots de yaourts et on place les pots au frais pour au moins 3 heures.

Et on se régale... miam... avec ça, oubliés les yaourts industriels croyez-moi !!

48329727-2   48329789-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 janvier 2010

..Vinaigre maison à la pulpe de clémentine..

Je n'ai pas encore fini de vous décliner le contenu de mes paniers gourmands de Noël. Dans certains, on pouvait trouver des petites bouteilles de vinaigre à la pulpe de clémentines. Personnellement, j'en ai gardé un peu pour agrémenter les vinaigrettes de mes salades et je dois dire que j'ai beaucoup aimé. J'ai trouvé la recette chez Carole, d'Alter Gusto. Et je dois dire que ce premier essai m'a mis en confiance pour tester beaucoup d'autres versions, moi qui suis une fana des vinaigres en tout genre et dois en avoir une bonne dizaine de sortes différentes dans mon placard. Cela ne va pas aller en s'arrangeant du coup, mais au moins, fini les achats dans les supermarchés où on les trouve parfois à des prix un peu élevés. Bref... un vinaigre aux agrumes, je n'avais jamais testé, alors, je ne pouvais pas passer à côté. Une fois de plus, merci Carole !!

 Blog_1_intro

Pour deux petites bouteilles de vinaigre :

  • 200 ml de vinaigre de cidre
  • 4 clémentines de corse
  • 1 petite cuillère à café de miel

On commence par prélever le reste d'une demi-clémentine. Puis on pèle toutes les clémentines et les quartiers en suprême. Et on place dans un bocal hermétique les quartiers de clémentine avec le zeste.
Dans une casserole, on porte le vinaigre à ébullition avec le miel, en mélangeant bien. On verse le vinaigre encore chaud sur les clémentines dans le bocal et on ferme. On laisse alors mariner 24 heures.
Une fois les 24 heures écoulées, on mixe bien le mélange. On le filtre et on remplit les bouteilles que l'on aura préalablement stérilisés.
Et voilà !
A vous les salades qui changent de l'ordinaire maintenant !!

Blog_2   Blog_3

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 janvier 2010

..Tarte salée au poulet et pesto..

Voici une petite tarte salée improvisée pour finir quelques restes... du blanc de poulet, du pesto et une pâte à tarte... on va pas dire que je suis allée chercher très loin ! Mais quand même, j'ai rajouté de la ricotta (euh... d'accord, elle aussi fallait la finir vite) et quelques noix de cajou (dire qu'il y en avait une poignée qui se battait en duel au fond du bocal serait plus juste...). Mais les bidouillages de fin de placards peuvent avoir du bon. Et celui-ci en a eu... avec une petite salade de mâche (euh... un reste encore ! Que voulez-vous que je vous dise... on commence mal l'année nous... on a que des restes... je vous dis pas comment on va être en décembre... vous croyez qu'on peut faire des restes avec des restes... ah, remarquez, oui, j'ai déjà vu ça dans Malcolm... ^-^), c'était un délice.

48231675-2

Pour 6 personnes :

  • une pâte brisée
  • 3 blancs de poulet
  • 3 cuillères à soupe de pesto (pas maison, mais très très bon)
  • 1 poignée de noix de cajou
  • 50 g de parmesan
  • 130 g de ricotta
  • 80 ml de lait écrémé
  • 2 œufs
  • poivre
  • sel
  • estragon

On commence par couper en dès les blancs de poulet que l'on fait dorer à la poêle avec un peu d'huile d'olive. On sale, on poivre et on assaisonne avec l'estragon. Il ne faut pas trop les faire cuire parce qu'ils vont encore cuire dans le four et après, cela risque d'être trop sec. On réserve.
On chemise un moule à tarte avec la pâte. On la nappe de pesto.
Dans un bol, on bat les œufs en omelette et on leur ajoute la ricotta puis le lait en mélangeant bien. On sale légèrement.
Sur la pâte et par-dessus le pesto, on place dessus le poulet, on parsème les noix de cajou. On saupoudre le parmesan sur le tout. Et on nappe avec la sauce à la ricotta.
On place ensuite au four à 200° pour 35 à 40 minutes de cuisson.
Et voilà ! Moi, je vous le dis, vive les restes !! Simple et efficace, tout a fait ce que j'aime cuisiner le soir.

 48232189-2

Maintenant, à vous de jouer !

****

Vous trouverez cette recette chez Juste
qui m'a fait le plaisir de la tester et de la publier
sur son blog La cuisine de Juste en cliquant juste !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

05 janvier 2010

..Galette sur mesure..

Ah les hommes je vous jure... cher et tendre n'est pas difficile (non, bien sûr que non... ^-^), mais il n'aime ni la pâte feuilletée, ni la frangipane (because amandes)... alors comment on fait avec ça quand on ne veut pas déroger à la tradition et fêter les rois, moi j'vous le demande ? Et bien, on bricole, on se débrouille et on fabrique une galette qui n'a rien d'une galette mais qui en est bien une... parce que non, non, non, ceci n'est pas une tourte, c'est vraiment une galette. Et pour le prouver, j'ai un argument imparable, un argument de taille devant lequel personne ne pourra dire quoique ce soit: il y avait une fève ! Et est-ce qu'on trouve une fève dans une tourte ? Et bien non, pas de fève dans une tourte ! Qui dit fève, dit galette ! Alors oui, cette année, nous avons eu notre galette, un peu spéciale, mais quand bien même. Et je dois même avouer que je préfère celle-ci à la traditionnelle frangipane/pâte feuilletée. Elle est beaucoup plus légère et plus digeste, et juste après les fêtes c'est pas mal. Mais en même temps, il faut reconnaître que j'ai vu par-ci par-là des galettes frangipanes/framboises qui me donnent aussi bien envie... je vais peut-être en faire une pour un goûter entre copines... autour d'un bon thé, sans chéri pour jouer les rabat-joie, en voilà une bonne idée !
Mais en attendant voici la galette exprès pour mon amoureux, la galette sur mesure donc !

50313463-3b

Pour une galette :

  • 2 abaisses de pâte brisée
  • 5 grosses pommes reinette grise du Canada
  • 1 cuillère à café de rhum
  • 3 cuillères à soupe de sucre
  • vanille en poudre
  • 1 pincée de gingembre
  • 20 g de beurre
  • 1 cuillère à café d'eau
  • 1 jaune d'œuf
  • 1/2 cuillère à café de sucre glace
  • 1 cuillère à café de lait

On commence par peler et épépiner les pommes que l'on coupe en dès assez gros. On fait chauffer une poêle avec le beurre et on place les pommes dedans. On verse le sucre et l'eau et on laisse caraméliser. Quand les pommes commencent à colorer, on ajoute le rhum, le gingembre et la vanille. Il faut bien surveiller la cuisson pour que le caramel ne crame pas et les pommes avec. Quand les pommes sont bien fondantes et caramélisées, on les réserve.
On verse les pommes sur la première abaisse de pâte brisée (on oublie pas d'y glisser aussi une fève ! Preuve intangible que nous sommes bien en face d'une galette !) et tachant bien de laisser un bon espace sur le rebord pour pouvoir refermer. On dessine des stries ou des losanges avec la pointe d'un couteau sur la deuxième abaisse. On la place sur la première et on soude les deux pâtes ensemble.
Dans un petit bol, on bat ensemble le jaune d'œuf, le sucre glace et le lait. On étale ensuite cette préparation sur le dessus de la galette avec un pinceau pour lui permettre de dorer à la cuisson. On fait un petit trou au centre de la galette pour permettre à la vapeur de s'évacuer. Puis on place la galette au four à 180° pour 40 minutes de cuisson.

Comme je vous le disais, elle n'a rien de conventionnelle, mais franchement, elle est délicieuse !
A vos fourneaux !!

50313480-3b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,