23 février 2009

..Curry vert de porc au lait de coco..

Un petit tour en Thaïlande avec le lait de coco et la pâte de curry vert.
La pâte de curry vert est une découverte récente à la maison. Nous l'avions mis un peu par hasard dans notre panier lors d'un passage au supermarché asiatique et depuis je l'utilise un peu dans tout. C'est le plus fort des trois curry (jaune, rouge, vert) alors il faut avoir la main légère mais comme à la maison on aime la cuisine plutôt épicée, ça nous va bien. Et dans cette recette l'association avec la douceur du lait de coco est très agréable.
Moi j'achète la pâte de curry toute prête mais on peut la faire soi même si l'on trouve tous les ingrédients (mais si vous avez la chance d'avoir une épicerie asiatique à proximité, ça devrait pas poser de problème). Vous avez la recette

C'est Mamzelle Gwen qui m'a donné envie de ce plat. Après, j'ai fait mes petits ajouts perso.

36132348-2

Pour cette recette, pour 2 personnes il vous faudra :

  • 2 tranches de longe de porc
  • 100 ml de lait de coco
  • de la pâte à curry (les proportions dépendent de vos goûts. Pour moi c'est une petite cuillère à café, mais attention c'est très piquant)
  • 1 poignée de raisins secs
  • 1/2 pommes granny
  • 1/2 oignon
  • 1 cuillère à café de sucre roux
  • 1 trait de jus de citron jaune
  • sel
  • 1 trait d'huile neutre (de type tournesol)

On commence par découper finement le porc en lamelles et on coupe la pomme en dès. Dans un saladier, on mélange le lait de coco, le jus de citron, le sucre et on mélange bien. Ensuite on met dedans le porc, la pomme et les raisins secs et on laisse mariner 3/4 d'heure.

Une fois ce laps de temps écoulé, on fait revenir la pâte de curry vert dans un peu d'huile. Il faut bien faire réchauffer la pâte en la remuant jusqu'à ce qu'elle exhale ses arômes. Ca embaume dans la cuisine et c'est le voyage assuré... Ensuite on ajoute l'oignon découpe en lamelles fines. Et on laisse revenir un peu.

On ajoute ensuite le porc avec sa marinade et on laisse réduire quelques minutes à feu doux. On remue de temps en temps pour éviter que cela attache.

En fin de cuisson on sale légèrement.
Et voilà, c'est prêt !

A servir avec du riz... thaï bien sûr. Mais pour changer un peu j'ai fait des somens avec. On reste en Asie comme ça. Et ces pâtes, je les adore !

36132309-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


21 février 2009

..Diner autour d'une brick (samosas au St Marcellin et mille feuilles aux cerises)..

J'aime beaucoup la feuille de malsouka, originaire de Tunisie, que nous connaissons sous le nom de feuille de brick, cette galette de farine de blé très fine, très très fine. J'avais trouvé une recette pour la faire moi-même chez Nadia mais je n'ai toujours pas eu le courage de m'y mettre, ayant lu partout qu'il fallait une très bonne maîtrise et beaucoup de dextérité pour les réussir. Donc cette fois encore, je les ai acheté toute prête, mais promis la prochaine fois je les fais, surtout que ça a pas l'air très compliqué si l'on suit les conseils de Nadia (si si avec une poêle ça a l'air plus abordable qu'avec un plateau tournant...).

La recette semble est la même depuis des siècles, mais si aujourd'hui l'industrialisation a remplacé (en partie) la main des femmes, avant chaque famille du Maghreb les préparait entièrement manuellement. Et si ça semble facile quand on les voit faire, sans ce tour de main expert, cela se révèle très compliqué pour les non initiés (comme moi). La recette est simple : un mélange de semoule de blé fine, d'eau et de sel. Enfin après il faut maîtriser  quand même. Parce que la simplicité des ingrédients ne doit pas faire oublier que ce qui est à la base d'une bonne feuille de brick, c'est surtout l'expérience et le tour de main.

Et ce qu'il y a de génial avec la brick, c'est qu'elle offre de grandes possibilités : on peut les plier de milles et une façons (bon moi j'en connais que 3 mais je suis sûre qu'il y en a plus...), en faire des aumônières, les utiliser comme fond de tarte. Elles se marient parfaitement avec du salé ou du sucré et elles sont super facile à utiliser ! Et pour les cuissons, on peut envisager plein de choses : le four, la poêle, la friteuse... c'est génial !

Donc ce soir, j'ai décidé de faire un repas autour de la feuille de brick. Des samosas et un mille feuilles. Les samoses étaient farcis avec du St Marcellin, de la pomme granny-smith, du jambon et des épices. Et le mille feuilles était garni avec une crème pâtissière et des cerises.

Blog_1_intro   P1110898

Pour 6 samosas :

  • 3 feuille de brick
  • 1 St Marcellin
  • 1/2 pomme granny
  • 1 tranche de jambon blanc
  • de la chapelure
  • du cumin
  • du piment d'Espelette

 
On commence à préparer la farce en coupant le fromage, le jambon et la pomme en petits cubes.On coupe les feuilles de brick en deux. On place un peu de farce sur la feuille, on saupoudre d'un peu de chapelure et d'épices et on referme la feuille en triangle pour former les samosas. Si vous ne savez pas comment faire, allez voir ici.
On préchauffe le four à 210° et on place les samosas sur une feuille de papier sulfurisé pendant 8 minutes.
Je les avais servi avec une salade assaisonnée avec une vinaigrette au vinaigre de cassis. C'était très sympa.

 Blog_2   Blog_3

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

****

Après pour 2 mille feuilles (enfin le trois brick mais bon...), il faut :

  • 1 feuille de brick
  • un peu de beurre fondu
  • 26 cerises griottes
  • sucre glace
  • chocolat amer en poudre
  • 2 jaunes d'oeuf
  • 30 g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 250 ml de lait
  • 20 g de fécule de maïs
  • 1 trait de rhum

On commence par préparer la crème patissière et on le fait à l'avance parce qu'elle doit être bien froide. Pour cela, dans une casserole les jaunes d'oeufs et les sucres et on fouette bien le tout. Puis on ajoute la fécule de maïs et on mélange à nouveau. A part, on fait chauffé le lait, puis on le verse doucement sur la préparation en plusieurs fois, en mélangeant bien à chaque fois. Enfin, on ajoute le rhum. On met le tout à cuire sur feu doux jusqu'à ce que le mélange épaississe. Il ne faut pas cesser de remuer parce que sinon ça attache vite à la casserole et après la crème aura un goût de brûlé (et ça serait dommage !). Une fois que la crème est prête on la place au frais en ayant pris soin de la filmer.

Pour faire le 3 bricks, on découpe 6 rectangles dans la feuille de brick, on les badigeonne avec un peu de beuure fondu et on les met au four chaud quelques minutes jusqu'à ce que cela prenne une belle couleur dorée. Mais attention, cela va très vite. Pour moi ça n'a pris que 4 minutes.  

Pour les dresser c'est simple : un rectangle de brick, un peu de crème (j'ai renouvelé mon expérience de poche à douille en sac congélation... cette fois ça a mieux fonctionné, mais je crois que je vais vraiment investir dans une vraie poche à douille quand même !), 6 cerises puis à nouveau un rectancle de brick, un peu de crème, 6 cerises en enfin un rectangle de brick que l'on saupoudre de sucre glace et de chocolat en poudre. Enfin, une cerise sur le dessus et c'est prêt ! Reste plus qu'à déguster.

P1110909   P1110895

Bon ap' !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

20 février 2009

..Poulet caramélisé au citron (ou quand le caramel au citron se prenait pour de la mangue !)..

Du citron qui se prenait pour une mangue...
Vous allez me traiter de folle ! Je sais ! Quel rapport entre l'agrume au goût acidulé et le fuit exotique si agréablement sucré ?!!? Comment l'un pourrait se faire passer pour l'autre ? Et comment ne pas s'apercevoir de la supercherie !?!!?

Je vais vous expliquer... et vous allez comprendre... si si... je vous assure !
Depuis notre voyage en Chine, j'étais "obsédée" par ces petites bouchées au poulet sucrée-salée que l'on a souvent mangé au restau mais pour lesquelles nous ne connaissions jamais la composition. A tel point que jusqu'à aujourd'hui j'étais persuadée que la sauce était à base de mangue... mais j'avais abandonné l'idée de retrouver cette saveur. Et puis, le miracle s'est produit alors que je m'y attendais le moins. En effet pour le repas de ce midi, je me décidais pour une recette repérée dans le bouquin "recettes chinoises" chez MaraboutChef, récemment acquis, avec une sauce au citron. En goûtant la sauce pour rectifier l'assaisonnement, je me dis "tiens, ça me rappelle quelque chose ?" sans trop savoir quoi. Je continue, dresse le poulet et m'installe devant ce bon petit plat (préparer pour moi seule puisque je profitais justement de l'absence de mon cher et tendre pour faire un plat à base de citron, saveur qu'il n'aime pas)... et là, la révélation ! Ca y est : je suis à nouveau en Chine (gustativement du moins) ! C'est exactement le même goût que ces petites bouchées que j'avais tant aimé. Et c'était à base de citron... ben dis-donc, je suis pas douée pour retrouver les goûts sans indice. Mais en même temps, c'est traitre parce que justement mon cher et tendre aimait aussi beaucoup alors que comme je viens de vous le dire il craint le citron !

Enfin, je savoure ce moment, trop contente de ma trouvaille. Et comme je suis gentille, j'en laisse un peu pour mon chéri ce soir, histoire que lui aussi reparte un peu en voyage !

36052408

Comme j'étais seule j'avais divisé toutes les proportions par 4, mais là, je vous donne la recette pour 4 personnes. C'est la recette de marabout mais avec quelques modifs (je suis incapable de suivre une recette à la lettre, même si là, j'ai été raisonnable):

  • 4 beaux blancs de poulet
  • 80 ml d'eau
  • 75 g de fécule de maïs
  • 4 jaunes d'oeuf
  • huile pour friture (végétale)
  • ciboule fraîche
  • graines de sésame blanc

Et pour la sauce au citron (au goût de mangue ! ben oui, les certitudes ont la vie dure ;-D)

  • 1 cuillère à soupe de fécule de maïs
  • 2 cuillère à soupe de sucre roux
  • 60 ml de jus de citron (ça fait 2 petits citrons jaunes)
  • 125 ml de bouillon de poule
  • 1 cuillère à café de sauce soja
  • 1/2 cuillère à café de gingembre en poudre
  • 1 cuillère à café de paprika en poudre
  • un peu de piment de Cayenne (oui, je suis monomaniaque du piment, mais cette fois j'ai lâché mon fétiche : le piment d'Espelette)

Après la recette est très rapide.

On mélange dans un bol l'eau, les jaunes d'oeuf et la fécule de maïs (attention aux grumeaux). On mélange jusqu'à obtenir une pâte bien lisse, un peu mousseuse. On met dedans les blancs de poulets coupés en lanière. On le laisse mariner comme ça quelques minutes.

Le reste se prépare juste avant de passer à table. Il faut faire frire les lanières de poulet dans un wok avec un peu d'huile de friture dans le fond, en plusieurs fois par petites quantités. On les cuit quelques minutes de chaque côté. On égoutte chaque "fournée" sur du papier absorbant en les couvrant pour les garder au chaud.
On prépare enfin la sauce. Dans une casserole, on met la fécule de maïs, le sucre et e jus de citron. On mélange bien. On ajoute la sauce soja et le bouillon de poule, puis les épices. Et on fait chauffer en remuant tout le temps pour pas que ça attache jusqu'à ce que la sauce épaississe. On verse ensuite sur les lanières de poulet, on dispose dessus quelques graines de sésame blanc, un peu de ciboule finement ciselée et on sert avec du riz (basmati pour moi).
C'était un vrai délice !!!!!! Vraiment !!!

 36052332

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

19 février 2009

..Variation autour du moelleux au mascarpone..

J'ai trouvé cette recette sur le blog d'AnsophiL (La cuisine d'ansophil) qui la tient d'Iza de La petite pâtisserie d'iza. J'ai tout de suite craqué dessus, ayant justement 125 g de mascarpone sur le dos après mes petites tartelettes aux cerises. Et comme j'aime pas gâcher... fallait trouver quelque chose à faire avec. Et quelque chose que j'ai jamais fait c'est encore mieux. Surtout que comme je suis en vacances, j'ai un peu de temps pour cuisiner !
Je me suis donc lancée dans ces petits moelleux qui répondent à toutes leurs promesses ! Miam... quand je repense à cette texture... tendre et  fondante... j'en ai encore les papilles qui frissonnent (si si, ça peut frissonner une papille !).

P1110652    P1110744

P1110717    P1110713

Pour 9 moelleux aux formes diverses :

  • 125 g de mascarpone
  • 4 oeufs
  • 40 g de farine blanche
  • 60 g de sucre
  • 50 g de chocolat blanc
  • 50 g de chocolat au lait
  • 50 g de chocolat noir
  • 24 cerises
  • 2 cuillères à soupe de noix de coco râpée
  • 1 tranche d'ananas
  • 9 litchis
  • 1 trait de rhum

Alors on commence par préparer l'appareil qui sera commun à tous les moelleux. Pour cela on fait fondre séparément 1/3 de la mascarpone avec les différents chocolats. Il faut faire attention à bien faire fondre les chocolats pour obtenir une pâte bien lisse.
Dans un saladier, on bat ensemble les oeufs et le sucre, jusqu'à ce que le mélange devienne bien mousseux. On ajoute ensuite la farine et on mélange à nouveau.
On sépare ensuite cette préparation en trois et on l'incorpore à chaque chocolat mascarponé (si la cuisine est créativité, pourquoi ne pas prendre de liberté avec le langage ?!!?).
Après pour les accompagnements c'est selon les envies.
Voilà ce que j'ai fait.
Dans le fond de 6 petits moules ronds, j'ai placé 4 cerises coupées en deux. J'ai versé sur deux d'entre eux de la préparation au chocolat blanc, sur deux autres de la préparation au chocolat au lait et sur les deux derniers la préparation au chocolat noir.
Dans le fond de 3 petits moules en forme de coeur, j'ai placé 3 litchis coupés en morceaux et sur les deux premiers j'ai versé de la préparation au chocolat noir et sur un troisième la préparation au chocolat au lait.
Enfin, dans le reste de préparation au chocolat au lait, j'ai mélangé une cuillère à soupe de noix de coco râpée et j'ai mis le tout dans un petit moule rectangulaire.
Et avec le reste de la préparation au chocolat blanc, je me suis faite une version pina colada en coupant en morceaux une tranche d'ananas, que j'ai placé dans le fond d'un petit moule rectangulaire. Puis j'ai additionné à la préparation au chocolat blanc une cuillère à soupe de noix de coco râpée et un trait de rhum. Le tout a fini par-dessus l'ananas.
Et le tout a été passé au four, préchauffé à 180°, pendant 20 minutes.
Et c'était un vrai régal !!! Si je me suis amusée à les préparer, mon cher et tendre s'est régalé à les dévorer !!!

 

              P1110659 

                               P1110671

La version trois chocolats/cerises

****

P1110673      P1110677

  P1110706

La version lait et noir/litchis

****

P1110749

La version "bounty" : lait et coco

****

Et ma préférée :

P1110727

P1110735

La version gourmande "pina colada" : blanc, coco, ananas et rhum

 

A vous de faire votre choix maintenant.

Bon ap' !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

18 février 2009

...Forno frittata de brocoli, mozza, jambon et noisettes..

Encore un crucifère me direz-vous... Je sais ! Mais c'est tellement bon et puis ça se cuisine de toutes les manières possibles ! Et à ce jeu-là, le brocoli est un roi. Je pourrais vous avancer mille et une raisons pour inviter Brassica Oleracea à votre table et le mettre au menu ! En voici quelques unes :
Déjà il reste à un prix raisonnable et on le trouve sur nos étals toute l'année (et rien que ça, c'est déjà une bonne raison !). Ensuite il met de la couleur dans nos assiette avec son joli vert forêt (ne négligeons pas cet aspect primordial dans notre comportement alimentaire). Et enfin il est très bon pour notre santé, un véritable héros même dans la croisade que nous menons pour rester en bonne santé (tout en se faisant plaisir quand même !). Il regorge de principes anti-cancer et est bourré de vitamine C (et oui plus que l'orange !) et autres substances nutritives.
Et puis avec le brocoli c'est un voyage en Italie que vous vous offrez à chaque plat puisque ce chou sauvage est né dans le sud de l'Italie, dans la province de Calabre (deux siècle avant notre ère) sur le littoral méditerranéen. Il était très apprécié des Romains qui le cuisinaient à l'huile d'olive, avec du vin blanc et de l'ail (miam !) avant de disparaître avec eux. En France, c'est Catherine de Médicis au XVIème siècle qui l'introduisit mais il n'était alors consommé que de manière confidentielle. Ce n'est en effet que très récemment que le brocoli a trouvé ses lettres de noblesse.

P1110619

Pour cette recette, je me suis inspirée de la recette de Catherine du blog Plumes et compagnie.
Pour 4 personnes :

  • 1 brocoli (soit 500g)
  • 5 œufs
  • 200 ml de crème liquide allégée
  • 1 cuillère à café de fécule de maïs
  • 100 g de jambon blanc coupé en carré
  • 1 boule de mozza
  • 40 g de noisettes concassées
  • parmesan
  • sel
  • poivre
  • 1 cuillère à soupe de basilic finement ciselé
  • coriandre
  • piment d'Espelette
  • ail
  • échalote

On commence par cuire rapidement le brocoli détaché en bouquets dans de l'eau bouillante pendant 5 minutes. Pendant ce temps, on bat les œufs et la crème ensemble. On ajoute les épices et le sel ainsi que le basilic, l'ail et l'échalote coupés finement. On ajoute enfin la mozza et le jambon coupés en petits cubes et les noisettes concassées. On mélange bien.
Dans un moule à manqué, on place dans le fond les bouquets de brocolis et on verse par dessus la préparation. Sur le dessus on saupoudre de parmesan en poudre.
On met le tout au four pour une trentaine de minutes à 180°.
Cela se mange chaud ou froid.

P1110621

P1110630

Bon ap' !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


16 février 2009

..Velouté crémeux de coliflori et sa brochette de gambas..

Le coliflori ?!!!??? Mais qu'est-ce donc ?
Et bien c'est l'ancien nom du crucifère fleuri : le chou-fleur. Un légume dont l'histoire nous fait voyager puisqu'il semble qu'il serait originaire du Proche-Orient où on le cultivait il y a déjà plus de 2000 ans, puis qu'il a fait un passage très appréciait chez les Grecs et les Romains de l'Antiquité avant de tomber dans l'oublier (le pauvre !) pour être redécouvert par les Italiens (décidément !) et finir dans les jardins de Louis XIV qui l'anoblit (et oui quand on cuisine le chou-fleur "à la Barry" c'est un hommage à l'une des favorites de Louis XIV).
En tous cas, ce qui est sûr c'est que le chou-fleur est notre ami : très bon pour la santé puisqu'il contient une bonne part de minéraux et de vitamines, c'est aussi notre partenaire minceur car très faible en calorie. Alors si tout cela ne constitue pas de bonnes raisons d'en faire un bon compagnon de cuisine, je ne sais plus quoi vous dire pour vous convaincre !??!!! Sauf si vous voulez que je vous parle à nouveau des fractales ? Non ? Sûr ?
Bon d'accord, on passe à la recette.

P1110429

Pour 4 personnes :

  • 500 g de chou-fleur
  • 3 pommes de terre
  • 400 ml de bouillon de poule
  • 200 ml de crème liquide
  • 1 cuillère à café de piment d'Espelette
  • sel
  • cumin
  • ciboule fraîche
  • 12 gambas
  • 1 cuillère à soupe de curry en poudre
  • 1 cuillère à soupe paprika doux
  • 1 cuillère à soupe de graines de sésame blanc
  • huile d'olive

On commence par faire cuire le chou-fleur détaché en bouquets dans le bouillon de poule avec les pommes de terre coupées en gros morceaux. Cela ne prend pas très longtemps, au bout d'une vingtaine de minutes c'est bon. On passe ensuite les légumes au mixeur et on ajoute le bouillon à convenance, selon la texture que l'on souhaite obtenir. Moi j'ai tout mis. Après on ajoute les épices (piment d'Espelette, cumin et sel) puis la crème. Et on remet sur le feu pour réchauffer doucement.
Pendant ce temps on prépare les brochettes de gambas. Pour cela on pique 3 gambas sur un pic à brochette. On mélange dans une petite assiette creuse le curry, le paprika et le sésame et on trempe les brochettes dedans en appuyant bien dessus pour que le mélange accroche. On fait chauffer une poêle avec un peu d'huile d'olive et on fait griller les brochettes rapidement, quelques minutes de chaque côté.
On sert ensuite les brochettes avec le velouté sur lequel on aura posé un peu de ciboule fraîche. L'association est vraiment bonne !

P1110458

Bon ap' !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

14 février 2009

..Timbale de poulet à l'ananas sauce curry et coco..

Grandement inspirée par Dey, ce midi, bien qu'en solo, j'ai décidé de me faire un truc sumpa. Je me suis donc lancée dans un poulet au curry que je ne mange jamais ailleurs qu'au restau, ce qui est fort dommage ! Je pensais faire cette recette pour 2 repas, mais je me rends compte qu'il y en a bien pour 4. Tant mieux ! parce qu'après un tour au congel, ce petit repas va venir enchanter trois de mes repas au boulot les semaines à venir !!! Miam....

35851652

Alors pour les ingrédients :

  • 2 beaux blancs de poulet
  • 150 ml de lait de coco
  • 1 cuillère à café de fécule de maïs
  • 2 cuillères à soupe de lait entier
  • 2 cuillères à café de curry en poudre
  • 1/2 oignon émincé en dès
  • 1/2 échalotte émincée finement
  • 4 tranches d'ananas (en boîte)
  • 1/2 cuillère à café de piment d'espelette
  • poivre
  • sel

Alors on commence par émincer l'oignon et l'échalotte. On les met dans une poêle chaude avec un filet d'huile d'olive. Pendant ce temps, on coupe en dès le poulet et l'ananas. Quand l'oignon et l'échalotte commence à colorer, on ajoute le poulet et l'ananas avec 2 bonnes cuillères à soupe du jus d'ananas, puis on saupoudre avec le curry, le piment et le poivre. Et on fait tout caraméliser. On ajoute ensuite le lait de coco, le lait entier et la fécule de maïs (que l'on a dilué dans un peu de lait). Et on laisse réduire à feu doux.

Cette fois je n'en avais pas sur moi, mais je pense que la prochaine fois j'ajouterais dedans du poivron rouge !
Je l'ai accompagné de graines de semoule moyenne parce que je n'avais pas de riz. mais c'était très bien comme ça ! En bref, je me suis régalée...

35851692

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 février 2009

..Lasagnes au romanesco..

Ah... Le romanesco ! Aujourd'hui je lui offre un retour au pays en le cuisinant à l'italienne (à defaut de Rome il va se rendre à Bologne, mais c'est déjà ça !) : en lasagnes donc !

35843439

Pour 2 personnes :

  • 1/2 romanesco
  • 4 feuilles de lasagne (sans cuisson préalable)
  • 150 g de ricotta
  • 6 tranches fines de poitrine de porc (nature)
  • parmesan râpé
  • 1/2 boule de mozzarela coupée en petits dés
  • sauce tomate
  • 1/3 d'oignon
  • 1/2 échalotte
  • poivre
  • coriandre
  • herbes de Provence

Il faut détailler le romanesco en bouquet et le faire cuire dans une casserole d'eau bouillante. Cela ne prend que quelques minutes. Pendant ce temps, préparer la sauce tomate : faire chauffer une cuillère à café d'huile d'olive dans une poêle, ajouter l'oignon et l'échalotte émincés finement et faire revenir. Ajouter la sauce tomate, le poivre, la coriandre et les herbes de Provence. Faire revenir quelques instants et sortir du feu.

Après, pour dresser les lasagnes, c'est rapide : une feuille de lasagne qu'on tapisse de sauce tomate. On pose dessus un tiers de la mozza, un tiers du romanesco, un tiers de la ricotta et par dessus on pose deux tranches de poitrine. On passe ensuite au second étage avec les mêmes étapes, puis au troisième.

Pour le dessus, on pose une feuille de lasagne, de la sauce tomate par dessus et on parsème généreusement de parmesan.
Après au four au 200°C pendant bien 40 minutes jusqu'à ce que ça gratine.

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 février 2009

..Tarte cho-coco-framboise..

Piquée sur le superbe blog de Sylvie, Amuses bouche (dont je ne me lasse pas !), cette tarte au chocolat noir est un délice et comble à merveille mon envie de fruits d'été qui ne passe pas ! Elle est en plus ultra simple à réaliser !

50312818-2

Côté ingrédients, pour une tarte de 22 cm, il vous faudra :

  • une pâte brisée pour moi (étant la seule amatrice de pâte sablée à la maison, j'ai dû en faire mon deuil et apprendre à tout cuisiner avec de la pâte brisée !)
  • 260 g de chocolat noir
  • 10 cl de crème liquide (allégée possible)
  • 130 g de coulis de framboise
  • noix de coco râpée (ça c'est mon petit grain de sel)

On chemise un plat à tarte, on pique le fond à la fourchette, on place dessus du papier sulfurisé et on tapisse de légumes secs pour faire une cuisson à blanc. On l'envoie pour un passage au four de 20 minutes à 180°. Au bout de 15 minutes on retire la feuille de papier sulfurisé et les légumes secs et on laisse cuire les 5 dernières minutes la pâte seule.
Pour la ganache, c'est facile : au micro-onde, faire fondre le chocolat et la crème ensemble. Le faire en plusieurs fois et bien mélanger entre chaque passage sous les ondes. Quand la ganache est bien lisse, on ajoute le coulis de framboise et on mélange bien à nouveau.
Puis on verse la ganache sur la pâte. On laisse refroidir puis on met au frais.
Moi je l'ai servi parsemé de noix de coco râpée par dessus... le mélange chocolat, coco et framboise... rien de tel pour remonter le moral en ces temps mornes et gris !

Et une petite part avec de la noix de coco et du coulis de framboise... ça vous dit ? Moi oui... ça me dit !

50312840-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 février 2009

..Galettes chinoises..

En attendant les tests culinaires japonais, on reste en Asie avec des galettes chinoises fourrées aux lardons, poireaux et graines de sésame. Très largement inspirée (voire carrément piquée avec 2 "améliorations") du blog de Tuyau de poêle, qui a repris la recette de l'excellent livre Les baguettes magiques d'une Chinoise de Lyon (ou comment cuisiner chinois sans ingrédients chinois) de Gabrielle Keng-Peralta, fille du premier restaurateur chinois de Lyon.

Donc pour 12 délicieuses galettes, croustillantes et fondantes à souhait, il faut :

  • 400 g de farine de blé
  • 40 ml d'huile neutre (tournesol)
  • 30 ml d'huile de sésame
  • 200 ml d'eau
  • 1 pincée de sel
  • 1 pincée de poivre
  • 1/3 blanc de poireaux
  • 1 branche de ciboule fraîche
  • 40 g de lardons (allumettes)
  • graines de sésame blanc
  • paprika

On commence par préparer la pâte. Pour cela vive la MAP : j'ai mis les huiles puis la farine, le sel et le poivre. J'ai lancé le programme pâte et ajouté l'eau petit à petit jusqu'à l'obtention d'une pâte bien lisse. J'ai alors arrêté le programme et laissé reposé un petit peu la pâte.

P1110191

Pendant ce temps, je me suis occupée de la farce : pour cela, on coupe en tous petits morceaux le blanc de poireaux. Je ne l'ai pas découpé en rondelles mais j'ai pris la première "peau" et je l'ai découpé en baton. Après j'ai émincé finement la ciboule et je l'ai ajouté au poireau.

Ce qui donne :

P1110203 P1110206 P1110211

Ensuite on façonne 12 petites boules d'environ 50 g chacune avec la pâte :

P1110216

 

Puis on creuse un puit dedans pour y mettre les ingrédients. Dans l'ordre : graines de sésame, paprika, poireau/ciboule et lardons. On referme ensuite et on reforme la boule. Soit en images :

P1110219 P1110221 P1110225

P1110228 P1110230 P1110217

Après, il faut aplatir les boules en petites galettes. Pour cela ou on utilise un rouleau à patisserie ou bien, technique perso bien plus rapide, on prend une assiette, on la pose dessus et on appuie. Attention à fariner le plan de travail et la boule parce que la pâte est assez collante. Et voilà comment on obtient 12 belles galettes :

P1110240

On prend ensuite un pôele bien chaude, avec un peu d'huile et on cuit les galettes quelques minutes de chaque côté. Au moment de servir j'ai ajouté dessus un filet de sauce soja, ce qui n'a pas suffit à mon cher et tendre qui lui les a trempées carrèment dedans, un peu façon rouleaux de printemps.

En tous cas, ces galettes sont délicieuses : croustillantes et fondantes.
Je les ai accompagné des restes de légumes, cuisinés à la chinoise : j'ai émincé finement le blanc de poireau restant, j'ai ajouté une branche de ciboule finement ciselée, j'ai ajouté le reste des lardons (environ 60 g), une belle cuillère de graines de sésame, 1 cuillère à café de sauce soja, 1 cuillère à café d'huile de noisette et une belle pincée de cinq épices chinoises. j'ai ensuite fait revenir le tout dans une pôele bien chaude. Franchement... c'était une tuerie ces petits légumes !!

P1110261 P1110268

P1110252

Bon ap' !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,