02 janvier 2016

..Petits choux au caramel et cœur de lemon curd..

Cette année, nous avions prévu de passer les fêtes tous les deux, avec Mr Pomme. Mais finalement, ces moments sont toujours propices aux rapprochements humains, et nous avons passé Noël et le Nouvel an en très bonne compagnie pour notre plus grand plaisir. Pour le Nouvel An, je m'étais proposée pour amener les desserts (quelle surprise !). J'avoue que j'étais un peu stressée car les personnes qui seraient là allaient goûter à ma cuisine pour la première fois, et à chaque fois, j'ai une petite appréhension... "Vont-ils aimer ?". Du coup, pour pas taper à côté, j'avais demandé à mon amie ce qu'elle aurait pris si elle avait commandé son dessert... sa réponse était des plus gourmande... des choux, des meringues, du caramel, du chocolat et du citron... ok ! Défi facilement accepté ! J'ai réalisé plusieurs gourmandises autour de ces mots-clès. La première que je vous propose aujourd'hui, ce sont ces petits choux croustillants au caramel et coeur de citron. Une association vraiment gagnante !

DSC_0077b

Pour 25 petits choux environ :

Pour la couverture des choux :

  • beurre mou : 25 g
  • cassonade : 30 g
  • farine : 30 g

Pour le lemon curd :

  •  jus de citron : 25 g
  • œuf : 1
  • beurre : 25 g
  • sucre : 30 g

Pour la pâte à choux (recette de Christophe Felder):

  • lait : 75 g
  • eau : 50 g
  • beurre : 40 g
  • oeufs moyens : 2 + 1 pour assouplir la pâte si besoin
  • farine : 75 g
  • sucre : 1/2 cuillère à café
  • sel fin : 1/4 cuillère à café

Pour la crème diplomate (du blog des tartes et des gâteaux) :

  • sucre : 80 g + 20 g
  • lait entier : 250 g
  • jaunes d'œuf : 2
  • fécule de maïs : 25 g
  • gélatine : 2,5 feuilles
  • crème entière liquide très froide : 250 g
  • sucre glace : 1 cuillère à soupe

1- Préparation de la couverture pour les choux :

On commence par travailler au fouet le beurre. On ajoute le sucre et on mélange bien. On ajoute ensuite la farine. On doit obtenir une pâte bien homogène.

On étale cette pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé avec un rouleau à pâtisserie pour obtenir une plaque de 2-3 millimètres d'épaisseur. Puis on réserve au frais jusqu'au moment de l'utiliser.

2- Préparation du lemon curd :

On commence par faire fondre le beurre au bain-marie.

Pendant ce temps, on fouette l’œuf et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. On ajoute le jus de citron et on mélange, puis on incorpore le beurre fondu.

On verse le tout dans le récipient dans lequel le beurre a fondu et on cuit toute la préparation au le bain-marie jusqu’à ce que le mélange épaississe.

On laisse tiédir puis on garnit des petites empruntes à chocolat ou un bac à glaçon avec le lemon curd et on place au congélateur. 

3- Préparation des choux :

Dans une casserole, on verse l'eau, le lait, le beurre, le sucre et le sel. On place sur feu doux et, dès le début de l'ébullition on sort du feu.

Hors du feu, on incorpore la farine tamisée en une seule fois et mélangeant vivement avec une spatule en bois.

On replace sur feu moyen pour déssècher la pâte pendant 2 minutes, en remuant énergiquement. 

On transvase la pâte à choux dans un récipient. On incorpore les œufs un à un en attendant à chaque fois que l'œuf soit bien intégré à la pâte avant de passer au suivant. A la fin, on doit obtenir une pâte souple qui fait un ruban. Si ce n'est pas le cas, on prend un autre œuf que l'on bat en omelette et on l'incorpore cuillère par cuillère jusqu'à obtenir la bonne consistance.

On préchauffe le four à 180°C.

Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, on dresse des petits choux de 3 cm de diamètre en les espaçant bien parce qu'ils gonflent à la cuisson.

On récupère la couverture des choux, on découpe des cercles avec un emporte-pièce rond de 2 cm de diamètre environ, puis on les dépose sur chaque chou.

On fait cuire 20 minutes sans jamais ouvrir la porte du four. Quand les choux sont bien cuits (ils sont très légers et sonnent creux à l'intérieur), on les décolle et on les place sur une grille pour qu'ils refroidissent.

4- Préparation de la crème diplomate :

On commence par placer les 80 g de sucre dans une casserole et l’on place à feu moyen pour obtenir un caramel bien doré.

Pendant ce temps, on amène le lait à ébullition.

Quand le caramel est prêt, hors du feu, on lui incorpore doucement le lait bouillant en fouettant le caramel. On replace sur feu doux pour parfaire le mélange et obtenir un lait caramélisé sans morceaux. On réserve.

On place la gélatine dans un bol d'eau froide.

On préparer ensuite une crème pâtissière. Pour cela, on bat les jaunes d'œufs avec le sucre et la fécule dans un bol jusqu’à ce que le mélange blanchisse. On ajoute une partie du lait encore chaud en fouettant, puis on transvase le tout dans la casserole avec le lait restant. On mélange bien et on fait épaissir la crème à feu doux sans cesser de remuer.

Hors du feu, on incorpore la gélatine bien égouttée. On transvase la crème dans un grand récipient, puis on laisse tiédir à température ambiante.

Quand la crème est tiède, on bat la crème liquide entière pour obtenir une crème fouettée bien ferme. On ajoute le sucre et on redonne quelques coups de fouet.

On incorpore une grosse cuillère de crème fouettée dans la crème pâtissière. On mélange énergiquement pour détendre. Puis on incorpore le reste délicatement avec une spatule en soulevant la masse, pour éviter de faire retomber la crème fouettée.

On place la crème dans une poche munie d'une douille cannelée. On ferme bien la poche et on laisse prendre au frais pendant environ 1 heure, le temps de raffermir la crème sans attendre qu’elle soir totalement prise. 

5- Montage des choux :

Quand la crème a une bonne consistance pour être prochée, on récupère les choux dont on découpe les petits chapeaux. On place une première couche fine de crème dans chaque chou. On enfonce dedans le lemon curd, puis on recouvre d'une belle rosace de crème. On referme avec le chapeau et on saupoudre de sucre glace. 

On peut les conserver une journée au frais sans problème.

Le chou qui est là n'est pas le plus joli de la série... mais je voulais en sauver un au moins pour vous présenter la recette aujourd'hui. C'est volontairement que j'ai pris celui qui était le plus cabossé... ^-^ Je n'ai pas eu le temps de faire de photos de l'ensemble de cette petite armée gourmande, mais je peux vous dire que de les voir tous bien alignée dans la boîte, ça mettait en appétit !

DSC_0112B

Maintenant, à vous de jouer !

Sources : Pâtisserie ! de Christophe Felder & Des tartes et des gâteaux

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,


25 février 2015

..Flan pâtissier aux pruneaux confits au Porto (sans gluten)..

Cela faisait quelques jours que je faisais mariner des pruneaux dans du Porto sans trop savoir ce que j'allais en faire, mais je me disais que le week-end venant je leur trouverais bien une utilisation. Ça n'a pas manqué... Une bouteille de lait à terminer de toute urgence m'a glissé l'idée de faire un flan pâtissier en utilisant les pruneaux après les avoir confits légèrement. Je suis un esprit docile (on peut rêver), et surtout j'ai appris à toujours écouter les idées gourmandes des bouteilles de lait quand il s'agit de les utiliser à leur meilleur. Elles ont de l'expérience ! J'ai utilisé aussi l'occasion pour tester une recette de Christophe Felder... toutes les excuses sont bonnes ! La recette est parfaite, j'ai juste réduit la quantité de sucre parce que 240 g de sucre... ça franchit ma barrière psychologique... Je l'ai également réalisée entièrement sans gluten, mais on ne voit vraiment pas la différence !

DSC_0027b

Pour 8 parts :

  • lait entier : 1 litre
  • sucre : 150 g
  • fécule de maïs : 90 g
  • oeufs : 4
  • pruneaux marinés dans le Porto : 100 g

On commence par mettre à chauffer doucement les pruneaux coupés en gros morceaux avec le Porto pour les faire confire. Il faut bien surveiller et arrêter la cuisson quand il n'y a plus de liquide. Les pruneaux sont alors presque caramélisés. On réserve.

On fait chauffer le lait dans une casserole avec la moitié du sucre jusqu'à ébullition. 

Pendant ce temps, on verse dans un récipient les oeufs, la fécule et le restant de sucre. On fouette vivement pour obtenir un mélange homogène. 

Quand le lait bout, on le verse progressivement dans le mélange précédent sans cesser de remuer. On replace le tout dans la casserole et on fait cuire à feu doux. 

La préparation va épaissir. Il ne faut pas arrêter de remuer sinon cela attache. Quand la préparation commence à bouillir. On stoppe. On verse dedans les pruneaux. On mélange bien.

On transvase dans un moule à manquer. Et on place au four pour 40 minutes à 200°C. 

Une fois que le flan est cuit, on laisse refroidir avant de placer au frais pour toute une nuit. Le lendemain, il ne reste plus qu'à se servir et à déguster !

DSC_0034b

Maintenant, à vous de jouer !

Inspiration : Pâtisserie ! de Christophe Felder

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 février 2015

..Mini-tiramisu..

Cette recette date vraiment vraiment... Mais j'avais quand même envie de la publier parce qu'on avait adoré ! En même temps, en suivant les consignes de Christophe Felder et sa bible rose, je ne prenais pas beaucoup de risque... Je n'ai fait qu'un seul changement : j'ai utilisé de la liqueur de cacao à la place du café pour le sirop... Et croyez que c'était une sacrée bonne idée !

Je l'avais réalisée en version mini puisque c'était pour un buffet de dessert pour un pot. Et je dois dire que ça passait vraiment bien de cette manière ! Je pense que je la referai prochainement d'ailleurs parce que rien qu'en écrivant ce billet, mes papilles se sont mises à crépiter... en plus, j'ai trouvé il y a peu une recette de biscuit à la cuillère maison sans gluten qui ne demande qu'à être testée alors... 

P1710098b

Pour 20 mini-verrines :

  • mini biscuits à la cuillère : 20
  • cacao non sucré en poudre

Sirop au chocolat et à l'amaretto :

  • liqueur de cacao : 20 g
  • amaretto : 20 g
  • eau : 55 g
  • sucre : 35 g

Mousse au mascarpone :

  • crème liquide : 225 g
  • jaune d'oeuf : 2
  • mascarpone : 150 g
  • gélatine : 3 g
  • sucre : 60 g
  • eau : 25 g

1- Prépartion du sirop :

On commence par mélanger tous les ingrédients du sirop, puis on le réserve.

2- Prépartion de la mousse au mascarpone :

On dépose les les feuilles de gélatine dans l’eau froide pour qu'elle ramolisse.

Dans une petite casserole, on place l’eau et le sucre pour réaliser un sirop, et on fait chauffer jusqu’à 115°C.

Pendant ce temps, on fouette les jaunes d’oeufs en utilisant un robot culinaire. Quand le sirop arrive à 114°C, on stoppe la cuisson et sans attendre, on verse doucement le sucre cuit sur les jaunes d’oeufs, en continuant de les battre. Quand tout le sirop est versé, on augmente la vitesse, et on fouette jusqu’à refroidissement du mélange.

On monte ensuite la crème fraîche liquide en chantilly jusqu’à ce qu’elle ait doublé de volume.

On travaille le mascarpone avec une cuillère en bois pour l'assouplir. Puis on y incorpore le mélange de jaunes d’oeuf/sucre cuit. On mélange bien.

On égoutter la gélatine que l'on fait fondre dans une à deux cuillères à soupe d'eau chaude. On l'incorpore dans le mélange mascarpone/jaunes d’oeuf/sucre cuit, et on mélange bien au fouet. On ajoute finalement la chantilly que l'on incorpore délicatement avec une spatule.

3- Montage :

On trempe rapidement un biscuit à la cuillère dans le sirop, sur les deux faces pour l'imbiber. On le place au fond d'une petite verrine. On recouvre ensuite avec la mousse au mascarpone. On procède ainsi pour les 20 verrines.

On place au frais pour 1 heure.

Avant de servir, on saupoudre avec le cacao. Et voilà !

Alors, ça paraît un peu long, mais c'est super facile à faire en réalité. Donc, il ne faut vraiment pas avoir peur de se lancer ! Surtout c'est vraiment délicieux et à partir de cette base, il suffit de faire marcher son imagination pour varier les saveurs et les plaisirs. En ce moment, on peut tout à fait envisager d'y glisser quelques pommes caramélisées avec un sirop au cidre de pommes et aux épices par exemple... Hé ! Je tiens peut-être ma prochaine version !

P17101242b

 Maintenant, à vous de jouer !

Source : Pâtisserie ! de Christophe Felder 

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 novembre 2014

..Petits pots de crème à la vanille et au rhum..

En ce moment, quand je suis aux commandes de la cuisine, le mot d'ordre c'est : simple, rapide, efficace, régressif et surtout... ré-con-for-tant ! Après avoir fait un (terrible !!!) gateau au chocolat (que je vous proposerai bientôt car il tue !!), il me restait plein de jaunes d'oeuf. Je me suis donc décidée pour des petits pots de crème à la vanille, parfum peu cuisiné à la maison, mais que j'aime vraiment de plus en plus (après l'avoir détesté vraiment vraiment... mais ça, c'est parce que je n'avais pas encore découvert toutes les subtilités des arômes d'une vraie gousse de vanille, ne connaissant que le goût de la vanille artificielle ! Quelle monumentale erreur !). Je suis allée chercher ma recette dans la bible rose qui a retrouvé sa place sur mes étagères il y a quelques semaines maintenant ! Après deux ans de séparation, les retrouvailles ont été très gourmandes !! J'ai juste changé un peu les proportions, mis moins de crème que dans la recette originale, ajouté du rhum (ben oui !), mais ça reste ultra suave, doux et onctueux ! Faites-moi confiance !

DSC_0021b

Pour 8 pots de crème :

  • crème liquide entière : 200 g
  • lait entier : 450 g
  • jaunes d'oeuf : 130 g
  • sucre : 110 g
  • vanille : 1 gousse
  • rhum vanillé : 2 cuillères à soupe

On commence par préchauffer le dour à 90°C.

On place le lait et la crème dans une casserole avec la gousse de vanille fendue en deux et grattée. On porte à ébullition, puis on laisse infuser à couvert 10 minutes hors du feu.

Pendant ce temps, on mélange les jaunes d'oeuf avec le sucre, mais sans les blanchir. On ajoute ensuite doucement le mélange lait/crème (débarrassé de la gousse de vanille) en remuant bien. On ajoute le rhum. 

On remplit des pots allant au four et on place au four pour 1h40 de cuisson.

A ma fin de la cuisson, les crèmes sont encore un peu tremblotantes, elles vont se rafermir en refroidissant. On laisse refroidir un peu à température ambiante avant de les placer au frais. On essaie d'attendre au moins 3 heures avant de les manger... régal !

DSC_0074b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Pâtisserie ! de Christophe Felder

Posté par Pour ta pomme à 02:54 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 mai 2012

..Gaufres aux pépites de chocolat... pour encore plus de gourmandise..

Quand y'en a marre, y'a Ch. Felder ! Ch Felder et ses gaufres ! D'ailleurs, ses gaufres sont là même quand y'en a pas marre, je vous rassure, c'était pour le gimmick ! ^-^ Elles sont aussi là, juste quand on a envie de se faire plaisir à 4 heures par exemple (et oui, une fois 30 ans passés, on peut continuer à prendre un petit goûter de temps en temps... c'est pas réserver aux minipouss' ces moments de régression totale !). Accompagner d'un bon thé, c'est une pause parfaite dans ce monde de brutes ! Et si on rajoute quelques pépites de chocolat dans la pâte ? Ben c'est encore plus gourmand !

P1670883

Pour 4 personnes :

  • 83 g de jaunes d'oeufs (soit environ 5 jaunes)
  • 125 g de blancs d'oeufs (soit environ 4 blancs)
  • 125 g de crème
  • 80 g de beurre (au lieu de 125 g dans la recette originale)
  • 375 g de lait
  • 250 g de farine
  • 10 g de levure
  • 1 pincée de sel
  • pépites de chocolat noir

On commence par mélanger la farine, la levure et le sel. On creuse un puits et on place les jaunes dedans, et on commence à mélanger avec un fouet.

On fait fondre le beurre doucement. On laisse refroidir légèrement et on y ajoute 125 g de lait. On verse le mélange lait-beurre dans la farine. On mélange jusqu'à obtenir une pâte épaisse sans grumeaux.

On ajoute à nouveau 125 g de lait ainsi que la crème. On mélange bien. Puis on incorpore les derniers 125 g de lait restant.

On monte les blancs en neige. Les blancs doivent être mousseux et pas trop fermes. Puis on les incorpore délicatement dans la pâte.

Et c'est prêt !

On fait bien chauffer le gaufrier. On huile légèrement. On referme pour que la température remonte. Puis on verse deux louches de pâte dans le gaufrier. On jette quelques pépites de chocolat dessus. On ferme et on laisse prendre les gaufres avant de retourner le gaufrier. On laisse cuire 2 minutes de chaque côté et quand elles sont bien dorées, on les dévore immédiatement, juste saupoudrées de sucre glace.

Elles sont délicieuses. Croustillantes à l'extérieur, fondantes à l'intérieur. Pas trop grasses... bref, j'adore ! Et quand elles sortent du gaufrier, le chocolat est légèrement fondu dedans... regardez plutôt !

P1670887

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Ch Felder dans Elle à table n°80

Posté par Pour ta pomme à 09:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , ,


17 avril 2012

..Macarons chocolat et griottine..

Je vous le disais hier, il y avait dans ma valise pour ce week-end familial quelques jolies gourmandises : des cannelés au chocolat donc, et quelques macarons (sans compter que j'ai fait des cookies et des éclairs au chocolat... mais ça, c'était pour la bonne cause... il fallait tester le nouveau four de ma maman ! Je me suis donc sacrifiée !). Vous l'aurez compris, ce week-end a été une catastrophe calorifiquement parlant (oui, ça se dit puisque je l'écris...), mais bon, qu'est-ce que c'était bon !
Comme on ne change pas une équipe qui gagne, j'ai refait la recette de Ch. Felder qui me réussit plutôt bien !

P1670671

Pour 40 macarons environ :

Ingrédients pour les coques :

  • 200 g de sucre glace
  • 200 g de poudre d'amandes
  • 200 g de sucre semoule
  • 150 g de blancs d'oeuf
  • 50 g d'eau
  • colorant violet

Ingrédients pour la ganache :

  • 200 g de crème liquide
  • 200 g de chocolat noir
  • 40 griottines

1- Préparation de la ganache :

On commence par hacher finement le chocolat avec un gros couteau. On fait ensuite bouillir la crème et on la verse en 3 fois sur le chocolat et remuant bien entre chaque incorporation. On filme et on réserve au frais.

2- Préparation des coques :

On préchauffe le four à 150°.

On commence par verser la poudre d'amandes et le sucre glace dans la cuve du mixeur et par le mixer par à-coup pour affiner le tant pour tant. On tamise ensuite le mélange dans un récipient.

On place la moitié des blancs dans la cuve d'un robot. On verse les blancs restants dans le tant pour tant, et on mélange avec une spatule pour obtenir une pâte d'amandes très épaisse.

Dans une casserole à fond épais, on place le sucre semoule avec l'eau, puis on fait chauffer sur feu moyen en surveillant la température avec un thermomètre. Pendant ce temps, on démarre doucement la montée des blancs en positionnant le robot sur la première vitesse.

Quand le sucre atteint 114°C, on fait tourner le batteur à pleine vitesse.

Quand le sucre atteint 118-119°C, on retire immédiatement la casserole du feu, on baisse la vitesse du batteur au premier niveau et on verse doucement le sucre cuit sur les blancs montés.

Quand la totalité du sirop est versé, on remonte le batteur à pleine vitesse pour faire refroidir les blancs. Quand ils sont à environ 30-35°C, on arrête le batteur. La meringue obtenue doit être lisse et brillante et assez consistante, formant un bec d'oiseau au bout du fouet.

On prélève alors une petite quantité de meringue que l'on incorpore à la pâte d'amandes pour la détendre. Puis on ajoute le reste de meringue en une seule fois. On mélange alors avec la spatule pour obtenir une pâte homogène et semi-liquide, formant un ruban quand on la soulève.

On divise la pâte en deux et on ajoute du colorant violet : la pointe d'un couteau dans la première et le double dans la seconde pour obtenir deux nuances. On mélange rapidement pour ne pas trop retravailler la pâte.

On verse la pâte dans une poche munie d'une douille lisse de 10mm. On fait ensuite des petits tas de 3-4 cm sur une plaque de cuisson recouverte d'une feuille de papier sulfurisé.

Lorsque l'ensemble de la pâte a été utilisée, on tapote légèrement la plaque pour égaliser la surface des macarons et on enfourne immédiatement pour 10 minutes environ (mais cela dépendra de votre four, il faut faire des essais. Moi, c'est 10 minutes à 160° en mode chaleur tournante).

On laisse ensuite refroidir complétement les coques sur une grille.

Là, je me suis un peu amusée côté déco. J'ai mélangé quelques gouttes d'eau dans un peu de colorant en poudre violet. J'ai trempé les poils d'une brosse à dents dedans et j'ai fait des tracés sur les coques. J'ai aussi collé parfois des motifs sucrés avec un peu de miel... Bref, les macarons, c'est l'occasion de débrider notre imagination pour les rendre encore plus festifs !

3- Montage des macarons :

On creuse légèrement les macarons à l'intérieur avec le pouce. On verse la ganache dans une poche à douille et on garnit la moitié des coques avec la préparation. On dépose une griottine au milieu, et on referme avec une seconde coque.

On place dans une boîte métallique au frais pour 24 à 48 heures avant de les déguster.

J'ai tenu le coup et je n'en ai pas goûté un seul avant d'arriver chez mes parents. Ils ont eu chacun leur petite boîte et nous avons mangé le reste au dessert tous ensemble... Quelle belle gourmandise que ces petites choses !

P1670608 P1670623 P1670625

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 avril 2012

..Canelés au chocolat de Ch. Felder..

Nous avons quitté la ville rose le temps d'un week-end pour rendre visite à mes parents et pour nous accompagner, j'avais mis dans mes valises des compagnons gourmands plutôt intéressants... des canelés au chocolat ! J'avais repéré la recette il y a un mois à peu près chez Nanou. Et pas n'importe quelle recette : un délice concocté par Ch. Felder... Comment résister ? Pas la peine de tenter, cherchez plutôt l'occasion idéale pour succomber ! Comme nous !

P1670589

Pour 50 mini canelés environ :

  • 500 ml de lait entier
  • 30 g de beurre (contre 70 dans la recette originale)
  • 2 oeufs + 2 jaunes
  • 1/2 cuillère à café d'extrait de vanille liquide
  • 250 g de sucre
  • 90 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 70 g de chocolat à 70%
  • 20 g de cacao en poudre amer
  • 2 cuillères à soupe de rhum (contre 3 dans la recette originale)

Comme pour les cannelés classiques, on commence la pâte la veille.

On porte à ébullition le lait avec le beurre et la vanille.

Pendant ce temps, on hache le chocolat, puis on verse doucement le lait bouillant dessus.

On bat ensemble le sucre et le sel avec les oeufs jusqu'à ce que le mélange mousse. On ajoute la farine et le cacao et on mélange bien.

On verse le lait dans le mélange et on bat quelques secondes pour obtenir un mélange bien lisse. On ajoute enfin le rhum.

On laisse refroidir et on place au frais pour 12 heures.

Le lendemain, on préchauffe le four à 290°C. On verse la préparation dans les empruntes à cannelé. On fait chauffer pendant 5 minutes. Puis on baisse le four à 200°C pour 35-40 minutes.

On laisse refroidir avant de démouler.

La version chocolatée est franchemnt délicieuse ! Et comme la classique, elle est meilleure le jour même. Croquant à l'extérieur et fondant dedans... Que demander de plus ? Des macarons... Bon d'accord ! Va pour les macarons... mais va falloir attendre demain pour avoir la recette ! ^-^

P1670606

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08 mars 2012

..Petites crèmes au chocolat de Ch. Felder..

Je me demande si je ne suis pas en train de passer de l'inspiration à l'obsession... Et oui, encore une recette de Ch. Felder, ça devient inquiétant. Non, simplement gourmand. Mr Pomme adore la crème au chocolat, alors je n'ai pas pu résister à l'envie de tester celle imaginée par le célèbre chef... Et comme à chaque fois, il nous conduit en quelques minutes au paradis gourmand, où on le suit toujours les yeux fermés !

P1660029

Pour 6 petits pots :

  • 120 g de chocolat à 70%
  • 150 ml de lait entier
  • 150 ml de crème liquide entière
  • 3 jaunes d'oeuf
  • 30 g de sucre

On commence par râper le chocolat.

On verse le lait et la crème dans une casserole et on fait porte à ébullition. Pendant, ce temps, on mélange rapidement au fouet les jaunes et le sucre, sans les faire blanchir. Et quand le mélange lait/crème commence à bouillir, on le verse en plusieurs fois sur les oeufs sans cesser de remuer.

On replace le tout dans la casserole et on fait chauffer à feu doux, en remuant avec une cuillère en bois, jusqu'à ce que la température atteigne 82°C, c'est-à-dire, jusqu'à ce que la crème nappe la cuillère.

On verse alors la crème sur le chocolat en plusieurs fois, en remuant bien entre chaque nouvelle incorporation. Et puis, quand tout est bien homogène, on donne un coup de mixeur plongeant pendant quelques instants.

On verse dans des petits ramequins, on laisse légèrement refroidir avant de placer au frais pour 2 à 3 heures au minimum.

Et voilà comment on peut assouvir un besoin de chocolat sans sortir forcément le grand jeu !

P1660067

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Les crèmes de Christophe de Christophe Felder

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 mars 2012

..Canelés de Ch. Felder..

A la maison, on a une sorte de passion pour le canelé. Du coup, je teste à peu près toutes les recettes qui me passent sous la main. Et la recette de Ch. Felder avait encore échappé à mon obsession pour cette petite chose terriblement sucrée au bon petit goût de rhum. Il fallait vite y remédier ! Je ne saurais dire si cette recette est meilleure que celles déjà tentées... mais en tous cas, elle est délicieuse ! Et les petites choses n'ont pas fait long feu...

Recipe in english : Click here !

P1660444b 

Pour 50 mini canelés :

  • 500 ml de lait demi-écrémé
  • 50 g de beurre mou
  • 1 oeuf entier + 2 jaunes
  • 30 ml de rhum brun
  • 1 gousse de vanille
  • 250 g de sucre semoule
  • 125 g de farine
  • 1 pincée de sel

On commence par porter à ébullition le lait. On fend la gousse de vanille en deux, on racle l'intérieur et on place dans le lait l'ensemble. On laisse infuser 5 minutes.

Dans un saladier, on mélange ensemble sans fouetter le beurre, le sucre, l'oeuf et les jaunes, le rhum, la farine et le sel.

On verse dedans progressivement le lait chaud en remuant délicatement avec un fouet. On peut y remettre la gousse de vanille. Et on réserve au frais pour au minimum 12 heures.

Une fois le temps de repos passé, on préchauffe le four à 210°C.

On retire la gousse de vanille de l'appareil et on le verse dans des moules à canelé sans remplir à ras bord.

On place au four pour une heure de cuisson, jusqu'à ce que les canelés soient bien dorés et gonflés.

On démoule quand ils sont encore chaud et on déguste assez rapidement parce que les canelés perdent vite de leur croquant.

 P1660455   P1660461

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Mes 100 recettes de gâteaux de Christophe Felder

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 février 2012

..Les gaufres vanillées de Christophe Felder..

Pour Mr Pomme, je suis atteinte de collectionnite aiguë en matière de matériels et d'ustensiles de cuisine. Totalement faux bien sûr ! Une véritable démonstration de mauvaise foi masculine. Mes placards donnent l'impression d'être pleins, mais ce n'est qu'une impression... Il y a toujours une petite place à trouver quand cela devient nécessaire. La preuve avec ce gaufrier... Quand j'ai dit il y a quelques temps que j'allais m'acheter un gaufrier, la réaction de Mr Pomme a été immédiate "attends, tu t'es presque jamais servi de celui qui est dans le placard et tu me disais même la dernière fois que tu voulais le jeter"... "euh, oui, c'est d'ailleurs parce qu'il est bon à jeter que je m'en sers jamais. Je l'ai acheté 12 euros il y 7-8 ans quand j'étais une étudiante fauchée mais gourmande... Les plaques en téflon merdiques ne se retiraient pas pour le laver, du coup, il est abimé et colle de partout même quand tu le tartines d'huile entre chaque gaufre... CQFD chéri !"... "hum..."... "et même que si j'avais un beau gaufrier tout neuf et tout bien comme il faut, je te ferais de bonnes gaufres toutes chaudes et croquantes au pti déj'"... "Faut voir"... Ben il a pas eu le temps de voir parce que mes parents, pour qui aucune information ne passe inaperçue, ont eu la très bonne idée de m'en faire cadeau à Noël ! Et depuis, pour faire mentir Mr Pomme sur l'inutilité des 3/4 des choses qui sont dans mes placards, je sors régulièrement ce cher gaufrier.

Pour ce nouvel essai, je me suis laissée guider par Christophe Felder au travers de Mirliton qui a fait de cette recette sa préférée... Rien que ça ! De notre côté, on a bien aimé le contraste entre le côté côté ultra croquant  de l'extérieur de la gaufre et le côté terriblement moelleux de l'intérieur. Mais Mr Pomme n'a pas été emballé par le petit goût brioché qui m'a par contre bien plu. Pour autant, cette recette n'est pas encore LA recette que je recherche. Me voilà donc repartie dans ma quête de LA gaufre parfaite (enfin, de celle que j'ai dans la tête surtout !) ! Comme la vie est dure parfois... ^-^

P1650644

Pour 6 grosses gaufres :

  • 250 g de farine
  • 30 g de sucre
  • 7 g de levure de boulanger
  • 2 oeufs
  • 60 g de beurre
  • 150 g de lait tiède
  • 100 g de crème liquide
  • 1 pincée de sel
  • 1 cuillère à café de kirsch
  • 1/2 gousse de vanille

On commence par mélanger ensemble le lait et la levure. On réserve.

On dépose dans un grand récipient (attention, la préparation peut tripler de volume après la période de repose donc il faut prévoir grand), la farine tamisée. On creuse un puits au centre et on dépose le mélange lait/levure.

On fait fondre le beurre et on le laisse de côté le temps qu'il refroidisse.

Pendant ce temps, on bat les oeufs en omelette. On ajoute l'intérieur de la vanille gratée avec la lame d'un couteau, le sucre, le sel et le kirsch et on mélange bien.

On récupère le récipient. On mélange la farine avec le lait. On incorpore les oeufs et on mélange bien. Puis on ajoute la crème et on mélange à nouveau. Et enfin, on verse le beurre et on mélange à nouveau pour obtenir une pâte lisse et assez élastique (la préparation est assez épaisse, ce qui est un peu déroutant quand on est habitué à une pâte à gaufre plus fluide). On couvre avec un torchon propre et on réserve à température ambiante pendant 1h30 minimum. On peut aussi préparer la pâte la veille et la laisser reposer au frais toute la nuit pour l'utiliser au petit déjeuner le lendemain.

Au moment d'utiliser la pâte, on récupère le récipient. On fait bien chauffer le gaufrier. On l'huile légèrement et on dépose au centre de chaque emprunte une cuillère de préparation. On referme bien et on retourne aussitôt le gaufrier. On laisse cuire les gaufres 4-5 minutes en retournant à nouveau à mi-cuisson.

Si vous ne mangez pas toutes les gaufres en une fois, vous pouvez préparer toute la pâte et congeler le surplus après que les gaufres aient totalement refroidi sur une plaque. Il suffira de les sortir au moment voulu et de les mettre au grille-pain pour conserver leur croquant.

Après, chacun fait selon ses goûts. Ici c'est un délicieux beurre de pommes qui les accommode, remplaçant à merveille la pâte à tartiner que j'affectionne tant (mais pas mes hanches...).

P1650659

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Mirliton

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,