30 juillet 2016

..Gigot d'agneau de 5 heures (terriblement fondant)..

Si avec ce flan pâtissier, j'avais pensé très fort à ma maman, ce gigot d'agneau n'a pas manqué de me faire penser à mon papa ! Autant dire que nous nous sommes régalés ! Cela fait plusieurs fois que je fais cette recette, mais je n'ai jamais eu le temps de prendre le plat en photo pour le mettre sur le blog. L'erreur est maintenant réparée, même si je vous accorde qu'on peut faire mieux que des photos prises alors que la nuit est déjà tombée... mais bon, que voulez vous... 5 heures de cuisson, c'est long ! Long, mais ça en vaut la peine parce que la viande est terriblement fondante... confite (vous voyez la viande qui se détache toute seule de l'os sur la photo... un régal !)... la prochaine fois, je pense que je vais tenter les 7 heures de cuisson pour pouvoir le déguster à la petite cuillère !

DSC_0067-2

Pour un gigot de 2 kilos :

  • gigot d'agneau du Québec
  • vin blanc sec : 200 ml
  • bouillon de volaille : 100 ml
  • oignon doux : 1
  • miel de pommier : 3 cuillères à café
  • thym : 3 branches
  • laurier : 2 feuilles 
  • cumin : 1 grosse cuillère à café
  • clous de girofle : 5
  • ail : 5 gousses

On commence par faire dorer le gigot sur toutes ses faces dans une cocotte en fonte allant au four. Pour cela, on fait fondre un peu de beurre dans la cocotte, et quand ça pétille, on dépose dedans le gigot. Quand il est bien dorer, on réserve.

On met le four à préchauffer à 150°C.

On débarrasse le gras de la cocotte, puis, sans la laver, on fait dorer dedans les oignons doux coupés en lamelles. Quand ils sont bien dorés, on stoppe la cuisson. On place le gigot sur les oignons, on mouille avec le vin et le bouillon. Puis on nappe le gigot avec le miel, on saupoudre de cumin. Et on dépose dans la cocotte les autres ingrédients : thym, laurier, clous de girofle et gousses d'ail entières mais pelées. 

On place au four et on laisse mijoter gentiment pendant 5 belles heures. On arrose régulièrement avec le jus pendant ce temps, et on profite des effluves à chaque ouverture de la cocotte !

Je peux vous dire que ça embaube bien un petit appartement et que ça donne faim bien avant la fin des 5 heures de cuisson !

DSC_0027-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 07:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


06 avril 2015

..Souris d'agneau doucement confite..

Joyeuses Pâques à tous !!! C'est le moment idéal pour vous présenter cette recette que j'adore... Des souris d'agneau lentement confites... J'en salive rien que d'y repenser. Cette viande goûteuse et fondante... Je suis une vraie carnivore, je n'y peux rien. En tous cas, cela faisait longtemps que je n'en avais pas fait et cette fois, j'ai voulu les faire à la cocotte. J'aime ma cocotte... je suis totally in love et je fais même des infidélités à mon amie Joteuse pour elle... Oui, je suis un peu barge aussi mais tant pis ! ^-^

DSC_0477b

 Pour 2 personnes :

  • souris d'agneau : 2
  • carottes : 4
  • oignon : 1
  • ail : 6 gousses en chemise
  • vin blanc sec : 125 ml
  • feuilles de laurier : 4
  • clou de girofle : 2
  • branche de romarin : 2
  • sel, poivre
  • huile, beurre

On commence par faire chauffer la cocotte. Quand la fonte est bien chaude, on verse un peu d'huile avec une noix de beurre. On fait revenir une dizaine de minutes les souris d'agneau pour qu'elles soient dorées sur toutes les faces. On réserve.

On dépose les carottes coupées en morceaux, l'oignon émincé et les gousses d'ail en chemise dans la cocotte. On fait revenir 5 bonnes minutes. On ajoute les clous de girofle et les feuilles de laurier. On réduit le feu pour permettre le mijotage. On ajoute les souris. On mouille avec le vin. On place le romarin. On sale et on poivre. On couvre et on laisse mijoter 2 heures, jusqu'à ce que la viande soit fondante et commence à se détacher de l'os.

On sert les souris bien chaudes avec des pommes de terre pa exemple ou même de la semoule de blé... En tous cas, on se fait plaisir !!!

DSC_0504b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

23 février 2015

..Boulettes d'agneau au lait de coco..

Je sais que je radotte, mais j'adore les boulettes ! J'adore, j'adore les boulettes ! Si en plus elles sont à l'agneau, là je craque, et si en plus y'a du lait de coco... je fonds ! Cette fois, j'ai un peu innové dans le procédé. Je n'ai pas mis de mie de pain, mais de la purée d'amande... pourquoi pas... et j'ai utilisé aussi de la farine de pois chiches pour changer de la fécule de maïs. Enfin, j'ai utilisé du gigembre frais, ce qui arrive rarement. C'était délicieux ! Bref, vous comprendrez que cette recette a fait mon bonheur ces derniers jours, apportant un peu de soleil dans mon assiette à défaut d'en avoir dans le ciel (mon dieu, là aussi je radotte... en nous ne sommes qu'en février...). Si vous avez des envies de voyage comme moi, c'est le moment d'embarquer !

La recette est réalisée à la mijoteuse, mais c'est facile de la faire dans une cocotte également. C'est juste que j'aime tellement mon amie Joteuse, que je peux pas m'empêcher de la sortir à la moindre occasion ! ^^

DSC_0041b

 Pour 26 boulettes (de 45 g environ) :

Pour les boulettes :

  • agneau hâché : 1 kilo
  • piment en poudre : 2 cuillères à café
  • ail écrasé : 2 gousses
  • gingembre frais râpé : 2 cuillères à café
  • farine de pois chiches : 4 cuillères à soupe
  • purée d'amande : 2 cuillères à soupe
  • menthe fraîche hâchée : 1 cuillère à soupe
  • oeuf : 1
  • sel

Pour la sauce :

  • oignon : 1
  • lait de coco : 400 ml
  • tomates cerises en conserve : 400 g
  • curcuma : 1 cuillère à café
  • paprika : 1 cuillère à café
  • piments oiseau séchés : 4
  • sel

1- Préparation des boulettes :

On commence par placer tous les ingrédients pour les boulettes dans un grand récipient. Puis on mélange bien avec les doigts jusqu'à ce que l'ensemble soit totalement amalgamer. C'est pas très agréable, mais y'a pire, et si ça vous dérange vraiment, vous pouvez toujours utiliser des gants. 

Quand la préparation est bien mélangée, on forme des boulettes de la taille souhaitée.

Dans la mijoteuse bien chaude si vous pouvez l'utiliser pour sauter, ou bien dans une cocotte, on verse un peu d'huile, et on fait dorer l'oignon émincé. Pour le faire colorer, je rajoute toujours un peu de sucre, mais ça, c'est optionnel. Quand il est bien doré, on réserve. On dépose à la place les boulettes de viande pour qu'elles dorent. Quand elles sont dorées, on verse dessus les tomates, le lait de coco et tout l'assaisonnement de la sauce. On passe en mode "mijotage" et on laisse mijoter comme ça à couvert pendant 1 heure environ.

C'est aussi simple que ça !  A servir avec du chou-fleur, l'association est top. 

DSC_0064b

Maintenant, à vous de jouer !

26 novembre 2014

..Lamb Meatfoaf..

A la maison, on adore l'agneau, il y en a donc toujours au congélateur. Alors quand je tombe sur une recette de ce style, je me dis qu'avec pas grand chose et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, je vais ravir les papilles des Pommes. Surtout qu'avec Edda, il y a peu de chance de se tromper... J'ai conservé l'idée, mais j'y suis allée avec ce que j'avais des mon frigo. Du coup, exit la pancetta, j'ai mis du bacon fumé à la place, et le cerfeuil est remplacé par de la sauge. J'ai aussi ajouté pas mal de cumin. Un régal ! Et si on calcule le quotient effort/gourmandise, la balance est largement bénéficiaire, croyez-moi ! Les photos sont un peu floues... mais je suis pas bien équipée pour affronter la nuit à 15 heures si vous voyez ce que je veux dire !

DSC_0027b

Pour 8 personnes :

  • viande d'agneau hachée : 1 kilo
  • poitrine fumée : 375 g
  • œufs : 2
  • ail : 1 gousse
  • persil plat : 1 petit bouquet
  • feuilles de menthe : une 20ne
  • feuilles de sauge : une 15ne
  • huile d'olive vierge extra
  • sel, poivre, cumin

On commence par préchauffer le four à 190°C.

On lave bien les herbes que l’on sèche ensuite et que l’on hache finement.

Dans un saladier, on mélange les œufs avec les herbes et l’ail écrasé. On sale légèrement, on poivre et on ajoute au cumin. Puis on ajoute la viande, on mélange bien (avec les doigts si nécessaire).

On pose sur une grande feuille de papier cuisson les tranches de poitrine fumée en les faisant de chevaucher légèrement.  On forme ensuite un gros boudin avec la viande de la même longueur à peur près que les tranches de poitrine une fois qu’elles ont toutes été disposées, et on le pose sur la poitrine. On encercle la viande avec la poitrine en essayant de bien fermer l’ensemble pour que la viande ne puisse pas s’échapper.

On place le tout délicatement dans un grand plat de cuisson, en prenant soin de mettre les rabats de poitrine en dessous. On verse un petit filet d’huile d’olive sur le pain de viande. Et hop, au four pour une heure environ, un peu plus si elle n’est pas totalement cuite à la fin de ce temps de cuisson.

Et vrai régal, hyper rapide à faire et qui se réchauffe bien.

DSC_0052b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Un déjeuner de soleil

Posté par Pour ta pomme à 01:47 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 août 2014

..Carré d'agneau du Québec, croûte de Parmesan..

Je vous parlais la semaine dernière de ces cassolettes de pétoncles qui avaient ouvert le bal de notre repas en namoureux. La suite était plutôt agréable... Carré d'agneau, croûte de parmesan. Depuis deux ans presque que je vis au Canada, il serait temps que je fasse référence à des cuisiniers d'ici non ? Parce qu'il y en a pas mal. Aujourd'hui, c'est Louis-François Marcotte qui m'a inspirée, un jeune chef bien dynamique et sympathique qui a pour crédo "Des recettes simples qui font plaisir". Et des recettes simples et ultra goûteuses, son livre Sexy : Cuisiner pour deux n'en manque pas ! La recette qui m'avait tapé tout de suite dans l'oeil dès que j'ai commencé à le feuilleter, c'était le carré d'agneau, croûte de parmesan et citron confit. Je savais que je la ferais, il fallait juste que l'occasion se présente. Je n'ai pas suivi la recette complètement : je n'ai pas mis le citron parce que Mr Pomme n'est pas fan (mais moi j'aurais quand même bien aimé... pour une prochaine fois), j'ai rajouté un peu de beurre pour que la croûte soit plus facile à manipuler et tienne bien sur le carré. Mais franchement : quel délice ! Je pense que c'est un des meilleurs plats que j'ai mangé ! Avec une mention spéciale pour l'agneau du Québec de Kamouraska ! Une viande ultra tendre, très douce et fine... bref, vous avez compris que c'est le top cette recette ! Comme pour les pétoncles, les photos ont été prises presto sur le coin de la table... pas question de passer à côté de ce délice pour une séance photo, vous êtes bien d'accord !

DSC_0079-4b

Pour deux personnes :

  • carré d'agneau (avec deux à trois côtes parées par personne selon vos envies et votre appétit !)
  • moutarde : 1 cuillère à soupe
  • chapelure (sans gluten pour moi, ça marche super bien !) : 4 cuillères à soupe
  • parmesan râpé : 40 g
  • persil hâché : 4 cuillères à soupe
  • beurre mou : 30 g
  • poivre concassé, sel

On commence par retirer la couche de gras sur la viande si nécessaire pour bien découvrir la chair. On sale et on poivre généreusement.

On met le four à préchauffer à 220°C.

Pendant ce temps, on saisit le carré d'agneau dans une pôele passant au four avec un peu de beurre et d'huile. Quand la viande commence à dorer, on stoppe la cuisson.

On retire le carré de la poêle et on le badigeonne avec la moutarde.

On mélange rapidement à la main tous les ingrédients pour la croûte, à savoir : la chapelure, le parmesan, le persil, le beurre et un peu de poivre. On malaxe pour obtenir une pâte qui se tient. Puis on la dépose sur le carré d'agneau et pressant légèrement pour faire adhérer le mélange à la viande.

On replace le carré d'agneau dans la poêle et on enfourne pour 12 à 15 minutes.

Quand la viande est cuite, on laisse reposer quelques minutes hors du feu sous un papier aluminium avant de découper et de servir...

Régal assuré !

DSC_0133-3b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Sexy : Cuisiner pour deux de Louis-François Marcotte

Posté par Pour ta pomme à 15:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 juin 2013

..McHome : Burger à l'agneau et son petit pain express..

Y'a des recettes qu'on voit et qu'on fait tout de suite (bon tout de suite c'était le lendemain parce que tout de suite c'était 22h et que même si j'aime bien les burgers... à 22h... non !). Je ne sais pas comment j'avais pu passer à côté de la recette d'Isa, mais grâce à Gaëlle, l'erreur a été réparée... Depuis plusieurs jours j'avais envie d'un bon burger... Mais pas un McDo, hein, un vrai bon burger. Et puis j'avais deux steaks d'agneau au congélo qu'il me restait d'une ancienne préparation, tout bien assaisonés avec de la ciboule et plein d'épices, que je rêvais d'accompagner d'un bon petit bun bien chaud... Mais en ce moment (nous sommes fin juin... et en plein dans les corrections...), on peut dire que j'ai pas trop le temps de cuisiner, alors des buns qui prennent 4 heures... Je m'étais fait une raison... D'autant plus que mon envie avait été (en partie) comblée par des burgers mangés chez des collègues lors de notre première vraie party québécoises avec barbecue dans le jardin, psicine et tout, à l'américaine... euh, à la québécoise ! ^-^ Et le lendemain de cette fameuse fête, je tombe sur quoi : ça ! Des buns prêts en 45 minutes... Ok ! Mr Pomme fait chauffer le barbec', les burgers à l'agneau sont de nouveaux au programme !

Je n'ai pas suivi la recette ni la procédure à la lettre, adaptant tout ça à mes ingrédients et mes habitudes avec le pain sans pétrissage que je fais tout le temps (d'ailleurs, je me demande comment j'ai pu jamais avoir l'idée d'adapter cette recette pour en faire des buns à burger... enfin !). Mais le résultat reste tout simplement parfait. Difficile de croire qu'ils n'ont pas été pétris, et qu'ils ont effectué une seule levée. Ils sont très aérés et très molleux... Une alternative superbe pour les pressées ! Là, y'a plus d'excuse pour aller acheter les pains en carton du supermarché ! ^-^

DSC_1402

Ingrédients pour les buns (pour 12 buns) :

  • 500 g de farine
  • 280 ml d'eau
  • 60 g de beurre fondu
  • 15 g de levure sèche (activation rapide pour moi)
  • 25 g de sucre
  • 1 oeuf
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 jaune additionné de lait pour la dorure + graines de pavot

Ingrédients pour la garniture (pour 2 personnes) :

  • 180 g de viande d'agneau hachée (préparée en steak avec un mélange d'épices -cumin, piment, paprika, ail, ciboule)
  • 1/2 oignon
  • 4 belles tranches de gruyère
  • 2 tranches de tomate
  • 2 feuilles de salade
  • sel
  • poivre
  • moutarde

1- Préparation des buns

On commence par faire fondre le beurre. Puis on tièdit l'eau (pour moi, il faut qu'elle soit à 130°F pour activer ma levure, regardez donc sur votre paquet).

Dans la cuve du robot, on place la farine, le sucre, le sel et la levure. On mélange bien avec un fouet pour tout répartir comme il faut. On creuse un puits, on y casse l'oeuf. On commence à mélanger et on ajoute le beurre puis l'eau. On "pétrit" jusqu'à obtenir une pâte lisse et élastique, soit 5 minutes environ. Ca doit coller, mais si ça colle vraiment trop comme pour moi, on rajoute une cuillère à soupe de farine.

Ensuite on transvase sur un plan de travail fariné... ça colle ! Et on sépare en 12 portions de 80 g. On façone des boules bien régulière et on dépose par 6 sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé (en prenant soin de bien espacer parce qu'au début c'est tout petit, mais ça gonfle bien).

On recouvre et on laisse lever. Gaëlle nous dit 30 minutes, pour de vrai, j'ai laissé je pense pas loin de 45-50 minutes pour être bien sûre de mon coup, et parce que j'avais un peu de temps...

On préchauffe ensuite le four à 220°C. Pendant ce temps, on dore délicatement chaque bun avec le mélange oeuf et lait. On parsème de graines de pavot. Et on place au four pour 15 à 20 minutes. Et on laisse refroidir sur une grille.

2- Préparation des burgers

Quand les pains sont cuits, on prépare tous les ingrédients pour le montage.

On coupe les buns en deux. On nappe le chapeau avec un peu de moutarde. On place le fromage par dessus, ainsi que sur le bas du bruger. On les place au four pour que le fromage commence un peu à fondre.

Pendant ce temps, on faire cuire les steaks (barbecue ou à la poêle), on les sale légèrement et on poivre.

Et dès qu'ils sont prêts, on monte les burgers, en ajoutant l'oignon, la salade et la tomate (pour la bonne conscience).

On sert avec des frites maison cuites au four avec un peu d'huile d'olive et du piment d'Espelette. Et là franchement, on est content d'avoir succombé à la tentation ! Comment dire... c'est TROP bon !

DSC_1427 - Copie

Maintenant, à vous de jouer !

Source : A la table de Gaëlle

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,