21 février 2017

..Polish plum cake..

Pour redonner vie à quelques prunes attendant sagement leur heure au congélateur (l'objectif étant qu'elles nous apportent un peu de soleil au coeur de l'hiver), je suis allée chercher l'inspiration chez Carole d'Alter Gusto. Dire que j'étais à deux doigts de les incorporer dans un simple gâteau au yaourt ! La recette se décline avec différents fruits, alors faites-vous plaisir sans attendre le retour du mois de septembre ! La recette est très simple et parfaite pour le petit-déjeuner ou le goûter (ou pour n'importe quel petit creux subit dans la journée !).

DSC_1754-2

 

Pour 6 personnes :

  • prunes : 6 belles prunes rouges
  • farine : 120 g
  • oeufs : 2
  • poudre à lever : 1 cuillère à café
  • sucre : 80 g
  • huile d'olive : 80 g
  • citron biologique non traité : 1 (le zeste + le jus de la moitié du citron)
  • yaourt : 60 g 
  • quelques amandes effilées

On commence par préchauffer le four à 180° C.

On lave ensuite les prunes que l'on dénoyaute puis coupe en 6.

Dans une grande jatte, on tamise ensemble la farine et la poudre à lever.  

Dans un autre récipient, on bat les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et triple de volume. On verse l’huile d’olive doucement en continuant de battre, puis on ajoute le yaourt. On mélange bien. 

On incorpore le mélange dans la farine avec une spatule, en y allant doucement. On incorpore ensuite le zeste du citron et le jus d'un demi-citron. A l’aide d’une spatule, ou d’une cuillère, incorporer soigneusement et délicatement la farine / poudre et le zeste de citron.

On dépose la préparation dans un moule chemisé avec du papier cuisson. On dépose dedans les morceaux de prune. Puis on place dessus les amandes effilées.

On enfourne et on laisse cuire 30 minutes environ, jusqu'à ce que le gâteau soit bien doré.

Une fois que le gâteau est cuit, on laisse refroidir sur une grille, puis on se régale !

DSC_1769-2

 Maintenant, à vous de jouer !

Source : Alter Gusto


04 août 2016

..Framtastik (sans gluten) : framboise, citron et chocolat blanc..

Cette recette date un peu (oh... juste un an...), mais comme elle est de saison et que je l'adore, je vous la propose ! J'avais réalisé cette déclinaison sans gluten des célèbres fantastik de Michalak quand mes parents étaient venus nous rendre visite l'été dernier. J'adore (bon comme tout le monde, ok !) le principe. C'est déclinable à l'infini et tellement plus rapide à faire qu'il n'y paraît. Et le résultat en jette !

Pour cette version, j'avais pris peu de risque... framboise, citron et chocolat blanc ! Rien de sorcier là-dedans, juste un peu de patience pour réaliser les différentes étapes !

DSC_0509-2

Pour la ganache montée au chocolat blanc :

  • chocolat blanc : 100 g
  • crème liquide : 160 g + 70 g

Pour le sablé :

  • farine de riz complet : 200 g
  • poudre d'amandes : 50 g
  • gomme de guar : 5 g
  • beurre bien froid : 100 g
  • sucre : 60 g
  • oeuf : 1

Pour le moelleux citron

  • oeuf : 1
  • sucre : 80 g
  • crème épaisse : 40 g
  • huile d'olive : 20 g
  • fécule de maïs : 60 g
  • poudre à lever : 1 g
  • beurre : 20 g
  • zeste d'un citron jaune

Pour le sirop citron :

  • eau : 50 g
  • sucre : 25 g
  • jus de citron : 25 g

Pour finir :

  • framboises : une 30ne
  • chocolat noir : 30 g
  • crème liquide : 1 cuillère à soupe
  • amandes effilées grillées au four

1- Préparation de la ganache montée (J-1) :

La veille, on met le chocolat à fondre doucement au bain-marie. On met ensuite à chauffer les 160 g de crème.

On place le chocolat dans un bol qui supporte la chaleur. Puis on incorpore 1/3 de la crème chaude. On mélange bien pour obtenir un noyau lisse et brillant. On ajoute ensuite le deuxième tiers, et on mélange encore vivement. Puis on fait pareil avec le dernier tiers.

On parfait l'émulsion au mixeur plongeant. Puis on ajoute les 70 g de crème froide restant.

On filme au contact. Puis on place au frais pour toute la nuit.

2- Préparation du sablé :

On commence par mélanger ensemble la farine, le sucre, la poudre d'amandes et la gomme de guar.

On incorpore du bout des doigts le beurre coupé en morceaux pour sabler le tout. Puis on ajoute l'oeuf de façon à obtenir une boule de pâte qui se tienne bien (mais attention à pas trop travailler la préparation).

On dépose les deux tiers de la pâte environ dans un moule à manquer et on applatit avec les doigts pour tapisser tout le fond.

On place le tiers restant sur une plaque de pâtisserie, on étale en un petit carré de 1 cm d'épaisseur. Ce tiers va servir pour la déco.

On place au frais pour 1 heure, puis on met le sablé à cuire dans un four préchauffé à 180°C. Au bout de 10 minutes environ, le sablé doit être doré, on sort du four.

3- Préparation du moelleux citron :

On baisse la température du four à 170°C.

On fait blanchir l'oeuf avec le sucre et le zeste de citron en fouettant vivement le tout.

Quand le mélange a blanchi et a doublé de volume, on ajoute la crème. On incorpore ensuite la fécule et la poudre à lever, puis l'huile d'olive.

On place ensuite la préparation sur le sablé et on fait cuire 10 minutes environ, jusqu'à ce que le moelleux dore.

Quand c'est cuit, on sort du four, on démoule délicatement et on laisse refroidir sur une grille. 

4- Préparation du sirop :

Rien de compliqué là parce qu'il suffit de mélanger tous les ingrédients.

5- Montage :

On récupère la ganache que l'on bat au fouet pour obtenir une crème onctueuse et ferme. On place dans une poche à douille.

On fait fondre le chocolat noir au bain-marie et quand il est fondu, on ajoute la crème. On mélange bien. On place le chocolat dans une petite poche pour faciliter le remplissage des framboises.

On récupère ensuite le sablé/moelleux. On le punche avec le sirop pour bien l'imbiber. Puis on poche la ganache sur la base sablé/moelleux. On dépose dessus de manière anarchique les framboises. On les remplit avec la ganache au chocolat noir.

On brise le carré de sablé restant. On place les morceaux dans la ganache. On ajoute sur le tout les amandes effilées dorées préalablement au four.

Et voilà ! Done ! Maintenant, on se régale. On peut procéder au montage au dernier moment (c'est plus rapide qu'il n'y paraît) ou le préparer avant le repas et laisser ensuite le framtastif au frais jusqu'au dessert. 

DSC_0554-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 00:52 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

20 juillet 2016

..Côte de veau au BBQ, panée aux amandes..

Mr Pomme a ramené la semaine passée des côtes de veau des courses... Yummy ! Une belle occasion de faire tourner le BBQ avec cette recette tout en simplicité ! J'avais vu passer l'idée de paner des côtes de porc avec des amandes en poudre pour obtenir une belle croûte autour de la viande dans un magazine il y a quelques temps. J'ai simplement repris l'idée en faisant mariner la côte dans un peu d'huile d'olive et de l'origan, puis en assaisonnant la côte avec un peu de paprika. Le tout passé rapidement sur une plaque à BBQ bien chaude... et voilà comment on obtient une viande bien rosée, tendre et goûteuse !

DSC_0004-2

Pour 2 personnes :

  • côtelettes de veau de lait : 2
  • huile d'olive : 4 cuillères à soupe
  • origan frais : 10ne de feuilles émincées
  • amandes en poudre : 6 cuillères à soupe
  • paprika
  • sel, poivre

On commence par masser les côtelettes de veau avec l'huile d'olive. On émince l'origan et on parsème les côtelettes avec. On filme au contact et on place au frais pour 2 heures. Une fois le temps de repos passé, on sort les côtelettes. On les laisse revenir à température avant de préchauffer le BBQ (puissance élevée).

Pendant ce temps, on saupoudre du paprika sur chaque face des côtelettes. On place les amandes en poudre dans une assiette creuse et on y dépose les côtelettes em appuyant bien pour faire adhérer les amandes. On retourne pour mettre des amandes de chaque côté. Si nécessaire, on ajoute dans l'assiette de la poudre d'amandes.

Quand le BBQ est chaud, on dépose les côtelettes sur la grille. On sale et on poivre. On ferme le BBQ et on laisse cuire quelques minutes (4-5 minutes selon l'épaisseur). On retourne les côtelettes, on sale et on poivre à nouveau. On laisse cuire encore quelques minutes.

Une fois que les côtelettes sont cuites. On les place dans une feuille de papier aluminium bien fermée pendant 5 minutes environ. On sert tout de suite et on se régale !

DSC_0017-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

14 juillet 2016

..Tarte aux raisins et aux amandes (sans gluten)..

Ce n'est pas parce qu'on essaie de faire attention à ce que l'on mange que l'on ne doit pas se faire plaisir ! Et ça sera le cas avec cette tarte, croyez-moi. Elle est délicieuse et parfaitement adaptée à un régime alimentaire équilibrée. Une part remplace la portion de fruits et de céréales du repas. Non non non, je n'essaie pas de me convaincre pour me déculpabiliser... c'est la vérité ! Une gourmande vérité ! ^-^

Si je ne cuisine jamais les raisins frais, c'est un tort ! Par habitude, les raisins à la maison se mangent toujours comme ça, sans préparation. À la limite, quelques uns se glissent de temps en temps dans une salade, mais c'est tout. Heureusement, les habitudes en cuisine sont faites pour être bousculées. Et il y a quelques jours, après avoir placé quelques raisins sur une brochette de poulet parce que j'étais à court d'ananas, j'ai eu une révélation ! Une tarte ! Il me fallait tester une tarte avec ces petites billes blondes, fermes et sucrées... Le lendemain, je chippais 600 g de raisins blancs du panier de fruits ni vue ni connue et je me mettais à l'ouvrage. Et le verdict est sans appel : c'est délicieux ! Maintenant, il me vient 1000 et une idée pour m'amuser avec ces jolies grappes... Un nouveau monde s'ouvre à moi j'vous dis !

DSC_0010-2 

Pour 6 personnes (moule rectangulaire de 35 cm * 12 cm) :

Pour la pâte brisée sans gluten et sans lactose :

  • farine de riz : 100 g
  • farine de tapioca : 80 g
  • farine de teff : 35 g
  • farine de riz gluant : 40 g
  • gomme de guar : 1 cuillère à café
  • sel : 1 grosse pincée
  • oeuf : 1
  • huile de pépins de raisin : 2 cuillères à soupe
  • eau très froide : 100 g

Pour la garniture :

  • raisins blancs sans pépin : 600 g
  • sucre roux : 1 cuillère à soupe
  • poudre d'amandes : 2 cuillères à soupe
  • amandes effilées : 2 cuillères à soupe
  • un peu de beurre
  • vin blanc sucré : 3 cuillères à soupe

1- Préparation de la pâte brisée :

On mélange ensemble les farines, le sel et la gomme. 

On creuse un puits dans lequel on verse l'huile et l'oeuf. On mélange rapidement su bout des doigts. Puis on ajoute l'eau progressivement car il se peut que vous ayez besoin de moins d'eau que prévu. On travaille la pâte au fur et à mesure jusqu'à obtenir une boule de pâte non collante qui tienne bien.

On place la pâte au frais pour 30 minutes en la filmant au contact.

2- Préparation de la tarte :

Une fois le temps de repos de la pâte écoulée, on préchauffe le four à 190°C.

Dans un récipient, on place les grains de raisin que l'on lave soigneusement. Puis on les sèche à l'aide d'un chiffon propre. 

On récupère la pâte. On l'applatit au rouleau et on recouvre le plat avec. On saupoudre avec la poudre d'amandes et on dépose les raisins dessus. On saupoudre avec le sucre, on dépose dessus les amandes effilées. Puis on place quelques petits morceaux de beurre sur le tout. On verse enfin le vin blanc sur l'ensemble.

On place au four pour environ 45 minutes, jusqu'à ce que la pâte soit joliment dorée et les raisins tendres. Une fois cuite, on la place sur une grille pour qu'elle refroisse bien. Reste plus qu'à déguster !

Cette pâte est un peu dure (c'est classiquement le problème avec les pâtes sans gluten et sans beurre), mais pas désagréable du tout à manger. Même Mr Pomme a aimé. Elle ressemble à un biscuit sec. Je pense toutefois que je préfère cette recette, mais elle comporte beaucoup plus de matière grasse ! ^-^

DSC_0029-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 juillet 2016

..Crumble aux abricots et basilic (sans gluten et sans lactose)..

Nous avions quelques abricots qui commencaient à faire un peu la tête dans le panier de fruits... pas question de laisser périr ces petites gourmandises, considérant que la nature ne nous les offre que quelques semaines dans l'année ! J'avais en tête d'en faire une glace, mais il y avait encore du sorbet au melon, du sorbet à l'ananas et de la glace à la pistache (et oui, des recettes à venir ! ^-^). Une prochaine fois... Je me suis donc décidée pour un crumble. Le résultat est très satisfaisant. Le crumble est doux et croquant, pas trop gras mais surtout pas sec du tout. Cela reste très acidulé parce que c'est comme ça que je l'aime, mais n'hésitez pas à ajouter du sucre ou du miel aux abricots si vous craignez un peu l'acidité des abricots cuits.

L'association abricot/basilic est une tuerie. C'était ma première tentative et je suis vraiment heureuse de la découverte ! Faut dire que le basilic est vraiment un bon petit soldat en cuisine. Très docile, il se prête à mille et un mariages sucrés !

DSC_0403-2

Pour 4 crumbles individuels :

  • abricots bien mûrs : 8 à 10 (ou 400 g sans les noyaux)
  • vin blanc moelleux : 4 cuillères à café
  • feuilles de basilic : 2

Pour la pâte à crumble sans gluten et sans lactose :

  • farine sans gluten (recette du mix que j'utilise ici) : 30 g
  • farine de sarrasin : 15 g
  • poudre d'amande : 30 g
  • sucre roux : 15 g
  • miel : 15 g
  • purée d'amande : 15 g
  • huile d'olive : 15 g
  • feuilles de basilic : 2
  • noix de grenoble : 20 g

On s'occupe d'abord des fruits. On coupe les abricots en morceaux. On les place dans un un récipient avec le vin blanc et le basilic finement ciselé. On mélange bien et on réserve au frais.

On préchauffe ensuite le four à 180°C.

Puis on prépare la pâte à crumble. Pour cela, on mélange dans un grand saladier l'ensemble des ingrédients secs. On ajoute la purée d'amande, le miel et l'huile d'olive, puis le basilic finement ciselé et les noix hachées, et on mélange avec les doigts pour amalgamer grossièrement la préparation.

On dépose les fruits dans quatre plats pouvant supporter la cuisson au four. On recouvre avec le crumble. Puis, on place au four pour 25 minutes environ ou jusqu'à ce que le crumble colore.

On laisse refroidir et on déguste tiède. Ces crumbles peuvent également se manger froid, mais éviter de les servir directement à la sortie du four, ils sont quand même meilleurs s'ils ont un peu de temps pour revenir à température.

DSC_0433-2

Maintenant, à vous de jouer !


04 juillet 2016

..Financiers aux cerises noires, sans gluten et sans lactose..

Chaque tournée de glace est l'occasion de tester de nouvelles recettes pour liquider les blancs d'oeuf non utilisés dans la crème anglaise... Quel supplice ! Cette fois, je me suis tournée vers cette nouvelle recette de financiers de Clothide Dusoulier, repérée chez Mes brouillons de cuisine... sans lactose, et que j'ai "adapté" sans gluten.

Alors peut-on continuer à les appeler "financiers"... C'est souvent la question que je me pose depuis que je cuisine "sans". Des financiers sans ce bon petit beurre noisette qui les caractérisent peuvent-ils continuer à se nommer "financiers". Les puristes diront probablement "non... quel scandale !", les intolérants qui ne veulent pas tirer un trait sur leur péché de gourmandise accorderont avec moins de scrupules le titre de financier à ces petites choses aux amandes ultra moelleuses et bien gourmandes ! Autant vous dire qu'ayant été totalement conquise par cette recette, je fais partie de la seconde catégorie ! ^-^ Comme je suis vraiment vraiment très gourmande... j'ai ajouté un peu de rhum et j'ai agrémenté chaque financier d'une belle cerise entière... yummy je vous dis !

DSC_0225-2

Pour 15 financiers :

  • amandes en poudre : 65 g
  • sucre : 50 g
  • fécule de maïs : 15 g
  • sel : 1 pincée
  • purée d'amandes : 25g
  • huile d'olive : 20 g
  • blancs d'oeuf : 2
  • cerises noires : 15
  • rhum : 1 cuillère à café

On commence par préchauffer le four à 180°C. 

On mélange bien ensemble les amandes en poudre, le sucre, la fécule et le sel. 

Dans un saladier, on travaille ensemble rapidement la purée d'amandes et l'huile pour bien assouplir la purée d'amandes qui peut être parfois un peu dure. On incorpore le tout au mélange précédent. Puis on ajoute les blancs d'oeuf et le rhum.

On dépose la préparation dans des petits moules préalablement beurrés ou en silicone. On enfonce dans chaque empreinte une cerise entière. 

On place au four pour 15 à 18 minutes environ. On stoppe la cuisson quand les financiers sont dorés.

Verdict : des bouchées moelleuses et fondantes. L'association amande/cerise/rhum fonctionne parfaitement. C'est un classique avec lequel on prend peu de risque. L'huile d'olive ne se sent pas, mais renforce le parfum de l'amande... bref, un futur classique à la maison ! 

DSC_0257-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Mes brouillons de cuisine 

Posté par Pour ta pomme à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

08 juin 2016

..Amaretti aux écorces d'orange confite et chocolat (selon la recette de J. Andrieu et P. Hermé) (sans gluten)..

Cette recette de Julie Andrieu et Pierre Hermé était sur ma to-do list depuis un moment déjà, mais je n’avais pas encore trouvé l’occasion de la faire (faut dire que c’est difficile de trouver le temps de réaliser tout ce qui est sur ma to-do list qui finalement n’a rien d’une to-do list… c’est une véritable encyclopédie tellement elle est longue… longue… longue… Quand j’ouvre le fichier avec tous les liens… j’ai un peu l’impression d’être dans un de ces films où l’on s’apprête à signer un contrat avec le diable. Vous savez quand celui-ci arrive avec le fameux contrat pour vous le lire, et que ce contrat est un parchemin qu’il déroule pour vous endormir tant il est long long long…). Là, c’est fait ! Une ligne de moins sur ma liste (bon, je vous dis que ce même jour, j’ai ajouté 5 nouvelles recettes à tester… ^-^)… et après on me demande pourquoi je ne refais pas les mêmes recettes… mais une vie ne suffit déjà pas pour tester tout ce qui me fait envie !

J’ai suivi la recette presque à la lettre… en même temps, je me suis dit qu’on pouvait quand même faire confiance à Pierre Hermé… ^-^ J’ai juste ajouté un peu de gourmandise avec des écorces d’orange confite (j’adore l’association avec l’amande) et un peu de chocolat… juste un peu… parce qu’on dirait pas comme ça mais c’est toujours période de disette gourmande (oui, c’est le nom de mon régime ! ^-^) à la maison !

DSC_0047-4

Pour 24 amaretti :

  • sucre : 180 g
  • poudre d’amandes : 200 g
  • blancs d’œuf : 2
  • amaretto : 2 cuillères à café
  • écorces d’orange confite : 40 g
  • chocolat noir à 70% : 100 g

On commence par placer dans le mixeur le sucre et la poudre d’amande. On mixe bien et on ajoute ensuite les blancs d’œuf et l’amaretto. On mixe à nouveau pour obtenir une pâte d’amande assez collante. On incorpore ensuite à la spatule les écorces d’orange hachées finement.

On place le tout au frais pour 2 heures.

Une fois le temps de repos passé, on préchauffe le four à 180°C.

À l’aide d’une cuillère, on prélève de la pâte. On façonne ensuite des boulettes avec le plat de la main (plus pratique à réaliser si on humidifie légèrement les mains). On dépose sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé. On espace car les amaretti s’étalent un peu pendant la cuisson. Puis on enfourne pour 15 min.

Après cuisson, on laisse refroidir les biscuits sur une grille. Quand ils sont froids, on fait fondre le chocolat, et on trempe la moitié des biscuits dedans. On les dépose sur une feuille de rhodoïd le temps que le chocolat cristallise. Ensuite on les place dans une boîte métallique pour les conserver (l’idéal pour qu’ils ne ramollissent pas comme ils le feraient dans une boîte en plastique).

DSC_0066-4

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Confidences sucrées de Julie Andrieu et Pierre Hermé

08 mars 2016

..Tarte rustique aux poires et aux amandes..

On continue avec les tartes et aujourd'hui, on fait dans la simplicité et l'efficacité. Difficile de ne pas faire plaisir à tout le monde avec cette tarte tout en douceur, un peu rustique, et sans chichi ! Je n'ai pas beaucoup de temps pour cuisiner en ce moment, alors j'essaie de me simplifier un peu la vie avec des recettes qui ne me demandent pas trop de prépartion mais me permettent quand même de passer un peu de temps derrière les fourneaux (au risque d'éprouver de grosses crises de manque !). Ce qui est sûr c'est que Mr Pomme est ravi parce que les recettes les plus simples, façon grand-mère sont de loin ses préférées ! Qu'il en profite alors ! ^-^

DSC_0457-2

Pour 6 personnes :

Pour la pâte brisée :

  • beurre : 80 g
  • farine : 100 g
  • farine de petit épeautre : 60 g
  • sucre : 20 g
  • sel : 1 pincée
  • eau très froide : 2 cuillères à soupe

Pour la garniture :

  • poires (plutôt fermes) : 5
  • poudre d'amandes : 2 cuillères à soupe
  • sucre roux : 1 cuillère à soupe
  • farine : 1 cuillère à soupe
  • 1 jaune d'oeuf
  • quelques amandes effilées

1- Préparation de la pâte brisée :

On place dans un récipient la farine, le sucre et le sel et on mélange bien. Puis on ajoute le beurre froid coupé en morceaux et on "sable" avec les doigts. Quand le beurre est entièrement incorporé, on ajoute l'eau. On mélange avec les doigts jusqu'à ce que la pâte se forme, mais sans trop insister non plus.

On abaisse la pâte sur une feuille de papier sulfurisé de manière à faire un cercle. On place au frais pour une heure.

2- Préparation de la tarte :

Une fois le temps de repos de la pâte écoulée, on préchauffe le four à 190°C.

On pèle les poires et on les évide. On les découpe en tranches assez fines.

Dans un récipient, on dépose les tranches de poires. On verse dessus le sucre roux et la farine. On mélange bien pour enrober les tranches de poires.

On récupère la pâte. On saupoudre avec la poudre d'amandes et on dépose les poires dessus, puis on rabat les bord.

On dore la pâte avec le jaune, on dépose dessus quelques amandes effilées.

On place au four pour une heure environ, jusqu'à ce que la pâte soit joliment dorée et les poires tendres. Une fois cuite, on la place sur une grille pour qu'elle refroisse bien. Reste plus qu'à déguster !

DSC_0436-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 15:54 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 février 2016

..Brownies chocolat et avocat (sans gluten et sans lactose)..

Voilà une recette qui date un peu et que je me suis enfin décidée à partager avec vous parce qu'elle est surprenante et vraiment délicieuse. Et oui on peut bien se la jouer gourmande tout en cuisinant sainement. Cette recette, c'est encore chez The Iron You que je suis allée la pêcher... Faut dire que la liste des recettes qui me tentent dans cette cuisine est longue comme trois bras... Gourmandise... quand tu nous tiens... ^-^ L'avocat se sent très légèrement, mais comme il se marie à merveille avec le chocolat, je ne trouve pas que ce soit un problème. Et puis, c'est subtile. La texture est parfaite, vraiment moisty comme j'aime. À refaire !

DSC_0817-2

 Pour un moule 14 cm x 14 cm :

  • avocat bien mûr : 1
  • chocolat 70% : 110 g
  • huile de coco : 1.5 cuillère à soupe
  • sucre : 100 g
  • oeuf : 1
  • poudre d'amandes : 35 g
  • cacao en poudre non sucré : 20 g
  • poudre à lever : 0.25 cuillère à café
  • sel : 1 pincée
  • extrait de vanille : 1 cuillère à café

On commence par préchauffer le four à 175°C.

On fait fondre le chocolat avec l'huile de coco au micro-ondes. On procède par séries de 30 secondes, on mélange bien entre chaque passage au micro-ondes et on arrête quand le chocolat est bien lisse.

On écrase (avec le mixeur-plongeant, c'est l'idéal) l'avocat jusqu'à obtenir une purée très lisse. On incorpore le chocolat et on mélange bien. On ajoute le sucre, puis l'oeuf et la vanille. 

On ajoute enfin le cacao, la poudre d'amandes, la poudre à lever et le sel. On mélange bien. 

On place la préparation dans le plat (beurré ou recouvert d'une feuille de papier sulfurisé). On lisse bien.

On fait cuire 25 minutes. 

On laisse bien refroidir avant de démouler. On découpe en 9 carrés le brownies et on se régale en se félicitant sans même culpabiliser ! 

DSC_0806-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : The Iron You

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

08 janvier 2016

..Bûche aux agrumes, chocolat blanc et confit de pécan..

Pour le nouvel an, en dehors des petits choux au caramel et au lemon curd, j'ai réalisé une bûche aux agrumes que je suis assez contente de vous proposer. Le rendu final est moins élégant que ce que j'avais en tête, mais ça restait joli, et surtout c'était délicieux ! Très léger, parfait pour finir un bon repas. Au départ, je voulais absolument réaliser la bûche de Ladurée présentée dans le dernier numéro de Fou de Pâtisserie (le 14)... Blanc comme neige... j'avais eu un coup de foudre pour ces petites meringues avec leur crème à la mandarine. Mais je voulais pouvoir réaliser le plus gros de la préparation à l'avance, donc j'ai choisi de réaliser une bûche plus classique en mixant la recette de Ladurée et la recette de bûche au yuzu de Sylvie. Franchement... mariage réussi. J'ai adoré l'association des pécans et des agrumes. Et le confit de pécan de la recette de Ladurée... une découverte que je garde en tête sans aucun doute ! Si j'ai l'occasion, je referais cette bûche parce que j'ai beaucoup aimé. Cela me permettra également de retravailler l'esthétique... ^-^

C'est un peu long comme préparation, mais vraiment très simple. La bûche est composée de : 1) une mousse aux agrumes (citrons jaunes et verts, pamplemousse), 2) un biscuit trocadéro aux pécans, 3) un sirop de clémentine/gingembre, 4) un confit de pécan, 5) une ganache montée vanille et écorces d'orange confites, 6) des meringues croquantes et 7) une gelée de citron. Si on s'organise comme il faut, ça se réalise super bien ! Vous me suivez pour la recette ?

DSC_0022-2

Pour le biscuit trocadéro aux pécans :

  • beurre : 40 g
  • jaunes d'oeuf : 25 g
  • blancs d'oeuf : 65 g
  • cassonade : 40 g
  • sucre semoule : 15 g
  • gousse de vanille : 1/2
  • poudre d'amandes : 55 g
  • sel : 1 pincée
  • crème liquide entière : 12 g
  • fécule de maïs : 20 g
  • poudre à lever : 2 g
  • noix de pécan hachées : 25 g
  • chocolat blanc pour chablonner

Pour le confit de noix de pécan :

  • noix de pécan : 45 g
  • sucre : 30 g
  • sel : 2 pincées
  • crème liquide entière : 45 g
  • gélatine : 1 feuille
  • zeste de mandarine non traitée : 2 pincées

Pour le sirop clémentine et gingembre :

  • jus de clémentine : 50 g
  • sucre semoule : 40 g
  • gingembre frais : 4 tranches

Pour la mousse aux agrumes (recette du blog Amuses bouche) :

  • oeufs : 2
  • jus de citron vert : 50 g
  • jus de pamplemousse : 50 g
  • jus de citron : 20 g
  • sucre : 80 g 
  • zeste de citron non traité : 2 cuillères à café
  • gélatine : 4 feuilles
  • mascarpone : 100 g
  • crème liquide entière : 260 g

Gele de citron :

  • eau : 75 g
  • jus de citron : 25 g
  • sucre semoule : 30 g
  • gélatine : 3 feuilles

Meringue :

  • blancs d'oeuf : 75 g
  • sucre : 100 g
  • poudre de tartre : 1 pincée

Ganache montée chocolat blanc et orange confit :

  • chocolat blanc : 80 g
  • crème liquide entière : 135 g + 55 g
  • écorces d'orange confites hachées très finement : 1 cuillère à café
  • triple sec : 1 cuillère à café

1- Préparation du biscuit trocadéro (J-1) :

On préchauffe le four à 180°C.

On commence par faire fondre doucement le beurre. Puis, on le réserve.

On bat ensemble les sucres et les oeufs jusqu'à ce que le mélange mousse et double de volume. On ajoute les graines de la gousse de vanille, puis la poudre d'amandes. On mélange bien. On incorpore enfin le sel et la crème. On mélange à nouveau. On finit en ajoutant la poudre à lever et la fécule tamisées ensemble, et les pécans hachées.

On verse la préparation dans un moule carré de 20 cm par 20 cm.

On fait cuire pendant 15 minutes.

On laisse refroidir le biscuit sur une grille. Puis quand il est froid, on coupe le biscuit en deux et on chablonne une face avec du chocolat blanc fondu. 

On réserve le biscuit.

2- Péparation du confit de pécans (J-1) :

On commence par faire torréfier les noix de pécan à sec dans une poêle ou un four. Quand elles sont dorées, on réserve.

Pendant ce temps, dans une casserole, on fait chauffer le sucre à feu doux pour obtenir un caramel à sec. Quand il a une jolie couleur caramel, on ajoute les noix de pécan et le sel. On mélange bien pour enrober les noix de pécan.

On débarrasse sur une feuille de papier sulfurisé et on laisse refroidir totalement.

Quand c'est froid, on mixe pour obtenir une pâte liquide. À cette étape, on a un délicieux praliné de noix de pécan.

On place alors la gélatine dans un bol d'eau froide.

On met la crème à bouillir avec le zeste de mandarine. On laisse ensuite infuser pendant 10 minutes à couvert hors du feu. On passe la crème pour la débarrasser des zestes de mandarine et on l'incorpore au praliné pour obtenir un délicieux confit.

On place le tout dans un moule rectangulaire de 16 cm par 5 cm environ pour en faire un insert dans la mousse. On place au congélateur.

3- Préparation du sirop (J-2) :

Pour le sirop, rien de plus simple. On place tous les ingrédients dans une petite casserole. On met le tout à chauffer. Quand ça bout, on arrête le feu. On couvre et on laisse infuser.

4- Préparation de la mousse aux agrumes (J-2) :

On commence par placer la gélatine dans un bol d'eau froide pour la ramollir.

On bat ensemble les oeufs, les jus, le sucre et le zeste de citron dans un bol. On laisse infuser quelques minutes.

Pendant ce temps, on prépare un bain-marie dans une casserole. Quand l'eau est chaude, on place le bol sur la casserole et on fait chauffer la préparation sans cesser de remuer jusqu'à ce qu'elle épaississe. 

Hors du bain-marie, on incorpore la gélatine bien essorée. On remue pour qu'elle fonde totalement. On réserve.

Quand la préparation est tiède, on ajoute le mascarpone et on fouette l'ensemble. 

On monte ensuite la crème en une chantilly assez ferme. On l'incorpore délicatement au mélange.

4- Montage, phase 1 (J-2) :

On chemise un moule à cake de 20 cm par 8 cm avec du papier sulfurisé. On verse un tiers de la mousse dans le moule. On dépose le confit en l'enfonçant un peu dans la mousse. On imbibe de sirop la face non chablonnée de la première moitié de biscuit. On le place sur le confit, la face imbibée collée au confit.

On recouvre avec le restant de mousse. On imbibe la face non chablonnée de sirop de la seconde moitié de biscuit. On dépose dans la mousse, face chablonnée vers le haut. On enfonce un peu. On protège avec du papier film et on place au congélateur.

5- Préparation de la gelée de citron (J-1) :

On place dans un bol d'eau froide la gélatine pour la ramollir.

On place dans une casserole l'eau, le jus de citron et le sucre. On fait chauffer jusqu'à ébullition. On mélange bien pour que le sucre soit totalement dissout. On incorpore la gélatine essorée. On mélange. On verse dans un petit moule de 10 cm par 10 cm, recouvert avec du film plastique résistant à la chaleur. On laisse refroidir à température ambiante puis on place au frais.

6- Préparation des meringues (J-1, le soir de préférence) :

On place les oeufs à température ambiante au moins une heure avec de commencer la préparation.

On monte les oeufs en neige avec la crème de tartre. Quand ils moussent bien, on ajoute le premier tiers de sucre. On ajoute les deux tiers suivants progressivement, jusqu'à obtenir une meringue bien lisse en brillante.

On préchauffe le four à 90°C.

On transfert dans une poche à douille munie d'une petite douille lisse.

Sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé, on poche des bâtonnets de meringue de 6 cm de long environ.

On fait cuire pendant 2 heures. Puis on laisse les meringues dans le four éteint pour la nuit.

Le lendemain, on récupère les meringues et on les place dans une boîte en fer bien hermétique pour éviter qu'elles ramollissent. 

7- Préparation de la ganache montée (J-1, le soir également de préférence) :

On fait fondre doucement le chocolat blanc au bain-marie.

On porte les 55 g de crème à ébullition avec les écorces d'orange confites.

Quand elle bout, on verse la crème en 3 fois sur le chocolat en mélangeant bien entre chaque incorporation pour obtenir le fameux noyau brillant. On mixe pour parfaire l'émulsion.

Puis on ajoute les 135 g de crème froide et le triple sec. On place dans un récipient hermétique et on réserve au frigo toute la nuit.

4- Montage, phase 2 (Jour J) :

On récupère la ganche au chocolat blanc que l'on fouette pour obtenir une crème bien onctueuse avec une belle tenue.

On réserve 1 tiers de la ganache et on transfère le reste dans une poche à douille munie d'une douille à Saint-Honoré. 

On récupère la bûche. On démoule et on pose sur une assiette.

On la recouvre avec le tiers de ganache réservée. On place tout autour les bâtonnets de meringue.

On garnit ensuite le dessus de la bûche avec la ganache placée dans la poche pour faire des petites vagues. On dépose dessus des cubes de gelée de citron et des morceaux de meringue.

On place au frais pour la laisser décongeler tranquillement.

Là, on peut être quand même assez fier d'être arrivé au bout de la lecture de cet article interminable. J'espère que la longueur de la recette ne vous décourage pas car c'est en réalité pas si compliqué. Moi en tous cas, j'ai pris beaucoup de plaisir à la réaliser ! Puis à la manger !

La photo de coupe a été réalisée rapido sur la table avec le téléphone de Mr Pomme... son seul mérite est donc juste de vous montrer à quoi ça ressemble dedans. C'est souvent utile pour comprendre la réalisation !

IMG_20160101_015704b

Maintenant, à vous de jouer !

Sources : Amuses bouche et Fou de pâtisserie n°14