08 janvier 2016

..Bûche aux agrumes, chocolat blanc et confit de pécan..

Pour le nouvel an, en dehors des petits choux au caramel et au lemon curd, j'ai réalisé une bûche aux agrumes que je suis assez contente de vous proposer. Le rendu final est moins élégant que ce que j'avais en tête, mais ça restait joli, et surtout c'était délicieux ! Très léger, parfait pour finir un bon repas. Au départ, je voulais absolument réaliser la bûche de Ladurée présentée dans le dernier numéro de Fou de Pâtisserie (le 14)... Blanc comme neige... j'avais eu un coup de foudre pour ces petites meringues avec leur crème à la mandarine. Mais je voulais pouvoir réaliser le plus gros de la préparation à l'avance, donc j'ai choisi de réaliser une bûche plus classique en mixant la recette de Ladurée et la recette de bûche au yuzu de Sylvie. Franchement... mariage réussi. J'ai adoré l'association des pécans et des agrumes. Et le confit de pécan de la recette de Ladurée... une découverte que je garde en tête sans aucun doute ! Si j'ai l'occasion, je referais cette bûche parce que j'ai beaucoup aimé. Cela me permettra également de retravailler l'esthétique... ^-^

C'est un peu long comme préparation, mais vraiment très simple. La bûche est composée de : 1) une mousse aux agrumes (citrons jaunes et verts, pamplemousse), 2) un biscuit trocadéro aux pécans, 3) un sirop de clémentine/gingembre, 4) un confit de pécan, 5) une ganache montée vanille et écorces d'orange confites, 6) des meringues croquantes et 7) une gelée de citron. Si on s'organise comme il faut, ça se réalise super bien ! Vous me suivez pour la recette ?

DSC_0022-2

Pour le biscuit trocadéro aux pécans :

  • beurre : 40 g
  • jaunes d'oeuf : 25 g
  • blancs d'oeuf : 65 g
  • cassonade : 40 g
  • sucre semoule : 15 g
  • gousse de vanille : 1/2
  • poudre d'amandes : 55 g
  • sel : 1 pincée
  • crème liquide entière : 12 g
  • fécule de maïs : 20 g
  • poudre à lever : 2 g
  • noix de pécan hachées : 25 g
  • chocolat blanc pour chablonner

Pour le confit de noix de pécan :

  • noix de pécan : 45 g
  • sucre : 30 g
  • sel : 2 pincées
  • crème liquide entière : 45 g
  • gélatine : 1 feuille
  • zeste de mandarine non traitée : 2 pincées

Pour le sirop clémentine et gingembre :

  • jus de clémentine : 50 g
  • sucre semoule : 40 g
  • gingembre frais : 4 tranches

Pour la mousse aux agrumes (recette du blog Amuses bouche) :

  • oeufs : 2
  • jus de citron vert : 50 g
  • jus de pamplemousse : 50 g
  • jus de citron : 20 g
  • sucre : 80 g 
  • zeste de citron non traité : 2 cuillères à café
  • gélatine : 4 feuilles
  • mascarpone : 100 g
  • crème liquide entière : 260 g

Gele de citron :

  • eau : 75 g
  • jus de citron : 25 g
  • sucre semoule : 30 g
  • gélatine : 3 feuilles

Meringue :

  • blancs d'oeuf : 75 g
  • sucre : 100 g
  • poudre de tartre : 1 pincée

Ganache montée chocolat blanc et orange confit :

  • chocolat blanc : 80 g
  • crème liquide entière : 135 g + 55 g
  • écorces d'orange confites hachées très finement : 1 cuillère à café
  • triple sec : 1 cuillère à café

1- Préparation du biscuit trocadéro (J-1) :

On préchauffe le four à 180°C.

On commence par faire fondre doucement le beurre. Puis, on le réserve.

On bat ensemble les sucres et les oeufs jusqu'à ce que le mélange mousse et double de volume. On ajoute les graines de la gousse de vanille, puis la poudre d'amandes. On mélange bien. On incorpore enfin le sel et la crème. On mélange à nouveau. On finit en ajoutant la poudre à lever et la fécule tamisées ensemble, et les pécans hachées.

On verse la préparation dans un moule carré de 20 cm par 20 cm.

On fait cuire pendant 15 minutes.

On laisse refroidir le biscuit sur une grille. Puis quand il est froid, on coupe le biscuit en deux et on chablonne une face avec du chocolat blanc fondu. 

On réserve le biscuit.

2- Péparation du confit de pécans (J-1) :

On commence par faire torréfier les noix de pécan à sec dans une poêle ou un four. Quand elles sont dorées, on réserve.

Pendant ce temps, dans une casserole, on fait chauffer le sucre à feu doux pour obtenir un caramel à sec. Quand il a une jolie couleur caramel, on ajoute les noix de pécan et le sel. On mélange bien pour enrober les noix de pécan.

On débarrasse sur une feuille de papier sulfurisé et on laisse refroidir totalement.

Quand c'est froid, on mixe pour obtenir une pâte liquide. À cette étape, on a un délicieux praliné de noix de pécan.

On place alors la gélatine dans un bol d'eau froide.

On met la crème à bouillir avec le zeste de mandarine. On laisse ensuite infuser pendant 10 minutes à couvert hors du feu. On passe la crème pour la débarrasser des zestes de mandarine et on l'incorpore au praliné pour obtenir un délicieux confit.

On place le tout dans un moule rectangulaire de 16 cm par 5 cm environ pour en faire un insert dans la mousse. On place au congélateur.

3- Préparation du sirop (J-2) :

Pour le sirop, rien de plus simple. On place tous les ingrédients dans une petite casserole. On met le tout à chauffer. Quand ça bout, on arrête le feu. On couvre et on laisse infuser.

4- Préparation de la mousse aux agrumes (J-2) :

On commence par placer la gélatine dans un bol d'eau froide pour la ramollir.

On bat ensemble les oeufs, les jus, le sucre et le zeste de citron dans un bol. On laisse infuser quelques minutes.

Pendant ce temps, on prépare un bain-marie dans une casserole. Quand l'eau est chaude, on place le bol sur la casserole et on fait chauffer la préparation sans cesser de remuer jusqu'à ce qu'elle épaississe. 

Hors du bain-marie, on incorpore la gélatine bien essorée. On remue pour qu'elle fonde totalement. On réserve.

Quand la préparation est tiède, on ajoute le mascarpone et on fouette l'ensemble. 

On monte ensuite la crème en une chantilly assez ferme. On l'incorpore délicatement au mélange.

4- Montage, phase 1 (J-2) :

On chemise un moule à cake de 20 cm par 8 cm avec du papier sulfurisé. On verse un tiers de la mousse dans le moule. On dépose le confit en l'enfonçant un peu dans la mousse. On imbibe de sirop la face non chablonnée de la première moitié de biscuit. On le place sur le confit, la face imbibée collée au confit.

On recouvre avec le restant de mousse. On imbibe la face non chablonnée de sirop de la seconde moitié de biscuit. On dépose dans la mousse, face chablonnée vers le haut. On enfonce un peu. On protège avec du papier film et on place au congélateur.

5- Préparation de la gelée de citron (J-1) :

On place dans un bol d'eau froide la gélatine pour la ramollir.

On place dans une casserole l'eau, le jus de citron et le sucre. On fait chauffer jusqu'à ébullition. On mélange bien pour que le sucre soit totalement dissout. On incorpore la gélatine essorée. On mélange. On verse dans un petit moule de 10 cm par 10 cm, recouvert avec du film plastique résistant à la chaleur. On laisse refroidir à température ambiante puis on place au frais.

6- Préparation des meringues (J-1, le soir de préférence) :

On place les oeufs à température ambiante au moins une heure avec de commencer la préparation.

On monte les oeufs en neige avec la crème de tartre. Quand ils moussent bien, on ajoute le premier tiers de sucre. On ajoute les deux tiers suivants progressivement, jusqu'à obtenir une meringue bien lisse en brillante.

On préchauffe le four à 90°C.

On transfert dans une poche à douille munie d'une petite douille lisse.

Sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé, on poche des bâtonnets de meringue de 6 cm de long environ.

On fait cuire pendant 2 heures. Puis on laisse les meringues dans le four éteint pour la nuit.

Le lendemain, on récupère les meringues et on les place dans une boîte en fer bien hermétique pour éviter qu'elles ramollissent. 

7- Préparation de la ganache montée (J-1, le soir également de préférence) :

On fait fondre doucement le chocolat blanc au bain-marie.

On porte les 55 g de crème à ébullition avec les écorces d'orange confites.

Quand elle bout, on verse la crème en 3 fois sur le chocolat en mélangeant bien entre chaque incorporation pour obtenir le fameux noyau brillant. On mixe pour parfaire l'émulsion.

Puis on ajoute les 135 g de crème froide et le triple sec. On place dans un récipient hermétique et on réserve au frigo toute la nuit.

4- Montage, phase 2 (Jour J) :

On récupère la ganche au chocolat blanc que l'on fouette pour obtenir une crème bien onctueuse avec une belle tenue.

On réserve 1 tiers de la ganache et on transfère le reste dans une poche à douille munie d'une douille à Saint-Honoré. 

On récupère la bûche. On démoule et on pose sur une assiette.

On la recouvre avec le tiers de ganache réservée. On place tout autour les bâtonnets de meringue.

On garnit ensuite le dessus de la bûche avec la ganache placée dans la poche pour faire des petites vagues. On dépose dessus des cubes de gelée de citron et des morceaux de meringue.

On place au frais pour la laisser décongeler tranquillement.

Là, on peut être quand même assez fier d'être arrivé au bout de la lecture de cet article interminable. J'espère que la longueur de la recette ne vous décourage pas car c'est en réalité pas si compliqué. Moi en tous cas, j'ai pris beaucoup de plaisir à la réaliser ! Puis à la manger !

La photo de coupe a été réalisée rapido sur la table avec le téléphone de Mr Pomme... son seul mérite est donc juste de vous montrer à quoi ça ressemble dedans. C'est souvent utile pour comprendre la réalisation !

IMG_20160101_015704b

Maintenant, à vous de jouer !

Sources : Amuses bouche et Fou de pâtisserie n°14


22 avril 2015

..Brownies aux fruits secs et sans gluten..

On pourrait presque penser que le printemps pointe enfin le bout de son nez à Montréal... Après un hiver de 6 mois... Il était temps ! Les dernières semaines étaient particulièrement longues, donc pour tenir le coup, il fallait trouver quelques remontants à la hauteur d'un moral dans les bottes de neige... ^-^ Pour cela, y'a souvent qu'une seule bonne solution : du chocolat. Et comme cela faisait une éternité que je n'avais pas fait de brownies, c'était l'occasion rêvée. Vous remarquez que je cherche vraiment la moindre excuses pour justifier ma gourmandise... Tant pis, j'assume !

DSC_1145b

Pour 16 morceaux : 

  • chocolat noir à 66% : 120 gr
  • chocolat au lait : 80 gr + 50 gr
  • beurre : 60 g
  • beurre de coco : 60 gr
  • œufs : 4
  • sucre : 150 g
  • poudre d’amandes : 85 g
  • rhum vanillé : 1 cuillère à soupe
  • pour les fruits secs : raisins secs, noix de pécan concassées, amandes effilées, pépites de chocolat à 70%

On préchauffe le four à 180°C.

On fait fondre les 120 g de chocolat noir, les 80 g de chocolat au lait, avec le beurre et le beurre de coco doucement au bain-marie. On mélange bien  pour obtenir une préparation lisse et homogène. On réserve.

On place dans un récipient les œufs avec le sucre et on bat au fouet pendant 6-8 minutes environ jusqu’à ce que le mélange blanchisse et mousse. Il doit tripler de volume.

On ajoute au mélange le chocolat, puis le rhum vanillé.

À la spatule, on incorpore délicatement la poudre d’amandes et le reste de pépites de chocolat au lait.

On verse le tout dans un plat rectangulaire de 20 cm par 20 cm, chemisé avec du papier sulfurisé.

On dépose sur la pâte les fruits secs.

On cuit le tout 30 minutes. On laisse refroidir complétement avec de le découper en morceaux. Le mieux est de le préparer la veille pour le lendemain. Comme souvent avec les brownies, c’est meilleur quand on fait preuve de patience !

Cette nouvelle version est un délice. Il est dense et cheewy comme je les aime. Et l’association avec les fruits secs est vraiment top !

DSC_1170b

Maintenant, à vous de jouer !

14 avril 2015

..Breakfast cake..

Je fais ce gâteau depuis une éternité, mais je ne l'avais pas encore posté. Comme quoi, l'habitude nous fait parfois oublier ce qui est bon. En tous cas, c'est LE gâteau du pti déj' de Mr Pomme. Selon ce qu'il y a dans le frigo, il est customisé différemment, mais la base reste la même, proche du gâteau au yaourt d'ailleurs. Cette semaine, il était marbré avec de la confiture de myrtilles sauvages et quelques amandes effilées... Je l'ai trouvé si joli en le sortant du four que je me suis dit qu'il fallait que je le mette à l'honneur un de ces jours... alors voilà ! C'est fait ! 

DSC_0619b

Pour 6-8 personnes :

  • farine : 360 g
  • levure : 1 cuillère à soupe
  • sucre : 100 g
  • oeufs : 4
  • yaourt : 375 g
  • huile de pépin de raisin : 100 g
  • confiture de myrtilles sauvages : 3 cuillères à soupe
  • amandes effilées 

On préchauffe le four à 180°C.

On commence par mélanger ensemble la farine, la levure et le sucre dans un grand récipient. On creuse un puits dans lequel on casse les oeufs. On ajoute le yaourt et l'huile et on mélange bien jusqu'à obtenir un appareil bien lisse.

On verse dans un moule à manquer beurré. On dépose la confiture à plusieurs endroits sur la pâte, et on la mélange rapidement dans la pâte pour marbrer avec le dos d'une cuillère. On dépose sur le tout les amandes effilées.

On place au four pour 40 minutes.

Une fois bien doré, on le sort du four, on démoule pour le laisser refroidir tranquillement sur une grille. Il se congèle parfaitement en parts. Pour le petit déj', il suffit de sortir chaque part à mesure et de les laisser décongeler tranquillement.

DSC_0691b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 avril 2015

..Fingers amande et chocolat (sans gluten)..

La semaine dernière, je vous présentais les petites crèmes au chocolat de Lenôtre. Cette recette me laissait avec un paquet de petits blancs d'oeuf. Certains sont partis au congélateur, attendant sachement leur heure. D'autres ont été recyclés immédiatement et transformés en délicieux fingers aux amandes et au chocolat. En fait, il s'agit simplement d'une base de dacquoise. Rien de plus simple, mais comme toujours, une recette ultra efficace ! ^-^

DSC_0569b

 Pour 20 fingers :

  • blancs d'oeuf : 125 g
  • poudre d'amandes : 120 g
  • sucre : 90 g
  • fécule de maïs : 18 g
  • cacao amer
  • chocolat noir : 200 g

On commence par préchauffer le four à 160°C.

On monte les blancs en neige. On ajoute le sucre en 3 fois pendant qu'on monte les blancs, jusqu'à obtenir une meringue brillante et ferme, au bec d'oiseau.

On verse en une fois la poudre d'amandes et la fécule. On mélange délicatement avec une maryse, puison transfère le mélange dans une poche avec une douille lisse.

On recouvre deux plaques de cuisson de papier sulfurisé. On forme 40 bâtons de 7-8 cm de long environ. On saupoudre avec le cacao.

On place au four pour 15 minutes environ. On laisse refroidir entièrement avant de décoller les biscuits.

On fait ensuite fondre le chocolat. On dépose le chocolat sur un des fingers et l'on dépose l'autre dessus.

On laisse le chocolat prendre complétement et on place dans une boîte en fer. Parfait avec le thé, une mousse au chocolat ou juste pour grignoter !

 DSC_0610b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 mars 2015

..Petits cakes légers à la pomme..

Je n'aime pas refaire les mêmes recettes plusieurs fois. Et ce, même quand une recette m'a beaucoup plu... C'est un peu étrange mais je pense que plusieurs personnes derrière leur écran comprendront ce que je veux dire. C'est ce qui arrive quand on blogue j'ai l'impression... Même si l'idée n'est pas de toujours faire quelque chose de nouveau pour nourrir mon espace virtuel, depuis que je blogue, j'ai tout le temps envie de nouveautés, c'est une sorte de frénésie. Si je dois cuisiner, je cherche toujours la nouveauté, à tester de nouvelles choses pour voir si elles fonctionnent, si c'est mieux que ce qui a déjà été goûté. J'ai développé une véritable curiosité culinaire. Et ce qu'il y a de bien, c'est qu'il n'est pas nécessaire de toujours se lancer dans des choses très compliquées pour assouvir cette curiosité, bien au contraire, la cuisine toute simple de tous les jours offre mille et une occasions de varier les plaisirs. Prenons le cas des cakes, il doit y avoir des dizaines de versions sur ce blog... pourtant, je suis encore loin d'en avoir fait le tour ! De fait, quand je vois que Carole en propose une version légère à base de pomme fraîche réduite en purée et avec un peu d'huile d'olive... ma curiosité est piquée ! Et ça pour le plus grand plaisir de mon goûteur qui n'a pas imaginé une seule seconde que le cake était sans beurre tellement il était moelleux ! Une réussite ! J'ai adaptée la version pour coller aux goûts de la maison... rhum/raisins évidemment ! 

DSC_0119b

Pour 6 petits cakes :

  • farine : 180 g
  • poudre d’amandes : 40 g
  • poudre à lever : 5 g
  • pomme golden : 1 grosse (soit environ 150-160 g de chair une fois épluchée et épépinée)
  • sucre roux : 100 g
  • huile d’olive : 40 g
  • œufs : 3
  • raisins secs : 75 g
  • rhum : 1 cuillère à soupe

On commence par préchauffer le four à 180°C.

Dans un grand saladier, on mélange la farine, la poudre à lever et la poudre d’amandes. On ajoute les raisins secs. On mélange.

On pèle et on épépine la pomme. Dans le bol d‘un robot mixeur, on place la pomme avec le sucre et on mixe jusqu’à obtenir une purée. On ajoute ensuite l’huile d’olive. On redonne un coup de mixeur pour bien mélanger. Puis on ajoute les œufs un par un en mixant entre chaque ajout. Enfin, on incorpore le rhum et on redonne un dernier coup de mixeur.

On incorpore enfin la purée dans le mélange sec à l’aide d’une fourchette comme pour des muffins, sans trop mélanger (il doit rester des gros grumeaux).

On verse dans des petits moules à cakes préalablement beurrés et on enfourne pour 22 minutes de cuisson environ. Les cakes doivent être bien dorés et la lame d’un couteau doit ressortir sèche.

On démoule et on laisse refroidir sur une grille.

Y’a plus qu’à !

DSC_0193b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Alter Gusto

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


23 février 2015

..Boulettes d'agneau au lait de coco..

Je sais que je radotte, mais j'adore les boulettes ! J'adore, j'adore les boulettes ! Si en plus elles sont à l'agneau, là je craque, et si en plus y'a du lait de coco... je fonds ! Cette fois, j'ai un peu innové dans le procédé. Je n'ai pas mis de mie de pain, mais de la purée d'amande... pourquoi pas... et j'ai utilisé aussi de la farine de pois chiches pour changer de la fécule de maïs. Enfin, j'ai utilisé du gigembre frais, ce qui arrive rarement. C'était délicieux ! Bref, vous comprendrez que cette recette a fait mon bonheur ces derniers jours, apportant un peu de soleil dans mon assiette à défaut d'en avoir dans le ciel (mon dieu, là aussi je radotte... en nous ne sommes qu'en février...). Si vous avez des envies de voyage comme moi, c'est le moment d'embarquer !

La recette est réalisée à la mijoteuse, mais c'est facile de la faire dans une cocotte également. C'est juste que j'aime tellement mon amie Joteuse, que je peux pas m'empêcher de la sortir à la moindre occasion ! ^^

DSC_0041b

 Pour 26 boulettes (de 45 g environ) :

Pour les boulettes :

  • agneau hâché : 1 kilo
  • piment en poudre : 2 cuillères à café
  • ail écrasé : 2 gousses
  • gingembre frais râpé : 2 cuillères à café
  • farine de pois chiches : 4 cuillères à soupe
  • purée d'amande : 2 cuillères à soupe
  • menthe fraîche hâchée : 1 cuillère à soupe
  • oeuf : 1
  • sel

Pour la sauce :

  • oignon : 1
  • lait de coco : 400 ml
  • tomates cerises en conserve : 400 g
  • curcuma : 1 cuillère à café
  • paprika : 1 cuillère à café
  • piments oiseau séchés : 4
  • sel

1- Préparation des boulettes :

On commence par placer tous les ingrédients pour les boulettes dans un grand récipient. Puis on mélange bien avec les doigts jusqu'à ce que l'ensemble soit totalement amalgamer. C'est pas très agréable, mais y'a pire, et si ça vous dérange vraiment, vous pouvez toujours utiliser des gants. 

Quand la préparation est bien mélangée, on forme des boulettes de la taille souhaitée.

Dans la mijoteuse bien chaude si vous pouvez l'utiliser pour sauter, ou bien dans une cocotte, on verse un peu d'huile, et on fait dorer l'oignon émincé. Pour le faire colorer, je rajoute toujours un peu de sucre, mais ça, c'est optionnel. Quand il est bien doré, on réserve. On dépose à la place les boulettes de viande pour qu'elles dorent. Quand elles sont dorées, on verse dessus les tomates, le lait de coco et tout l'assaisonnement de la sauce. On passe en mode "mijotage" et on laisse mijoter comme ça à couvert pendant 1 heure environ.

C'est aussi simple que ça !  A servir avec du chou-fleur, l'association est top. 

DSC_0064b

Maintenant, à vous de jouer !

21 février 2015

..Biscuits à la pâte d'amande et au limoncello..

Pour une réunion de travail avec les collègues de mon département, j'étais décidée à apporter quelques douceurs pour nous remonter un peu. Si vous voyiez le temps qu'il fait à Montréal, vous comprendrez que ça mérite une petite récompense d'avoir eu le courage de se lever aux aurores ! ^-^ J'avais repéré il y a quelques jours cette recette chez Edda. L'occasion était rêvée de passer du virtuel au réel. Et je pense que j'ai eu raison si j'en crois les commentaires divers reçus... Perso, je peux vous dire que j'ai adoré. Dans la recette originale, Ebba utilise de l'eau de fleur d'oranger. Je l'ai substituée par du limoncello, et l'association limoncello et amande... ben ça fonctionne très bien, croyez-moi !

DSC_0103b

Pour 36 biscuits :

  • poudre d'amandes : 200 g
  • sucre : 150 g
  • blancs d'œuf : 2
  • vanille en poudre : 0,5 cuillère à café
  • limoncello : 4 cuillères à soupe
  • amandes entières grillées à sec : 18

On commence par préchauffer le four à 160°C.

Dans un récipient, on mélange la poudre d'amandes avec la vanille et le sucre. Puis on incorpore les blancs d'œuf. On travaille bien le tout pour obtenir une pâte bien homogène. On ajoute le limoncello progressivement pour pouvoir vérifier la texture qui doit être très souple mais pas liquide.

On place la pâte dans une poche munie d’une douille fleur pour moi (de 1 cm environ). On dresse les biscuits sur deux plaques de pâtisserie recouverte de papier sulfurisé. On enfonce au centre une demi-amande.

On enfourne pour 15 min, jusqu’à ce que les biscuits commencent à bien colorer. A la sortie du four, un pose les biscuits sur une grille pour les laisser refroidir avant de les placer dans une boîte en fer.

Ils sont terribles : croquants à l'extérieur et molleux à l'intérieur, et le petit goût de limoncello ajoute un petit plus vraiment agréable. Ils se conservent en plus parfaitement dans une boîte en métal. Alors lancez-vous !

DSC_0062b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Un déjeuner de soleil

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

02 décembre 2014

..Roulé à la confiture de fraise et aux framboises..

C'est encore une recette sucrée que je vous propose, et encore un grand classique, qui va nous plonger dans le monde de l'enfance : le roulé à la confiture. C'est une recette tellement simple que je pense rarement à en faire et pourtant c'est l'un des desserts, petit déjeuners, goûters, tout ce que vous voulez... préférés de Mr Pomme. Et oui, il a un peu de mal à sortir de l'enfance... Surtout si la gourmandise est en jeu !! Bref, ce roulé était l'occasion rêvée pour liquider un pot de confiture à la fraise de l'été dernier... histoire de faire un peu de place sur les étagères pour les pots de marmelade à venir... parce que dans un monde idéal, une gourmandise en remplace toujours une autre...

DSC_0238b

Pour 6-8 personnes :

  • oeufs : 3
  • jaunes d'oeuf : 2
  • sucre : 60 g
  • farine : 60 g
  • confiture de fraises
  • framboises surgelées
  • amandes effilées

On préchauffe le four à 210°C.

On place dans un saladier un oeuf entier avec les jaunes et le sucre. On fouette jusqu'à ce que le mélange commence à blanchir.

On ajoute ensuite les deux autres oeufs entiers l'un après l'autre en mélangeant bien entre chaque ajout. On fouette environ 5 minutes jusqu'à obtenir un mélange mousseux.

On incorpore enfin la farine.

On recouvre une plaque de cuisson de papier sulfurisé. On verse la pâte sur la plaque en prenant soin de l'étaler de manière bien homogène. On place au four pour 8 minutes de cuisson environ.

A la sortie du four, on dépose sur la génoise sur un torchon humide et on roule la génoise avec le torchon pour lui donner sa future forme. On réserve jusqu'à ce qu'elle refroisse. 

On récupère la génoise, on la déroule. On la nappe ensuite la confiture de fraises. Personnellement, je ne l'ai pas imbibée de sirop avant parce que ma confiture était assez liquide. On parsème ensuite avec des brisures de framboise et des amandes effilées.

On enroule la génoise sur elle-même. Puis on l'enroule avec du papier film bien serré et on place au frais pour deux bonnes heures mimum. Y'a plus qu'à attendre l'heure du goûter maintenant !

DSC_0255b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 15:25 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 novembre 2014

..Croustillant aux pommes et au sarrasin sans gluten..

J'ai du mal à suivre un rythme régulier dans mes publications en ce moment... enfin, un rythme tout court serait déjà bien et au-delà juste un peu de temps et d'énergie pour publier. Mais comme pour chacune de mes drogues, le sevrage est impossible et je replonge toujours pour mon plus grand plaisir puisque je dois dire que j'aime ça quand même, partager avec vous mes trouvailles (et accessoirement me faire revivre virtuellement des souvenirs gourmands). Bon pour ma décharge, je n'ai pas passé beaucoup de temps en cuisine ces derniers mois, et ce préalable est plutôt indispensable pour avoir de quoi photographier et publier (quoique vu les fichiers qui s'entassent dans les tréfonds de mon disque dur, il semblerait que je puisse me passer de cuisiner pendant quelques mois avant que vous ne vous en aperceviez ici...)... mais je retrouve le chemin de ma cuisine alors me revoilà parmi vous, pleine de motivation et de promesse envers moi-même que je ne manquerai pas de bafouer dès la semaine prochaine ! ^-^ En attendant, voici une recette pile poil dans la saison et délicieuse !!! Vraiment délicieuse !!! Et je le dis d'autant plus facilement qu'elle n'est pas de moi. Samedi soir, nous avons fait un repas entre collègues et une amie avait préparer ce qui ressemble à un crumble mais n'est pas un. Comme il y a plusieurs glutinochiantes parmi nous, elle avait utilisé de la farine de sarrasin pour le croustillant. Terrible ! Le lendemain, je piquais sa recette, la modifiais un peu pour l'adapter à mon placard et tadam... la voilà ! Total réconfort !

Et vous l'aurez peut-être deviné grâce à mes magnifiques photos aux effets vintage, mais ça y est, à Montréal, il fait nuit à 17 heures (parfait pour prendre de belles photos aux couleurs éclatantes !)... Alors du réconfort, on va en avoir besoin pour affronter le froid de cet hiver qui s'annonce déjà !!!

DSC_0205-2b-2

Pour 6 à 8 personnes :

  • pommes biologiques coupées en cubes : 850 g (donc sans la peau et les trognons que l'on garde bien sûr pour faire de la gelée, mais ça, c'est une autre histoire)
  • raisins secs : 75 g
  • jus d'un citron
  • sucre : 15 g + 80 g
  • mélasse de grenade : 1 cuillère à soupe
  • fécule de maïs : 2 cuillères à soupe
  • farine de sarrasin : 50 g
  • beurre mou : 50 g
  • beurre d'amandes : 50 g
  • noix de pécan concassées : 50 g
  • noix de grenoble concassées : 50 g
  • amandes effilées : 1 poignée

On commence par peler, épépiner et couper les pommes en dès.

On préchauffe le four à 190°C.

Dans un saladier, on mélange les pommes, les raisins secs, la fécule de maïs, le jus de citron, les 15 g de sucre et la mélasse. Puis on transvase dans un plat allant au four.

Dans le même saladier (on s'économise un peu de vaisselle !), on verse le beurre et le beurre d'amande, les 80 g de sucre, la farine de sarrasin et les noix de pécan et de grenoble grossièrement concassées, et on mélange avec les doigts pour bien amalgamer tous les ingrédients ensemble. On dépose ensuite des morceaux de pâte sur les pommes, on recouvre avec les amandes effilées et on place au four pour 35 minutes, jusqu'à ce que les pommes soient légèrement compotées et le croustillant bien doré.

Ca se déguste chaud, tiède ou froid ! C'est tout bon !

DSC_0265-2b-2

Maintenant, à vous de jouer !

04 août 2014

..Clafoutis aux cerises jaunes (sans gluten et bluffant !)..

Rien de plus simple qu'un clafoutis. Et pourtant... Quand on a banni le gluten de son alimentation, même un clafoutis peut s'avèrer compliqué... Bon, pas autant qu'une brioche, mais quand même ! ^_^ Moi qui suis une grande fan de clafoutis, comme le démontre le nombre de versions testées sur ce blog, il n'était pas question que je renonce à ce dessert que j'aime tant. Pourtant, la simple substitution de la farine par de la farine sans gluten ne fonctionne pas toujours très bien, et même après différentes variantes, j'ai parfois eu du mal à obtenir la texture que j'aime : ferme mais tout en étant souple, proche du flan, mais avec un petit côté far... vous y êtes hein, vous me suivez... Enfin, ça c'était avant que je teste cette recette de Bernard, découverte grace à Ana de Mes brouillons de cuisine. Là, franchement, aucun défaut. C'est LE clafoutis 100% sans gluten qui ressemble à 200% aux clafoutis que j'aimais quand je glutenisais encore... Total in love ! Bon, la recette est un chouia modifiée pour la rendre un peu plus light, mais l'esprit est plus que là !

Alors ne vous y trompez pas, on dirait pas comme ça, mais c'est vraiment un clafoutis aux cerises. Cette année, nous sommes tombés sur des cerises jaunes supra délicieuses et on a fait presque toute la saison avec elle... et dans un clafoutis, elles restent bien fermes, top !

DSC_0373-2 (2)b

Pour 6-8 personnes :

  • cerises : 600 g
  • oeufs : 2
  • crème liquide : 100 g
  • lait entier : 200 g
  • sucre glace : 100 g
  • beurre fondu : 20 g
  • amandes en poudre : 50 g
  • fécule de maïs : 90 g
  • vanille

On commence par dénoyauter les cerises si on préfère le clafoutis comme ça... (C'est comme ça chez nous en tous cas. Je ne trouve pas la différence de goût assez prononcée pour risquer une de mes mollaires ! ^_^).

On préchauffe le four à 200°C.

On casse les oeufs dans un grand récipien. On ajoute le sucre glace, les amandes en poudre et la fécule de maïs et on mélange bien.

On incorpore ensuite doucement le lait et la crème sans cesser de remuer jusqu'à obtenir un appareil bien lisse en homogène. On ajoute enfin la vanille et le beurre fondu.

On dépose les cerises dans un plat allant au four et on verse dessus l'appareil à clafoutis.

Et on place au four pour 30 minutes.

On laisse bien refroidir avant de déguster... mais ça, c'est en théorie parce qu'en pratique, il est aussi délicieusement bon tiède !!

DSC_0412-2 (2)b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : La cuisine de Bernard

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,