18 juillet 2016

..Hummus à l'ail rôti et au basilic..

Je suis une grande fan de hummus et si j'avais pu penser que c'était si simple à faire et si rapide, je me serai lancée depuis longtemps, abandonnant les préparations du commerce (bien que certaines soient délicieuses et sans cochonnerie ajoutée). On a d'autant plus avantage à réaliser son hummus soi-même que l'on peut l'agrémenter à l'infini. Et je peux vous dire que quand on voit toutes les déclinaisons possibles sur pinterest, c'est comme si un nouveau monde venait de s'ouvrir à moi.

Pour cette première tentative, je suis restée assez basique, même si je l'ai agrémenté de basilic (ce qui n'est pas le cas de la recette classique). Il faut dire que mes deux pieds de basilic sont tellement généreux que j'ai attrappé la manie d'en mettre un peu partout ces derniers temps. Le mariage est parfait. Et maintenant que j'ai ma recette de base, tout un tas de versions sont à venir... croyez moi !

DSC_0040-2

Pour un gros bol :

  • pois chiches en conserve : 380 g (poids net égouttés)
  • tahini : 30 g
  • citron jaune : 1/2
  • huile d'olive : 4 cuillères à soupe + 1 cuillère pour la décoration
  • ail : 2 gousses d'ail rôties
  • basilic : 15ne de feuilles + 2 feuilles pour la décoration
  • cumin : 0.5 cuillère à café
  • paprika : 0.25 cuillère à café + un peu pour la décoration
  • poivre au goût 
  • sel au goût (si la conserve ne contient pas déjà du sel)
  • eau : 4 à 6 cuillères à soupe

On commence par rincer soigneusement les pois chiches que l'on dépose ensuite dans le bol du robot mixeur avec tous les ingrédients sauf l'eau. On mixe jusqu'à obtenir une purée bien lisse.

On ajoute alors 3 cuillères à soupe d'eau puis on mixe à nouveau. On verse le restant d'eau progressivement jusqu'à obtenir la texture qui convienne.

On verse la purée dans un bol. On creuse des sillons dans lesquels on verse de l'huile d'olive. On saupoudre avec du paprika et on parsème avec un peu de basilic finement haché.

On déguste ensuite autour d'un bon verre avec des chips de maïs ou du pain plat grillé.

DSC_0009-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


11 juillet 2016

..Smoothie séduction (cerises, fraises, bleuets et basilic pourpre)..

Samedi dernier, nous avons vécu une journée "pourrie" comme on en avait pas vu depuis longtemps... pluie pluie pluie pluie... pas de chance pour nous. On prévoyait d'aller faire une belle balade dans un des nombreux parcs qui entourent Montréal... Finalement, nous sommes restés à la maison et j'ai passé une bonne partie de ma journée en cuisine (pour mon plus grand plaisir). Pour commencer cette journée maussade et pluvieuse, je me suis préparée ce délicieux smoothie dont la seule vocation suffit à régaler mes papilles !

DSC_0078-2

Par personne :

  • fraises bien mûres et sucrées : 80 g
  • cerises noires : 60 g
  • bleuets : 60 g
  • citron jaune : 1
  • miel de framboisier : 25 g
  • yaourt : 80 g
  • basilic pourpre : 3 feuilles

Toujours un jeu d'enfant ! On presse le citron. On place le jus dans un mixeur avec les fraises (lavées et équeutées), les cerises dénoyautées, les bleuets, le basilic, le miel et le yaourt. Et on mixe juqu'à obtenir un beau smoothie bien onctueux et terriblement coloré !

DSC_0058-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

10 juillet 2016

..Crumble aux abricots et basilic (sans gluten et sans lactose)..

Nous avions quelques abricots qui commencaient à faire un peu la tête dans le panier de fruits... pas question de laisser périr ces petites gourmandises, considérant que la nature ne nous les offre que quelques semaines dans l'année ! J'avais en tête d'en faire une glace, mais il y avait encore du sorbet au melon, du sorbet à l'ananas et de la glace à la pistache (et oui, des recettes à venir ! ^-^). Une prochaine fois... Je me suis donc décidée pour un crumble. Le résultat est très satisfaisant. Le crumble est doux et croquant, pas trop gras mais surtout pas sec du tout. Cela reste très acidulé parce que c'est comme ça que je l'aime, mais n'hésitez pas à ajouter du sucre ou du miel aux abricots si vous craignez un peu l'acidité des abricots cuits.

L'association abricot/basilic est une tuerie. C'était ma première tentative et je suis vraiment heureuse de la découverte ! Faut dire que le basilic est vraiment un bon petit soldat en cuisine. Très docile, il se prête à mille et un mariages sucrés !

DSC_0403-2

Pour 4 crumbles individuels :

  • abricots bien mûrs : 8 à 10 (ou 400 g sans les noyaux)
  • vin blanc moelleux : 4 cuillères à café
  • feuilles de basilic : 2

Pour la pâte à crumble sans gluten et sans lactose :

  • farine sans gluten (recette du mix que j'utilise ici) : 30 g
  • farine de sarrasin : 15 g
  • poudre d'amande : 30 g
  • sucre roux : 15 g
  • miel : 15 g
  • purée d'amande : 15 g
  • huile d'olive : 15 g
  • feuilles de basilic : 2
  • noix de grenoble : 20 g

On s'occupe d'abord des fruits. On coupe les abricots en morceaux. On les place dans un un récipient avec le vin blanc et le basilic finement ciselé. On mélange bien et on réserve au frais.

On préchauffe ensuite le four à 180°C.

Puis on prépare la pâte à crumble. Pour cela, on mélange dans un grand saladier l'ensemble des ingrédients secs. On ajoute la purée d'amande, le miel et l'huile d'olive, puis le basilic finement ciselé et les noix hachées, et on mélange avec les doigts pour amalgamer grossièrement la préparation.

On dépose les fruits dans quatre plats pouvant supporter la cuisson au four. On recouvre avec le crumble. Puis, on place au four pour 25 minutes environ ou jusqu'à ce que le crumble colore.

On laisse refroidir et on déguste tiède. Ces crumbles peuvent également se manger froid, mais éviter de les servir directement à la sortie du four, ils sont quand même meilleurs s'ils ont un peu de temps pour revenir à température.

DSC_0433-2

Maintenant, à vous de jouer !

30 juin 2016

..Brochette parfaite : halloumi, cerise et basilic..

Nous avons un mois de juin de rêve ou presque à Montréal. Du coup, le BBQ tourne à plein régime, ce qui demande un peu d'imagination pour varier les plaisirs. Lors d'un séjour en Grèce, il y a 3 ans maintenant, j'ai découvert l'halloumi. Une révélation pour moi... un fromage qui ne fond pas et qu'on peut faire griller ! Depuis, tous les étés, ce fromage chypriote accompagne nos grillades. J'adore sa texture particulière, un peu caoutchouteuse et son petit goût salé. Il est parfait en brochette et s'associe à merveille avec différents ingrédients. Cette fois, j'ai voulu l'allier avec mon chouchou de l'été... la cerise... Yummy !

DSC_0238b

Pour 4 brochettes :

  • halloumi : 300 g
  • cerises : 24
  • feuilles de basilic : 12
  • oignon doux : 1/2
  • huile d'olive + basilic ciselé pour la marinade

On commence par couper l'halloumi en 12 cubes de taille identique (d'environ 25 g chacun). On prépare une marinade rapide avec 4 cuillères à soupe d'huile d'olive et 4 feuilles de basilic finement ciselé. On place les cubes de halloumi dedans, on nappe bien. On couvre et on place au frais pour 3 heures minimum. 

Au moment de passer à table, on met à chauffer le BBQ. On prépare les brochettes.

Pour cela, on commence par dénoyauter les cerises en prenant garde de les laisser entières. On coupe l'oignon en carré de taille égale aux cubes d'halloumi. On coupe en deux les feuilles de basilic. 

Ensuite on monte les brochettes : oignon doux, cerise, basilic, halloumi, basilic, cerise, oignon doux, cerise, basilic, halloumi, basilic, cerise, oignon doux, cerise, basilic, halloumi, basilic, cerise, oignon doux.

On met les brochettes on cuire, en surveillant bien la cuisson et en tournant régulièrement pour s'assurer que le fromage soit bien griller sur chaque face.

On déguste aussitôt car tout le plaisir de l'halloumi réside dans ce bref moment magique pendant lequel sa texture se transforme en quelque chose de très fondant... avant de redevenir ferme. Autant dire qu'une fois prêt, l'halloumi n'attend pas ! ^-^ 

DSC_0264-2-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

30 janvier 2015

..Boulettes de boeuf aux épinards..

Bon... le salé a été peu présent sur le blog ces dernières semaines... et oui, les dix dernières recettes ont été consacrées exclusivement au sucré. C'est à se demander ce que l'on mange chez les Pommes... Et pourtant, on mange équilibré, j'vous jure. C'est même Mr Pomme qui est derrière les fourneaux la plupart du temps en ce moment pour la partie salée, et je peux vous dire qu'il rigole pas avec l'équilibre alimentaire Mr Pomme ! Mais le rythme des publications m'oblige à faire des choix et quand je dois photographier une blanquette de dinde ou un gâteau au chocolat... je sais pas pourquoi mais l'objectif est tout de suite plus attiré par les charmes de Miss Cacao... C'est étrange ! Enfin, là, il a fait une exception et s'est laissé convaincre par le sourire de jolies petites boulettes de viande qui ont su réveiller sa gourmandise !!! Une belle occasion de passer au salé !

DSC_0538b

 

Pour 36 boulettes de 45 g (oui, j'suis toujours marteau avec mon calibrage...) :

  • viande de boeuf hachée maigre : 1200 g
  • épinards : 3 grosses poignées
  • oignon : 1
  • ail : 2 gousses
  • oeufs : 2
  • chapelure sans gluten : 60 g
  • basilic haché : 2 cuillères à soupe
  • paprika : 1 cuillère à soupe
  • poivre : 1 cuillère à café
  • sel : 1 cuillère à café

On commence par émincer finement l'oignon que l'on fait dorer avec un peu d'huile et de sucre dans une poêle. Quand il commence à caraméliser, on réserve.

Pendant ce temps, on lave et on essore les feuilles d'épinards, que l'on hache ensuite assez finement au couteau. On place le tout dans un grand saladier. On écrase ensuite l'ail que l'on place dans le saladier. Puis on ajoute l'oignon, les oeufs, la viande, la chapelure, le paprika, le basilic, le poivre et le sel, et on mélange bien avec les doigts jusqu'à ce que l'ensemble soit totalement amalgamer. C'est pas très agréable, mais y'a pire et si ça vous dérange vraiment, vous pouvez toujours utiliser des gants. 

Quand la préparation est bien mélangée, on forme des boulettes de la taille souhaitée que l'on dépose au fur et à mesure dans le plat qui servira à la cuisson au four.

On met alors le four à chauffer à 200 °C.

On choisit ensuite l'assaisonnement qui nous fait plaisir. Pour nous, cette fois, ça a été tout simplement un mélange de sauce tomate et de crème liquide, le tout recouvert de fromage, à savoir ici de la mozza et du cheddar rapés. 

Personnellement, pour ce genre de plat, je place le plat au four même si la température n'est pas encore atteinte et je cuits une bonne demie-heure, le temps nécessaire pour bien cuire les boulettes (qui restent moelleuses grâce aux oeufs, à la chapelure et surtout ici aux épinards) et permettre au fromage de gratiner... Ensuite, on sert tout ça bien chaud avec du riz, des pâtes et même du chou-fleur pourquoi pas (c'est super bon avec le chou-fleur). Et si vous vous posez des questions sur ce que vous allez faire avec 36 boulettes... j'vous rassure tout de suite, c'est tout à fait le genre de plat qui se congèle à merveille ! 

 

DSC_0586b

Maintenant, à vous de jouer !

 

Posté par Pour ta pomme à 04:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


18 octobre 2013

..Clafoutis au basilic thai (sans gluten)..

Pendant que Mr Pomme se régalait de cet egg boat, je ne me laissais pas aller à manger ma salade verte nature comme une âme en peine... ne vous inquiétez pas pour moi ! C'est ce délicieux clafoutis qui a fait mon bonheur et tout ça pour un coup calorique pas trop élevé, alors pas de raison de se priver. En plus, le basilic thai a un petit goût différent, légèrement anisé, vraiment très agréable !

DSC_0403 (2b)

Pour 4 personnes :

  • oeufs : 8
  • fécule de maïs : 2 cuillères à soupe
  • yaourt grec : 200 g
  • parmesan : 100 g
  • basilic thai : 25 feuilles
  • piment d'Espelette
  • sel

On commence par préchauffer le four à 180°C.

On bat les oeufs en omelette. On incorpore la fécule, puis le yaourt, le parmesan finement râpé et le basilic ciselé. On sale légèrement et on assaisonne avec le piment.

On verse dans un plat allant au four, et on cuit pendant 25 minutes.

On sert ce clafoutis avec de la salade. Et s'il est bon chaud, froid le lendemain, coupé en petits carrés pour l'apéro, c'était aussi vraiment très très sympa !

DSC_0408 (2b)

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 octobre 2013

..Egg boat coulant..

C'est ma première participation officielle au #Defiboulange. Pourtant j'adore l'idée et plusieurs fois, je me suis laissée tenter par une recette, mais avec beaucoup beaucoup de décalage par rapport aux autres participants... Certains billets ne sont même toujours pas sur mon blog encore. En tous cas, cette fois, je suis pas mal dans les temps. Il y a deux recettes en fait, et aujourd'hui, je vous propose celle classique, avec gluten, qui a régalé Mr Pomme.

Pour le pain, je suis une vraie fainéante, c'est juste ! Mais depuis que j'ai découvert le pain sans pétrissage il y a quelques années, j'avoue que j'y suis très fidèle !!! A la maison, on trouve que le résultat est vraiment très satisfaisant pour le temps qui y est consacré. C'est vrai qu'un bon pain au levain naturel, pétri dans les règles de l'art reste meilleur, mais là, c'est déjà vraiment très bon, et bien meilleur même que ce qu'on peut trouver dans certaines boulangeries. Son seul point noir est la conservation, mais nous comme on le congèle pour en sortir les quantités au fur et à mesure, aucun problème avec ça. Mai sinon, il est très surprenant et on peut lui imaginer tout un tas de variante. A Noël, j'avais fait des versions noix/raisins et multigraines plutôt bluffantes... Cette fois, c'était du pain au seigle.

Pour le contenu, Mr Pomme voulait quelque chose de coulant et de pas trop cuit. Donc on est parti sur une omelette bien baveuse et pleine de fromage !

Maintenant, la recette !

DSC_0334 (2)b

Pour 8 pains d'environ 150 g :

  • farine T65 : 350 g
  • farine de seigle : 150 g
  • levure sèche : 1,5 cuillère à café
  • sel : 1 cuillère à café
  • sucre : 1 cuillère à café
  • eau : 300 ml
  • lait : 70 ml

Pour la garniture (par pain) :

  • oeufs : 2
  • crème : 1 cuillère à soupe
  • cheddar fort : 20 g + 10 g
  • bacon : 1 tranche finement émincé
  • basilic : 2 feuilles
  • sel, piment d'Espelette

1- Préparation des pains sans pétrissage :

On commence par préparer la pâte à pain. Pour cela, il suffit de bien mélanger ensemble les farines, le sel, le sucre et la levure. Ensuite, on procède selon les instructions du fabriquant de levure. Pour moi, il s'agit de faire chauffer à 120°F mes liquides avant de les introduire dans la pâte. Une fois l'eau et le lait chauffés, on les verse dans le mélange sec et on amalgame le tout avec une cuillère en bois. On obtient alors une pâte très très collante ! Mais pas de panique, c'est normal !

On laisse reposer sur un torchon propre humide pendant environ 1 heure, jusqu'à ce que la pâte triple de volume en fait.

Puis une fois le temps de repos passé, on préchauffe le four à 240°C.

On récupère la pâte. On farine un plan de travail sur laquelle on la transvase. Avec un couteau à découpe, on sépare en 8 morceaux. On les façonne rapidement selon la forme souhaitée en s'aidant de la farine pour éviter que la pâte ne colle aux doigts. On ne travaille pas trop par contre, il faut donc aller vite.

On dépose sur une plaque recouverte de papier parchemin, et on enfourne aussitôt pour environ 25 minutes de cuisson.

On laisse ensuite refroidir sur une grille. On baisse le four à 180°C.

2- Préparation des egg boats :

On ouvre les pains que l'on creuse pour enlever de la mie et faire la place pour la garniture.

Dans un bol, on mélange les oeufs avec la crème. Puis on ajoute le bacon, 20 g de cheddar râpé et le basilic ciselé. On sale très très légèrement, on assaisonne avec le piment d'Espelette. Puis on verse dans le pain. On saupoudre le reste de cheddar dessus. Et on enfourne pour une dizaine de minutes (ou plus si vous souhaitez que la garniture soit plus prise). Pour éviter que le pain ne recuise trop, je l'ai enroulé dans du papier alu en laissant la fente libre par contre.

On sert ensuite avec une belle salade et on apprécie les plaisirs simples de la vie. Comme on dit "C'est bon comme du bon pain !" !!

DSC_0374 (2)b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 octobre 2013

..Sauce tomate-basilic maison..

Le marché regorge de belles et bonnes tomates en ce moment, alors cette année, on en profite. On a craqué pour de belles San Marzano qui sont vendues par caisse entière. Je me suis contentée de 6 kilos... je n'ai pas des marmittes assez grandes pour cuire la sauce en une seule fois. Et comme je ne peux procéder que par série de 2 kilos, ben écouler ces seuls 6 kilos prend du temps... En tous cas, ces tomates sont une tuerie. Si j'ai fait de la passata toute simple, j'ai voulu aussi faire une sauce tomate plus élaborée qui a servi immédiatement et nous a sincèrement régalé. Comme quoi, rien ne vaut le fait-maison quand on a la chance d'avoir de beaux produits !

DSC_0157c

Pour 2 pots de 500 ml environ :

  • tomates : 2 kilos de San Marzano
  • oignon : 1 gros
  • ail : 2 gousses
  • basilic : une trentaine de feuilles
  • sel, poivre
  • huile d'olive

On commence par ébouillanter les tomates que l'on jette ensuite dans l'eau froide pour permettre de les éplucher plus facilement. On les coupe ensuite en gros cubes (personnellement je garde les pépins).

Dans une sauteuse, on met l'huile à chauffer. On émince l'oignon et on écrase l'ail que l'on fait dorer dans l'huile. Puis on ajoute les cubes de tomates. On fait cuire à feu doux pendant une trentaine de minutes ou plus, jusqu'à ce que la chair se défasse facilement et que le jus ait réduit. On ajoute les feuilles de basilic.

On mixe alors la sauce. On sale et on poivre. Si la consistance est trop liquide, on remet sur le feu jusqu'à obtenir la consistance désirée.

On peut la mettre en bocal (mais quand elle est déjà cuisinée, ce n'est pas l'idéal, cela l'altérerait plus facilement apparemment) ou bien l'utiliser immédiatement comme moi dans une bonne... ben à lundi pour savoir dans une bonne quoi ! Mais franchement, je suis sûre que vous savez déjà...

DSC_0186b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 août 2013

..Gnocchi à la ricotta et au basilic..

Cela faisait vraiment longtemps que je n'avais plus fait ces gnocchis à la ricotta que j'adore pourtant. J'ai donc décidé de les remettre à l'honneur, en les associant à cette herbe que j'aime tant : le basilic ! Le basilic, c'est vraiment un de mes chouchous en cuisine. Son petit goût si particulier met toujours immédiatement en émoi mes papilles et surtout ça a un petit quelque chose de l'été bien agréable quand celui-ci est en train de s'éloigner...

Je n'ai pas réussi à faire les photos que je voulais, mais j'espère que cela vous donnera quand même envie d'y goûter !

DSC_0908-3

Pour 2 personnes (en plat principal) :

Pour 4 personnes :

  • 250 g de ricotta
  • 1 jaune d'oeuf
  • 1/2 cuillère à café de sel fin
  • 30 g de parmesan râpé +20 g
  • 80 g de farine
  • basilic finement ciselé
  • 1 cuillère à soupe de pesto
  • crème liquide
  • sel

On commence par égoutter la ricotta. On ajoute le jaune d'oeuf, le sel, les 30 g de parmesan et le basilic. On mélange rapidement sans trop travailler. On ajoute enfin la farine. Là aussi, on mélange à la fourchette sans trop travailler.

La pâte va rester plutôt humide, c'est en la roulant ensuite dans la farine, que les boudins vont prendre forme. On pourrait mettre plus de farine pour que la pâte soit plus ferme, mais les gnocchis seraient alors beaucoup moins aériens.

Pour les façonner, il faut donc aller assez vite. On place de la farine sur un plan de travail. On prend un tiers de pâte (à peu près la moitié de la préparation). On saupoudre de la farine dessus et on roule pour former un boudin. On découpe des petits morceaux et on les dépose dans un plat légèrement fariné pour que les gnocchis ne collent pas. On dépose les gnocchis au congélateur pour 30-45 minutes le temps qu'ils durcissent bien.

On fait chauffer un grand volume d'eau et on fait cuire les gnocchis en 2 fois. Pour savoir s'ils sont prêts, rien de plus simple, il suffit de compter une à deux minutes dès que les gnocchis remontent à la surface de l'eau.

Je les ai servis avec une sauce faite de crème, des 20 g de parmesan et du pesto. On sale légèrement, et on sert immédiatement. C'est moelleux, légers, délicieux.

DSC_0950-2

 Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 août 2013

..Oeufs mollets et leur TOPISSIME sauce hollandaise au basilic..

A peu près une fois par mois, on se fait THE brunch de la mort qui tue à la maison... avec des oeufs bien frais du marché, des pommes de terre bien croquantes et THE TOPISSIME sauce hollandaise... la fameuse bombe calorique faite de... ben... de jaunes d'oeuf et de beurre... la bombe quoi ! Mais tellement bonne. J'ai quand même réussi à l'alléger de 25%... Ca reste ultra calorique, mais c'est toujours ça de pris 25% de matières grasses en moins. En même temps, une fois par mois, hein, faut bien se faire plaisir ! ^-^ En attendant, je vais aller courir un peu parce que j'ai l'impression que j'ai un petit quelque chose à éliminer...

DSC_0011

Pour 2-3 personnes :

  • 2 oeufs mollets
  • 60 g de beurre
  • 2 jaunes d'oeuf
  • 2 cuillères à café d'eau froide
  • 2 cuillères à soupe d'eau tiède
  • 1 cuillère à café de jus de citron
  • basilic
  • sel
  • poivre

On commence par faire fondre le beurre. On le réserve pour qu'il tièdisse.

On prépare un bain-marie. Dans un bol, on mélange les jaunes avec l'eau froide. On pose le bol sur le bain-marie en faisant attention à ce que le fond du bol ne touche pas directement l'eau. On fouette pour émulsionner. Quand les oeufs commencent à épaissir,on ajoute le beurre cuillère par cuillère. On ne cesse de fouetter pour émulsionner la sauce et la garder épaisse. A la fin, on ajoute les deux cuillères à soupe d'eau tiède l'une après l'autre en procédant comme pour le beurre.

Quand la sauce a atteint une belle consistance, on ajoute le citron, on sale et on poivre. Puis au tout dernier moment, on incorpore le basilic ciselé.

On sert tout de suite sur les oeufs mollets bien coulants et avec une belle assiette de pommes de terre (nous, on les cuit au four avec juste une cuillère à soupe d'huile, de l'ail séché, du sel et du piment).

DSC_0034

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,