20 décembre 2016

..Pavlova au citron, ganache montée au chocolat blanc et framboises..

Cela faisait longtemps que j'avais envie de faire une pavlova. Je trouve ce dessert si joli... Déjà juste le nom... Pavlova... ça fait rêver !

Mais difficulté : à la maison, on aime pas vraiment la meringue... pas de chance ! J'ai saisi l'occasion d'une réunion gourmande entre collègues pour assouvir mon envie de pâtisserie. J'ai encore du travail à faire car j'ai de la difficulté à faire des meringues bien blanches. J'ai quelques pistes pour améliorer tout ça. J'attends donc la prochaine occasion pour meringuer ! En attendant, je vous propose cette pavlova citron, framboise et chocolat blanc. La ganache montée au chocolat blanc apporte de la douceur. Elle se marie merveilleusement avec le crémeux au citron qui lui est particulièrement acidulé. Mais l'acidulé est indispensable pour équilibrer le sucre de la meringue. Quelques framboises pour plus de peps et de fraicheur... un dessert ultra simple à réaliser et parfait pour les fêtes !

DSC_2139-2-4

Pour 8-10 personnes :

Pour la meringue :

  • blancs d'oeuf : 150 g (soit environ 5 blancs)
  • sucre blanc très fin : 270 g
  • sel : 1 pincée
  • vinaigre blanc : 1 cuillère à café
  • fécule de mais: 2 cuillères à café

Pour le crémeux au citron (recette de Christophe Michalak) :

  • jus de citron : 100 g (environ 2 citrons)
  • zeste de citron bio : 2 cuillères à soupe
  • oeufs : 2
  • beurre mou : 120 g
  • sucre : 100 g
  • gélatine : 2/3 d'une feuille

Pour la ganache montée au chocolat blanc :

  • chocolat blanc de couverture : 75 g
  • crème liquide entière : 150 g

Pour la décoration :

  • framboises fraiches
  • chocolat noir
  • paillettes de chocolat

1 - Préparation du crémeux au citron à J-1 :

On commence par placer la gélatine dans de l'eau froide pour la réhydrater.

On prélève le zeste des citrons bio. On presse le jus des citrons. On place dans une casserole le jus de citron, le zeste, le sucre, les oeufs entier. On chauffe à feu moyen. On remue la préparation jusqu'à arriver à 85°C. On ajoute la gélatine bien essorée. On mélange pour bien l'incorporer. Puis on laisse refroidir jusqu'à 45°C.

Une fois les 45°C atteint, on ajoute le beurre coupé en petits morceaux, en mixant la préparation au mixeur plongeant jusqu'à obtenir une crème bien lisse. 

On place le crémeux dans une poche à douille toute fermée. On réserve au frais pour toute la nuit.

2 - Préparation de la ganache montée à J-1 :

On hache le chocolat blanc. On fait bouillir 50 g de crème. On verse la crème en 2 fois sur le chocolat. On mélange bien à chaque fois pour obtenir un noyau lisse et brillant. À la fin, on ajoute les 100 g de crème froide restante. On mélange bien. On filme au contact et on place au frais pour toute la nuit.

3 - Préparation de la meringue à J-1 :

On préchauffe le four à 120°C.

On commence par monter doucement les blancs d'oeuf avec le sel. Quand cela commence à bien mousser, on ajoute le vinaigre. On monte la puissance du robot. On fouette jusqu`à ce qu'ils commencent à être fermes. On ajoute alors le sucre en 4 fois. Quand les blancs sont lisses, bien fermes et qu'on obtient le fameux bec d'oiseau. On arrête. On incorpore avec une spatule la fécule de mais tamisée. 

On trace sur une feuille de papier parchemin un cercle de 24 cm. Au centre, on trace un cercle de 12 cm pour obtenir une couronne qui servira à dresser la meringue. Avec une grosse cuillère, on forme plusieurs tas de meringue les uns à côté des autres entre les deux cercles. On creuse un peu le dessus pour pouvoir avoir une petite rigole dans laquelle on déposera la crème.

On enfourne pour 30 minutes. Puis on baisse la température à 80°C. On laisse cuire 1h30. On arrête ensuite le four. Et on laisse la meringue dans le four, porte fermée toute la nuit.

4 - Montage, Jour J :

Moins d'une heure avant de servir le dessert, on récupère la meringue.

On fouette la ganache montée au chocolat blanc avec le batteur. Attention, ça va très vite. Dès qu'elle devient bien aérienne, on stoppe. On place la ganache dans une poche.

On poche alors le crémeux au citron et la ganache au chocolat blanc sur la meringue. On décore avec des framboises et quelques filets de chocolat noir fondu. J'ai également ajouté quelques paillettes de chocolat. 

Et voilà un dessert qui en jette et qui ne demande pas une grande préparation... succès garanti !

DSC_2131-2-4

 Maintenant, à vous de jouer !


04 juillet 2016

..Financiers aux cerises noires, sans gluten et sans lactose..

Chaque tournée de glace est l'occasion de tester de nouvelles recettes pour liquider les blancs d'oeuf non utilisés dans la crème anglaise... Quel supplice ! Cette fois, je me suis tournée vers cette nouvelle recette de financiers de Clothide Dusoulier, repérée chez Mes brouillons de cuisine... sans lactose, et que j'ai "adapté" sans gluten.

Alors peut-on continuer à les appeler "financiers"... C'est souvent la question que je me pose depuis que je cuisine "sans". Des financiers sans ce bon petit beurre noisette qui les caractérisent peuvent-ils continuer à se nommer "financiers". Les puristes diront probablement "non... quel scandale !", les intolérants qui ne veulent pas tirer un trait sur leur péché de gourmandise accorderont avec moins de scrupules le titre de financier à ces petites choses aux amandes ultra moelleuses et bien gourmandes ! Autant vous dire qu'ayant été totalement conquise par cette recette, je fais partie de la seconde catégorie ! ^-^ Comme je suis vraiment vraiment très gourmande... j'ai ajouté un peu de rhum et j'ai agrémenté chaque financier d'une belle cerise entière... yummy je vous dis !

DSC_0225-2

Pour 15 financiers :

  • amandes en poudre : 65 g
  • sucre : 50 g
  • fécule de maïs : 15 g
  • sel : 1 pincée
  • purée d'amandes : 25g
  • huile d'olive : 20 g
  • blancs d'oeuf : 2
  • cerises noires : 15
  • rhum : 1 cuillère à café

On commence par préchauffer le four à 180°C. 

On mélange bien ensemble les amandes en poudre, le sucre, la fécule et le sel. 

Dans un saladier, on travaille ensemble rapidement la purée d'amandes et l'huile pour bien assouplir la purée d'amandes qui peut être parfois un peu dure. On incorpore le tout au mélange précédent. Puis on ajoute les blancs d'oeuf et le rhum.

On dépose la préparation dans des petits moules préalablement beurrés ou en silicone. On enfonce dans chaque empreinte une cerise entière. 

On place au four pour 15 à 18 minutes environ. On stoppe la cuisson quand les financiers sont dorés.

Verdict : des bouchées moelleuses et fondantes. L'association amande/cerise/rhum fonctionne parfaitement. C'est un classique avec lequel on prend peu de risque. L'huile d'olive ne se sent pas, mais renforce le parfum de l'amande... bref, un futur classique à la maison ! 

DSC_0257-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Mes brouillons de cuisine 

Posté par Pour ta pomme à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

29 juin 2016

..Biscuits cacaotés aux blancs d'oeuf (sans gluten)..

Après avoir réalisé la glace au chocolat et au rhum, il me restait deux blancs d'oeuf. Avec ceux-ci, j'ai improvisé des petits biscuits vraiment cheewy que j'ai particulièrement aimé et que je vous propose donc aujourd'hui. Je me suis inspirée de cette recette, même si je ne l'ai pas totalement suivie. C'est vraiment ultra rapide à faire et ils ont un bon petit goût de brownie. Par contre, ils sont clairement sucrés, donc un ou deux biscuits suffiront à combler vos envies de gourmandises !

DSC_0099-2

Pour 14 biscuits :

  • sucre glace : 90 g
  • cacao amer en poudre : 50 g
  • noisettes en poudre : 20 g
  • pépites de chocolat à 66% : 100 g
  • blancs d'oeuf : 2
  • extrait de vanille maison (non sucré) : 1 cuillère à café
  • chocolat blanc : 30 g

On commence par mélanger ensemble le sucre glace, le cacao et la poudre de noisette. On incorpore les blancs d'oeuf et l'extrait de vanille, et on mélange à la spatule. On incorpore enfin les pépites de chocolat. Et on met au frais pour 2 heures.

On préchauffe le four à 180°C. On récupère la pâte et on en prélève des portions avec une grosse cuillère. On les dépose sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé. On espace car les biscuits s’étalent pendant la cuisson. Puis on enfourne pour 10 minutes. À la sortie du four, les biscuits sont encore bien mous, mais en refroidissants, ils deviennent plus fermes.

Après cuisson, on laisse refroidir les biscuits sur une grille. Quand ils sont froids, on fait fondre le chocolat blanc. On le place dans un cornet et on en dépose un peu sur chaque biscuit. On les dépose sur une feuille de rhodoïd le temps que le chocolat cristallise. Ensuite on les place dans une boîte métallique pour les conserver (l’idéal pour qu’ils ne ramollissent pas comme ils le feraient dans une boîte en plastique).

C'est terriblement moelleux à l'intérieur... ultra cheewy comme j'aime. Ils accompagnent parfaitement un thé à la menthe. Ils sont un peu sucré comme on peut s'y attendre, mais pas tant que ça finalement. Mais c'est sûr qu'à moins d'une grosse fringuale, vous ne liquiderez pas les 14 dans l'heure qui suit ! ^-^

DSC_0132-2

Maintenant, à vous de jouer !

Inspiration : Élo dans la farine

Posté par Pour ta pomme à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

08 juin 2016

..Amaretti aux écorces d'orange confite et chocolat (selon la recette de J. Andrieu et P. Hermé) (sans gluten)..

Cette recette de Julie Andrieu et Pierre Hermé était sur ma to-do list depuis un moment déjà, mais je n’avais pas encore trouvé l’occasion de la faire (faut dire que c’est difficile de trouver le temps de réaliser tout ce qui est sur ma to-do list qui finalement n’a rien d’une to-do list… c’est une véritable encyclopédie tellement elle est longue… longue… longue… Quand j’ouvre le fichier avec tous les liens… j’ai un peu l’impression d’être dans un de ces films où l’on s’apprête à signer un contrat avec le diable. Vous savez quand celui-ci arrive avec le fameux contrat pour vous le lire, et que ce contrat est un parchemin qu’il déroule pour vous endormir tant il est long long long…). Là, c’est fait ! Une ligne de moins sur ma liste (bon, je vous dis que ce même jour, j’ai ajouté 5 nouvelles recettes à tester… ^-^)… et après on me demande pourquoi je ne refais pas les mêmes recettes… mais une vie ne suffit déjà pas pour tester tout ce qui me fait envie !

J’ai suivi la recette presque à la lettre… en même temps, je me suis dit qu’on pouvait quand même faire confiance à Pierre Hermé… ^-^ J’ai juste ajouté un peu de gourmandise avec des écorces d’orange confite (j’adore l’association avec l’amande) et un peu de chocolat… juste un peu… parce qu’on dirait pas comme ça mais c’est toujours période de disette gourmande (oui, c’est le nom de mon régime ! ^-^) à la maison !

DSC_0047-4

Pour 24 amaretti :

  • sucre : 180 g
  • poudre d’amandes : 200 g
  • blancs d’œuf : 2
  • amaretto : 2 cuillères à café
  • écorces d’orange confite : 40 g
  • chocolat noir à 70% : 100 g

On commence par placer dans le mixeur le sucre et la poudre d’amande. On mixe bien et on ajoute ensuite les blancs d’œuf et l’amaretto. On mixe à nouveau pour obtenir une pâte d’amande assez collante. On incorpore ensuite à la spatule les écorces d’orange hachées finement.

On place le tout au frais pour 2 heures.

Une fois le temps de repos passé, on préchauffe le four à 180°C.

À l’aide d’une cuillère, on prélève de la pâte. On façonne ensuite des boulettes avec le plat de la main (plus pratique à réaliser si on humidifie légèrement les mains). On dépose sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé. On espace car les amaretti s’étalent un peu pendant la cuisson. Puis on enfourne pour 15 min.

Après cuisson, on laisse refroidir les biscuits sur une grille. Quand ils sont froids, on fait fondre le chocolat, et on trempe la moitié des biscuits dedans. On les dépose sur une feuille de rhodoïd le temps que le chocolat cristallise. Ensuite on les place dans une boîte métallique pour les conserver (l’idéal pour qu’ils ne ramollissent pas comme ils le feraient dans une boîte en plastique).

DSC_0066-4

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Confidences sucrées de Julie Andrieu et Pierre Hermé

23 janvier 2016

..Boules coco aux griottes et au rhum..

Il y a plus de deux ans, je m'étais lancée dans des bocaux de cerises au rhum... Un succès, j'en fais régulièrement depuis. C'est super facile à faire et très pratique pour agrémenter 1001 desserts. Cette fois, je me suis dit que j'allais pouvoir donner un petit côté festif aux classiques boules coco que je fais lorsqu'il me reste des blancs d'oeuf dont je ne sais pas trop quoi faire. On a vraiment aimé l'association alors je partage l'idée avec vous. Vous pouvez utiliser des cerises amarena également ou des griottines (j'adore les griottines...) achetées dans le commerce.

DSC_0833-2

Pour 20 petites boules coco :

  • blancs d'oeuf : 2
  • coco râpée non sucrée : 140 g
  • sucre : 80 
  • rhum : 1 cuillère à café
  • cerises au rhum : 20

On commence par préchauffer le four à 210°C.

On mélange tous les ingrédients dans un saladier, à l'exception des cerises. On mélange jusqu'à obtenir une pâte homogène qui sera bien humide mais pas liquide.

On forme 20 petites boules avec la préparation autour des cerises. On les place sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

On cuit pendant  15 minutes, jusqu'à ce que les petites boules soient bien dorées. On laisse refroidir ensuite sur une plaque.

Si vous avez la chance d'en sauver quelques unes... ces boules coco se conservent 2-3 jours dans une boîte hermétique à température ambiante.

DSC_0893-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


10 avril 2015

..Fingers amande et chocolat (sans gluten)..

La semaine dernière, je vous présentais les petites crèmes au chocolat de Lenôtre. Cette recette me laissait avec un paquet de petits blancs d'oeuf. Certains sont partis au congélateur, attendant sachement leur heure. D'autres ont été recyclés immédiatement et transformés en délicieux fingers aux amandes et au chocolat. En fait, il s'agit simplement d'une base de dacquoise. Rien de plus simple, mais comme toujours, une recette ultra efficace ! ^-^

DSC_0569b

 Pour 20 fingers :

  • blancs d'oeuf : 125 g
  • poudre d'amandes : 120 g
  • sucre : 90 g
  • fécule de maïs : 18 g
  • cacao amer
  • chocolat noir : 200 g

On commence par préchauffer le four à 160°C.

On monte les blancs en neige. On ajoute le sucre en 3 fois pendant qu'on monte les blancs, jusqu'à obtenir une meringue brillante et ferme, au bec d'oiseau.

On verse en une fois la poudre d'amandes et la fécule. On mélange délicatement avec une maryse, puison transfère le mélange dans une poche avec une douille lisse.

On recouvre deux plaques de cuisson de papier sulfurisé. On forme 40 bâtons de 7-8 cm de long environ. On saupoudre avec le cacao.

On place au four pour 15 minutes environ. On laisse refroidir entièrement avant de décoller les biscuits.

On fait ensuite fondre le chocolat. On dépose le chocolat sur un des fingers et l'on dépose l'autre dessus.

On laisse le chocolat prendre complétement et on place dans une boîte en fer. Parfait avec le thé, une mousse au chocolat ou juste pour grignoter !

 DSC_0610b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 mars 2015

..Gâteau lorrain à la confiture de pêche..

Cette recette a largement fait le tour de la blogosphère, mais je ne m'étais pas encore laissée tenter. Mais avec un petit stock de blancs d'oeuf à liquider ce week-end, l'occasion se présentait enfin ! Je me suis inspirée de la recette trouvée chez Miss Bretzel pour le plus grand bonheur de Mr Pomme qui a adoré ce gâteau tout simple, moelleux et tout en douceur. Finalement, y'a du bon à suivre le mouvement !

DSC_0092b

Pour 6 parts :

  • blancs d'oeuf : 140 g
  • sucre : 110 g
  • farine : 90 g
  • beurre fondu : 85 g
  • confiture de pêche : 6 cuillères à soupe
  • sucre glace

On commence par préchauffer le four à 180°C.

On fait fondre le beurre que l’on réserve le temps qu’il refroidisse.

On monte ensuite les blancs en neige ferme, et lorsqu’ils commencent à bien monter, on incorpore la moitié du sucre afin de les serrer.

On ajoute le restant du sucre et la farine que l’on incorpore délicatement à la spatule, en prenant soin de ne pas trop casser les blancs. On incorpore enfin le beurre toujours en procédant très délicatement.

On verse l’appareil dans un moule de 20 cm de diamètre environ et on enfourne pour 35 minutes. Il faut surveiller la cuisson parce que le gâteau est assez fragile.

A la sortie du four, on démoule le gâteau que l’on dépose sur une grille pour qu’il refroidisse complétement.

Quand il est refroidi, on coupe le gâteau en deux pour en garnir le centre avec la confiture de pêche. On reforme ensuite le gâteau, et on saupoudre le dessus avec du sucre glace.

DSC_0042b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Rock the Bretzel

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 février 2015

..Biscuits à la pâte d'amande et au limoncello..

Pour une réunion de travail avec les collègues de mon département, j'étais décidée à apporter quelques douceurs pour nous remonter un peu. Si vous voyiez le temps qu'il fait à Montréal, vous comprendrez que ça mérite une petite récompense d'avoir eu le courage de se lever aux aurores ! ^-^ J'avais repéré il y a quelques jours cette recette chez Edda. L'occasion était rêvée de passer du virtuel au réel. Et je pense que j'ai eu raison si j'en crois les commentaires divers reçus... Perso, je peux vous dire que j'ai adoré. Dans la recette originale, Ebba utilise de l'eau de fleur d'oranger. Je l'ai substituée par du limoncello, et l'association limoncello et amande... ben ça fonctionne très bien, croyez-moi !

DSC_0103b

Pour 36 biscuits :

  • poudre d'amandes : 200 g
  • sucre : 150 g
  • blancs d'œuf : 2
  • vanille en poudre : 0,5 cuillère à café
  • limoncello : 4 cuillères à soupe
  • amandes entières grillées à sec : 18

On commence par préchauffer le four à 160°C.

Dans un récipient, on mélange la poudre d'amandes avec la vanille et le sucre. Puis on incorpore les blancs d'œuf. On travaille bien le tout pour obtenir une pâte bien homogène. On ajoute le limoncello progressivement pour pouvoir vérifier la texture qui doit être très souple mais pas liquide.

On place la pâte dans une poche munie d’une douille fleur pour moi (de 1 cm environ). On dresse les biscuits sur deux plaques de pâtisserie recouverte de papier sulfurisé. On enfonce au centre une demi-amande.

On enfourne pour 15 min, jusqu’à ce que les biscuits commencent à bien colorer. A la sortie du four, un pose les biscuits sur une grille pour les laisser refroidir avant de les placer dans une boîte en fer.

Ils sont terribles : croquants à l'extérieur et molleux à l'intérieur, et le petit goût de limoncello ajoute un petit plus vraiment agréable. Ils se conservent en plus parfaitement dans une boîte en métal. Alors lancez-vous !

DSC_0062b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Un déjeuner de soleil

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 janvier 2015

..Petits cumulus fourrés au chocolat (sans gluten)..

Envie de douceur et de légèreté ? Vous êtes au bon endroit ! Ces petites bouchées sont légères et contonneuses, aériennes et vaporeuses... de vrais petits nuages de gourmandise. Si légères, que pour être sûre qu'elles ne s'envolent pas, je les ai lestées avec une pastille de chocolat bien noir... Alors on se laisse tenter ?!

DSC_0737b

Pour 24 bouchées :

  • sucre : 150 g
  • farine de coco : 30 g
  • fécule de tapioca : 15 g
  • farine de pommes de terre : 22 g
  • gomme de guar : 0,5 cuillère à café
  • sel : 1 pincée
  • blancs d'oeuf : 6
  • crème de tartre : 0,75 cuillère à café
  • extrait de vanille liquide : 1 cuillère à café
  • pastilles de chocolat à 70% : 24

On commence par beurrer les empruntes d'un moule à mini muffins.

On préchauffe le four à 180°C.

On mélange bien ensemble 60 g de sucre avec la farine de coco, de pommes de terre et la fécule de tapioca, ainsi que la gomme de guar et le sel.

On bat ensuite les blancs jusqu'à ce qu'ils deviennent mousseux. On ajoute alors la crème de tartre et on bat à nouveau 1 à 2 minutes. On augmente la vitesse du batteur. On ajoute la vanille, puis on incorpore progressivement le sucre restant. On bat jusqu'à obtenir une meringue bien ferme dans laquelle se forme facilement un bec d'oiseau avec le fouet.

On incorpore alors délicatement le mélange des farines dans les blancs d'oeuf avec une maryse, en soulevant doucement la masse.

On garnit les empruntes avec la préparation. On enfonce dans chaque emprunte une pastille de chocolat en faisant bien attention qu'elle soit totalement recouverte de préparation. Puis on place au four pour 20 minutes. Quand les bouchées sont bien dorées, on stoppe le four. On laisse bien refroidir avant de démouler, puis on dépose sur une grille.

Les bouchées se conservent parfaitement dans une boîte métallique... enfin, si vous avez la chance d'en conserver parce que ça part vite vite vite... pas besoin de se concentrer intensément dessus pour cela (c'était un de mes jeux quand j'étais petite, je regardais fixement les nuages, je me concentrais dessus et j'avais le sentiment qu'en faisant ça, j'arrivais à les faire disparaître... ^-^)... tiens d'ailleurs, on dirait bien qu'une main gourmande s'est fait prendre sur le vif ! 

DSC_0799b

Maintenant, à vous de jouer !

Inspiration : Recreating hapiness

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 février 2014

..Duchesses... ou presque..

Voilà qui aurait accompagné à merveille la glace que je vous proposais hier si seulement j'avais réalisé ces deux recettes dans le même temps... En tous cas, la prochaine fois, j'y penserai ! J'ai fait ces petites duchesses (c'est classe hein !) pour grignoter entre collègues lors d'une réunion (et oui, on peut travailler et se faire plaisir quand même !). Normalement, la duchesse, c'est deux biscuits avec entre les deux une ganache au chocolat ou au praliné. Mais là, j'avais plutôt envie de proposer les palets uniquement, et pour ne pas perdre en gourmandise, j'ai décidé de les tremper un peu dans du chocolat... et oui, quand même ! Ca donne des petits biscuits parfaits pour accompagner un café ou un thé... ou une glace... ^-^... en tous cas, ça se mange tout seul croyez-moi !

Duchesses_1

Pour 30 biscuits :

  • blancs d'oeuf : 2
  • beurre : 15 g
  • pincée de sel
  • poudre d'amande : 35 g
  • sucre en poudre : 35 g
  • fécule de maïs : 15 g
  • amandes effilées
  • chocolat noir

On commence par préchauffer le four à 220°C.

On bat les blancs en neige très ferme avec la pincée de sel.

On fait fondre le beurre.

Dans une terrine, on mélage ensemble la poudre d'amande, le sucre et la farine. On ajoute les blancs en neige en mélangeant doucement pour ne pas trop les casser. Puis on incorpore le beurre fondu.

On verse la préparation dans une poche à douille et on dresse des petits tas de pâte sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé. On parsème d'amandes effilées.

On fait cuire 6 minutes jusqu'à ce que les bords commencent à colorer. On laisse refroidir avant de décoller.

On fait fondre un peu de chocolat. Puis on trempe la moitié des biscuits dans le chocolat fondu. On pose sur une feuille de rhodoïd et on laisse cristalliser à température ambiante.

Ces "presques" duchesses (parce que les biscuits ne sont pas assemblés deux à deux et fourrés) sont délicieuses et se conservent assez bien dans une boîte métallique... enfin, si vous arrivez à obtenir quelques rescapés une fois que vous avez mis le nez dedans...

Duchesses_2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Le larousse des desserts de Pierre Hermé

Posté par Pour ta pomme à 09:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,