28 juillet 2016

..Mousse vegan aux deux chocolats (au jus de pois chiches)..

Cela faisait plusieurs mois que ces mousses au chocolat végétales que l'on voit fleurir sur le net m'intriguaient... Autant dire que la réalisation de ce hummus était l'occasion rêvée de passer la recette par la case "test". Je prenais un "risque" parce que la mousse au chocolat est certainement l'un des desserts préférés de Mr Pomme. Mais fidèle à son tempérament aventureux, il m'a dit tout de suite "go !".

Si j'ai été totalement bluffée par la montée de ces faux blancs d'oeuf, j'étais plus inquiète au moment du mélange... Le chocolat avait du mal à se mélanger aux blancs (après coup, je me dis que je ne les avais peut-être pas assez montés même s'ils me semblaient bien fermes quand même) et il m'a fallu un moment pour trouver le bon coup de main avec la spatule... du coup, j'ai eu peur d'avoir un peu trop travaillé le tout quand j'ai constaté que la préparation était plutôt liquide au final... J'ai quand même tout versé dans des verres en attendant avec fébrilité le verdict deux heures plus tard... Et bien... bluffée... au bout d'une heure seulement la mousse était prise, et au bout des 2 heures, elle était parfaite. La texture est agréable, et pour les pois chiches... et bien il faut vraiment être au courant que cette mousse a un lien de parenté avec eux pour le savoir parce que sans ça, impossible de le deviner ! Autant dire que le succès a été au rendez-vous et que l'expérience sera renouvelée.

DSC_0075-2

Pour 4 mousses :

  • jus de pois chiches bio : 170 g
  • chocolat au lait (avec du lait de riz) : 100 g
  • chocolat noir : 110 g
  • cacao amer : 1 cuillère à soupe
  • rhum : 1 cuillère à soupe

On commence par faire fondre doucement les chocolats au bain-marie. Quand ils sont bien lisses, on ajoute le cacao. On mélange.

On met le jus de pois chiche dans le bol du robot et on fouette jusqu'à obtenir une neige bien ferme.

On procède ensuite comme on le fait classiquement avec de la mousse au chocolat : on verse un peu de blanc dans le chocolat et on mélange vivement pour détendre la préparation. On ajoute le rhum. Puis on incopore le restant de blanc en y allant doucement avec la spatule, en soulevant la masse.

On verse ensuite dans des verrines et au frais pour 2 heures !

DSC_0096-2

Maintenant, à vous de jouer !


02 juillet 2016

..Glace au chocolat et au pralin..

Je vous l'ai dit, elle tourne, elle tourne, elle tourne en ce moment ma sorbetière... ou plutôt elle turbine, elle turbine, elle turbine. Si de mon côté, j'aime tester de nouvelles choses et de nouvelles saveurs à chaque batch, Mr Pomme reste très classique dans ses choix : chocolat, pistache et rhum-raisin. Du coup, j'essaie de varier les recettes autour de ces 3 grands classiques pour ne pas trop tourner en rond. Cette fois, j'ai simplement agrémenter la glace avec un bon pralin maison. Simple, mais efficace, croyez-en mon gourmand ! Cette version a été aussi l'occasion d'améliorer ma recette précédente que je trouvais légèrement trop sucrée. Cette fois, l'équilibre me convient. On sent bien le cacao sans que la glace soit trop amère. Je vais finir par l'avoir la glace au chocolat parfaite ! ^-^

DSC_0293-2

Pour 8 boules de glace environ :

  • lait entier : 175 g
  • crème liquide entière : 200 g
  • jaunes d'oeuf : 2
  • sucre : 35 g
  • chocolat à 52% (de bonne qualité) : 75 g
  • cacao amer : 10 g
  • sel : 1 pincée
  • pralin : 2 cuillères à soupe

1- Préparation de la base, J-1 :

On commence par faire bouillir 105 g de crème avec le cacao et le sel, sans cesser de remuer pour bien tout mélanger et éviter que la préparation accroche. On hache le chocolat sur lequel on verse le liquide bouillant en deux fois. On mélange vigoureusement entre chaque ajout. Quand la préparation est brillante et homogène, on incorpore les 100 g de crème restante. On réserve.

On fait ensuite chauffer (on peut utiliser la même casserole) le lait. Pendant ce temps, on fouette les jaunes d'oeuf avec le sucre. Quand le lait est chaud, on verse la moitié sur les jaunes d'oeuf en mélangeant bien. Puis on verse le tout dans la casserole et  on fait ensuite cuire la crème à feu doux, sans cesser de remuer, jusqu'à ce que le mélange atteigne 83-85°C, et qu’elle nappe la cuillère.

Quand la crème est arrivée à bonne température, on incorpore le mélange chocolaté précédent. On donne un petit coup avec le mixeur plongeant pour bien s'assurer que la crème est homogène. On la transvase dans un récipient propre et on attend qu'elle refroidisse avant de la placer au frais pour toute la nuit.

2- Préparation de la glace, Jour J :

Le lendemain, on récupère la crème et on mixe avec le mixeur plongeant jusqu'à ce qu'elle soit bien souple.

On prépare la sorbetière et on turbine la préparation selon les instructions du fabriquant.

Quand la glace commence à être bien prise, on ajoute le pralin, bien on poursuit le travail. On peut ensuite déguster cette délicieuse glace au chocolat directement ou bien la placer au congélateur. Pour le faconnage, c'est plus simple si on la place 2-3 heures au congélateur avant de déguster.

On nappe ensuite de chocolat fondu et de on ajoute quelques noisettes concassées... et le tour est joué !

Les petits morceaux de pralin apportent un peu de croquant dans cette crème glacée à la texture ultra soyeuse. C'est vraiment un régal !

DSC_0297-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 juin 2016

..Biscuits cacaotés aux blancs d'oeuf (sans gluten)..

Après avoir réalisé la glace au chocolat et au rhum, il me restait deux blancs d'oeuf. Avec ceux-ci, j'ai improvisé des petits biscuits vraiment cheewy que j'ai particulièrement aimé et que je vous propose donc aujourd'hui. Je me suis inspirée de cette recette, même si je ne l'ai pas totalement suivie. C'est vraiment ultra rapide à faire et ils ont un bon petit goût de brownie. Par contre, ils sont clairement sucrés, donc un ou deux biscuits suffiront à combler vos envies de gourmandises !

DSC_0099-2

Pour 14 biscuits :

  • sucre glace : 90 g
  • cacao amer en poudre : 50 g
  • noisettes en poudre : 20 g
  • pépites de chocolat à 66% : 100 g
  • blancs d'oeuf : 2
  • extrait de vanille maison (non sucré) : 1 cuillère à café
  • chocolat blanc : 30 g

On commence par mélanger ensemble le sucre glace, le cacao et la poudre de noisette. On incorpore les blancs d'oeuf et l'extrait de vanille, et on mélange à la spatule. On incorpore enfin les pépites de chocolat. Et on met au frais pour 2 heures.

On préchauffe le four à 180°C. On récupère la pâte et on en prélève des portions avec une grosse cuillère. On les dépose sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé. On espace car les biscuits s’étalent pendant la cuisson. Puis on enfourne pour 10 minutes. À la sortie du four, les biscuits sont encore bien mous, mais en refroidissants, ils deviennent plus fermes.

Après cuisson, on laisse refroidir les biscuits sur une grille. Quand ils sont froids, on fait fondre le chocolat blanc. On le place dans un cornet et on en dépose un peu sur chaque biscuit. On les dépose sur une feuille de rhodoïd le temps que le chocolat cristallise. Ensuite on les place dans une boîte métallique pour les conserver (l’idéal pour qu’ils ne ramollissent pas comme ils le feraient dans une boîte en plastique).

C'est terriblement moelleux à l'intérieur... ultra cheewy comme j'aime. Ils accompagnent parfaitement un thé à la menthe. Ils sont un peu sucré comme on peut s'y attendre, mais pas tant que ça finalement. Mais c'est sûr qu'à moins d'une grosse fringuale, vous ne liquiderez pas les 14 dans l'heure qui suit ! ^-^

DSC_0132-2

Maintenant, à vous de jouer !

Inspiration : Élo dans la farine

Posté par Pour ta pomme à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

27 juin 2016

..Glace soyeuse au chocolat et au rhum..

Ok... ça tourne un peu en rond dans la cuisine des Pommes en ce moment... smoothie... glace... glace... smoothie... Mais que voulez-vous, c'est l'été ! Tous les ans, je promets à Mr Pomme qu'il va avoir ses parfums favoris... chocolat et pistache. Mais il faut bien reconnaître que cela se produit rarement, ma curiosité étant toujours attirée vers un autre parfum. Cette année, j'ai tenu parole puisque la deuxième fournée de glace a été au chocolat... bon chocolat mais pas que... avec une pointe de rhum quand même parce que chocolat/chocolat on connaissait déjà ! Cette version est un vrai succès. La glace a une texture terriblement douce et le rhum vient bien réhausser le chocolat. J'ai quelques idées pour agrémenter la prochaine version, mais avant ça... j'ai en tête un petit sorbet ananas/basilic qui devrait pas tarder à se faire turbiner !

DSC_0138-2

Pour 8 boules de glace environ :

  • lait entier : 125 g
  • crème liquide entière : 250 g
  • jaunes d'oeuf : 2
  • sucre : 40 g
  • chocolat à 52% (de bonne qualité) : 75 g
  • cacao amer : 10 g
  • miel de framboisier : 15 g
  • sel : 1 pincée
  • rhum vanillé : 20 g

1- Préparation de la base, J-1 :

On commence par faire bouillir 125 g de crème avec le cacao, le miel et le sel, sans cesser de remuer pour bien tout mélanger et éviter que la préparation accroche. On hache le chocolat sur lequel on verse le liquide bouillant en deux fois. On mélange vigoureusement entre chaque ajout. Quand la préparation est brillante et homogène, on incorpore les 125 g de crème restant. On réserve.

On fait ensuite chauffer (on peut utiliser la même casserole) le lait. Pendant ce temps, on fouette les jaunes d'oeuf avec le sucre. Quand le lait est chaud, on verse la moitié sur les jaunes d'oeuf en mélangeant bien. Puis on verse le tout dans la casserole et  on fait ensuite cuire la crème à feu doux, sans cesser de remuer, jusqu'à ce que le mélange atteigne 83-85°C, et qu’elle nappe la cuillère.

Quand la crème est arrivée à bonne température, on incorpore le mélange chocolaté précédent et le rhum. On donne un petit coup avec le mixeur plongeant pour bien s'assurer que la crème est homogène. On la transvase dans un récipient propre et on attend qu'elle refroidisse avant de la placer au frais pour toute la nuit.

2- Préparation de la glace, Jour J :

Le lendemain, on récupère la crème et on mixe avec le mixeur plongeant jusqu'à ce qu'elle soit bien souple.

On prépare la sorbetière et on turbine la préparation selon les instructions du fabriquant.

On peut ensuite déguster cette délicieuse glace au chocolat directement ou bien la placer au congélateur.

Personnellement, comme je l'avais déjà dit, pour éviter les problèmes de façonnage lié au fait que les glaces maison sont bien souvent plus dures que celles du commerce après quelques jours au congélateur, je congèle mes glaces directement façonnées en boule. Comme ça, après il suffit de sortir le nombre de boules voulues, d'attendre jusque quelques minutes pour qu'elles retrouvent un peu de souplesse...

Si elle était délicieuse, j'aime les glaces au chocolat qui sont un peu plus amère. Je pense donc que la prochaine fois, je vais utiliser un chocolat à 66% comme je l'ai fait dans cette autre version. Mais elle reste quand même tout à fait acceptable en terme de sucre, c'est plus mon goût personnel là.

DSC_0161-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

02 avril 2015

..Crèmes au chocolat de Lenôtre..

A la maison, on aime vraiment tous les styles de cuisine, tous tous tous. Mais Mr Pomme a une préférence pour les recettes un peu rétro, celles que l'on évoque avec tendresse en pensant à la cuisine de notre grand-mère. Celles qui ont le bon goût de l'enfance et des goûters engloutis au coin d'une table après une journée d'école. Alors régulièrement je cède au plaisir de le ramener quelques années en arrière à l'aide d'une simple cuillère ou d'une bouchée d'un petit quelque chose. La crème au chocolat fait partie de ces petites choses magiques ultra regressives et terriblement gourmandes. Cette fois, c'est la recette de Lenôtre que j'ai tentée. Elle est faite à base de cacao et non de chocolat comme les autres recettes déjà testées, une petite différence qui a vraiment piquée ma curiosité. Cela donne une crème ultra douce et veloutée, pas trop sucrée (probablement parce que j'ai réduit la quantité proposée qui était de 200 g à 150 g). A tester !

DSC_0579b

 Pour 10 pots individuels :

  • lait entier : 1 litre
  • jaunes d'oeuf : 10
  • sucre : 150 g
  • cacao en poudre non sucré : 40 g

On commence par mettre le lait et le cacao à chauffer dans une casserole. Il faut bien surveiller la cuisson et remuer régulièrement pour que cela n'accroche pas. On porte à ébullition.

On mélange ensemble le sucre et les jaunes d'oeuf sans trop travailler.

Quand le lait est chaud, on l'incorpore progressivement dans le mélange sucre/oeufs. On mélange bien. On laisse refroidir et on place au frais pour 4 heures.

Une fois les 4 heures écoulées, on récupère la crème. On préchauffe le four à 150°C. On prépare un bain-marie d'eau chaude. On verse la crème dans des ramequins individuels. On place les ramequins dans le bain-marie, en veillant à ce que l'eau arrive aux 3/4 des ramequins. 

On place au four pour 1 heure de cuisson.

A la sortie du four, les crèmes sont encore tremblotantes, c'est normal. On les laisse refroidir avant de les placer au frais et d'attendre le lendemain pour les déguster. Elles sont vraiment très soyeuses, pas très fermes, la texture est vraiment douce et agréable. Et le goût... un bon petit goût de l'enfance forcément !

DSC_0635b 

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Les douceurs de l'enfance de Lenôtre

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


19 mars 2015

..Flan pâtissier zébré (sans gluten)..

Le flan pâtissier est certainement l'une des pâtisseries préférées de ma maman... comme elle me manque beaucoup avec cet océan entre nous, vous comprendrez que j'essaie de l'apater avec mille et une versions de cette gourmandise... Non, non, ce n'est pas sadique, c'est juste un message plein d'amour ! ^o^ En attendant de lui donner l'occasion de goûter à tout cela en direct, on se régale en pensant à elle !

J'avais repéré cette version zébrée il y a quelques mois, mais je l'avais complétement oubliée jusqu'à ce que je fasse un petit tri dans mes mails et qu'elle me revienne en mémoire. Cette fois, pas question de risquer à nouveau l'amnésie, je me suis mise immédiatement aux fourneaux... Belle idée !

DSC_0105b

Pour 8 personnes :

  • lait entier : 1 litre
  • œufs : 6
  • sucre : 130 g
  • fécule de maïs : 120 g
  • cacao amer en poudre : 3 cuillères à soupe
  • vanille : 1 gousse

On commence par préchauffer le four à 180°C.

On verse le lait dans une grande casserole et on le met à bouillir avec la gousse de vanille fendue en deux et grattée.

Pendant ce temps, dans un grand saladier, on fouette les oeufs et le sucre en poudre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. On incorpore ensuite la fécule.

On verse doucement le lait bouillant sur la préparation sans cesser de remuer. On divise l’appareil en deux. On incorpore dans l’une des moitiés le cacao.

On place chaque moitié dans une casserole. On remet à cuire à feu doux, sans cesser de remuer jusqu’à ce que les préparations épaississent.

On place au centre d’un moule à manquer (beurré au besoin), une cuillère à soupe de préparation à la vanille, puis par-dessus, on verse une cuillère de préparation au cacao, etc. Les préparations sont assez épaisses, donc ne pas hésiter à tapoter le moule pour faciliter l’étalement. On continue jusqu’à épuisement des pâtes.

On place ensuite au four pour 45 minutes de cuisson environ.

On laisse entièrement refroidir avant de démouler. Le mieux est donc de préparer la recette la veille pour le lendemain.

C’est vraiment une chouette recette ! C’est ludique et gourmand ! Rapide à faire qui plus est ! A tester pour les accros des flans.

 DSC_0108b

 Maintenant, à vous de jouer !

Source : Cuisiner... tout simplement

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 février 2015

..Mini-tiramisu..

Cette recette date vraiment vraiment... Mais j'avais quand même envie de la publier parce qu'on avait adoré ! En même temps, en suivant les consignes de Christophe Felder et sa bible rose, je ne prenais pas beaucoup de risque... Je n'ai fait qu'un seul changement : j'ai utilisé de la liqueur de cacao à la place du café pour le sirop... Et croyez que c'était une sacrée bonne idée !

Je l'avais réalisée en version mini puisque c'était pour un buffet de dessert pour un pot. Et je dois dire que ça passait vraiment bien de cette manière ! Je pense que je la referai prochainement d'ailleurs parce que rien qu'en écrivant ce billet, mes papilles se sont mises à crépiter... en plus, j'ai trouvé il y a peu une recette de biscuit à la cuillère maison sans gluten qui ne demande qu'à être testée alors... 

P1710098b

Pour 20 mini-verrines :

  • mini biscuits à la cuillère : 20
  • cacao non sucré en poudre

Sirop au chocolat et à l'amaretto :

  • liqueur de cacao : 20 g
  • amaretto : 20 g
  • eau : 55 g
  • sucre : 35 g

Mousse au mascarpone :

  • crème liquide : 225 g
  • jaune d'oeuf : 2
  • mascarpone : 150 g
  • gélatine : 3 g
  • sucre : 60 g
  • eau : 25 g

1- Prépartion du sirop :

On commence par mélanger tous les ingrédients du sirop, puis on le réserve.

2- Prépartion de la mousse au mascarpone :

On dépose les les feuilles de gélatine dans l’eau froide pour qu'elle ramolisse.

Dans une petite casserole, on place l’eau et le sucre pour réaliser un sirop, et on fait chauffer jusqu’à 115°C.

Pendant ce temps, on fouette les jaunes d’oeufs en utilisant un robot culinaire. Quand le sirop arrive à 114°C, on stoppe la cuisson et sans attendre, on verse doucement le sucre cuit sur les jaunes d’oeufs, en continuant de les battre. Quand tout le sirop est versé, on augmente la vitesse, et on fouette jusqu’à refroidissement du mélange.

On monte ensuite la crème fraîche liquide en chantilly jusqu’à ce qu’elle ait doublé de volume.

On travaille le mascarpone avec une cuillère en bois pour l'assouplir. Puis on y incorpore le mélange de jaunes d’oeuf/sucre cuit. On mélange bien.

On égoutter la gélatine que l'on fait fondre dans une à deux cuillères à soupe d'eau chaude. On l'incorpore dans le mélange mascarpone/jaunes d’oeuf/sucre cuit, et on mélange bien au fouet. On ajoute finalement la chantilly que l'on incorpore délicatement avec une spatule.

3- Montage :

On trempe rapidement un biscuit à la cuillère dans le sirop, sur les deux faces pour l'imbiber. On le place au fond d'une petite verrine. On recouvre ensuite avec la mousse au mascarpone. On procède ainsi pour les 20 verrines.

On place au frais pour 1 heure.

Avant de servir, on saupoudre avec le cacao. Et voilà !

Alors, ça paraît un peu long, mais c'est super facile à faire en réalité. Donc, il ne faut vraiment pas avoir peur de se lancer ! Surtout c'est vraiment délicieux et à partir de cette base, il suffit de faire marcher son imagination pour varier les saveurs et les plaisirs. En ce moment, on peut tout à fait envisager d'y glisser quelques pommes caramélisées avec un sirop au cidre de pommes et aux épices par exemple... Hé ! Je tiens peut-être ma prochaine version !

P17101242b

 Maintenant, à vous de jouer !

Source : Pâtisserie ! de Christophe Felder 

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 novembre 2014

..Le Guayaquil de Jean-Paul Hévin..

Attention, danger ! Ce gâteau est une tuerie véritable, mais à réserver aux vrais amateurs de chocolat, ceux qui apprécient son amertume, sa puissance, sa force. C'est un spécial choco-addict. Et personnellement je suis tombée totally in love ! Et je vais le faire et le refaire. Par contre, on n'en mange pas une grosse part avec gourmandise, qu'on se le dise, on le déguste par petite tranche. Mais on aime chaque bouchée et on se damnerait pour que ça dure, ça dure, ça dure... Jean-Paul Hévin dit qu'avec ce gâteau, il voulait créer quelque chose de sensuel, un gâteau avec une sensation et une texture unique, entre mousse et biscuit, peu sucré et léger, tout en subtilité je rajouterais. C'est fait !

Attention, les quantités font peur, mais c'est pour 18 personnes... et si vous manquez de convives, il se congèle merveilleusement bien ! J'ai tout respecté scrupuleusement... bon sauf le sirop, j'ai pas pu m'empêcher de remplacer une partie de l'eau prévue par du rhum vanillé... oui, oui... et puis, je me suis aussi un peu adapatée à ce que j'ai trouvé pour le chocolat (du 71% à la place du 72%, du 99% à la place du 100% et du 60% à la place du 67%)...

DSC_0034-2b

Pour 3 gâteaux de 6 personnes :

Pour le biscuit extra-amer :

  • pâte d'amandes : 250 g
  • sucre semoule : 30 g
  • oeufs : 2 gros (125 g)
  • jaune d'oeuf : 1 (20 g)
  • blancs d'oeuf : 4 (130 g)
  • sucre glace : 135 g
  • beurre fondu : 120 g
  • cacao amer en poudre : 120 g

Pour le sirop :

  • eau : 140 g
  • sucre semoule : 100 g
  • rhum vanillé : 60 g

Pour la mousse au chocolat noir :

  • chocolat noir à 71% : 300 g
  • chocolat noir à 99% : 350 g
  • beurre : 100 g
  • blancs d'oeuf : 19 (610 g)
  • sucre semoule : 200 g

Pour le glaçage :

  • chocolat noir à 60% : 110 g
  • crème fleurette : 100 g
  • cacao amer en poudre pour la déco

1- Préparation du biscuit extra-amer :

On commence par préchauffer le four à 250°C.

On mélange au robot la pâte d'amandes et le sucre semoule. On ajoute un oeuf entier, puis on mélange. On incorpore ensuite le second oeuf et le jaune et on mélange à nouveau. On fouette une dizaine de minute environ jusqu'à obtenir une préparation lisse et homogène. On incorpore ensuite le beurre fondu tièdi, puis le cacao.

On monte les blancs en neige ferme. On leur ajoute le sucre en trois fois en battant doucement pour bien l'incorporer.

On ajoute les blancs d'oeuf à la préparation précédente en mélangeant délicatement avec une spatule. 

Puis on recouvre trois plaques de 20x30 cm avec du papier sulfurisé. On étale un tiers de la préparation sur chaque plaque en un rectangle net. On enfourne 5 minutes.

Après la cuisson, on laisse refroidir tranquillement.

2- Préparation du sirop :

On place dans une casserole l'ensemble des ingrédients. On porte à ébullition et on stoppe.

On laisse refroidir hors du feu.

3- Préparation de la mousse :

On hache les chocolats et on les fait fondre avec le beurre au bain-marie. 

On monte les blancs en neige, en ajoutant progressivement le sucre. On stoppe quand on obtient une meringue bien lisse avec un joli bec.

On incorpore ensuite les blancs en neige délicatement dans le chocolat, avec une spatule. 

4- Montage :

On place au fond d'un cadre de 20x30 cm une première plaque de biscuit que l'on imbibe très généreusement de sirop. On dépose dessus un tiers de la mousse.

On couvre avec le deuxième biscuit qu'on imbibe encore très généreusement. On dépose dessus un tiers de la mousse.

On place dessus le dernier biscuit qu'on imbibe toujours généreusement et on recouvre du restant de mousse. On lisse bien et on place au frais pour 3 heures.

5- Glaçage :

Au bout des trois heures de refroidissement, on fait bouillir la crème. On hache le chocolat que l'on place dans un saladier. On verse dessus la crème en trois fois en prenant soin de bien mélanger à chaque fois pour obtenir le fameux noyau lisse et brillant.

On récupère le gâteau que l'on sort du cadre. On le coupe en trois.

On recouvre chaque gâteau d'une mince couche de glaçage. On replace au frais pour une heure.

Deux heures avant de le manger, on sort le gâteau que l'on saupoudre de cacao amer. On laisse à température ambiante jusqu'au moment de la dégustation. Cette tuerie se découpe en fine tranche et s'accompagne merveilleusement avec une boule de glace ou une crème à la vanille par exemple ! ^-^

DSC_0091-2b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Fou de pâtisserie n°2

Posté par Pour ta pomme à 22:38 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 février 2014

..Muffins marbrés au cacao et beurre de cacahuète..

Il n'y a pas d'enfant à la maison, et pourtant quand je cuisine le dimanche, j'ai l'impression d'en nourrir toute une armée... La gourmandise ne passerait donc pas avec l'âge... ^-^ Il y a déjà quelques versions de marbrés sur ce blog, mais l'avantage avec ce genre de recette, c'est que les variantes sont infinies. Cette fois, c'est le pot de beurre de cacahuète qui m'a fait de l'oeil. Faut dire que ça se marie vraiment bien avec le chocolat.

marbrecacaocacahuete_1

Pour 10 muffins marbrés :

  • farine : 175 g
  • sucre : 90 g
  • sel : 1 pincée
  • poudre à lever : 5 g
  • beurre fondu : 90 g
  • oeufs : 3
  • beurre de cacahuète crémeux : 60 g
  • cacao en poudre non sucré : 50 g
  • lait : 30 g

On commence par préchauffer le four à 200°C.

On fouette dans un grand saladier le beurre, les jaunes d'oeuf et le sucre ensemble. On ajoute le sel et la farine, ainsi que la poudre à lever. On monte les blancs en neige ferme et on les incorpore délicatement.

On sépare la préparation en deux.

Dans une première moitié, on ajoute le beurre de cacahuète. Dans la seconde, le cacao et le lait.

On beurre des moules à muffins. On y verse alternativement la préparation au chocolat et celle au beurre de cacahuète. On mélange avec la pointe d'un couteau.

Puis on place au four pour 20 minutes.

On laisse refroidir sur une grille avant de dévorer à l'heure du goûter, au pti déjeuner... quand vous voulez quoi !

marbrecacaocacahuete_2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 octobre 2013

..Zébrés au beurre de cacahuètes et chocolat..

Il y a quelques semaines, c'était l'anniversaire d'une collègue pour laquelle j'ai beaucoup d'affection. Je m'étais donc dit que j'allais lui offrir un petit quelque chose pour l'occasion, et j'avais en tête de lui faire des biscuits. Je me suis rappelée d'une recette que j'avais vu il y a quelques temps (le 12 février 2011... ça nous rajeunit pas... et je suis toujours impressionnée de voir la mémoire que je peux avoir quand il est question de sucré !), et que j'avais eu très envie de tester sans en avoir l'occasion. Il s'agissait de sablés zébrés vu chez Manue, qu'elle avait elle-même repérés sur ce blog... une vraie ronde gourmande ! J'ai à peine modifié la recette (je l'ai surtout allégée en sucre) et j'ai accentué le look zébré par le pliage. En tous cas, je suis très contente du résultat : regardez plutôt !

DSC_0903c

Pour 6 douzaines de petits zébrés :

Pour la pâte au beurre de cacahuètes:

  • beurre mou : 120 g
  • beurre de cacahuètes : 50 g
  • oeuf : 1
  • farine : 200 g
  • poudre à lever : 0,25 cuillère à café
  • sucre : 90 g
  • sel : 2 pincées

Pour la pâte au chocolat :

  • beurre mou : 120 g
  • chocolat noir à 70% : 30 g
  • oeuf : 1
  • farine : 150 g
  • cacao : 35 g
  • poudre à lever : 0,25 cuillère à café
  • sucre : 80 g
  • sel : 2 pincées

1- Préparation de la pâte au beurre de cacahuètes :

On commence par mélanger au batteur le beurre avec le sucre et le beurre de cacahuètes jusqu'à obtenir quelque chose de lisse et onctueux. On ajoute l'oeuf et le sel, on mélange.

On change alors le fouet contre la feuille si on travaille au robot, ou on se dote d'une cuillère en bois si on travaille à la maison, et on incorpore la farine et la levure (tamisées ensemble préalablement). On doit obtenir une boule de pâte assez souple.

On filme bien et on place au frais pour 2 heures.

2- Préparation de la pâte au chocolat :

On commence par faire fondre le chocolat. On mélange au batteur le beurre avec le sucre et le chocolat fondu jusqu'à obtenir quelque chose de lisse et onctueux. On ajoute l'oeuf et le sel, on mélange.

On change alors le fouet contre la feuille si on travaille au robot, ou on se dote d'une cuillère en bois si on travaille à la maison, et on incorpore la farine, le cacao et la levure (tamisés ensemble préalablement). On doit obtenir une boule de pâte assez souple.

On filme bien et on place au frais pour 2 heures.

3- Façonnage et cuisson des zébrés :

On récupère les pâtes que l'on étale entre deux feuilles de papier parchemin, en deux rectangles assez fins (4-5 mm d'épaisseur) aux dimensions équivalentes. Il ne faut pas hésiter à fariner si besoin parce que la pâte est fragile sinon.

On place les deux rectangles l'un sur l'autre. On appuie légèrement avec le rouleau pour bien les souder. Puis on commence le pliage. Pour obtenir les zébrures, j'ai simplement plié la pâte en deux, donné un petit coup de rouleau pour souder, puis encore en deux, un coup de rouleau, encore en deux, etc. jusqu'à obtenir un rectangle de 3 cm de haut environ et de 18 cm sur 16 cm environ. J'ai ensuite découpé ce rectangle en 4 pour obtenir 4 portions de 18 cm par 4 cm. Personnellement, je voulais leur laisser cette forme rectangulaire, mais si vous voulez des zébrés ronds, il suffit de rouler chaque portions pour arrondir les angles et obtenir des boudins.

On place la pâte au congélateur pour 1 heure.

Une fois ce temps écoulé, on préchauffe le four à 160°C.

On récupère la pâte que l'on découpe en tranche de 5 cm environ. De cette manière, j'ai obtenu 18 zébrés dans chaque portion. On les dépose sur une plaque recouverte de papier parchemin. Et on fait cuire pour 12 minutes environ, c'est-à-dire jusqu'à ce que les bords commencent à colorer.

On laisse refroidir légèrement avant de les transfèrer sur une grille. Et quand ils sont complétement refroidis, on les conserve dans une boîte métallique. Et voilà ! Un petit thé maintenant ?!

DSC_0881b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : la popotte de Manue

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,