31 janvier 2017

..Fondant au chocolat et caramel au beurre salé (sans gluten)..

Chocolat... chocolat... chocolat... c'est un plaisir toujours intact quand je me retrouve devant une belle part de fondant au chocolat. Je ne compte plus le nombre de versions déjà testées (ma balance est là pour me le rappeler). Mais en même temps, il faut ce qu'il faut pour se faire plaisir. J'utilise rarement le caramel beurre salé en cuisine, pourtant j'aime beaucoup ça. Mais ce n'est pas un produit qui fait partie de ma culture culinaire et j'y pense jamais. Mais quand je suis tombée sur cette recette de Guillemette en cherchant une nouvelle déclinaison de fondant, je me suis dit qu'il fallait vraiment changer ça... et tout de suite ! Et cela a été avec raison parce que le résultat est une tuerie. Un fondant ultra fondant, une petite pointe de sel qui sublime le chocolat et du caramel qui apporte beaucoup de douceur ! L'essayer, c'est l'adopter ! La prochaine fois, je teste l'Assassin de Bernard !

DSC_0483-2

Pour 6-8 personnes (moule à manqué de 20 cm environ) :

Pour le caramel au beurre salé :

  • sucre : 100 g
  • eau : 2 cuillères à soupe
  • beurre salé : 50 g
  • crème liquide entière : 105 g

Pour le fondant :

  • le caramel beurre salé
  • chocolat noir à 66% : 200 g
  • beurre : 150 g
  • oeufs : 5
  • fécule de maïs : 1 cuillère à soupe
  • sucre : 70 g

1 - Péparation du caramel beurre salé 

On commence par faire fondre le sucre et l'eau dans une casserole à fond épais, sans remuer. Quand le caramel est bien doré, on sort du feu. On incorpore le beurre coupé en morceaux en remuant énergiquement. Puis on incorpore la crème. On réserve à température ambiante.

2 - Préparation du fondant :

On préchauffe le four à 180°C.

On fait fondre au bain-maire le chocolat et le beurre coupé en morceaux.

Quand le chocolat et le beurre sont fondus, on les transvase dans un récipient. On ajoute le sucre. Puis on incorpore un à un les oeufs, en remuant bien entre chaque ajout pour obtenir une pâte lisse. 

On incorpore ensuite le caramel puis la fécule. On mélange bien. 

On verse dans le moule à manqué (beurré s'il n'est pas en silicone), puis on enfourne pour 18 à 20 minutes de cuisson.

A la sortie du four, le fondant ne doit être pas totalement cuit au centre. On le place alors immédiatement dans un bain d'eau glacée pour stopper rapidement la cuisson.

Finalement, le plus dur est d'attendre le lendemain pour le manger parce que la patience ici fait partie intégrante de la recette pour profiter au maximum du plaisir de ce fondant ! Et s'il se conserve au frigo, pensez à le sortir bien avant de le déguster pour qu'il revienne à température ambiante et retrouve une texture douce et fondante.

DSC_0507-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Chocolat & caetera


16 février 2016

..Crème au caramel d'après Christophe Adam..

À la maison, nous sommes des grands fans de crème caramel. Du coup, je dois dire que j'essaie un peu toutes les recettes qui me tombent sous la main, même si on a déjà notre recette chouchou. Cette fois, c'est Déborah qui a piqué ma curiosité quand elle a proposé cette recette de Christophe Adam. Le lendemain, j'étais en cuisine pour la réaliser. Et je ne le regrette pas parce que la recette est vraiment délicieuse. Le tant pour tant crème/lait permet à la crème d'être ultra onctueuse, sans être pour autant trop lourde ou grasse. J'ai réduit un peu la quantité de sucre, mais sinon, je n'ai rien changé à la recette. Et c'était parfait comme ça !

DSC_0363-2

Pour 6 pots :

  • lait entier : 270 g
  • crème liquide entière : 270 g
  • sucre : 80 g + 80 g pour le caramel
  • vanille : 1/2 gousse
  • œufs entiers : 2
  • jaunes d’œuf : 2

On commence par faire bouillir le lait avec la vanille fendue et grattée. Quand le lait bout, on stoppe la cuisson. On couvre et on laisse infuser 10 à 15 minutes.

Pendant ce temps, on prépare le caramel en plaçant le sucre dans une casserole à fond épais, qu’on fait chauffer à sec. On stoppe la cuisson quand le caramel est bien doré. On dépose le caramel au fond de chaque ramequin et on laisse durcir à température ambiante.

On met le four à préchauffer à 170° C.

On fouette le 80 g de sucre restant avec les jaunes d’oeuf jusqu’à ce que le mélange blanchisse. On ajoute les œufs entiers l’un après l’autre. On mélange bien à nouveau.

On verse le lait progressivement dans le mélange en fouettant doucement. Puis on ajoute la crème.

On donne un coup de mixeur plongeant pour bien homogénéiser l’appareil.

Puis on verse l’appareil dans les ramequins par-dessus le caramel.

On fait bouillir de l’eau pour préparer une cuisson au bain-marie pour ne pas assécher les crèmes. On place les ramequins dans un plat assez haut. On verse l’eau bouillante à mi-hauteur dans le plat et on enfourne pour une heure de cuisson.

Quand les crèmes sont cuites, on les sort du bain-marie. On les laisse refroidir à température ambiante avant de la placer au frigo. Il est préférable de patienter 4 bonnes heures avant de les déguster pour laisser le temps aux arômes de bien s’épanouir. ^-^

Au moment de servir, on passe la lame d’un couteau fin tout autour des crèmes, puis on retourne sur une petite assiette. Et surtout… on se régale !

DSC_0376-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Christophe Adam, recette trouvée dans la Cuisine de Déborah

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

02 janvier 2016

..Petits choux au caramel et cœur de lemon curd..

Cette année, nous avions prévu de passer les fêtes tous les deux, avec Mr Pomme. Mais finalement, ces moments sont toujours propices aux rapprochements humains, et nous avons passé Noël et le Nouvel an en très bonne compagnie pour notre plus grand plaisir. Pour le Nouvel An, je m'étais proposée pour amener les desserts (quelle surprise !). J'avoue que j'étais un peu stressée car les personnes qui seraient là allaient goûter à ma cuisine pour la première fois, et à chaque fois, j'ai une petite appréhension... "Vont-ils aimer ?". Du coup, pour pas taper à côté, j'avais demandé à mon amie ce qu'elle aurait pris si elle avait commandé son dessert... sa réponse était des plus gourmande... des choux, des meringues, du caramel, du chocolat et du citron... ok ! Défi facilement accepté ! J'ai réalisé plusieurs gourmandises autour de ces mots-clès. La première que je vous propose aujourd'hui, ce sont ces petits choux croustillants au caramel et coeur de citron. Une association vraiment gagnante !

DSC_0077b

Pour 25 petits choux environ :

Pour la couverture des choux :

  • beurre mou : 25 g
  • cassonade : 30 g
  • farine : 30 g

Pour le lemon curd :

  •  jus de citron : 25 g
  • œuf : 1
  • beurre : 25 g
  • sucre : 30 g

Pour la pâte à choux (recette de Christophe Felder):

  • lait : 75 g
  • eau : 50 g
  • beurre : 40 g
  • oeufs moyens : 2 + 1 pour assouplir la pâte si besoin
  • farine : 75 g
  • sucre : 1/2 cuillère à café
  • sel fin : 1/4 cuillère à café

Pour la crème diplomate (du blog des tartes et des gâteaux) :

  • sucre : 80 g + 20 g
  • lait entier : 250 g
  • jaunes d'œuf : 2
  • fécule de maïs : 25 g
  • gélatine : 2,5 feuilles
  • crème entière liquide très froide : 250 g
  • sucre glace : 1 cuillère à soupe

1- Préparation de la couverture pour les choux :

On commence par travailler au fouet le beurre. On ajoute le sucre et on mélange bien. On ajoute ensuite la farine. On doit obtenir une pâte bien homogène.

On étale cette pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé avec un rouleau à pâtisserie pour obtenir une plaque de 2-3 millimètres d'épaisseur. Puis on réserve au frais jusqu'au moment de l'utiliser.

2- Préparation du lemon curd :

On commence par faire fondre le beurre au bain-marie.

Pendant ce temps, on fouette l’œuf et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. On ajoute le jus de citron et on mélange, puis on incorpore le beurre fondu.

On verse le tout dans le récipient dans lequel le beurre a fondu et on cuit toute la préparation au le bain-marie jusqu’à ce que le mélange épaississe.

On laisse tiédir puis on garnit des petites empruntes à chocolat ou un bac à glaçon avec le lemon curd et on place au congélateur. 

3- Préparation des choux :

Dans une casserole, on verse l'eau, le lait, le beurre, le sucre et le sel. On place sur feu doux et, dès le début de l'ébullition on sort du feu.

Hors du feu, on incorpore la farine tamisée en une seule fois et mélangeant vivement avec une spatule en bois.

On replace sur feu moyen pour déssècher la pâte pendant 2 minutes, en remuant énergiquement. 

On transvase la pâte à choux dans un récipient. On incorpore les œufs un à un en attendant à chaque fois que l'œuf soit bien intégré à la pâte avant de passer au suivant. A la fin, on doit obtenir une pâte souple qui fait un ruban. Si ce n'est pas le cas, on prend un autre œuf que l'on bat en omelette et on l'incorpore cuillère par cuillère jusqu'à obtenir la bonne consistance.

On préchauffe le four à 180°C.

Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, on dresse des petits choux de 3 cm de diamètre en les espaçant bien parce qu'ils gonflent à la cuisson.

On récupère la couverture des choux, on découpe des cercles avec un emporte-pièce rond de 2 cm de diamètre environ, puis on les dépose sur chaque chou.

On fait cuire 20 minutes sans jamais ouvrir la porte du four. Quand les choux sont bien cuits (ils sont très légers et sonnent creux à l'intérieur), on les décolle et on les place sur une grille pour qu'ils refroidissent.

4- Préparation de la crème diplomate :

On commence par placer les 80 g de sucre dans une casserole et l’on place à feu moyen pour obtenir un caramel bien doré.

Pendant ce temps, on amène le lait à ébullition.

Quand le caramel est prêt, hors du feu, on lui incorpore doucement le lait bouillant en fouettant le caramel. On replace sur feu doux pour parfaire le mélange et obtenir un lait caramélisé sans morceaux. On réserve.

On place la gélatine dans un bol d'eau froide.

On préparer ensuite une crème pâtissière. Pour cela, on bat les jaunes d'œufs avec le sucre et la fécule dans un bol jusqu’à ce que le mélange blanchisse. On ajoute une partie du lait encore chaud en fouettant, puis on transvase le tout dans la casserole avec le lait restant. On mélange bien et on fait épaissir la crème à feu doux sans cesser de remuer.

Hors du feu, on incorpore la gélatine bien égouttée. On transvase la crème dans un grand récipient, puis on laisse tiédir à température ambiante.

Quand la crème est tiède, on bat la crème liquide entière pour obtenir une crème fouettée bien ferme. On ajoute le sucre et on redonne quelques coups de fouet.

On incorpore une grosse cuillère de crème fouettée dans la crème pâtissière. On mélange énergiquement pour détendre. Puis on incorpore le reste délicatement avec une spatule en soulevant la masse, pour éviter de faire retomber la crème fouettée.

On place la crème dans une poche munie d'une douille cannelée. On ferme bien la poche et on laisse prendre au frais pendant environ 1 heure, le temps de raffermir la crème sans attendre qu’elle soir totalement prise. 

5- Montage des choux :

Quand la crème a une bonne consistance pour être prochée, on récupère les choux dont on découpe les petits chapeaux. On place une première couche fine de crème dans chaque chou. On enfonce dedans le lemon curd, puis on recouvre d'une belle rosace de crème. On referme avec le chapeau et on saupoudre de sucre glace. 

On peut les conserver une journée au frais sans problème.

Le chou qui est là n'est pas le plus joli de la série... mais je voulais en sauver un au moins pour vous présenter la recette aujourd'hui. C'est volontairement que j'ai pris celui qui était le plus cabossé... ^-^ Je n'ai pas eu le temps de faire de photos de l'ensemble de cette petite armée gourmande, mais je peux vous dire que de les voir tous bien alignée dans la boîte, ça mettait en appétit !

DSC_0112B

Maintenant, à vous de jouer !

Sources : Pâtisserie ! de Christophe Felder & Des tartes et des gâteaux

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 janvier 2015

..Flan au caramel et limoncello..

Est-ce qu'on commencerait pas ce billet tout simple en vous souhaitant à tous une belle et heureuse année ? Ben si... mais comme on est sur un blog de cuisine, c'est surtout une année pleine de gourmandises que je nous souhaite, de découvertes gustatives et de frémissements des papilles !

Je démarre l'année (enfin), avec un billet tout simple comme je le disais et une recette tout en douceur, qui symbolise bien l'état d'esprit actuel chez les Pommes... back to l'essentiel ! Mr Pomme qui était un inconditionnel du flan au caramel de sa mamie, a vécu un véritable retour en enfance en plongeant sa cuillère dans ce flan rapidement réalisé pour liquider une bouteille de lait entamée. Alors je ne pouvais pas faire autrement que partager la recette, parce que c'est quand même un sacré compliment de me dire que je suis à la hauteur de sa grand-mère... et oui, même dans le coeur de son homme, il y a des standards parfois difficiles à atteindre ! ^_^

DSC_0501b-2

Pour 9 parts :

  • lait entier : 1 l
  • oeufs  entiers : 8
  • sucre : 140 g
  • vanille : 1/2 gousse
  • fécule de maïs : 20 g
  • limoncello : 2 cuillères à soupe
  • caramel liquide (ici)

On met le lait à chauffer avec la gousse de vanille fendue en deux et grattées. Une fois aue le lait commence à bouillir, on stoppe la cuisson et on laisse tièdir.

Quand le lait a tiédi, on préchauffe le four à 170°C.

Dans un récipient, on place les oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. On ajoute la fécule de maïs et le limoncello. On mélange bien, puis on verse le lait sans cesser de remuer.

On tapisse le fond d'un moule métallique avec du caramel liquide, on fait tourner le caramel pour napper également les parois. Puis on verse la crème par dessus.

On dépose le moule dans un grand plat à rebords hauts que l'on remplit d'eau bouillante (l'eau doit arriver à mi-hauteur environ).

On place le tout au four et on fait cuire pendant 50 minutes à 1 heure. A la sortie du four, la crème doit être bien prise, mais pas trop ferme, c'est-à-dire être légèrement tremblotante.

On laisse reposer toute une nuit au frais pour déguster le lendemain.

La texture est soyeuse, parfaite et le petit goût du limoncello... un délice ! Le goût est subtile alors si ça vous tente, vous pouvez facilement en doubler la dose... ^-^

DSC_0516b-2

Maintenant, à vous de jouer ! 

Posté par Pour ta pomme à 02:12 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 décembre 2014

..Tarte tatin selon Ph. Conticini (version sans gluten)..

Si la gourmandise était une religion, Mr Conticini en serait le Dieu ! C'est un peu déjà le cas en ce qui me concerne, et je sais que vous êtes plusieurs à partager cette pensée... Je suis en totale admiration devant son travail et la simplicité de ce grand monsieur, maître dans l'art de sublimer les saveurs. Cette tarte tatin en est un bel exemple... Tout en simplicité mais en même temps très élégante en bouche. Et croyez bien que si je suis toujours en train de modifier ceci et cela dans les recettes habituellement, quand je suis face à Mr Conticini, je ne touche presque jamais rien... quand même, faut pas abuser non plus ! La seule chose que je n'ai pas réaliser c'est le steusel noisette, et puis j'ai fait une pâte à tarte sans gluten, mais sinon, tout est là et je dois dire qu'elle rappelle vraiment celle que j'avais eu la chance de déguster avec mes deux super copines il y a quelques mois à Paris... yummy !

DSC_0288b

Pour la pâte sans gluten (vous pourrez faire 2 tartes avec ces quantités) :

  • farine de sorgho : 20 g
  • farine de riz : 50 g
  • farine de riz gluant : 80 g
  • fécule de tapioca : 65 g
  • sel : 4 g
  • beurre : 110 g
  • oeuf : 1
  • eau froide : 2 cuillères à soupe

Pour la garniture :

  • Pommes : 8 à 12 selon la grosseur

Pour le caramel :

  • sucre : 80 g
  • glucose : 20 g
  • eau : 20 g

Pour le sirop :

  • eau : 20g
  • sucre : 25 g
  • beurre : 20 g
  • jus de citron : 1 cuillère à soupe
  • sel : 1 pincée
  • vanille : 1 gousse

1- Préparation de la pâte :

On commence par mélanger toutes les farines avec le sel. On ajoute le beurre coupé en morceaux et on sable du bout des doigts pour bien les amalgamer aux farines.

On ajoute ensuite l'oeuf et l'eau, et on pétrit jusqu'à obtenir une pâte homogène.

On étale la pâte sur un plan de travail fariné. Personnellement, je l'étale directement sur une feuille de papier sulfurisé. Elle se travaille très facilement, c'est un plaisir ! Puis on découpe un joli cercle dedans (avec un moule à tarte comme modèle par exemple) en prenant soin de découper un cercle plus grand que le diamètre du moule qui sera utilisé pour cuire les pommes. On couvre et on réserve au frais.

2- Préparation de la garniture :

On commence par préparer le caramel. Pour cela, on fait chauffer ensemble dans une casserole l’eau, le sucre et le glucose jusqu’à obtenir un caramel assez foncé.

On verse le caramel immédiatement dans le moule dans lequel on va faire cuire la tarte. Personnellement, j’ai choisi un moule à manquer en silicone pour faciliter le démoulage. On répartit bien le caramel sur toute la surface du moule.

On prépare ensuite le sirop. J’ai utilisé la même casserole, mais vous pouvez en prendre une nouvelle. Dans cette casserole, on met l’eau et le sucre à chauffer. On porte à ébullition. On retire alors du feu et on ajoute le citron et les graines de la gousse de vanille, le sel et le beurre. On mélange bien jusqu’à obtenir un sirop bien homogène. On réserve. On met le four à préchauffer à 180°C.

On prépare enfin les pommes. Pour cela, il faut les éplucher puis les évider avec un vide-pomme. Puis avec une mandoline, on détaille des tranches de 2 mm d’épaisseur. On dispose les pommes en rosace dans le moule sur le caramel, et on remplit celui-ci jusqu’au bord.

Quand le moule est rempli, on arrose les pommes avec le sirop réservé. Puis on enfourne pour 50 minutes. A la sortie du four, les pommes doivent être très fondantes. On laisse refroidir.

Quand les pommes sont froides, on pose la pâte dessus en s’aidant du papier sulfurisé parce que la pâte sans gluten, c’est fragile ! On glisse la pâte entre les pommes et le rebord du moule. Puis on enfourne pour 30 minutes à 190°C, jusqu’à ce que la pâte soit bien dorée. On laisse ensuite refroidir dans le moule à température ambiante. Et quand elle est assez froide, on couvre et on place au frais  pour toute la nuit.

Le lendemain, environ une heure avant de la déguster, on sort la tarte, puis on la démoule sur une assiette. C’est là qu’on est vraiment content d’avoir utilisé un plat en silicone parce que ça se décolle tout seul malgré le caramel…

On peut la réchauffer légèrement si on l’aime tiède ou bien la manger froide mais en la laissant revenir un peu à température ambiante. Toute seule, avec une boule de glace à la vanille, un peu de chantilly, c’est vraiment comme on veut puisque de toute façon, elle est délicieuse !!!!! 

DSC_0291b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Best of Conticini

Posté par Pour ta pomme à 00:25 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


03 février 2014

..Lundi, c'est Conticini ! : crème au caramel..

Et oui, j'ai encore invité Monsieur Conticini à ma table cette semaine. Après la mousse au chocolat, c'est avec sa crème au caramel que nous nous sommes régalés. Vous remarquez que je pioche dans le basique hein, mais ça fait du bien les choses simples aussi ! Jusqu'à présent, je ne me cassais pas trop la tête pour la crème au caramel, j'avais cette recette que l'on aimait bien, et elle faisait parfaitement l'affaire... rapide, efficace ! Et puis je me suis dit que j'avais quand même envie de tester une "vraie" recette, pas que l'autre soit fausse hein, mais vous voyez ce que je veux dire, la recette qui utilise les ingrédients de base et ne "triche" pas avec du lait concentré. Conticini en avait une dans son fabuleux Sensations, raison de plus pour me pousser à faire le test. Et pour le coup, je dois dire que c'est sans appel. J'aime toujours autant mon ancienne version, mais là, c'est sans comparaison... je crois qu'on aurait pu en manger le matin, le midi et le soir... et ne manger que ça, tellement c'était bon... j'ai dû prendre sur moi pour ne pas relancer une fournée dès qu'on a eu fini le dernier ramequin... elle est tout simplement parfaite ! La texture, l'équilibre des saveurs, la dose de sucre... rien à changer !

Cremecaramelconticini_1

Pour 8 personnes :

  • lait entier : 1 l
  • oeufs  entiers : 200 g (soit 4)
  • jaunes d'oeuf : 60 g (soit 3 jaunes)
  • sucre : 150 g
  • vanille : 1 gousse
  • caramel liquide (ici)

On préchauffe le four à 140°C.

Dans un récipient, on place les oeufs, les jaunes et le sucre. On fend le vanille en deux, on gratte les graines que l'on place dans le récipient. On bat le tout jusqu'à ce que le mélange blanchisse. On ajoute le lait froid et l'on fouette à nouveau . On laisse reposer quelques minutes, puis on écume la mousse qui s'est formée à la surface de la crème.

On tapisse le fond des ramequins avec du caramel liquide, on fait tourner le caramel pour napper également les parois. Puis on verse la crème par dessus.

On dépose les ramequins dans un grand plat à rebords hauts que l'on remplit d'eau à température ambiante (l'eau doit arriver à la moitié des ramequins environ).

On place le tout au four et on fait cuire pendant 3 heures. A la sortie du four, la crème doit être bien prise, c'est-à-dire être légèrement tremblotante, et pas trop ferme.

On laisse reposer toute une nuit au frais pour déguster le lendemain.

Je ne ferai pas de commentaires si ce n'est celui-ci : IL FAUT LA TESTER ! ABSOLUMENT !

Cremecaramelconticini_2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Sensations de Philippe Conticini

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 novembre 2013

..Crème caramel à l'orange..

Je manque d'inspiration en ce moment, alors je replonge dans mes vieux dossiers... C'est vrai que le "problème" quand on se lance dans l'aventure des bligs culinaires, c'est qu'on a toujours envie de faire des choses nouvelles (et oui, les copines ont toujours de bonnes idées que l'on veut tester), et du coup, on met de côté ses classiques. La crème caramel était l'un des desserts que ma môman me faisait et que j'adorais. Je pense que j'aurais pu manger le plat à moi toute seule sans aucune culpabilité... Maintenant, j'ai une espèce de petite conscience anti-gourmandise qui s'allume plus souvent et m'empêche de faire certaines orgies sucrées... quel dommage ! En attendant, pour le plaisir de retomber dans ma jeunesse perdue, j'ai refait ces petites crèmes. Je ne pense pas que ça soit la recette de ma môman, mais ça fait bien l'affaire quand même !

DSC_0330b

Pour 8 flans individuels :

  • lait concentré sucré : 380 g
  • lait concentré non sucré : 370 g
  • jus d'orange : 80 ml
  • oeufs : 5
  • caramel liquide (maison pour moi)

On commence par préchauffer le four à 170°C.

On mélange avec un fouet les oeufs entiers, les deux laits et le jus d'orange. On doit obtenir une pâte lisse et homogène. On tapisse les fonds des ramequins avec une grosse cuillère à soupe de caramel. On fait tourner le caramel dans le ramequin pour qu'il nappe bien les contours. On verse l'appareil dedans. 

On place les ramequins dans un plat plus grand que l'on remplit à moitié avec de l'eau bouillante pour faire la cuisson au bain-marie.

On fait cuire 45 minutes environ.

On sort les ramequins du bain-marie quand ils sont prêts, on les laisse refroidir avant de les placer au frigo pour au minimum 4 heures.

Après y'a plus qu'à démouler et se régaler ! Simple et bon, c'est facile parfois la cuisine !

DSC_0368b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 août 2013

..Porc au caramel..

Bon ça paraît incroyable, mais on ne mange pas que des choses sucrées dans cette maison... enfin, je vous dis ça et en même temps, je vous présente du salé... sucré... ce qui fait que je vais être peu crédible hein... enfin, ça reste un plat qu'on adore mais que je ne fais pas assez souvent : le porc au caramel !

DSC_0331Pour 6 personnes :

  • 1 filet mignon de porc
  • 1 oignon
  • 100 g de caramel liquide
  • 1 poivron rouge
  • 1 gousse d'ail
  • 1 cuillère à café de 5 épices chinoises
  • 2 cuillères à soupe de sauce soja
  • 1 cuillère à café de vinaigre de riz
  • 1 petite cuillère à café de fécule de maïs
  • sel
  • huile d'olive
  • quelques noix de cajou

On commence par couper le porc en lamelles. On détaille aussi l'oignon et le poivron que l'on fait revenir avec l'ail haché dans une poêle avec un peu d'huile d'olive. Quand les légumes sont tendres, on ajoute le porc et on fait revenir jusqu'à ce que la viande soit cuite.

Pendant ce temps, dans une petite casserole, on place le caramel, la sauce soja et le vinaigre de riz. On ajoute le 5 épices et la fécule. On mélange bien et on fait chauffer jusqu'à ce que le mélange épaississe.

On verse la sauce sur la viande et on nappe bien. On ajoute au dernier moment les noix de cajou et on sert immédiatement avec du riz blanc.

C'est trop trop bon ! Sérieux... rien que d'écrire l'article j'ai envie de me remettre aux fourneaux !

DSC_0332

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

18 mars 2013

..Flan au caramel et triple sec pour gourmands pressés..

Il y a des jours (trop nombreux en ce moment) où le temps manque (quelques heures de plus dans la journée serait pas de refus en fait... une petite dizaine...). Pour autant, on n'arrive pas à se résoudre à acheter des choses toutes faites. On le faisait pas déjà en France, alors maintenant qu'on a traversé l'Atlantique, c'est encore moins un réflexe. Heureusement, il y en a une qui a bien compris que c'est pas parce qu'on a pas le temps qu'on en a pas besoin de petites gourmandises. The Domestic Goddess : Nigella ! Ce bouquin est celui qu'il vous faut si vous êtes pressé mais que vous voulez continuer par passer par la case "cuisine" !

J'avais déjà fait des flans au lait concentré sucré il y a longtemps mais je ne les avais pas publié parce que je les avais trouvé trop sucrés justement. Là, Nigella propose de couper avec du lait concentré non sucré, et pour être sûre de mon coup, j'en ai mis plus que l'autre. Bref, comme d'hab, je n'ai pas suivi la recette à la lettre, mais le résultat est bien là et surtout, il est parfait pour nous !

P1790369-2

Pour 8 flans individuels :

  • 300 g de lait concentré sucré
  • 370 g de lait concentré non sucré
  • 4 oeufs
  • 1 trait de triple sec
  • caramel liquide (maison si possible)

On commence par préchauffer le four à 170°C.

On mélange avec un fouet les oeufs entiers, les deux laits et le triple sec. On doit obtenir une pâte lisse et homogène. On tapisse les fonds des ramequins avec une à deux cuillères à soupe de caramel. On fait tourner les caramel dans le ramequin pour qu'il nappe bien les contours. On verse l'appareil dedans.

On place dans un plat plus grand les ramequins et on remplit à moitié avec de l'eau bouillante pour faire la cuisson au bain-marie.

On fait cuire 45 minutes environ.

On sort les ramequins du bain-marie quand ils sont prêts, on les laisse refroidir avant de les placer au frigo pour au minimum 4 heures.

Après y'a plus qu'à démouler et se régaler ! Simple comme une recette Nigella Express !

P1790380-2

Maintenant, à vous de jouer !

02 août 2012

..Moussambars..

Dans ce buffet, j'ai fait un effort pour ne pas mettre du chocolat à toutes les sauces... mais quand même, je ne vous cache pas qu'il a été présent dans ses différentes variantes. Alors à côté du chocolat blanc, il y avait le lait, accompagné lui de carambars... Tout ça pour réaliser une belle mousse gourmande et ultra simple !

P1700364Pour 8 petites mousses :

  • 60 g de chocolat au lait
  • 6 carambars
  • 2 oeufs

On commence par faire fondre au bain-marie le chocolat râpé et 2 carambars coupés en morceaux. Quand tout est bien fondu, on sort du bain-marie.

On incorpore dans le chocolat les deux jaunes d'oeuf.

Puis on monte les blancs en neige ferme.

On incorpore ensuite délicatement les blancs dans le chocolat.

On remplit des petites verrines avec la mousse. Et on place au frais pour 4 heures.

Quand la mousse à durcit, on plante au coeur de chacune un demi-carambar.

Et voilà ! Rien de plus simple. C'est terriblement régressif ! Pas trop sucré finalement, ce que je craignais un peu puisque j'avais choisi du chocolat au lait... bon, faut dire qu'avec des toutes petites portions, pas le temps de s'en rendre compte aussi ! juste le temps de se dire "c'est trop bon !" et hop... c'est fini... reste le souvenir de ce moment qui rappelle l'enfance ! ^-^ Rien que ça !

P1700351

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Carambars, les 30 recettes culte

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,