19 mars 2017

..Muffins aux deux chocolats..

Il fallait faire fondre un stock de chocolat... J'ai un peu de mal à croire ce que j'écris, mais c'est vrai. J'ai en ce moment un petit sur-stock de chocolat dans mes placards... Je vous rassure, depuis ma prise de conscience de ma baisse de consommation de chocolat, j'ai fait ce qu'il fallait. Je me suis mis un bon coup de pied aux fesses et j'ai repris un rythme de consommation normale... ^-^ Non mais faut pas exagérer quand même ! C'est quoi cette négligence ces derniers mois... 

Entre deux carrés, je me suis dit que je pourrais en profiter pour faire des muffins. Cela faisait une éternité et il y avait justement dans ma to-do list cette recette de Papilles & Pupilles qui ne demandait qu'à être être mise à l'honneur. Ni une ni deux donc je me suis attelée à la tâche pour le plus grand bonheur de mon gourmand, Mr Pomme ! J'ai juste un peu modifié les quantités, mais je ne pense pas que cela transforme vraiment le goût de la recette originale. On obtient des muffins bien gonflés, moelleux à souhait ! 

DSC_2938-2

Pour 16 muffins :

  • pépites de chocolat noir : 80 g
  • pépites de chocolat au lait : 70 g
  • farine : 200 g
  • sel : 1 pincée
  • poudre à lever : 2 cuillères à café
  • bicarbonate de soude : 1 cuillère à café
  • sucre : 120 g
  • oeufs : 2
  • beurre : 80 g
  • lait entier : 120 g
  • rhum vanillé : 1 cuillère à soupe

On commence par préchauffer le four à 180°C.

Pour préparer les muffins, rien de plus simple : on mélange tout d'abord les ingrédients secs à savoir la farine, la poudre à lever, le bicarbonate de soude, le sucre, le sel et les pépites de chocolat.

Dans un autre saladier, on mélange les oeufs, le beurre préalablement fondu et refroidi, le lait et le rhum.

Puis on creuse un puits dans le mélange sec. On verse le mélange liquide. Et on l'incorpore rapidement avec une fourchette. On travaille rapidement sans cherche à obtenir un mélange lisse. Quelques grumeaux ne posent pas de problème ici, au contraire.  

On remplit ensuite aux deux tiers des moules à muffin que l'on a chemiser avec des caissettes de papier. Puis on place au four pour 15 minutes de cuisson environ, jusqu'à ce que les muffins gonflent et soient bien dorés. 

On démoule ensuite et on laisse refroidir sur une grille. Ils peuvent se conserver 2 jours, mais les muffins sont toujours meilleurs quand ils sont frais 

DSC_2949-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Papilles & Pupilles


28 juillet 2016

..Mousse vegan aux deux chocolats (au jus de pois chiches)..

Cela faisait plusieurs mois que ces mousses au chocolat végétales que l'on voit fleurir sur le net m'intriguaient... Autant dire que la réalisation de ce hummus était l'occasion rêvée de passer la recette par la case "test". Je prenais un "risque" parce que la mousse au chocolat est certainement l'un des desserts préférés de Mr Pomme. Mais fidèle à son tempérament aventureux, il m'a dit tout de suite "go !".

Si j'ai été totalement bluffée par la montée de ces faux blancs d'oeuf, j'étais plus inquiète au moment du mélange... Le chocolat avait du mal à se mélanger aux blancs (après coup, je me dis que je ne les avais peut-être pas assez montés même s'ils me semblaient bien fermes quand même) et il m'a fallu un moment pour trouver le bon coup de main avec la spatule... du coup, j'ai eu peur d'avoir un peu trop travaillé le tout quand j'ai constaté que la préparation était plutôt liquide au final... J'ai quand même tout versé dans des verres en attendant avec fébrilité le verdict deux heures plus tard... Et bien... bluffée... au bout d'une heure seulement la mousse était prise, et au bout des 2 heures, elle était parfaite. La texture est agréable, et pour les pois chiches... et bien il faut vraiment être au courant que cette mousse a un lien de parenté avec eux pour le savoir parce que sans ça, impossible de le deviner ! Autant dire que le succès a été au rendez-vous et que l'expérience sera renouvelée.

DSC_0075-2

Pour 4 mousses :

  • jus de pois chiches bio : 170 g
  • chocolat au lait (avec du lait de riz) : 100 g
  • chocolat noir : 110 g
  • cacao amer : 1 cuillère à soupe
  • rhum : 1 cuillère à soupe

On commence par faire fondre doucement les chocolats au bain-marie. Quand ils sont bien lisses, on ajoute le cacao. On mélange.

On met le jus de pois chiche dans le bol du robot et on fouette jusqu'à obtenir une neige bien ferme.

On procède ensuite comme on le fait classiquement avec de la mousse au chocolat : on verse un peu de blanc dans le chocolat et on mélange vivement pour détendre la préparation. On ajoute le rhum. Puis on incopore le restant de blanc en y allant doucement avec la spatule, en soulevant la masse.

On verse ensuite dans des verrines et au frais pour 2 heures !

DSC_0096-2

Maintenant, à vous de jouer !

01 janvier 2016

..Petites meringues ultra fastoches aux pépites de chocolat pour un retour gourmand..

Belle et heureuse année à toutes et à tous ! 2016... me revoilà ! J'ai décidé de reprendre ma place en cuisine et d'occuper un peu le tout petit espace qui est le mien dans ce monde virtuel. Cela fait tellement longtemps que je n'ai rien posté que je me suis demandée si j'allais même me souvenir de mon mot de passe pour entrer sur la plateforme de canalblog... mais c'est à croire que, comme le vélo, ces choses ne s'oublient pas. Cela fait plusieurs semaines que me trotte dans la tête l'envie de revenir me balader par ici, de recuisiner un peu autrement que "parce qu'on doit bien se nourrir 3 fois par jour"... mais je me demande si je vais avoir le temps de tenir le rythme cette année, même si je sais qu'il n'y a que le rythme qu'on veut bien se donner ^-^... Bref, 2015 a été intense dans tous les sens du terme, et passer du temps en cuisine n'a pas été vraiment possible. Mais l'envie est toujours là, donc me revoilà !

Je démarre tranquillement aujourd'hui avec une petite recette de meringue... je suis sûre que vous avez été nombreuses et nombreux à en réaliser pour les paniers gourmands des fêtes de fin d'année. Ce n'est donc pas une recette révolutionnaire que je vous propose aujourd'hui, mais une petite customisation de ces gourmandises sucrées que j'ai piquée sur Bakingdom... l'ajout d'une petite de chocolat à la base des meringues. Un petit délice ! 

DSC_0021b

Pour une 50ne de meringue :

  • blancs d'oeuf : 70 g
  • sucre  : 100 g
  • pépites de chocolat au lait (mini kisses) : 50
  • crème de tartre : 1 pincée
  • colorant rouge

On préchauffe le four à 90°C.

On commence par monter les blancs en neige avec la crème de tartre. Quand on commence à prendre, mais sont encore mousseux, on ajoute un tiers du sucre. On continue de monter les blancs. On ajoute les deux autres tiers tout en continuant de battre la meringue. Quand la meringue est prête, on ajoute le colorant et on donne un dernier coup de batteur pour bien mélanger la couleur.

On place la meringue dans une poche avec une douille cannelée.

Sur deux plaques de cuisson recouvertes de papier sulfurisé, on place les pépites de chocolat en les espaçant de manière à ce que les meringues ne se touchent pas. On poche sur chaque pépite de chocolat la meringue.

On place au four pour 2 heures 30 (peut-être plus selon le résultat que vous obtenez. Les meringues sont prêtes quand elles sont bien séches et qu'elles sonnent creux). Reste plus qu'à les laisser refroidir et à emballer tout ça pour un joli paquet gourmand !

DSC_0006b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 avril 2015

..Brownies aux fruits secs et sans gluten..

On pourrait presque penser que le printemps pointe enfin le bout de son nez à Montréal... Après un hiver de 6 mois... Il était temps ! Les dernières semaines étaient particulièrement longues, donc pour tenir le coup, il fallait trouver quelques remontants à la hauteur d'un moral dans les bottes de neige... ^-^ Pour cela, y'a souvent qu'une seule bonne solution : du chocolat. Et comme cela faisait une éternité que je n'avais pas fait de brownies, c'était l'occasion rêvée. Vous remarquez que je cherche vraiment la moindre excuses pour justifier ma gourmandise... Tant pis, j'assume !

DSC_1145b

Pour 16 morceaux : 

  • chocolat noir à 66% : 120 gr
  • chocolat au lait : 80 gr + 50 gr
  • beurre : 60 g
  • beurre de coco : 60 gr
  • œufs : 4
  • sucre : 150 g
  • poudre d’amandes : 85 g
  • rhum vanillé : 1 cuillère à soupe
  • pour les fruits secs : raisins secs, noix de pécan concassées, amandes effilées, pépites de chocolat à 70%

On préchauffe le four à 180°C.

On fait fondre les 120 g de chocolat noir, les 80 g de chocolat au lait, avec le beurre et le beurre de coco doucement au bain-marie. On mélange bien  pour obtenir une préparation lisse et homogène. On réserve.

On place dans un récipient les œufs avec le sucre et on bat au fouet pendant 6-8 minutes environ jusqu’à ce que le mélange blanchisse et mousse. Il doit tripler de volume.

On ajoute au mélange le chocolat, puis le rhum vanillé.

À la spatule, on incorpore délicatement la poudre d’amandes et le reste de pépites de chocolat au lait.

On verse le tout dans un plat rectangulaire de 20 cm par 20 cm, chemisé avec du papier sulfurisé.

On dépose sur la pâte les fruits secs.

On cuit le tout 30 minutes. On laisse refroidir complétement avec de le découper en morceaux. Le mieux est de le préparer la veille pour le lendemain. Comme souvent avec les brownies, c’est meilleur quand on fait preuve de patience !

Cette nouvelle version est un délice. Il est dense et cheewy comme je les aime. Et l’association avec les fruits secs est vraiment top !

DSC_1170b

Maintenant, à vous de jouer !

04 décembre 2013

..Le "So fresh", entremet menthe et chocolat..

Ce dimanche, nous étions invités à pendre la crémaillère chez une collègue de la fac. Chacun devait apporter un petit quelque chose, dans l'esprit d'un potluck. Je peux vous dire que comme toujours dans ces cas, on a manqué de rien ! Même les sans-gluten ont eu l'occasion de bien profiter ! J'ai encore le souvenir d'un jambon à l'érable cuit au four... je sens qu'il va me hanter quelques temps encore... jusqu'à ce que je craque et le fasse aussi certainement. En ce qui me concerne, fidèle à moi-même, je me suis laissée inspirée par le sucré... Forcément ! Et j'ai profité de l'occasion pour pratiquer côté entremet. Comme c'est assez de saison, je me suis laissée tenter par l'association menthe et chocolat. Et je suis plutôt contente de mon choix. 

Comme toujours avec ce genre de dessert, la recette fait 3 km... mais ne fuyez pas parce qu'en réalité ce n'est pas si long à faire et certainement pas compliqué du tout. Il faut juste un peu d'organisation et de rigueur. Mais c'est tout bonnement inratable ! Alors abandonnez le pâtissier du coin et mettez-vous aux fourneaux ! ^-^

Excusez pour la photo, mais je n'ai pas eu trop le temps de faire quelque chose de "joli"...

DSC_0035b

Pour un cercle de 20cm*8cm (pour 8 à 12 personnes) :

Génoise (sans gluten) :

  • oeufs : 3
  • sucre : 30 g
  • fécule de maïs : 35 g
  • sel : 1 pincée
  • chocolat noir pour le chablonnage

Sirop à la menthe :

  • eau : 70 g
  • sucre : 30 g
  • thé à la menthe : 1 petite cuillère à café

Crème chiboust à la menthe :

  • oeufs : 3
  • lait  : 200 g
  • fécule de maïs : 20 g
  • sucre : 20 g + 100 g
  • eau : 50 g
  • gélatine : 3 feuilles
  • extrait de menthe : 1,5 cuillère à café

Palet fin au chocolat :

  • chocolat noir à 70% : 60 g

Mousse au chocolat :

  • chocolat noir à 70% : 90 g
  • chocolat noit à 54% : 30 g
  • lait : 45 g
  • sucre : 20 g
  • crème fleurette : 300 g
  • gélatine : 2 feuilles

Glaçage au chocolat :

  • chocolat noir à 70% : 200 g
  • huile neutre : 30 g

Décorations :

  • chocolat au lait
  • emporte-pièces

1- La génoise (J-1) :

On préchauffe le four à 180°C.

On commence par séparer les blancs des jaunes. On bat les jaunes avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse et double de volume. On intègre ensuite la fécule de maïs. 

On monte les blancs en neige et on les incorpore délicatement au mélange précédent.

On place ensuite l'appareil à génoise sur une feuille de papier sulfurisé en un grand cercle dans lequel on pourra découper deux ronds. On lisse bien, et on place au four pour une quinzaine de minutes. A la sortie du four, la génoise doit être légèrement colorée mais pas trop.

On découpe ensuite deux cercles, l'un de 20 cm et l'autre de 16 cm. On fait fondre un peu de chocolat pour en napper l'une des faces (c'est le chablonnage).

Pendant la cuisson, on prépare le sirop. Pour cela, on infuse le thé à la menthe dans l'eau chaude avec le sucre. On réserve.

2- Palet fin au chocolat (J-1) :

On fait fondre le chocolat que l'on étale très finement sur une feuille de papier huilé. Quand il commence à cristalliser, on prend le cercle de 16 cm et on dessine un cercle dans le chocolat. On attend qu'il cristallise totalement avant de le détacher. On passe donc à la crème pendant ce temps.

3- La crème chiboust à la menthe (J-1) :

On place la gélatine dans l'eau froide pour la ramollir.

Pendant ce temps, on fait chauffer le lait dans une casserole, jusqu'à ce que cela bout.

En attendant, on bat les jaunes avec les 20 g de sucre jusqu'à ce que le tout blanchisse. Puis on ajoute la fécule. On verse le lait doucement dans le mélange, puis on replace dans la casserole pour faire épaissir à feu doux.

On sort du feu, et on incorpore la gélatine bien essorée dans la crème. On ajoute la menthe. On réserve.

On s'occupe maintenant de la meringue. On prépare un sirop en plaçant dans une casserole l'eau et le sucre restant que l'on va porter à 110°C.

Pendant ce temps, on monte les blancs en neige ferme.

Quand le sirop est prêt, on réduit la vitesse au minimum et on verse doucement le sirop dans les blancs sans cesser de battre. Quand tout le sirop est incorporé, on peut remonter la vitesse pour aider les blancs à baisser en température. On arrête quand la meringue est juste tiède.

On incorpore alors la meringue doucement à la crème précédente en plusieurs fois pour obtenir une crème bien onctueuse.

A ce moment, on récupère les génoises que l'on punche avec le sirop du côté non chablonné. On place la plus grande génoise dans le grand cercle à pâtisserie de 20 cm (chemisé avec du rhodoïd), côté chablonné sur le plat.  On prend le cercle plus petit (pour moi 16 cm*4.5cm et protégé aussi avec du rhodoïd ) qu'on pose sur cette génoise, au centre et qu'on remplit avec la crème chiboust. On s'arrête à moitié pour placer le palet de chocolat et on recouvre avec de la crème. On prend le second cercle de génoise, le plus petit, et on le place sur la mousse, côté chablonné vers le haut. On appuie légèrement pour bien tasser et hop au congélateur.

Il vous restera de la crème vous pourrez donc vous préparer des petites verrines avec !

4- La mousse au chocolat (J-1) :

On commence par ramollir la gélatine dans l'eau froide.

On fait fondre le chocolat. Et pendant ce temps on fait chauffer le lait avec le sucre.

Quand le lait commence à bouillir, on stoppe la cuisson et on incorpore la gélatine bien essorée. On verse ensuite en 3 fois le lait dans le chocolat et l'incorporant bien à la masse entre chaque ajout pour obtenir quelque chose de bien lisse et brillant.

On monte ensuite la crème en chantilly et on l'ajoute délicatement au chocolat.

On récupère notre cercle du congélateur.

La crème chiboust est normalement assez prise pour permettre de retirer le cercle qui l'entoure et le rhodoïd. On recouvre alors avec la mousse au chocolat. On lisse bien et on replace au congélateur.

5- Jour J : glaçage et déco  :

On fait fondre le chocolat au lait que l'on étale sur du papier huilé. On laisse prendre et quand il commence à cristalliser, on découpe des formes avec les emporte-pièces. Ici, j'ai utilisé des étoiles et des petits sapins. On laisse prendre tranquillement.

Pour le glaçage, on fait fondre le chocolat au bain-marie et on ajoute l'huile. On attend que le glaçage soit descendu à 30-35°C environ avant de l'utiliser. 

On récupère le gâteau, qui est maintenant bien congelé. On le décercle proprement. On le place sur une grille et on nappe avec le glaçage. Il faut aller vite parce que ça prend rapidement. J'ai voulu faire quelque chose d'esthétique avec juste des coulées pour ne pas glaçer totalement le gâteau sur les côtés, mais ça a un peu râté parce que j'avais trop de glaçage... Mais bon, c'était une première pour moi, alors j'essaierai de faire mieux la prochaine fois. Tout ça pour dire que si vous voulez glaçer entièrement le gâteau, vous avez assez de chocolat, si vous voulez juste glacer le dessus et avoir quelques coulées sur le côté, utilisez-en un peu plus de la moitié juste.

Quand le glaçage est pris. On détache délicatement les formes de chocolat au lait que l'on colle sur le gâteau avec un peu de chocolat fondu.

On laisse ensuite décongeler tranquillement au frais.

Et voilà, c'est ENFIN fini !

Alors pas de panique, c'est presque aussi long à écire qu'à faire ! Avec de l'organisation, deux heures seront suffisantes. Il y a plusieurs préparations, mais rien de très technique. 

En tous cas, c'est vraiment un chouette dessert qui fait son petit effet ! L'association des parfums est géniale, forcément... menthe et chocolat ! C'est pas trop sucré, très léger (en tous cas, on a la sensation que c'est léger en bouche, c'est sûr qu'il faut pas regarder le bilan calorique...)

Je vais retravailler la déco, mais pour la base, je la garde, c'est sûr !

Comme je n'ai pas pu faire de photos de l'intérieur, après la découpe, je me suis "amusée" à vous faire ce petit schéma pour mieux comprendre l'assemblage...

schema

 

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 16:10 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


10 février 2013

..One pan cookie... au chocolat, au chocolat et... au chocolat..

C'est la première chose sucrée que j'ai faite en arrivant ici. A ce moment-là, on avait un four des plus capricieux, mais c'est à peu près tout ce qu'il a accepté de cuire... Depuis, on s'est équipé, et j'ai un four dont je ne suis pas méga satisfaite par rapport à celui que j'ai laissé derrière moi, mais bon, en s'y habituant, ça commence à aller... Je n'ai pas encore osé tenté une fournée de macarons, bon, j'ai pas encore eu trop le temps pour ça non plus, mais dès que j'aurai pris un peu d'assurance avec mon four, faudra que je le soumette au test ultime. ^-^

En attendant, je reste sur des basiques comme vous l'avez remarqué, des choses qui ne nécessitent pas une trop grande précision de cuisson. Et comme je n'avais jamais publié la recette de mon cookie géant à la poêle et que j'ai investi il y a peu dans une superbe poêle en fonte trop mimi... ben, j'ai refait une fournée, logique !

La première fois, c'est chez Manue que j'ai vu la recette. Je ne suis pas ses proportions, en cookie comme en beaucoup de choses, c'est un peu tout le monde qui fait ce qu'il veut... mais comme c'est elle qui m'a donné l'envie gourmande de m'y mettre, je ne peux que la remercier pour son partage !

P1780206a

Pour une poêle de 20 cm :

  • 65 g de beurre
  • 30 g d'huile végétale
  • 1 oeuf
  • 80 g de sucre
  • 190 g de farine
  • 0,5 cuillère à café de poudre à lever
  • 30 g de pépites de chocolat au lait
  • 30 g de pépites de chocolat noir à 53%
  • 30 g de pépites de chocolat noir à 75%

On préchauffe le four à 180°C.

On commence par mettre l'huile et le beurre dans la poêle et on fait fondre à feur doux. On ajoute ensuite hors du feu le sucre. On mélange bien avec une cuillère à boix. Puis on incorpore l'oeuf en mélangeant bien également.

On verse ensuite la farine et la levure ensemble. On mélange bien pour obtenir une pâte homogène dans laquelle on jette les pépites de chocolat. On remue pour amalgamer et voilà !

On place la poêle directement au four pour 25 minutes de cuisson.

On laisse refrodir puis on découpe des parts tant que c'est encore tiède parce que c'est comme ça que c'est le meilleur. C'est ultra épais, cheewy et chocolaté... Bref, un succès plutôt régressif, mais bon, faut bien se faire plaisir !

P1780160   P1780182

Maintenant, à vous de jouer !

Inspiration : La popotte de Manue

Posté par Pour ta pomme à 23:52 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 décembre 2012

..Sablés aux pépites de chocolat au lait..

Je récidive avec une autre version de cette terrible recette de Conticini. J'ai juste apporté une petite modification cette fois, j'ai ajouté un jaune d'oeuf dans la pâte et une goutte d'huile essentielle d'orange amère.

Moi qui ne faisais jamais de sablés avant ou tellement rarement que bon... c'était presque du jamais quoi... ben, cette année, les choses ont changé et notamment parce que nous avons "découvert" qu'en réalité, on aimait ça... Comme quoi y'a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis (et même eux en changent, la preuve ! ^-^). Du coup, j'ai sorti mon super emporte-pièce (une nouvelle collectionnite à l'horizon ?!?) sapin acheté... eh oui, lors du boxing day... ça valait vraiment le coup d'affronter la foule et surtout le froid : 30% de remise sur mon emporte-pièce à 0,99 dollars à l'origine... Bon, en même temps, pour notre première année au Québec, il fallait bien qu'on découvre les habitudes locales, et comme se ruer dans les magasins pour agresser tous ceux qui osent s'approcher à moins d'un mètre de l'objet convointé semble faire partie du folklore local... enfin, tous les québécois qu'on connaît boudent cette journée en même temps, et maintenant, à sait pourquoi ! Enfin, comme l'a dit un jour un célèbre romain : "je suis venu, j'ai vu, je suis repartu"... enfin, à quelque chose près ! ^-^

En tous cas, les sablés étaient délicieux et j'ai dû presque me battre avec Mr Pomme pour qu'il en laisse deux malheureux pour les photos...

P1760509

Pour environ 60 petits sablés :

  • 240 g de farine
  • 80 g de sucre
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 10 g de poudre à lever
  • 150 g de beurre pommade
  • 1 jaune d'oeuf
  • 1 goutte d'huile essentielle d'orange amère
  • 40 g de pépites de chocolat au lait

On commence par mélanger ensemble le beurre, l'huile essentielle et le sucre jusqu'à obtenir une pâte bien homogène.

Dans un récipient, on mélange ensemble farine, la poudre à lever et sel. Puis on ajoute ce mélange dans le précédent, sans oublier d'incoporer le chocolat à ce moment-là avec le jaune d'oeuf.

On amalgame sans trop travailler. On abaisse la pâte pour obtenir une plaque de 2 cm d'épaisseur et on dépose au frais pour 3 heures de repos.

Une fois ce temps écoulé, on récupère la pâte. On abaisse à nouveau pour obtenir une plaque d'une épaisseur de 8 mm environ. Puis avec un emporte-pièce de la forme que l'on souhaite, on découpe les biscuits que l'on dépose sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, et l'on replace au frais pour 45 minutes.

Une fois ce second temps de repos passé, on préchauffe le four à 160°C. Pendant ce temps, on dore avec un jaune d'oeuf additionné d'un peu de sucre glace. Puis on enfourne pour 12 minutes de cuisson.

Une fois cuits, on laisse les sablés refroidir avant de les manipuler. Et quand ils sont bien froids, on les conserve dans une boîte métallique. Ils se conservent plusieurs jours ! Je n'ai toujours pas tenté la version aux zestes de clémentine... je vais donc être obligée d'en refaire... pff... quelle corvée ! ^-^

P1760492

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 02:08 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 décembre 2012

..Un plaid, un manga et... un chocolat ! Hiver, je suis prête !..

La semaine dernière, nous avons eu un pti aperçu de ce que serait l'hiver ici, dans le grand nord... Mais pas de soucis ! "Même pas peur" même... Qu'il vienne et s'installe l'hiver glacial, je suis pas impressionnée parce que moi, quand il fait grand froid, j'ai le remède idéal ! Un joli plaid en laine bien chaud, un pti manga pour décompresser, et un bon chocolat chaud. Confortablement installé dans le canapé, avec le chauffage à fond les ballons, j'peux vous dire que je leur ris au nez aux pti flocons de neige québécois, tiens !

P1740664-3

Par personne :

  • 15 g de chocolat noir à 70%
  • 15 g de chocolat au lait
  • 1 cuillère à soupe de fécule de maïs
  • 250 ml de lait

On commence par hacher finement le chocolat noir et le chocolat au lait. On le mélange avec la fécule de maïs.

Dans une casserole, on place le mélange chocolat et fécule. On verse un peu de lait pour diluer, puis on ajoute le reste du lait et on place sur feu doux. Sans cesser de remuer, on porte le tout à petite ébullition jusqu'à ce que le mélange commence à épaissir, puis on sert immédiatement.

A déguster sans modération !

P1740681

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 01:44 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 août 2012

..Moussambars..

Dans ce buffet, j'ai fait un effort pour ne pas mettre du chocolat à toutes les sauces... mais quand même, je ne vous cache pas qu'il a été présent dans ses différentes variantes. Alors à côté du chocolat blanc, il y avait le lait, accompagné lui de carambars... Tout ça pour réaliser une belle mousse gourmande et ultra simple !

P1700364Pour 8 petites mousses :

  • 60 g de chocolat au lait
  • 6 carambars
  • 2 oeufs

On commence par faire fondre au bain-marie le chocolat râpé et 2 carambars coupés en morceaux. Quand tout est bien fondu, on sort du bain-marie.

On incorpore dans le chocolat les deux jaunes d'oeuf.

Puis on monte les blancs en neige ferme.

On incorpore ensuite délicatement les blancs dans le chocolat.

On remplit des petites verrines avec la mousse. Et on place au frais pour 4 heures.

Quand la mousse à durcit, on plante au coeur de chacune un demi-carambar.

Et voilà ! Rien de plus simple. C'est terriblement régressif ! Pas trop sucré finalement, ce que je craignais un peu puisque j'avais choisi du chocolat au lait... bon, faut dire qu'avec des toutes petites portions, pas le temps de s'en rendre compte aussi ! juste le temps de se dire "c'est trop bon !" et hop... c'est fini... reste le souvenir de ce moment qui rappelle l'enfance ! ^-^ Rien que ça !

P1700351

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Carambars, les 30 recettes culte

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 novembre 2011

..Un petit tour dans la cuisine de Sandra et hop, je lui pique son gâteau au yaourt et sa pâte à tartiner..

Dimanche 27 novembre, 9 heures pile ! Je suis à l'heure pour mon rendez-vous avec Sandra. Et oui, pour cette nouvelle participation à Un tour en cuisine, ce sont les envies de cuisine de l'épicurienne Sandra qui m'ont inspirées. Encore une fois, c'est un plaisir de participer à ce petit jeu qui nous permet de faire de nouvelles découvertes et nous oblige à visiter depuis ces débuts la cuisine d'une blogueuse. 

Après m'être plongée dans son univers, j'ai fini par me décider sur deux recettes récentes que j'ai associées pour encore plus de plaisir ! J'ai fait une petite modification parce que je n'avais pas de poudre d'amandes. J'ai donc opté pour de la poudre de noisettes et je dois dire que c'était une très bonne idée : ce gâteau au yaourt plutôt original et cette pâte à tartiner maison ont fait des petits déj' de ma moitié un bon moment de gourmandise ! 

P1630897

Pour 6 personnes (soit un moule à manqué de 16 cm de diamètre) :

Pour le gâteau au yaourt à la noisette :

  • 1 yaourt non sucré au lait entier
  • 1 pot de sucre
  • 1 pot de farine
  • 1 pot de poudre de noisettes
  • 1/2 pot d'huile de tournesol
  • 1/2 sachet de poudre à lever
  • 2 oeufs

Pour la pâte à tartiner :

  • 75 g de noisettes entières (avec la peau pour moi)
  • 40 g  de chocolat au lait
  • 35 g de chocolat noir
  • 1 cuillère à soupe d'huile de tournesol
  • 1 cuillère à soupe de sucre glace
  • quelques gouttes d'extrait de vanille liquide
  • 1 petite pincée de sel

1- Préparation de la pâte à tartiner :

On commence par préchauffer le four à 180°.

On place les noisettes sur une plaque et on enfourne pour 10 minutes jusqu'à ce qu'elles dorent. On sort du four et on réserve.

On fait fondre les chocolats au bain-marie.

Quand les noisettes sont refroidies, on les mixe jusqu'à obtenir une poudre assez fine. On ajoute l'huile, le sucre, la vanille et le sel. On recommence à mixer jusqu'à obtenir une pâte bien homogène.

On ajoute alors le chocolat, on redonne un coup de mixeur pour bien amalgamer et on réserve.

2- Préparation du gâteau au yaourt :

On vide le yaourt dans un saladier. Puis on ajoute le sucre et la poudre de noisettes et on mélange. On verse l'huile et la farine avec la levure. On mélange à nouveau.

On ajoute les deux oeufs, en remuant entre chaque. On doit obtenir une pâte bien lisse.

On verse dans le moule puis on fait cuire 40 minutes environ jusqu'à ce que le gâteau soit cuit, c'est-à-dire que la lame d'un couteau plantée en son centre ressorte sèche.

On laisse refroidir sur une grille.

3- Montage :

On coupe en deux le gâteau et on nappe généreusement avec la pâte à tartiner. On peut aussi le saupoudrer avec un peu de sucre glace.

En tous cas, rien de tel pour un bon goûter ou pour bien démarrer la journée au petit déj' !

Merci Sandra !

P1630840

P1630893

Et maintenant, allons voir ce que Diplo a choisi dans ma cuisine...

Source : Des envies de cuisine

Recette publiée dans le cadre de la participation à Un tour en cuisine

Posté par Pour ta pomme à 09:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,