20 décembre 2016

..Pavlova au citron, ganache montée au chocolat blanc et framboises..

Cela faisait longtemps que j'avais envie de faire une pavlova. Je trouve ce dessert si joli... Déjà juste le nom... Pavlova... ça fait rêver !

Mais difficulté : à la maison, on aime pas vraiment la meringue... pas de chance ! J'ai saisi l'occasion d'une réunion gourmande entre collègues pour assouvir mon envie de pâtisserie. J'ai encore du travail à faire car j'ai de la difficulté à faire des meringues bien blanches. J'ai quelques pistes pour améliorer tout ça. J'attends donc la prochaine occasion pour meringuer ! En attendant, je vous propose cette pavlova citron, framboise et chocolat blanc. La ganache montée au chocolat blanc apporte de la douceur. Elle se marie merveilleusement avec le crémeux au citron qui lui est particulièrement acidulé. Mais l'acidulé est indispensable pour équilibrer le sucre de la meringue. Quelques framboises pour plus de peps et de fraicheur... un dessert ultra simple à réaliser et parfait pour les fêtes !

DSC_2139-2-4

Pour 8-10 personnes :

Pour la meringue :

  • blancs d'oeuf : 150 g (soit environ 5 blancs)
  • sucre blanc très fin : 270 g
  • sel : 1 pincée
  • vinaigre blanc : 1 cuillère à café
  • fécule de mais: 2 cuillères à café

Pour le crémeux au citron (recette de Christophe Michalak) :

  • jus de citron : 100 g (environ 2 citrons)
  • zeste de citron bio : 2 cuillères à soupe
  • oeufs : 2
  • beurre mou : 120 g
  • sucre : 100 g
  • gélatine : 2/3 d'une feuille

Pour la ganache montée au chocolat blanc :

  • chocolat blanc de couverture : 75 g
  • crème liquide entière : 150 g

Pour la décoration :

  • framboises fraiches
  • chocolat noir
  • paillettes de chocolat

1 - Préparation du crémeux au citron à J-1 :

On commence par placer la gélatine dans de l'eau froide pour la réhydrater.

On prélève le zeste des citrons bio. On presse le jus des citrons. On place dans une casserole le jus de citron, le zeste, le sucre, les oeufs entier. On chauffe à feu moyen. On remue la préparation jusqu'à arriver à 85°C. On ajoute la gélatine bien essorée. On mélange pour bien l'incorporer. Puis on laisse refroidir jusqu'à 45°C.

Une fois les 45°C atteint, on ajoute le beurre coupé en petits morceaux, en mixant la préparation au mixeur plongeant jusqu'à obtenir une crème bien lisse. 

On place le crémeux dans une poche à douille toute fermée. On réserve au frais pour toute la nuit.

2 - Préparation de la ganache montée à J-1 :

On hache le chocolat blanc. On fait bouillir 50 g de crème. On verse la crème en 2 fois sur le chocolat. On mélange bien à chaque fois pour obtenir un noyau lisse et brillant. À la fin, on ajoute les 100 g de crème froide restante. On mélange bien. On filme au contact et on place au frais pour toute la nuit.

3 - Préparation de la meringue à J-1 :

On préchauffe le four à 120°C.

On commence par monter doucement les blancs d'oeuf avec le sel. Quand cela commence à bien mousser, on ajoute le vinaigre. On monte la puissance du robot. On fouette jusqu`à ce qu'ils commencent à être fermes. On ajoute alors le sucre en 4 fois. Quand les blancs sont lisses, bien fermes et qu'on obtient le fameux bec d'oiseau. On arrête. On incorpore avec une spatule la fécule de mais tamisée. 

On trace sur une feuille de papier parchemin un cercle de 24 cm. Au centre, on trace un cercle de 12 cm pour obtenir une couronne qui servira à dresser la meringue. Avec une grosse cuillère, on forme plusieurs tas de meringue les uns à côté des autres entre les deux cercles. On creuse un peu le dessus pour pouvoir avoir une petite rigole dans laquelle on déposera la crème.

On enfourne pour 30 minutes. Puis on baisse la température à 80°C. On laisse cuire 1h30. On arrête ensuite le four. Et on laisse la meringue dans le four, porte fermée toute la nuit.

4 - Montage, Jour J :

Moins d'une heure avant de servir le dessert, on récupère la meringue.

On fouette la ganache montée au chocolat blanc avec le batteur. Attention, ça va très vite. Dès qu'elle devient bien aérienne, on stoppe. On place la ganache dans une poche.

On poche alors le crémeux au citron et la ganache au chocolat blanc sur la meringue. On décore avec des framboises et quelques filets de chocolat noir fondu. J'ai également ajouté quelques paillettes de chocolat. 

Et voilà un dessert qui en jette et qui ne demande pas une grande préparation... succès garanti !

DSC_2131-2-4

 Maintenant, à vous de jouer !


04 août 2016

..Framtastik (sans gluten) : framboise, citron et chocolat blanc..

Cette recette date un peu (oh... juste un an...), mais comme elle est de saison et que je l'adore, je vous la propose ! J'avais réalisé cette déclinaison sans gluten des célèbres fantastik de Michalak quand mes parents étaient venus nous rendre visite l'été dernier. J'adore (bon comme tout le monde, ok !) le principe. C'est déclinable à l'infini et tellement plus rapide à faire qu'il n'y paraît. Et le résultat en jette !

Pour cette version, j'avais pris peu de risque... framboise, citron et chocolat blanc ! Rien de sorcier là-dedans, juste un peu de patience pour réaliser les différentes étapes !

DSC_0509-2

Pour la ganache montée au chocolat blanc :

  • chocolat blanc : 100 g
  • crème liquide : 160 g + 70 g

Pour le sablé :

  • farine de riz complet : 200 g
  • poudre d'amandes : 50 g
  • gomme de guar : 5 g
  • beurre bien froid : 100 g
  • sucre : 60 g
  • oeuf : 1

Pour le moelleux citron

  • oeuf : 1
  • sucre : 80 g
  • crème épaisse : 40 g
  • huile d'olive : 20 g
  • fécule de maïs : 60 g
  • poudre à lever : 1 g
  • beurre : 20 g
  • zeste d'un citron jaune

Pour le sirop citron :

  • eau : 50 g
  • sucre : 25 g
  • jus de citron : 25 g

Pour finir :

  • framboises : une 30ne
  • chocolat noir : 30 g
  • crème liquide : 1 cuillère à soupe
  • amandes effilées grillées au four

1- Préparation de la ganache montée (J-1) :

La veille, on met le chocolat à fondre doucement au bain-marie. On met ensuite à chauffer les 160 g de crème.

On place le chocolat dans un bol qui supporte la chaleur. Puis on incorpore 1/3 de la crème chaude. On mélange bien pour obtenir un noyau lisse et brillant. On ajoute ensuite le deuxième tiers, et on mélange encore vivement. Puis on fait pareil avec le dernier tiers.

On parfait l'émulsion au mixeur plongeant. Puis on ajoute les 70 g de crème froide restant.

On filme au contact. Puis on place au frais pour toute la nuit.

2- Préparation du sablé :

On commence par mélanger ensemble la farine, le sucre, la poudre d'amandes et la gomme de guar.

On incorpore du bout des doigts le beurre coupé en morceaux pour sabler le tout. Puis on ajoute l'oeuf de façon à obtenir une boule de pâte qui se tienne bien (mais attention à pas trop travailler la préparation).

On dépose les deux tiers de la pâte environ dans un moule à manquer et on applatit avec les doigts pour tapisser tout le fond.

On place le tiers restant sur une plaque de pâtisserie, on étale en un petit carré de 1 cm d'épaisseur. Ce tiers va servir pour la déco.

On place au frais pour 1 heure, puis on met le sablé à cuire dans un four préchauffé à 180°C. Au bout de 10 minutes environ, le sablé doit être doré, on sort du four.

3- Préparation du moelleux citron :

On baisse la température du four à 170°C.

On fait blanchir l'oeuf avec le sucre et le zeste de citron en fouettant vivement le tout.

Quand le mélange a blanchi et a doublé de volume, on ajoute la crème. On incorpore ensuite la fécule et la poudre à lever, puis l'huile d'olive.

On place ensuite la préparation sur le sablé et on fait cuire 10 minutes environ, jusqu'à ce que le moelleux dore.

Quand c'est cuit, on sort du four, on démoule délicatement et on laisse refroidir sur une grille. 

4- Préparation du sirop :

Rien de compliqué là parce qu'il suffit de mélanger tous les ingrédients.

5- Montage :

On récupère la ganache que l'on bat au fouet pour obtenir une crème onctueuse et ferme. On place dans une poche à douille.

On fait fondre le chocolat noir au bain-marie et quand il est fondu, on ajoute la crème. On mélange bien. On place le chocolat dans une petite poche pour faciliter le remplissage des framboises.

On récupère ensuite le sablé/moelleux. On le punche avec le sirop pour bien l'imbiber. Puis on poche la ganache sur la base sablé/moelleux. On dépose dessus de manière anarchique les framboises. On les remplit avec la ganache au chocolat noir.

On brise le carré de sablé restant. On place les morceaux dans la ganache. On ajoute sur le tout les amandes effilées dorées préalablement au four.

Et voilà ! Done ! Maintenant, on se régale. On peut procéder au montage au dernier moment (c'est plus rapide qu'il n'y paraît) ou le préparer avant le repas et laisser ensuite le framtastif au frais jusqu'au dessert. 

DSC_0554-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 00:52 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

29 juin 2016

..Biscuits cacaotés aux blancs d'oeuf (sans gluten)..

Après avoir réalisé la glace au chocolat et au rhum, il me restait deux blancs d'oeuf. Avec ceux-ci, j'ai improvisé des petits biscuits vraiment cheewy que j'ai particulièrement aimé et que je vous propose donc aujourd'hui. Je me suis inspirée de cette recette, même si je ne l'ai pas totalement suivie. C'est vraiment ultra rapide à faire et ils ont un bon petit goût de brownie. Par contre, ils sont clairement sucrés, donc un ou deux biscuits suffiront à combler vos envies de gourmandises !

DSC_0099-2

Pour 14 biscuits :

  • sucre glace : 90 g
  • cacao amer en poudre : 50 g
  • noisettes en poudre : 20 g
  • pépites de chocolat à 66% : 100 g
  • blancs d'oeuf : 2
  • extrait de vanille maison (non sucré) : 1 cuillère à café
  • chocolat blanc : 30 g

On commence par mélanger ensemble le sucre glace, le cacao et la poudre de noisette. On incorpore les blancs d'oeuf et l'extrait de vanille, et on mélange à la spatule. On incorpore enfin les pépites de chocolat. Et on met au frais pour 2 heures.

On préchauffe le four à 180°C. On récupère la pâte et on en prélève des portions avec une grosse cuillère. On les dépose sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé. On espace car les biscuits s’étalent pendant la cuisson. Puis on enfourne pour 10 minutes. À la sortie du four, les biscuits sont encore bien mous, mais en refroidissants, ils deviennent plus fermes.

Après cuisson, on laisse refroidir les biscuits sur une grille. Quand ils sont froids, on fait fondre le chocolat blanc. On le place dans un cornet et on en dépose un peu sur chaque biscuit. On les dépose sur une feuille de rhodoïd le temps que le chocolat cristallise. Ensuite on les place dans une boîte métallique pour les conserver (l’idéal pour qu’ils ne ramollissent pas comme ils le feraient dans une boîte en plastique).

C'est terriblement moelleux à l'intérieur... ultra cheewy comme j'aime. Ils accompagnent parfaitement un thé à la menthe. Ils sont un peu sucré comme on peut s'y attendre, mais pas tant que ça finalement. Mais c'est sûr qu'à moins d'une grosse fringuale, vous ne liquiderez pas les 14 dans l'heure qui suit ! ^-^

DSC_0132-2

Maintenant, à vous de jouer !

Inspiration : Élo dans la farine

Posté par Pour ta pomme à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

08 janvier 2016

..Bûche aux agrumes, chocolat blanc et confit de pécan..

Pour le nouvel an, en dehors des petits choux au caramel et au lemon curd, j'ai réalisé une bûche aux agrumes que je suis assez contente de vous proposer. Le rendu final est moins élégant que ce que j'avais en tête, mais ça restait joli, et surtout c'était délicieux ! Très léger, parfait pour finir un bon repas. Au départ, je voulais absolument réaliser la bûche de Ladurée présentée dans le dernier numéro de Fou de Pâtisserie (le 14)... Blanc comme neige... j'avais eu un coup de foudre pour ces petites meringues avec leur crème à la mandarine. Mais je voulais pouvoir réaliser le plus gros de la préparation à l'avance, donc j'ai choisi de réaliser une bûche plus classique en mixant la recette de Ladurée et la recette de bûche au yuzu de Sylvie. Franchement... mariage réussi. J'ai adoré l'association des pécans et des agrumes. Et le confit de pécan de la recette de Ladurée... une découverte que je garde en tête sans aucun doute ! Si j'ai l'occasion, je referais cette bûche parce que j'ai beaucoup aimé. Cela me permettra également de retravailler l'esthétique... ^-^

C'est un peu long comme préparation, mais vraiment très simple. La bûche est composée de : 1) une mousse aux agrumes (citrons jaunes et verts, pamplemousse), 2) un biscuit trocadéro aux pécans, 3) un sirop de clémentine/gingembre, 4) un confit de pécan, 5) une ganache montée vanille et écorces d'orange confites, 6) des meringues croquantes et 7) une gelée de citron. Si on s'organise comme il faut, ça se réalise super bien ! Vous me suivez pour la recette ?

DSC_0022-2

Pour le biscuit trocadéro aux pécans :

  • beurre : 40 g
  • jaunes d'oeuf : 25 g
  • blancs d'oeuf : 65 g
  • cassonade : 40 g
  • sucre semoule : 15 g
  • gousse de vanille : 1/2
  • poudre d'amandes : 55 g
  • sel : 1 pincée
  • crème liquide entière : 12 g
  • fécule de maïs : 20 g
  • poudre à lever : 2 g
  • noix de pécan hachées : 25 g
  • chocolat blanc pour chablonner

Pour le confit de noix de pécan :

  • noix de pécan : 45 g
  • sucre : 30 g
  • sel : 2 pincées
  • crème liquide entière : 45 g
  • gélatine : 1 feuille
  • zeste de mandarine non traitée : 2 pincées

Pour le sirop clémentine et gingembre :

  • jus de clémentine : 50 g
  • sucre semoule : 40 g
  • gingembre frais : 4 tranches

Pour la mousse aux agrumes (recette du blog Amuses bouche) :

  • oeufs : 2
  • jus de citron vert : 50 g
  • jus de pamplemousse : 50 g
  • jus de citron : 20 g
  • sucre : 80 g 
  • zeste de citron non traité : 2 cuillères à café
  • gélatine : 4 feuilles
  • mascarpone : 100 g
  • crème liquide entière : 260 g

Gele de citron :

  • eau : 75 g
  • jus de citron : 25 g
  • sucre semoule : 30 g
  • gélatine : 3 feuilles

Meringue :

  • blancs d'oeuf : 75 g
  • sucre : 100 g
  • poudre de tartre : 1 pincée

Ganache montée chocolat blanc et orange confit :

  • chocolat blanc : 80 g
  • crème liquide entière : 135 g + 55 g
  • écorces d'orange confites hachées très finement : 1 cuillère à café
  • triple sec : 1 cuillère à café

1- Préparation du biscuit trocadéro (J-1) :

On préchauffe le four à 180°C.

On commence par faire fondre doucement le beurre. Puis, on le réserve.

On bat ensemble les sucres et les oeufs jusqu'à ce que le mélange mousse et double de volume. On ajoute les graines de la gousse de vanille, puis la poudre d'amandes. On mélange bien. On incorpore enfin le sel et la crème. On mélange à nouveau. On finit en ajoutant la poudre à lever et la fécule tamisées ensemble, et les pécans hachées.

On verse la préparation dans un moule carré de 20 cm par 20 cm.

On fait cuire pendant 15 minutes.

On laisse refroidir le biscuit sur une grille. Puis quand il est froid, on coupe le biscuit en deux et on chablonne une face avec du chocolat blanc fondu. 

On réserve le biscuit.

2- Péparation du confit de pécans (J-1) :

On commence par faire torréfier les noix de pécan à sec dans une poêle ou un four. Quand elles sont dorées, on réserve.

Pendant ce temps, dans une casserole, on fait chauffer le sucre à feu doux pour obtenir un caramel à sec. Quand il a une jolie couleur caramel, on ajoute les noix de pécan et le sel. On mélange bien pour enrober les noix de pécan.

On débarrasse sur une feuille de papier sulfurisé et on laisse refroidir totalement.

Quand c'est froid, on mixe pour obtenir une pâte liquide. À cette étape, on a un délicieux praliné de noix de pécan.

On place alors la gélatine dans un bol d'eau froide.

On met la crème à bouillir avec le zeste de mandarine. On laisse ensuite infuser pendant 10 minutes à couvert hors du feu. On passe la crème pour la débarrasser des zestes de mandarine et on l'incorpore au praliné pour obtenir un délicieux confit.

On place le tout dans un moule rectangulaire de 16 cm par 5 cm environ pour en faire un insert dans la mousse. On place au congélateur.

3- Préparation du sirop (J-2) :

Pour le sirop, rien de plus simple. On place tous les ingrédients dans une petite casserole. On met le tout à chauffer. Quand ça bout, on arrête le feu. On couvre et on laisse infuser.

4- Préparation de la mousse aux agrumes (J-2) :

On commence par placer la gélatine dans un bol d'eau froide pour la ramollir.

On bat ensemble les oeufs, les jus, le sucre et le zeste de citron dans un bol. On laisse infuser quelques minutes.

Pendant ce temps, on prépare un bain-marie dans une casserole. Quand l'eau est chaude, on place le bol sur la casserole et on fait chauffer la préparation sans cesser de remuer jusqu'à ce qu'elle épaississe. 

Hors du bain-marie, on incorpore la gélatine bien essorée. On remue pour qu'elle fonde totalement. On réserve.

Quand la préparation est tiède, on ajoute le mascarpone et on fouette l'ensemble. 

On monte ensuite la crème en une chantilly assez ferme. On l'incorpore délicatement au mélange.

4- Montage, phase 1 (J-2) :

On chemise un moule à cake de 20 cm par 8 cm avec du papier sulfurisé. On verse un tiers de la mousse dans le moule. On dépose le confit en l'enfonçant un peu dans la mousse. On imbibe de sirop la face non chablonnée de la première moitié de biscuit. On le place sur le confit, la face imbibée collée au confit.

On recouvre avec le restant de mousse. On imbibe la face non chablonnée de sirop de la seconde moitié de biscuit. On dépose dans la mousse, face chablonnée vers le haut. On enfonce un peu. On protège avec du papier film et on place au congélateur.

5- Préparation de la gelée de citron (J-1) :

On place dans un bol d'eau froide la gélatine pour la ramollir.

On place dans une casserole l'eau, le jus de citron et le sucre. On fait chauffer jusqu'à ébullition. On mélange bien pour que le sucre soit totalement dissout. On incorpore la gélatine essorée. On mélange. On verse dans un petit moule de 10 cm par 10 cm, recouvert avec du film plastique résistant à la chaleur. On laisse refroidir à température ambiante puis on place au frais.

6- Préparation des meringues (J-1, le soir de préférence) :

On place les oeufs à température ambiante au moins une heure avec de commencer la préparation.

On monte les oeufs en neige avec la crème de tartre. Quand ils moussent bien, on ajoute le premier tiers de sucre. On ajoute les deux tiers suivants progressivement, jusqu'à obtenir une meringue bien lisse en brillante.

On préchauffe le four à 90°C.

On transfert dans une poche à douille munie d'une petite douille lisse.

Sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé, on poche des bâtonnets de meringue de 6 cm de long environ.

On fait cuire pendant 2 heures. Puis on laisse les meringues dans le four éteint pour la nuit.

Le lendemain, on récupère les meringues et on les place dans une boîte en fer bien hermétique pour éviter qu'elles ramollissent. 

7- Préparation de la ganache montée (J-1, le soir également de préférence) :

On fait fondre doucement le chocolat blanc au bain-marie.

On porte les 55 g de crème à ébullition avec les écorces d'orange confites.

Quand elle bout, on verse la crème en 3 fois sur le chocolat en mélangeant bien entre chaque incorporation pour obtenir le fameux noyau brillant. On mixe pour parfaire l'émulsion.

Puis on ajoute les 135 g de crème froide et le triple sec. On place dans un récipient hermétique et on réserve au frigo toute la nuit.

4- Montage, phase 2 (Jour J) :

On récupère la ganche au chocolat blanc que l'on fouette pour obtenir une crème bien onctueuse avec une belle tenue.

On réserve 1 tiers de la ganache et on transfère le reste dans une poche à douille munie d'une douille à Saint-Honoré. 

On récupère la bûche. On démoule et on pose sur une assiette.

On la recouvre avec le tiers de ganache réservée. On place tout autour les bâtonnets de meringue.

On garnit ensuite le dessus de la bûche avec la ganache placée dans la poche pour faire des petites vagues. On dépose dessus des cubes de gelée de citron et des morceaux de meringue.

On place au frais pour la laisser décongeler tranquillement.

Là, on peut être quand même assez fier d'être arrivé au bout de la lecture de cet article interminable. J'espère que la longueur de la recette ne vous décourage pas car c'est en réalité pas si compliqué. Moi en tous cas, j'ai pris beaucoup de plaisir à la réaliser ! Puis à la manger !

La photo de coupe a été réalisée rapido sur la table avec le téléphone de Mr Pomme... son seul mérite est donc juste de vous montrer à quoi ça ressemble dedans. C'est souvent utile pour comprendre la réalisation !

IMG_20160101_015704b

Maintenant, à vous de jouer !

Sources : Amuses bouche et Fou de pâtisserie n°14

28 octobre 2013

..Tarte fraîcheur au chocolat, sans gluten..

Cela faisait un moment que j'avais envie de faire la fameuse tarte Chloé de Pierre Hermé. Je ne suis pas la première à me lancer, vous pouvez la voir ici ou encore ici. Et je dois dire que cette envie n'est pas satisfaite puisque je n'ai pas exactement fait cette recette comme vous allez le voir. Une bonne raison de m'y remettre bientôt donc (gourmandise... quand tu nous tiens !) ! En fait, alors que j'adore l'association framboises/chocolat, au moment de me lancer je n'avais qu'une idée en tête une tarte chocolat et menthe ! Et puis, je me suis dit que de toutes manières, comme j'avais été infidèle à Pierre Hermé, autant aller au bout de mes envies et la surmonter d'une chantilly au chocolat blanc. Sachant que je n'ai pas droit au gluten, je n'ai donc pas réalisé non plus la pâte sucrée au maïs. J'ai profité de l'occasion pour tester la recette de pâte sablée aux amandes sans gluten de Laurent Dran. Finalement, il reste de la recette originale juste le biscuit au chocolat sans farine... et le désir gourmand qui m'a conduit dans ma cuisine aussi ! ^-^

DSC_0914b

Pour 6 personnes (moule rectangulaire de 35 cm * 12 cm) :

Pour la pâte sablée (pour un peu plus de 550 g de pâte. J'en ai utilisé la moitié pour cette recette) :

  • farine de riz : 160 g
  • fécule de pommes de terre : 60 g
  • farine de tapioca : 40 g
  • sucre glace : 40 g
  • poudre d'amandes : 40 g
  • gomme de guar : 1 cuillère à café
  • poudre à lever : 1 cuillère à café
  • sel : 1 cuillère à café
  • oeuf : 1
  • beurre : 60 g
  • eau : 80 g

Pour le biscuit au chocolat sans farine :

  • jaune d'oeuf : 30 g
  • blanc d'oeuf : 40 g
  • sucre : 18 g + 18 g
  • chocolat noir 70% : 20 g
  • cacao en poudre : 3 g

Pour la ganache choco-menthe :

  • chocolat 64% : 150 g
  • crème liquide : 150 g
  • miel : 10 g
  • extrait de menthe : quelques gouttes

Pour la chantilly au chocolat blanc :

  • chocolat blanc : 90 g
  • crème liquide entière : 200 g
  • gélatine : 1 feuille
  • lait entier : 40 g

En plus :

  • chocolat noir pour chablonner la pâte
  • chocolat râpé pour la déco

1- Préparation de la pâte sablée :

On mélange ensemble les farines, la fécule, la poudre d'amande, le sel, la gomme, le sucre et la poudre à lever.

On coupe le beurre froid en cube que l'on incorpore avec le bout des doigts au mélange sec précédent, en veillant à bien sabler le tout. Quand on obtient un sable assez fin, on ajoute l'oeuf, toujours avec les mains, puis l'eau progressivement car il se peut que vous ayez besoin de moins d'eau que prévu. On travaille la pâte au fur et à mesure jusqu'à obtenir une boule de pâte non collante qui tienne bien.

On filme et on place au frais pour deux heures.

2- Préparation du biscuit sans farine :

On commence par préchauffer le four à 160°C.

On bat ensemble les jaunes et 18 g de sucre jusqu'à ce que l'ensemble blanchisse et double de volume. On ajoute ensuite le cacao.

On fait fondre le chocolat. Pendant ce temps, on monte les blancs en neige ferme. Quand ils sont bien montés, on ajoute les 18 g de sucre restant pour bien serrer les blancs.

On incorpore un tiers des blancs au mélange sucre/jaune/cacao pour le détendre. On incorpore ensuite le chocolat fondu, puis délicatement le reste des blancs d'oeuf.

On dresse un cercle ou un rectangle (selon le moule employé) avec une poche à douille sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, à la taille du moule qui sera utilisé pour la tarte.

On place au four pour 18 minutes, jusqu'à ce que le biscuit soit bien sec.

On dépose ensuite sur une grille pour le laisser refroidir et continuer à se dessécher.

3- Cuisson du fond de tarte :

Une fois que les deux heures de repos pour la pâte sont passées, on préchauffe le four à 170°C.

On récupère la pâte sablée que l'on abaisse sur un plan de travail fariné. Attention, elle se travaille facilement, mais reste fragile.Il est important de l'abaisser dans le moule d'une seule pièce si je me fais bien comprendre. Lors de ma première tentative, la pâte s'est déchirée en deux au moment de garnir le moule. Je ne me suis pas inquiétée et je l'ai ressoudée avec les doigts dans le moule. Mais mauvaise surprise à la cuisson... la pâte s'est coupée en deux à l'endroit précis où j'avais tentée de la ressouder...

On garnit donc le moule avec la pâte. On la perce en divers endroit avec une fourchette. On dépose sur la pâte des billes de cuisson ou des légumes secs et on place au four pour 18 minutes de cuisson si on préfère la pâte pas trop cuite (comme c'est le cas à la maison) ou bien 22 minutes pour une cuisson plus dorée.

On laisse ensuite refroidir sur une grille.

Quand la pâte est refroidie, on fait fondre un peu de chocolat noir. Avec un pinceau, on recouvre le fond de pâte de chocolat fondu pour l'imperméabiliser (opération de chablonnage).

4- Préparation de la ganache :

Rien de plus simple à faire qu'une ganache !

On fait chauffer la crème avec le miel jusqu'à ce qu'elle bout.

Pendant ce temps, on hache le chocolat s'il n'est pas en pastille. Puis on verse la crème en 3 fois dans le chocolat, en veillant à chaque fois à mélanger vivement avant chaque nouvelle incorporation (pour obtenir le fameux noyau brillant). On ajoute à la fin quelques gouttes d'extrait de menthe et on donne un coup de mixeur plongeur pour finaliser.

5- Montage de la tarte :

On récupère le fond de tarte, on dépose une partie de la ganache dans le fond, puis on place le biscuit dessus. On recouvre ensuite avec le restant de ganache. Et on laisse cristalliser 1 heure à température ambiante.

On peut alors très bien s'arrêter là... ou continuez dans la gourmandise !

6- Préparation de la chantilly au chocolat blanc :

On place la gélatine dans l'eau froide.

On fait fondre doucement le chocolat blanc au bain-marie. Et on fait chauffer le lait.

Quand le lait bout, on stoppe la cuisson, on fait fondre dedans la gélatine bien essorée. Puis on verse le tout dans le chocolat.

On monte la crème en une chantilly bien ferme.

On incorpore un peu de chantilly dans le chocolat pour détendre le mélange, puis on ajoute le reste de crème en mélangeant délicatement avec une maryse.

On place le tout au frais le temps que la ganache soit bien prise.

7- Finalisation :

Au moment de servir, on récupère la tarte au chocolat.

On place la crème chantilly dans une poche à douille et on dresse des petits tas de crème sur la ganache. On râpe un peu de chocolat sur le dessus et on sert !

Honnêtement, ça n'a rien à voir avec la tarte Chloé de Pierre Hermé, mais c'est vraiment une tuerie !!! Chocolat noir, menthe et chocolat blanc font une association d'enfer. Le biscuit au chocolat est vraiment intéressant, il rend la tarte beaucoup plus légère (oui, c'est bon la ganache, mais on mange difficilement une énorme part de tarte au chocolat même quand on est fan !). La prochaine fois, je pense que je vais essayer de faire en sorte que le biscuit soit croquant pour jouer sur les texture.

DSC_0980b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Laurent Dran pour la pâte et Pierre Hermé pour le biscuit au chocolat sans farine


02 août 2013

..Blondies au citron vert et à la noix de coco..

Ce blondie avait eu un joli succès quand je l'avais fait il y a quelques mois, alors je me suis décidée à le décliner pour une autre occasion. Il est toujours sans gluten, mais cette fois il a un air de vacances avec son petit goût de citron vert et la coco... et je peux vous l'assurer, il a toujours autant de succès !

DSC_1464

Pour un moule 20*20 cm :

  • 80 g de fécule de maïs
  • 50 g de poudre d'amandes
  • 100 g de sucre
  • 0,25 cuillère à café de sel
  • 100 g de chocolat blanc
  • 2 oeufs
  • 90 g de beurre
  • le zeste d'un citron vert non traité
  • le jus d'un demi-citron
  • 2 cuillères à soupe de coco râpée

On commence par préchauffer le four à 165°C.

On mélange ensemble la fécule de maïs, la poudre d'amandes et le sel. On râpe finement le zeste du citron en faisant attention à ne pas prélever la membrane blanche. On l'ajoute au mélange précédent.

On fait fondre au bain-marie le chocolat et le beurre. Puis on ajoute le sucre en mélangeant bien, puis les oeufs l'un après l'autre. On incorpore enfin le mélange fécule-amandes-sel-zeste. On mélange jusqu'à obtenir une pâte bien lisse.

On ajoute le jus de citron et la coco.

Et on place au four pour 25 minutes.

On laisse ensuite bien refroidir avant de découper des morceaux à l'aide d'un petit emporte-pièce. Comme le précédent, il est pas trop sucré, ce qui est surprenant. Et là, je dois dire que l'association citron vert-coco-chocolat blanc est vraiment très agréable ! A bientôt pour une prochaine version... à l'abricot peut-être ?!

DSC_1490

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 juin 2013

..Blondies aux framboises (sans gluten)..

Ah... le chocolat... Ce n'est pas un réflexe pour moi d'aller vers le chocolat blanc, mais j'en achète régulièrement et de temps en temps je lui fait prendre l'air. Il y a plusieurs mois maintenant, nous avons été invité chez une amie et je m'étais proposée pour amener quelque chose de sucré (comme c'est étonnant). Comme je fais très souvent un brownies dans ces situations, je me suis dit que c'était l'occasion de poursuivre les habitudes tout en les changeant en testant mon premier blondies. Je n'ai pas pris de risque pour cet essai, j'ai piqué la recette à Isabelle de Eat my cake now. Je lui ai même piqué la présentation en bouchées rondes que j'ai adorée. J'ai juste apporté quelques modifications dans les ingrédients et les proportions. En tous cas, je ne regrette pas ce choix parce que c'était top et on peut dire qu'il a pas fait long feu... A refaire !

P1780889

Pour un moule 20*20 cm :

  • 80 g de fécule de maïs
  • 50 g de poudre d'amandes
  • 110 g de sucre
  • 0,25 cuillère à café de sel
  • 100 g de chocolat blanc
  • 2 oeufs
  • 90 g de beurre
  • 100 de framboises

On commence par préchauffer le four à 165°C.

On mélange ensemble la fécule de maïs, la poudre d'amandes et le sel.

On fait fondre au bain-marie le chocolat et le beurre. Puis on ajoute le sucre en mélangeant bien, puis les oeufs l'un après l'autre. On incorpore enfin le mélange fécule-amandes-sel. On mélange jusqu'à obtenir une pâte bien lisse.

On incorpore délicatement les framboises.

Et on place au four pour 25 minutes.

On laisse ensuite bien refroidir avant de découper des morceaux à l'aide d'un petit emporte-pièce. Avec ce format c'est parfait, parce que même si de manière surprenant, ce n'est pas aussi sucré qu'on pourrait le penser, je pense qu'on l'apprécie d'autant plus qu'on en mange des petites portions. En tous cas, le mélange avec la framboise est assez topissime. A refaire prochainement !

P1780896   P1780910

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Eat my cake now

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 juin 2013

..Marbré au chocolat noir et à la pistache (quelques framboises et du chocolat blanc aussi quand même)..

Je vous le dis que je suis dans une période de recette mémère... et j'assume. Donc après les tomates farcies, voici un marbré (et même que ces deux recettes rétro ont fait l'objet du même repas !). Je ne suis pas allée chercher la recette bien loin, c'est une variante d'un cake réalisé il y a un an et que nous avions adoré. J'ai à peine modifié les proportions et puis j'ai mis des framboises qui se marient si bien avec le chocolat et la pistache, et ajouté quelques pépites de chocolat blanc histoire de rendre le tout encore plus gourmand... Comment dire, il a fait à peine deux jours ! Ca doit être la preuve qu'il était pas si mal hein !

DSC_1388

Pour 8 personnes :

Pour la partie pistache :

  • 60 g de farine
  • 40 g de sucre
  • 2 g de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 40 g de pâte de pistache
  • 1 oeuf
  • 35 g de crème liquide

Pour la partie chocolat :

  • 30 g de farine
  • 20 g de poudre d'amande
  • 50 g de sucre
  • 2 g de levure chimique
  • 50 g de chocolat noir à 70%
  • 1 oeuf
  • 10 g de beurre
  • 30 g de crème liquide

En plus :

  • une 20ne de framboises fraîches
  • quelques pépites de chocolat blanc

1- Préparation de l'appareil pistache :

On mélange ensemble le sucre, l'oeuf, le sel et la crème. On ajoute la farine et la levure préalablement tamisées ensemble puis on mélange bien pour obtenir une pâte lisse. On incorpore enfin la pâte de pistache.

2- Préparation de l'appareil chocolat :

On fait fondre le beurre au micro-ondes et on réserve.

On mélange ensemble l'oeuf et le sucre. On ajoute la poudre d'amande, la farine et la levure (préalablement tamisées ensemble) jusqu'à obtenir une pâte lisse.

On casse le chocolat en petits morceaux avec un couteau. On fait chauffer la crème et on la verse sur le chocolat. On mélange bien pour obtenir une texture lisse et onctueuse.

On ajoute le chocolat à l'appareil, puis le beurre et on mélange bien.

3- Montage du marbré :

On verse dans le fond d'un moule à cake chemisé un peu de pâte au cacao, puis par dessus un peu de pâte à la pistache. On dépose dessus la moitié les framboises et des pépites de chocolat blanc. On recouvre ensuite avec la pâte à la pistache, et de la pâte chocolatée. On dépose ce qu'il reste de chocolat blanc et de framboise et on recouvre avec la pâte pistachée et la pâte chocolatée restantes.

On fait cuire ensuite 40 minutes à 160°C. Quand le cake est cuit (la lame d'un couteau doit ressortir propre quand on pique le gâteau avec), on le laisse refroidir un peu avant de le démouler. Chaud, tiède, froid... on a tout testé et dans toutes les versions il est délicieux ! Et il se mange sans faim...

DSC_1345  DSC_1410

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 novembre 2012

..Mousse au chocolat (sans jaune) et croustillant au chocolat blanc..

Après la brioche, il me restait trois blancs. Comme il n'est pas encore question de macaron (vais attendre d'avoir un peu mieux apprivoisé mon four pour ça...), je me suis dit que j'allais en profiter pour faire une mousse au chocolat qui aurait l'avantage d'être plus légère. Et c'était une très bonne idée parce qu'on ne sent pas vraiment la différence. En tous cas, les papilles de Mr Pomme ont été ravies de la même manière !

P1730498

Pour 6 petites mousses au chocolat :

  • 110 g de chocolat noir à 60%
  • 50 g de crème liquide entière
  • 3 blancs
  • 1 cuillère à café de sucre
  • 30 g de chocolat blanc
  • 3 cuillères à soupe de granola (ici flocons d'épeautre et amandes concassées)

On commence par hacher le chocolat noir au couteau.

On fait bouillir la crème que l'on incorpore ensuite en 3 fois dans le chocolat en prenant bien soin de m"langer vivement à chaque fois pour obtenir une masse bien brillante.

On monte les blancs en neige bien ferme et à la toute fin, on ajoute le sucre pour les serrer.

On attend que le chocolat atteigne les 45/50°C, puis on verse dedans un tiers des blancs en mélangeant vivement pour détendre. On incorpore les deux tiers restant délicatement pour ne pas casser les blancs.

On verse ensuite dans 6 petites verrines et on place au frais.

On prépare ensuite le croustillant. Pour cela, il suffit de hacher le chocolat blanc et de le faire fondre doucement au bain marie, puis d'ajouter le granola. On dépose sur une feuille de papier sulfurisé et on place au frais pour faire prendre.

Au bout d'une heure, quand les mousses au chocolat ont commencé à prendre et le croustillant est devenu dur, on le casse en petits morceaux et on dépose une partie de celui-ci sur chaque mousse. On replace le tout au frais pour 3 heures au minimum.

C'est simple, mais c'est souvent dans la plus grande des simplicité qu'on trouve le plaisir ! N'est-ce pas ? Et puis, on a beau dire, personne ne résiste jamais à une mousse au chocolat !

P1730541

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

31 juillet 2012

..Mousse au chocolat blanc (et quelques framboises...) sans oeuf de l'école Valrhona..

Il y a quelques temps, j'avais décidé de me lancer dans une saga mousse au chocolat. Il y avait donc eu cette mousse classique et la promesse de futures tentatives gourmandes ! Ce pot de départ était l'occasion rêvée de continuer l'histoire et de tester une nouvelle version signée Valrhona !

Cette fois, j'ai choisi le chocolat blanc. Je ne le cuisine que très rarement, mais presque toujours quand je prépare un buffet. En effet, si en grande quantité, dans un dessert classique, il m'écoeure vite, en toutes petites portions, c'est un délice ! Et quand on l'associe à la terrible framboise... Bingo !

P1700381Pour 8 petites verrines :

  • 80 g de chocolat blanc
  • 1 feuille de gélatine (de 1,8 g pour moi)
  • 42 g de lait entier
  • 85 g de crème liquide entière très froide
  • 24 framboises (surgelées pour moi)
  • noix de coco râpée

On commence par faire tremper la géaltine dans un bol d'eau froide.

On hache le chocolat que l'on fait ensuite fondre au bain-marie. Puis on réserve.

On porte le lait à ébullition. On y incorpore la gélatine bien essorée.

On verse le lait chaud sur le chocolat en trois fois en mélangeant bien à chaque fois. Puis on réserve pour que l'ensemble refroidisse.

On monte ensuite la crème pour obtenir une texture souple et mousseuse.

Quand le chocolat est entre 45 et 50° C, on peut y incorporer la crème délicatement à l'aide d'une maryse.

On peut ensuite dresser les verrines. Pour cela, on place au fond de chaque verrine, trois framboises. On recouvre avec la mousse. Puis on réserve au frais pour environ 12 heures.

Avant de servir, on saupoudre un peu de coco râpée sur le dessus des mousses.

Elles sont fermes, douces, sucrées mais pas trop écoeurantes en raison de la petite quantité certes, mais aussi des framboises qui avec leur légère acidité contre-balancent bien la note "naturellement" sucrée du chocolat blanc. Bref, perso, j'adore !

Pour info, elles se conservent jusqu'à deux jours au frais et elles se congèlent très bien. Avis aux amateurs donc !

P1700386

Maintenant, à vous de jouer !

Source : L'Encyclopédie du chocolat

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,