05 mai 2010

..Fondant au chocolat et pralin croquant..

Ne l'oublions jamais car il est notre meilleur ami, notre allié dans les moments difficiles, celui qui nous redonne un peu de baume au cœur quand le moral vacille et que le courage flanche. Il s'associe aussi presque toujours à nous dans les bons moments. Une fête, quelque chose à célébrer et c'est rare de ne pas le voir inviter à notre table. Nous le connaissons depuis toujours, que de complicité partager avec lui depuis notre enfance, combien de souvenir lui sont associés? Il est toujours là, toujours à l'appel et il faut en profiter parce que cela ne durera peut-être pas. Et oui, même si ça fidélité ne nous a jamais fait défaut jusqu'à présent, si nous avions pu compter sur lui en toutes circonstances, tout ceci est menacé... Il pourrait un jour se faire plus rare, nous abandonner à notre sort, ne plus nous tendre la main avec autant de constance, il pourrait même disparaître quelques jours, quelques semaines de notre vie sans que nous ne puissions rien y faire, sauf attendre patiemment qu'il repointe le petit bout de son nez... Tout ça à cause des chinois qui lui font les yeux doux. A peine le découvre-t-il en masse que notre histoire avec lui pourrait être en danger. Oui, oui, vous avez bien entendu, les chinois. Moi qui ai tant d'admiration pour ce pays, je ne sais pas si mes sentiments résisteront à cette rivalité et ma jalousie s'ils devaient le faire sortir de ma vie. J'ai bien peur que les recettes chinoises disparaissent alors définitivement de mon blog en guise de représailles... Oui, oui, vous avez bien entendu là encore. Pour vous dire comme cela va loin ! Alors amis chinois, je vous préviens, pas moyen qu'à cause de vous je sois priver de lui... oui, de mon carburant, mon pétrole à moi, le chocolat !!!

Parce que j'ai entendu, il n'y a pas si longtemps que si la Chine continuait à ce rythme à apprendre à connaître et consommer le chocolat au quotidien, vu le nombre d'habitants et de consommateurs potentiels, pas sûr que les stocks suivent toujours... Alors, je vous le dis... je suis contre l'acculturation en cuisine ! Oui, oui, surtout quand le chocolat est menacé ! Gardons tous nos traditions culinaires, partageons, mais pas trop... la cuisine chinoise est fameuse sans chocolat, les chinois ont la ligne sans lui, le moral sans lui... franchement, ils n'en ont pas besoin, hein ?!!?

Bon, je crois que là, c'est officiel, ma thèse me mobilise trop de neurones pour en laisser ne serait-ce que deux de disponibles pour mes billets sur mon blog... Accuser les chinois de menacer les réserves de chocolat pour trouver une excuse pour le cuisiner encore plus parce que les envies sont trop importantes en ce moment, je crois que j'aurais pu trouver mieux avec toute ma tête... Mais bon, un peu de délire parano-fatigué ça fait pas de mal. Et puis, difficile d'y échapper avec les quelques heures de sommeil que j'arrive tant bien que mal à engranger en ce moment...

Mais bon tant qu'il y en a encore, voici la recette de mon fondant au chocolat ! ^-^

Blog_1_intro   Blog_2_intro

Donc pour un cercle à pâtisserie de 12 cm (attention dessert touti mini, si vous êtes plus nombreux ou très gourmands, va falloir doubler les doses), il vous faudra :

  • 100 g de ricotta
  • 50 g de fromage blanc 0%
  • 1 œuf
  • 30 g de sucre
  • 100 g de chocolat noir à pâtisser
  • 15 g de fleur de maïs
  • 1 grosse cuillère à soupe de pralin

On commence par couper le chocolat en morceaux et le faire fondre au bain marie. On lisse bien et on réserve. Dans un saladier, on mélange la ricotta et le fromage blanc. On fouette et on ajoute l'œuf puis la fleur de maïs et le sucre. Puis on ajoute le chocolat, on mélange bien, et enfin de pralin. Et c'est fini ! On met dans un cercle à pâtisserie (avec du papier cuisson autour pour faciliter le démoulage) et le tout au four pour 35 minutes à 180°.

Attention, si vous le conservez au frais, pensez à le sortir bien avant parce qu'il durcit au frigo et ce n'est pas comme ça qu'il est le meilleur...

Blog_3

Blog_4

Blog_5

Bon ap' !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


20 février 2010

..Chocolate and ginger crinkles (Défi Placard n#19)..

Il y a parfois des recettes que l'on découvre sur des blogs et dont on est persuadé, dès la première photo, dès le premier ingrédient, qu'elles ont été publiées spécialement pour nous parce qu'elles sont exactement ce dont on avait envie (si seulement on avait eu la moindre idée de ce dont on avait envie !). C'est quelque chose qui ne s'explique pas, mais c'est comme ça ! Et surtout, dans ces cas-là, on ne peut rien faire pour lutter ! Imaginez quand même les efforts que ces délices ont dû faire pour arriver jusqu'à nous, comment leur dire "non, tu ne m'intéresses pas !". Je vous raconte ça parce que c'est ce qu'il m'est arrivé il y a quelques jours avec les gourmandissimes Chocolate Crinkles de Coriandre. Oui, dès que j'ai ouvert ce billet, j'ai su que je ne pourrais pas résister aux chants de leurs sirènes... Que pouvais-je bien faire pour que se taisent leurs voix enjôleuses ? Rien d'autre que me mettre aux fourneaux... Je n'avais pas le choix, vous me comprenez vous, il fallait bien que je me résigne ! Le destin... Alors merci aux Chocolate Crinkles d'être venus à moi, et merci à Coriandre d'avoir joué les entremetteuses ! ^-^

49914432

Pour 15 biscuits (recette légèrement modifiée par rapport à celle de Coriandre) :

  • 100 g de chocolat noir
  • 1 œuf
  • 25 g de beurre
  • 40 g de sucre
  • 100 g de farine
  • 1/2 cuillère à café de vanille en poudre
  • 1 peu de gingembre en poudre
  • 1/2 cuillère à café de poudre à lever
  • 1 pincée de sel
  • sucre glace

On commence par faire fondre ensemble le beurre et le chocolat.
Pendant ce temps, on bat l'œuf avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse et double de volume. On incorpore ensuite le chocolat fondu et on mélange bien.
On verse ensuite dans la préparation la farine, le sel, la vanille et le gingembre en poudre et la poudre à lever et on mélange sans trop travailler la pâte.
On couvre et on place au frais pour une heure.
Une fois ce temps passé, on récupère la pâte et on prélève des portions avec une cuillère. On forme des boules de la taille d'une noix et on roule chacune d'elle dans le sucre glace. On dépose chaque boule de pâte sur une plaque en silicone et on enfourne (four préchauffé à 170°) pour 10 minutes.
On laisse les biscuits refroidir un peu avant de les décoller.

On peut les conserver facilement quelques jours dans une boîte en métal, mais je doute que vous ayez le temps de tester la conservation parce que ces délices se mangent sans faim...
Alors on dit quoi ? Merci Coriandre !!

49914137   49914159

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 janvier 2010

..Panna cotta pralinée et mousse au chocolat noir..

Cette année, pour le nouvel an, nous avions l'honneur, la joie et le grand privilège d'accueillir des convives de marque, de grande qualité et d'importance ! Oui, oui, oui ! J'ai bien sûr nommé Monsieur et Madame Mes Parents ! Pouvions-nous espérer meilleure compagnie pour terminer une année et en entamer une nouvelle ?!!? Je ne pense pas (ben quand même, il s'agit de mes parents !).
Pour l'occasion, j'ai décidé de gâter mon père qui est un incorrigible gourmand (qu'il est loin le temps où il laissait volontiers sa part de dessert à ma maman... bien bien loin ! Maintenant, croyez-moi, sa part c'est sa part ! Et même un peu plus si on veut, ça le dérange pas !). Je lui avais donc concocté une petite trilogie de desserts, histoire de satisfaire sa gourmandise !

Je vous présente donc aujourd'hui l'un des trois plaisirs sucrés qui a ravi nos palais. Il s'agit d'une verrine composée d'une panna cotta à la pralinoise et d'une mousse au chocolat très chocolatée. Et la rencontre de ces deux saveurs a été une bonne surprise pour moi qui cuisinais pour la première fois la pralinoise. La verrine est très équilibrée la mousse au chocolat un peu amer "allégeant" le sucré de la panna cotta. Côte rencontre des textures, l'intérêt était aussi bien présent avec une crème fondante et suave et une mousse moelleuse et aérienne. Bref, personnellement, j'ai adoré. Et si vous voulez un bon conseil, foncez tout de suite dans votre cuisine parce qu'en plus d'être délicieuse, elle est terriblement facile et rapide à réaliser.

Pour la présentation, je me suis inspirée d'une verrine aperçue chez Christophe Michalak dans son bouquin "C'est du gâteau !", une vraie mine d'or et de délices d'ailleurs ! Et je dois dire que j'étais plutôt contente parce que le rendu visuel était très sympa, voyez plutôt :

48178883-2Pour 4 personnes :

Pour la panna cotta :

  • 200 ml de crème liquide entière
  • 100 g de pralinoise
  • 1/4 cuillère à café d'agar agar

Pour la mousse au chocolat :

  • 2 œufs
  • 70 g de chocolat à 70%
  • 1 cuillère à café de sucre

1-Préparation de la panna cotta :

On commence par préparer la panna cotta et c'est un jeu d'enfant. Pour cela, on place dans une casserole la crème et on met cuire à feu doux.

Quand la crème commence à chauffer, on ajoute l'agar agar et on porte à ébullition. On maintient alors l'ébullition moins d'une minute sans cesser de remuer et on sort du feu.

On coupe la pralinoise en petits morceaux avec un gros couteau, on verse les morceaux de pralinoise dans la casserole et on remue jusqu'à ce qu'ils soient bien fondus et qu'on obtienne une crème bien lisse, sans grumeaux.

On verse ensuite dans des verrines en les inclinant légèrement (pour cela, je me suis aidée de ramequins un peu plus grands dans lesquels j'ai calé mes verrines).

On place au frais les verrines, toujours inclinées, et on laisse prendre la crème, ce qui est assez rapide.

2-Préparation de la mousse au chocolat :

Pendant ce temps, on prépare la mousse au chocolat. On fait fondre le chocolat au bain marie. Une fois qu'il est bien lisse, on lui ajoute les jaunes d'œuf préalablement battus avec le sucre.

On monte les blancs en neige ferme puis on les incorpore délicatement au chocolat.

On récupère les verrines, on les place à la verticale et on verse sur la panna cotta la mousse au chocolat.

On replace au frais pour 3 bonnes heures et voilà !

48100881-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 février 2009

..Tarte patissière aux pommes et sa ganache chocolatée..

Miam... aujourd'hui, je vous présente une tarte à tomber que j'ai trouvé chez Mirliton, qui en est à l'origine. Et je dois dire que c'est une belle et gourmande création qui m'a suppliée de la tester et de l'adopter dès que mon regard a croisé le sien ! Si si je vous le jure, une tarte peut supplier... ou bien serait-ce mon obscure Ca qui a supplié mon Surmoi de céder aux pulsions gourmandes et cherché à le convaincre que cette friandise serait idéal pour mon Moi (ou mon Idéal du Moi !?). Ah, quelle lutte se trame dans mon inconscient... pourquoi ne pas simplement succomber au principe de plaisir et abandonner les interdits ? Pour aujourd'hui, je prends ce parti, tant pis pour la culpabilité, j'aspire à une satisfaction immédiate du désir qu'à fait naître en moi cette création libidinesque... cette tarte délicieuse ! Adieu principe de réalité... on y pensera demain sur la balance ! Ou alors mon Moi fera appel au refoulement... ça marche bien aussi...
Non, non je ne suis pas folle... non, non, non... (enfin, un peu peut-être... non, non, non... clivage quand tu nous tiens).
Allez j'arrête là mon délire freudien avant de perdre définitivement mes quelques lecteurs... et je passe à ce qui nous intéresse : le graillou, le frichti, la popotte quoi !!!

36339963-2

Donc pour réaliser cette délicieuse tarte voici ce qu'il vous faudra (pour un fond de tarte de 22 cm) (avec quelques modifs de ma part) :

  • 1 pâte brisée
  • 2 oeufs
  • 4 cuillères à soupe de fécule de maïs
  • 100 g de sucre
  • 2 petites pommes, type royal gala
  • un trait de rhum
  • 65 g de crème liquide
  • 200 g de chocolat noir
  • 15 cl de crème liquide
  • 15 cl de lait
  • 3 jaunes d'oeuf
  • 20 g de sucre

La tarte se prépare en 2 temps.

Dans un premier temps, on commence par chemiser un plat à tarte avec la pâte, que l'on pique avec une fourcette et que l'on place au frais. Puis on épluche et coupe en petits dès les pommes. Dans une casserole, on mélange les oeufs avec le sucre. On ajoute ensuite la fécule de maïs et on mélange bien. Puis on ajoute le rhum. On met le tout sur feu doux et, sans cesser de remuer, on fait épaissir le mélange jusqu'à obtenir la consistance d'une crème patissière. On ajoute la préparation aux pommes, on mélange bien pour les incorporer et on verse sur la pâte à tarte. On lisse et on place au four chaud (180°) pour 25-30 minutes.
Quand c'est cuit, on laisse refroidir la tarte à température ambiante.

Dans le deuxième temps, on prépare la ganache chocolatée. Pour cela on fait fondre le chocolat avec une cuillère à soupe d'eau. On fait bouillir ensemble le lait et la crème. On bat ensemble les jaunes d'oeuf et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse puis on verse dessus le lait et la crème. On remet dans la casserole et on replace sur le feu, toujours doux, et on attend laisse quelques minutes sur le feu sans cesser de remuer. Quand ça commence à épaissir on sort du feu (attention cela ne doit pas bouillir), la consistance doit faire penser à une crème anglaise.
On verse cette préparation sur le chocolat, en plusieurs fois, en fouettant bien à chaque fois pour obtenir une émulsion brillante.
On verse cette ganache sur la tarte et on lisse et laisse refroidir.

Elle est meilleure le lendemain quand tout a bien pris... alors un peu de patience (si vous le pouvez).
Cette double texture est un délice et l'association des deux couches... la prochaine fois, à la place des pommes, j'essaierai avec des framboises... je vous raconterai, mais j'en bave déjà...

36340104-2

36340273-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 février 2009

..Diner autour d'une brick (samosas au St Marcellin et mille feuilles aux cerises)..

J'aime beaucoup la feuille de malsouka, originaire de Tunisie, que nous connaissons sous le nom de feuille de brick, cette galette de farine de blé très fine, très très fine. J'avais trouvé une recette pour la faire moi-même chez Nadia mais je n'ai toujours pas eu le courage de m'y mettre, ayant lu partout qu'il fallait une très bonne maîtrise et beaucoup de dextérité pour les réussir. Donc cette fois encore, je les ai acheté toute prête, mais promis la prochaine fois je les fais, surtout que ça a pas l'air très compliqué si l'on suit les conseils de Nadia (si si avec une poêle ça a l'air plus abordable qu'avec un plateau tournant...).

La recette semble est la même depuis des siècles, mais si aujourd'hui l'industrialisation a remplacé (en partie) la main des femmes, avant chaque famille du Maghreb les préparait entièrement manuellement. Et si ça semble facile quand on les voit faire, sans ce tour de main expert, cela se révèle très compliqué pour les non initiés (comme moi). La recette est simple : un mélange de semoule de blé fine, d'eau et de sel. Enfin après il faut maîtriser  quand même. Parce que la simplicité des ingrédients ne doit pas faire oublier que ce qui est à la base d'une bonne feuille de brick, c'est surtout l'expérience et le tour de main.

Et ce qu'il y a de génial avec la brick, c'est qu'elle offre de grandes possibilités : on peut les plier de milles et une façons (bon moi j'en connais que 3 mais je suis sûre qu'il y en a plus...), en faire des aumônières, les utiliser comme fond de tarte. Elles se marient parfaitement avec du salé ou du sucré et elles sont super facile à utiliser ! Et pour les cuissons, on peut envisager plein de choses : le four, la poêle, la friteuse... c'est génial !

Donc ce soir, j'ai décidé de faire un repas autour de la feuille de brick. Des samosas et un mille feuilles. Les samoses étaient farcis avec du St Marcellin, de la pomme granny-smith, du jambon et des épices. Et le mille feuilles était garni avec une crème pâtissière et des cerises.

Blog_1_intro   P1110898

Pour 6 samosas :

  • 3 feuille de brick
  • 1 St Marcellin
  • 1/2 pomme granny
  • 1 tranche de jambon blanc
  • de la chapelure
  • du cumin
  • du piment d'Espelette

 
On commence à préparer la farce en coupant le fromage, le jambon et la pomme en petits cubes.On coupe les feuilles de brick en deux. On place un peu de farce sur la feuille, on saupoudre d'un peu de chapelure et d'épices et on referme la feuille en triangle pour former les samosas. Si vous ne savez pas comment faire, allez voir ici.
On préchauffe le four à 210° et on place les samosas sur une feuille de papier sulfurisé pendant 8 minutes.
Je les avais servi avec une salade assaisonnée avec une vinaigrette au vinaigre de cassis. C'était très sympa.

 Blog_2   Blog_3

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

****

Après pour 2 mille feuilles (enfin le trois brick mais bon...), il faut :

  • 1 feuille de brick
  • un peu de beurre fondu
  • 26 cerises griottes
  • sucre glace
  • chocolat amer en poudre
  • 2 jaunes d'oeuf
  • 30 g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 250 ml de lait
  • 20 g de fécule de maïs
  • 1 trait de rhum

On commence par préparer la crème patissière et on le fait à l'avance parce qu'elle doit être bien froide. Pour cela, dans une casserole les jaunes d'oeufs et les sucres et on fouette bien le tout. Puis on ajoute la fécule de maïs et on mélange à nouveau. A part, on fait chauffé le lait, puis on le verse doucement sur la préparation en plusieurs fois, en mélangeant bien à chaque fois. Enfin, on ajoute le rhum. On met le tout à cuire sur feu doux jusqu'à ce que le mélange épaississe. Il ne faut pas cesser de remuer parce que sinon ça attache vite à la casserole et après la crème aura un goût de brûlé (et ça serait dommage !). Une fois que la crème est prête on la place au frais en ayant pris soin de la filmer.

Pour faire le 3 bricks, on découpe 6 rectangles dans la feuille de brick, on les badigeonne avec un peu de beuure fondu et on les met au four chaud quelques minutes jusqu'à ce que cela prenne une belle couleur dorée. Mais attention, cela va très vite. Pour moi ça n'a pris que 4 minutes.  

Pour les dresser c'est simple : un rectangle de brick, un peu de crème (j'ai renouvelé mon expérience de poche à douille en sac congélation... cette fois ça a mieux fonctionné, mais je crois que je vais vraiment investir dans une vraie poche à douille quand même !), 6 cerises puis à nouveau un rectancle de brick, un peu de crème, 6 cerises en enfin un rectangle de brick que l'on saupoudre de sucre glace et de chocolat en poudre. Enfin, une cerise sur le dessus et c'est prêt ! Reste plus qu'à déguster.

P1110909   P1110895

Bon ap' !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

19 février 2009

..Variation autour du moelleux au mascarpone..

J'ai trouvé cette recette sur le blog d'AnsophiL (La cuisine d'ansophil) qui la tient d'Iza de La petite pâtisserie d'iza. J'ai tout de suite craqué dessus, ayant justement 125 g de mascarpone sur le dos après mes petites tartelettes aux cerises. Et comme j'aime pas gâcher... fallait trouver quelque chose à faire avec. Et quelque chose que j'ai jamais fait c'est encore mieux. Surtout que comme je suis en vacances, j'ai un peu de temps pour cuisiner !
Je me suis donc lancée dans ces petits moelleux qui répondent à toutes leurs promesses ! Miam... quand je repense à cette texture... tendre et  fondante... j'en ai encore les papilles qui frissonnent (si si, ça peut frissonner une papille !).

P1110652    P1110744

P1110717    P1110713

Pour 9 moelleux aux formes diverses :

  • 125 g de mascarpone
  • 4 oeufs
  • 40 g de farine blanche
  • 60 g de sucre
  • 50 g de chocolat blanc
  • 50 g de chocolat au lait
  • 50 g de chocolat noir
  • 24 cerises
  • 2 cuillères à soupe de noix de coco râpée
  • 1 tranche d'ananas
  • 9 litchis
  • 1 trait de rhum

Alors on commence par préparer l'appareil qui sera commun à tous les moelleux. Pour cela on fait fondre séparément 1/3 de la mascarpone avec les différents chocolats. Il faut faire attention à bien faire fondre les chocolats pour obtenir une pâte bien lisse.
Dans un saladier, on bat ensemble les oeufs et le sucre, jusqu'à ce que le mélange devienne bien mousseux. On ajoute ensuite la farine et on mélange à nouveau.
On sépare ensuite cette préparation en trois et on l'incorpore à chaque chocolat mascarponé (si la cuisine est créativité, pourquoi ne pas prendre de liberté avec le langage ?!!?).
Après pour les accompagnements c'est selon les envies.
Voilà ce que j'ai fait.
Dans le fond de 6 petits moules ronds, j'ai placé 4 cerises coupées en deux. J'ai versé sur deux d'entre eux de la préparation au chocolat blanc, sur deux autres de la préparation au chocolat au lait et sur les deux derniers la préparation au chocolat noir.
Dans le fond de 3 petits moules en forme de coeur, j'ai placé 3 litchis coupés en morceaux et sur les deux premiers j'ai versé de la préparation au chocolat noir et sur un troisième la préparation au chocolat au lait.
Enfin, dans le reste de préparation au chocolat au lait, j'ai mélangé une cuillère à soupe de noix de coco râpée et j'ai mis le tout dans un petit moule rectangulaire.
Et avec le reste de la préparation au chocolat blanc, je me suis faite une version pina colada en coupant en morceaux une tranche d'ananas, que j'ai placé dans le fond d'un petit moule rectangulaire. Puis j'ai additionné à la préparation au chocolat blanc une cuillère à soupe de noix de coco râpée et un trait de rhum. Le tout a fini par-dessus l'ananas.
Et le tout a été passé au four, préchauffé à 180°, pendant 20 minutes.
Et c'était un vrai régal !!! Si je me suis amusée à les préparer, mon cher et tendre s'est régalé à les dévorer !!!

 

              P1110659 

                               P1110671

La version trois chocolats/cerises

****

P1110673      P1110677

  P1110706

La version lait et noir/litchis

****

P1110749

La version "bounty" : lait et coco

****

Et ma préférée :

P1110727

P1110735

La version gourmande "pina colada" : blanc, coco, ananas et rhum

 

A vous de faire votre choix maintenant.

Bon ap' !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

12 février 2009

..Tarte cho-coco-framboise..

Piquée sur le superbe blog de Sylvie, Amuses bouche (dont je ne me lasse pas !), cette tarte au chocolat noir est un délice et comble à merveille mon envie de fruits d'été qui ne passe pas ! Elle est en plus ultra simple à réaliser !

50312818-2

Côté ingrédients, pour une tarte de 22 cm, il vous faudra :

  • une pâte brisée pour moi (étant la seule amatrice de pâte sablée à la maison, j'ai dû en faire mon deuil et apprendre à tout cuisiner avec de la pâte brisée !)
  • 260 g de chocolat noir
  • 10 cl de crème liquide (allégée possible)
  • 130 g de coulis de framboise
  • noix de coco râpée (ça c'est mon petit grain de sel)

On chemise un plat à tarte, on pique le fond à la fourchette, on place dessus du papier sulfurisé et on tapisse de légumes secs pour faire une cuisson à blanc. On l'envoie pour un passage au four de 20 minutes à 180°. Au bout de 15 minutes on retire la feuille de papier sulfurisé et les légumes secs et on laisse cuire les 5 dernières minutes la pâte seule.
Pour la ganache, c'est facile : au micro-onde, faire fondre le chocolat et la crème ensemble. Le faire en plusieurs fois et bien mélanger entre chaque passage sous les ondes. Quand la ganache est bien lisse, on ajoute le coulis de framboise et on mélange bien à nouveau.
Puis on verse la ganache sur la pâte. On laisse refroidir puis on met au frais.
Moi je l'ai servi parsemé de noix de coco râpée par dessus... le mélange chocolat, coco et framboise... rien de tel pour remonter le moral en ces temps mornes et gris !

Et une petite part avec de la noix de coco et du coulis de framboise... ça vous dit ? Moi oui... ça me dit !

50312840-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,