23 octobre 2013

..Flan parisien au lait d'amande, sans gluten..

Il vient de se passer quelque chose d'assez inhabituel sur mon blog... je ne sais pas si vous avez remarqué, mais je viens de vous proposer 5 recettes salées à la suite... Cette exception présage d'une débauche de sucre dans les jours à venir pour compenser !!! Je commence avec cette recette qui me ramène directement en enfance ! J'adore... Il y a vraiment trois desserts associés à mon enfance, le flan pâtissier donc, la tarte aux pommes et un gâteau au chocolat dont je suis incapable de me rappeler mais qui se présentait sous forme de kit et dont j'étais accro. On trouvait dans la boîte une génoise au chocolat qu'il fallait couper en deux (ce que je ratais toujours... mais j'étais petite hein !) et garnir d'une mousse au chocolat que l'on faisait à partir d'une poudre je crois et que l'on recouvrait d'un glaçage, tout prêt... c'est loin du fait maison, hein, mais j'étais une fan absolue ! D'ailleurs, je lance un appel, si quelqu'un voit de quoi je parle et se rappelle de ce gâteau, je suis curieuse de connaître le nom ou la marque.

Mais revenons au flan parisien. Celui de mon enfance, c'était le flan alsa. Pas le ancel, parce que va savoir pourquoi, nous étions persuadés qu'il était moins bon. Ma mère m'en faisait sans pâte, sans raisin dans deux ramequins fumés typiques de cette époque, tandis qu'eux le mangeaient avec des raisins marinés dans du rhum... Bon, forcément, dès que j'ai découvert les raisins secs au rhum... je ne suis plus revenue à la version nature ! Le flan que je vous propose aujourd'hui n'a plus grand chose à voir, mais il garde la même saveur enfantine (et les raisins au rhum !) !!

DSC_0857b

Pour 16 carrés (soit 8 personnes ):

  • lait d'amande : 1 litre
  • oeufs : 4
  • fécule de maïs : 80 g
  • sucre : 100 g
  • agar agar : 1 cuillère à café
  • rhum : un bouchon
  • raisins secs au rhum : 120 g

On commence par préchauffer le four à 200°C.

On fait chauffer le lait d'amande dans une casserole (jusqu'à ébullition).

Pendant ce temps, on bat les oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse et double de volume. On ajoute ensuite la fécule de maïs et l'agar agar. On mélange à nouveau, puis on ajoute rhum.

Quand le lait est bouillant, on le verse doucement dans le mélange tout en continuant à remuer. Puis on transvase le tout dans la casserole et on chauffe jusqu'à ce que la préparation épaississe. Il faut l'amener à ébullition, sans jamais cesser de remuer pour éviter que cela attache.

On ajoute les raisins. Puis on verse dans un moule beurré, et ion place au four pour 40 minutes de cuisson. Le dessus doit être bien cuit, mais le flan sera encore tremblottant à la sortie. Il faut le laisser bien refroidir avant de le manger. Quand il est très froid, il se découpe sans problème.

Un régal plutôt léger en plus !

DSC_0871b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


14 octobre 2013

..Pizza sans gluten, essai 1..

Je vous parlais d'une délicieuse sauce tomate vendredi... voilà à quoi elle a servi, une belle et gourmande pizza.

Cette pizza est la première chose gluten free que j'ai réalisée quand j'ai arrêté le gluten. Vous allez me dire que c'était peut-être pas le plus urgent... Oui ! Mais en même temps, ça me semblait être l'une des choses les plus symboliques. Parce que la pizza, c'est avant tout une pâte à pain, et une pâte à pain sans gluten... ben, c'est galère ! Mais certainement pas impossible. Alors, j'ai farfouillé sur le net et je suis tombée sur cette recette qui me paraissait bien faire le job et qui en tous cas ressemblait à une vraie pâte à pizza. Et pour être honnête, chaude, le jour-même, elle est délicieuse ! Mr Pomme qui l'a goûté l'a vraiment aimé. Mais par contre, comme je ne l'avais pas terminé, j'ai voulu la finir le lendemain... Là, par contre, je n'ai pas été emballée. Je n'ai pas aimé la consistance de la pâte du tout. Ni froide, ni réchauffée. Mais il suffit de le savoir et préparer des pizzas plus petites ! ^-^ Je ne vais pas m'arrêter là, de toutes manières. J'ai repéré une nouvelle recette que je vais tester prochainement et dont je vous parlerai certainement !!!!

DSC_0150b

Pour deux personnes :

  • farine de riz complet : 115 g
  • fécule de maïs : 50 g
  • sucre : 1 cuillère à café
  • sel : 0,5 cuillère à café
  • gomme de guar : 2 cuillères à café
  • levure sèche rapide : 6 g
  • eau : 175 ml
  • vinaigre de cidre : 5 ml
  • huile : 15 ml
  • sauce tomate
  • jambon
  • poivron jaune et rouge
  • olives vertes
  • fromages (cheddar, mozza, provolone)
  • origan

On commence par chauffer l'eau à la température nécessaire pour faire fonctionner la levure (regardez sur la boîte).

On mélange ensemble les ingrédients secs (farine, fécule, sucre, sel, guar, levure). On mélange également dans un autre bol l'eau, le vinaigre et l'huile. Puis on incorpore le mélange liquide dans le mélange sec. On mélange bien pendant 3-4 minutes avec les doigts ou au robot. La pâte colle particulièrement, mais c'est normal.

Avec les doigts humides, on étale cette pâte sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Personnellement, je l'ai étalé assez finement parce que c'est comme ça que j'aime la pizza, avec une croûte fine. On laisse reposer une dizaine de minutes.

On préchauffe le four à 200°C pendant ce temps de repos.

On fait cuire la pâte seule pendant 10 minutes environ. Puis on la récupère et on garnit. Pour moi, la sauce de la mort qui tue d'abord, du fromage, puis dessus du jambon, des poivrons et des olives, de l'origan et à nouveau du fromage. On remplace au four pour 15 minutes.

On laisse légèrement refroidir (sinon attention aux brûlures ! je parle en connaissance de cause), et on se fait plaisir ! ^-^

DSC_0165-2b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Tout simplement sans gluten

11 septembre 2013

..Pancakes sans gluten..

Cela fait aujourd'hui un an que nous avons mis les pieds sur le continent américain, alors quoi de mieux qu'une recette de pancakes pour fêter ça !

Voilà une recette très sympa pour ceux qui sont intolérants au gluten et qui souhaitent renouer avec les petites gourmandises du petit déjeuner. Pour cette première tentative de pancakes SG, je me suis très largement inspirée de cette recette. C'est une première plutôt réussie alors je vous la livre. Il y aura certainement bientôt des variantes puisque j'attends mes nouvelles farines prochainement... La chasse au pancake SG parfait est donc ouverte chez les Pommes !!!

DSC_0133b

Pour 10 pancakes :

  • farine de riz complet : 80 g
  • farine de tapioca : 15 g
  • fécule de maïs : 25 g
  • sucre : 1 cuillère à soupe
  • poudre à lever : 0,75 cuillère à café
  • bicarbonate de soude : 0,25 cuillère à café
  • gomme de guar : 0,25 cuillère à café
  • sel : 1 pincée
  • oeuf : 1
  • lait : 140 g
  • huile neutre : 1 cuillère à soupe

On commence par mélanger ensemble tous les ingrédients secs. On creuse un puits, on y casse l'oeuf. On ajoute l'huile et on mélange doucement en y délayant le lait petit à petit. On doit obtenir une pâte bien lisse. On laisse reposer 5 petites minutes.

On met ensuite à chauffer une poêle anti-adhésive et on verse une petit louche de pâte. Quand on commence à voir se former des petites bulles d'air, on retourne le pancake pour le cuire de l'autre côté. Et on mange tout de suite avec chocolat, miel, confiture, tout ce que vous voulez tant que c'est sans gluten ! ^-^

DSC_0152b

Maintenant, à vous de jouer !

Inspiration : Your homebased Mom

02 août 2013

..Blondies au citron vert et à la noix de coco..

Ce blondie avait eu un joli succès quand je l'avais fait il y a quelques mois, alors je me suis décidée à le décliner pour une autre occasion. Il est toujours sans gluten, mais cette fois il a un air de vacances avec son petit goût de citron vert et la coco... et je peux vous l'assurer, il a toujours autant de succès !

DSC_1464

Pour un moule 20*20 cm :

  • 80 g de fécule de maïs
  • 50 g de poudre d'amandes
  • 100 g de sucre
  • 0,25 cuillère à café de sel
  • 100 g de chocolat blanc
  • 2 oeufs
  • 90 g de beurre
  • le zeste d'un citron vert non traité
  • le jus d'un demi-citron
  • 2 cuillères à soupe de coco râpée

On commence par préchauffer le four à 165°C.

On mélange ensemble la fécule de maïs, la poudre d'amandes et le sel. On râpe finement le zeste du citron en faisant attention à ne pas prélever la membrane blanche. On l'ajoute au mélange précédent.

On fait fondre au bain-marie le chocolat et le beurre. Puis on ajoute le sucre en mélangeant bien, puis les oeufs l'un après l'autre. On incorpore enfin le mélange fécule-amandes-sel-zeste. On mélange jusqu'à obtenir une pâte bien lisse.

On ajoute le jus de citron et la coco.

Et on place au four pour 25 minutes.

On laisse ensuite bien refroidir avant de découper des morceaux à l'aide d'un petit emporte-pièce. Comme le précédent, il est pas trop sucré, ce qui est surprenant. Et là, je dois dire que l'association citron vert-coco-chocolat blanc est vraiment très agréable ! A bientôt pour une prochaine version... à l'abricot peut-être ?!

DSC_1490

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 mars 2013

..Far aux pommes et pistache (sans gluten sans lactose)..

Et oui, ces adaptations sont ma nouvelle lubbie... Comme souvent, l'absence de gluten ne se sent pas vraiment dans ce type de recette (évidemment un bon pain... c'est autre chose), et pour remplacer le lait, cette fois j'ai choisi une boisson à la noix de coco. Ce n'est pas exactement du lait de coco, mais je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas en utiliser à la place si on en a pas. On trouve ça au Québec au même rayon que le lait d'amande, de soja ou de riz. Ca sent bien la noix de coco et ça a vraiment la texture du lait ce qui rend le produit très intéressant en pâtisserie.

2013

Pour 8 personnes :

  • 4 belles pommes
  • 20 g de sucre
  • 50 g de fécule de maïs
  • 35 g de farine de riz
  • 40 g de poudre d'amande
  • 20 g de pâte de pistache
  • 1 pincée de sel
  • 3 oeufs
  • 300 g de boisson à la noix de coco

On commence par préchauffer le four à 190°C.

On tamise la fécule et la farine de riz dans une terrine. On ajoute la poudre d'amande, le sel et le sucre.

On bat les oeufs en omelette. On les ajoute dans les farines et on mélange bien avec une cuillère en bois. On ajoute la pâte de pistache, et on verse en plusieurs fois le lait en mélangeant bien pour obtenir une pâte bien lisse en sans grumeaux.

On dépose les pommes épluchées et coupées en gros morceaux dans un moule, on verse l'appareil dessus.

On place au four pour 45 minutes de cuisson. On laisse bien refroidir parce que faut quand même le reconnaître, même si c'est difficile d'attendre, c'est quand même bien meilleur froid, le lendemain.

2013

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 20:31 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

12 mars 2013

..THE brownie sans gluten et sans lactose... que même personne y voit la différence !..

Ca y est, je le tiens ! LE brownie sans gluten et sans lactose. J'étais tentée de garder la recette pour moi histoire de me rendre indispensable auprès d'une amie intolérante (euh... au gluten et au lactose bien sûr !) lorsqu'elle se serait trouvée en mal de gourmandise, mais comme je suis d'humeur généreuse, allez, je partage ! Pour le coup, aucune différence avec un brownie classique ! Vous pouvez y aller, personne ne verra la différence et vous économiserez sur les matières grasses d'origine végétale du coup !

P1790167

Pour 18 petites bouchées :

  • 180 g de chocolat noir à 54%
  • 20 g de chocolat noir à 70%
  • 90 g de sucre
  • 27 g de fécule de maïs
  • 2 oeufs
  • 30 g d'huile neutre
  • 30 g purée d'amandes
  • 10 g de beurre de cacao (à remplacer par 10 g d'huile supplémentaire si vous n'en avez pas)
  • 1 cuillère à soupe de cacao
  • 30 g de noix de pécan concassées

On commence par préchauffer le four à 180°C.

On fait fondre au bain-marie le chocolat (préalablement haché si nécessaire). Puis on ajoute l'huile, la purée d'amandes et le beurre de cacao. On mélange bien pour obtenir quelque chose de lisse.

On ajoute ensuite le sucre dans le mélange chocolaté, puis les oeufs l'un après l'autre en faisant bien attention à les incoporer complétement à chaque fois. On incorpore enfin la fécule et le cacao, puis les noix concassées. On obtient une préparation plutôt solide, mais c'est normal.

On place la préparation dans un moule préalablement recouvert de papier sulfurisé.

On dépose au four pour 25 minutes de cuisson. A la fin ce temps, le brownie est toujours très humide. Il donne même l'impression de ne pas être cuit, c'est normal.

Dès la sortie du four, on plonge le plat dans l'eau très froide (avec glaçons même) pour stopper la cuisson et favoriser la formation de la petite croute croquante si agréable. Et puis on attend... c'est terrible ! Au moins 24 heures parce que c'est après ce temps de repos qu'il est le meilleur... mais comme c'est dur !

Verdict : Ultra chocolaté comme je les aime et super cheewy ! Le meilleur j'vous jure !

P1790146

Maintenant, à vous de jouer !

25 novembre 2011

..Chocolat chaud à l'ancienne qui réconforte au bon petit goût de griottine..

Désolée à tous pour ce silence, mais parfois, les circonstances et les aléas de nos vies nous éloignent de ce que l'on aime et des activités qui habituellement nous font plaisir. La vie nous met parfois des petits coups de pied dans les dents et dans ces moments-là, cuisiner devient le moindre de nos soucis. Mais après-tout, quand ça ne va pas, il faut trouver des moyens de se remobiliser pour avancer, et finalement comme souvent les remontants les plus simples sont les plus efficaces... le chocolat et ses gourmandises regressives sont un excellent moyen de se replonger dans les doux moments de nos vies et d'oublier un peu le quotidien qui nous pèse. Et puis, parce que c'est aussi ça la magie de la vie, pas de doute que de nouveaux bonheurs viendront bientôt sécher les larmes d'hier. Et pour commencer à retrouver l'envie de sourire, un bon chocolat chaud à l'ancienne avec un petit goût de griottine, c'est toujours ça.

P1630957

Par personne :

  • 30 g de chocolat noir
  • 2 cuillères à soupe du sirop des bocaux de griottines (cerises à l'eau de vie)
  • 1 cuillère à soupe de fécule de maïs
  • 250 ml de lait écrémé

On commence par hacher finement le chocolat noir. On le mélange avec la fécule de maïs.

Dans une casserole, on place le mélange chocolat et fécule. On verse un peu de lait pour diluer, puis on ajoute le reste du lait et on place sur feu doux. Sans cesser de remuer, on porte le tout à petite ébullition. Quand le mélange commence à épaissir, on ajoute le sirop. On mélange bien puis on sert immédiatement.

Si besoin, on peu rajouter un peu de sucre. Mais personnellement, je préfère quand c'est un peu amer.

Voilà qui réconforte tous les coeurs abîmés.

P1630962   P1630973

Posté par Pour ta pomme à 18:25 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,