15 mars 2012

..Quenelles à la sauce tomate et au basilic... par Mr pomme..

Voilà une recette pour laquelle Mr Pomme a été aux commandes. Et pas de boulgi boulga en vue ! Non ! Si sa cuisine est habituellement plutôt... instinctive dirons-nous, cette fois, il a suivi à la lettre (ou presque) les recommandations de Lavande, faisant alors revivre une recette de sa grand-mère. Le visuel, le goût, tout était là pour le plus grand plaisir de nos papilles donc ! Une recette que je vous recommande vivement... surtout si votre homme est aux fourneaux !

P1660979

Pour 2 personnes (soit 8 petites quenelles) :

Pour les quenelles :

  • 100 g de farine
  • 2 oeufs
  • 75 g de lait
  • 75 g d'eau
  • 35 g de beurre salé
  • 1 cuillère à café de basilic (sa personal touch)
  • poivre

Pour la sauce :

  • 200 g de pulpe de tomate
  • 100 g de crème liquide
  • 50 g de gruyère râpé
  • 1 cuillère à soupe de basilic
  • graines de pavot
  • sel
  • poivre

1- Préparation des quenelles :

Mr Pomme commence par mélanger ensemble l'eau, le lait, le beurre, le poivre et le basilic dans une casserole. Il fait fondre le beurre et quand ça commence à bouillonner, il verse la farine en une seule fois.

Mr Pomme remue à feu doux jusqu'à ce que la pâte se détache des parois de la casserole (soit environ 2 minutes).

Hors du feu, Mr Pomme ajoute les oeufs l'un après l'autre en veillant à ce que le premier oeuf soit bien incorporer avant d'ajouter le second, idem après le dernier.

Mr Pomme farine ensuite un plan de travail et prélève des quenelles de pâte qu'il enrobe dans la farine et roule pour former des boudins. Il les dépose ensuite sur une assiette farinée. Et place l'assiette au frais pendant 1 heure.

Puis Mr Pomme les poche dans l'eau bouillante. Quand elles remontent à le surface, il attend 2 minutes avant de les sortir de l'eau, puis il les réserve.

2- Préparation de la sauce :

Mr Pomme préchauffe le four à 200°C.

Il mélange ensemble la crème, la pulpe de tomate et le basilic. Il sale légèrement et poivre.

Il récupère les quenelles qu'il dépose dans un plat allant au four. Il recouvre de sauce, de fromage fraîchement râpé et saupoudre de graines de pavot.

Il place enfin le tout au four pour 20 minutes et fait gratiner ensuite 5 petites minutes.

Voilà comment Mr Pomme qui ne prend pas souvent les commandes de la cuisine régale sa petite femme et se retrouve en vedette sur son blog !!!!

P1660951   P1660976

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,


28 février 2012

..McHome : la version burger Ch'ti..

Régulièrement, je suis "titillée" par une irrépressible envie de burger. Et temps qu'elle n'a pas été comblée, l'image d'un joli pain rond et dodu, étreignant un délicieux steak cuit à point, enjolivé par du fromage fondant hante mon esprit... ou plutôt mon estomac. Je ne sais pas pourquoi, je n'ai pas été élevée aux hamburgers. Ma première rencontre avec le monument américain doit dater de mes 20 ans à peu près... sans rire ! Et j'ai failli en faire une overdose après en avoir préparer pendant plus de deux ans pour le géant jaune et rouge... Enfin... Quand ce désir m'envahit, je lutte donc quelques temps avant de succomber avec délice. Comme un certain dimanche de février...

P1660401
 

Pour 8 hamburgers :

Ingrédients pour les buns :

  • 500 g de farine T65
  • 2 cuillères à café de levure sèche
  • 10 g de sel
  • 25 g de sucre
  • 1 cuillère à café d'herbes de Provence
  • piment d'Espelette
  • 200 ml d'eau tiède
  • 75 ml de lait
  • 1 oeuf + 1 jaune
  • 30 g de beurre ramolli
  • graines de sésame + herbes de Provence pour la déco

Ingrédients pour la garniture (pour 2 personnes) :

  • 2 steaks hachés
  • 1/2 oignon
  • 50 g de poivrons
  • 80 ml de crème liquide
  • 20 g de gruyère râpé
  • 2 grosses tranches de maroilles
  • sel
  • poivre

1- Préparation des buns :

Dans la cuve du robot prétrisseur, placer la farine, la levure, le sel et le sucre et mélanger avec une cuillère en bois. Creuser un puits et verser le lait et l'eau tièdis et l'oeuf légèrement battu.

Lancer le pétrissage avec le robot en démarrant à faible vitesse pour amalgamer les ingrédients.

Quand la pâte commence à être homogène, ajouter les herbes de Provence et le piment ainsi que le beurre coupé en morceaux en plusieurs fois (en veillant bien à ce que le beurre soit totalement absorber avant d'en ajouter de nouveau).

On monte un peu la vitesse du robot et on pétrit la pâte 10 minutes jusqu'à ce que celle-ci devienne souple et élastique.

On place la pâte façonnée en boule dans un saladier légèrement huilé que l'on couvre. On laisse reposer 1h30, à 2h, le temps que la pâte double de volume.

On récupère la pâte que l'on dépose sur un plan de travail fariné. On la replie 2 ou 3 fois sur elle-même et on la divise en 8 (110 g pour chaque pâton).

On recouvre avec un torchon propre et on laisse reposer 5-10 minutes environ.

On récupère chaque pâton que l'on façonne en boule régulière. Puis on les dépose sur une plaque de cuisson recouverte d'une feuille de papier cuisson.

On recouvre avec un torchon et on laisse lever à nouveau 1h-1h30, les buns ayant à la fin de la lever 1 fois et demi leur volume initial.

On dore ensuite délicatement les buns avec un jaune d'oeuf battu additionné d'un peu d'eau. On saupoudre avec des graines de sésame et des herbes de Provence et on place au four préalablement préchauffer à 200°C.

On les fait cuire 20 minutes pour obtenir des buns bien dorés. On les laisse refroidir sur une plaque.

2- Préparation des burgers :

Quand les pains sont cuits, on prépare la sauce au fromage en faisant fondre dans une casserole la crème et le fromage râpé. On assaisonne avec un peu de poivre et on sale légèrement. On réserve au chaud.

On fait revenir dans une poêle avec un peu d'huile d'olive les oignons et les poivrons. Quand ils sont bien dorés, on les réserve au chaud.

On coupe les buns en deux. On les place au four quelques instants en position grill pour faire griller l'intérieur des pains.

Pendant ce temps, on faire cuire les steaks, on les sale légèrement.

Et dès qu'ils sont prêts, on monte les burgers : sauce au fromage sur la moitié "plate" du burger, mélange oignon/poivron dessus, le steak dessus puis le maroilles et on referme avec la moitié bombée du bun.

On sert avec des frites maison cuites au four avec un peu d'huile d'olive, des herbes de Provence et du cumin. Et là franchement, on est content d'avoir succombé à la tentation et d'avoir pris la peine de le faire version McHome !!!

P1660415

Maintenant, à vous de jouer !

Source pour la recette des buns : Le pétrin

23 février 2012

..Cromesquis au reblochon..

Le soir, c'est souvent salade parce que c'est ce qu'il y a de plus pratique et rapide quand on a bossé la journée entière et qu'on a surtout envie d'une chose : se mettre sous la couette avec une bonne tasse de thé devant un bon petit film (ou un pti Dr House... ^_^)... Oui oui oui, la vie est plutôt passionnante en ce moment (mais c'est le froid ça !)... Ce qui est sûr, c'est que la salade n'est jamais meilleure que quand elle est accompagnée par un délicieux fromage. Et si celui-ci coule, c'est encore mieux ! Regardez plus bas si vous ne voulez pas me croire !!

P1650675

Pour 2 personnes :

  • 6 morceaux de reblochon fermier découpés avec un emporte-pièce de 3 cm de diamètre
  • 1 gros oeuf
  • 2 cuillères à soupe de farine
  • 2 cuillères à soupe de chapelure fine
  • 2 cuillères à soupe de panko (chapelure japonaise)
  • huile

On fait chauffer l'huile.

On enrobe les morceaux de reblochon de farine, puis on les trempe dans l'oeuf battu et on enrobe de chapelure fine classique (qui donne les morceaux plus foncés à la cuisson sur la photo) ou de panko (cromesquis plus clair après cuisson sur la photo).

On refait l'opération une seconde fois.

Puis on fait cuire dans l'huile bien chaude.

On sert tout de suite avec une salade. Et là, comme les images parlent plus que des mots, je vous quitte avec cette photo à la limite du supplice !

P1650688

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

17 janvier 2012

..Brandade d'éperlans..

Mr Pomme adore le poisson, ce qui n'est pas franchement mon cas... (héritage d'une longue tradition maternelle ! ^-^). Du coup, il a vu un peu grand quand il a ramené des courses un gros paquet d'éperlans (c'est que ça fait peur ces petites bêtes en plus... en fait, je crois que je suis limite ichthyophobe... c'est que c'est vraiment pas beau un poisson... deux gros yeux vident qui vous observent... beurk !) pour se faire de la friture. Il y a donc eu pas mal de restes pour lesquels il a fallu trouver un mode de recyclage... Au départ, j'avoue que je ne savais pas trop quoi en faire (oh et puis soyons honnête... j'avais pas envie !)... surtout que si mon cerveau bouillonne quand il faut "recycler" un morceau de chocolat, là, inspiration zéro : pas le moindre petit frétillement (et oui je ne poissonne pas trop moi !). Impossible d'hameçonner le moindre embrayon d'idée... Du coup, un petit plat façon brandade était la solution. Bon, je me suis pas cassée la canne à pêche sur le coup, mais au final, Mr Pomme était ravi alors... c'est le principal !

 P1650257

Pour 4 personnes :

  • 4 grosses pommes de terre
  • 400 g d'éperlans frits
  • 100 g de graisse de noël
  • 50 ml de crème liquide
  • sel
  • poivre
  • muscade

On commence par faire cuire les pommes de terre à l'eau. Puis on les pêle et on les écrase à la fourchette. La purée ne sera pas très fine puisqu'avec la fourchette, il reste toujours des morceaux, mais ce n'est pas un soucis, il faut juste que les morceaux ne soient pas trop gros.

On râpe la graisse de noël. On l'incorpore à la purée avec la crème. On sale légèrement, on poivre et on assaisonne avec la muscade.

Enfin, on ajoute les éperlans frits. On mélange bien. Et voilà ! Recyclage réussi !

 P1650245

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 janvier 2012

..Cadeaux gourmands 2011 : Picodons bollywoodiens..

Madame TalonHautCacao est une source d'inspiration inépuisable tant son blog regorge de gourmandises diverses et variées, en salé comme en sucré. Et si c'est souvent le sucré qui attire mon oeil (et surtout mon estomac), cette fois, c'est une recette salée qui a fait chavirer mes papilles... enfin surtout celles de mon père (j'espère !) puisque la recette a été dans le panier gourmand familial. Il était prévu, depuis un moment, que je fasse des chèvres marinés pour offrir à noël. Assez naturellement, j'avais dans l'idée de faire une marinade à base d'huile d'olive bien sûr, mais aussi de tomates confites, d'ail et de basilic. Délicieux mais plutôt classique. Alors quand j'ai vu cette recette de fromages de chèvre mariné à l'indienne, je me suis dit qu'une touche de bollywood ne pourrait pas faire de mal, bien au contraire.

P1640657-2

Pour un pot de deux fromages :

  • 2 picodons pas trop secs
  • huile d'olive
  • 1 cuillère à soupe de garam massala
  • 2 feuilles de laurier
  • 2 petits piments oiseaux séchés

On commence par stériliser le pot en l'ébouillantant et en le laissant sécher, retourné, sur un torchon propre.

On fait des trous dans les fromages avec un petit pic. On les roule ensuite dans le garam massala et on réserve ce qu'il reste pour la marinade.

On dépose dans le pot, le laurier, les piments et le restant d'épices. On pose les fromages dessus et on recouvre entièrement avec l'huile d'olive. On referme et on oublie au frais pour au minimum 15 jours (et jusqu'à 1 mois si l'on veut).

Quand les picodons auront bien mariné, ils se mangent avec une belle salade verte ou sur une tartine de pain grillée. Il faut juste penser à les sortir environ 30 minutes avant de les manger pour qu'ils reviennent à température.

P1640667-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Talons hauts et cacao

Posté par Pour ta pomme à 09:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


03 octobre 2011

..Quand le Picodon poireaute..

Et oui, on l'oublie un peu vu le grand soleil de ces derniers jours, mais nous sommes en automne. Et c'est en automne qu'à la maison on lance la saison des soupes. Pour cette nouvelle collection, je tente de nouvelles associations, en m'appuyant quand même sur une combinaison basique qui fait toujours recette ici : légumes/fromage. Cette fois, c'est un petit Picodon qui vient agrémenter un classique velouté poireau/pomme de terre. Avec quelques cacahuètes grillées pour jouer sur les textures, cette petite soupette annonce une saison pleine de gourmandise !

P1630195

Pour deux personnes :

  • 2 petits poireaux
  • 1 grosse pomme de terre
  • 1 bouillon herbes et huile d'olive
  • 100 ml de lait
  • 1 Picodon au lait cru
  • 1 poignée de cacahuètes grillées à sec
  • piment d'Espelette
  • Herbes de Provence

On commence par laver et couper en morceaux les poireaux en gardant un partie du vert. On pèle la pomme de terre et on la coupe en morceaux.

On place les légumes dans une casserole avec le bouillon et on recouvre avec de l'eau chaude.

Quand les lègumes sont cuits, on les mixe avec un le lait. On allonge avec un peu d'eau du bouillon si nécessaire pour obtenir la texture souhaitée.

On sert le velouté dans des bols. On découpe dans le Picodon, trois tranches que l'on dépose sur le dessus. On saupoudre avec le piment et les herbes. On parsème quelques cacahuètes sur l'ensemble et on mange aussitôt !

P1630216

Maintenant, à vous de jouer !

08 janvier 2011

..Gâteau réconfortant aux pommes de terre façon raclette..

Quand j'ai vu cette recette chez Kikilatoque, j'ai su que la cuisine de ses envies allaient satisfaire celles de mon chéri sans le moindre doute. Comme j'avais tout ce qu'il fallait, je n'ai pas tardé dans la réalisation, je me mettais le soir même aux fourneaux. Verdict : un délice. Ce n'est pas le petit plat le plus light qui soit et de cette manière il ne permet pas franchement d'éponger les excès des fêtes. Mais il fait reconnaître que c'est quand même bien plus léger qu'une raclette en tant que telle, qu'avec une salade, c'est pas non plus le repas le plus déséquilibré du monde et puis que ça fait du bien avec ce froid et cette grisaille qui ne veut pas nous quitter... alors, allez-y ! Pas de culpabilité qui tienne : on se fait plaisir... encore !!

Blog_1_intro

Pour 4 personnes :

  • 340 g de pommes de terre
  • 1 petit oignon doux
  • 100 g de lardons
  • 90 g de fromage à raclette
  • 2 gros œufs
  • 2 cuillères à soupe de farine
  • poivre
  • cumin

On commence par peler et râper les pommes de terre et l'oignon. On place le tout dans une passoire et on presse bien pour éliminer toute l'eau.
Dans un saladier, on bat les oeufs, on ajoute la farine puis les pommes de terre et l'oignon et les lardons. On coupe en dès le fromage à raclette et on ajoute à la préparation. On poivre et on assaisonne avec un peu de cumin. On mélange bien et on place dans un plat à gratin.
On place au four (200°) pour 35 minutes.
Servir dès la sortie du four pour avoir le fromage encore bien fondant.
Une vraie gourmandise montagnarde... enfin quelque chose qui fait (presque) aimer l'hiver !

Blog_2

Blog_3

Blog_4

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

14 janvier 2010

..Quiche sans pâte à la graisse de Noël ..

La graisse de Noël... mékézako ?
Il s'agit d'une spécialité fromagère produite exclusivement de mi-novembre à mi-janvier. C'est un fromage très onctueux qui est fabriqué au moment où bêtes mettent bas, d'où la qualité de sa texture. Et si la graisse de Noël est souvent utilisée en Auvergne pour préparer une spécialité régionale, la soupe de Noël, aujourd'hui c'est dans une quiche sans pâte qu'il va finir. Histoire de tenir compagnie à un petit morceau de jambon cru qui peine à disparaître dans le frigo...

Cela faisait longtemps que je n'avais pas fait une petite quiche sans pâte... mais c'est tellement bon que je ne pouvais plus résister. Tellement rapide à préparer et idéal pour y glisser ce qu'il reste dans nos placards. Pour cette fois donc, un peu de jambon cru, quelques champignons, un peu de graisse de Noël et un peu d'estragon pour aromatiser le tout, et le tour est joué !

48522933-2

Pour 6 personnes :

  • 3 œufs
  • 500 ml de lait demi-écrémé
  • 100 g de farine T65
  • 70 g de gruyère râpé
  • 100 g de graisse de Noël coupé en cube
  • 1 petit morceau de jambon cru (honnêtement je n'ai pas pesé)
  • poivre
  • estragon
  • 100 g de petits champignons de Paris

On commence par faire revenir les champignons dans une poêle avec un peu d'huile d'olive jusqu'à ce qu'ils soient dorés. Puis on réserve.
On bat ensuite les œufs en omelette. On ajoute le lait puis la farine. On mélange bien en faisant attention à ne pas faire de grumeaux. On ajoute ensuite le gruyère.
On coupe en dès le jambon et la graisse de Noël. On ajoute à la préparation avec les champignons. Un peu de poivre et d'estragon. Et on mélange bien.
On verse dans un moule (j'ai choisi un petit moule à manquer pour que la quiche soit plus épaisse, mais on peut aussi la mettre dans un moule à tarte si on l'aime plus fine).
On place au four pour 45 minutes à 210°.
Et voilà, reste plus qu'à préparer une bonne vinaigrette pour la salade pour accompagner tout ça !

48522324-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 février 2009

..Diner autour d'une brick (samosas au St Marcellin et mille feuilles aux cerises)..

J'aime beaucoup la feuille de malsouka, originaire de Tunisie, que nous connaissons sous le nom de feuille de brick, cette galette de farine de blé très fine, très très fine. J'avais trouvé une recette pour la faire moi-même chez Nadia mais je n'ai toujours pas eu le courage de m'y mettre, ayant lu partout qu'il fallait une très bonne maîtrise et beaucoup de dextérité pour les réussir. Donc cette fois encore, je les ai acheté toute prête, mais promis la prochaine fois je les fais, surtout que ça a pas l'air très compliqué si l'on suit les conseils de Nadia (si si avec une poêle ça a l'air plus abordable qu'avec un plateau tournant...).

La recette semble est la même depuis des siècles, mais si aujourd'hui l'industrialisation a remplacé (en partie) la main des femmes, avant chaque famille du Maghreb les préparait entièrement manuellement. Et si ça semble facile quand on les voit faire, sans ce tour de main expert, cela se révèle très compliqué pour les non initiés (comme moi). La recette est simple : un mélange de semoule de blé fine, d'eau et de sel. Enfin après il faut maîtriser  quand même. Parce que la simplicité des ingrédients ne doit pas faire oublier que ce qui est à la base d'une bonne feuille de brick, c'est surtout l'expérience et le tour de main.

Et ce qu'il y a de génial avec la brick, c'est qu'elle offre de grandes possibilités : on peut les plier de milles et une façons (bon moi j'en connais que 3 mais je suis sûre qu'il y en a plus...), en faire des aumônières, les utiliser comme fond de tarte. Elles se marient parfaitement avec du salé ou du sucré et elles sont super facile à utiliser ! Et pour les cuissons, on peut envisager plein de choses : le four, la poêle, la friteuse... c'est génial !

Donc ce soir, j'ai décidé de faire un repas autour de la feuille de brick. Des samosas et un mille feuilles. Les samoses étaient farcis avec du St Marcellin, de la pomme granny-smith, du jambon et des épices. Et le mille feuilles était garni avec une crème pâtissière et des cerises.

Blog_1_intro   P1110898

Pour 6 samosas :

  • 3 feuille de brick
  • 1 St Marcellin
  • 1/2 pomme granny
  • 1 tranche de jambon blanc
  • de la chapelure
  • du cumin
  • du piment d'Espelette

 
On commence à préparer la farce en coupant le fromage, le jambon et la pomme en petits cubes.On coupe les feuilles de brick en deux. On place un peu de farce sur la feuille, on saupoudre d'un peu de chapelure et d'épices et on referme la feuille en triangle pour former les samosas. Si vous ne savez pas comment faire, allez voir ici.
On préchauffe le four à 210° et on place les samosas sur une feuille de papier sulfurisé pendant 8 minutes.
Je les avais servi avec une salade assaisonnée avec une vinaigrette au vinaigre de cassis. C'était très sympa.

 Blog_2   Blog_3

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

****

Après pour 2 mille feuilles (enfin le trois brick mais bon...), il faut :

  • 1 feuille de brick
  • un peu de beurre fondu
  • 26 cerises griottes
  • sucre glace
  • chocolat amer en poudre
  • 2 jaunes d'oeuf
  • 30 g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 250 ml de lait
  • 20 g de fécule de maïs
  • 1 trait de rhum

On commence par préparer la crème patissière et on le fait à l'avance parce qu'elle doit être bien froide. Pour cela, dans une casserole les jaunes d'oeufs et les sucres et on fouette bien le tout. Puis on ajoute la fécule de maïs et on mélange à nouveau. A part, on fait chauffé le lait, puis on le verse doucement sur la préparation en plusieurs fois, en mélangeant bien à chaque fois. Enfin, on ajoute le rhum. On met le tout à cuire sur feu doux jusqu'à ce que le mélange épaississe. Il ne faut pas cesser de remuer parce que sinon ça attache vite à la casserole et après la crème aura un goût de brûlé (et ça serait dommage !). Une fois que la crème est prête on la place au frais en ayant pris soin de la filmer.

Pour faire le 3 bricks, on découpe 6 rectangles dans la feuille de brick, on les badigeonne avec un peu de beuure fondu et on les met au four chaud quelques minutes jusqu'à ce que cela prenne une belle couleur dorée. Mais attention, cela va très vite. Pour moi ça n'a pris que 4 minutes.  

Pour les dresser c'est simple : un rectangle de brick, un peu de crème (j'ai renouvelé mon expérience de poche à douille en sac congélation... cette fois ça a mieux fonctionné, mais je crois que je vais vraiment investir dans une vraie poche à douille quand même !), 6 cerises puis à nouveau un rectancle de brick, un peu de crème, 6 cerises en enfin un rectangle de brick que l'on saupoudre de sucre glace et de chocolat en poudre. Enfin, une cerise sur le dessus et c'est prêt ! Reste plus qu'à déguster.

P1110909   P1110895

Bon ap' !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

02 février 2009

..Crêpes Parmentier pour une chandeleur salée..

Comme des crêpes, nous en mangeons un peu toute l'année (faut dire que c'est trop bon et régressif à souhait... ce qui en fait un repas idéal pour parer à la petite déprime du dimanche soir dont je ne suis jamais séparée depuis l'école...), pour cette chandeleur je n'ai pas fait des crêpes classiques, mais des parmentières. C'était vraiment trop bon !

50212361-2

Alors pour 6 petites crêpes, il vous faut :

  • 150g de purée de pommes de terre
  • 2 œufs
  • 25 g de gruyère râpé
  • 25 g de farine
  • 6 cl de lait entier
  • 3 cl de crème liquide (allégée pour la bonne conscience)
  • sel
  • poivre
  • muscade

Dans une casserole, faire chauffer le lait et la crème. Quand cela commence à bouillir, retirer du feu, ajouter farine puis la purée et bien mélanger. Attendre un peu que cela refroidisse et ajouter les jaunes d'œuf. Réserver les blancs pour les monter en neige. Ajouter le gruyère à la crème ainsi que les épices puis ajouter délicatement les blancs montés fermement, en faisant attention à ne pas les casser pendant le mélange. Laisser reposer 1/2 heure, 3/4 d'heure.
Les crêpes se cuisent ensuite comme des blinis. Elles sont un peu soufflées ce qui leur donnent une légèreté agréable.
Pour les accompagner, là c'était moins léger mais tellement bon, j'ai préparé une béchamel (avec très peu de beurre quand même) et fait revenir ensemble des champignons de Paris entiers et des petits lardons.
Accompagnées d'une salade d'endives, c'était très bon !

50212321-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,