17 juillet 2016

..Sorbet coco aux cerises noires..

Comme je fais des petites portions de glace, je peux varier régulièrement les plaisirs. Et les tournées se succèdent donc à un rythme effreiné ! ^-^ Il y a quelques temps, nous avions des amis à dîner, et pour A. les repas sont non seulement sans gluten, mais également sans lactose. Pas de soucis, la crème de coco se prête merveilleusement à la préparation des glaces et permet même d'obtenir une texture plutôt onctueuse sans préparer de crème anglaise. Du coup, d'ailleurs, il vaudrait mieux parler de sorbet puisque cette préparation glacée est sans crème, ni lait, ni oeuf. Comme nous sommes en plein dans la saison des cerises, j'ai décidé d'en glisser quelques unes dans la préparation. Je ne prenais pas beaucoup de risque, la coco et la cerise se marient avec délice.

DSC_0010-2

Pour 8 boules de glace environ :

  • crème de coco : 400 g
  • sucre de coco : 50 g
  • citron : le jus d'un demi citron
  • rhum ou kirsch : 1 cuillère à soupe
  • cerises noires : 20

1- Préparation de la base, J-1 :

On commence par dissoudre le sucre de coco dans le jus de citron. Puis on verse le tout dans la crème de coco. On mélange bien. On ajoute ensuite le rhum ou le kirsch. On mélange à nouveau puis on place au frais pour toute la nuit.

2- Préparation du sorbet, Jour J :

Le lendemain, on récupère le mélange et on donne quelques coups avec le mixeur plongeant pour bien homogénéiser la préparation.

On prépare la sorbetière et on turbine la préparation selon les instructions du fabriquant. Quand le sobet commence à prendre, on ajoute les cerises dénoyautées et préalablement découpées en petits morceaux.

Le sorbet mérite d'être passé quelques heures au congélateur avant d'être dégusté car la préparation manque quand même un peu de fermeté à la fin du programme. 

Si vous aimez la noix de coco, ce sorbet est fait pour vous. Le goût est franc, peu sucré et la texture est vraiment onctueuse. La noix de coco se mariant à merveille avec tout un tas d'autres fruits, il y a là une belle base pour de multiples déclinaisons. Sky is the limit pour les goumands ! 

DSC_0019-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


06 juillet 2016

..Sorbet au melon et au romarin..

Si en France j'avais développé un véritable don pour choisir les melons de Charente, les cantaloups (melon que l'on trouve le plus communément au Québec) restent encore une véritable énigme pour moi... Du coup, une fois sur deux, on mange un concombre à peine sucré ! ^-^ Mais cette semaine... yummy ! On a eu la chance de tomber sur un melon bien ferme, juteux et hyper sucré comme on les aime. Du coup, je n'avais qu'une idée en tête, en réserver une partie pour en faire un bon sorbet bien rafraichissant... Il a fallu que je négocie un peu avec Mr Pomme, mais j'ai réussi à obtenir de quoi réaliser ma gourmandise du jour ! 

DSC_0382-2

Pour 4 personnes :

  • chaire de melon cantaloup : 400 g
  • miel de framboisier : 25 g
  • sucre : 30 g
  • vin blanc moelleux : 30 g
  • jus d'un demi-citron 
  • romarin : 8 brins

On commence par mixer la chaire du melon avec le sucre et le pour obtenir un joli coulis. On ajoute le vin blanc et le jus de citron et on mixe à nouveau. 

On verse la préparation dans un récipient refermable. On place dedans le romarin. Puis on ferme et on place au frais pour 3 à 4 heures, voire toute une nuit.

Quand la préparation est bien froide, on récupère. On mixe la préparation à nouveau (avec ou sans le romarin cela dépend de la puissance que vous souhaitez lui donner dans la préparation), puis on turbine en sorbetière.

On place ensuite au congélateur pour 2 heures, le temps que le sorbet rafermisse suffisamment pour faire de belles boules. Vous pouvez également comme je l'ai fait ici placer le sorbet directement dans des moules.

L'ajout du miel et du vin blanc permet au sorbet de conserver un certain moelleux. Mais il reste que les sorbets-maison durcissent beaucoup plus que ceux du commerce. Il faudra donc penser à le sortir un tout petit peu avant pour qu'il s'assouplisse légèrement. Quoiqu'il en soit... c'est un délice !

DSC_0370-3

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

02 juillet 2016

..Glace au chocolat et au pralin..

Je vous l'ai dit, elle tourne, elle tourne, elle tourne en ce moment ma sorbetière... ou plutôt elle turbine, elle turbine, elle turbine. Si de mon côté, j'aime tester de nouvelles choses et de nouvelles saveurs à chaque batch, Mr Pomme reste très classique dans ses choix : chocolat, pistache et rhum-raisin. Du coup, j'essaie de varier les recettes autour de ces 3 grands classiques pour ne pas trop tourner en rond. Cette fois, j'ai simplement agrémenter la glace avec un bon pralin maison. Simple, mais efficace, croyez-en mon gourmand ! Cette version a été aussi l'occasion d'améliorer ma recette précédente que je trouvais légèrement trop sucrée. Cette fois, l'équilibre me convient. On sent bien le cacao sans que la glace soit trop amère. Je vais finir par l'avoir la glace au chocolat parfaite ! ^-^

DSC_0293-2

Pour 8 boules de glace environ :

  • lait entier : 175 g
  • crème liquide entière : 200 g
  • jaunes d'oeuf : 2
  • sucre : 35 g
  • chocolat à 52% (de bonne qualité) : 75 g
  • cacao amer : 10 g
  • sel : 1 pincée
  • pralin : 2 cuillères à soupe

1- Préparation de la base, J-1 :

On commence par faire bouillir 105 g de crème avec le cacao et le sel, sans cesser de remuer pour bien tout mélanger et éviter que la préparation accroche. On hache le chocolat sur lequel on verse le liquide bouillant en deux fois. On mélange vigoureusement entre chaque ajout. Quand la préparation est brillante et homogène, on incorpore les 100 g de crème restante. On réserve.

On fait ensuite chauffer (on peut utiliser la même casserole) le lait. Pendant ce temps, on fouette les jaunes d'oeuf avec le sucre. Quand le lait est chaud, on verse la moitié sur les jaunes d'oeuf en mélangeant bien. Puis on verse le tout dans la casserole et  on fait ensuite cuire la crème à feu doux, sans cesser de remuer, jusqu'à ce que le mélange atteigne 83-85°C, et qu’elle nappe la cuillère.

Quand la crème est arrivée à bonne température, on incorpore le mélange chocolaté précédent. On donne un petit coup avec le mixeur plongeant pour bien s'assurer que la crème est homogène. On la transvase dans un récipient propre et on attend qu'elle refroidisse avant de la placer au frais pour toute la nuit.

2- Préparation de la glace, Jour J :

Le lendemain, on récupère la crème et on mixe avec le mixeur plongeant jusqu'à ce qu'elle soit bien souple.

On prépare la sorbetière et on turbine la préparation selon les instructions du fabriquant.

Quand la glace commence à être bien prise, on ajoute le pralin, bien on poursuit le travail. On peut ensuite déguster cette délicieuse glace au chocolat directement ou bien la placer au congélateur. Pour le faconnage, c'est plus simple si on la place 2-3 heures au congélateur avant de déguster.

On nappe ensuite de chocolat fondu et de on ajoute quelques noisettes concassées... et le tour est joué !

Les petits morceaux de pralin apportent un peu de croquant dans cette crème glacée à la texture ultra soyeuse. C'est vraiment un régal !

DSC_0297-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 juin 2016

..Glace soyeuse au chocolat et au rhum..

Ok... ça tourne un peu en rond dans la cuisine des Pommes en ce moment... smoothie... glace... glace... smoothie... Mais que voulez-vous, c'est l'été ! Tous les ans, je promets à Mr Pomme qu'il va avoir ses parfums favoris... chocolat et pistache. Mais il faut bien reconnaître que cela se produit rarement, ma curiosité étant toujours attirée vers un autre parfum. Cette année, j'ai tenu parole puisque la deuxième fournée de glace a été au chocolat... bon chocolat mais pas que... avec une pointe de rhum quand même parce que chocolat/chocolat on connaissait déjà ! Cette version est un vrai succès. La glace a une texture terriblement douce et le rhum vient bien réhausser le chocolat. J'ai quelques idées pour agrémenter la prochaine version, mais avant ça... j'ai en tête un petit sorbet ananas/basilic qui devrait pas tarder à se faire turbiner !

DSC_0138-2

Pour 8 boules de glace environ :

  • lait entier : 125 g
  • crème liquide entière : 250 g
  • jaunes d'oeuf : 2
  • sucre : 40 g
  • chocolat à 52% (de bonne qualité) : 75 g
  • cacao amer : 10 g
  • miel de framboisier : 15 g
  • sel : 1 pincée
  • rhum vanillé : 20 g

1- Préparation de la base, J-1 :

On commence par faire bouillir 125 g de crème avec le cacao, le miel et le sel, sans cesser de remuer pour bien tout mélanger et éviter que la préparation accroche. On hache le chocolat sur lequel on verse le liquide bouillant en deux fois. On mélange vigoureusement entre chaque ajout. Quand la préparation est brillante et homogène, on incorpore les 125 g de crème restant. On réserve.

On fait ensuite chauffer (on peut utiliser la même casserole) le lait. Pendant ce temps, on fouette les jaunes d'oeuf avec le sucre. Quand le lait est chaud, on verse la moitié sur les jaunes d'oeuf en mélangeant bien. Puis on verse le tout dans la casserole et  on fait ensuite cuire la crème à feu doux, sans cesser de remuer, jusqu'à ce que le mélange atteigne 83-85°C, et qu’elle nappe la cuillère.

Quand la crème est arrivée à bonne température, on incorpore le mélange chocolaté précédent et le rhum. On donne un petit coup avec le mixeur plongeant pour bien s'assurer que la crème est homogène. On la transvase dans un récipient propre et on attend qu'elle refroidisse avant de la placer au frais pour toute la nuit.

2- Préparation de la glace, Jour J :

Le lendemain, on récupère la crème et on mixe avec le mixeur plongeant jusqu'à ce qu'elle soit bien souple.

On prépare la sorbetière et on turbine la préparation selon les instructions du fabriquant.

On peut ensuite déguster cette délicieuse glace au chocolat directement ou bien la placer au congélateur.

Personnellement, comme je l'avais déjà dit, pour éviter les problèmes de façonnage lié au fait que les glaces maison sont bien souvent plus dures que celles du commerce après quelques jours au congélateur, je congèle mes glaces directement façonnées en boule. Comme ça, après il suffit de sortir le nombre de boules voulues, d'attendre jusque quelques minutes pour qu'elles retrouvent un peu de souplesse...

Si elle était délicieuse, j'aime les glaces au chocolat qui sont un peu plus amère. Je pense donc que la prochaine fois, je vais utiliser un chocolat à 66% comme je l'ai fait dans cette autre version. Mais elle reste quand même tout à fait acceptable en terme de sucre, c'est plus mon goût personnel là.

DSC_0161-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

13 juin 2016

..Glace à la vanille et aux noix de pécan caramélisées..

L'an dernier, j'ai investi dans une magnifique sorbetière, mais je n'ai pas encore eu vraiment le temps de l'utiliser depuis... Cette année, j'ai décidé de la faire turbiner un peu plus souvent en réalisant des quantités de glace un peu moins grandes et pouvoir ainsi varier les plaisirs... Je démarre donc la saison en puisant dans les classiques... une simple glace à la vanille. Si je n'aime pas les glaces à la vanille du commerce qui ont souvent ce petit goût de vanille totalement artificiel (qui fait que pendant longtemps d'ailleurs je n'ai pas aimé la vanille !), fait maison... c'est autre chose ! Là en plus, c'est la version "ultime" d'Edda que je vous propose... autant dire qu'on peut y aller les yeux fermés ! J'ai ajouté, pour encore plus de gourmandise, des éclats de noix de pécan caramélisées comme Edda le proposait dans une autre version... Je vous dis pas le régal ! Sinon, j'ai fait l'impasse sur le lait en poudre... et j'ai augmenté la dose de miel légèrement... La texture est restée parfaite ! Un vrai succès !

DSC_0115-2

Pour 2-3 personnes :

Pour la glace à la vanille

  • crème liquide entière : 90 g
  • lait entier : 160 g
  • sucre : 20 g
  • miel de framboisier : 1 cuillère à soupe
  • jaunes d’œuf : 2
  • vanille : 1 gousse

Pour les noix de pécan caramélisées :

  • noix de pécan : 30 g
  • sucre : 20 g
  • eau : 20 g

1- Préparation de la glace, J-1 :

On place ensemble la crème, le lait, le miel et la pulpe de la moitié de la gousse de vanille dans une casserole. On fait chauffer jusqu'au début de l'ébullition en mélangeant bien pour s'assurer que le miel fonde.

Pendant ce temps, on bat ensemble les jaunes, le sucre et la pulpe de la seconde moitié de la gousse de vanille jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Puis on verse le lait/crème chaude dessus en fouettant. 

On replace le tout dans la casserole, et on fait cuire sans cesser de mélanger avec une cuillère en bois, jusqu’à ce que la crème atteigne 83°C, et qu’elle nappe la cuillère.

On retire alors du feu, on place dans un récipient propre et on laisse refroidir à température ambiante avant de placer au frais pour toute la nuit.

2- Préparation des noix caramélisées, Jour J :

Le lendemain, on prépare les noix de pécan caramélisées. Pour cela, on place les noix sur une plaque et on les torréfie au four préchauffé à 180°C pendant 5 à 8 minutes. Attention, ça va vite et il faut bien surveiller qu'elles dorent mais ne brûlent pas.

Dans une petite casserole, on place le sucre et l'eau. Quand le sucre est fondu et que le sirop commence à bouillir, on incorpore les noix. On mélange bien avec une spatule en bois pour enrober les noix avec le sirop. On laisse cuire doucement sans cesser de remuer jusqu'à ce que les noix soient enrobées d'un beau caramel doré (on passe par une étape de cristallisation tout à fait normal, puis les cristaux de sucre fondent tranquillement et se transforment en caramel). On débarrasse sur une feuille de papier cuisson, en veillant à bien séparer les noix. Quand elles sont refroidies, on les concasse grossièrement. On réserve

3- Préparation de la glace, Jour J : 

On récupère la crème. On fait turbiner en respectant les instructions du fabriquant de la sorbetière. Quand la glace est bien prise, on ajoute les éclats de noix de pécan caramélisées. On laisse turbiner encore quelques minutes pour bien les incoporer à la glace. 

On verse la glace dans un bac et on place au congélateur jusqu'au moment de servir (mais on peut aussi la manger à la sortie de la sorbetière, elle manque alors juste un peu de fermeté, mais elle reste délicieuse !)

Après, y’a plus qu’à se régaler. Comme la glace est maison, elle se conservera moins longtemps qu'une glace du commerce. En outre, le froid n'est pas un ami de la vanille dont le goût se détériore au congélateur... En même temps, si vous faites d'aussi petites portions que moi... y'a peu de chance qu'il en reste ! ^-^

DSC_0120-2

 Source : Un déjeuner de soleil 

Posté par Pour ta pomme à 00:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,


24 avril 2015

..Glace au chocolat, ultra chocolatée..

Je vous le disais il y a peu, ça y est, l'hiver est vraiment fini. Nous avons même eu des journées de 23°C... Ça n'a pas duré très longtemps, mais peu importe... Après les -35°C de cet interminable hiver, c'est vraiment une renaissance ! Du coup, ça fait revenir mes lubbies estivales... Iceeeeeee creeeeam ! ^-^ Toute l'année dernière, j'ai promis à Mr Pomme une version chocolatée, mais à chaque fois, je trouvais une bonne raison de tester des saveurs différentes. Cette année, je démarre donc la saison des glaces en tenant enfin ma promesse. Pour l'occasion, je me suis inspirée de cette version. La manière de procéder m'avait intriguée. Je voulais voir si cette façon de faire une crème anglaise fonctionnait bien, et oui, ça donne une belle crème bien onctueuse. Je ne suis pas une grande fan de glace au chocolat au risque de vous surprendre connaissant tout mon amour inconditionnel pour le chocolat. Mais cette version a trouvé grâce à les yeux. Elle est peu sucrée et on retrouve bien le goût du chocolat. Simple mais efficace !

DSC_1156b

Pour 1 litre de glace environ :

  • lait entier : 400 g
  • crème liquide entière : 150 g + 100 g
  • jaunes d'oeuf : 4
  • sucre : 90 g
  • chocolat à 66% (de très bonne qualité) : 300 g

J-1 : Préparation de la base.

On commence par placer ensemble, dans une casserole, le lait, les 150 g de crème, les jaunes d'oeuf et le sucre. On mélange avec un mixeur plongeant pendant 2 bonnes minutes. On fait ensuite cuire la crème à feu doux, sans cesser de remuer, jusqu'à ce que le mélange atteigne 72-74°C.

Pendant ce temps, on fait fondre au micro-ondes doucement le chocolat.

Quand la crème est arrivée à bonne température, on incorpore le chocolat. On mélange à nouveau environ deux minutes avec le mixeur plongeant. On attend que la crème refroidisse avant de la placer au frais pour toute la nuit.

Jour-J : Préparation de la glace.

Le lendemain, on récupère la crème qui est assez dure. On incorpore les 100 g de crème liquide et on mixe avec le mixeur plongeant jusqu'à ce que la crème soit bien souple.

On prépare la sorbetière et on turbine la préparation selon les instructions du fabriquant.

On peut ensuite déguster cette délicieuse glace au chocolat directement ou bien la placer au congélateur.

Personnellement, pour éviter les problèmes de façonnage lié au fait que les glaces maison sont bien souvent beaucoup plus dures que celles du commerce après quelques jours au congélateur, je congèle mes glaces directement façonnées en boule. Comme ça, après il suffit de sortir le nombre de boules voulues, d'attendre jusque quelques minutes pour qu'elles retrouvent un peu de souplesse... Mais cette fois, j'ai opté pour des bâtonnets... avec une coque de chocolat très noir et quelques amandes concassées, c'était vraiment gourmand !

DSC_1184b

Maintenant, à vous de jouer !

Inspiration : Kitchen Highlights

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

14 décembre 2014

..Crème glacée et coulis de canneberges à la vodka..

Comme tous les ans depuis que nous sommes au Canada, je ne résiste pas à la tentation des canneberges dès qu’elles pointent le petit bout de leur nez rouge sur le marché Jean Talon. La plupart du temps, je ne sais pas trop quoi en faire, alors elles restent sur mon étagère pendant un moment jusqu’à ce que je me décide à les mettre dans des financiers, un brownie ou autre. Mais cette année, je savais très exactement en quelle gourmandise j’allais les transformer et je peux vous dire que j’en salivais d’avance. Chez les Pommes, on peut pas dire qu’on respecte vraiment les saisons (à part pour les fruits et les légumes), en matière de cuisine c’est ce qu’on veut quand on veut,  du moment que ça fait plaisir… Autant dire qu’on a pas peur d’un bon mijoté en plein été et d’une glace en hiver si l’envie est là… Vous me voyez venir, la glace, on est bien d’accord, c’est toute l’année le bon moment pour s’en régaler… et avec un coulis de canneberges, acidulé comme il faut… c’est une vraie recette de saison !

DSC_0253b

Pour 1 litre de glace environ :

Pour le coulis de canneberges :

  • canneberges : 250 g
  • jus d’orange : 120 g
  • vodka : 1 cuillère à soupe
  • sucre : 100 g de sucre

Pour la glace :

  • crème liquide entière : 250 g
  • lait entier : 500 g
  • sucre : 70 g
  • sirop de glucose : 40 g
  • jaune d’œuf : 6
  • sel : une grosse pincée

 1- Réalisation du coulis :

Dans une casserole, on place tous les ingrédients pour le coulis et on fait cuire à feu doux. On remue bien et on laisse mijoter afin que les canneberges éclatent. On laisse réduire encore un peu la sauce, puis on filtre le tout avec un tamis fin. On laisse refroidir puis on réserve au frais.

2- Préparation de la glace, J-1 :

On place ensemble la crème, le lait, le sel et le sirop de glucose dans une casserole. On fait chauffer.

Pendant ce temps, on bat ensemble les jaunes et sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Puis on verse le lait/crème chaude dessus en fouettant.

On replace le tout dans la casserole, et on fait cuire sans cesser de mélanger avec une cuillère en bois, jusqu’à ce que la crème atteigne 83°C, et qu’elle nappe la cuillère.

On retire alors du feu et on laisse refroidir à température ambiante avant de placer au frais pour toute la nuit.

3- Préparation de la glace :

Le lendemain, on récupère la crème. On fait turbiner en respectant les instructions du fabriquant de la sorbetière. Quand la glace est prête, on récupère le coulis de canneberges.

On verse un peu de coulis au fond d’un récipient allant au congélateur. On dépose par-dessus une partie de la glace. On redépose des coulées de coulis qu’on recouvre de glace, etc.

On place ensuite au congélateur pour que le tout prenne bien.

Après, y’a plus qu’à se régaler. Comme la glace est maison, elle est plus ferme que celles que vous trouvez dans le commerce, donc il ne faut pas hésiter à la sortir un peu avant pour avoir plus de facilité pour réaliser les boules.

L’association de la douceur de la crème glacée et de l’acidulé du coulis de canneberges est une vraie réussite ! A refaire vite vite vite !

DSC_0229b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : A tought for food

Posté par Pour ta pomme à 02:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 juillet 2014

..Simple comme un sorbet aux framboises..

On continue avec les framboises... en même temps, c'est de saison. Et ce matin, je suis retournée en acheter une énorme caisse au marché. Je ne peux pas résister, c'est vraiment l'un de mes fruits préférés... Je voulais depuis longtemps faire un sorbet maison, mais l'occasion ne s'était pas encore présentée. C'est maintenant chose faite ! Et y'a pas à dire, ça n'a rien à voir avec les sorbets du commerce !!!

DSC_0326 (2)-2b

Pour près d'un litre de glace :

  • framboises fraîches : 600 g
  • sucre : 100 g
  • glucose : 30 g (si vous n'en avez pas, remplacez par du sucre)
  • eau : 200 g

On commence par mixer les framboises pour obtenir un joli coulis. Puis on passe le coulis au tamis pour éliminer les pépins.

On met à bouillir l'eau avec le sucre et le glucose. On porte à ébullition, puis on laisse bouillir 2 petites minutes, puis on stoppe la cuisson. On laisse un peu refroidir légèrement le sirop de sucre jusqu'à ce qu'il soit tiède, puis on l'incorpore au coulis de framboises.

On place au frais pour 3 à 4 heures.

Quand la préparation est bien froide, on turbine en sorbetière. Comptez environ 20 minutes avant que le sorbet ne prenne bien.

Là, soit, on craque tout de suite et on régale d'une boule de sorbet bien molle. Soit on patiente un peu et on place le sorbet au congélateur pour une bonne heure, le temps qu'il prenne et permette de faire de belles boules bien régulières. Pas la peine de préciser que je n'ai pas attendu son passage au congélateur pour le déguster !! ^-^

DSC_0343-3b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 00:26 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 février 2014

..Glace aux noisettes..

UNE TUERIE ! C'est une vraie tuerie que je vous propose aujourd'hui. Et je peux d'autant plus le dire que la recette n'est pas de moi et que je ne risque donc pas l'excès de prétention. Je l'ai piquée à Edda de Un déjeuner de soleil. J'ai juste apporté quelques modifications mais l'essentiel de la recette est là, et c'est un pur bonheur. La texture est parfaite (et pas besoin de fécule de maïs, je pense que c'est le miel qui fait ici tout le boulot !), le goût à tomber ! Je ne peux que vous conseiller de la tester si vous aimez les noisettes. Je pense que la prochaine fois je ferai moitié pâte de noisettes et moitié purée de noisettes, mais ça c'est un détail, juste pour apporter un côté plus brut et un peu moins sucré (parce que ma pâte de noisettes est très douce et assez sucrée), mais c'est un détail. En attendant, je vous livre ce qui fait notre régal le vendredi soir en ce moment devant un bon film !

Glace_noisette_1

Pour 4 personnes :

  • lait entier : 230 g
  • crème entière : 70 g
  • jaune d'oeuf : 1 (25 g)
  • pâte de noisettes pure : 40 g
  • miel : 1 cuillère à soupe
  • sucre : 20 g
  • sirop de glucose : 10 g
  • pralin : 2 cuillères à soupe

On commence par faire chauffer le lait et la crème avec le miel et le glucose jusqu'à ébullition. On stoppe la cuisson, on dépose dedans la pâte de noisettes, on laisse infuser environ 15 minutes.

On fait blanchir ensemble le jaune avec le sucre. Puis on verse dessus le mélange précédent encore bien chaud.

On transverse le tout dans la casserole et on fait chauffer à la manière d'une crème anglaise, sans cesser de remuer, jusqu'à ce que la crème atteigne les 84°C et nappe la cuillère.

On donne un coup de mixeur plongeant pour émulsionner, on laisse refroidir, puis on place au frais pour la nuit.

Le lendemain, on récupère la crème bien froide et on la turbine dans une sorbetière pendant une vingtaine de minutes environ. Quand la glace commence à bien prendre, on ajoute le pralin.

Elle se mange bien sûr dès la fin du turbinage, quand elle est moelleuse et souple ! Nous c'est souvent comme ça qu'on la préfère. Mais alors là, très bonne surprise, après quelques jours de congélation, elle n'est pas dure comme de la pierre. Ce qui fait qu'on peut faire facilement de jolies boules. En même temps, vous l'avez vu, la recette est pour 4... autant dire qu'elle reste pas des semaines dans le congélo... ^-^

Glace_noisette_2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Un déjeuner de soleil

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 janvier 2014

..Glace rhum-raisons, deuxième !..

Ok, c'est pas la saison, mais les glaces, on aime ça, alors y'a pas de saison dans ces conditions. Et commencer l'année avec ses gourmandises préférées semble être une bonne façon de partir sur de bonnes bases, non ? La glace rhum-raisins est notre préférée à Mr Pomme et moi, on s'est bien trouvé, hein. J'avais testé une recette terrible, mais comme toutes les glaces maison, elle avait tendance à durcir après un séjour prolongé au congélateur. J'ai cherché donc comment je pourrais faire pour conserver un peu de moelleux, et je suis tombée sur deux astuces : le glucose (atomisé surtout, mais apparemment, même si le glucose liquide marche moins bien, ça aide un peu) et la fécule de maïs. Sitôt trouvées, sitôt testées.

Glacerhumraisins_1

Pour 6 personnes :

  • lait entier : 225 ml
  • lait concentré non sucré : 150 ml
  • jaunes d'oeuf : 3
  • vanille : 1 gousse
  • sucre : 65 g
  • glucose liquide : 30 g
  • fécule de maïs : 10 g
  • raisins secs de corinthe : 80 g
  • rhum brun : 25 g
  • crème liquide entière : 150 g

J-1, la veille :

On met les raisins à tremper dans le rhum dans un bocal fermé. On réserve à température ambiante.

On met ensuite les deux laits avec le glucose et la gousse de vanille fendue dans une casserole que l'on place sur feu doux. Pendant que cela chauffe, on bat les jaunes avec le sucre, jusqu'à ce que le mélange blanchisse.

Quand le lait bout, on stoppe le feu. On verse un peu de lait sur les oeufs et on remue. Puis on verse le reste du mélange dans le restant de lait, dans la casserole. On replace sur feu doux, et sans cesser de remuer avec une cuillère en bois, on attend que le mélange prenne la consistance d'une crème anglaise, c'est-à-dire qu'il nappe la cuillère. Il ne faut surtout pas que cela bout.

Quand la crème nappe la cuillère (c'est-à-dire que l'on peut faire un trait avec le doigt sur la cuillère sans que la crème vienne couvrir cette marque), on stoppe la cuisson.

On laisse refroidir à température ambiante, puis on ajoute la fécule. On place au frais pour toute la nuit.

Jour J :

On monte la crème en une chantilly assez ferme.

On incorpore ensuite la chantilly dans la crème anglaise.

Puis on verse l'ensemble dans le bol de la sorbetière et on turbine à faible vitesse pendant 20-25 minutes environ, c'est-à-dire jusqu'à ce que la consistance soit celle d'une jolie et onctueuse crème glacée. Quinze minutes après le lancement de la sorbetière, on peut verser les raisins secs dans la glace, mais pas avant pour être sûr que la glace prenne bien.

Une fois le turbinage terminé, on obtient une crème glacée crémeuse qui peut être dégustée immédiatement. Si l'on souhaite en revanche faire de jolies boules, il faudra transvaser la glace dans un récipient hermétique et le placer au congélateur au moins une heure. Sur la photo, c'est clair, c'est la première option qui a été choisie... trop pressés de la goûter les Pommes !

Et là, même après un passage plus long au congélateur, elle reste assez moelleuse pour ne pas avoir à la sortir plus tôt pour faire les boules ! Chouette !

Glacerhumraisins_2

 Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,