12 juin 2013

..Petits roulés d'aubergines à la mozzarella..

J'ai passé une semaine en Grèce il y a quelques jours pour le travail. Et oui, être chercheur a des petits côté agréables comme les colloques sous le soleil. Nous n'avons pas eu l'occasion de beaucoup bouger, mais nous avons eu la chance d'avoir un restau très sympa à l'hôtel où j'ai notamment goûté des roulés d'aubergine ter-ri-bles ! Je me suis donc mise en tête de les refaire en rentrant. Ce n'est pas exactement ceux que j'ai goûté, notamment parce que je n'ai pas ajouté de jambon fumé dedans, mais c'était déjà délicieux et une prochaine version est en préparation... Vous connaissez mon goût pour les déclinaisons hein...

DSC_1203

Pour 2 personnes :

  • 1 belle aubergine
  • 150 g de mozzarella
  • 200 g de sauce tomate
  • 50 g de crème liquide
  • huile d'olive
  • poivre
  • herbes de Provence

On préchauffe le four à 180°C.

On détaille ensuite l'aubergine lavée et séchée en rondelles de 5 mm environ. On nappe rapidement avec un peu d'huile d'olive, puis on étale les rondelles sur une grille et on passe au four jusqu'à ce qu'elles soient bien fondantes.

On récupère. On coupe la mozzarella en autant de bâton que l'on a obtenu de rondelles d'aubergine. On dépose un bâton de fromage sur chaque rondelle d'aubergine, on roule et on fait tenir avec un pic en bois si nécessaire. On dépose chaque morceau sur un plat allant en four.

Il reste ensuite à préparer la sauce. On mélange la sauce tomate et la crème. On poivre et on saupoudre un peu d'herbes dedans. On verse sur les aubergines et on place au four pour une bonne vingtaine de minutes. On sert tout de suite avec un peu de riz par exemple. Ca c'est vraiment simple, mais tellement bon !

DSC_1192

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 09:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


28 février 2012

..McHome : la version burger Ch'ti..

Régulièrement, je suis "titillée" par une irrépressible envie de burger. Et temps qu'elle n'a pas été comblée, l'image d'un joli pain rond et dodu, étreignant un délicieux steak cuit à point, enjolivé par du fromage fondant hante mon esprit... ou plutôt mon estomac. Je ne sais pas pourquoi, je n'ai pas été élevée aux hamburgers. Ma première rencontre avec le monument américain doit dater de mes 20 ans à peu près... sans rire ! Et j'ai failli en faire une overdose après en avoir préparer pendant plus de deux ans pour le géant jaune et rouge... Enfin... Quand ce désir m'envahit, je lutte donc quelques temps avant de succomber avec délice. Comme un certain dimanche de février...

P1660401
 

Pour 8 hamburgers :

Ingrédients pour les buns :

  • 500 g de farine T65
  • 2 cuillères à café de levure sèche
  • 10 g de sel
  • 25 g de sucre
  • 1 cuillère à café d'herbes de Provence
  • piment d'Espelette
  • 200 ml d'eau tiède
  • 75 ml de lait
  • 1 oeuf + 1 jaune
  • 30 g de beurre ramolli
  • graines de sésame + herbes de Provence pour la déco

Ingrédients pour la garniture (pour 2 personnes) :

  • 2 steaks hachés
  • 1/2 oignon
  • 50 g de poivrons
  • 80 ml de crème liquide
  • 20 g de gruyère râpé
  • 2 grosses tranches de maroilles
  • sel
  • poivre

1- Préparation des buns :

Dans la cuve du robot prétrisseur, placer la farine, la levure, le sel et le sucre et mélanger avec une cuillère en bois. Creuser un puits et verser le lait et l'eau tièdis et l'oeuf légèrement battu.

Lancer le pétrissage avec le robot en démarrant à faible vitesse pour amalgamer les ingrédients.

Quand la pâte commence à être homogène, ajouter les herbes de Provence et le piment ainsi que le beurre coupé en morceaux en plusieurs fois (en veillant bien à ce que le beurre soit totalement absorber avant d'en ajouter de nouveau).

On monte un peu la vitesse du robot et on pétrit la pâte 10 minutes jusqu'à ce que celle-ci devienne souple et élastique.

On place la pâte façonnée en boule dans un saladier légèrement huilé que l'on couvre. On laisse reposer 1h30, à 2h, le temps que la pâte double de volume.

On récupère la pâte que l'on dépose sur un plan de travail fariné. On la replie 2 ou 3 fois sur elle-même et on la divise en 8 (110 g pour chaque pâton).

On recouvre avec un torchon propre et on laisse reposer 5-10 minutes environ.

On récupère chaque pâton que l'on façonne en boule régulière. Puis on les dépose sur une plaque de cuisson recouverte d'une feuille de papier cuisson.

On recouvre avec un torchon et on laisse lever à nouveau 1h-1h30, les buns ayant à la fin de la lever 1 fois et demi leur volume initial.

On dore ensuite délicatement les buns avec un jaune d'oeuf battu additionné d'un peu d'eau. On saupoudre avec des graines de sésame et des herbes de Provence et on place au four préalablement préchauffer à 200°C.

On les fait cuire 20 minutes pour obtenir des buns bien dorés. On les laisse refroidir sur une plaque.

2- Préparation des burgers :

Quand les pains sont cuits, on prépare la sauce au fromage en faisant fondre dans une casserole la crème et le fromage râpé. On assaisonne avec un peu de poivre et on sale légèrement. On réserve au chaud.

On fait revenir dans une poêle avec un peu d'huile d'olive les oignons et les poivrons. Quand ils sont bien dorés, on les réserve au chaud.

On coupe les buns en deux. On les place au four quelques instants en position grill pour faire griller l'intérieur des pains.

Pendant ce temps, on faire cuire les steaks, on les sale légèrement.

Et dès qu'ils sont prêts, on monte les burgers : sauce au fromage sur la moitié "plate" du burger, mélange oignon/poivron dessus, le steak dessus puis le maroilles et on referme avec la moitié bombée du bun.

On sert avec des frites maison cuites au four avec un peu d'huile d'olive, des herbes de Provence et du cumin. Et là franchement, on est content d'avoir succombé à la tentation et d'avoir pris la peine de le faire version McHome !!!

P1660415

Maintenant, à vous de jouer !

Source pour la recette des buns : Le pétrin

09 janvier 2012

..Cadeaux gourmands 2011 : Sels arômatisés : coco-curry ou paprika-herbes de Provence..

Il y a deux ans, j'avais mis dans mes paniers gourmands un sel aux écorces de citron parfait pour accompagner les poissons. Cette année, j'ai trouvé inspiration chez Guylaine avec deux versions : curry-coco toujours, un sel qui accompagne idéalement les poissons et viandes blanches, et paprika (version que j'ai adaptée en l'associant avec des herbes de Provence uniquement parce qu'on adore ça !) qui se marie avec presque tout si j'en crois l'utilisation qu'en fait Mr Pomme !

J'en ai profité pour utiliser les sachets transparents que j'avais acheté cet été en vu des cadeaux gourmands. Une petite touche de masking-tape et voilà un sel digne de ceux que l'on trouve dans certaines épiceries fines ! Que demander de mieux ?!

 P1640796

Pour le sel coco-curry :

  • 200 g de sel marin bio
  • 30 g de noix de coco râpée
  • 1 grosse cuillère à café de curry en poudre

On commence par faire griller la noix de coco quelques minutes au four. Puis on réserve.

Pendant ce temps, on mélange ensemble le sel et le curry. On passe rapidement le mélange au mixeur (quelques coups seulement sinon vous allez tout réduire en poudre) pour réduire un peu la taille des grains de sel (ça, c'est très personnel, c'est parce que Mr Pomme et moi, on aime pas trop quand les grains de sel croque sous la dent).

Quand la coco a refroidi, on la mélange avec le sel au curry.

Pour le sel paprika-herbes de Provence :

  • 200 g de sel marin bio
  • 1 grosse cuillère à café de paprika
  • 1 cuillère à soupe d'herbes de Provence

Comme précédemment, on mélange ensemble le sel et le parpika et on passe rapidement au mixeur pour réduire la taille des grains de sel.

On ajoute ensuite les herbes de Provence et on mélange bien.

Rien de bien sorcier donc, mais c'est franchement astucieux. Et je dois dire que j'ai quelques idées en tête qui ne vont pas tarder à prendre forme pour varier les plaisirs salés !

P1640790   P1640791

Maintenant à vous de jouer !

Source : Cuisine Guylaine

Posté par Pour ta pomme à 09:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

03 octobre 2011

..Quand le Picodon poireaute..

Et oui, on l'oublie un peu vu le grand soleil de ces derniers jours, mais nous sommes en automne. Et c'est en automne qu'à la maison on lance la saison des soupes. Pour cette nouvelle collection, je tente de nouvelles associations, en m'appuyant quand même sur une combinaison basique qui fait toujours recette ici : légumes/fromage. Cette fois, c'est un petit Picodon qui vient agrémenter un classique velouté poireau/pomme de terre. Avec quelques cacahuètes grillées pour jouer sur les textures, cette petite soupette annonce une saison pleine de gourmandise !

P1630195

Pour deux personnes :

  • 2 petits poireaux
  • 1 grosse pomme de terre
  • 1 bouillon herbes et huile d'olive
  • 100 ml de lait
  • 1 Picodon au lait cru
  • 1 poignée de cacahuètes grillées à sec
  • piment d'Espelette
  • Herbes de Provence

On commence par laver et couper en morceaux les poireaux en gardant un partie du vert. On pèle la pomme de terre et on la coupe en morceaux.

On place les légumes dans une casserole avec le bouillon et on recouvre avec de l'eau chaude.

Quand les lègumes sont cuits, on les mixe avec un le lait. On allonge avec un peu d'eau du bouillon si nécessaire pour obtenir la texture souhaitée.

On sert le velouté dans des bols. On découpe dans le Picodon, trois tranches que l'on dépose sur le dessus. On saupoudre avec le piment et les herbes. On parsème quelques cacahuètes sur l'ensemble et on mange aussitôt !

P1630216

Maintenant, à vous de jouer !

24 février 2010

..Cannelloni au jambon et à la ricotta..

La magie de la blogosphère, c'est que quand on manque d'inspiration au moment du repas, on peut toujours compter sur une copinaute et aller piocher dans sa petite cuisine la recette qui va faire plaisir à la petite tablée. Et ce jour-là, alors que je n'étais pas du tout inspirée, que malgré tous mes efforts il n'y avait pas la moindre illumination ou révélation à l'horizon de mon petit cerveau, et que j'étais sur le point d'annoncer à mon chéri que j'allais être dans l'obligation de lancer l'opération free-lance, ma situation de secours en cas de disette imaginative (situation exceptionnelle que mon chéri apprécie tout particulièrement parce que son repas se compose alors de beurre de cacahuètes, de fromage et d'oeufs au plat ! Un vrai retour vers l'adolescence et ses repas équilibrés...), je me suis rappelée d'une recette vu chez Minniestephie : les cannelloni à la brousse. Bon, moi, j'avais pas de brousse sous la main, alors ils ont été à la ricotta, mais ce qui est sûr c'est qu'ils étaient très bons !!! Bien contente alors d'avoir manqué d'inspiration ce soir-là !!

50196828

Pour 2-3 personnes :

  • 9 tubes de cannelloni
  • 4 tranches de jambon blanc
  • 1 carotte
  • 1 petit oignon
  • 125 g de ricotta
  • 2 pots de sauce tomate (360 g au total)
  • 2 cuillères à soupe de fromage blanc
  • 70 g de parmesan râpé
  • un peu de gruyère râpé
  • coriandre en poudre
  • herbes de Provence
  • sel
  • poivre
  • coriandre fraîche

On commence par placer la sauce tomate dans une casserole avec le fromage blanc. On sale très légèrement, on poivre, et on verse un peu d'herbes de Provence et de coriandre en poudre. On laisse cuire un peu en remuant bien.

Dans un mixeur, on place la carotte râpée et l'oignon pelé. On donne un bon coup de mixeur, on ajoute ensuite les tranches de jambon et la ricotta, puis la coriandre fraîche. On mixe le tout et on ajoute deux cuillères à soupe de sauce tomate, puis on mélange bien.

On farcit ensuite les rouleaux avec le mélange. On place le tout dans un plat à gratin, on verse la sauce tomate dessus, et on parsème avec du parmesan râpé et du gruyère râpé.

On place au four à 180° pour une trentaine de minutes. Et voilà ! C'est prêt et c'est délicieux !!!

Sans titre-1

Maintenant, à vous de jouer !

19 février 2010

..Fingers de poulet panés aux herbes..

Je vous le disais il y a quelques temps, nous nous sommes mis aux bento... depuis le temps qu'on les regardait chez les autres avec envie, il fallait bien qu'on saute le pas. Après un premier achat, voici qu'un second est venu agrandir le début de cette futur longue collection (ne lit surtout pas ça mon chéri, sinon ça va te faire mal... ^-^). Pour changer un peu de la cuisine asiatique qui a totalement re-envahi ma cuisine depuis plusieurs semaines, j'ai pioché dans la finger-food pour remplir cet énooooorme bento (900 ml quand même... mais bon, il fallait bien ça pour remplir le ventre de mon amoureux !).

49885017-2

Par personne :

  • 1 blanc de poulet
  • 1 petit œuf
  • 1 cuillère à soupe de farine
  • 30 g de chapelure
  • 2 cuillères à café d'herbes de Provence
  • sel
  • poivre
  • 2 cuillères à soupe d'huile

On commence par couper le poulet en lamelles. On bat l'œuf que l'on place dans une assiette creuse. Dans deux autres assiettes, on place la farine et la chapelure dans laquelle on ajoute les herbes de Provence, un peu de sel et de poivre.
On nappe chaque lamelle de poulet d'œuf battu puis on les trempe rapidement dans la farine puis on enrobe dans la chapelure aux herbes.
Quand on a épuisé tout le poulet de cette manière, on fait chauffer une poêle. Quand elle est bien chaude, on verse l'huile. On attend un peu avant d'y mettre le poulet pané. On laisse cuire 2 minutes de chaque côté et on réserve sur un papier absorbant pour éliminer l'excédent d'huile.

Pour accompagner ces petits fingers de poulet, j'avais fait une petite sauce au bleu simplement en mélangeant dans 100 ml de crème liquide bien chaude 40 g de bleu coupé en petits morceaux. Pour simplifier le transport parce que le bento, c'est sympa, mais pour transporter les sauces, c'est pas toujours top, j'avais mis ce petit délice dans un tout petit mini pot de confiture.
Et puis parce qu'il faut bien remplir le second étage, j'avais fait une poêlée de pommes de terre et patates douces aux herbes de Provence et à l'huile d'olive. Et ça se voit, mais dans un petit coin du bento, on avait même réussi à caser une part de gâteau au chocolat dans une petite caissette...
C'est pas tip top ça... vivement que je trouve du travail pour pouvoir moi aussi trimballer mes bento !!!

Sans titre - 2-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

28 janvier 2009

..Quiche aux champignons..

Après les petites tourtes au Chaource, il me restait des champignons. J'ai donc fait des petites quiches avec. Pas lourdes du tout, cette version change de la classique lorraine.

51528888-2

Pour deux quiches individuelles:

  • pâte brisée
  • 2/3 champignons de Paris frais
  • 75 g de gruyère râpé
  • 2 œufs
  • 2 cuillères à soupe de crème légère liquide
  • herbes de Provence
  • poivre
  • sel
  • filet d'huile d'olive
  • échalote

Tapisser les deux plats à tartelette avec la pâte brisée. Mettre dedans les champignons qui ont préalablement étaient lavés, émincés et cuits dans une poêle avec un filet d'huile d'olive, du poivre, une pincée de sel, un peu d'herbes de Provence et une échalote finement émincée. Placer sur les champignons le gruyère râpé. Battre dans un bol les deux œufs avec la crème puis les mettre dans les plats à tartelette par dessus le gruyère.

Envoyer le tout au four chaud pendant 20 minutes (th.7).
On peut les manger chaudes ou froides. En tous cas, elles se réchauffent très bien le lendemain avec un léger passage au micro-onde.

51528966-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 janvier 2009

..Tourte au Chaource..

Vous connaissez ce fromage au nom digne d'un animal mythologique légendaire ?
Et bien moi jusqu'à il y a 3 jours je ne le connaissais pas. C'est mon chéri qui a déniché ça pendant les courses. Et je dois dire que je suis ravie de la découverte.

 51528456-2

Pour un peu de culture : le Chaource est un fromage à pâte molle, au lait de vache, à croûte fleurie. Sa pâte, légèrement salé, contient moins de 50% de matière grasse (un fromage de régime quoi ?!? lol). C'est un fromage très ancien qui était déjà connu au Moyen Age. Il est fabriqué dans la région de Chaource, sur une zone géographique très restreinte qui s'étend sur quelques cantons des départements de l'Aube et de l'Yonne. Et pour ses caractéristiques :

  • à l'œil, il présente une croûte à fleur blanche, riche et régulière, une pâte fine et lisse d'un blanc homogène;
  • au toucher, une pâte onctueuse, souple sans mollesse;
  • au nez, une légère odeur de champignon et de crème
  • et au goût une saveur douce et fruitée de noisette relevée par une petite pointe d'acidité.

Voilà pour vos 5 sens !

Maintenant côté recette, pour 2 tourtes individuelles, il vous faudra:

  • 1 pâte brisée
  • 1 tranche de jambon blanc
  • 70g de Chaource
  • 2 beaux champignons de Paris
  • 1 œuf
  • poivre
  • un filet d'huile d'olive
  • herbes de Provence
  • basilic
  • piment d'Espelette
  • échalote

On commence par laver, émincer et faire revenir les champignons dans une poêle avec un filet d'huile d'olive. On ajoute l'échalote finement hachée, le poivre et on parsème d'herbes de Provence.

On tapisse 2 fonds de tartelettes individuelles avec la pâte brisée. On tapisse le fond avec la moitié d'une tranche de jambon découpée en petits morceaux, on met dessus les champignons, puis la moitié du Chaource. On assaisonne avec du basilic finement ciselé et un peu de piment d'Espelette.

Puis on referme la tourte avec un cercle de pâte. Pour cela, utiliser le blanc de l'œuf pour souder les deux pâtes ensemble. On fait une petite cheminée au centre avec un peu de papier sulfurisé. Puis avec un pinceau on dore le dessus de la tourte avec le jaune de l'œuf.

Et hop au four chaud pour 20 minutes, à 220°C.
Servir avec une petite salade verte et une vinaigrette au vinaigre de cassis... je vous dis que ça !

51528552-2

Maintenant, à vous de jouer !

25 janvier 2009

..Champignons farcis aux lardons et parmesan..

Ca vous tente une petite ballade automnale dans votre assiette hivernale ? Alors suivez mes petits champignons. Bon, je vous l'accorde les champignons de Paris ne sont pas les champignons d'automne par excellence mais leur avantage c'est d'être présents sur nos étals toute l'année justement. Et puis farcir des girolles... si ça vous tente, pourquoi pas.

Blog_1_intro

Donc, pour 4 gros champignons:

  • 4 gros champignons
  • 100g de lardons
  • 80g de parmesan
  • 1 œuf
  • 1 cuillère à soupe de chapelure fine + un peu pour faire gratiner
  • 1 cuillère à soupe de crème fraîche épaisse
  • 1 petite gousse d'ail
  • 1/3 d'échalote hachée finement
  • herbes de Provence
  • poivre
  • coriandre
  • muscade en poudre
  • 1 peu de gruyère pour faire gratiner

On commence par nettoyer et peler les champignons. On retire les pieds et on les passe au mixeur. On ajoute les lardons, le parmesan, la chapelure, l'œuf, la crème, l'ail, l'échalote et les épices. On mixe le tout pour obtenir la farce. On farcit avec les têtes de champignons et on les place dans un plat allant au four. On saupoudre de chapelure et de gruyère râpé.
On met au four (préchauffé th.7) pendant 25 minutes.
Je les avais accompagné d'une poêlée de pommes de terre cuite à la graisse de canard et d'une petit omelette aux herbes... c'était vraiment très très bon.

Blog_2

Blog_3

Blog_4

 Maintenant, à vous de jouer !