20 décembre 2016

..Pavlova au citron, ganache montée au chocolat blanc et framboises..

Cela faisait longtemps que j'avais envie de faire une pavlova. Je trouve ce dessert si joli... Déjà juste le nom... Pavlova... ça fait rêver !

Mais difficulté : à la maison, on aime pas vraiment la meringue... pas de chance ! J'ai saisi l'occasion d'une réunion gourmande entre collègues pour assouvir mon envie de pâtisserie. J'ai encore du travail à faire car j'ai de la difficulté à faire des meringues bien blanches. J'ai quelques pistes pour améliorer tout ça. J'attends donc la prochaine occasion pour meringuer ! En attendant, je vous propose cette pavlova citron, framboise et chocolat blanc. La ganache montée au chocolat blanc apporte de la douceur. Elle se marie merveilleusement avec le crémeux au citron qui lui est particulièrement acidulé. Mais l'acidulé est indispensable pour équilibrer le sucre de la meringue. Quelques framboises pour plus de peps et de fraicheur... un dessert ultra simple à réaliser et parfait pour les fêtes !

DSC_2139-2-4

Pour 8-10 personnes :

Pour la meringue :

  • blancs d'oeuf : 150 g (soit environ 5 blancs)
  • sucre blanc très fin : 270 g
  • sel : 1 pincée
  • vinaigre blanc : 1 cuillère à café
  • fécule de mais: 2 cuillères à café

Pour le crémeux au citron (recette de Christophe Michalak) :

  • jus de citron : 100 g (environ 2 citrons)
  • zeste de citron bio : 2 cuillères à soupe
  • oeufs : 2
  • beurre mou : 120 g
  • sucre : 100 g
  • gélatine : 2/3 d'une feuille

Pour la ganache montée au chocolat blanc :

  • chocolat blanc de couverture : 75 g
  • crème liquide entière : 150 g

Pour la décoration :

  • framboises fraiches
  • chocolat noir
  • paillettes de chocolat

1 - Préparation du crémeux au citron à J-1 :

On commence par placer la gélatine dans de l'eau froide pour la réhydrater.

On prélève le zeste des citrons bio. On presse le jus des citrons. On place dans une casserole le jus de citron, le zeste, le sucre, les oeufs entier. On chauffe à feu moyen. On remue la préparation jusqu'à arriver à 85°C. On ajoute la gélatine bien essorée. On mélange pour bien l'incorporer. Puis on laisse refroidir jusqu'à 45°C.

Une fois les 45°C atteint, on ajoute le beurre coupé en petits morceaux, en mixant la préparation au mixeur plongeant jusqu'à obtenir une crème bien lisse. 

On place le crémeux dans une poche à douille toute fermée. On réserve au frais pour toute la nuit.

2 - Préparation de la ganache montée à J-1 :

On hache le chocolat blanc. On fait bouillir 50 g de crème. On verse la crème en 2 fois sur le chocolat. On mélange bien à chaque fois pour obtenir un noyau lisse et brillant. À la fin, on ajoute les 100 g de crème froide restante. On mélange bien. On filme au contact et on place au frais pour toute la nuit.

3 - Préparation de la meringue à J-1 :

On préchauffe le four à 120°C.

On commence par monter doucement les blancs d'oeuf avec le sel. Quand cela commence à bien mousser, on ajoute le vinaigre. On monte la puissance du robot. On fouette jusqu`à ce qu'ils commencent à être fermes. On ajoute alors le sucre en 4 fois. Quand les blancs sont lisses, bien fermes et qu'on obtient le fameux bec d'oiseau. On arrête. On incorpore avec une spatule la fécule de mais tamisée. 

On trace sur une feuille de papier parchemin un cercle de 24 cm. Au centre, on trace un cercle de 12 cm pour obtenir une couronne qui servira à dresser la meringue. Avec une grosse cuillère, on forme plusieurs tas de meringue les uns à côté des autres entre les deux cercles. On creuse un peu le dessus pour pouvoir avoir une petite rigole dans laquelle on déposera la crème.

On enfourne pour 30 minutes. Puis on baisse la température à 80°C. On laisse cuire 1h30. On arrête ensuite le four. Et on laisse la meringue dans le four, porte fermée toute la nuit.

4 - Montage, Jour J :

Moins d'une heure avant de servir le dessert, on récupère la meringue.

On fouette la ganache montée au chocolat blanc avec le batteur. Attention, ça va très vite. Dès qu'elle devient bien aérienne, on stoppe. On place la ganache dans une poche.

On poche alors le crémeux au citron et la ganache au chocolat blanc sur la meringue. On décore avec des framboises et quelques filets de chocolat noir fondu. J'ai également ajouté quelques paillettes de chocolat. 

Et voilà un dessert qui en jette et qui ne demande pas une grande préparation... succès garanti !

DSC_2131-2-4

 Maintenant, à vous de jouer !


01 janvier 2016

..Petites meringues ultra fastoches aux pépites de chocolat pour un retour gourmand..

Belle et heureuse année à toutes et à tous ! 2016... me revoilà ! J'ai décidé de reprendre ma place en cuisine et d'occuper un peu le tout petit espace qui est le mien dans ce monde virtuel. Cela fait tellement longtemps que je n'ai rien posté que je me suis demandée si j'allais même me souvenir de mon mot de passe pour entrer sur la plateforme de canalblog... mais c'est à croire que, comme le vélo, ces choses ne s'oublient pas. Cela fait plusieurs semaines que me trotte dans la tête l'envie de revenir me balader par ici, de recuisiner un peu autrement que "parce qu'on doit bien se nourrir 3 fois par jour"... mais je me demande si je vais avoir le temps de tenir le rythme cette année, même si je sais qu'il n'y a que le rythme qu'on veut bien se donner ^-^... Bref, 2015 a été intense dans tous les sens du terme, et passer du temps en cuisine n'a pas été vraiment possible. Mais l'envie est toujours là, donc me revoilà !

Je démarre tranquillement aujourd'hui avec une petite recette de meringue... je suis sûre que vous avez été nombreuses et nombreux à en réaliser pour les paniers gourmands des fêtes de fin d'année. Ce n'est donc pas une recette révolutionnaire que je vous propose aujourd'hui, mais une petite customisation de ces gourmandises sucrées que j'ai piquée sur Bakingdom... l'ajout d'une petite de chocolat à la base des meringues. Un petit délice ! 

DSC_0021b

Pour une 50ne de meringue :

  • blancs d'oeuf : 70 g
  • sucre  : 100 g
  • pépites de chocolat au lait (mini kisses) : 50
  • crème de tartre : 1 pincée
  • colorant rouge

On préchauffe le four à 90°C.

On commence par monter les blancs en neige avec la crème de tartre. Quand on commence à prendre, mais sont encore mousseux, on ajoute un tiers du sucre. On continue de monter les blancs. On ajoute les deux autres tiers tout en continuant de battre la meringue. Quand la meringue est prête, on ajoute le colorant et on donne un dernier coup de batteur pour bien mélanger la couleur.

On place la meringue dans une poche avec une douille cannelée.

Sur deux plaques de cuisson recouvertes de papier sulfurisé, on place les pépites de chocolat en les espaçant de manière à ce que les meringues ne se touchent pas. On poche sur chaque pépite de chocolat la meringue.

On place au four pour 2 heures 30 (peut-être plus selon le résultat que vous obtenez. Les meringues sont prêtes quand elles sont bien séches et qu'elles sonnent creux). Reste plus qu'à les laisser refroidir et à emballer tout ça pour un joli paquet gourmand !

DSC_0006b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 octobre 2013

..Pink Mimi..

Il y a quelques semaines, nous avons fêté l'anniversaire d'une de mes meilleures amies, Miss M. Pour l'occasion, j'ai proposé de prendre en charge le dessert. Depuis quelques temps, j'ai envie de progresser dans ce domaine parce que les jolis gâteaux, je n'ai pas trop l'habitude d'en faire. Jusque là, je ne me sentais pas assez sûre de moi pour réaliser un beau gâteau comme j'en vois tant sur les blogs des copines, mais là, j'ai passé un cap. Et puis, je trouve ça tellement sympa de prendre le temps de réfléchir et de fabriquer soi-même les douceurs qui viennent souligner un jour un peu spécial dans la vie des gens qu'on aime. J'avais déjà tenté le coup quelques jours avant pour Mr Pomme et un ami, mais Mr Pomme n'est pas quelqu'un qui aime les choses compliquées alors j'avais fait un gâteau à base de mousse au chocolat avec un gélifié de framboises et une panna cotta à la pistache... Yummy ! Mais je n'avais pas eu le temps de vraiment peaufiner le travail et la déco ni même de le prendre en photo. Toujours est-il que cette première tentative m'avait mise en confiance et là, j'ai voulu me lancer dans quelque chose d'un peu plus compliqué. Et pour un début, je suis vraiment ravie du résultat ! En tous cas, la principale intéressée été satisfaite, et c'est le principal pour moi !

Comme Miss M. aime le citron, je suis partie sur une crème chiboust au citron, associée à une mousse aux fraises (on en trouvait encore des fraîches du Québec). Pour donner un peu de peps, j'ai fait un miroir aux framboises assez acidulé, et j'ai punché ma génoise avec de la menthe. Comme elle adore les meringues, j'ai choisi de les utiliser pour ma déco, et j'ai également fait des petites décos au chocolat blanc. Bref, la recette va être longue, mais je vous rassure, c'est vraiment plus rapide qu'on ne l'imagine dans la réalisation. ^-^ Comme on ne s'improvise pas là-dedans, je suis allée cherchée de l'inspiration sur Amuses Bouche qui comme toujours est un endroit de la toile plein de ressources !

DSC_0139b

Pour un cercle de 20cm*8cm (pour 8 à 12 personnes) :

Génoise (sans gluten) à la menthe :

  • oeufs : 3
  • sucre : 30 g
  • fécule de maïs : 35 g
  • sel : 1 pincée
  • quelques feuilles de menthe ciselées
  • citron : 1
  • eau chaude : 150 ml
  • thé à la menthe
  • sucre : 100 g

Meringues :

  • blancs d'œuf : 2
  • sucre : 100 g
  • sel : 1 pincée

Crème chiboust au citron :

  • oeufs : 2
  • lait  : 65 ml
  • jus de citron : 60 ml
  • fécule de maïs : 15 g
  • sucre : 110 g
  • eau : 35 ml
  • gélatine : 2 feuilles
  • fraises fraîches : 6

Mousse à la fraise :

  • fraises : 230 g
  • sucre : 80 g
  • blancs d'oeuf : 2
  • eau : 30 ml
  • crème fleurette : 200 g
  • gélatine : 3 feuilles

Miroir aux framboises :

  • coulis de framboises : 100 g
  • feuille de gélatine : 1

1- La génoise (J-1) :

On préchauffe le four à 180°C.

On commence par séparer les blancs des jaunes. On bat les jaunes avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse et double de volume. On intègre ensuite la fécule de maïs et la menthe ciselée. 

On monte les blancs en neige et on les incorpore délicatement au mélange précédent.

On place ensuite l'appareil à génoise sur une feuille de papier sulfurisé en veillant à faire un rond qui sera de la taille du cercle. On lisse bien, et on place au four pour une quinzaine de minutes. A la sortie du four, la génoise doit être légèrement colorée mais pas trop.

Personnellement, je nappe ce qui sera le dessous de la génoise avec du chocolat noir pour aider lors de la découpe, pour que les parts ne collent pas au plat, mais ça c'est pas obligatoire.

Pendant la cuisson, on prépare le sirop. Pour cela, on infuse le thé à la menthe dans l'eau chaude pendant 4-5 minutes. On ajoute ensuite au thé, le sucre puis quand tout le sucre est dissout, le jus de citron. On réserve.

2- Les meringues (J-1) :

On laisse le four retomber à 80° C.

On commence par monter les blancs montés en neige. Quand le batteur laisse des traces dans la meringue, on verse le sucre en plusieurs fois. Quand elle est lisse et brillante, on peut arrêter.

Pour dresser les meringues, on place l'appareil dans une poche à douille avec une douille lisse (0.5). Puis on couche des "doigts" d'une longueur d'environ 10 cm sur deux plaques à pâtisserie recouvertes de papier sulfurisé.

On place ensuite au four 2 heures environ. Quand les meringues sont cuites, elles sonnent creux et se décollent sans aucun problème. On réserve. On ne les placera sur le gâteau qu'au dernier moment pour éviter qu'elles ne soient toutes ramollies au moment de la dégustation.

3- La crème chiboust au citron (J-1) :

On place la gélatine dans l'eau froide pour la ramollir.

Pendant ce temps, on fait chauffer le lait avec le jus de citron dans une casserole, jusqu'à ce que cela bout.

En attendant, on bat les jaunes avec une cuillère à soupe de sucre jusqu'à ce que le tout blanchisse. Puis on ajoute la fécule. On verse le lait et le jus de citron doucement dans le mélange, puis on replace dans la casserole pour faire épaissir à feu doux.

On sort du feu, et on incorpore la gélatine bien essorée dans la crème. On réserve.

On s'occupe maintenant de la meringue. On prépare un sirop en plaçant dans une casserole l'eau et le sucre restant que l'on va porter à 110°C.

Pendant ce temps, on monte les blancs en neige ferme.

Quand le sirop est prêt, on réduit la vitesse au minimal et on verse doucement le sirop dans les blancs sans cesser de battre. Quand tout le sirop est incorporé, on peut remonter la vitesse pour aider les blancs à baisser en température. On arrête qiand la meringue est juste tiède.

On incorpore alors la meringue doucement à la crème précédente en plusieurs fois pour obtenir une crème bien onctueuse.

A ce moment, on récupère la génoise, on la place dans le cercle à pâtisserie (chemisé avec du rhodoïd), et on punche avec le sirop. On prend un cercle plus petit (pour moi 16 cm*4.5cm) qu'on pose sur la génoise, au centre et qu'on remplit avec la crème chiboust. On dépose ensuite dedans des morceaux de fraises fraîches préalablement coupées. On lisse bien et hop au congélateur.

Il vous restera de la crème vous pourrez donc vous préparer des petites verrines avec !

4- La mousse aux fraises (J-1) :

On commence par ramollir la gélatine dans l'eau froide.

On mixe les fraises pour obtenir une purée bien lisse, que l'on va ensuite porter à ébullition. On incorpore ensuite la gélatine bien essorée. On réserve.

On prépare un sirop avec l'eau et le sucre que l'on monte à 110°C.

Pendant ce temps, on monte les blancs en neige ferme, puis on réduit la vitesse de batteur au minimum pour incorporer doucement le sirop sans cesser de remuer. Quand tout le sirop est versé, on remonte la vitesse pour faire tomber la température de la meringue.

Quand la meringue est tiède, on l'ajoute délicatement, en plusieurs fois dans la purée de fraises.

Pendant ce temps, on monte la crème en chantilly et on l'ajoute délicatement également au mélange précédent.

On récupère notre cercle du congélateur.

La crème chiboust est normalement assez prise pour permettre de retirer le cercle qui l'entoure. On recouvre alors avec la mousse à la fraise. On lisse bien et on replace au congélateur.

Là, encore il y a de la chance pour qu'il vous reste un peu de crème...

5- Le miroir aux framboises (J-1) :

On prépare le miroir. Pour cela, on fait ramollir la gélatine dans de l'eau froide.

On met le coulis à chauffer, quand il est très chaud. On incorpore la gélatine. On mélange bien pour la faire fondre. On réserve le temps que la température baisse bien.

Quand le coulis n'est plus très chaud, on récupère le gâteau du congélateur, on nappe avec le coulis de framboises et on replace au congélateur jusqu'au lendemain.

6- Jour J : la déco

Le jour J, au moins 4 heures avant, on sort le gâteau et on le décercle pour obtenir un résultat bien propre. On pose sur une assiette et on laisse décongeler au frais. A cette étape, on peut placer la déco sur le dessus. Pour moi, des fraises trempées dans du chocolat blanc et quelques décors de chocolat blanc (dont une partie a été colorée avec du colorant rose).

Quelques minutes avant le service on décore le tour avec des meringues cassées en deux à des niveaux différents . Il est important de ne pas faire ça trop longtemps à l'avance pour qu'elles ne détrempent pas trop...

Et voilà, c'est ENFIN fini !

Alors oui, ça a été long à écrire, mais pour de vrai, ce n'est pas si terrible que ça à réaliser. J'ai même été surprise de presque tout faire en moins de 3 heures alors que je débutais... donc pas de panique !

DSC05107b

Maintenant, à vous de jouer !

Inspiration : Amuses bouche

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

01 août 2012

..Meringues empastillées..

Habituellement, je ne publie pas le mercredi, mais bon comme je suis pas très assidue ces derniers jours, je peux bien faire une entorse à ma règle. Et puis les règles sont là pour ça justement... non?

Je vous ai dit que j'avais réalisé des cannelés pour le pot. J'ai choisi la recette récemment testée et plus qu'aprouvée de Thierry Marx. Cette recette m'a laissé avec deux blancs d'oeuf, alors pour rien gâcher, j'ai décidé de faire de jolies petites meringues. Belle idée, hein !

P1700371

Pour 40 meringues environ :

  • 2 blancs d'œuf
  • 100 g de sucre en poudre
  • 1 pincée de sel
  • du colorant en poudre rouge et violet

On préchauffe le four à 90° C.

Pour les meringues, on commence par monter les blancs montés en neige. Quand le batteur laisse des traces dans la meringue, on verse le sucre en plusieurs fois.

Quand elle est lisse et brillante, on peut arrêter.

On sépare la meringue en deux. on verse dans chaque moitié une sorte de colorant. Pour obtenir du rose clair, j'ai ajouté peu de colorant rouge. Par contre, j'ai mis la dose de colorant violet pour obtenir une belle couleur aubergine. Pour bien incorporer les colorants, on redonne un coup de batteur dans chaque meringue.

Pour dresser les meringues, on place l'appareil dans une poche à douille avec une douille lisse. Puis on fait des petits tas sur la plaque à pâtisserie recouverte d'une feuille de papier sulfurisée.

On place ensuite au four 2 heures environ. Quand les meringues sont cuites, elles sonnent creux et se décollent sans aucun problème.

Voilà qui complétent merveilleusement les cannelés, non ?

P1700376

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

22 février 2011

..Mini meringues bicolores pour future maman épuisée..

En ce moment, il y a deux futures maman dans mon entourage, mais une seule clouée au lit, une seule qui compte à ce point les jours vers le moment où elle va enfin pouvoir se lever et faire fonctionner ses p'tites jambes en courant d'une pièce à l'autre pour satisfaire les besoins de sa p'tite princesse.

La semaine dernière, nous sommes allées la voir avec une autre copine pour un après-midi papotage et une opération "potin". Comme elle m'avait glissé une fois à l'oreille qu'elle adorait les meringues, je me suis mise aux fourneaux et je me suis lancée pour la première fois dans la réalisation de ces petites choses. J'ai voulu leur donner un petit aspect "glace italienne", c'est pour cela que j'ai utilisé une poche à douille cannelée et que j'ai choisi 2 couleurs.

Il y a des améliorations esthétiques à apporter pour les prochaines fois, mais pour une première, je suis assez contente. Et puis, de voir mon petit cornet partir dans l'après-midi, c'était une belle satisfaction. Surtout que pour une première, je n'ai pas pris beaucoup de risques, j'ai utilisé une valeur sûre : la recette est en effet de Martha Stewart.

Blog_1_intro

Pour une 40ne de mini-meringues :

  • 2 blancs d'œuf (environ 65g)
  • 100 g de sucre en poudre
  • 1 pincée de sel
  • du colorant en poudre rouge

On commence par faire une meringue suisse, donc avec les blancs montés au bain-marie. Pour monter cette meringue, on place dans un saladier les blancs avec le sel. On place ce saladier sur une casserole remplie d'eau chaude en veillant bien à ce que le saladier ne soit pas directement en contact avec l'eau. On commence par battre avec un fouet les blancs juste pour les faire mousser. Puis on ajoute le sucre, et avec le batteur électrique, on monte les blancs en neige. Quand le batteur laisse des traces dans la meringue, qu'elle est bien lisse et brillante, on peut arrêter.

On prélève un peu moins de la moitié de la meringue, on verse dedans le colorant, on redonne un coup de batteur pour bien incorporer.

Maintenant, il ne reste plus qu'à dresser les meringues. On place dans deux poches à douille chaque appareil à meringue, puis on les place dans une troisième sur laquelle on fixe une douille cannelée.
On fait des petits tas sur la plaque à pâtisserie recouverte d'une feuille de papier sulfurisée (pas de travail sur une plaque en silicone parce que cela empêche les meringues de bien sécher).

On place ensuite au four pour 20 minutes environ, puis on baisse le feu à 90° et là, c'est parti pour au moins 1 heure 30 de cuisson.

En fait, il fait vérifier de temps en temps. Les meringues sont cuites quand elles sonnent creux et se décollent sans aucun problème.
Et voilà !

Blog_2 Blog_3
Blog_4 Blog_5

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,