30 juillet 2016

..Gigot d'agneau de 5 heures (terriblement fondant)..

Si avec ce flan pâtissier, j'avais pensé très fort à ma maman, ce gigot d'agneau n'a pas manqué de me faire penser à mon papa ! Autant dire que nous nous sommes régalés ! Cela fait plusieurs fois que je fais cette recette, mais je n'ai jamais eu le temps de prendre le plat en photo pour le mettre sur le blog. L'erreur est maintenant réparée, même si je vous accorde qu'on peut faire mieux que des photos prises alors que la nuit est déjà tombée... mais bon, que voulez vous... 5 heures de cuisson, c'est long ! Long, mais ça en vaut la peine parce que la viande est terriblement fondante... confite (vous voyez la viande qui se détache toute seule de l'os sur la photo... un régal !)... la prochaine fois, je pense que je vais tenter les 7 heures de cuisson pour pouvoir le déguster à la petite cuillère !

DSC_0067-2

Pour un gigot de 2 kilos :

  • gigot d'agneau du Québec
  • vin blanc sec : 200 ml
  • bouillon de volaille : 100 ml
  • oignon doux : 1
  • miel de pommier : 3 cuillères à café
  • thym : 3 branches
  • laurier : 2 feuilles 
  • cumin : 1 grosse cuillère à café
  • clous de girofle : 5
  • ail : 5 gousses

On commence par faire dorer le gigot sur toutes ses faces dans une cocotte en fonte allant au four. Pour cela, on fait fondre un peu de beurre dans la cocotte, et quand ça pétille, on dépose dedans le gigot. Quand il est bien dorer, on réserve.

On met le four à préchauffer à 150°C.

On débarrasse le gras de la cocotte, puis, sans la laver, on fait dorer dedans les oignons doux coupés en lamelles. Quand ils sont bien dorés, on stoppe la cuisson. On place le gigot sur les oignons, on mouille avec le vin et le bouillon. Puis on nappe le gigot avec le miel, on saupoudre de cumin. Et on dépose dans la cocotte les autres ingrédients : thym, laurier, clous de girofle et gousses d'ail entières mais pelées. 

On place au four et on laisse mijoter gentiment pendant 5 belles heures. On arrose régulièrement avec le jus pendant ce temps, et on profite des effluves à chaque ouverture de la cocotte !

Je peux vous dire que ça embaube bien un petit appartement et que ça donne faim bien avant la fin des 5 heures de cuisson !

DSC_0027-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 07:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


06 avril 2015

..Souris d'agneau doucement confite..

Joyeuses Pâques à tous !!! C'est le moment idéal pour vous présenter cette recette que j'adore... Des souris d'agneau lentement confites... J'en salive rien que d'y repenser. Cette viande goûteuse et fondante... Je suis une vraie carnivore, je n'y peux rien. En tous cas, cela faisait longtemps que je n'en avais pas fait et cette fois, j'ai voulu les faire à la cocotte. J'aime ma cocotte... je suis totally in love et je fais même des infidélités à mon amie Joteuse pour elle... Oui, je suis un peu barge aussi mais tant pis ! ^-^

DSC_0477b

 Pour 2 personnes :

  • souris d'agneau : 2
  • carottes : 4
  • oignon : 1
  • ail : 6 gousses en chemise
  • vin blanc sec : 125 ml
  • feuilles de laurier : 4
  • clou de girofle : 2
  • branche de romarin : 2
  • sel, poivre
  • huile, beurre

On commence par faire chauffer la cocotte. Quand la fonte est bien chaude, on verse un peu d'huile avec une noix de beurre. On fait revenir une dizaine de minutes les souris d'agneau pour qu'elles soient dorées sur toutes les faces. On réserve.

On dépose les carottes coupées en morceaux, l'oignon émincé et les gousses d'ail en chemise dans la cocotte. On fait revenir 5 bonnes minutes. On ajoute les clous de girofle et les feuilles de laurier. On réduit le feu pour permettre le mijotage. On ajoute les souris. On mouille avec le vin. On place le romarin. On sale et on poivre. On couvre et on laisse mijoter 2 heures, jusqu'à ce que la viande soit fondante et commence à se détacher de l'os.

On sert les souris bien chaudes avec des pommes de terre pa exemple ou même de la semoule de blé... En tous cas, on se fait plaisir !!!

DSC_0504b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

17 janvier 2014

..Mijoté de boeuf au vin blanc..

Vous l'avez remarqué, on ne peut pas dire que je suive une ligne éditoriale très précise... Déjà, j'ai du mal à me mettre dans le bain des recettes de saison... j'ai râté le créneau des bûches à Noël, pas de galette des rois pendant la période des galettes des rois, des glaces en janvier, c'est n'importe quoi sur ce blog ! ^-^Ensuite je vous inonde de recettes sucrées jusqu'à faire monter votre taux de glycémie au niveau de l'Everest, puis je pars dans un délire salé incompréhensible pour le bec sucré que je suis... Ma nature chianto-complexo-monomaniaco-bipolaire transparaît jusque dans la succession des billets de mon blog... ^-^ Enfin, en préparant mes billets à l'avance, je peux équilibrer un peu les publications, et cette fois, vous n'aurez que deux recettes salées avant de voir réapparaître un petit bout de sucre !

C'est très rare que je cuisine des plats qui doivent mijoter longtemps à la maison. Mais en ce moment, j'ai envie de ces petites choses qui embaument et qui réconfortent, de ces plats de grands-mères qui font du bien ! Alors vous allez certainement en voir de plus en plus surtout que j'ai investi dans une véritable machine de guerre : une mijoteuse électrique. Je ne l'avais pas encore quand j'ai cuisiné ce plat, donc, la cuisson est traditionnelle, mais je pense que vous allez bientôt voit apparaître des plats à la mijoteuse... comme des petites souris d'agneau confites par exemple... En attendant, place à ce délicieux boeuf braisé !

DSC_0006b

Pour 4 personnes :

  • viande de boeuf à braiser (paleron pour moi) : 500 g
  • bouillon de volaille : 250 ml
  • vin blanc : 125 ml
  • carottes : 4
  • oignons : 2
  • feuilles de laurier : 4
  • romarin frais : 1 branche
  • sel, poivre
  • huile

On commence par détailler la viande en cubes. On saisit à feu vif la viande dans une cocotte bien chaude avec de l'huile pour la faire dorer. On réserve.

Dans la même cocotte, on fait revenir les oignons détaillés en lamelles. Puis quand ils commencent à caraméliser, on réduit la température de cuisson à feu doux. On ajoute la viande, les carottes épluchées et détaillées en rondelles. On recouvre avec le vin et le bouillon, puis on incorpore le laurier et le romarin. On sale légèrement et on poivre.

On laisse cuire alors à couvert pendant 3 heures environ, jusqu'à ce que la viande devienne fondante et se délite facilement juste avec la fourchette. On jette un oeil régulièrement pour voir si la sauce se porte bien et s'assurer que la viande n'attache pas. On en profite pour remuer un peu, rajouter un peu de liquide au cas où.

Si on le souhaite dans la dernière demi-heure, on peut ajouter des légumes dans le plat : pommes de terre, haricots. Moi, j'ai opté pour des champignons de Paris frais.

On sert avec du riz. Et ce qui est génial, c'est que c'est le genre de plat qui se réchauffe sans problème sans jamais perdre de sa saveur ! Ca fait du bien en hiver, hein, un vrai petit plat de grand-mère !!!?!?

DSC_0035b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,