30 janvier 2017

..Entrecôte de boeuf et sa croûte de crumble..

Quand je regarde mon blog, je me dis que le sucré est un peu trop souvent à l'honneur... Difficile de croire avec ça que je passe à travers le diabète gestiationel... Mais en fait, c'est surtout que je prends rarement la peine de prendre en photo les plats salés... Faut dire que contrairement à une pâtisserie, un bon petit plat se mange chaud... c'est-à-dire tout de suite. Mais quand j'ai un vrai coup de coeur, j'accepte de différer de quelques secondes le plaisir... mais attention, quelques secondes, ça veut dire "clic clic", deux-trois photos et pas that's it ! Mais si vous voulez régler vos yeux, hésitez pas à aller voir la recette chez Rock the Bretzel où j'ai pioché ce petit délice !

DSC0351-2

Pour 2 personnes :

Pour le crumble :

  • noisettes entières : 30 g
  • pignons de pins : 30 g
  • parmesan : 30 g
  • gruyère : 20 g
  • ail : 2 gousses
  • beurre mou : 30 g
  • fleur de sel : 1 grosse pincée
  • grains de poivre : 1 petite cuillère à café
  • persil plat : 1 petite poignée

Pour l'entrecôte :

  • une belle entrecôte de boeuf bien épaisse (450-500 g environ)
  • beurre
  • huile de pépins de raisin
  • sel, poivre

On commence par sortir la viande du frigo pour la laisser reposer à température ambiante pendant une heure environ.

Pendant ce temps, on prépare le crumble. Pour cela, on place dans le bol d'un petit mixeur les noisettes, les pignons de pin et le persil. On mixe pour concasser le tout, pas trop finement quand même. On ajoute l'ail écrasé, les fromages râpés, le sel et les grains de poivre concassés. On donne quelques coups de mixeur rapidement pour bien amalgamer le tout.

On récupère la préparation, on place dans un bol et on ajoute du bout des doigts le beurre mou pour l'incorporer dans la préparation. 

On réserve au frais.

Quelques minutes avant de passer à table, on préchauffe le four à 200°C.

On sale la viande sur les deux faces. Dans une poêle chaude, on place du beurre avec de l'huile; et quand le beurre commence à crépiter, on dépose l'entrecôte que l'on laisse cuire environ 5 minutes sur chaque face. Quand elle est cuite, on la débarrasse sur une assiette que l'on recouvre d'aluminium et on laisse reposer 5-6 minutes.

On récupère la viande, on la place dans un plat allant au four. On la couvre du crumble. On enfourne pour 5 minutes. On coupe l'entrecôte en tranches et on déguste aussitôt ! 

C'est un vrai délice ! Accompagnée de pommes de terre au four, cette recette est un vrai régal ! C'est clairement un de mes coups de coeur.

DSC0364-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Rock the Bretzel


15 novembre 2016

..Spirale brioche au chocolat-praliné..

En manque de boulange, il me fallait trouver une brioche sympa à faire ce week-end pour assouvir ce besoin (pour le plus grand plaisir de mon grand gourmand) ! Au détour de mes balades virtuelles, je suis tombée sur cette spirale briochée chez Chocociframboise. Le principe de cette brioche qu'on peut manger en la déroulant m'a tout de suite séduit ! Sitôt découverte, sitôt faite ! Et sitôt faite... sitôt engloutie ! 

Pour la garnir, j'ai réalisé une ganache chocolat-praliné. Une bonne brioche bien gourmande donc !

DSC_1948-2

Pour 6 à 8 personnes :

Pour la brioche :

  • lait : 250 g
  • farine : 500 g
  • levure sèche de boulangère : 7 g
  • beurre mou : 70 g
  • sucre : 50 g
  • oeuf : 1 + 1 jaune pour dorer

Pour la ganache :

  • chocolat noir 55% : 100 g
  • pralinoise : 100 g
  • crème liquide entière : 100 g
  • pâte de noisette : 1 cuillère à soupe
  • beurre : 20 g
  • poudre de cacao : 1 cuillère à soupe

1- Préparation de la pâte à brioche :

On commence par faire chauffer le lait en respectant la température indiquée par le fabriquant de la levure (entre 50 et 55°C pour moi). On délaie la levure dans la moitié du lait tiédi avec une cuillère à café de sucre prise dans les 50 g de sucre. On laisse reposer en couvrant pendant une dizaine de minutes pour actover la levure.

Pendant ce temps, dans le bol du robot, on verse la farine et le restant de sucre. On mélange bien. On creuse un puits.

On verse dans le puits l'oeuf, puis le restant de lait et le mélange lait/levure. On lance le pétrissage avec le crochet. Quand la pâte commence à bien se former, on ajoute le beurre coupé en petits morceaux progressivement. On attend à chaque fois que le beurre soit absorbé avant d'en ajouter plus.

Quand la pâte est souple, on arrête le pétrissage. On boule et on dépose dans un plat. On couvre avec un torchon propre. On laisse dans un endroit chaud, à l'abris des courants d'air, pour la première levée pendant environ 1h30 ou jusqu'à ce que la pâte double de volume.

2- Préparation de la ganache :

Pendant que la pâte lève tranquillement, on réalise la ganache.

Pour cela, on fait fondre le chocolat et pralinoise ensemble au bain-marie. Quand le chocolat est lisse. On fait chauffer la crème. On verse ensuite la crème en 3 fois sur le chocolat en prenant soin de bien mélanger entre chaque ajout pour obtenir un noyau bien lisse et brillant.

On ajoute ensuite le beurre et la pâte de noisette. On mélange bien pour faire fondre. Puis on incorpore le cacao. On réserve jusqu'à utilisation.

3- Montage de la brioche :

On récupère la pâte. On dégaze. On sépare la pâte en 3. 

Avec un laminoire, on réalise des bandes de pâte de 2 cm d'épaisseur et d'environ 13 cm de largeur.

On dépose les bandes sur un plan de travail fariné. On nappe avec la ganache. On peut être généreux ! On découpe chaque bande dans la largeur pour en obtenir 6 d'environ 6/6.5 cm de largeur. 

On enroule la première bande sur elle-même pour obtenir un escargot que l'on place au centre d'un moule à manqué de 24 cm (beurré et fariné). On enroule ensuite les autres bandes tout autour jusqu'à épuisement des bandes. 

On dépose ensuite la brioche dans un endroit sec et sans courant d'air pour 30 minutes de levée.

Au terme de cette seconde levée, on récupère la brioche, on dore avec le jaune d'oeuf. Pendant que le four préchauffe à 180°C. Quand il est arrivé à température, on enfourne pour 35 minutes de cuisson environ.

À la sortie du four, on démoule et on laisse refroidir sur une grille. On se régale ensuite en déroulant avec gourmandise chaque bandelette !!

DSC_1965-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Chocociframboise

Posté par Pour ta pomme à 00:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 juin 2016

..Biscuits cacaotés aux blancs d'oeuf (sans gluten)..

Après avoir réalisé la glace au chocolat et au rhum, il me restait deux blancs d'oeuf. Avec ceux-ci, j'ai improvisé des petits biscuits vraiment cheewy que j'ai particulièrement aimé et que je vous propose donc aujourd'hui. Je me suis inspirée de cette recette, même si je ne l'ai pas totalement suivie. C'est vraiment ultra rapide à faire et ils ont un bon petit goût de brownie. Par contre, ils sont clairement sucrés, donc un ou deux biscuits suffiront à combler vos envies de gourmandises !

DSC_0099-2

Pour 14 biscuits :

  • sucre glace : 90 g
  • cacao amer en poudre : 50 g
  • noisettes en poudre : 20 g
  • pépites de chocolat à 66% : 100 g
  • blancs d'oeuf : 2
  • extrait de vanille maison (non sucré) : 1 cuillère à café
  • chocolat blanc : 30 g

On commence par mélanger ensemble le sucre glace, le cacao et la poudre de noisette. On incorpore les blancs d'oeuf et l'extrait de vanille, et on mélange à la spatule. On incorpore enfin les pépites de chocolat. Et on met au frais pour 2 heures.

On préchauffe le four à 180°C. On récupère la pâte et on en prélève des portions avec une grosse cuillère. On les dépose sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé. On espace car les biscuits s’étalent pendant la cuisson. Puis on enfourne pour 10 minutes. À la sortie du four, les biscuits sont encore bien mous, mais en refroidissants, ils deviennent plus fermes.

Après cuisson, on laisse refroidir les biscuits sur une grille. Quand ils sont froids, on fait fondre le chocolat blanc. On le place dans un cornet et on en dépose un peu sur chaque biscuit. On les dépose sur une feuille de rhodoïd le temps que le chocolat cristallise. Ensuite on les place dans une boîte métallique pour les conserver (l’idéal pour qu’ils ne ramollissent pas comme ils le feraient dans une boîte en plastique).

C'est terriblement moelleux à l'intérieur... ultra cheewy comme j'aime. Ils accompagnent parfaitement un thé à la menthe. Ils sont un peu sucré comme on peut s'y attendre, mais pas tant que ça finalement. Mais c'est sûr qu'à moins d'une grosse fringuale, vous ne liquiderez pas les 14 dans l'heure qui suit ! ^-^

DSC_0132-2

Maintenant, à vous de jouer !

Inspiration : Élo dans la farine

Posté par Pour ta pomme à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

21 février 2016

..Tarte aux pommes et crème de noisettes sans gluten..

J'adore vraiment la tarte aux pommes ! Le nombre de versions sur le blog sont une belle démonstration de mon amour pour cette petite chose ! Faut dire que la tarte aux pommes, en général, cache bien son jeu. Ça a l'air tout simple et presque quelconque au premier abord et pourtant... chaque recette nous réseve une surprise, tout en gardant ce petit quelque chose de rassurant avec son délicieux goût qui nous replonge tout de suite dans des souvenirs passés bien gourmands ! Cette fois, je crois bien que j'ai trouvé la recette qui va devenir un grand classique à la maison tellement elle est parfaite ! Faut dire que... pommes et noisettes... c'est une association vraiment gagnante ! Pour l'occasion, j'ai testé une nouvelle version de pâte brisée sans gluten, et le résultat est vraiment au-delà de mes espérances. Et en plus, la pâte était facile à travailler... pas cassante comme c'est souvent le cas avec les pâtes sans gluten ! Le rêve ! Je vais d'ailleurs probablement la refaire dès demain... tant qu'à se faire plaisir hein !

DSC_0367-2

Pour le mix-maison de farine sans gluten (selon la recette parfaite de Jeanne) :

  • farine de riz brun : 170 g
  • farine de riz blanc : 205 g
  • fécule de tapioca : 120 g
  • farine de riz gluant : 165 g
  • gomme de guar : 2 cuillères à café

Pour la pâte à tarte brisée sans gluten :

  • beurre froid : 110 g
  • farine issue du mix proposé ci-dessus : 165 g
  • sucre : 7 g
  • sel : 4 g
  • eau froide : 45 g

Pour la crème de noisettes :

  • purée de noisettes : 30 g
  • cassonade : 50 g
  • crème liquide entière : 50 g
  • oeuf : 1
  • fécule de maïs : 1 cuillère à soupe
  • rhum

Pour la garniture : 

  • pommes : 6
  • sucre cassonade : 1 grosse cuillère à soupe

1- Préparation de la pâte à tarte

On commence par mixer ensemble tous les ingrédients du mix-maison de farine sans gluten, puis on prélève 165 g. Le reste peut être conservé dans un récipient hermétique jusqu'à la prochaine utilisation.

On couper le beurre en petits cubes. On place dans le bot du robot mixeur la farine, le sucre et le sel. On mixe pour bien mélanger. On ajoute le beurre. Et on mixe jusqu'à obtenir une pâte sableuse avec des morceaux de beurre bien visibles. 

On ajouter l'eau en dernier. Puis on mixe jusqu'à ce que la pâte commence à se former. Attention à ne pas trop la travailler tout de même.

On récupère la pâte. On boule et on enroule avec du film plastique, puis on écrase la pâte avec le plat de la main pour avoir une sorte de galette. On place au frais pour au moins une heure.

Une fois ce temps de repos passé, on récupère la pâte. On la laisse revenir à température ambiante quelques minutes pour l'assouplir, puis on l'étale pour chemiser le moule à tarte avec. On replace au frais le temps de préparer la garniture.

2- Préparation de la garniture :

On commence par préparer la crème de noisettes. Pour cela, on mélange l'oeuf et la purée de noisettes. On ajoute la fécule, puis la crème liquide, et enfin la cassonade et le rhum.

On préchauffe le four à 190°C.

On pèle les pommes que l'on coupe en gros quartiers. On les dépose sur la pâte à tarte. On place dessus la crème de noisettes. Puis on saupoudre la cuillère à soupe de cassonade.

on place au four pour environ 40 minutes de cuisson. On laisse bien refroidir et on démoule. En fait, y'a pas photo, la tarte est bien meilleure le lendemain... alors un peu de patience avant de jouer les gourmands !

DSC_0405-2

Sources : Sweet Treats et Art of gluten-free baking 

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 avril 2015

..De Niro's cake (oh yes !)..

Comment ne pas succomber à ce délice... la promesse était trop attrayante pour moi en tous cas : du chocolat, des noisettes, pas de gluten et... Robert De Niro a la clé (ce n'est pas moi qui le dit, c'est Fabienne) ! Je n'ai pas résisté. Et comme je suis un peu trop gourmande, je l'ai fourré avec de la ganache au chocolat... Je voulais juste apporter ma petite touche perso pour donner envie à Monsieur De Niro de venir tester ma version... on sait jamais ! ^-^ En tous cas, même sans la présence de Mister Cinema, nous, on s'est régalé !  

DSC_0316b

Pour 8-10 personnes :

  • chocolat : 170 g + 100 g
  • beurre mou : 120 g
  • sucre : 150 g
  • oeufs : 6 
  • poudre de noisettes : 170 g
  • crème liquide : 100 g
  • cacao amer en poudre
  • sucre glace

On commence par préparer la ganache en faisant chauffer la crème. On place les 100 g de chocolat dans un récipient. On ajoute la crème en trois fois en veillant à bien mélanger vigoureusement entre chaque ajout pour créer un moyan bien brillant. Quand la ganache est prête, on réserve.

On démarre ensuite la préparation du gateau. 

On préchauffe le four à 180°C. 

On mélange au fouet le beurre avec le sucre jusqu’à obtenir un résultat homogène, bien lisse. On incorpore les jaunes.

On fait fondre le chocolat, que l’on incorpore ensuite dans le mélange précédent avec une spatule.

On bat les blancs d’œuf en neige assez ferme. On incorpore délicatement les blancs au mélange, en alternant avec les noisettes en poudre.

On verse la préparation dans un moule à charnière et on enfourner pour 35 minutes environ.

Quand le gâteau est cuit (pas trop sec au centre, mais pas liquide non plus), on le sort du four et on laisse refroidir. Quand il est bien froid, on le découpe en deux. On garnit avec la ganache. 

On laisse reposer toute la nuit. Il est vraiment meilleur le lendemain. 

Le lendemain donc, on saupoudre avec le cacao amer et on décore une bande avec du sucre glace.

Reste plus qu'à se régaler en pensant à Robert ! ^-^

DSC_0163b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Lost in London

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,


03 septembre 2014

..Tartelettes choco-noisettes (sans gluten)..

Je ne sais pas si c'est le manège des écureuils qui courent partout pour planquer leurs réserves pour l'hiver (dont ils auront oublié la cachette le moment voulu !) auquel nous assistons depuis quelques temps, mais en ce moment, je suis obsedée par les noisettes ! Des noisettes, des noisettes, je veux des noisettes ! Et forcément, qui dit "noisette", dit "chocolat"... Logique ! Cette association est toujours gagnante et ça se confirme dans ces tartelettes où l'on retrouve une pâte légèrement sablée aux noisettes, une ganache fondante chocolat-praliné, un coeur praliné à tomber à la renverse, et des brisures de pralin pour un côté croquant... Vous aurez compris que je suis ultra fan et que mon envie de noisettes est comblée. Attention tout de même, c'est à tomber, mais c'est riche. Cette recette est donc à réaliser préférentiellement en petite portion pour profiter pleinement de sa gourmandise. En outre, la ganache n'est pas très compacte alors je doute que cela donne une jolie découpe si vous faites une grande tarte à partager, mais bon, pourquoi pas après tout.

DSC_0473-2b

Pour 18 mini-tartelettes :

Pour la pâte sucrée aux noisettes sans gluten :

  • farine de riz complet : 100 g
  • farine d'avoine : 50 g
  • fécule de maïs : 50 g
  • poudre de noisettes : 50 g
  • beurre : 70 g
  • beurre de noisettes : 50 g
  • oeuf : 1
  • eau froide : 2 cuillères à soupe
  • sel : 1 pincée

Pour la garniture :

  • pâte de praliné : 200 g
  • pralin concassé : 75 g + selon vos goûts pour la déco
  • chocolat praliné : 200 g
  • chocolat noir 70% : 100 g
  • crème liquide : 100 ml
  • lait entier : 100 ml

1- Préparation de la pâte :

C'est très simple. On commence par mélanger toutes les farines avec le sel et la poudre de noisettes. On ajoute le beurre de noisettes et le beurre coupé en morceaux et on sable du bout des doigts pour bien les amalgamer aux farines.

On ajoute ensuite l'oeuf et l'eau, et on pétrit jusqu'à obtenir une pâte homogène. On laisse reposer 30 minutes au frais.

On étale ensuite la pâte sur une plan de travail fariné. Personnellement, je l'étale directement sur une feuille de papier sulfurisé. Puis on découpe des cercles de la taille des petits moules à tarte que l'on chemise avec la pâte.

On place au four pour 15 minutes de cuisson à blanc.

2- Préparation de la garniture :

On commence par mélanger ensemble la pâte de praliné et les 75 g de pralin. On réserve au congélateur le temps de préparer la ganache et que les fonds de pâte cuisent.

On prépare ensuite la ganache praliné-chocolat. Pour cela, on hache le chocolat. On fait chauffer la crème avec le lait, jusqu'à ébullition, puis on les verse sur le chocolat en trois fois en remuant bien jusqu'à ce que tout soit bien lisse. On réserve à température ambiante.

3- Montage des tartelettes :

Quand les fonds sont prêts, on les récupère et on les laisse refroidir quelques minutes.

On récupère le praliné placé au congélateur pour le faire durcir et on prélève une cuillère à café que l'on dépose au centre de chaque tartelette. On recouvre avec la ganache.

On laisse prendre au frais pendant au moins 3 heures, puis avant de servir on saupoudre très généreusement de pralin concassé. Et là, on se dit qu'on est bien content de pas être des petits écureuils et de devoir courir après nos noisettes pour se faire plaisir !!!

DSC_0488-2b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 février 2014

..Les célèbres pliés de Manue, revisités à la noisette..

Le plaisir de la boulange... j'adore ça. C'est d'ailleurs certainement l'activité en cuisine qui me détend le plus. Mais je ne peux pas m'y consacrer tous les week-end parce que c'est long quand même... Ce plaisir de manipuler la pâte... ça a un petit quelque chose de l'enfance, quand on s'amusait avec de la pâte à modeler. Là, c'est tout pareil, sauf que les petits pains et les croissants, après, on peut les manger pour de vrai, et pas juste faire comme si... Enfin, depuis que je ne mange plus de gluten, je ne les consomme plus (sauf un pti craquage de temps en temps), mais je m'amuse toujours autant à boulanger et c'est pas Mr Pomme qui va se plaindre, vu qu'il en a deux fois plus pour rassasier sa gourmandise ! Cette fois, je me suis attaquée à la pâte levée feuilletée. Ce n'est pas mon premier essai, mais je n'avais jamais eu l'occasion de publier de recette. Maintenant, c'est chose faite. Je me suis basée sur la recette de Manue. Si je me laisse totalement aller en cuisine et que je suis incapable de suivre à la lettre une recette de pâtisserie, en boulange je suis ultra disciplinée. Je trouve que l'improvisation est difficile avec une telle matière vivante pour mon niveau de connaissance et de maîtrise, alors je suis les recettes qui ont fait leur preuve ! Mais si j'ai été un bon petit soldat pour la pâte levée feuilletée, j'ai fait ma propre garniture. Vous ne serez pas surpris de constater que je me suis laissée tenter par la noisette... C'est ma nouvelle obsession en ce moment... ^-^

Pliésnoisettes_1

Pour 16 pliés :

Pour la pâte levée feuilletée :

  • farine : 500 g
  • sucre : 60 g
  • sel fin : 10 g
  • levure boulangère sèche : 2 cuillères à café
  • oeufs : 2
  • lait entier : 200 g
  • beurre mou malaxé : 260 g

Pour la garniture noisettes/chocolat :

  • chocolat noir : 50 g
  • pâte de noisette : 25 g
  • purée de noisette : 25 g
  • jaunes d'oeuf : 2
  • sucre : 30 g
  • poudre de noisette : 60 g

1-Préparation de la garniture :

On fait fondre le chocolat que l'on réserve.

On bat les jaunes avec le sucre, jusqu'à ce que le tout blanchisse. On ajoute la pâte de noisette et la purée de noisette. On incorpore le chocolat puis la poudre de noisette. On doit obtenir une préparation assez épaisse. On filme et on réserve au frais.

2- Préparation de la pâte levée :

On place dans la cuve du robot la farine, le sel, le sucre et la levure. On mélange l'ensemble, on creuse un puits dans lequel on casse les oeufs.

On fait chauffer le lait si nécessaire selon les instructions du fabriquant de la levure. On commence à démarrer le pétrissage, on ajoute le lait. Puis on pétrit 20 minutes jusqu'à obtenir une pâte lisse et souple.

On boule et on place au frais pour 15 minutes.

On récupère la pâte que l'on abaisse en un rectangle sur un plan de travail fariné. Sur la première moitié de la pâte, on dépose le beurre malaxé. On referme comme un livre. On soude bien les bords pour que le beurre ne s'échappe pas. On abaisse à nouveau en un rectangle. A la façon d'une pâte feuilletée, on replie la pâte en 3. On dépose sur une assiette, on couvre et on met au frais pour 15 minutes.

On reprend la pâte, on recommence à abaisser, à plier, à remettre au frais. On recommence deux fois. Puis on réserve au frais, enroulé dans du papier film, jusqu'à utilisation.

3- Façonnage des pliés :

On divise la pâte en deux. On étale la pâte en un rectangle de 2-3 mm d'épaisseur. On la découpe ensuite en 8 rectangles.

On dépose la crème aux noisettes et au chocolat au centre de chaque rectangle, et comme l'intitulé l'indique, on replie la pâte par-dessus. On fait de même avec la seconde partie de pâte.

On dépose les pliés sur des plaques à pâtisserie recouvertes de papier sulfurisé. On laisse lever 45 minutes sous un torchon propre ou dans le four légèrement préchauffé et éteint.

Avant de cuire, on badigeonne délicatement les pliés avec un jaune d'oeuf additionné d'un peu de sucre glace.

On fait cuire pendant 20 minutes dans un four préchauffé à 200°C.

Une fois que les pliés sont cuits, on les laisse refroidir sur une grille.

Franchement, c'est top ! L'odeur dans la cuisine est vraiment alléchante et quand on croque dedans, quand ils sont encore tièdes, c'est vraiment aussi bon qu'à la pâtisserie (vous aurez compris, j'ai craqué pour une bouchée...). Une fois bien refroidis, on les a congelé, comme ça Mr Pomme a pu en avoir pour son petit déj' pendant quelques jours. Ils tiennent merveilleusement la congélation, et si on les laisse décongeler tranquillement, ils sont aussi bons qu'à la sortie du four !

Pliésnoisettes_2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : La popotte de Manue

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 février 2014

..Glace aux noisettes..

UNE TUERIE ! C'est une vraie tuerie que je vous propose aujourd'hui. Et je peux d'autant plus le dire que la recette n'est pas de moi et que je ne risque donc pas l'excès de prétention. Je l'ai piquée à Edda de Un déjeuner de soleil. J'ai juste apporté quelques modifications mais l'essentiel de la recette est là, et c'est un pur bonheur. La texture est parfaite (et pas besoin de fécule de maïs, je pense que c'est le miel qui fait ici tout le boulot !), le goût à tomber ! Je ne peux que vous conseiller de la tester si vous aimez les noisettes. Je pense que la prochaine fois je ferai moitié pâte de noisettes et moitié purée de noisettes, mais ça c'est un détail, juste pour apporter un côté plus brut et un peu moins sucré (parce que ma pâte de noisettes est très douce et assez sucrée), mais c'est un détail. En attendant, je vous livre ce qui fait notre régal le vendredi soir en ce moment devant un bon film !

Glace_noisette_1

Pour 4 personnes :

  • lait entier : 230 g
  • crème entière : 70 g
  • jaune d'oeuf : 1 (25 g)
  • pâte de noisettes pure : 40 g
  • miel : 1 cuillère à soupe
  • sucre : 20 g
  • sirop de glucose : 10 g
  • pralin : 2 cuillères à soupe

On commence par faire chauffer le lait et la crème avec le miel et le glucose jusqu'à ébullition. On stoppe la cuisson, on dépose dedans la pâte de noisettes, on laisse infuser environ 15 minutes.

On fait blanchir ensemble le jaune avec le sucre. Puis on verse dessus le mélange précédent encore bien chaud.

On transverse le tout dans la casserole et on fait chauffer à la manière d'une crème anglaise, sans cesser de remuer, jusqu'à ce que la crème atteigne les 84°C et nappe la cuillère.

On donne un coup de mixeur plongeant pour émulsionner, on laisse refroidir, puis on place au frais pour la nuit.

Le lendemain, on récupère la crème bien froide et on la turbine dans une sorbetière pendant une vingtaine de minutes environ. Quand la glace commence à bien prendre, on ajoute le pralin.

Elle se mange bien sûr dès la fin du turbinage, quand elle est moelleuse et souple ! Nous c'est souvent comme ça qu'on la préfère. Mais alors là, très bonne surprise, après quelques jours de congélation, elle n'est pas dure comme de la pierre. Ce qui fait qu'on peut faire facilement de jolies boules. En même temps, vous l'avez vu, la recette est pour 4... autant dire qu'elle reste pas des semaines dans le congélo... ^-^

Glace_noisette_2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Un déjeuner de soleil

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 janvier 2014

..Sweet Squirrel : entremet noisette et chocolat..

Pour le nouvel an, j'avais fait un dessert à base de noisettes et de chocolat... je vous avais dit que le praliné avait été très présent en fin d'année pour le plus grand bonheur des gourmands qui m'entourent. Mais vous ne le verrez pas parce que je n'ai pas eu le temps de faire des photos. Par contre, j'ai eu des restes de mousses avec lesquels j'ai pu faire des gâteaux individuels comme celui-ci. L'occasion de se régaler à nouveau ! Je vous donne les proportions pour faire 8 gâteaux individuels.

Les photos manquent d'une jolie lumière... avec l'hiver et la nuit qui tombe à 16h... c'est pas toujours facile, mais elles donnent quand même assez faim je trouve ! ^_^

choconoisette_1

Pour 8 cercles de 7cm * 4,5 cm :

Pour le biscuit cacao :

  • oeufs : 2
  • jaunes d'oeuf : 2
  • blancs d'oeuf : 2
  • sucre : 75 g
  • fécule de maïs : 25 g
  • poudre de cacao amer : 20 g

Pour le sirop au cacao :

  • eau : 70 g
  • sucre : 30 g
  • cacao amer : 1 cuillère à soupe

Pour la mousse au chocolat :

  • chocolat noir à 66 % : 30 g
  • crème liquide entière : 75 g
  • lait entier : 10 g
  • gélatine : 0,5 feuille

Pour la mousse aux noisettes :

  • gianduja : 100 g
  • praliné : 30 g
  • crème liquide entière : 100 g + 200 g
  • gélatine : 2 feuilles

Pour le glaçage au chocolat :

  • chocolat noir à 70% : 100 g
  • huile neutre : 10 g

Pour le fondant au praliné :

  • praliné : 50 g
  • crème liquide entière : 15 g
  • pralin

1- Préparation du biscuit cacao :

On préchauffe le four à 180°C.

On commence par battre ensemble les 2 oeufs entiers avec les 2 jaunes et le sucre, jusqu'à ce que le mélange blanchisse.

On ajoute la fécule de maïs et le cacao.

Puis on monte les blancs en neige ferme. On les incorpore ensuite délicatement dans le mélange cacaoté précédent.

On étale l'appareil sur une plaque recouverte de papier cuisson sur environ 1 cm d'épaisseur. On enfourne pour 15 minutes.

A la sortie du four, on attend que le biscuit refroidisse avant de décoller du papier et de découper des cercles de la taille des moules.

2- Préparation du sirop au cacao :

Pendant la cuisson du biscuit, on prépare le sirop. Pour cela, met l'eau à chauffer avec le sucre. On ajoute le cacao. On réserve.

3- Préparation de la mousse au chocolat :

On place la gélatine dans un bol d'eau froide pour la ramollir.

On fait fondre le chocolat au bain-marie.

On fait chauffer le lait. Quand il est chaud, on incorpore la gélatine pour la faire fondre. Puis on incorpore le lait en deux fois dans le chocolat fondu. On mélange bien pour obtenir quelque chose de bien lisse et brillant.

On monte la crème en une chantilly bien mousseuse. On arrête avant qu'elle devienne trop ferme. Puis on incorpore dans le chocolat délicatement.

On remplit des empreintes à mignardises avec la mousse (pour moi, les ronds font 3,5 cm * 2 cm), et on bloque au congélateur.

4- Préparation de la mousse aux noisettes :

On place la gélatine dans un bol d'eau froide pour la ramollir.

On fait chauffer le gianduja et le praliné pour bien les liquéfier. On porte à ébullition 100 g de crème. Quand elle bout, on stoppe et on incorpore la gélatine. Puis on verse dans le mélange gianduja et praliné en 3 fois.

On monte ensuite les 200 g de crème en une chantilly bien mousseuse. Comme précédemment, on stoppe avant qu'elle ne soit trop ferme. On incorpore en plusieurs fois la crème montée dans le gianduja/praliné.

5- Montage des entremets :

On chemise les cercles avec du rhodoïd. On dépose au fond le biscuit au cacao que l'on imbibe avec le sirop de cacao. On place dessus un palet de mousse au chocolat et on recouvre avec la mousse aux noisettes. On bloque au congélateur. Là, ils peyuvent y rester plusieurs jours sans problème.

6- Jour de la dégustation - glaçage et déco  :

On prépare le fondant au praliné. C'est plutôt simple : on émulsionne à froid en versant en 2 fois la crème sur dans le praliné. On place dans des mini demi-sphères. On réserve au réfrigérateur.

On fait fondre un peu de chocolat que l'on étale sur une feuille de rhodoïd, on laisse cristalliser et on casse pour obtenir des éclats qui serviront à décorer.

Pour le glaçage, on fait fondre le chocolat au bain-marie et on ajoute l'huile. On attend que le glaçage soit descendu à 30-35°C environ avant de l'utiliser. 

On récupère les gâteaux. On les décercle proprement. On le place sur une grille et on nappe avec le glaçage. Il faut aller vite parce que ça prend rapidement. J'ai voulu faire quelque chose d'esthétique avec juste des coulées pour ne pas glaçer totalement le gâteau sur les côtés, parce que je suis pas ultra douée pour les glaçages... mais c'est pas encore ça...

On laisse ensuite décongeler tranquillement au frais.

Juste avant de servir, on récupère les fondants au praliné que l'on enrobe de pralin. On dépose une "truffe" sur chaque entremet, on décore avec du chocolat. 

Et voilà : régalez-vous !!!!

choconoisette_2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07 janvier 2014

..Escapade chez Piroma de Quelques grammes de gourmandise : Mini fondant aux noisettes..

Alors là, j'ai honte... mais trop la honte de la honte de la honte ! Depuis novembre, je participe à une Escapade en cuisine qui consiste à aller piocher chez une copinaute une recette sur un thème précis. J'ai commencé avec les tartes salées, et en décembre, thématique de saison, on devait s'intéresser aux biscuits. Le principe, c'est qu'on doit publier la recette qu'on a réalisée le dernier jour du mois, mais je me suis laissée un peu prendre par le temps, et j'ai râté le jour J... Un peu bête puisque j'avais réalisé ma recette presque dès le début du tirage au sort... Je suis vraiment désolée donc pour le retard de ma publication... big big sorry !! Et je vais vraiment faire attention à l'avenir parce que j'ai bien envie de continuer ! ^-^

Donc pour cette escapade de décembre, je devais aller chercher l'inspiration chez Piroma de Quelques grammes de gourmandise. Le choix n'a pas été évident parce que la demoiselle fourmille d'idées quand il est question de biscuits, avec de très nombreuses recettes. Mais comme la fin d'année a été sous le signe de la noisette et du chocolat à la maison, je me suis laissée tenter par ses mini fondants au nutella. J'ai juste changé la farine contre une version sans gluten parce qu'il n'était pas question que je ne puisse pas y goûter... ^-^ Et j'ai travaillé avec un nutella maison. 

Verdict : une fois de plus, ravie de mon escapade. Des petits fondants vraiment fondants pour le coup, un bon goût de noisettes... j'adore ! En plus, ils sont très rapide à réaliser, mais encore plus à dévorer !!!

Merci Piroma !

Fondantsnut_1

Pour 30 mini fondants :

  • pâte à tartiner aux noisettes : 250 g
  • oeufs : 2
  • fécule de maïs : 25 g
  • farine de riz : 50 g

Pour la réalisation, le plus long, ça sera de faire la pâte à tartiner, si vous souhaitez la faire maison (clic ici), mais à part ça, c'est ultra rapide !

Voilà comment on procède.

On commence par préchauffer le four à 170°C.

On fait chauffer la pâte à tartiner pour l'assouplir et la rendre plus facile à travailler. On incorpore les oeufs et on fouette bien. Puis on ajoute les farines préalablement tamisées.

On verse dans des mini empreintes et on fait cuire 8 minutes.

On laisse refroidir avant de démouler et puis on se régale les yeux fermés !!!

J'vous laisse, je vais voir ce qui a inspiré Dr Chocolatine dans ma cuisine !

Fondantsnut_2

Maintenant, à vous de jouer !

Source :  Quelques grammes de gourmandise

Publié dans le cadre de :

130809080716990346

Posté par Pour ta pomme à 18:22 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,