13 juin 2016

..Glace à la vanille et aux noix de pécan caramélisées..

L'an dernier, j'ai investi dans une magnifique sorbetière, mais je n'ai pas encore eu vraiment le temps de l'utiliser depuis... Cette année, j'ai décidé de la faire turbiner un peu plus souvent en réalisant des quantités de glace un peu moins grandes et pouvoir ainsi varier les plaisirs... Je démarre donc la saison en puisant dans les classiques... une simple glace à la vanille. Si je n'aime pas les glaces à la vanille du commerce qui ont souvent ce petit goût de vanille totalement artificiel (qui fait que pendant longtemps d'ailleurs je n'ai pas aimé la vanille !), fait maison... c'est autre chose ! Là en plus, c'est la version "ultime" d'Edda que je vous propose... autant dire qu'on peut y aller les yeux fermés ! J'ai ajouté, pour encore plus de gourmandise, des éclats de noix de pécan caramélisées comme Edda le proposait dans une autre version... Je vous dis pas le régal ! Sinon, j'ai fait l'impasse sur le lait en poudre... et j'ai augmenté la dose de miel légèrement... La texture est restée parfaite ! Un vrai succès !

DSC_0115-2

Pour 2-3 personnes :

Pour la glace à la vanille

  • crème liquide entière : 90 g
  • lait entier : 160 g
  • sucre : 20 g
  • miel de framboisier : 1 cuillère à soupe
  • jaunes d’œuf : 2
  • vanille : 1 gousse

Pour les noix de pécan caramélisées :

  • noix de pécan : 30 g
  • sucre : 20 g
  • eau : 20 g

1- Préparation de la glace, J-1 :

On place ensemble la crème, le lait, le miel et la pulpe de la moitié de la gousse de vanille dans une casserole. On fait chauffer jusqu'au début de l'ébullition en mélangeant bien pour s'assurer que le miel fonde.

Pendant ce temps, on bat ensemble les jaunes, le sucre et la pulpe de la seconde moitié de la gousse de vanille jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Puis on verse le lait/crème chaude dessus en fouettant. 

On replace le tout dans la casserole, et on fait cuire sans cesser de mélanger avec une cuillère en bois, jusqu’à ce que la crème atteigne 83°C, et qu’elle nappe la cuillère.

On retire alors du feu, on place dans un récipient propre et on laisse refroidir à température ambiante avant de placer au frais pour toute la nuit.

2- Préparation des noix caramélisées, Jour J :

Le lendemain, on prépare les noix de pécan caramélisées. Pour cela, on place les noix sur une plaque et on les torréfie au four préchauffé à 180°C pendant 5 à 8 minutes. Attention, ça va vite et il faut bien surveiller qu'elles dorent mais ne brûlent pas.

Dans une petite casserole, on place le sucre et l'eau. Quand le sucre est fondu et que le sirop commence à bouillir, on incorpore les noix. On mélange bien avec une spatule en bois pour enrober les noix avec le sirop. On laisse cuire doucement sans cesser de remuer jusqu'à ce que les noix soient enrobées d'un beau caramel doré (on passe par une étape de cristallisation tout à fait normal, puis les cristaux de sucre fondent tranquillement et se transforment en caramel). On débarrasse sur une feuille de papier cuisson, en veillant à bien séparer les noix. Quand elles sont refroidies, on les concasse grossièrement. On réserve

3- Préparation de la glace, Jour J : 

On récupère la crème. On fait turbiner en respectant les instructions du fabriquant de la sorbetière. Quand la glace est bien prise, on ajoute les éclats de noix de pécan caramélisées. On laisse turbiner encore quelques minutes pour bien les incoporer à la glace. 

On verse la glace dans un bac et on place au congélateur jusqu'au moment de servir (mais on peut aussi la manger à la sortie de la sorbetière, elle manque alors juste un peu de fermeté, mais elle reste délicieuse !)

Après, y’a plus qu’à se régaler. Comme la glace est maison, elle se conservera moins longtemps qu'une glace du commerce. En outre, le froid n'est pas un ami de la vanille dont le goût se détériore au congélateur... En même temps, si vous faites d'aussi petites portions que moi... y'a peu de chance qu'il en reste ! ^-^

DSC_0120-2

 Source : Un déjeuner de soleil 

Posté par Pour ta pomme à 00:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,


08 janvier 2016

..Bûche aux agrumes, chocolat blanc et confit de pécan..

Pour le nouvel an, en dehors des petits choux au caramel et au lemon curd, j'ai réalisé une bûche aux agrumes que je suis assez contente de vous proposer. Le rendu final est moins élégant que ce que j'avais en tête, mais ça restait joli, et surtout c'était délicieux ! Très léger, parfait pour finir un bon repas. Au départ, je voulais absolument réaliser la bûche de Ladurée présentée dans le dernier numéro de Fou de Pâtisserie (le 14)... Blanc comme neige... j'avais eu un coup de foudre pour ces petites meringues avec leur crème à la mandarine. Mais je voulais pouvoir réaliser le plus gros de la préparation à l'avance, donc j'ai choisi de réaliser une bûche plus classique en mixant la recette de Ladurée et la recette de bûche au yuzu de Sylvie. Franchement... mariage réussi. J'ai adoré l'association des pécans et des agrumes. Et le confit de pécan de la recette de Ladurée... une découverte que je garde en tête sans aucun doute ! Si j'ai l'occasion, je referais cette bûche parce que j'ai beaucoup aimé. Cela me permettra également de retravailler l'esthétique... ^-^

C'est un peu long comme préparation, mais vraiment très simple. La bûche est composée de : 1) une mousse aux agrumes (citrons jaunes et verts, pamplemousse), 2) un biscuit trocadéro aux pécans, 3) un sirop de clémentine/gingembre, 4) un confit de pécan, 5) une ganache montée vanille et écorces d'orange confites, 6) des meringues croquantes et 7) une gelée de citron. Si on s'organise comme il faut, ça se réalise super bien ! Vous me suivez pour la recette ?

DSC_0022-2

Pour le biscuit trocadéro aux pécans :

  • beurre : 40 g
  • jaunes d'oeuf : 25 g
  • blancs d'oeuf : 65 g
  • cassonade : 40 g
  • sucre semoule : 15 g
  • gousse de vanille : 1/2
  • poudre d'amandes : 55 g
  • sel : 1 pincée
  • crème liquide entière : 12 g
  • fécule de maïs : 20 g
  • poudre à lever : 2 g
  • noix de pécan hachées : 25 g
  • chocolat blanc pour chablonner

Pour le confit de noix de pécan :

  • noix de pécan : 45 g
  • sucre : 30 g
  • sel : 2 pincées
  • crème liquide entière : 45 g
  • gélatine : 1 feuille
  • zeste de mandarine non traitée : 2 pincées

Pour le sirop clémentine et gingembre :

  • jus de clémentine : 50 g
  • sucre semoule : 40 g
  • gingembre frais : 4 tranches

Pour la mousse aux agrumes (recette du blog Amuses bouche) :

  • oeufs : 2
  • jus de citron vert : 50 g
  • jus de pamplemousse : 50 g
  • jus de citron : 20 g
  • sucre : 80 g 
  • zeste de citron non traité : 2 cuillères à café
  • gélatine : 4 feuilles
  • mascarpone : 100 g
  • crème liquide entière : 260 g

Gele de citron :

  • eau : 75 g
  • jus de citron : 25 g
  • sucre semoule : 30 g
  • gélatine : 3 feuilles

Meringue :

  • blancs d'oeuf : 75 g
  • sucre : 100 g
  • poudre de tartre : 1 pincée

Ganache montée chocolat blanc et orange confit :

  • chocolat blanc : 80 g
  • crème liquide entière : 135 g + 55 g
  • écorces d'orange confites hachées très finement : 1 cuillère à café
  • triple sec : 1 cuillère à café

1- Préparation du biscuit trocadéro (J-1) :

On préchauffe le four à 180°C.

On commence par faire fondre doucement le beurre. Puis, on le réserve.

On bat ensemble les sucres et les oeufs jusqu'à ce que le mélange mousse et double de volume. On ajoute les graines de la gousse de vanille, puis la poudre d'amandes. On mélange bien. On incorpore enfin le sel et la crème. On mélange à nouveau. On finit en ajoutant la poudre à lever et la fécule tamisées ensemble, et les pécans hachées.

On verse la préparation dans un moule carré de 20 cm par 20 cm.

On fait cuire pendant 15 minutes.

On laisse refroidir le biscuit sur une grille. Puis quand il est froid, on coupe le biscuit en deux et on chablonne une face avec du chocolat blanc fondu. 

On réserve le biscuit.

2- Péparation du confit de pécans (J-1) :

On commence par faire torréfier les noix de pécan à sec dans une poêle ou un four. Quand elles sont dorées, on réserve.

Pendant ce temps, dans une casserole, on fait chauffer le sucre à feu doux pour obtenir un caramel à sec. Quand il a une jolie couleur caramel, on ajoute les noix de pécan et le sel. On mélange bien pour enrober les noix de pécan.

On débarrasse sur une feuille de papier sulfurisé et on laisse refroidir totalement.

Quand c'est froid, on mixe pour obtenir une pâte liquide. À cette étape, on a un délicieux praliné de noix de pécan.

On place alors la gélatine dans un bol d'eau froide.

On met la crème à bouillir avec le zeste de mandarine. On laisse ensuite infuser pendant 10 minutes à couvert hors du feu. On passe la crème pour la débarrasser des zestes de mandarine et on l'incorpore au praliné pour obtenir un délicieux confit.

On place le tout dans un moule rectangulaire de 16 cm par 5 cm environ pour en faire un insert dans la mousse. On place au congélateur.

3- Préparation du sirop (J-2) :

Pour le sirop, rien de plus simple. On place tous les ingrédients dans une petite casserole. On met le tout à chauffer. Quand ça bout, on arrête le feu. On couvre et on laisse infuser.

4- Préparation de la mousse aux agrumes (J-2) :

On commence par placer la gélatine dans un bol d'eau froide pour la ramollir.

On bat ensemble les oeufs, les jus, le sucre et le zeste de citron dans un bol. On laisse infuser quelques minutes.

Pendant ce temps, on prépare un bain-marie dans une casserole. Quand l'eau est chaude, on place le bol sur la casserole et on fait chauffer la préparation sans cesser de remuer jusqu'à ce qu'elle épaississe. 

Hors du bain-marie, on incorpore la gélatine bien essorée. On remue pour qu'elle fonde totalement. On réserve.

Quand la préparation est tiède, on ajoute le mascarpone et on fouette l'ensemble. 

On monte ensuite la crème en une chantilly assez ferme. On l'incorpore délicatement au mélange.

4- Montage, phase 1 (J-2) :

On chemise un moule à cake de 20 cm par 8 cm avec du papier sulfurisé. On verse un tiers de la mousse dans le moule. On dépose le confit en l'enfonçant un peu dans la mousse. On imbibe de sirop la face non chablonnée de la première moitié de biscuit. On le place sur le confit, la face imbibée collée au confit.

On recouvre avec le restant de mousse. On imbibe la face non chablonnée de sirop de la seconde moitié de biscuit. On dépose dans la mousse, face chablonnée vers le haut. On enfonce un peu. On protège avec du papier film et on place au congélateur.

5- Préparation de la gelée de citron (J-1) :

On place dans un bol d'eau froide la gélatine pour la ramollir.

On place dans une casserole l'eau, le jus de citron et le sucre. On fait chauffer jusqu'à ébullition. On mélange bien pour que le sucre soit totalement dissout. On incorpore la gélatine essorée. On mélange. On verse dans un petit moule de 10 cm par 10 cm, recouvert avec du film plastique résistant à la chaleur. On laisse refroidir à température ambiante puis on place au frais.

6- Préparation des meringues (J-1, le soir de préférence) :

On place les oeufs à température ambiante au moins une heure avec de commencer la préparation.

On monte les oeufs en neige avec la crème de tartre. Quand ils moussent bien, on ajoute le premier tiers de sucre. On ajoute les deux tiers suivants progressivement, jusqu'à obtenir une meringue bien lisse en brillante.

On préchauffe le four à 90°C.

On transfert dans une poche à douille munie d'une petite douille lisse.

Sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé, on poche des bâtonnets de meringue de 6 cm de long environ.

On fait cuire pendant 2 heures. Puis on laisse les meringues dans le four éteint pour la nuit.

Le lendemain, on récupère les meringues et on les place dans une boîte en fer bien hermétique pour éviter qu'elles ramollissent. 

7- Préparation de la ganache montée (J-1, le soir également de préférence) :

On fait fondre doucement le chocolat blanc au bain-marie.

On porte les 55 g de crème à ébullition avec les écorces d'orange confites.

Quand elle bout, on verse la crème en 3 fois sur le chocolat en mélangeant bien entre chaque incorporation pour obtenir le fameux noyau brillant. On mixe pour parfaire l'émulsion.

Puis on ajoute les 135 g de crème froide et le triple sec. On place dans un récipient hermétique et on réserve au frigo toute la nuit.

4- Montage, phase 2 (Jour J) :

On récupère la ganche au chocolat blanc que l'on fouette pour obtenir une crème bien onctueuse avec une belle tenue.

On réserve 1 tiers de la ganache et on transfère le reste dans une poche à douille munie d'une douille à Saint-Honoré. 

On récupère la bûche. On démoule et on pose sur une assiette.

On la recouvre avec le tiers de ganache réservée. On place tout autour les bâtonnets de meringue.

On garnit ensuite le dessus de la bûche avec la ganache placée dans la poche pour faire des petites vagues. On dépose dessus des cubes de gelée de citron et des morceaux de meringue.

On place au frais pour la laisser décongeler tranquillement.

Là, on peut être quand même assez fier d'être arrivé au bout de la lecture de cet article interminable. J'espère que la longueur de la recette ne vous décourage pas car c'est en réalité pas si compliqué. Moi en tous cas, j'ai pris beaucoup de plaisir à la réaliser ! Puis à la manger !

La photo de coupe a été réalisée rapido sur la table avec le téléphone de Mr Pomme... son seul mérite est donc juste de vous montrer à quoi ça ressemble dedans. C'est souvent utile pour comprendre la réalisation !

IMG_20160101_015704b

Maintenant, à vous de jouer !

Sources : Amuses bouche et Fou de pâtisserie n°14

22 avril 2015

..Brownies aux fruits secs et sans gluten..

On pourrait presque penser que le printemps pointe enfin le bout de son nez à Montréal... Après un hiver de 6 mois... Il était temps ! Les dernières semaines étaient particulièrement longues, donc pour tenir le coup, il fallait trouver quelques remontants à la hauteur d'un moral dans les bottes de neige... ^-^ Pour cela, y'a souvent qu'une seule bonne solution : du chocolat. Et comme cela faisait une éternité que je n'avais pas fait de brownies, c'était l'occasion rêvée. Vous remarquez que je cherche vraiment la moindre excuses pour justifier ma gourmandise... Tant pis, j'assume !

DSC_1145b

Pour 16 morceaux : 

  • chocolat noir à 66% : 120 gr
  • chocolat au lait : 80 gr + 50 gr
  • beurre : 60 g
  • beurre de coco : 60 gr
  • œufs : 4
  • sucre : 150 g
  • poudre d’amandes : 85 g
  • rhum vanillé : 1 cuillère à soupe
  • pour les fruits secs : raisins secs, noix de pécan concassées, amandes effilées, pépites de chocolat à 70%

On préchauffe le four à 180°C.

On fait fondre les 120 g de chocolat noir, les 80 g de chocolat au lait, avec le beurre et le beurre de coco doucement au bain-marie. On mélange bien  pour obtenir une préparation lisse et homogène. On réserve.

On place dans un récipient les œufs avec le sucre et on bat au fouet pendant 6-8 minutes environ jusqu’à ce que le mélange blanchisse et mousse. Il doit tripler de volume.

On ajoute au mélange le chocolat, puis le rhum vanillé.

À la spatule, on incorpore délicatement la poudre d’amandes et le reste de pépites de chocolat au lait.

On verse le tout dans un plat rectangulaire de 20 cm par 20 cm, chemisé avec du papier sulfurisé.

On dépose sur la pâte les fruits secs.

On cuit le tout 30 minutes. On laisse refroidir complétement avec de le découper en morceaux. Le mieux est de le préparer la veille pour le lendemain. Comme souvent avec les brownies, c’est meilleur quand on fait preuve de patience !

Cette nouvelle version est un délice. Il est dense et cheewy comme je les aime. Et l’association avec les fruits secs est vraiment top !

DSC_1170b

Maintenant, à vous de jouer !

05 février 2015

..Muffins aux pommes et noix de pécan..

Cela faisait une éternité que je n'avais pas fait de muffin et plus largement que je n'avais pas préparé quelque chose spécialement pour les pti déj' de Mr Pomme. Je vous rassure, il se laisse pas mourir de faim, mais quand même, il préfère toujours de bons petits muffins maison que le pain de mie industriel auquel il était condamné depuis des semaines. Cette semain, je me suis rattrapée en lui préparant une petite fournée juste pour lui, pour l'aider à démarrer la journée du bon pied ! ^-^

DSC_0074b

Pour 16 muffins :

  • farine : 320 g
  • poudre à lever : 1 cuillère à soupe bombée 
  • sucre : 120 g
  • 1 pincée de sel
  • lait entier : 250 ml 
  • huile neutre : 60 g
  • oeufs : 4
  • rhum vanillé : 1 cuillère à soupe
  • pommes : 2
  • noix de pécan concassées

On commence par préchauffer le four à 210°C et on dépose des caissettes au fond des moules à muffin.

Dans un premier saladier, on mélange les ingrédients secs, à savoir : farine, sucre, poudre à lever et sel.

Dans un second, on bat l'oeuf en omelette. Puis on ajoute progressivement l'huile, le lait et le rhum.

On épluche les pommes que l'on épépine et coupe en petits cubes.

Avec une fourchette, on mélange les ingrédients liquides dans le sec, mais sans trop amalgamer. Il doit rester de gros grumeaux.

On verse une cuillère à soupe de préparation dans chaque caissette. On tapotte pour aplanir et on dépose dessus des morceaux de pomme. On recouvre avec de la préparation. On dépose ensuite quelques noix de pécan grossièrement concassées sur le dessus de la pâte. On place au four pour 18 minutes environ.

A la sortie du four, on laisse refroidir en plaçant les muffins sur une grille. C'est déclinable à l'infini et c'est ultra réconfortant à tous moments de la journée avec un bon thé ! Laissez-vous tenter !

DSC_0112b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 janvier 2015

..Fondant au chocolat, praliné, rhum et noix de pécan (sans gluten)..

Cela faisait longtemps que je n'avais pas fait un vrai fondant au chocolat. Je parle du fondant hyper culpabilisant avec plein de beurre et sans tentative de substitution pour essayer au moins de se donner bonne conscience. Mais je vous le disais il y a quelques jours, la tendance est à la gourmandise simple chez les Pommes en ce moment. Les desserts de l'enfance qui éveillent en nous de chaleureux souvenirs gourmands sont à l'honneur. Comment passer alors à côté d'un bon fondant au chocolat ? Impossible croyez-moi, alors pas la peine de perdre de temps en cherchant à résister ! Autant se mettre tout de suite aux fourneaux !

DSC_0369b

Pour 8-12 portions :

  • chocolat noir : 200 g
  • sucre : 150 g
  • beurre : 90 g
  • pâte de praliné : 50 g
  • œufs : 5
  • fécule de maïs : 1 cuillère à soupe
  • rhum : 30 g
  • noix de pécan grossièrement concassées

On commence par préchauffer le four à 190°C.

On fait fondre ensemble le chocolat et le beurre coupés en petits morceaux au bain-marie. Quand c'est bien lisse, on sort du feu, puis on incorpore dedans la pâte de praliné puis le sucre. On ajoute ensuite les œufs, l'un après l'autre, en mélangeant bien entre chaque ajout pour que les oeuf soient totalement amalgamés à la préparation. On ajoute enfin la fécule de maïs puis le rhum.

On verse dans un moule chemisé avec du papier sulfurisé, puis on dépose sur la pâte les noix de pécan concassées. On place au four chaud pour 22 minutes de cuisson environ. A la sortie du four, le gâteau doit être pas totalement cuit au centre. On le place alors immédiatement dans un bain d'eau glacée pour stopper rapidement la cuisson et permettre à la croûte légèrement croquante de se former. Le plus dur sera d'attendre le lendemain pour le manger parce que la patience ici fait partie intégrante de la recette pour profiter au maximum du plaisir de ce fondant !

DSC_0328b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


04 novembre 2014

..Croustillant aux pommes et au sarrasin sans gluten..

J'ai du mal à suivre un rythme régulier dans mes publications en ce moment... enfin, un rythme tout court serait déjà bien et au-delà juste un peu de temps et d'énergie pour publier. Mais comme pour chacune de mes drogues, le sevrage est impossible et je replonge toujours pour mon plus grand plaisir puisque je dois dire que j'aime ça quand même, partager avec vous mes trouvailles (et accessoirement me faire revivre virtuellement des souvenirs gourmands). Bon pour ma décharge, je n'ai pas passé beaucoup de temps en cuisine ces derniers mois, et ce préalable est plutôt indispensable pour avoir de quoi photographier et publier (quoique vu les fichiers qui s'entassent dans les tréfonds de mon disque dur, il semblerait que je puisse me passer de cuisiner pendant quelques mois avant que vous ne vous en aperceviez ici...)... mais je retrouve le chemin de ma cuisine alors me revoilà parmi vous, pleine de motivation et de promesse envers moi-même que je ne manquerai pas de bafouer dès la semaine prochaine ! ^-^ En attendant, voici une recette pile poil dans la saison et délicieuse !!! Vraiment délicieuse !!! Et je le dis d'autant plus facilement qu'elle n'est pas de moi. Samedi soir, nous avons fait un repas entre collègues et une amie avait préparer ce qui ressemble à un crumble mais n'est pas un. Comme il y a plusieurs glutinochiantes parmi nous, elle avait utilisé de la farine de sarrasin pour le croustillant. Terrible ! Le lendemain, je piquais sa recette, la modifiais un peu pour l'adapter à mon placard et tadam... la voilà ! Total réconfort !

Et vous l'aurez peut-être deviné grâce à mes magnifiques photos aux effets vintage, mais ça y est, à Montréal, il fait nuit à 17 heures (parfait pour prendre de belles photos aux couleurs éclatantes !)... Alors du réconfort, on va en avoir besoin pour affronter le froid de cet hiver qui s'annonce déjà !!!

DSC_0205-2b-2

Pour 6 à 8 personnes :

  • pommes biologiques coupées en cubes : 850 g (donc sans la peau et les trognons que l'on garde bien sûr pour faire de la gelée, mais ça, c'est une autre histoire)
  • raisins secs : 75 g
  • jus d'un citron
  • sucre : 15 g + 80 g
  • mélasse de grenade : 1 cuillère à soupe
  • fécule de maïs : 2 cuillères à soupe
  • farine de sarrasin : 50 g
  • beurre mou : 50 g
  • beurre d'amandes : 50 g
  • noix de pécan concassées : 50 g
  • noix de grenoble concassées : 50 g
  • amandes effilées : 1 poignée

On commence par peler, épépiner et couper les pommes en dès.

On préchauffe le four à 190°C.

Dans un saladier, on mélange les pommes, les raisins secs, la fécule de maïs, le jus de citron, les 15 g de sucre et la mélasse. Puis on transvase dans un plat allant au four.

Dans le même saladier (on s'économise un peu de vaisselle !), on verse le beurre et le beurre d'amande, les 80 g de sucre, la farine de sarrasin et les noix de pécan et de grenoble grossièrement concassées, et on mélange avec les doigts pour bien amalgamer tous les ingrédients ensemble. On dépose ensuite des morceaux de pâte sur les pommes, on recouvre avec les amandes effilées et on place au four pour 35 minutes, jusqu'à ce que les pommes soient légèrement compotées et le croustillant bien doré.

Ca se déguste chaud, tiède ou froid ! C'est tout bon !

DSC_0265-2b-2

Maintenant, à vous de jouer !

12 mars 2013

..THE brownie sans gluten et sans lactose... que même personne y voit la différence !..

Ca y est, je le tiens ! LE brownie sans gluten et sans lactose. J'étais tentée de garder la recette pour moi histoire de me rendre indispensable auprès d'une amie intolérante (euh... au gluten et au lactose bien sûr !) lorsqu'elle se serait trouvée en mal de gourmandise, mais comme je suis d'humeur généreuse, allez, je partage ! Pour le coup, aucune différence avec un brownie classique ! Vous pouvez y aller, personne ne verra la différence et vous économiserez sur les matières grasses d'origine végétale du coup !

P1790167

Pour 18 petites bouchées :

  • 180 g de chocolat noir à 54%
  • 20 g de chocolat noir à 70%
  • 90 g de sucre
  • 27 g de fécule de maïs
  • 2 oeufs
  • 30 g d'huile neutre
  • 30 g purée d'amandes
  • 10 g de beurre de cacao (à remplacer par 10 g d'huile supplémentaire si vous n'en avez pas)
  • 1 cuillère à soupe de cacao
  • 30 g de noix de pécan concassées

On commence par préchauffer le four à 180°C.

On fait fondre au bain-marie le chocolat (préalablement haché si nécessaire). Puis on ajoute l'huile, la purée d'amandes et le beurre de cacao. On mélange bien pour obtenir quelque chose de lisse.

On ajoute ensuite le sucre dans le mélange chocolaté, puis les oeufs l'un après l'autre en faisant bien attention à les incoporer complétement à chaque fois. On incorpore enfin la fécule et le cacao, puis les noix concassées. On obtient une préparation plutôt solide, mais c'est normal.

On place la préparation dans un moule préalablement recouvert de papier sulfurisé.

On dépose au four pour 25 minutes de cuisson. A la fin ce temps, le brownie est toujours très humide. Il donne même l'impression de ne pas être cuit, c'est normal.

Dès la sortie du four, on plonge le plat dans l'eau très froide (avec glaçons même) pour stopper la cuisson et favoriser la formation de la petite croute croquante si agréable. Et puis on attend... c'est terrible ! Au moins 24 heures parce que c'est après ce temps de repos qu'il est le meilleur... mais comme c'est dur !

Verdict : Ultra chocolaté comme je les aime et super cheewy ! Le meilleur j'vous jure !

P1790146

Maintenant, à vous de jouer !

27 avril 2012

..Granola automnal, encore plus light..

Oui, vous vous dites, ça y est, ça lui reprend son obsession céréalière ! Mais si je vous propose ce nouveau granola, c'est parce que j'ai fait évoluer un peu la recette. Moins de matières grasses, c'est une bonne chose, non ? Et puis pour une fois que je me lance dans une version sans chocolat, alors rien que ça, ça vaut un billet ?!!? Cette version est plutôt automnale, mais en même temps, comme le printemps n'est pas franchement d'actualité quand on pointe le nez dehors, on peut bien prendre ses aises avec ses céréales !!!

P1670749

Pour 400 g de granola environ :

Pour le mélange sec :

  • 125 g de flocons de blé
  • 125 g de flocons de seigle
  • 70 g de noix de pécan
  • 70 g de raisins secs
  • 1 pincée de sel

Pour le mélange liquide :

  • 30 g d'huile neutre
  • 55 g de sirop d'agave
  • 30 g de sucre blond

Pour agrémenter le granola :

  • 60 g de pommes séchées coupées en petits dès

On commence par préchauffer le four à 170°C.

Dans un grand récipient, on mélange ensemble les igrédients secs (sauf les pommes). Puis on mélange les ingrédients liquides jusqu'à ce qu'ils soient bien amalgamés. 

On verse directement sur les ingrédients secs, et on mélange bien pour que tous les ingrédients secs soient bien enrober du mélange liquide.

On dispose le tout sur une plaque allant au four, tapissée de papier sulfurisé. Puis on enfourne une première fois pour 15 minutes.

Une fois ce temps écoulé, on sort la plaque, on mélange le granola avec une fourchette et on replace au four pour 15 minutes. On resort pour mélanger, puis on remet au four pour 7 minutes, jusqu'à ce que les céréales soient bien dorées et croquantes.

On laisse refroidir avant d'incorporer les petites choses qui agrémentent, ici les morceaux de pomms séchées. On verse ensuite dans une boîte en aluminium où les céréales se conservent une bonne semaine en gardant leur croquant.

Toujours addict ! A bientôt pour une nouvelle version, entièrement au sirop d'agave peut-être !

P1670760

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 décembre 2011

..Pecan nuts on the top brownie..

La période de fin d'années est celle des pots. Comme hier où nous nous sommes retrouvés avec les collègues  de l'hebdo de notre labo et des invités très spéciaux pour nos traditionnelles agapes de Noël (une petite grosse pensée pour mes deux cop's expatriées qui se reconnaîtront si elles lisent ces lignes...). Comme je n'avais pas trop de temps, j'ai voulu faire dans l'efficacité. Il me fallait quelque chose de bon, de simple et qui fasse l'unanimité. Et quoi de mieux qu'un bon brownie pour ça !

P1640397

Pour un moule de 20*20 cm :

  • 225 g de chocolat
  • 120 g de sucre
  • 110 g de farine
  • 3 oeufs
  • 90 g de beurre
  • 90 g de crème liquide
  • 1 bonne poignée de noix de pécan

On commence par préchauffer le four à 180°.

On fait fondre ensemble au bain-marie le chocolat et le beurre. On incorpore le sucre puis les oeufs un par un en mélangeant bien entre chaque.

On ajoute ensuite la farine et on mélange, puis la crème et on mélange à nouveau pour obtenir une pâte bien lisse.

On verse la pâte dans le moule et on dépose dessus les noix de cajou grossièrement concassées.

On place au four pour 23 minutes. A la sortie, le brownie doit être pris dessus, mais l'intérieur doit encore être bien humide. La technique pour le garder bien fondant et avec un dessu légèrement croustillant, c'est de placer le moule dans un bac rempli d'eau froide dès la sortie du four. Ce n'est pas toujours évident, mais il est préférable d'attendre le lendemain pour le manger, c'est là qu'il est meilleur. Il va prendre une bonne texture fondante avec cette petite pause.

Et voilà, on découpe en petits morceaux et on se régale entre amis (les filles si vous me lisez vous m'avez terriblement manqué hier !).

P1640406

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 10:23 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 octobre 2011

..Cookies aux fruits rouges et chocolat blanc..

J'adoooooooore les cookies ! Je les aime surtout bien cheewies... Et ceux-là, le sont ! Sur le coup, j'avoue avoir joué les égoïstes. En effet, quand j'utilise le chocolat blanc, je sais d'emblée que Mr Pomme n'y goûtera pas. Mais bon, moi ça me rappelle mon enfance alors de temps en temps, je craque ! Et je me sacrifie... ben oui, c'est qu'il serait dommage de les gâcher ces délicieux cookies !

P1630358

Pour environ 15 cookies :

  • 110 g de farine
  • 100 g de sucre
  • 50 g de beurre mou
  • 1 oeuf
  • 100 g de mélange de fruits rouges (canneberges et fraises séchées) et de fruits secs (noix de macadamia et noix de pécan)
  • 50 g de chocolat blanc grossièrement concassé
  • 1/4 de cuillère à café de bicarbonate de soude
  • 1 pincée de sel

On commence par préchauffer le four à 180°.

On mélange la farine, le sel et le bicarbonate de soude.On réserve.

On mélange le beurre et le sucre jusqu'à obtenir une consistance mousseuse. On incorpore l'oeuf. On ajoute ensuite le mélange sec (farine, sel, bicarbonate). On amalgame sans pour autant trop travailler la pâte. Puis on ajoute le mélange de fruits rouges et de fruits secs et le chocolat blanc, le tout grossièrement concassés.

Sur une plaque de cuisson, on dépose des boules de la taille d'une noix. On espace un peu pour les laisser s'étaler à la cuisson. Puis on les place au four pour 8 minutes.

A la sortie du four, on laisse refroidir légèrement avant de les déposer sur une grille jusqu'à ce qu'ils refroidissent totalement.

Et on se régale ! Dans une boîte en fer, ils se conservent une bonne semaine.

P1630380   P1630408

 Maintenant, à vous de jouer !