30 janvier 2017

..Entrecôte de boeuf et sa croûte de crumble..

Quand je regarde mon blog, je me dis que le sucré est un peu trop souvent à l'honneur... Difficile de croire avec ça que je passe à travers le diabète gestiationel... Mais en fait, c'est surtout que je prends rarement la peine de prendre en photo les plats salés... Faut dire que contrairement à une pâtisserie, un bon petit plat se mange chaud... c'est-à-dire tout de suite. Mais quand j'ai un vrai coup de coeur, j'accepte de différer de quelques secondes le plaisir... mais attention, quelques secondes, ça veut dire "clic clic", deux-trois photos et pas that's it ! Mais si vous voulez régler vos yeux, hésitez pas à aller voir la recette chez Rock the Bretzel où j'ai pioché ce petit délice !

DSC0351-2

Pour 2 personnes :

Pour le crumble :

  • noisettes entières : 30 g
  • pignons de pins : 30 g
  • parmesan : 30 g
  • gruyère : 20 g
  • ail : 2 gousses
  • beurre mou : 30 g
  • fleur de sel : 1 grosse pincée
  • grains de poivre : 1 petite cuillère à café
  • persil plat : 1 petite poignée

Pour l'entrecôte :

  • une belle entrecôte de boeuf bien épaisse (450-500 g environ)
  • beurre
  • huile de pépins de raisin
  • sel, poivre

On commence par sortir la viande du frigo pour la laisser reposer à température ambiante pendant une heure environ.

Pendant ce temps, on prépare le crumble. Pour cela, on place dans le bol d'un petit mixeur les noisettes, les pignons de pin et le persil. On mixe pour concasser le tout, pas trop finement quand même. On ajoute l'ail écrasé, les fromages râpés, le sel et les grains de poivre concassés. On donne quelques coups de mixeur rapidement pour bien amalgamer le tout.

On récupère la préparation, on place dans un bol et on ajoute du bout des doigts le beurre mou pour l'incorporer dans la préparation. 

On réserve au frais.

Quelques minutes avant de passer à table, on préchauffe le four à 200°C.

On sale la viande sur les deux faces. Dans une poêle chaude, on place du beurre avec de l'huile; et quand le beurre commence à crépiter, on dépose l'entrecôte que l'on laisse cuire environ 5 minutes sur chaque face. Quand elle est cuite, on la débarrasse sur une assiette que l'on recouvre d'aluminium et on laisse reposer 5-6 minutes.

On récupère la viande, on la place dans un plat allant au four. On la couvre du crumble. On enfourne pour 5 minutes. On coupe l'entrecôte en tranches et on déguste aussitôt ! 

C'est un vrai délice ! Accompagnée de pommes de terre au four, cette recette est un vrai régal ! C'est clairement un de mes coups de coeur.

DSC0364-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Rock the Bretzel


19 février 2015

..Entrecôte de bœuf Angus au beurre de cèpes et parmesan..

Pour la Saint-Valentin, Mr Pomme et moi n'avons pas comme habitude de faire quelque chose de particulier. Parfois, nous passons même carrément à côté de l'occasion. Mr Pomme a plein de belles qualités, mais il a sa conception du romantisme, et elle s'exprime selon lui dans sa manière d'être au quotidien et non pas dans quelques éclats annuels réalisés sous pression commerciale au travers d'un bracelet, un bouquet de roses, une boîte de chocolat ou une invitation au restaurant. En même temps, ces impulsions ne sont pas les siennes tout au long de l'année, alors j'aime autant qu'il ne me joue pas la comédie un certain 14 février. Et puis il a raison, il est romantique à sa manière. Cette année, la Saint-Valentin tombait un samedi, je lui ai proposé que l'on cuisine ensemble un petit truc pour marquer le coup quand même puisque que nous étions tous les deux à la maison. Quelque chose qui nous fasse vraiment plaisir ! Mais quoi ? Une entrecôte ! Et oui, c'est bien vrai qu'il est bien un romantique à sa manière parce que le boeuf n'est vraiment pas la viande qu'il préfère, de loin, c'est la mienne. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais pour moi ce genre de petit geste, cette manière de me faire plaisir insidieusement, ça vaut largement le bouquet de roses que je n'aurai jamais pour la Saint-Valentin ! ^-^

DSC_0061b

Pour deux personnes :

Pour le beurre de cèpes et parmesan :

  • beurre doux : 140 g
  • cèpes séchés : 30 g
  • parmesan : 20 g
  • sel
  • poivre

Pour l'entrecôte :

  • une belle entrecôte de boeuf bien épaisse (450 g environ)
  • beurre
  • huile de pépins de raisin
  • sel, poivre

1- Prépartion du beurre de cèpes et parmesan :

On commence par travailler le beurre mou pour obtenir une belle pommade bien souple.

On mixe les cèpes en une poudre très fine.

On râpe finement le parmesan.

On incorpore dans le beurre pommade la poudre de cèpes, le parmesan, un peu de sel et du poivre. On travaille le tout pour bien amalgamer. On place le beurre dans une poche à douille et on forme 16 grosses noix de beurre sur une feuille de papier sulfurisé. On place au frais pour permettre au beurre de durcir à nouveau (vous pourrez sans problème congeler les noix de beurre restantes).

2- Prépartion de l'entrecôte :

On commence par sortir l'entrecôte 45 minutes avant la cuisson. Une fois ce temps passé, on la sale et on la poivre sur les deux faces. Dans une poêle chaude, on place du beurre avec de l'huile, et quand le beurre commence à crépiter, on dépose l'entrecôte que l'on laisse cuire environ 4-6 minutes sur chaque face en fonction de l'épaisseur et du type de cuisson que vous aimez. Quand elle est cuite, on la débarrasse sur une assiette que l'on recouvre d'aluminium et on laisse reposer quelques minutes.

On tranche l'entrecôte encore bien chaude. On dépose dessus une noix de beurre... on sert aussitôt et on se régale !

DSC_0091b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 février 2015

..Filets mignons de porc farcis à l'italienne..

 En ce moment, nous sommes en pleine opération de déstockage du congélateur. Cela faisait longtemps que cela ne nous était pas arrivé et cela fait du bien ce ménage par le vide, surtout avec ma tendance à l’accumulation (on sait jamais, en cas de disette hein…). Bref, cela fait que toutes les semaines, je me fais imposer par mon congélateur un ingrédient obligatoire et que je dois trouver une recette autour de ça (mon Top Chef perso en quelque sorte). Il y a eu le bœuf la semaine passée, et cette semaine, c’est le filet mignon de porc. Je vais pas me plaindre j’adore ça. Depuis quelques temps, je le cuisine presque systématiquement en « rôti », farci avec ce qui me tombe sous la main ou au grès de mes envies. Il se trouve qu’il y avait également des saucisses italiennes bien piquantes (tomates confites, piment, graines de fenouil) dans mes réserves… vous voyez où je veux en venir… un peu de parmesan et quelques pétales de tomates confites avec tout ça… Et voilà de quoi se régaler sans trop se compliquer la vie !

DSC_0029b

Pour 6 personnes :

  • filets mignons de porc : 2
  • saucisses italiennes fortes : 2
  • parmesan : 40 g

On commence par fendre les filets mignons en deux, sur toute la longueur pour pouvoir les farcir.

On récupère la chair des saucisses et on râpe le parmesan. On place le tout dans un saladier et on mélange pour bien amalgamer.

On farcit les filets mignons avec la préparation, on referme bien et on ficelle comme pour un rôti.

On préchauffe le four à 190°C.

On fait dorer les filets mignons dans une poêle bien chaude, juste quelques minutes pour faire colorer chaque face.

On les dépose ensuite dans une cocotte, sur un tapis de légumes (ici carottes, oignons et pommes de terre dans lesquels se trouve deux branches de thym, 4 feuilles de lauriers et 3 clous de girofle). On arrose avec un peu de vin blanc sec. Et on enfourne pour 40 minutes à couvert.

Avant d’arrêter la cuisson, on s’assurer que la viande est bien cuite à cœur et que les légumes sont fondants. Après ça… ben y’a plus qu’à se régaler ! La viande reste super moelleuse comme ça avec la chair à saucisse qui la nourrit de gras de l’intérieur. Il n’y a pas vraiment de sauce par contre alors n’hésitez pas à en préparer une à côté si ça vous chante… crème et parmesan par exemple… je peux vous dire que ça se marie vraiment bien avec le filet mignon et les légumes préparés de cette manière ! Croyez en une vraie vraie gourmande !

DSC_0050b

 Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 août 2014

..Carré d'agneau du Québec, croûte de Parmesan..

Je vous parlais la semaine dernière de ces cassolettes de pétoncles qui avaient ouvert le bal de notre repas en namoureux. La suite était plutôt agréable... Carré d'agneau, croûte de parmesan. Depuis deux ans presque que je vis au Canada, il serait temps que je fasse référence à des cuisiniers d'ici non ? Parce qu'il y en a pas mal. Aujourd'hui, c'est Louis-François Marcotte qui m'a inspirée, un jeune chef bien dynamique et sympathique qui a pour crédo "Des recettes simples qui font plaisir". Et des recettes simples et ultra goûteuses, son livre Sexy : Cuisiner pour deux n'en manque pas ! La recette qui m'avait tapé tout de suite dans l'oeil dès que j'ai commencé à le feuilleter, c'était le carré d'agneau, croûte de parmesan et citron confit. Je savais que je la ferais, il fallait juste que l'occasion se présente. Je n'ai pas suivi la recette complètement : je n'ai pas mis le citron parce que Mr Pomme n'est pas fan (mais moi j'aurais quand même bien aimé... pour une prochaine fois), j'ai rajouté un peu de beurre pour que la croûte soit plus facile à manipuler et tienne bien sur le carré. Mais franchement : quel délice ! Je pense que c'est un des meilleurs plats que j'ai mangé ! Avec une mention spéciale pour l'agneau du Québec de Kamouraska ! Une viande ultra tendre, très douce et fine... bref, vous avez compris que c'est le top cette recette ! Comme pour les pétoncles, les photos ont été prises presto sur le coin de la table... pas question de passer à côté de ce délice pour une séance photo, vous êtes bien d'accord !

DSC_0079-4b

Pour deux personnes :

  • carré d'agneau (avec deux à trois côtes parées par personne selon vos envies et votre appétit !)
  • moutarde : 1 cuillère à soupe
  • chapelure (sans gluten pour moi, ça marche super bien !) : 4 cuillères à soupe
  • parmesan râpé : 40 g
  • persil hâché : 4 cuillères à soupe
  • beurre mou : 30 g
  • poivre concassé, sel

On commence par retirer la couche de gras sur la viande si nécessaire pour bien découvrir la chair. On sale et on poivre généreusement.

On met le four à préchauffer à 220°C.

Pendant ce temps, on saisit le carré d'agneau dans une pôele passant au four avec un peu de beurre et d'huile. Quand la viande commence à dorer, on stoppe la cuisson.

On retire le carré de la poêle et on le badigeonne avec la moutarde.

On mélange rapidement à la main tous les ingrédients pour la croûte, à savoir : la chapelure, le parmesan, le persil, le beurre et un peu de poivre. On malaxe pour obtenir une pâte qui se tient. Puis on la dépose sur le carré d'agneau et pressant légèrement pour faire adhérer le mélange à la viande.

On replace le carré d'agneau dans la poêle et on enfourne pour 12 à 15 minutes.

Quand la viande est cuite, on laisse reposer quelques minutes hors du feu sous un papier aluminium avant de découper et de servir...

Régal assuré !

DSC_0133-3b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Sexy : Cuisiner pour deux de Louis-François Marcotte

Posté par Pour ta pomme à 15:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 février 2014

..Côte de porc farçie au persil et à l'échalote..

Il y a des recettes qu'on ne destine pas du tout à la publication au départ (et l'inverse aussi souvent ! des photos qu'on pense publier et qui dorment dans les tréfonds de nos disques durs !). Et puis finalement... on se dit que quand même... Je le reconnais la recette d'aujourd'hui est de celle-là. Je n'avais pas du tout en tête de proposer cette recette sur le blog (ce qui explique d'ailleurs les photos prises à la hâte au dernier moment). Mais dès qu'elle a été dans mon assiette, juste à la bonne odeur, j'ai eu envie de la partager avec vous. Pourtant cette recette n'en est pas vraiment une, mais elle est magique car elle transforme tout de suite la classique côte de porc en quelque chose de nouveau. Ce n'était pas gagné parce qu'à la maison, la côte de porc a un petit quelque chose de sacré... et oui ! Mr Pomme adore ça, et il n'aime pas quand j'essaie de "l'accessoiriser", c'est à l'état brut qu'il l'apprécie. Pourtant cette fois, ma proposition l'a tenté : persil, échalote, parmesan, huile d'olive... tout ce qu'il aime. Et à raison parce que c'est vraiment très très bon comme ça. La viande est juste caramélisée, et la farce conserve à la chair un certain moelleux. Accompagnée de choux de Bruxelles et de petites pommes de terre écrasées dorées à l'huile d'olive, c'est un repas tout ce qu'il y a de plus simple, mais particulièrement délicieux !

porcfarci_1

Pour 2 personnes :

  • côte de porc : 2
  • persil frais : 2 belles poignées de feuilles
  • parmesan : 20 g
  • échalotes : 2
  • huile d'olive : 0,5 cuillère à café
  • sel
  • poivre

On commence par faire revenir les échalotes finement ciselées dans de la matière grasse (graisse de canard pour moi, mais c'est à vous de voir) pour les faire juste dorer.

Pendant ce temps, on mixe les feuilles de persil préalablement lavées et essorées avec le parmesan jusqu'à obtenir une sorte de pâte.

Quand les échalotes sont prêtes, on les mélange avec le persil/parmesan dans un bol. On ajoute l'huile d'olive, on sale, on poivre. On mélange bien.

On entaille les côtes de porc dans la largeur, puis avec la pointe d'un couteau bien aiguisé on vient la fendre en deux, mais sans la découper jusqu'aux rebords pour que la farce reste emprisonnée dedans.

On farçit l'intérieur de l'entaille. On referme bien (on peut utiliser des pics pour éviter que cela ne s'ouvre à la cuisson).

Enfin, on fait cuire les côtes de porc dans un poêle bien chaude avec un peu de matière grasse (le beurre de cacao est parfait pour ça !!! C'est notre chouchou pour cuire les viandes).

On sert immédiatement avec ce que l'on veut. Une belle poêlée de champignons si ça vous tente, des pommes de terre frites, une purée... Nous, on a choisi une poêlée de choux de Bruxelles cuits à la graisse de canard et des petites pommes de terre écrasées dorées au four avec un peu d'huile d'olive...

Il faut pas grand chose pour améliorer le quotidien parfois ! ^-^

porcfarci_2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


13 novembre 2013

..Boulettes de veau, sauce au vin blanc doux..

Je vous ai déjà dit que depuis que nous sommes au Québec, je suis tombée en amour avec les boulettes de viande, quelles qu'elles soient (tant qu'elles sont faites maison !). Le veau était une viande qui avait échappé à ma folie jusqu'à il y a quelques semaines... mais maintenant, j'en suis fan et je le mets à toutes les sauces. Cette fois, j'ai improvisé une terrible sauce au vin blanc, d'une simplicité enfantine mais tellement bonne que je la partage avec vous !

DSC_0418b

Pour 6 personnes :

Pour les boulettes (3 par personnes) :

  • veau haché : 500 g
  • oeuf : 1
  • fécule de pommes de terre : 1 cuillère à soupe
  • ciboulette finement ciselée : 1 grosse cuillère à soupe
  • ail écrasé : 1 gousse

Pour la sauce :

  • vin blanc doux : 120 ml
  • crème liquide : 300 ml
  • parmesan : 50 g
  • piment d'Espelette

On commence par mélanger ensemble tous les ingrédients pour les boulettes. Personnellement, je trouve qu'il n'y a rien de mieux que les mains pour ça... A l'ancienne ! 

On forme ensuite 18 boulettes avec le creux de la main d'environ 30 g chacune.

On fait chauffer une poêle avec un peu d'huile et on fait cuire les boulettes jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées. On réserve.

On conserve la même poêle pour garder les sucs de la viande. On verse dedans le vin et la crème. On amène à ébullition et on laisse chauffer environ 2-3 minutes pour que la sauce réduise un peu. On ajoute alors le parmesan fraîchement râpé et le piment.

On remet les boulettes dans la poêle pour les réchauffer. Et on sert tout de suite avec du riz par exemple, mais c'est top aussi avec des haricots verts !

DSC_0518b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 octobre 2013

..Clafoutis au basilic thai (sans gluten)..

Pendant que Mr Pomme se régalait de cet egg boat, je ne me laissais pas aller à manger ma salade verte nature comme une âme en peine... ne vous inquiétez pas pour moi ! C'est ce délicieux clafoutis qui a fait mon bonheur et tout ça pour un coup calorique pas trop élevé, alors pas de raison de se priver. En plus, le basilic thai a un petit goût différent, légèrement anisé, vraiment très agréable !

DSC_0403 (2b)

Pour 4 personnes :

  • oeufs : 8
  • fécule de maïs : 2 cuillères à soupe
  • yaourt grec : 200 g
  • parmesan : 100 g
  • basilic thai : 25 feuilles
  • piment d'Espelette
  • sel

On commence par préchauffer le four à 180°C.

On bat les oeufs en omelette. On incorpore la fécule, puis le yaourt, le parmesan finement râpé et le basilic ciselé. On sale légèrement et on assaisonne avec le piment.

On verse dans un plat allant au four, et on cuit pendant 25 minutes.

On sert ce clafoutis avec de la salade. Et s'il est bon chaud, froid le lendemain, coupé en petits carrés pour l'apéro, c'était aussi vraiment très très sympa !

DSC_0408 (2b)

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 octobre 2013

..Tarte aux asperges et au parmesan..

Sur le marché, je suis tombée sur de très jolies bottes d'asperge à un prix défiant toute concurrence. Perso, les asperges, c'est pas mon truc, mais j'ai un amateur à la maison, alors je me suis laissée tenter. Pour changer un peu, j'ai décidé de faire une tarte avec. En plus c'était l'occasion de tester une nouvelle recette de pâte, la pâte brisée de Gérard Mulot : un régal selon Mr Pomme !

DSC_0287b

Pour 4 personnes (pour un moule de 12cm*35cm) :

Pour la pâte brisée :

  • farine : 115 g
  • fécule de pomme de terre : 40 g
  • beurre : 65 g
  • jaunes d'oeuf : 2
  • eau : 30 g
  • sel
  • herbes de Provence

Pour la garniture :

  • asperges : une botte de 375 g environ
  • oeufs : 2
  • lait : 50 ml
  • crème liquide : 100 ml
  • parmesan : 50 g
  • sel, poivre, cumin

1- Préparation de la pâte brisée :

On commence par mélanger ensemble la farine, la fécule, le sel et les herbes de Provence. On coupe le beurre en morceaux et on amalgame le beurre dans la farine du bout des doigts pour obtenir un sable grossier.

On incorpore ensuite les jaunes et l'eau. On mélange bien avec les doigts jusqu'à obtenir une pâte homogène et souple. On forme une boule que l'on protège avec du papier film et on place au frais pour 1 heure environ.

Une fois ce temps de repos passé, on récupère la pâte que l'on aplatit au rouleau (elle se travaille merveilleusement bien ! C'est un plaisir !) puis on chemise avec le moule. On place ensuite au frais quelques minutes à nouveau.

2- Préparation de la garniture et cuisson :

On préchauffe le four à 190°C.

On fait cuire les asperges dans un grand volume d'eau bouillante. On stoppe la cuisson quand les asperges sont encore un peu al dente vu qu'elles vont encore cuire dans le four. On égoutte bien.

On prépare alors l'appareil. Pour cela, on mélange les oeufs avec la crème et le lait. On sale et on poivre, puis on assaisonne avec un peu de cumin.

On râpe le parmesan.

On récupère le moule dans le frigo. On dépose sur la pâte le parmesan. On verse l'appareil sur le parmesan et on dépose dessus les asperges (dont on aura coupé les pieds).

On fait cuire environ 30 minutes. Et on sert bien chaud avec une bonne salade verte. S'il y a des restes, pas de panique, Mr Pomme a testé la tarte froide le lendemain, et il a adoré également !

DSC_0313b

Maintenant, à vous de jouer !

Inspiration : Gérard Mulot

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 septembre 2013

..Presque burger très fromage (sans gluten)..

Je vous vois venir... cela ne ressemble pas à un "vrai" bun à burger ! C'est vrai, mais là, ce n'était pas forcément ma volonté de faire un "vrai" bun à burger. Je voulais quelque chose qui fasse office de, tout en étant gourmand. Je ne suis pas dans le monde du sans gluten depuis assez longtemps pour me lancer dans les pains (sachant que c'est déjà une aventure quand on boulange en mode classique !). Quand j'avais réalisé ces petits pains au fromage, je m'étais dis qu'ils avaient assez de tenue pour être détournés lors de ma prochaine grosse envie de burger. Je n'ai pas eu à attendre longtemps, cette envie est arrivée ce week-end. Je me suis donc lancée à partir de la recette précedente, mais je l'ai encore modifiée. Au final, on obtient quelque chose d'assez proche du scone au premier abord, mais sans le côté sablonneux, au contraire. Bien croustillant à l'extérieur et moelleux dedans... ils étaient parfaits, avec un bon petit goût de fromage... yummy !

DSC_0413b

Pour 4 pains de 80 g :

  • farine de tapioca : 55 g
  • farine de riz : 30 g
  • fécule de pommes de terre : 30 g
  • levure : 1 cuillère à café
  • gomme de guar : 1 cuillère à café
  • parmesan : 20 g
  • cheddar : 30 g
  • oeuf : 1
  • huile de colza : 15 ml
  • yaourt nature : 55 g
  • sel, herbes de Provence

On commence par préchauffer le four à 200°C.

Dans un récipient, on mélange les farines, la levure, la gomme de guar, le sel et les herbes de Provence.

On mélange ensuite ensemble l'oeuf, les fromages râpés, le yaourt et l'huile. Puis on ajoute le tout au mélange précédent.

Avec les mains légèrement humides, on façonne 4 "palets" (c'est-à-dire des boules que l'on va légèrement applatir parce qu'elles ne vont pas vraiment prendre de volume à la cuisson donc autant prévoir un pain de la taille du steak). On les place sur une plaque recouverte de papier cuisson et on dépose dans le four pour 20 minutes de cuisson.

On laisse ensuite refroidir avant de découper en deux. On obtient quelque chose d'assez plat. C'est de ce point de vue que ça ressemble assez à des scones, mais les pains tiennent beaucoup mieux et ne s'émiettent pas du tout. C'est ce qui les rend bien adaptés aux burgers d'ailleurs.

Juste avant de les utiliser, on peut les remettre quelques instants au four avec le fromage pour le monter en température. On garnit avec un bon steak haché, de la salade et des tomates. Et plein de fromage !!!!

DSC_0426b

Maintenant, à vous de jouer !

23 septembre 2013

..Petits pains au fromage sans gluten..

J'ai démarré un régime sans gluten depuis quelques semaines, donc vous allez voir de plus en plus de recettes siglées SG... Pour l'instant, je fais un test d'un mois pour voir si mes douleurs au ventre, la fatigue, les crampes et tout le reste disparaissent en même temps que le gluten de ma vie. Et si c'est positif, j'arrête définitivement... Au vu des premiers signes, je pense que c'est plutôt concluant, mais je dois faire le mois complet avant de décider. 

En attendant, cuisiner sans gluten c'est un joli défi... le plus dur, c'est le pain ! Surtout quand on est française et qu'on adore ça, hein ! Et qu'on vit au Québec et qu'on est donc tentée régulièrement par les bons burgers. Il n'était donc pas question pour moi de m'en passer. Et je crois que je suis sur la voie d'un quelque chose, grâce à Clémence, qui n'est pas du pain, mais jouerait très bien ce rôle. Parfait avec la salade, il fait aussi un très bon pain pour sandwich et sera très prochainement testé en bun à burger, mais je suis sûre qu'il va faire l'affaire sans problème. On est d'accord, ce n'est pas du pain, mais c'est franchement trop bon et ça fait largement "la job" comme on dit ici ! D'ailleurs, M Pomme qui n'est pas privé de gluten s'est laissé tenté et était plus que satisfait !

DSC_0163b

Pour 6 petits pains (je vous conseille de doubler les portions) :

  • farine de tapioca : 115 g
  • levure : 1 cuillère à café
  • gomme de guar : 1 cuillère à café
  • parmesan : 25 g
  • cheddar : 60 g
  • oeuf : 1
  • huile de colza : 40 ml
  • yaourt nature : 30 g
  • eau : 35 ml
  • sel, piment d'Espelette

On commence par préchauffer le four à 200°C.

On fait chauffer l'eau et l'huile séparément.

Dans un récipient, on mélange la farine, la levure, la gomme de guar et le sel. On verse ensuite l'eau et on mélange, puis l'huile et on mélange. On laisse reposer une dizaine de minutes.

On mélange ensuite ensemble l'oeuf, les fromages râpés et le yaourt. Puis on ajoute le tout au mélange précédent. On assaisonne avec le piment. 

Avec les mains légèrement humides, on façonne 6 petites boules de pain. On les place sur une plaque recouverte de papier cuisson et on dépose dans le four pour 25 minutes de cuisson.

La bonne odeur du fromage donne une seule envie à la sortie du four : les croquer sur le champ. Je les ai donc testé immédiatement en petits sandwich avec du poivron, du yaourt, de la feta et quelques brins de ciboulette... je ne vous dis que ça : yummy !

La prochaine fois, je vais doubler leur taille pour en faire des buns à burger, je vous tiens au courant !

DSC_0204-2b

Maintenant, à vous de jouer !

Recette retravaillée à partir de : Clemsansgluten

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,