17 janvier 2016

..Couronne des Rois à la pistache et liqueur d'orange..

Pour la première réunion avec les collègues de la fac, j'avais décidé d'amener une brioche pour fêter comme il se doit les Rois. Je n'ai pas vraiment le sentiment que la tradition de la galette des Rois soit très populaire ici au Québec, mais tout le monde est partant quand il s'agit de gourmandise alors... surtout qu'ici tout se mange... couronne comme fève. Et oui, comme je n'avais pas de fève, j'ai décidé de jouer la tradition jusqu'au bout en plaçant une amande dans la brioche (bon ok, la vraie tradition ça serait une fève ou un haricot sec, mais bon...), et pour la couronne... ben c'est la brioche qui est en forme de couronne, une idée prise chez Cookismo et que j'avais mise de côté depuis un moment. Le résultat en tous cas est super ! Autant sur le plan gustatif qu'esthétique.. Oui, j'avoue... je l'ai goûté malgré la présence plus que massive de gluten... un tout petit bout... juste assez pour me régaler (et accessoirement avoir mal au ventre tout l'après-midi... mais bon, tout se paie dans la vie il paraît ! ^-^).

DSC_0256-2

Pour une couronne (8 personnes)

Pour la brioche :

  • farine : 250 g
  • sucre  : 35 g + 15 g
  • levure sèche de boulanger : 4 g
  • beurre : 50 g + 40 g
  • lait : 120 g
  • oeuf : 1
  • pâte de pistache : 1 cuillère à soupe
  • pistache non salées, grossièrement concassées : 1 grosse cuillère à soupe

Pour le sirop :

  • sucre : 30 g
  • eau : 50 g
  • liqueur d'orange : 1 cuillère à soupe

Pour le glaçage

  • sucre glace : 4 cuillères à soupe
  • liqueur d'orange : 1 cuillère à café

1- Préparation de la brioche :

On commence par faire chauffer le lait pour qu'il soit à la température indiquée par le fabriquant de la levure pour son utilisation opimale. On place ensuite le lait dans la cuve du robot avec la levure, une cuillère à café de sucre (prélevée dans les 35 g) et 4 cuillères à soupe de farine (prises également dans les 250 g). On mélange et on obtient ainsi la base nécessaire pour le levain. On couvre et on laisse reposer 15 minutes, jusqu'à ce que le levain ait fait des bulles.

On récupère le récipient. On verse sur le levain la pâte de pistache, l'oeuf à température, le reste de la farine et le reste des 35 g de sucre. On commence à pétrir doucement avec le crochet pour simplement amalgamer les ingrédients. Puis on ajoute un tiers du beurre. On continue à pétrir a vitesse moyenne. Quand le beurre est absorbé dans la pâte, on ajoute le deuxième tiers, on poursuit le pétrissage jusqu';a absorption, puis on incorpore le dernier tiers. On pétrit encore une dizaine de minutes environ, jusqu'à ce que le pâton se détache bien de la cuve.

On boule bien la pâte. On couvre avec un torchon propre et légèrement humide, et on place dans un endroit à l'abris des courants d'air (perso c'est toujours dans le four que j'ai mis en route 3-4 minutes pour le réchauffer) pendant 1h30 ou jusqu'à ce que la pâte double de volume.

Quand la pâte a fini sa première levée, on récupère le pâton, on dégaze. On coupe la boule en 4 parts égales.

On place le beurre dans una casserole avec le sucre et on met à cuire doucement jusqu'à ce que le beurre fonde et que le sucre soit bien dissous.

Sur une feuille de papier sulfurisé, on étale un premier morceau de pâte en un rectangle très fin d'environ 25 cm sur 50 cm. On badigeonne avec le beurre sucré. On réserve.

On fait la même chose avec un autre morceau de pâte avec une autre feuille de papier sulfurisé (si on ne l'étale pas dessus, c'est impossible de la placer ensuite sur l'autre rectangle), puis on pose ce rectangle sur le précédent et on badigeonne avec le beurre.

On fait la même chose avec les deux morceaux de pâte restants, en utilisant la même feuille de papier sulfurisé. 

Avec un couteau bien tranchant, on découpe dans la largeur 8 bandes de 3 cm. On les enroule sur elle-même et on place les escargots dans un moule à savarin huilé ou comme moi, dans un moule à manqué transformé en moule à savarin en plaçant au centre un petit ramequin rond (et oui, on fait avec les moyens du bord !). On fai attention d'espacer de manière régulière les escargots pour leur laisser la place de lever.

On couvre à nouveau et on laisse lever environ 45 minutes jusqu'à ce que la brioche ait assez gonflée pour que les esacrgots se touchent bien.

On met à réchauffer le restant de beurre sucré.

On préchauffe le four à 180°C.

On badigeonne la brioche avec le restant de beurre. On saupoudre avec les pistaches concassées.

On met à cuire 25 minutes. 

Quand la brioche est cuite, on la démoule délicatement et on la laisse refroidir sur une grille.

2- Préparation du sirop :

On place tous les ingrédients dans une petite casserole et on fait bouillir 5 minutes. On laisse tièdir. Puis quand la brioche et le sirop sont tièdes, on la nappe généreusement avec le sirop.

On laisse refroidir.

3- Préparation du nappage :

On mélange simplement le sucre glace avec la liqueur d'orange. Si la pâte obtenue est trop liquide ou pas assez épaisse, on rajoute soit du sucre glace soit quelques gouttes de liqueur. On glace la brioche avec le nappage de manière irrégulière avec une petite cuillère. 

Pour la conserver parfaitement, quand elle est totalement refroidie, on replace la brioche dans le plat de cuisson et on couvre hermétiquement avec du papier alu. On enferme le tout dans un torchon propre. Et voilà. En tous cas, c'est comme ça que j'ai procédé en la préparant la veille pour le lendemain. J'avais quelques craintes, mais le lendemain, la texture était parfaite, elle était encore moelleuse. 

DSC_0270-3

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Cookismo

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,


22 novembre 2014

..Petites crèmes à la pistache..

Bon, en ce moment, j'avoue que ça tourne en rond dans ma tête... crèmes, crèmes, crèmes... je suis totalement crème (et un peu tarte aussi mais ça c'est une autre histoire). Donc après les crèmes à la vanille, je me suis lancée dans la version de Fou de pâtisserie à la pistache, sans le citron parce que c'est pas trop le truc de Mr Pomme et avec plus de pistache. Et oui, là aussi ça tourne en rond... je consulte, consulte et reconsulte ces numéros gourmands non stop en ce moment... En tous cas, bonne pioche parce qu'elles sont délicieuses !

DSC_0169b

Pour 8 crèmes :

  • jaunes d'oeuf : 6
  • lait entier : 800 ml
  • pâte de pistache : 2 cuillères à soupe
  • sucre : 80 g

On commence par préchauffer le four à 190°C.

On place le lait à bouillir dans une casserole avec la pâte de pistache. On mélange bien au fouet pour la délayer dans le lait. Quand le lait bout, on le sort du feu, et on laisse tièdir.

On fouette alors les jaunes dans un saladier avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. On verse dessus le lait tièdi en remuant constamment. Puis on remplit des petits pots avec la préparation.

On place les pots dans un plat à gratin. On verse de l'eau bouillante dedans pour qu'elle arrive à moitié des pots. On enfourne et on cuit 35 à 40 minutes.

Les crèmes sont encore tremblotantes à la sortie du four, mais elles vont gagner en fermeté avec le temps et le passage au froid. S'il faut attendre au moins 2 heures avant de déguster, le mieux, c'est encore d'attendre le lendemain et de les laisser une bonne nuit au frigo.

La texture est vraiment parfaite. Très onctueuses et suaves, ces petits crèmes sentent divinement la pistache, la vraie hein, pas le goût artificiel et elles ne sont pas trop sucrées. A tester !

DSC_0202b

 Maintenant, à vous de jouer !

Source : Fou de pâtisserie n°2

Posté par Pour ta pomme à 22:36 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 août 2013

..The glace à la pistache..

Cette recette date de l'été dernier... quand j'avais encore une sorbetière ! Pfff... c'était la belle époque ! ^-^ Glace maison à volonté... Mais mon petit doigt me dit que ça va pas tarder à revenir tout ça... hein, parce que bon, la gourmandise... c'est la vie quand même (bon pas toute la vie, mais ça fait du bien !)... ^-^ Et les glaces, c'est THE gourmandise, une de celle à laquelle j'ai vraiment vraiment du mal à résister. Mais le problème, c'est que je suis pas très fan des glaces du commerce que je trouve souvent trop sucrées alors... En attendant de voir débarquer l'indispensable accessoire de mes soirées gourmandes, je replonge dans mes archives où dorment de nombreuses recettes non publiées encore. Pour cette glace à la pistache, je n'avais pas pris trop de risque, j'étais allée farfouillée dans le carnet d'Edda, aucun risque d'être déçue avec une artiste pareille !

P1690430-3Pour 8 personnes :

  • 450 g de lait entier
  • 200 g de crème liquide entière
  • 3 jaunes d'oeuf + 1 oeuf entier
  • 120 g de sucre
  • 20 g de sirop de glucose
  • 70 g de pâte de pistaches
  • 40 g de pistaches torréfiées grossièrement concassées

On commence par mélanger la pâte de pistache dans la crème liquide et on laisse reposer quinze minutes environ au frais. On ajoute ensuite le lait et le sirop de glucose à ce mélange et on porte à ébullition.

Pendant ce temps, on mélange au fouet le sucre et les oeufs. On verse la moitié du mélange précédent dessus en mélangeant, on replace le tout dans la casserole et on remet sur le feu pour faire cuire la préparation à la façon d'une crème anglaise, c'est-à-dire jusqu'à ce que le mélange atteigne 83°C (sortez la sonde !). On obtient une crème bien nappante (qui laisse une trace nette sur la cuillère quand on passe le doigt). On verse dans un saladier, on couvre au contact pour éviter que ça croute et on place au frais pour plusieurs heures (le mieux étant de préparer la crème la veille pour le lendemain et laisser reposer toute la nuit au frigo).

Le lendemain, on verse la préparation dans la sorbetière et on turbine jusqu'à ce que la glace commence à prendre. Là, on ajoute les pistaches. On continue à turbiner jusqu'à ce que la glace ait une belle consistance. Puis on place au frais dans un récipient supportant le gel pour une petite heure avant de servir. Mais si on aime la glace un peu molle, elle est aussi parfaite juste au sortir de la sorbetière.

C'est très sincèrement l'une des meilleures glaces à la pistache que j'ai jamais mangé ! J'adore !!! Vive le retour de la sorbetière !

P1690447-3

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Un déjeuner de soleil

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 juillet 2013

..Paris-Brest à la pistache..

Il y a quelques jours, nous étions invités pour un anniversaire et quand j'ai demandé si je pouvais amener quelque chose, on m'a, l'air de rien, glissé que je pouvais faire un dessert. Ca tombait bien, j'avais décidé de m'essayer au Paris-Brest. Mais je voulais une crème à la pistache avec... C'est ma folie des fruits rouges ces derniers jours qui a fait naître cette envie de pistache, la gourmandise procède souvent par association chez moi... J'ai envie d'un truc, mais quand je l'ai enfin réalisé, ça me fait penser que j'aurais envie de ça and so on... On en finit pas... Bref, comme j'ai à nouveau un peu plus de temps, j'ai décidé de me mettre à apprivoiser vraiment mon four et donc pour ça, il me faut y faire cuire autre chose que des gratins de légumes hein... Surtout si je veux bientôt pouvoir passer à l'étape "macarons"... La pâte à chou est donc parfaite pour entamer la transition... Et comme pour l'instant, y'a encore des réajustements à faire, je sens que Mr Pomme va se faire une nouvelle série de dégustation le week-end prochain et certainement le suivant... Trop dur d'être marié à celle qui voulait maîtriser son four...

Paris_Brest (10)

Pour deux Paris-Brest de 18 cm de diamètre environ :

Pour la pâte à chou :

  • 125 g de lait
  • 125 g d'eau
  • 125 g de beurre
  • 140 g de farine
  • 4 g de sel
  • 4 oeufs + 1 oeuf pour la dorure
  • amandes effilées

Pour la crème mousseline à la pistache (recette de base trouvée ici, sur le délicieux blog Amuse Bouche) :

  • 500 g de lait entier
  • 150 g de sucre
  • 2 oeufs + 1 jaune
  • 50 g de fécule de maïs
  • 200 g de beurre à température ambiante
  • 2 cuillères à soupe de pâte de pistaches

1- Préparation de la crème mousseline :

Dans une casserole à fond épais, on fait chauffer le lait avec la moitié du sucre jusqu'à ébullition. 

Dans un saladier, on bat les oeufs avec le reste de sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. On ajoute la fécule de maïs et on bat à nouveau pour bien l'incorporer.

On verse en plusieurs fois le lait encore chaud sur les oeufs en mélangeant bien.

On remet la préparation sur feu doux, et sans cesser de mélanger, on laisse épaissir la crème. On a donc obtenu une belle crème pâtissière que l'on va laisser refroidir tranquillement (en la couvrant bien avec un film plastique pour pas qu'elle croûte).

Quand elle est froide. On fouette le beurre pour obtenir quelque chose de bien crémeux. Puis on ajoute la crème pâtissière, cuillère par cuillère. On mélangeant bien au batteur entre chaque ajout pour bien l'incoporer. Vers la fin, on incorpore la pâte de pistaches. La crème mousseline ainsi obtenue a vraiment une belle tenue ce qui fait qu'elle se travaille très bien ensuite à la poche à douille pour le montage. Elle est vraiment parfaite et en plus délicieuse... On la conserve au frais en attendant.

2- Préparation des choux :

Dans une casserole, on verse l'eau, le lait, le beurre et le sel. On place sur feu doux et, dès le début de l'ébullition on sort du feu.

Hors du feu, on incorpore la farine tamisée en une seule fois et mélangeant vivement avec une spatule en bois.

On replace sur feu moyen pour déssècher la pâte pendant 2 minutes, en remuant énergiquement. 

On transvase la pâte à choux dans un récipient. On incorpore les œufs un à un en attendant à chaque fois que l'œuf soit bien intégré à la pâte avant de passer au suivant. A la fin, on doit obtenir une pâte souple qui fait un ruban. Si ce n'est pas le cas, on prend un autre œuf que l'on bat en omelette et on l'incorpore cuillère par cuillère jusqu'à obtenir la bonne consistance.

On préchauffe le four à 180°.

Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, on dresse un cercle de 18 cm environ, puis collé contre un deuxième plus petit à l'intérieur du premier. On refait la même chose sur une autre plaque.

On nappe délicatement les deux cercles avec un oeuf battu. On parsème d'amandes effilées.

On fait cuire 35 minutes sans ouvrir la porte du four. Quand les cercles sont bien cuits (ils sont très légers et sonnent creux à l'intérieur), on les décolle et on les place sur une grille pour qu'ils refroidissent.

3- Montage des Paris-Brest :

On découpe délicatement les cercles en deux pour les ouvrir et les garnir.

On récupère la crème mousseline. On redonne un coup de batteur si besoin. On remplit une poche équipée d'une douille canelée de crème et on dépose des petites montagnes de crème tout le long des cercles sur deux rangées. On replace le haut du cercle sur la crème. On saupoudre de sucre glace et voilà !

Plutôt contente pour un premier essai dans un four capricieux et pour un premier Paris-Brest... Il a eu un joli succès, même si maintenant, va falloir que je travaille sur l'esthétique qui était pas franchement au rendez-vous... Pas facile de dresser la pâte en un joli cercle régulier même en ayant fait une empreinte avant... Va falloir s'entraîner !

Paris_Brest (17)

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 juin 2013

..Boeuf du Bengale..

Isabelle de Eat my cake now ne manque pas de m'inspirer. Après ses blondies, c'est à son boeuf du Bangale que je me suis attaquée. Et vous ne serez pas surpris d'apprendre qu'il y a encore pas mal de recettes à réaliser dans ma to-do list repérées sur son blog si gourmand. Bien qu'elle ne l'alimente plus quelques temps (snif snif), il y a de quoi faire !  Cette recette, elle la tient du Dr Béliveau. Docteur très connu ici au Québec pour son travail sur la lutte et la prévention contre le cancer, c'est un personnage très sympathique que j'ai rencontré en raison d'une autre des facettes de sa personnalité : son amour pour le Japon. Il y a quelques mois, nous sommes allés voir avec Mr Pomme une exposition sur les Samouraïs, dont les pièces (ma-gni-fi-ques !) venaient de l'incroyable collection privée du Dr Béliveau. Ce jour-là, nous avons eu la chance qu'il soit présent sur les lieux et de l'entendre nous parler de manière totalement informelle de ces objets qu'il avait glané et de l'histoire et de la vie des samouraïs. Un très agréable moment.

Cela faisait donc deux bonnes raisons pour moi de tester cette recette. Je l'ai légèrement modifiée et adapatée à mes placards. Mais l'esprit est là. J'ai par contre changé la manière de cuire la viande, de peur qu'elle ne soit un peu sèche. Et je pense que c'était une bonne idée. Une pré-cuission plus 20 minutes dans un bouillon, ça me semblait un peu beaucoup pour de la viande de boeuf hachée. En tous cas, si vous êtes bloqués au travail avec un temps tout gris, c'est une bonne façon de s'évader quelques temps et de s'offrir un avant-goût de vacances !!!

DSC_1444

Pour 8 personnes :

  • 1,2 kilo de viande de boeuf hachée
  • 2 gros oignons
  • 3 gousses d'ail
  • 1,5 cuillères à café de curry en poudre
  • 2 cuillères à café de curcuma
  • 1 petite cuillère à café de 5 épices
  • 1 cuillère à café de piment en poudre
  • 400 ml de bouillon de légumes
  • 50 ml de vinaigre de cidre
  • 150 g de pistaches émondées et grossièrement hachées (grillées c'est mieux)
  • 150 g de raisins secs
  • huile d'olive
  • sel
  • yaourt pour le service

On commence par émincer les oignons. Dans un wok, on fat revenir l'huile d'olive avec toutes les épices et quand cela commence à bien embaumer, on ajoute les oignons et l'ail écrasé que l'on fait dorer.

On ajoute alors le bouillon et le cidre. On porte à ébullition, puis on incorpore la viande. On laisse mijoter de cette manière pendant une petite dizaine de minutes à peine. Un peu avant la fin on rajoute les raisins secs.

Et c'est prêt ! C'est tellement rapide à faire que c'est surprenant ! On sert tout de suite avec du riz blanc bien sûr ! Et du yaourt pour accompagner. On saupoudre de pistaches grossièrement concassées, et voilà ! Régalez-vous parce que c'est top !!!! Toutes ces épices, c'est délicieusement bon !

DSC_1485

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Eat my cake now

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


19 juin 2013

..Marbré au chocolat noir et à la pistache (quelques framboises et du chocolat blanc aussi quand même)..

Je vous le dis que je suis dans une période de recette mémère... et j'assume. Donc après les tomates farcies, voici un marbré (et même que ces deux recettes rétro ont fait l'objet du même repas !). Je ne suis pas allée chercher la recette bien loin, c'est une variante d'un cake réalisé il y a un an et que nous avions adoré. J'ai à peine modifié les proportions et puis j'ai mis des framboises qui se marient si bien avec le chocolat et la pistache, et ajouté quelques pépites de chocolat blanc histoire de rendre le tout encore plus gourmand... Comment dire, il a fait à peine deux jours ! Ca doit être la preuve qu'il était pas si mal hein !

DSC_1388

Pour 8 personnes :

Pour la partie pistache :

  • 60 g de farine
  • 40 g de sucre
  • 2 g de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 40 g de pâte de pistache
  • 1 oeuf
  • 35 g de crème liquide

Pour la partie chocolat :

  • 30 g de farine
  • 20 g de poudre d'amande
  • 50 g de sucre
  • 2 g de levure chimique
  • 50 g de chocolat noir à 70%
  • 1 oeuf
  • 10 g de beurre
  • 30 g de crème liquide

En plus :

  • une 20ne de framboises fraîches
  • quelques pépites de chocolat blanc

1- Préparation de l'appareil pistache :

On mélange ensemble le sucre, l'oeuf, le sel et la crème. On ajoute la farine et la levure préalablement tamisées ensemble puis on mélange bien pour obtenir une pâte lisse. On incorpore enfin la pâte de pistache.

2- Préparation de l'appareil chocolat :

On fait fondre le beurre au micro-ondes et on réserve.

On mélange ensemble l'oeuf et le sucre. On ajoute la poudre d'amande, la farine et la levure (préalablement tamisées ensemble) jusqu'à obtenir une pâte lisse.

On casse le chocolat en petits morceaux avec un couteau. On fait chauffer la crème et on la verse sur le chocolat. On mélange bien pour obtenir une texture lisse et onctueuse.

On ajoute le chocolat à l'appareil, puis le beurre et on mélange bien.

3- Montage du marbré :

On verse dans le fond d'un moule à cake chemisé un peu de pâte au cacao, puis par dessus un peu de pâte à la pistache. On dépose dessus la moitié les framboises et des pépites de chocolat blanc. On recouvre ensuite avec la pâte à la pistache, et de la pâte chocolatée. On dépose ce qu'il reste de chocolat blanc et de framboise et on recouvre avec la pâte pistachée et la pâte chocolatée restantes.

On fait cuire ensuite 40 minutes à 160°C. Quand le cake est cuit (la lame d'un couteau doit ressortir propre quand on pique le gâteau avec), on le laisse refroidir un peu avant de le démouler. Chaud, tiède, froid... on a tout testé et dans toutes les versions il est délicieux ! Et il se mange sans faim...

DSC_1345  DSC_1410

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 mars 2013

..Far aux pommes et pistache (sans gluten sans lactose)..

Et oui, ces adaptations sont ma nouvelle lubbie... Comme souvent, l'absence de gluten ne se sent pas vraiment dans ce type de recette (évidemment un bon pain... c'est autre chose), et pour remplacer le lait, cette fois j'ai choisi une boisson à la noix de coco. Ce n'est pas exactement du lait de coco, mais je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas en utiliser à la place si on en a pas. On trouve ça au Québec au même rayon que le lait d'amande, de soja ou de riz. Ca sent bien la noix de coco et ça a vraiment la texture du lait ce qui rend le produit très intéressant en pâtisserie.

2013

Pour 8 personnes :

  • 4 belles pommes
  • 20 g de sucre
  • 50 g de fécule de maïs
  • 35 g de farine de riz
  • 40 g de poudre d'amande
  • 20 g de pâte de pistache
  • 1 pincée de sel
  • 3 oeufs
  • 300 g de boisson à la noix de coco

On commence par préchauffer le four à 190°C.

On tamise la fécule et la farine de riz dans une terrine. On ajoute la poudre d'amande, le sel et le sucre.

On bat les oeufs en omelette. On les ajoute dans les farines et on mélange bien avec une cuillère en bois. On ajoute la pâte de pistache, et on verse en plusieurs fois le lait en mélangeant bien pour obtenir une pâte bien lisse en sans grumeaux.

On dépose les pommes épluchées et coupées en gros morceaux dans un moule, on verse l'appareil dessus.

On place au four pour 45 minutes de cuisson. On laisse bien refroidir parce que faut quand même le reconnaître, même si c'est difficile d'attendre, c'est quand même bien meilleur froid, le lendemain.

2013

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 20:31 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

14 janvier 2013

..Tarte grand-mère aux pommes : Deuxième ! Version (en)pistachée..

Les billets se suivent et se ressemblent chez les Pommes... Et oui, vous avez raison, mais c'est qu'on a tellement aimé cette tarte qu'on l'a pas mal décliné à la maison ces dernières semaines... faut pas nous en vouloir. Et puis, là, j'avais un reste de crème fouettée à la pistache, avec une pâte à pistache maison en plus... je pouvais pas gâcher. Alors, j'ai improvisé cette petite tarte et Mr Pomme lui a donné de l'ordre en rangeant délicatement les quartiers histoire de changer de mes habituels jetés de pomme ! En tous cas, une version aussi gourmande que la précédente, et autant que la prochaine... Et oui, vous me connaissez, je suis légèrement monomaniaque et quand je tiens une obsession... ben, j'arrête plus quoi ! Alors, si vous vous demandez si vous allez manger de la tarte aux pommes toute la semaine... ben, j'ai envie de vous dire... probablement ! ^-^

P1760619

Pour 6-8 personnes :

  • une pâte à tarte brisée (celle que vous voulez, la mienne est une pâte brisée classique mais dans laquelle je remplace la moitié du beurre par du fromage à la crème)
  • 10 petites pommes (pour moi des macintosh)
  • 70 ml de lait entier
  • 30 ml de crème liquide entière
  • 2 oeufs
  • 1 cuillère à soupe de pâte de pistache (maison, et réalisée selon cette recette)
  • 2 cuillères à soupe de sucre

On commence par étaler la pâte et chemiser le plat avec. Puis on place le moule au frais.

On préchauffe ensuite le four à 180°C.

On pèle les pommes que l'on découpe en quartiers.

Puis on prépare l'appareil. Pour cela, on bat les oeufs en omelette et on leur ajoute la crème et la pâte de pistache, puis le lait progressivement jusqu'à ce que la préparation soit bien homogène.

On récupère le moule garni et on dépose dessus les pommes, puis on verse sur le tout l'appareil. On saupoudre de sucre.

Et on fait cuire pendant 35 minutes environ, jusqu'à ce que les pommes soient dorées et fondantes et la pâte cuite sur le dessous.

On laisse refroidir sur une grille et on déguste tiède ou froid, c'est comme on veut. L'association pomme/pistache fonctionne très bien ! S'il m'avait resté des pistaches, je crois que je les aurais fait griller puis que je les aurais grossièrement concassées pour en saupoudre sur les parts de tarte avant de servir pour le contraste entre le fondant et le croquant. Je garde cette idée pour une prochaine fois, ce qui me permettra peut-être de remettre à l'honneur ce billet. Ce qui me permettra de refaire des photos, n'étant pas très contente de celles-ci...

P1760637

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 avril 2012

..Petites bouchées pistache et chocolat..

En voyant cette recette, j'ai craqué ! En ce moment, je suis dans ma période pistache alors forcément, ce joli vert ne pouvait que m'attirer ! Bon, j'espère que c-line ne m'en voudra pas parce que c'est une interprétation plutôt libre de sa recette que je vous propose aujourd'hui, mais comme ça, les gourmand(e)s pourront tester les deux versions ! ^-^

P1670532

Pour une 20ne de petites bouchées :

  • 45 g de fructose
  • 65 g de farine
  • 45 g de poudre de pistache
  • 4 g de poudre à lever
  • 1 oeuf
  • 55 g de yaourt
  • 1 grosse cuillère à soupe de pâte à pistache
  • 1 cuillère à soupe de pépites de chocolat noir

On commence par préchauffer le four à 180°C.

On fouette ensemble l'oeuf et le fructose, jusqu'à ce que le mélange devienne mousseux. On ajoute ensuite le yaourt. Puis, on incorpore la farine, la poudre à lever, la poudre de pistache et la pâte à pistache. On mélange bien. On incorpore enfin les pépites de chocolat.

On verse l'appareil dans des mini moules et on enfourne pour 8 minutes. On laisse un peu refroidir avant de démouler et de déguster avec un petit thé à la menthe ! Terrible !!

P1670544

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Juste histoire de goûter

Posté par Pour ta pomme à 10:29 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,

29 mars 2012

..Granola cerises et pistaches..

Je sais ce que vous pensez... la voilà lancée sur une nouvelle obsession culinaire ! Vous n'avez pas tort... Depuis que j'ai découvert le granola maison et ses multiples possibilités, je me sens comme un petit chimiste qui s'amuse avec son stock de molécules et tentent toutes les associations qui lui passent par la tête juste pour le plaisir de la découverte (et celui des papilles en ce qui me concerne !).

P1670011

Pour 400 g de granola :

Pour le mélange sec :

  • 125 g de flocons d'avoine
  • 125 g de flocons de petit épeautre
  • 70 g de pistache
  • 1 pincée de sel

Pour le mélange liquide :

  • 4 cuillères à soupe d'huile neutre
  • 45 g de sirop d'agave
  • 40 g de sucre blond

Pour agrémenter le granola :

  • 60 g de cerises noires séchées coupées en petits dès
  • 60 g de pépites de chocolat noir

On commence par préchauffer le four à 170°C.

Dans un grand récipient, on mélange ensemble les igrédients secs (excepté ceux qui vont venir agrémenter le granola). Puis on mélange les ingrédients liquides jusqu'à ce qu'ils soient bien amalgamés. 

On verse directement sur les ingrédients secs, et on mélange bien pour que tous les ingrédients secs soient bien enrober du mélange liquide.

On dispose le tout sur une plaque allant au four, tapissée de papier sulfurisé. Puis on enfourne une première fois pour 15 minutes.

Une fois ce temps écoulé, on sort la plaque, on mélange le granola avec une fourchette et on replace au four pour 15 minutes. On resort pour mélanger, puis on remet au four pour 7 minutes, jusqu'à ce que les céréales soient bien dorées et croquantes.

On laisse refroidir avant d'incorporer les petites choses qui agrémentent, ici : chocolate et cerises. On verse ensuite dans une boîte en aluminium où les céréales se conservent une bonne semaine en gardant leur croquant.

Totally addict ! A bientôt pour une nouvelle version. Et pour vous donner un indice, je me suis mise aux pommes séchées maison... ^-^

P16700033

Maintenant, à vous de jouer !