21 mars 2017

..Roulé de pommes de terre et courgettes, au jambon et cheddar..

Alors, cette recette je la fais depuis quelques temps déjà, mais je n'avais jamais pris le temps de prendre des photos. Cette fois, c'est chose faite. J'ai fait ça rapido, mais quand même, la voici sur mon blog, et tout ça grâce à Chocolat à tous les étages et ses mille et une versions. Cette recette est parfaite pour le soir avec une bonne salade. Elle est facile à réaliser et rapide. Les variantes sont nombreuses, il suffit d'ouvrir son frigo et de regarder ce qui s'y cache. 

DSC_2039-2

Pour 4 personnes :

  • courgettes : 200 g
  • pommes de terre : 300 g
  • cheddar râpé : 100 g + 150 g
  • jambon : 4 tranches
  • œuf : 1
  • lait : 2 cuillères à soupe
  • sel et poivre

On commence par laver, éplucher et râper les légumes (pas trop finement attention).  

On préchauffe le four à 180°C.

Dans un saladier, on bat l'œuf et on ajoute le lait. On sale et on poivre. On ajoute les légumes râpés et 100 g de cheddar. On mélange bien.

On dépose la préparation sur une plaque recouverte de papier cuisson pour former un rectangle d'environ 1 cm d'épaisseur. On tasse ensuite légèrement.

On fait cuire pendant 35 minutes environ, jusqu’à ce que les légumes soient cuits, mais sans que le tout ne soit être trop doré. On récupère le roulé. On le décolle délicatement. Puis on le recouvre avec le fromage râpé restant et on place dessus le jambon.

On roule le tout. On relace sur une plaque recouverte de papier cuisson et on cuit pour 15 minutes.

On sert tout de suite, tant que c'est bien chaud avec une bonne salade !

DSC_2042-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Chocolat à tous les étages


10 février 2017

..Gnocchi aux épinards et sel de citron (sans gluten)..

La semaine passée, j'ai renoué avec une petite obsession culinaire... et il ne s'agit pas de chocolat promis (et oui parce que pour renouer, il faut avoir rompu quelques heures au moins... avec le chocolat, cela ne m'arrive jamais pour être honnête) ! Non, cette petite rengaine tournait autour d'un plat salé que j'adore : les gnocchi. Pendant plusieurs jours, impossible de me sortir de la tête l'envie de bons petits gnocchi maison... alors j'ai fini par me lancer. Les gnocchi, c'est pas bien compliqué, mais c'est long. Pourtant, ça vaut la peine parce que les gnocchi maison, ça n'a vraiment rien à voir avec ceux que l'on achète dans le commerce. En plus, on peut les agrémenter comme on veut, les déclinaisons sont multiples. Cette fois, c'est une petite botte d'épinard qui m'a inspirée. Un délice !

DSC_2454-2 

Pour 4 personnes :

  • pommes de terre à chaire farineuse : 700 g
  • feuilles d'épinard fraîches : 120 g 
  • farine de riz complet : 200 g
  • fécule de pomme de terre : 50 g
  • sel aromatisé aux écorces de citron : 1 grosse cuillère à café

On commence par faire cuire les pommes de terre au four (il faut éviter de les cuire dans l'eau pour éviter qu'elles ne se gorgent d'eau justement) en les entourant de papier aluminium. Quand elles sont bien tendres, on les sort du four et on laisse refroidir.

Pendant ce temps, on lave les feuilles d'épinard, on les sèche bien et on les cuit à la poêle avec un peut d'huile d'olive pour les faire suer. Quand les épinards sont cuits, on les place entre deux feuilles de papier absorbant pour se débarrasse de l'excédant d'eau. On réduit ensuite les épinards en purée au mixeur. 

On épluche ensuite les pommes de terre que l'on réduit en une purée bien fine. On ajoute les épinards.

On incorpore d'abord 200 g de farine et de fécule, et on sale. On mélange bien le tout en utilisant les doigts. On ajoute ensuite le reste de farine et de fécule progressivement, jusqu'à obtenir une pâte lisse et homogène qui ne colle plus aux doigts et au plan de travail (ça peut demander un peu plus de farine que prévu en fonction de vos pommes de terre).

On place ensuite au frais pour 1 heure.

Une fois ce temps passé, on récupère la pâte. On la sépare en 4 et on forme avec chaque portion des boudins de 1,5 cm de diamètre environ, puis avec un couteau, on découpe des tronçons de 1 cm. On peut les utiliser directement comme ça, ça donne des petits coussins. On peut également essayer de les façonner en les appuyant et les roulant contre le dos d'une fourchette si on a la patience et le temps.

On pose les gnocchi sur un torchon propre légèrement fariné. Et on continue jusqu'à épuisement de la pâte. A cette étape, on peut choisir de les cuisiner immédiatement (enfin après un petit repos de 30 minutes au frais), ou bien de les congeler (et ensuite des les utiliser en les plongeant, encore congelés, dans de l'eau bouillante).

Pour les péparer, rien de plus simple. On porte un grand volume d'eau à ébullition. On jette les gnocchis dedans, et quand ils remontent à la surface, on compte 30 secondes, on égoutte et voilà.

Pour les assaisonner, c'est toujours une version assez simple que je privilégie. Là, je les ai fait revenir dans un peu d'huile d'olive avec deux échalotes émincées, puis j'ai réalisé une sauce toute simple avec un peu de crème et de parmesan. Un délice !!!

DSC_2505-2

Maintenant, à vous de jouer !

Inspiration : Ratatouille et Compagnie

Posté par Pour ta pomme à 15:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

31 janvier 2014

..Escapade chez Lolo de La popotte à Lolo : Purée trop chou pour hachis très veau..

Terminons la semaine et le mois avec du salé et un plat parfait pour la saison : un hachi ! Oui mais attention : THE hachi. Et ça grâce à la recette de purée trop chou de Lolo, dénichée dans le cadre de ma participation à une Escapade en cuisine. Le thème du mois était la pomme de terre... un ingrédient bien roboratif, parfait pour affronter le froid canadien, croyez-moi ! Les recettes autour de la pomme de terre ne manquent pas chez Lolo, le choix a été difficile. Mais cette purée m'a pas mal attirée sachant que j'avais envie d'un hachis depuis plusieurs jours (ça change du chocolat ça ! Mais aussi étrange que soit cette envie, elle était bien là ! ^-^). Et je suis contente de mon choix parce que cette purée se marie à merveille avec le veau... juste un peu de cheddar pour faire gratiner le tout et là vous avez droit avec ce petit plat tout simple à des "hummm... c'est tellement bon !" de Mr Pomme...

J'ai presque suivi la recette. Par contre, j'ai choisi de ne pas faire le chou avant mais de le hacher finement et de le mettre directement dans la purée avant le passage au four. J'ai également rajouté un peu de crème fraîche parce que comme je fais cuire mes pommes de terre au four, la chair est toujours un peu plus sèche qu'avec une cuisson à l'eau... forcément... ah oui, et j'ai zappé la ciboulette parce que je n'en avais plus.

Merci Lolo !

hachi_veau_1b

Pour 4 personnes :

  • pommes de terre : 600 g
  • cuillère liquide entière : 5 cuillères à soupe
  • lait : 100 g
  • chou vert : 300 g
  • oignon : 1 petit
  • beurre : 15 g
  • oeuf : 1
  • veau haché : 500 g
  • échalote : 1
  • cheddar fort : 100 g
  • ail : 2 gousses
  • sel, poivre

On commence par préparer la purée de pommes de terre. Personnellement, je préfère cuire les pommes de terre au four qu'à l'eau, puis récupèrer la chaire et l'écraser au presse-purée. Mais si vous préférez cuire les pommes de terre à l'eau, c'est possible aussi.

Pendant ce temps, on fait revenir avec un peu d'huile l'oignon finement haché et une gousse d'ail écrasée. On réserve.

Une fois que les pommes de terre sont cuites, on les écrase, puis on ajoute le beurre, le lait et la crème et on mélange bien. On ajoute l'oeuf pour obtenir une purée onctueuse, mais pas trop liquide. On sale et on poivre selon les goûts.

On taille finement le chou. On l'incorpore dans la purée. On mélange bien.

Dans une poêle, on dépose un peu d'huile et on fait revenir l'échalote et l'ail haché. On ajoute le veau que l'on fait cuire, mais on le sous-cuit volontairement puisqu'il va continuer à cuire un peu dans le four.

On préchauffe le four à 210°C.

On place le veau débarrassé du jus de cuisson dans un grand plat. On dépose par-dessus la purée. Puis on recouvre avec le cheddar rapé.

On dépose au four pour 20 minutes environ. Dans les dernières minutes, on passe en mode grill pour bien faire dorer le cheddar. On sert aussitôt quand tout est bien chaud.

Régalez-vous, c'est simple et parfait pour la saison !!!

J'vous laisse, je vais voir ce qui a inspiré Kougelhopf dans ma cuisine !

hachi_veau_2b

Maintenant, à vous de jouer !

Source :  La popotte à Lolo

Publié dans le cadre de :

130809080716990346

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 décembre 2013

..Back to basic : Gratin dauphinois, en toute simplicité..

Vous avez remarqué qu'il y a une sorte de retour aux sources en ce moment dans ma cuisine... Quand j'ai commencé à (vraiment) cuisiner pendant ma thèse, ce qui m'avait plu c'était la grande liberté qu'offrait la cuisine maison avec la part belle qu'elle laissait à la créativité. Je ne suivais jamais les recettes et n'en faisais qu'à ma tête... j'ai encore du mal à suivre des recettes, voulant toujours y mettre mon grain de sel, mais je me dis que pour progresser maintenant, je dois aussi connaître les basiques. Je deviens donc un peu plus rigoureuse, et je découvre que souvent la simplicité à du bon !

Voilà comment j'ai redécouvert et adoré la quiche lorraine. Ca peut paraître anodin, mais en fait, non ! Et aujourd'hui, je m'attaque à un autre classique, le gratin dauphinois. Jusque là, j'y allais un peu n'importe comment, pensant qu'il n'y avait pas vraiment de règles... c'est juste un gratin de pommes de terre, après tout. C'était toujours bon, mais pas exactement comme je le voulais... Cette fois, je me suis un peu mieux documentée, et j'ai pu retrouver la saveur et le fondant de ce qui me semble être un "vrai" gratin dauphinois. Je partage donc cette recette avec vous ! Et le secret... pas mal de gras... et une cuisson longue, et à température douce !

DSC_0164b

Pour 8 personnes :

  • pommes de terre : 1,5 kg
  • lait entier : 650 g
  • crème liquide entière : 350 g
  • ail : 1 gousse
  • beurre : 20 g
  • sel, poivre, muscade

On commence par éplucher et nettoyer les pommes de terre que l'on émince en tranches fines. On réserve, mais surtout on ne les lave pas puisque l'amidon est nécessaire pour lier la sauce.

On préchauffe le four à 150°C.

On fait chauffer le lait avec l'ail écrasé dans une grande casserole (il faut penser qu'on y précuira les pommes de terre). On sale et poivre, puis on assaisonne avec la muscade. On porte à ébullition, puis on dépose les pommes de terre dans le lait. On baisse le feu et on fait cuire 10 minutes en faisant attention à ce que le lait n'attache pas au fond.

On place les pommes de terre et le lait dans un grand plat à gratin. On nappe avec la crème liquide. On dépose des petits morceaux de beurre, un peu partout sur le gratin. Et on enfourne pour 1h30 de cuisson.

On mange à la sortie du four, bien chaud ! Et si tout n'est pas englouti le jour-même, et bien on réchauffe simplement à feu doux le lendemain. Ne vous inquiétez pas, il sera aussi bon (peut-être meilleur !).

Ce qui est sûr, c'est que c'est loin d'être light, mais yummy !!! Ce que c'est bon, fondant, crémeux... On adore à la maison !

DSC_0156b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 octobre 2013

..Crab cakes inspirés de Jamie... Ah Jamie !..

Jamie, c'est le king de la cuisine, un vrai britpop chief, et il nous le prouve encore avec ces crab cakes ! Cette recette date un peu, mais comme j'ai une facheuse tendance à l'accumulation et que mon disque dur déborde de recettes sympas jamais proposées, le dimanche, jour où je ne publiais pas normalement, devient le jour où je pioche dans mes vieux dossiers... Heureusement, la cuisine virtuelle n'est soumise à aucune date de péremption... J'espère ainsi faire un peu de ménage par le vide !

En attendant, voici les fameux crab cakes que Mr Pomme avait adoré dans une précédente vie !

P1620307-3b

Pour 6 crab cakes :

  • chair de crabe : 200 g
  • purée de pommes de terre : 150 g
  • oignon : 1
  • persil finement ciselé : 1 cuillère à soupe
  • oeuf : 1 petit
  • farine : 1 cuillère à soupe + 2 cuillères à soupe pour la dorure
  • poivre, sel, piment
  • huile d'olive

La préparation est très rapide. Pour réaliser les crab cakes, on mélange tous les ingrédients (sauf l'huile et les deux cuillères à soupe de farine) jusqu'à obtenir une préparation homogène.

On place au frais pendant une bonne heure.

On divise la prépare en 6 et on façonne 6 galettes que l'on saupoudre avec la farine restante.

On fait chauffer l'huile dans une poêle, et on fait frire les crab cakes à feu moyen pendant environ 5 minutes de chaque côté ou jusqu'à coloration.

Ah Jamie...

P1620321-3b

Inspiration : jamieoliver.com

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,


20 septembre 2013

..Rösti parfait au parmesan (sans gluten)..

En faisant un peu de ménage dans mon ordi, je suis tombée sur de vieilles photos pour mon blog jamais publiées (heureusement je me dis pour certaines !)... J'ai trouvé notamment des photos de mes tout débuts dans l'univers de la cuisine virtuelle... je ne pense pas être devenue une spécialiste de la photo culinaire, certainement pas, mais ce qui est sûr, c'est que quand j'ai vu les photos que j'avais prise d'une assiette de rösti, j'ai trouvé que je m'étais quand même améliorée... Même avec une lumière toute pourrie (photos prises alors qu'il faisait nuit et que ma cuisine n'a plus que 2 hallogènes sur 8), je m'en sors mieux qu'en 2009... ^-^ Mais le fait est que, bien que moche, rien qu'en les voyant, j'en ai eu envie... du coup, le soir-même, j'étais en train de râper des pommes de terre... et oui !

Habituellement, je les fais un peu à l'aveugle, mais cette fois, j'ai suivi les instructions d'Elvira, et j'ai bien fait parce que ça a donné des rösti parfaits ! J'ai adapté la recette à ma sauce, remplacé la farine pour en faire une version sans gluten et voilà, le tour était joué ! Exactement comme ceux que je mangeais les étés où je gardais des enfants dans une famille suisse que j'aimais beaucoup, pour me faire un peu d'argent de poche pour l'année... quand j'étais jeune !

DSC_0300b

Pour 4 personnes :

  • pommes de terre râpées : 700 g
  • oignon : 1
  • oeuf : 1
  • parmesan : 50 g
  • fécule de maïs : 2 cuillères à soupe
  • cumin
  • sel, poivre
  • huile : 2 cuillères à soupe
  • une noisette de beurre

On commence par laver et éplucher les pommes de terre. On les râpe avec la grosse râpe, puis on place le tout dans un torchon propre que l'on dépose sur une passoire pour laisser dégorger.

Pendant ce temps, on coupe finement l'oignon que l'on place dans un grand récipient et on râpe le parmesan dans le récipient.

On presse fortement les pommes de terre dans le torchon pour retirer le plus de liquide possible. On les ajoute à l'oignon et au parmesan. On incorpore la fécule. On assaisonne avec le cumin, le poivre et un peu de sel. On mélange bien le tout.

On met une poêle à chauffer. On la graisse avec une cuillère à soupe d'huile et un peu de beurre. Quand elle est bien chaude, on dépose les pommes de terre et on tasse bien pour faire une jolie galette. On laisse cuire 15 minutes à feu moyen d'un côté, puis on pose la galette sur une assiette pour la retourner plus facilement. On pense à graisser entre-temps la pôele avec l'huile restant et un peu de beurre. On cuit l'autre face 15 minutes également.

Quand c'est prêt, on sert tout de suite. Les rösti se réchauffent, mais c'est quand même tout de suite qu'ils sont meilleurs. Avec une salade, c'est vraiment un repas parfait !!!

DSC_0320b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Tasca da Elvira

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 décembre 2012

..Parce qu'il n'ai jamais trop tard pour apprendre à aimer les courges... Gnocchi au potimarron..

J'ai décidé de me prendre en main et de me forcer à manger des choses que je n'aime pas. Après tout, j'avais bien lu une fois que pour faire manger aux enfants des choses qu'ils n'aiment pas, il ne faut surtout pas les forcer, mais leur faire manger un peu de l'aliment incriminé plusieurs fois, ces petits contacts répétés permettant d'apprivoiser le (dé)goût. Je crois que c'est aux alentours de 15 essais que le cerveau commence à se dire que finalement, c'est pas si mauvais. J'avais déjà réussi avec les tomates il y a quelques années, alors, là je me lance à l'assaut des courges dont j'ai une sainte horreur et qui sont on ne peut plus présentes ici...

Comme on le ferait avec des enfants, je commence doucement. Pas question de démarrer avec une purée 100% courge ou une courge rôtie au four (ce qui a pourtant l'air appétissant, mais bon...). Donc, pour l'instant, la courge, je me la cache. Je triche en en incorporant un peu dans des choses que j'aime... Et ça marche. Ces gnocchi sont passés comme une lettre à la poste. C'est à peine si j'ai su que s'y cachait un petit potimarron. ^-^

P1740496

Pour environ 8 personnes :

  • 700 g de purée de pommes de terre à chaire farineuse
  • 300 g de purée de potimarron
  • 350 g de farine
  • 1 oeuf
  • sel
  • curcuma

On commence par faire cuire les pommes de terre et le potimarron au four. Attention, à ne pales cuire dans l'eau pour éviter qu'ils ne se gorgent d'eau justement.

Quand les pommes de terre et le potimarron sont bien tendres, on les sort du four et on laisse refroidir.

On épluche ensuite les pommes de terre, on évide le potimarron et on réduit le tout en une purée bien fine (avec un tamis c'est top quand, comme moi, on a pas de presse purée !).

On creuse un puits au centre de la purée, on casse l'oeuf dedans, on ajoute 200 g de farine, on sale et on saupoudre avec le curcuma. Puis avec les doigts on mélange bien. On ajoute ensuite le reste de farine progressivement, jusqu'à obtenir une pâte lisse et homogène qui ne colle plus aux doigts et au plan de travail (ça peut demander un peu plus de farine que prévu en fonction de vos pommes de terre).

On prend ensuite des portions de pâte. On forme un boudin e 1,5 cm de diamètre environ, puis avec un couteau, on découpe des tronçons de 1 cm. On peut les utiliser directement comme ça, ça donne des petits coussins. On peut également essayer de les façonner en les appuyant et les roulant contre le dos d'une fourhette (ce que je ne maîtrise pas encore totalement comme le montrent bien les photos).

On pose les gnocchi sur un torchon propre légèrement fariné. Et on continue jusqu'à épuisement de la pâte.

A cette étape, on peut choisir de les cuisiner immédiatement (enfin après un petit repos de 30 minutes au frais), ou bien de les congeler (et ensuite des les utiliser en les plongeant, encore congelés, dans de l'eau bouillante).

Pour les péparer, rien de plus simple. On porte un grand volume d'eau à ébullition. On jette les gnocchi dedans, et quand ils remontent à la surface, on compte 30 secondes, on égoutte et voilà.

Perso, je les adore avec une sauce au brocoli et au parmesan, comme sur la photo ci-dessous, mais pour là, c'est comme vous voulez !

P1740615

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 20:25 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 novembre 2012

..Velouté de Stripetti au ras-el-hanout..

Vous l'aurez compris, le ras-el-hanout est MON épice du moment. Faut dire que le passage des 40 pots d'épices en France aux huit qui ont eu la chance de traverser l'Atlantique dans nos valises, me donne l'occasion de remettre à l'honneur celles qui étaient parfois oubliées au fond des placards. Et je dois dire que ça c'est un avantage parce que, comme on dit, trop de choix... tue le choix ! Ce qui était vrai puisqu'au final, je revenais toujours vers le cumin... Alors, revenons au ras-el-hanout dont je suis devenue totalement addict ces derniers temps. Cette fois, c'est avec une délicieuse courge stripetti qu'il a fait alliance. Cette jolie cousine de la courge spaghetti a sensiblement le même gôut, même si elle est légèrement plus épicée. Elle se prépare de la même façon, souvent à la bolognaise une fois sa chaire claire défaite à la fourchette. Mais comme il commence à faire bien froid à Montréal pour nous autres p'ti Toulousains, c'est en velouté qu'elle s'est trouvée transformée, histoire de réchauffer un peu Mr Pomme !

P1730390

Pour 6-8 personnes :

  • 1 stripetti (1,9 kilo pour moi)
  • 1 grosse pomme de terre
  • 1 oignon
  • eau bouillante
  • 400 ml de lait
  • huile d'olive
  • 1 cuillère à soupe de ras-el-hanout
  • sel

On commence par placer le stripetti au four à 180°C jusqu'à ce que la lame d'un couteau puisse y pénétrer sans forcer, soit 45 bonnes minutes.

On récupère le stripetti. On le coupe en deux dans le sens de la longueur. On retire les graines au centre. Puis avec une fourchette, on détache la chaire.

Pendant ce temps, on émince l'oignon, on pèle la pomme de terre et on la coupe en morceaux.

Dans un fait-tout, on fait chauffer un peu d'huile d'olive avec le ras-el-hanout, on attend un peu pour le rendre encore plus odorant. On fait ensuite colorer l'oignon et la pomme de terre dans l'huile. Puis on ajoute la chaire du stripetti. On mélange bien et on recouvre avec l'eau bouillante. On couvre et on laisse cuire à feu doux jusqu'à ce que les morceaux de pomme de terre soient bien fondants, soit une quizaine de minutes.

Quand tout est cuit, il ne reste plus qu'à mixer avec un mixeur plongeur. On sale à convenance puis on ajoute le lait jusqu'à obtenir la consistance souhaitée.

On sert immédiatement en saupoudrant légèrement de ras-el-hanout pour un peu de couleur.

Allez, avec ça, on est paré pour l'hiver !

P1730723 (2)

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 mars 2012

..Ecrasé de pommes de terre et de topinambours au Bleau d'Auvergne..

J'avais réalisé cette recette l'an dernier et depuis, elle dormait tranquillement dans les entrailles de mon ordi, au tréfonds de mon disque dur. Il était donc grand temps de lui donner sa chance et de la mettre à l'honneur. Surtout que c'est une recette de saison pour le coup, et ça permet de transformer radicalement une classique purée de pommes de terre.

 DSC_0032

Pour 4 personnes :

  • 4 pommes de terre
  • 10 topinambours
  • 50 g de Bleu d'Auvergne
  • 4 cuillères à soupe de crème fraîche
  • sel
  • poivre

On commence par éplucher les topinambours et on les rince et on les plonge dans de l'eau bouillante. On cuit une vingtaine de minutes.

On fait cuire séparément les pommes de terre une vingtaine de minutes aussi.

Quand les pommes de terre sont cuites, on les égoutte bien et on épluche. On écrase ensuite à la fourchette et on dépose la chaire des pommes de terre dans un saladier.

Quand les topinambours sont prêts, on les égoutte à leur tour et on les écrase aussi. On les ajoute aux pommes de terre.

On verse dans le récipients la crème, et on mélange bien le tout. On émiette le Bleu, on sale légèrement et on poivre. On mélange à nouveau et voilà !

C'est franchement pas compliqué de se faire plaisir !

DSC_0022 

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 février 2012

..Velouté de patates douces au piment oiseau..

On dit que la couleur est un aspect important dans la cuisine. Personnellement, je n'aime pas les soupes, mais j'adore les couleurs qu'elles permettent d'obtenir : du vert plus ou moins marqué, des oranges bien vifs, les blancs tout doux, les rouges sang... Ca me donnerait parfois presque envie d'en manger... Mais, je n'arrive pas à passer outre mon blocage... Mais bon, heureusement pour Mr Pomme, j'en cuisine quand même très souvent. Et toutes ne font pas l'objet d'un billet, mais celle-ci était tellement jolie que je me suis dit que je pouvais bien vous la proposer histoire de mettre en peu de soleil dans votre assiette !

P1650623

Pour 2 personnes :

  • 250 g de patates douces
  • 100 g de carottes
  • 150 g de pommes de terre
  • 1 cuillère à soupe de concentré de tomates
  • 300 ml de bouillon de légumes
  • 1 piment oiseau
  • 1 gousse d'ail

On commence par laver et peler les légumes. On les coupe en gros dès et on les place dans une casserole. On ajoute le concentré de tomates, la gousse d'ail entière et le piment oiseau. On recouvre avec le bouillon et on fait cuire environ 20 minutes, jusqu'à ce que les légumes soient tendres.

On retire alors l'ail et le piment et on mixe le tout.

On sert tout de suite avec de bon croutons à l'ail et à l'huile d'olive, maison bien sûr !

P1650628

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,