29 janvier 2017

..Cookies-brownies aux pépites de chocolat et beurre salé..

Finissons la semaine avec une recette gourmande... ultra fondante ! Elle attendait sagement son heure dans mon disque dur depuis un moment et, aujourd'hui, son heure est venue ! ^-^ Je me rappelle encore de ce samedi après-midi où je faisais face à un besoin irrépressible de me mettre quelque chose de chocolaté sous la dent... un après-midi parmi d'autres, c'est vrai, mais avec un petit sentiment d'urgence vu la grisaille et le mauvais temps qui nous matraquaient depuis plusieurs jours... Il fallait faire entrer un peu de plaisir dans ma cuisine et la magie d'internet opérant une fois de plus, en quelques minutes j'ai dégoté cette recette de Tiphaine du blog Gourmandiseries... rapide, forte en chocolat, facile à adapter sans gluten ! Ni une ni deux... aux fourneaux... Et si je vous dis qu'aujourd'hui, il fait encore particulièrement gris et maussade... ça vous donne une idée de ce que je vais faire de mon après-midi ! ^-^

DSC_0383-2

Pour une 30ne de cookies :

  • chocolat noir : 200 g
  • beurre salé : 40 g
  • oeufs : 2 
  • sucre : 100 g
  • fécule de maïs : 30 g
  • pépites de chocolat : 150 g
  • rhum vanillé : 1 cuillère à café

On commence par préchauffer le four à 180°C.

Pendant ce temps, on fait fondre au bain-marie le chocolat avec le beurre.

On bat ensuite les oeufs avec le sucre, puis on ajoute le rhum. On incorpore le chocolat fondu (attention à ce qu'il ne soit pas trop chaud pour ne pas cuire les oeufs). On ajoute enfin la fécule, puis les pépites de chocolat.

On dépose des tas de pâte sur des plaques de cuisson (je place dessus une feuille de papier sulfurisé pour éviter que ça colle) en s'adiant d'une cuillère à soupe. On espace bien car les cookies s'étalent à la cuisson.

On enfourne pour 8 minutes.

Une fois les cookies cuits, on les laisse légèrement refroidir avant de les manipuler (ils sont très mous en sortant du four), puis on les dépose sur une grille pour qu'ils refroissent totalement.

Y'a plus qu'à... ^-^

DSC_0399-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Gourmandiseries 


16 janvier 2017

..Des papettes au lieu d'une galette..

Il y a une recette que je souhaite tester depuis longtemps... une parmi des 100nes d'autres patiemment accumulées dans mon dossier "to do"... heureusement que ce dossier est virtuel car je ne vous dis pas la place que ça prendrait dans un tiroir si tout était imprimé sur des feuilles... Bref, avec la période des rois, le moment était idéal puisque la papette est une alternative parfaite pour ceux qui n'aiment pas la pâte feuilletée ou la frangipane comme Mr Pomme.

La recette vient de Gourmet & Gourmand... le blog recèle de gourmandise. J'y ai pioché quelques autres idées que je vous présenterai bientôt. Depuis que j'ai à nouveau un peu de temps, j'ai retrouvé mes marques dans la cuisine. Revenir sur le blog plus régulièrement est un autre défi, mais je vais quand même essayer d'être plus régulière. Les photos s'accumulent elles aussi dans mon disque dur... ^-^

Pour revenir à nos papettes, il s'agit de délicieuses petites brioches recouvertes de crème pâtissière. Je l'ai légèrement aromatisée au rhum vanillé. La pâte à brioche, particulièrement riche en beurre et en oeufs par rapport à celles que j'ai l'habitude de travailler, est particulièrement bonne. C'est facile à réaliser et très très gourmand ! C'est un peu long, comme toujours avec la pâte à brioche, mais comme c'est agréable à travailler hein ? La boulange... la meilleure des thérapies contre le stress !

DSC_2419-2

Pour 20 papettes :

Pour la pâte à brioche :

  • farine : 500 g
  • sucre en poudre : 30 g
  • sel : 8 g
  • œufs : 5
  • levure sèche : 7 g
  • beurre mou : 200 g
  • lait : 20 g

Pour la crème pâtissière :

  • lait entier : 600 g
  • jaunes d’œufs : 5
  • sucre en poudre : 50 g
  • fécule de maïs : 20 g
  • rhum vanillé : 1 cuillère à soupe

1- Préparation de la pâte à brioche :

On commence par activer la levure selon les instructions du fabriquant. Pour moi, il est question de faire chauffer le lait à 50°C et d'y placer la levure avec un cuillère à café de sucre. On mélange et on couvre. On laisse reposer 5 minutes.

Pendant ce temps, dans le bol du robot, on dépose la farine, le restant du sucre et le sel. On mélange bien. On creuse un puits dans lequel on casse les œufs. On mélange rapidement, puis on ajoute le mélange-levure. On pétrit alors avec le crochet pendant 5 minutes. 

On couper le beurre en dès, puis on l'ajoute en plusieurs fois dans la pâte. On attend que la pâte ait bien absorbée le beurre avant d'en ajouter. Quand tout le beurre a été incorporé, on pétrit pendant 5 minutes supplémentaires.

La pâte est assez collante, mais après les repos, elle sera facile à travailler. On fait une boule avec la pâte. On la dépose dans un récipient assez haut pour laisser de l'espace à la pâte pour lever. On couvre avec un chiffon légèrement humide et on laisse lever 1 heure dans un endroit sec à l'abris des courants d'air (pour moi, toujours le four).

Une fois cette heure passée, on place la pâte toujours couverte du chiffom au frais pour 30 minutes. 

On peut ensuite récupérer la pâte. On farine légèrement le plan de travail, on dépose la pâte que l'on dégaze en la repliant plusieurs fois sur elle-même. On la détaille alors en 20 morceaux de 50 g environ. 

On boule chaque morceau que l'on applatit ensuite comme une petite galette. On dépose sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. On espace les brioches car elles vont encore lever un peu. On couvre chaque plaque d'un torchon propre et on place dans le four pour une nouvelle levée de 1 heure. 

2- Préparation de la crème pâtissière :

On commence par mélanger les jaunes d’œufs avec le sucre en poudre et la fécule de maïs, jusqu'à ce que la préparation blanchisse.

On met le lait à chauffer puis quand il commence à bouillir, on le verse sur le mélange oeufs-sucre-fécule. On replace ensuite dans la casserole. On fait cuire à feu doux jusqu'à ce que la crème épaississe, sans cesser de remuer. On laisse bouillir la crème 1 bonne minute toujours en remunant. Puis on sort du feu. On ajoute le rhum.

On place dans un récipient, on couvre au contact avec du film alimentaire puis on réserve au frais.

3- Finalisation des papettes

Après la dernière poussée, on commence préchauffer le four à 180°C.

On bat un jaune d'oeuf avec un peu de lait, et on dore avec un pinceau le bord de chaque papette.

On appuie légèrement le centre des papettes pour creuser un espace que l'on remplira avec la crème pâtissière. On dépose dans les papettes, 3 cuillères à café de crème pâtissière, on lisse.

Puis on place au four pour 15 à 20 minutes. Les papettes sont prêtes quand elles sont joliment dorées.

On laisse refroidir sur une grille. Et on se régale. À la maison, c'est quand la crème est bien froide que les papettes ont été le plus appréciées, mais tièdes, c'est agréable également !

DSC_2429-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Gourmand & Gourmet

28 juillet 2016

..Mousse vegan aux deux chocolats (au jus de pois chiches)..

Cela faisait plusieurs mois que ces mousses au chocolat végétales que l'on voit fleurir sur le net m'intriguaient... Autant dire que la réalisation de ce hummus était l'occasion rêvée de passer la recette par la case "test". Je prenais un "risque" parce que la mousse au chocolat est certainement l'un des desserts préférés de Mr Pomme. Mais fidèle à son tempérament aventureux, il m'a dit tout de suite "go !".

Si j'ai été totalement bluffée par la montée de ces faux blancs d'oeuf, j'étais plus inquiète au moment du mélange... Le chocolat avait du mal à se mélanger aux blancs (après coup, je me dis que je ne les avais peut-être pas assez montés même s'ils me semblaient bien fermes quand même) et il m'a fallu un moment pour trouver le bon coup de main avec la spatule... du coup, j'ai eu peur d'avoir un peu trop travaillé le tout quand j'ai constaté que la préparation était plutôt liquide au final... J'ai quand même tout versé dans des verres en attendant avec fébrilité le verdict deux heures plus tard... Et bien... bluffée... au bout d'une heure seulement la mousse était prise, et au bout des 2 heures, elle était parfaite. La texture est agréable, et pour les pois chiches... et bien il faut vraiment être au courant que cette mousse a un lien de parenté avec eux pour le savoir parce que sans ça, impossible de le deviner ! Autant dire que le succès a été au rendez-vous et que l'expérience sera renouvelée.

DSC_0075-2

Pour 4 mousses :

  • jus de pois chiches bio : 170 g
  • chocolat au lait (avec du lait de riz) : 100 g
  • chocolat noir : 110 g
  • cacao amer : 1 cuillère à soupe
  • rhum : 1 cuillère à soupe

On commence par faire fondre doucement les chocolats au bain-marie. Quand ils sont bien lisses, on ajoute le cacao. On mélange.

On met le jus de pois chiche dans le bol du robot et on fouette jusqu'à obtenir une neige bien ferme.

On procède ensuite comme on le fait classiquement avec de la mousse au chocolat : on verse un peu de blanc dans le chocolat et on mélange vivement pour détendre la préparation. On ajoute le rhum. Puis on incopore le restant de blanc en y allant doucement avec la spatule, en soulevant la masse.

On verse ensuite dans des verrines et au frais pour 2 heures !

DSC_0096-2

Maintenant, à vous de jouer !

17 juillet 2016

..Sorbet coco aux cerises noires..

Comme je fais des petites portions de glace, je peux varier régulièrement les plaisirs. Et les tournées se succèdent donc à un rythme effreiné ! ^-^ Il y a quelques temps, nous avions des amis à dîner, et pour A. les repas sont non seulement sans gluten, mais également sans lactose. Pas de soucis, la crème de coco se prête merveilleusement à la préparation des glaces et permet même d'obtenir une texture plutôt onctueuse sans préparer de crème anglaise. Du coup, d'ailleurs, il vaudrait mieux parler de sorbet puisque cette préparation glacée est sans crème, ni lait, ni oeuf. Comme nous sommes en plein dans la saison des cerises, j'ai décidé d'en glisser quelques unes dans la préparation. Je ne prenais pas beaucoup de risque, la coco et la cerise se marient avec délice.

DSC_0010-2

Pour 8 boules de glace environ :

  • crème de coco : 400 g
  • sucre de coco : 50 g
  • citron : le jus d'un demi citron
  • rhum ou kirsch : 1 cuillère à soupe
  • cerises noires : 20

1- Préparation de la base, J-1 :

On commence par dissoudre le sucre de coco dans le jus de citron. Puis on verse le tout dans la crème de coco. On mélange bien. On ajoute ensuite le rhum ou le kirsch. On mélange à nouveau puis on place au frais pour toute la nuit.

2- Préparation du sorbet, Jour J :

Le lendemain, on récupère le mélange et on donne quelques coups avec le mixeur plongeant pour bien homogénéiser la préparation.

On prépare la sorbetière et on turbine la préparation selon les instructions du fabriquant. Quand le sobet commence à prendre, on ajoute les cerises dénoyautées et préalablement découpées en petits morceaux.

Le sorbet mérite d'être passé quelques heures au congélateur avant d'être dégusté car la préparation manque quand même un peu de fermeté à la fin du programme. 

Si vous aimez la noix de coco, ce sorbet est fait pour vous. Le goût est franc, peu sucré et la texture est vraiment onctueuse. La noix de coco se mariant à merveille avec tout un tas d'autres fruits, il y a là une belle base pour de multiples déclinaisons. Sky is the limit pour les goumands ! 

DSC_0019-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

04 juillet 2016

..Financiers aux cerises noires, sans gluten et sans lactose..

Chaque tournée de glace est l'occasion de tester de nouvelles recettes pour liquider les blancs d'oeuf non utilisés dans la crème anglaise... Quel supplice ! Cette fois, je me suis tournée vers cette nouvelle recette de financiers de Clothide Dusoulier, repérée chez Mes brouillons de cuisine... sans lactose, et que j'ai "adapté" sans gluten.

Alors peut-on continuer à les appeler "financiers"... C'est souvent la question que je me pose depuis que je cuisine "sans". Des financiers sans ce bon petit beurre noisette qui les caractérisent peuvent-ils continuer à se nommer "financiers". Les puristes diront probablement "non... quel scandale !", les intolérants qui ne veulent pas tirer un trait sur leur péché de gourmandise accorderont avec moins de scrupules le titre de financier à ces petites choses aux amandes ultra moelleuses et bien gourmandes ! Autant vous dire qu'ayant été totalement conquise par cette recette, je fais partie de la seconde catégorie ! ^-^ Comme je suis vraiment vraiment très gourmande... j'ai ajouté un peu de rhum et j'ai agrémenté chaque financier d'une belle cerise entière... yummy je vous dis !

DSC_0225-2

Pour 15 financiers :

  • amandes en poudre : 65 g
  • sucre : 50 g
  • fécule de maïs : 15 g
  • sel : 1 pincée
  • purée d'amandes : 25g
  • huile d'olive : 20 g
  • blancs d'oeuf : 2
  • cerises noires : 15
  • rhum : 1 cuillère à café

On commence par préchauffer le four à 180°C. 

On mélange bien ensemble les amandes en poudre, le sucre, la fécule et le sel. 

Dans un saladier, on travaille ensemble rapidement la purée d'amandes et l'huile pour bien assouplir la purée d'amandes qui peut être parfois un peu dure. On incorpore le tout au mélange précédent. Puis on ajoute les blancs d'oeuf et le rhum.

On dépose la préparation dans des petits moules préalablement beurrés ou en silicone. On enfonce dans chaque empreinte une cerise entière. 

On place au four pour 15 à 18 minutes environ. On stoppe la cuisson quand les financiers sont dorés.

Verdict : des bouchées moelleuses et fondantes. L'association amande/cerise/rhum fonctionne parfaitement. C'est un classique avec lequel on prend peu de risque. L'huile d'olive ne se sent pas, mais renforce le parfum de l'amande... bref, un futur classique à la maison ! 

DSC_0257-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Mes brouillons de cuisine 

Posté par Pour ta pomme à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


27 juin 2016

..Glace soyeuse au chocolat et au rhum..

Ok... ça tourne un peu en rond dans la cuisine des Pommes en ce moment... smoothie... glace... glace... smoothie... Mais que voulez-vous, c'est l'été ! Tous les ans, je promets à Mr Pomme qu'il va avoir ses parfums favoris... chocolat et pistache. Mais il faut bien reconnaître que cela se produit rarement, ma curiosité étant toujours attirée vers un autre parfum. Cette année, j'ai tenu parole puisque la deuxième fournée de glace a été au chocolat... bon chocolat mais pas que... avec une pointe de rhum quand même parce que chocolat/chocolat on connaissait déjà ! Cette version est un vrai succès. La glace a une texture terriblement douce et le rhum vient bien réhausser le chocolat. J'ai quelques idées pour agrémenter la prochaine version, mais avant ça... j'ai en tête un petit sorbet ananas/basilic qui devrait pas tarder à se faire turbiner !

DSC_0138-2

Pour 8 boules de glace environ :

  • lait entier : 125 g
  • crème liquide entière : 250 g
  • jaunes d'oeuf : 2
  • sucre : 40 g
  • chocolat à 52% (de bonne qualité) : 75 g
  • cacao amer : 10 g
  • miel de framboisier : 15 g
  • sel : 1 pincée
  • rhum vanillé : 20 g

1- Préparation de la base, J-1 :

On commence par faire bouillir 125 g de crème avec le cacao, le miel et le sel, sans cesser de remuer pour bien tout mélanger et éviter que la préparation accroche. On hache le chocolat sur lequel on verse le liquide bouillant en deux fois. On mélange vigoureusement entre chaque ajout. Quand la préparation est brillante et homogène, on incorpore les 125 g de crème restant. On réserve.

On fait ensuite chauffer (on peut utiliser la même casserole) le lait. Pendant ce temps, on fouette les jaunes d'oeuf avec le sucre. Quand le lait est chaud, on verse la moitié sur les jaunes d'oeuf en mélangeant bien. Puis on verse le tout dans la casserole et  on fait ensuite cuire la crème à feu doux, sans cesser de remuer, jusqu'à ce que le mélange atteigne 83-85°C, et qu’elle nappe la cuillère.

Quand la crème est arrivée à bonne température, on incorpore le mélange chocolaté précédent et le rhum. On donne un petit coup avec le mixeur plongeant pour bien s'assurer que la crème est homogène. On la transvase dans un récipient propre et on attend qu'elle refroidisse avant de la placer au frais pour toute la nuit.

2- Préparation de la glace, Jour J :

Le lendemain, on récupère la crème et on mixe avec le mixeur plongeant jusqu'à ce qu'elle soit bien souple.

On prépare la sorbetière et on turbine la préparation selon les instructions du fabriquant.

On peut ensuite déguster cette délicieuse glace au chocolat directement ou bien la placer au congélateur.

Personnellement, comme je l'avais déjà dit, pour éviter les problèmes de façonnage lié au fait que les glaces maison sont bien souvent plus dures que celles du commerce après quelques jours au congélateur, je congèle mes glaces directement façonnées en boule. Comme ça, après il suffit de sortir le nombre de boules voulues, d'attendre jusque quelques minutes pour qu'elles retrouvent un peu de souplesse...

Si elle était délicieuse, j'aime les glaces au chocolat qui sont un peu plus amère. Je pense donc que la prochaine fois, je vais utiliser un chocolat à 66% comme je l'ai fait dans cette autre version. Mais elle reste quand même tout à fait acceptable en terme de sucre, c'est plus mon goût personnel là.

DSC_0161-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

21 février 2016

..Tarte aux pommes et crème de noisettes sans gluten..

J'adore vraiment la tarte aux pommes ! Le nombre de versions sur le blog sont une belle démonstration de mon amour pour cette petite chose ! Faut dire que la tarte aux pommes, en général, cache bien son jeu. Ça a l'air tout simple et presque quelconque au premier abord et pourtant... chaque recette nous réseve une surprise, tout en gardant ce petit quelque chose de rassurant avec son délicieux goût qui nous replonge tout de suite dans des souvenirs passés bien gourmands ! Cette fois, je crois bien que j'ai trouvé la recette qui va devenir un grand classique à la maison tellement elle est parfaite ! Faut dire que... pommes et noisettes... c'est une association vraiment gagnante ! Pour l'occasion, j'ai testé une nouvelle version de pâte brisée sans gluten, et le résultat est vraiment au-delà de mes espérances. Et en plus, la pâte était facile à travailler... pas cassante comme c'est souvent le cas avec les pâtes sans gluten ! Le rêve ! Je vais d'ailleurs probablement la refaire dès demain... tant qu'à se faire plaisir hein !

DSC_0367-2

Pour le mix-maison de farine sans gluten (selon la recette parfaite de Jeanne) :

  • farine de riz brun : 170 g
  • farine de riz blanc : 205 g
  • fécule de tapioca : 120 g
  • farine de riz gluant : 165 g
  • gomme de guar : 2 cuillères à café

Pour la pâte à tarte brisée sans gluten :

  • beurre froid : 110 g
  • farine issue du mix proposé ci-dessus : 165 g
  • sucre : 7 g
  • sel : 4 g
  • eau froide : 45 g

Pour la crème de noisettes :

  • purée de noisettes : 30 g
  • cassonade : 50 g
  • crème liquide entière : 50 g
  • oeuf : 1
  • fécule de maïs : 1 cuillère à soupe
  • rhum

Pour la garniture : 

  • pommes : 6
  • sucre cassonade : 1 grosse cuillère à soupe

1- Préparation de la pâte à tarte

On commence par mixer ensemble tous les ingrédients du mix-maison de farine sans gluten, puis on prélève 165 g. Le reste peut être conservé dans un récipient hermétique jusqu'à la prochaine utilisation.

On couper le beurre en petits cubes. On place dans le bot du robot mixeur la farine, le sucre et le sel. On mixe pour bien mélanger. On ajoute le beurre. Et on mixe jusqu'à obtenir une pâte sableuse avec des morceaux de beurre bien visibles. 

On ajouter l'eau en dernier. Puis on mixe jusqu'à ce que la pâte commence à se former. Attention à ne pas trop la travailler tout de même.

On récupère la pâte. On boule et on enroule avec du film plastique, puis on écrase la pâte avec le plat de la main pour avoir une sorte de galette. On place au frais pour au moins une heure.

Une fois ce temps de repos passé, on récupère la pâte. On la laisse revenir à température ambiante quelques minutes pour l'assouplir, puis on l'étale pour chemiser le moule à tarte avec. On replace au frais le temps de préparer la garniture.

2- Préparation de la garniture :

On commence par préparer la crème de noisettes. Pour cela, on mélange l'oeuf et la purée de noisettes. On ajoute la fécule, puis la crème liquide, et enfin la cassonade et le rhum.

On préchauffe le four à 190°C.

On pèle les pommes que l'on coupe en gros quartiers. On les dépose sur la pâte à tarte. On place dessus la crème de noisettes. Puis on saupoudre la cuillère à soupe de cassonade.

on place au four pour environ 40 minutes de cuisson. On laisse bien refroidir et on démoule. En fait, y'a pas photo, la tarte est bien meilleure le lendemain... alors un peu de patience avant de jouer les gourmands !

DSC_0405-2

Sources : Sweet Treats et Art of gluten-free baking 

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 janvier 2016

..Boules coco aux griottes et au rhum..

Il y a plus de deux ans, je m'étais lancée dans des bocaux de cerises au rhum... Un succès, j'en fais régulièrement depuis. C'est super facile à faire et très pratique pour agrémenter 1001 desserts. Cette fois, je me suis dit que j'allais pouvoir donner un petit côté festif aux classiques boules coco que je fais lorsqu'il me reste des blancs d'oeuf dont je ne sais pas trop quoi faire. On a vraiment aimé l'association alors je partage l'idée avec vous. Vous pouvez utiliser des cerises amarena également ou des griottines (j'adore les griottines...) achetées dans le commerce.

DSC_0833-2

Pour 20 petites boules coco :

  • blancs d'oeuf : 2
  • coco râpée non sucrée : 140 g
  • sucre : 80 
  • rhum : 1 cuillère à café
  • cerises au rhum : 20

On commence par préchauffer le four à 210°C.

On mélange tous les ingrédients dans un saladier, à l'exception des cerises. On mélange jusqu'à obtenir une pâte homogène qui sera bien humide mais pas liquide.

On forme 20 petites boules avec la préparation autour des cerises. On les place sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

On cuit pendant  15 minutes, jusqu'à ce que les petites boules soient bien dorées. On laisse refroidir ensuite sur une plaque.

Si vous avez la chance d'en sauver quelques unes... ces boules coco se conservent 2-3 jours dans une boîte hermétique à température ambiante.

DSC_0893-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 mars 2015

..Petits cakes légers à la pomme..

Je n'aime pas refaire les mêmes recettes plusieurs fois. Et ce, même quand une recette m'a beaucoup plu... C'est un peu étrange mais je pense que plusieurs personnes derrière leur écran comprendront ce que je veux dire. C'est ce qui arrive quand on blogue j'ai l'impression... Même si l'idée n'est pas de toujours faire quelque chose de nouveau pour nourrir mon espace virtuel, depuis que je blogue, j'ai tout le temps envie de nouveautés, c'est une sorte de frénésie. Si je dois cuisiner, je cherche toujours la nouveauté, à tester de nouvelles choses pour voir si elles fonctionnent, si c'est mieux que ce qui a déjà été goûté. J'ai développé une véritable curiosité culinaire. Et ce qu'il y a de bien, c'est qu'il n'est pas nécessaire de toujours se lancer dans des choses très compliquées pour assouvir cette curiosité, bien au contraire, la cuisine toute simple de tous les jours offre mille et une occasions de varier les plaisirs. Prenons le cas des cakes, il doit y avoir des dizaines de versions sur ce blog... pourtant, je suis encore loin d'en avoir fait le tour ! De fait, quand je vois que Carole en propose une version légère à base de pomme fraîche réduite en purée et avec un peu d'huile d'olive... ma curiosité est piquée ! Et ça pour le plus grand plaisir de mon goûteur qui n'a pas imaginé une seule seconde que le cake était sans beurre tellement il était moelleux ! Une réussite ! J'ai adaptée la version pour coller aux goûts de la maison... rhum/raisins évidemment ! 

DSC_0119b

Pour 6 petits cakes :

  • farine : 180 g
  • poudre d’amandes : 40 g
  • poudre à lever : 5 g
  • pomme golden : 1 grosse (soit environ 150-160 g de chair une fois épluchée et épépinée)
  • sucre roux : 100 g
  • huile d’olive : 40 g
  • œufs : 3
  • raisins secs : 75 g
  • rhum : 1 cuillère à soupe

On commence par préchauffer le four à 180°C.

Dans un grand saladier, on mélange la farine, la poudre à lever et la poudre d’amandes. On ajoute les raisins secs. On mélange.

On pèle et on épépine la pomme. Dans le bol d‘un robot mixeur, on place la pomme avec le sucre et on mixe jusqu’à obtenir une purée. On ajoute ensuite l’huile d’olive. On redonne un coup de mixeur pour bien mélanger. Puis on ajoute les œufs un par un en mixant entre chaque ajout. Enfin, on incorpore le rhum et on redonne un dernier coup de mixeur.

On incorpore enfin la purée dans le mélange sec à l’aide d’une fourchette comme pour des muffins, sans trop mélanger (il doit rester des gros grumeaux).

On verse dans des petits moules à cakes préalablement beurrés et on enfourne pour 22 minutes de cuisson environ. Les cakes doivent être bien dorés et la lame d’un couteau doit ressortir sèche.

On démoule et on laisse refroidir sur une grille.

Y’a plus qu’à !

DSC_0193b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Alter Gusto

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 mars 2015

..Enfin le gâteau magique..

Pour moi qui considère la cuisine comme de la magie, j’ai tenu longtemps contre l’envie de tester le fameux gâteau magique qu’on voit partout… Soyons honnête, c’est pas uniquement par esprit de contradiction (et oui ! mais si...), c’est surtout parce qu’il est plein de gluten et que je savais que je ne pourrais pas en profiter (égoïste !)… Mais comme je suis une gentille Madame Pomme et que j’ai à la maison un adorable Mr Pomme, je me suis lancée à mon tour dans la réalisation de ce gâteau qui a plus que fait le tour de la blogosphère… Vous pourrez en trouver des versions vraiment partout. Pour ma part, c’est chez That’s Amore que je suis allée m’inspirer… Alors je vais pas être très originale aujourd’hui et juste vous conseiller de vous y mettre si c’est pas déjà fait !

DSC_0089b

Pour 8 personnes :

  • oeufs : 4
  • sucre : 110 g
  • eau : 1 cuillère à soupe
  • beurre fondu : 100 g
  • farine : 115 g
  • lait tiède : 500 g
  • rhum à la vanille : 1 cuillère à soupe

On commence par monter les blancs en neige très ferme.

On préchauffe le four à 150°C.

Dans la cuve du robot, on mélange les jaunes d’œuf avec le sucre et l’eau. On ajoute ensuite le beurre fondu tiédi et le rhum. On mélange à nouveau, puis on incorpore la farine. On ajoute enfin le lait, progressivement, sans cesser de mélanger. On obtient un appareil très liquide.

Il reste finalement à incorporer les blancs d’œuf. Cela se fait délicatement, à la maryse pour éviter de casser les blancs.

On dépose au fond du moule les framboises concassées. On verse par-dessus l’appareil. Puis on place au four pour 50-60 minutes de cuisson. Le gâteau doit être assez ferme à la sortie du four. On le laisse refroidir dans le plat avant de la placer au frais pour toute une nuit. Le lendemain, on démoule délicatement sur un plat de service et on se régale de ces trois belles couches : flan, crème et génoise… magique !

DSC_0114b

Maintenant à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,