04 juillet 2016

..Financiers aux cerises noires, sans gluten et sans lactose..

Chaque tournée de glace est l'occasion de tester de nouvelles recettes pour liquider les blancs d'oeuf non utilisés dans la crème anglaise... Quel supplice ! Cette fois, je me suis tournée vers cette nouvelle recette de financiers de Clothide Dusoulier, repérée chez Mes brouillons de cuisine... sans lactose, et que j'ai "adapté" sans gluten.

Alors peut-on continuer à les appeler "financiers"... C'est souvent la question que je me pose depuis que je cuisine "sans". Des financiers sans ce bon petit beurre noisette qui les caractérisent peuvent-ils continuer à se nommer "financiers". Les puristes diront probablement "non... quel scandale !", les intolérants qui ne veulent pas tirer un trait sur leur péché de gourmandise accorderont avec moins de scrupules le titre de financier à ces petites choses aux amandes ultra moelleuses et bien gourmandes ! Autant vous dire qu'ayant été totalement conquise par cette recette, je fais partie de la seconde catégorie ! ^-^ Comme je suis vraiment vraiment très gourmande... j'ai ajouté un peu de rhum et j'ai agrémenté chaque financier d'une belle cerise entière... yummy je vous dis !

DSC_0225-2

Pour 15 financiers :

  • amandes en poudre : 65 g
  • sucre : 50 g
  • fécule de maïs : 15 g
  • sel : 1 pincée
  • purée d'amandes : 25g
  • huile d'olive : 20 g
  • blancs d'oeuf : 2
  • cerises noires : 15
  • rhum : 1 cuillère à café

On commence par préchauffer le four à 180°C. 

On mélange bien ensemble les amandes en poudre, le sucre, la fécule et le sel. 

Dans un saladier, on travaille ensemble rapidement la purée d'amandes et l'huile pour bien assouplir la purée d'amandes qui peut être parfois un peu dure. On incorpore le tout au mélange précédent. Puis on ajoute les blancs d'oeuf et le rhum.

On dépose la préparation dans des petits moules préalablement beurrés ou en silicone. On enfonce dans chaque empreinte une cerise entière. 

On place au four pour 15 à 18 minutes environ. On stoppe la cuisson quand les financiers sont dorés.

Verdict : des bouchées moelleuses et fondantes. L'association amande/cerise/rhum fonctionne parfaitement. C'est un classique avec lequel on prend peu de risque. L'huile d'olive ne se sent pas, mais renforce le parfum de l'amande... bref, un futur classique à la maison ! 

DSC_0257-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Mes brouillons de cuisine 

Posté par Pour ta pomme à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


13 mars 2015

..Petits cakes légers à la pomme..

Je n'aime pas refaire les mêmes recettes plusieurs fois. Et ce, même quand une recette m'a beaucoup plu... C'est un peu étrange mais je pense que plusieurs personnes derrière leur écran comprendront ce que je veux dire. C'est ce qui arrive quand on blogue j'ai l'impression... Même si l'idée n'est pas de toujours faire quelque chose de nouveau pour nourrir mon espace virtuel, depuis que je blogue, j'ai tout le temps envie de nouveautés, c'est une sorte de frénésie. Si je dois cuisiner, je cherche toujours la nouveauté, à tester de nouvelles choses pour voir si elles fonctionnent, si c'est mieux que ce qui a déjà été goûté. J'ai développé une véritable curiosité culinaire. Et ce qu'il y a de bien, c'est qu'il n'est pas nécessaire de toujours se lancer dans des choses très compliquées pour assouvir cette curiosité, bien au contraire, la cuisine toute simple de tous les jours offre mille et une occasions de varier les plaisirs. Prenons le cas des cakes, il doit y avoir des dizaines de versions sur ce blog... pourtant, je suis encore loin d'en avoir fait le tour ! De fait, quand je vois que Carole en propose une version légère à base de pomme fraîche réduite en purée et avec un peu d'huile d'olive... ma curiosité est piquée ! Et ça pour le plus grand plaisir de mon goûteur qui n'a pas imaginé une seule seconde que le cake était sans beurre tellement il était moelleux ! Une réussite ! J'ai adaptée la version pour coller aux goûts de la maison... rhum/raisins évidemment ! 

DSC_0119b

Pour 6 petits cakes :

  • farine : 180 g
  • poudre d’amandes : 40 g
  • poudre à lever : 5 g
  • pomme golden : 1 grosse (soit environ 150-160 g de chair une fois épluchée et épépinée)
  • sucre roux : 100 g
  • huile d’olive : 40 g
  • œufs : 3
  • raisins secs : 75 g
  • rhum : 1 cuillère à soupe

On commence par préchauffer le four à 180°C.

Dans un grand saladier, on mélange la farine, la poudre à lever et la poudre d’amandes. On ajoute les raisins secs. On mélange.

On pèle et on épépine la pomme. Dans le bol d‘un robot mixeur, on place la pomme avec le sucre et on mixe jusqu’à obtenir une purée. On ajoute ensuite l’huile d’olive. On redonne un coup de mixeur pour bien mélanger. Puis on ajoute les œufs un par un en mixant entre chaque ajout. Enfin, on incorpore le rhum et on redonne un dernier coup de mixeur.

On incorpore enfin la purée dans le mélange sec à l’aide d’une fourchette comme pour des muffins, sans trop mélanger (il doit rester des gros grumeaux).

On verse dans des petits moules à cakes préalablement beurrés et on enfourne pour 22 minutes de cuisson environ. Les cakes doivent être bien dorés et la lame d’un couteau doit ressortir sèche.

On démoule et on laisse refroidir sur une grille.

Y’a plus qu’à !

DSC_0193b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Alter Gusto

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27 février 2015

..Brioche roulée à la confiture de myrtilles sauvages (sans beurre)..

Je me suis remise à préparer des petites choses pour le pti déj' de Mr Pomme depuis la mi-janvier à peu près. De toutes façons, le temps est tellement pourri que le dimanche, je suis d'une flemme rare... Impossible de trouver le courage de mettre un orteille dehors. Je me terre donc dans ma cuisine. Cele faisait un moment que je n'avais pas boulangé. A tort, parce que j'adore ça. C'est vraiment plaisant quand même. J'ai profité de l'occasion pour tester une recette de brioche sans beurre. C'est pas vraiment que Mr Pomme en ait besoin, il peut largement manger un peu de beurre, mais c'était par curiosité. Le résultat est satisfaisant, mais la brioche est quand même moins moelleuse que lorsqu'elle est nourrit de beurre, on s'entend. Toutefois, elle fait largement l'affaire au petit déjeuner !

Je suis partie d'une recette trouvée dans ce magazine, et je l'ai gourmandisée en la nappant généreusement de confiture de myrtilles sauvages et je l'ai roulé selon la technique du kringel. Un joli résultat visuel, même si ma brioche a attrappé un petit coup de soleil dans le four ! ^_^

DSC_0001b

Pour 6 personnes :

  • farine : 250
  • sel : 1 cuillère à café
  • sucre : 30 g
  • levure sèche de boulanger : 10 g
  • lait (chauffé selon les indications de votre levure) : 2 cuillères à soupe
  • oeufs : 3
  • confiture de myrtilles sauvages : 3 cuillères à soupe
  • quelques amandes effilées

On commence par faire chauffer le lait à la température indiquée par le fabricant pour utiliser au mieux la levure. Pour moi, c'est 120°F. On ajoute la levure et le sucre. On mélange et on couvre. On laisse reposer 10 minutes.

Dans la cuve du robot, on dépose la farine et le sel et le sucre. On mélange bien. On ajoute le mélange de levure et on commence à pétrir.

On bat les oeufs en omelette et on verse dans la cuve du robot. On pétrit une bonne dizaine de minutes jusqu'à obtenir un pâton souple et non collant. On laisse reposer 1 heure 30 ou jusqu'à ce que la pâte double de volume à l'abris, dans un endroit chaud.

Une fois ce temps de repos passé, on récupère la pâte. On dégaze et on étale en un rectangle d'environ 30 cm par 40 cm sur un plan de travail légèrement fariné.

On nappe de confiture puis on enroule la pâte dans le sens de la longueur. L'idée c'est donc de rouler sur le côté le plus long puis ensuite de le couper ce boudin en deux, dans la longueur. Puis on torsade ensemble les deux boudin sans trop serrer. Et on dépose dans un moule à cake beurré. On dépose les amandes dessus.

On couvre et on laisse lever de 30 minutes encore à l'abris des courants d'air.

Quand la brioche à bien lever, on préchauffe le four à 180°C, puis on enfourne pour 25 minutes.

Quand la brioche est bien cuite, on la démoule aussitôt et on la laisse refroidir sur une grille. Elle se déguste bien sûr tiède tout de suite, ou bien froide, ça marche aussi. Je ne pourrai pas vous dire combien de temps elle se conserve. Comme Mr Pomme est le seul à en manger, elle lui fait la semaine et pour qu'elle ne sèche pas on congèle des parts que l'on sort à mesure. Mais je pense qu'elle doit rester moelleuse pendant au moins deux jours. Après, si elle sèche vous pourrez toujours en faire de la brioche perdue... Yummy !

DSC_0055b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,