04 août 2017

..Clafoutis aux abricots et amaretto (sans gluten)..

Depuis plusieurs jours, je suis totalement obsédée par les abricots... forcément, je n'en trouve pas encore là où je fais mes courses... je pourrais bien aller faire un tour au marché, mais voilà, un jour il fait vraiment trop chaud pour sortir et le lendemain... ben il pleut ! pfff... Et puis, hier, Mr Pomme est revenu des courses avec le Saint Graal ! J'allais pouvoir enfin assouvir mon envie. Et pour cela, je ne suis pas allée chercher bien loin... Dorian avait la recette parfaite : c'est comme ça que le clafoutis de la maman d'Hervé qui avait déjà été pimpé par Dorian a subi ma petite touche également... faut dire que j'ai pas de sirop d'orgeat... alors on fait avec ce qu'on a, hein ! (elle passe mon excuse pour alcooliser un peu ce clafoutis ? ^-^).

IMG_20170804_135733_939

Pour 6 personnes :
  • lait d'amande tiédi : 200 g
  • sucre en poudre : 40 g
  • oeufs : 3
  • abricots : 500 g
  • fécule de maïs : 2 cuillères à soupe
  • amaretto : 1 cuillère à soupe
  • amande effilées

On commence par préchauffer le four à 170°C.

On bat les oeufs avec 40 g de sucre dans un récipient, puis on incorpore la fécule. On fouette. On verse ensuite doucement le lait sans cesser de remuer, puis l'amaretto.

On dénoyaute puis on découpe les abricots en 4. On les place dans un récipient dans lequel on les mélange avec le restant de sucre.

On beurre généreusement un moule dans lequel on dépose joliment les abricots. On verse l'appareil par dessus. On parsème les amandes effilées, puis on place au four pour 1 heure de cuisson.

Reste plus qu'à déguster le tout, légèrement refroidi et saupoudré d'un peu de sucre glace !

IMG_20170804_135514_972 (1)

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Dorian cuisine.com

Posté par Pour ta pomme à 20:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


21 mars 2017

..Roulé de pommes de terre et courgettes, au jambon et cheddar..

Alors, cette recette je la fais depuis quelques temps déjà, mais je n'avais jamais pris le temps de prendre des photos. Cette fois, c'est chose faite. J'ai fait ça rapido, mais quand même, la voici sur mon blog, et tout ça grâce à Chocolat à tous les étages et ses mille et une versions. Cette recette est parfaite pour le soir avec une bonne salade. Elle est facile à réaliser et rapide. Les variantes sont nombreuses, il suffit d'ouvrir son frigo et de regarder ce qui s'y cache. 

DSC_2039-2

Pour 4 personnes :

  • courgettes : 200 g
  • pommes de terre : 300 g
  • cheddar râpé : 100 g + 150 g
  • jambon : 4 tranches
  • œuf : 1
  • lait : 2 cuillères à soupe
  • sel et poivre

On commence par laver, éplucher et râper les légumes (pas trop finement attention).  

On préchauffe le four à 180°C.

Dans un saladier, on bat l'œuf et on ajoute le lait. On sale et on poivre. On ajoute les légumes râpés et 100 g de cheddar. On mélange bien.

On dépose la préparation sur une plaque recouverte de papier cuisson pour former un rectangle d'environ 1 cm d'épaisseur. On tasse ensuite légèrement.

On fait cuire pendant 35 minutes environ, jusqu’à ce que les légumes soient cuits, mais sans que le tout ne soit être trop doré. On récupère le roulé. On le décolle délicatement. Puis on le recouvre avec le fromage râpé restant et on place dessus le jambon.

On roule le tout. On relace sur une plaque recouverte de papier cuisson et on cuit pour 15 minutes.

On sert tout de suite, tant que c'est bien chaud avec une bonne salade !

DSC_2042-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Chocolat à tous les étages

22 février 2017

..Quiche sans pâte et sans gluten, cheddar, oignon doux et olives vertes..

Depuis plusieurs mois, je refais régulièrement ma recette de quiche sans pâte, en l'adaptant tout simplement avec de la farine sans gluten. Trop fastoche hein ! Cette recette, je l'avais repérée il y a plusieurs années chez ma coiffeuse dans un magazine féminin dont je ne me rappelle pas le nom, et que j'avais griffonnée sur un petit bout de papier rapido (cette anecdote est passionnante n'est-ce pas ?). Il y en a plusieurs variantes avec de la farine de blé sur le blog. Avec ou sans gluten, ce qui est sûr, c'est qu'elle est vraiment parfaite pour un repas rapide, avec une bonne petite salade. C'est tout simple, sans prise de tête, donc autant dire que ça rend bien des services !!!

DSC_0189-2

 Pour 6 personnes :

  • œufs : 3
  • lait entier : 500 g
  • fécule de maïs : 100 g
  • oignon doux : 1
  • cheddar : 100 g
  • olives vertes : une 20ne 
  • poivre

On commence par préchauffer le four à 210° C.

On émince ensuite finement l'oignon doux.

On bat les œufs en omelette, puis on les incorpore dans la fécule. On ajoute ensuite progressivement le lait sans cesser de mélanger pour éviter la formation de grumeaux.

On incorpore le cheddar râpé, puis les olives coupées en gros morceaux et l'oignon. On poivre le tout.

On verse dans un moule (pour moi un moule à manquer en silicone). Et on place au four pour 45 minutes de cuisson. 

On la déguste bien chaude ou tiède avec une bonne salade. Personnellement, froide, je ne suis pas fan. Autant pour la recette avec de la farine de blé, je n'avais aucun problème à la manger froide, là, je n'aime pas particulièrement la texture, mais c'est une question de goût.

DSC_0199-2

 Maintenant, à vous de jouer !

10 février 2017

..Gnocchi aux épinards et sel de citron (sans gluten)..

La semaine passée, j'ai renoué avec une petite obsession culinaire... et il ne s'agit pas de chocolat promis (et oui parce que pour renouer, il faut avoir rompu quelques heures au moins... avec le chocolat, cela ne m'arrive jamais pour être honnête) ! Non, cette petite rengaine tournait autour d'un plat salé que j'adore : les gnocchi. Pendant plusieurs jours, impossible de me sortir de la tête l'envie de bons petits gnocchi maison... alors j'ai fini par me lancer. Les gnocchi, c'est pas bien compliqué, mais c'est long. Pourtant, ça vaut la peine parce que les gnocchi maison, ça n'a vraiment rien à voir avec ceux que l'on achète dans le commerce. En plus, on peut les agrémenter comme on veut, les déclinaisons sont multiples. Cette fois, c'est une petite botte d'épinard qui m'a inspirée. Un délice !

DSC_2454-2 

Pour 4 personnes :

  • pommes de terre à chaire farineuse : 700 g
  • feuilles d'épinard fraîches : 120 g 
  • farine de riz complet : 200 g
  • fécule de pomme de terre : 50 g
  • sel aromatisé aux écorces de citron : 1 grosse cuillère à café

On commence par faire cuire les pommes de terre au four (il faut éviter de les cuire dans l'eau pour éviter qu'elles ne se gorgent d'eau justement) en les entourant de papier aluminium. Quand elles sont bien tendres, on les sort du four et on laisse refroidir.

Pendant ce temps, on lave les feuilles d'épinard, on les sèche bien et on les cuit à la poêle avec un peut d'huile d'olive pour les faire suer. Quand les épinards sont cuits, on les place entre deux feuilles de papier absorbant pour se débarrasse de l'excédant d'eau. On réduit ensuite les épinards en purée au mixeur. 

On épluche ensuite les pommes de terre que l'on réduit en une purée bien fine. On ajoute les épinards.

On incorpore d'abord 200 g de farine et de fécule, et on sale. On mélange bien le tout en utilisant les doigts. On ajoute ensuite le reste de farine et de fécule progressivement, jusqu'à obtenir une pâte lisse et homogène qui ne colle plus aux doigts et au plan de travail (ça peut demander un peu plus de farine que prévu en fonction de vos pommes de terre).

On place ensuite au frais pour 1 heure.

Une fois ce temps passé, on récupère la pâte. On la sépare en 4 et on forme avec chaque portion des boudins de 1,5 cm de diamètre environ, puis avec un couteau, on découpe des tronçons de 1 cm. On peut les utiliser directement comme ça, ça donne des petits coussins. On peut également essayer de les façonner en les appuyant et les roulant contre le dos d'une fourchette si on a la patience et le temps.

On pose les gnocchi sur un torchon propre légèrement fariné. Et on continue jusqu'à épuisement de la pâte. A cette étape, on peut choisir de les cuisiner immédiatement (enfin après un petit repos de 30 minutes au frais), ou bien de les congeler (et ensuite des les utiliser en les plongeant, encore congelés, dans de l'eau bouillante).

Pour les péparer, rien de plus simple. On porte un grand volume d'eau à ébullition. On jette les gnocchis dedans, et quand ils remontent à la surface, on compte 30 secondes, on égoutte et voilà.

Pour les assaisonner, c'est toujours une version assez simple que je privilégie. Là, je les ai fait revenir dans un peu d'huile d'olive avec deux échalotes émincées, puis j'ai réalisé une sauce toute simple avec un peu de crème et de parmesan. Un délice !!!

DSC_2505-2

Maintenant, à vous de jouer !

Inspiration : Ratatouille et Compagnie

Posté par Pour ta pomme à 15:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

31 janvier 2017

..Fondant au chocolat et caramel au beurre salé (sans gluten)..

Chocolat... chocolat... chocolat... c'est un plaisir toujours intact quand je me retrouve devant une belle part de fondant au chocolat. Je ne compte plus le nombre de versions déjà testées (ma balance est là pour me le rappeler). Mais en même temps, il faut ce qu'il faut pour se faire plaisir. J'utilise rarement le caramel beurre salé en cuisine, pourtant j'aime beaucoup ça. Mais ce n'est pas un produit qui fait partie de ma culture culinaire et j'y pense jamais. Mais quand je suis tombée sur cette recette de Guillemette en cherchant une nouvelle déclinaison de fondant, je me suis dit qu'il fallait vraiment changer ça... et tout de suite ! Et cela a été avec raison parce que le résultat est une tuerie. Un fondant ultra fondant, une petite pointe de sel qui sublime le chocolat et du caramel qui apporte beaucoup de douceur ! L'essayer, c'est l'adopter ! La prochaine fois, je teste l'Assassin de Bernard !

DSC_0483-2

Pour 6-8 personnes (moule à manqué de 20 cm environ) :

Pour le caramel au beurre salé :

  • sucre : 100 g
  • eau : 2 cuillères à soupe
  • beurre salé : 50 g
  • crème liquide entière : 105 g

Pour le fondant :

  • le caramel beurre salé
  • chocolat noir à 66% : 200 g
  • beurre : 150 g
  • oeufs : 5
  • fécule de maïs : 1 cuillère à soupe
  • sucre : 70 g

1 - Péparation du caramel beurre salé 

On commence par faire fondre le sucre et l'eau dans une casserole à fond épais, sans remuer. Quand le caramel est bien doré, on sort du feu. On incorpore le beurre coupé en morceaux en remuant énergiquement. Puis on incorpore la crème. On réserve à température ambiante.

2 - Préparation du fondant :

On préchauffe le four à 180°C.

On fait fondre au bain-maire le chocolat et le beurre coupé en morceaux.

Quand le chocolat et le beurre sont fondus, on les transvase dans un récipient. On ajoute le sucre. Puis on incorpore un à un les oeufs, en remuant bien entre chaque ajout pour obtenir une pâte lisse. 

On incorpore ensuite le caramel puis la fécule. On mélange bien. 

On verse dans le moule à manqué (beurré s'il n'est pas en silicone), puis on enfourne pour 18 à 20 minutes de cuisson.

A la sortie du four, le fondant ne doit être pas totalement cuit au centre. On le place alors immédiatement dans un bain d'eau glacée pour stopper rapidement la cuisson.

Finalement, le plus dur est d'attendre le lendemain pour le manger parce que la patience ici fait partie intégrante de la recette pour profiter au maximum du plaisir de ce fondant ! Et s'il se conserve au frigo, pensez à le sortir bien avant de le déguster pour qu'il revienne à température ambiante et retrouve une texture douce et fondante.

DSC_0507-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Chocolat & caetera


30 janvier 2017

..Entrecôte de boeuf et sa croûte de crumble..

Quand je regarde mon blog, je me dis que le sucré est un peu trop souvent à l'honneur... Difficile de croire avec ça que je passe à travers le diabète gestiationel... Mais en fait, c'est surtout que je prends rarement la peine de prendre en photo les plats salés... Faut dire que contrairement à une pâtisserie, un bon petit plat se mange chaud... c'est-à-dire tout de suite. Mais quand j'ai un vrai coup de coeur, j'accepte de différer de quelques secondes le plaisir... mais attention, quelques secondes, ça veut dire "clic clic", deux-trois photos et pas that's it ! Mais si vous voulez régler vos yeux, hésitez pas à aller voir la recette chez Rock the Bretzel où j'ai pioché ce petit délice !

DSC0351-2

Pour 2 personnes :

Pour le crumble :

  • noisettes entières : 30 g
  • pignons de pins : 30 g
  • parmesan : 30 g
  • gruyère : 20 g
  • ail : 2 gousses
  • beurre mou : 30 g
  • fleur de sel : 1 grosse pincée
  • grains de poivre : 1 petite cuillère à café
  • persil plat : 1 petite poignée

Pour l'entrecôte :

  • une belle entrecôte de boeuf bien épaisse (450-500 g environ)
  • beurre
  • huile de pépins de raisin
  • sel, poivre

On commence par sortir la viande du frigo pour la laisser reposer à température ambiante pendant une heure environ.

Pendant ce temps, on prépare le crumble. Pour cela, on place dans le bol d'un petit mixeur les noisettes, les pignons de pin et le persil. On mixe pour concasser le tout, pas trop finement quand même. On ajoute l'ail écrasé, les fromages râpés, le sel et les grains de poivre concassés. On donne quelques coups de mixeur rapidement pour bien amalgamer le tout.

On récupère la préparation, on place dans un bol et on ajoute du bout des doigts le beurre mou pour l'incorporer dans la préparation. 

On réserve au frais.

Quelques minutes avant de passer à table, on préchauffe le four à 200°C.

On sale la viande sur les deux faces. Dans une poêle chaude, on place du beurre avec de l'huile; et quand le beurre commence à crépiter, on dépose l'entrecôte que l'on laisse cuire environ 5 minutes sur chaque face. Quand elle est cuite, on la débarrasse sur une assiette que l'on recouvre d'aluminium et on laisse reposer 5-6 minutes.

On récupère la viande, on la place dans un plat allant au four. On la couvre du crumble. On enfourne pour 5 minutes. On coupe l'entrecôte en tranches et on déguste aussitôt ! 

C'est un vrai délice ! Accompagnée de pommes de terre au four, cette recette est un vrai régal ! C'est clairement un de mes coups de coeur.

DSC0364-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Rock the Bretzel

29 janvier 2017

..Cookies-brownies aux pépites de chocolat et beurre salé..

Finissons la semaine avec une recette gourmande... ultra fondante ! Elle attendait sagement son heure dans mon disque dur depuis un moment et, aujourd'hui, son heure est venue ! ^-^ Je me rappelle encore de ce samedi après-midi où je faisais face à un besoin irrépressible de me mettre quelque chose de chocolaté sous la dent... un après-midi parmi d'autres, c'est vrai, mais avec un petit sentiment d'urgence vu la grisaille et le mauvais temps qui nous matraquaient depuis plusieurs jours... Il fallait faire entrer un peu de plaisir dans ma cuisine et la magie d'internet opérant une fois de plus, en quelques minutes j'ai dégoté cette recette de Tiphaine du blog Gourmandiseries... rapide, forte en chocolat, facile à adapter sans gluten ! Ni une ni deux... aux fourneaux... Et si je vous dis qu'aujourd'hui, il fait encore particulièrement gris et maussade... ça vous donne une idée de ce que je vais faire de mon après-midi ! ^-^

DSC_0383-2

Pour une 30ne de cookies :

  • chocolat noir : 200 g
  • beurre salé : 40 g
  • oeufs : 2 
  • sucre : 100 g
  • fécule de maïs : 30 g
  • pépites de chocolat : 150 g
  • rhum vanillé : 1 cuillère à café

On commence par préchauffer le four à 180°C.

Pendant ce temps, on fait fondre au bain-marie le chocolat avec le beurre.

On bat ensuite les oeufs avec le sucre, puis on ajoute le rhum. On incorpore le chocolat fondu (attention à ce qu'il ne soit pas trop chaud pour ne pas cuire les oeufs). On ajoute enfin la fécule, puis les pépites de chocolat.

On dépose des tas de pâte sur des plaques de cuisson (je place dessus une feuille de papier sulfurisé pour éviter que ça colle) en s'adiant d'une cuillère à soupe. On espace bien car les cookies s'étalent à la cuisson.

On enfourne pour 8 minutes.

Une fois les cookies cuits, on les laisse légèrement refroidir avant de les manipuler (ils sont très mous en sortant du four), puis on les dépose sur une grille pour qu'ils refroissent totalement.

Y'a plus qu'à... ^-^

DSC_0399-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Gourmandiseries 

05 août 2016

..Hummus aux champignons et aux oignons caramélisés..

Je vous avais dit que le hummus allait probablement devenir mon obsession de l'été... c'est chose faite ! Les versions se succèdent pour notre plus grand plaisir. C'est tellement bon !

Cette version aux champignons est de très loin ma préférée ! Ce hummus était à tomber et on s'est presque battu pour finir le bol. Si j'ai d'autres variantes en tête, je pense que la recette d'aujourd'hui sera difficile à détrôner. 

En plus, cette fois, j'ai pris la peine de peler les pois chiches (avec l'aide précieuse de Mr Pomme). En réalité, c'est très simple à faire. Il suffit de les faire tourner entre les doigts et la peau part toute seule. C'est un peu long, mais avec de l'aide, ça passe bien. Et ça fait une grande différence : la texture est d'une douceur incroyable ! Ultra crémeuse.

DSC_0081-2-2

Pour un bol :

  • pois chiches en conserve : 230 g (poids net égouttés)
  • champignons de Paris : 80 g
  • oignons doux : 80 g
  • sucre en poudre : 1/2 cuillère à café
  • tahini : 20 g
  • jus de citron jaune : 20 g
  • huile d'olive : 2 cuillères à soupe
  • ail : 1 gousse d'ail
  • persil : 6 cuillères à soupe de persil frais haché
  • poivre au goût 
  • sel au goût (si la conserve ne contient pas déjà du sel)

Pour décorer :

  • huile d'olive
  • noix de grenoble grossièrement hachées

On commence par peler les champignons que l'on tranche. On tranche également l'oignon. On fait chauffer une poêle avec un peu de beurre et on fait dorer dedans l'oignon avec le sucre pour les faire fondre et leur permettre de caraméliser. On ajoute ensuite les champignons. On cuit quelques minutes jusqu'à ce qu'ils soient bien tendre. On stoppe la cuisson. On sale, on poivre, on ajoute le persil. On mélange bien et on laisse refroidir.

On rince ensuite soigneusement les pois chiches que l'on pèle. On dépose dans le bol du robot mixeur un tiers des pois chiche avec l'huile d'olive, le tahini, le jus de sucre, l'ail écrasé. On mixe jusqu'à obtenir une purée bien lisse. Puis on ajoute le tiers suivant de pois chiche. On mixe à nouveau. Puis le dernier tiers et on mixe. Et enfin le mélange champignon/oignon/persil (en gardant 2 grosses cuillères à soupe pour la déco). On mixe à nouveau pour obtenir une texture lisse et homogène.

On rectifie l'assaisonnement si nécessaire et on ajoute de l'eau (je n'en ai pas eu besoin) si le hummus est trop épais.

On verse la purée dans un bol. On creuse des sillons dans lesquels on verse de l'huile d'olive. On dépose dessus le mélange champignon/oignon/persil réservé et quelques noix de grenoble grossièrement hachées.

On déguste ensuite cette tuerie autour d'un bon verre avec des chips de maïs ou du pain plat grillé.

DSC_0124-2

Maintenant, à vous de jouer !

04 août 2016

..Framtastik (sans gluten) : framboise, citron et chocolat blanc..

Cette recette date un peu (oh... juste un an...), mais comme elle est de saison et que je l'adore, je vous la propose ! J'avais réalisé cette déclinaison sans gluten des célèbres fantastik de Michalak quand mes parents étaient venus nous rendre visite l'été dernier. J'adore (bon comme tout le monde, ok !) le principe. C'est déclinable à l'infini et tellement plus rapide à faire qu'il n'y paraît. Et le résultat en jette !

Pour cette version, j'avais pris peu de risque... framboise, citron et chocolat blanc ! Rien de sorcier là-dedans, juste un peu de patience pour réaliser les différentes étapes !

DSC_0509-2

Pour la ganache montée au chocolat blanc :

  • chocolat blanc : 100 g
  • crème liquide : 160 g + 70 g

Pour le sablé :

  • farine de riz complet : 200 g
  • poudre d'amandes : 50 g
  • gomme de guar : 5 g
  • beurre bien froid : 100 g
  • sucre : 60 g
  • oeuf : 1

Pour le moelleux citron

  • oeuf : 1
  • sucre : 80 g
  • crème épaisse : 40 g
  • huile d'olive : 20 g
  • fécule de maïs : 60 g
  • poudre à lever : 1 g
  • beurre : 20 g
  • zeste d'un citron jaune

Pour le sirop citron :

  • eau : 50 g
  • sucre : 25 g
  • jus de citron : 25 g

Pour finir :

  • framboises : une 30ne
  • chocolat noir : 30 g
  • crème liquide : 1 cuillère à soupe
  • amandes effilées grillées au four

1- Préparation de la ganache montée (J-1) :

La veille, on met le chocolat à fondre doucement au bain-marie. On met ensuite à chauffer les 160 g de crème.

On place le chocolat dans un bol qui supporte la chaleur. Puis on incorpore 1/3 de la crème chaude. On mélange bien pour obtenir un noyau lisse et brillant. On ajoute ensuite le deuxième tiers, et on mélange encore vivement. Puis on fait pareil avec le dernier tiers.

On parfait l'émulsion au mixeur plongeant. Puis on ajoute les 70 g de crème froide restant.

On filme au contact. Puis on place au frais pour toute la nuit.

2- Préparation du sablé :

On commence par mélanger ensemble la farine, le sucre, la poudre d'amandes et la gomme de guar.

On incorpore du bout des doigts le beurre coupé en morceaux pour sabler le tout. Puis on ajoute l'oeuf de façon à obtenir une boule de pâte qui se tienne bien (mais attention à pas trop travailler la préparation).

On dépose les deux tiers de la pâte environ dans un moule à manquer et on applatit avec les doigts pour tapisser tout le fond.

On place le tiers restant sur une plaque de pâtisserie, on étale en un petit carré de 1 cm d'épaisseur. Ce tiers va servir pour la déco.

On place au frais pour 1 heure, puis on met le sablé à cuire dans un four préchauffé à 180°C. Au bout de 10 minutes environ, le sablé doit être doré, on sort du four.

3- Préparation du moelleux citron :

On baisse la température du four à 170°C.

On fait blanchir l'oeuf avec le sucre et le zeste de citron en fouettant vivement le tout.

Quand le mélange a blanchi et a doublé de volume, on ajoute la crème. On incorpore ensuite la fécule et la poudre à lever, puis l'huile d'olive.

On place ensuite la préparation sur le sablé et on fait cuire 10 minutes environ, jusqu'à ce que le moelleux dore.

Quand c'est cuit, on sort du four, on démoule délicatement et on laisse refroidir sur une grille. 

4- Préparation du sirop :

Rien de compliqué là parce qu'il suffit de mélanger tous les ingrédients.

5- Montage :

On récupère la ganache que l'on bat au fouet pour obtenir une crème onctueuse et ferme. On place dans une poche à douille.

On fait fondre le chocolat noir au bain-marie et quand il est fondu, on ajoute la crème. On mélange bien. On place le chocolat dans une petite poche pour faciliter le remplissage des framboises.

On récupère ensuite le sablé/moelleux. On le punche avec le sirop pour bien l'imbiber. Puis on poche la ganache sur la base sablé/moelleux. On dépose dessus de manière anarchique les framboises. On les remplit avec la ganache au chocolat noir.

On brise le carré de sablé restant. On place les morceaux dans la ganache. On ajoute sur le tout les amandes effilées dorées préalablement au four.

Et voilà ! Done ! Maintenant, on se régale. On peut procéder au montage au dernier moment (c'est plus rapide qu'il n'y paraît) ou le préparer avant le repas et laisser ensuite le framtastif au frais jusqu'au dessert. 

DSC_0554-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 00:52 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

01 août 2016

..Curry de poulet au lait de coco et garam massala..

Youhou ! Mes vacances démarrent officiellement aujourd'hui. Même si je vais travailler pour préparer ma rentrée, c'est quand même un vrai plaisir de se savoir en vacances. Re-lax ! Et pour démarrer en beauté, je m'offre une excursion au soleil avec ce délicieux curry de poulet aux saveurs d'ailleurs ! Lait de coco... garam massala... paprika... menthe... noix de cajou... sortez les lunettes de soleil et les tongs, aujourd'hui on dîne sous les cocottiers !

DSC_0080-2

Pour 8 personnes : 

  • blancs de poulet : 1.2 kilos environ
  • lait de coco : 400 ml
  • eau : 100 ml
  • oignon doux : 1 gros
  • garam massala : 1 cuillère à soupe
  • paprika : 1 cuillère à café
  • beurre de coco : 2 cuillères à soupe
  • tabasco : 10ne de gouttes
  • raisins secs : 50 g
  • noix de cajou : 50 g
  • fécule de maïs : 2 cuillères à soupe
  • menthe fraîche
  • sel

Dans une cocotte, on fait fondre le beurre de coco. Quand il est chaud, on y fait dorer rapidement les blancs de poulet coupés en morceaux (pas besoin de les faire cuire à coeur) et préalablement enrobés de fécule de maïs. Quand ils sont dorés, on réserve.

Dans la même cocotte, sans la laver, on fait dorer l'oignon coupé coupé en lamelles. On place dans la cocotte en même temps les épices pour qu'elles dégagent tous les parfums. Quand l'oignon est doré, on remet le poulet. On ajoute les raisins secs, les noix de cajou et on verse dessus l'eau et le lait de coco. On assaissone avec le tabasco et un peu de sel.

On mélange bien avec une cuillère en bois et on fait mijoter une 20ne de minutes jusqu'à ce que le poulet soit bien tendre et cuit à l'intérieur.

Au moment de servir (pommes de terre vapeur ou riz seront des alliés de choix !), on dépose sur le tout quelques feuilles de menthe ciselées... Un délice !

DSC_0069-2

Maintenant, à vous de jouer !

Une autre variante est disponible ici : clic !