17 juillet 2016

..Sorbet coco aux cerises noires..

Comme je fais des petites portions de glace, je peux varier régulièrement les plaisirs. Et les tournées se succèdent donc à un rythme effreiné ! ^-^ Il y a quelques temps, nous avions des amis à dîner, et pour A. les repas sont non seulement sans gluten, mais également sans lactose. Pas de soucis, la crème de coco se prête merveilleusement à la préparation des glaces et permet même d'obtenir une texture plutôt onctueuse sans préparer de crème anglaise. Du coup, d'ailleurs, il vaudrait mieux parler de sorbet puisque cette préparation glacée est sans crème, ni lait, ni oeuf. Comme nous sommes en plein dans la saison des cerises, j'ai décidé d'en glisser quelques unes dans la préparation. Je ne prenais pas beaucoup de risque, la coco et la cerise se marient avec délice.

DSC_0010-2

Pour 8 boules de glace environ :

  • crème de coco : 400 g
  • sucre de coco : 50 g
  • citron : le jus d'un demi citron
  • rhum ou kirsch : 1 cuillère à soupe
  • cerises noires : 20

1- Préparation de la base, J-1 :

On commence par dissoudre le sucre de coco dans le jus de citron. Puis on verse le tout dans la crème de coco. On mélange bien. On ajoute ensuite le rhum ou le kirsch. On mélange à nouveau puis on place au frais pour toute la nuit.

2- Préparation du sorbet, Jour J :

Le lendemain, on récupère le mélange et on donne quelques coups avec le mixeur plongeant pour bien homogénéiser la préparation.

On prépare la sorbetière et on turbine la préparation selon les instructions du fabriquant. Quand le sobet commence à prendre, on ajoute les cerises dénoyautées et préalablement découpées en petits morceaux.

Le sorbet mérite d'être passé quelques heures au congélateur avant d'être dégusté car la préparation manque quand même un peu de fermeté à la fin du programme. 

Si vous aimez la noix de coco, ce sorbet est fait pour vous. Le goût est franc, peu sucré et la texture est vraiment onctueuse. La noix de coco se mariant à merveille avec tout un tas d'autres fruits, il y a là une belle base pour de multiples déclinaisons. Sky is the limit pour les goumands ! 

DSC_0019-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


10 juillet 2016

..Crumble aux abricots et basilic (sans gluten et sans lactose)..

Nous avions quelques abricots qui commencaient à faire un peu la tête dans le panier de fruits... pas question de laisser périr ces petites gourmandises, considérant que la nature ne nous les offre que quelques semaines dans l'année ! J'avais en tête d'en faire une glace, mais il y avait encore du sorbet au melon, du sorbet à l'ananas et de la glace à la pistache (et oui, des recettes à venir ! ^-^). Une prochaine fois... Je me suis donc décidée pour un crumble. Le résultat est très satisfaisant. Le crumble est doux et croquant, pas trop gras mais surtout pas sec du tout. Cela reste très acidulé parce que c'est comme ça que je l'aime, mais n'hésitez pas à ajouter du sucre ou du miel aux abricots si vous craignez un peu l'acidité des abricots cuits.

L'association abricot/basilic est une tuerie. C'était ma première tentative et je suis vraiment heureuse de la découverte ! Faut dire que le basilic est vraiment un bon petit soldat en cuisine. Très docile, il se prête à mille et un mariages sucrés !

DSC_0403-2

Pour 4 crumbles individuels :

  • abricots bien mûrs : 8 à 10 (ou 400 g sans les noyaux)
  • vin blanc moelleux : 4 cuillères à café
  • feuilles de basilic : 2

Pour la pâte à crumble sans gluten et sans lactose :

  • farine sans gluten (recette du mix que j'utilise ici) : 30 g
  • farine de sarrasin : 15 g
  • poudre d'amande : 30 g
  • sucre roux : 15 g
  • miel : 15 g
  • purée d'amande : 15 g
  • huile d'olive : 15 g
  • feuilles de basilic : 2
  • noix de grenoble : 20 g

On s'occupe d'abord des fruits. On coupe les abricots en morceaux. On les place dans un un récipient avec le vin blanc et le basilic finement ciselé. On mélange bien et on réserve au frais.

On préchauffe ensuite le four à 180°C.

Puis on prépare la pâte à crumble. Pour cela, on mélange dans un grand saladier l'ensemble des ingrédients secs. On ajoute la purée d'amande, le miel et l'huile d'olive, puis le basilic finement ciselé et les noix hachées, et on mélange avec les doigts pour amalgamer grossièrement la préparation.

On dépose les fruits dans quatre plats pouvant supporter la cuisson au four. On recouvre avec le crumble. Puis, on place au four pour 25 minutes environ ou jusqu'à ce que le crumble colore.

On laisse refroidir et on déguste tiède. Ces crumbles peuvent également se manger froid, mais éviter de les servir directement à la sortie du four, ils sont quand même meilleurs s'ils ont un peu de temps pour revenir à température.

DSC_0433-2

Maintenant, à vous de jouer !

04 juillet 2016

..Financiers aux cerises noires, sans gluten et sans lactose..

Chaque tournée de glace est l'occasion de tester de nouvelles recettes pour liquider les blancs d'oeuf non utilisés dans la crème anglaise... Quel supplice ! Cette fois, je me suis tournée vers cette nouvelle recette de financiers de Clothide Dusoulier, repérée chez Mes brouillons de cuisine... sans lactose, et que j'ai "adapté" sans gluten.

Alors peut-on continuer à les appeler "financiers"... C'est souvent la question que je me pose depuis que je cuisine "sans". Des financiers sans ce bon petit beurre noisette qui les caractérisent peuvent-ils continuer à se nommer "financiers". Les puristes diront probablement "non... quel scandale !", les intolérants qui ne veulent pas tirer un trait sur leur péché de gourmandise accorderont avec moins de scrupules le titre de financier à ces petites choses aux amandes ultra moelleuses et bien gourmandes ! Autant vous dire qu'ayant été totalement conquise par cette recette, je fais partie de la seconde catégorie ! ^-^ Comme je suis vraiment vraiment très gourmande... j'ai ajouté un peu de rhum et j'ai agrémenté chaque financier d'une belle cerise entière... yummy je vous dis !

DSC_0225-2

Pour 15 financiers :

  • amandes en poudre : 65 g
  • sucre : 50 g
  • fécule de maïs : 15 g
  • sel : 1 pincée
  • purée d'amandes : 25g
  • huile d'olive : 20 g
  • blancs d'oeuf : 2
  • cerises noires : 15
  • rhum : 1 cuillère à café

On commence par préchauffer le four à 180°C. 

On mélange bien ensemble les amandes en poudre, le sucre, la fécule et le sel. 

Dans un saladier, on travaille ensemble rapidement la purée d'amandes et l'huile pour bien assouplir la purée d'amandes qui peut être parfois un peu dure. On incorpore le tout au mélange précédent. Puis on ajoute les blancs d'oeuf et le rhum.

On dépose la préparation dans des petits moules préalablement beurrés ou en silicone. On enfonce dans chaque empreinte une cerise entière. 

On place au four pour 15 à 18 minutes environ. On stoppe la cuisson quand les financiers sont dorés.

Verdict : des bouchées moelleuses et fondantes. L'association amande/cerise/rhum fonctionne parfaitement. C'est un classique avec lequel on prend peu de risque. L'huile d'olive ne se sent pas, mais renforce le parfum de l'amande... bref, un futur classique à la maison ! 

DSC_0257-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Mes brouillons de cuisine 

Posté par Pour ta pomme à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

08 février 2016

..Brownies chocolat et avocat (sans gluten et sans lactose)..

Voilà une recette qui date un peu et que je me suis enfin décidée à partager avec vous parce qu'elle est surprenante et vraiment délicieuse. Et oui on peut bien se la jouer gourmande tout en cuisinant sainement. Cette recette, c'est encore chez The Iron You que je suis allée la pêcher... Faut dire que la liste des recettes qui me tentent dans cette cuisine est longue comme trois bras... Gourmandise... quand tu nous tiens... ^-^ L'avocat se sent très légèrement, mais comme il se marie à merveille avec le chocolat, je ne trouve pas que ce soit un problème. Et puis, c'est subtile. La texture est parfaite, vraiment moisty comme j'aime. À refaire !

DSC_0817-2

 Pour un moule 14 cm x 14 cm :

  • avocat bien mûr : 1
  • chocolat 70% : 110 g
  • huile de coco : 1.5 cuillère à soupe
  • sucre : 100 g
  • oeuf : 1
  • poudre d'amandes : 35 g
  • cacao en poudre non sucré : 20 g
  • poudre à lever : 0.25 cuillère à café
  • sel : 1 pincée
  • extrait de vanille : 1 cuillère à café

On commence par préchauffer le four à 175°C.

On fait fondre le chocolat avec l'huile de coco au micro-ondes. On procède par séries de 30 secondes, on mélange bien entre chaque passage au micro-ondes et on arrête quand le chocolat est bien lisse.

On écrase (avec le mixeur-plongeant, c'est l'idéal) l'avocat jusqu'à obtenir une purée très lisse. On incorpore le chocolat et on mélange bien. On ajoute le sucre, puis l'oeuf et la vanille. 

On ajoute enfin le cacao, la poudre d'amandes, la poudre à lever et le sel. On mélange bien. 

On place la préparation dans le plat (beurré ou recouvert d'une feuille de papier sulfurisé). On lisse bien.

On fait cuire 25 minutes. 

On laisse bien refroidir avant de démouler. On découpe en 9 carrés le brownies et on se régale en se félicitant sans même culpabiliser ! 

DSC_0806-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : The Iron You

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

14 janvier 2016

..Des crêpes toutes simples (mais sans gluten)..

Depuis quelques temps, Mr Pomme avait envie de crêpes... des crêpes, des crêpes, des crêpes... il ne voulait que ça ! Si bien qu'à force d'en entendre parler, la gourmandise m'a piquée ! Moi aussi, je voulais des crêpes. J'avais déja ma recette fétiche, mais j'aime toujours tester de nouvelles versions... Je dois dire que j'ai été bien inspirée d'aller voir du côté de Chef sans gluten pour lui piquer sa recette. Sa version est vraiment délicieuse, sans laitage en plus, c'est plus léger, mais toujours aussi bon (A., cette version est pour toi !) ! Les crêpes sont moelleuses, elles tiennent bien la cuisson... et avec un petit caramel beurre salé au chocolat et au praliné (je vous livrerai la recette un jour si j'arrive à prendre des photos avant que le pot ne disparaisse...), je vous raconte pas le plaisir ! J'ai oublié de mettre la poudre à lever, mais je n'ai pas vu d'inconvénient particulier en lien avec cet oubli... ^-^

DSC_0168-2

Pour environ 10-12 crêpes :

  • farine de riz brun : 70 gr
  • farine de riz : 70 g
  • fécule de pomme de terre : 80 gr
  • sucre en poudre : 30 g
  • sel : 1 pincée
  • oeufs : 3
  • lait d’amande : 500 g
  • triple sec : 1 cuillère à soupe
  • beurre de cacao : 20 g

Faire fondre le beurre de cacao doucement au four micro-ondes.

Après, on peut choisir de travailler la pâte à la main, ou bien on peut jouer les feignantes (ou les malignes, c'est comme on veut) et tout mettre dans un mixeur. C’est pratique et ça fonctionne très bien si on place les ingrédients dans cet ordre : lait, œufs, triple sec, beurre de cacao, sucre, sel, et « farines ».

On laisse ensuite reposer la pâte 2 heures à température ambiante, recouverte d'un chiffon propre.

Y’a plus qu’à faire chauffer la crêpière, la graisser légèrement et faire sauter les bonnes crêpes !

DSC_0173-2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Chef sans gluten

27 février 2015

..Brioche roulée à la confiture de myrtilles sauvages (sans beurre)..

Je me suis remise à préparer des petites choses pour le pti déj' de Mr Pomme depuis la mi-janvier à peu près. De toutes façons, le temps est tellement pourri que le dimanche, je suis d'une flemme rare... Impossible de trouver le courage de mettre un orteille dehors. Je me terre donc dans ma cuisine. Cele faisait un moment que je n'avais pas boulangé. A tort, parce que j'adore ça. C'est vraiment plaisant quand même. J'ai profité de l'occasion pour tester une recette de brioche sans beurre. C'est pas vraiment que Mr Pomme en ait besoin, il peut largement manger un peu de beurre, mais c'était par curiosité. Le résultat est satisfaisant, mais la brioche est quand même moins moelleuse que lorsqu'elle est nourrit de beurre, on s'entend. Toutefois, elle fait largement l'affaire au petit déjeuner !

Je suis partie d'une recette trouvée dans ce magazine, et je l'ai gourmandisée en la nappant généreusement de confiture de myrtilles sauvages et je l'ai roulé selon la technique du kringel. Un joli résultat visuel, même si ma brioche a attrappé un petit coup de soleil dans le four ! ^_^

DSC_0001b

Pour 6 personnes :

  • farine : 250
  • sel : 1 cuillère à café
  • sucre : 30 g
  • levure sèche de boulanger : 10 g
  • lait (chauffé selon les indications de votre levure) : 2 cuillères à soupe
  • oeufs : 3
  • confiture de myrtilles sauvages : 3 cuillères à soupe
  • quelques amandes effilées

On commence par faire chauffer le lait à la température indiquée par le fabricant pour utiliser au mieux la levure. Pour moi, c'est 120°F. On ajoute la levure et le sucre. On mélange et on couvre. On laisse reposer 10 minutes.

Dans la cuve du robot, on dépose la farine et le sel et le sucre. On mélange bien. On ajoute le mélange de levure et on commence à pétrir.

On bat les oeufs en omelette et on verse dans la cuve du robot. On pétrit une bonne dizaine de minutes jusqu'à obtenir un pâton souple et non collant. On laisse reposer 1 heure 30 ou jusqu'à ce que la pâte double de volume à l'abris, dans un endroit chaud.

Une fois ce temps de repos passé, on récupère la pâte. On dégaze et on étale en un rectangle d'environ 30 cm par 40 cm sur un plan de travail légèrement fariné.

On nappe de confiture puis on enroule la pâte dans le sens de la longueur. L'idée c'est donc de rouler sur le côté le plus long puis ensuite de le couper ce boudin en deux, dans la longueur. Puis on torsade ensemble les deux boudin sans trop serrer. Et on dépose dans un moule à cake beurré. On dépose les amandes dessus.

On couvre et on laisse lever de 30 minutes encore à l'abris des courants d'air.

Quand la brioche à bien lever, on préchauffe le four à 180°C, puis on enfourne pour 25 minutes.

Quand la brioche est bien cuite, on la démoule aussitôt et on la laisse refroidir sur une grille. Elle se déguste bien sûr tiède tout de suite, ou bien froide, ça marche aussi. Je ne pourrai pas vous dire combien de temps elle se conserve. Comme Mr Pomme est le seul à en manger, elle lui fait la semaine et pour qu'elle ne sèche pas on congèle des parts que l'on sort à mesure. Mais je pense qu'elle doit rester moelleuse pendant au moins deux jours. Après, si elle sèche vous pourrez toujours en faire de la brioche perdue... Yummy !

DSC_0055b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 octobre 2013

..Flan parisien au lait d'amande, sans gluten..

Il vient de se passer quelque chose d'assez inhabituel sur mon blog... je ne sais pas si vous avez remarqué, mais je viens de vous proposer 5 recettes salées à la suite... Cette exception présage d'une débauche de sucre dans les jours à venir pour compenser !!! Je commence avec cette recette qui me ramène directement en enfance ! J'adore... Il y a vraiment trois desserts associés à mon enfance, le flan pâtissier donc, la tarte aux pommes et un gâteau au chocolat dont je suis incapable de me rappeler mais qui se présentait sous forme de kit et dont j'étais accro. On trouvait dans la boîte une génoise au chocolat qu'il fallait couper en deux (ce que je ratais toujours... mais j'étais petite hein !) et garnir d'une mousse au chocolat que l'on faisait à partir d'une poudre je crois et que l'on recouvrait d'un glaçage, tout prêt... c'est loin du fait maison, hein, mais j'étais une fan absolue ! D'ailleurs, je lance un appel, si quelqu'un voit de quoi je parle et se rappelle de ce gâteau, je suis curieuse de connaître le nom ou la marque.

Mais revenons au flan parisien. Celui de mon enfance, c'était le flan alsa. Pas le ancel, parce que va savoir pourquoi, nous étions persuadés qu'il était moins bon. Ma mère m'en faisait sans pâte, sans raisin dans deux ramequins fumés typiques de cette époque, tandis qu'eux le mangeaient avec des raisins marinés dans du rhum... Bon, forcément, dès que j'ai découvert les raisins secs au rhum... je ne suis plus revenue à la version nature ! Le flan que je vous propose aujourd'hui n'a plus grand chose à voir, mais il garde la même saveur enfantine (et les raisins au rhum !) !!

DSC_0857b

Pour 16 carrés (soit 8 personnes ):

  • lait d'amande : 1 litre
  • oeufs : 4
  • fécule de maïs : 80 g
  • sucre : 100 g
  • agar agar : 1 cuillère à café
  • rhum : un bouchon
  • raisins secs au rhum : 120 g

On commence par préchauffer le four à 200°C.

On fait chauffer le lait d'amande dans une casserole (jusqu'à ébullition).

Pendant ce temps, on bat les oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse et double de volume. On ajoute ensuite la fécule de maïs et l'agar agar. On mélange à nouveau, puis on ajoute rhum.

Quand le lait est bouillant, on le verse doucement dans le mélange tout en continuant à remuer. Puis on transvase le tout dans la casserole et on chauffe jusqu'à ce que la préparation épaississe. Il faut l'amener à ébullition, sans jamais cesser de remuer pour éviter que cela attache.

On ajoute les raisins. Puis on verse dans un moule beurré, et ion place au four pour 40 minutes de cuisson. Le dessus doit être bien cuit, mais le flan sera encore tremblottant à la sortie. Il faut le laisser bien refroidir avant de le manger. Quand il est très froid, il se découpe sans problème.

Un régal plutôt léger en plus !

DSC_0871b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

03 juillet 2013

..Crumble aux pommes et bleuets (sans gluten sans lactose)..

Finissons la semaine en douceur. Cette recette date un peu, mais l'avantage, c'est qu'un crumble c'est toujours de saison. Déjà, des pommes, on en trouve tout le temps, mais si comme moi, vous adorez ça, mais qu'arrivé en juin, vous êtes en peu tannés et que vous envie d'autres choses (et comme je vous comprends... vive les cerises !), ben, il suffit de changer les fruits parce qu'ici, la vedette c'est la pâte à crumble. Une pâte toute pensée pour les intolérants et totalement adoptée à la maison parce que Mr Pomme la préfère à la pâte à crumble classique. Mais qui ne perd rien en gourmandise !

P1780305

Pour 8 personnes :

  • 200 g de farine de riz
  • 100 ml d'huile neutre
  • 50 g d'amandes en poudre
  • 80 g de sucre
  • 80 ml de lait d'amande
  • 1 pincée de sel
  • 8 pommes
  • 200 g de bleuets

On commence par préparer la pâte à crumble.

Pour cela, c'est assez simple. On mélange ensemble la farine, le sel, le sucre et les amandes en poudre. Puis on verse en une fois la farine et le lait. Et du bout des doigts, on mélange pour amalgamer le tout, sans trop travailler la pâte tout de même. La texture est différente de ce que l'on obtient puisqu'il n'y a pas de beurre pour sabler, mais ça reste proche d'une pâte à biscuit. On réserve au frais.

On préchauffe le four à 190°C. On pèle les pommes que l'on coupe en morceaux. On place les pommes et les bleuets dans un plat allant au four. On émiette la pâte dessus. Puis hop, au four pour 35 minutes environ, jusqu'à ce que la pâte à crumble soit dorée et les fruits tendres. Chaud, tiède, froid... c'est TOUT bon !

P1780290

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

12 mars 2013

..THE brownie sans gluten et sans lactose... que même personne y voit la différence !..

Ca y est, je le tiens ! LE brownie sans gluten et sans lactose. J'étais tentée de garder la recette pour moi histoire de me rendre indispensable auprès d'une amie intolérante (euh... au gluten et au lactose bien sûr !) lorsqu'elle se serait trouvée en mal de gourmandise, mais comme je suis d'humeur généreuse, allez, je partage ! Pour le coup, aucune différence avec un brownie classique ! Vous pouvez y aller, personne ne verra la différence et vous économiserez sur les matières grasses d'origine végétale du coup !

P1790167

Pour 18 petites bouchées :

  • 180 g de chocolat noir à 54%
  • 20 g de chocolat noir à 70%
  • 90 g de sucre
  • 27 g de fécule de maïs
  • 2 oeufs
  • 30 g d'huile neutre
  • 30 g purée d'amandes
  • 10 g de beurre de cacao (à remplacer par 10 g d'huile supplémentaire si vous n'en avez pas)
  • 1 cuillère à soupe de cacao
  • 30 g de noix de pécan concassées

On commence par préchauffer le four à 180°C.

On fait fondre au bain-marie le chocolat (préalablement haché si nécessaire). Puis on ajoute l'huile, la purée d'amandes et le beurre de cacao. On mélange bien pour obtenir quelque chose de lisse.

On ajoute ensuite le sucre dans le mélange chocolaté, puis les oeufs l'un après l'autre en faisant bien attention à les incoporer complétement à chaque fois. On incorpore enfin la fécule et le cacao, puis les noix concassées. On obtient une préparation plutôt solide, mais c'est normal.

On place la préparation dans un moule préalablement recouvert de papier sulfurisé.

On dépose au four pour 25 minutes de cuisson. A la fin ce temps, le brownie est toujours très humide. Il donne même l'impression de ne pas être cuit, c'est normal.

Dès la sortie du four, on plonge le plat dans l'eau très froide (avec glaçons même) pour stopper la cuisson et favoriser la formation de la petite croute croquante si agréable. Et puis on attend... c'est terrible ! Au moins 24 heures parce que c'est après ce temps de repos qu'il est le meilleur... mais comme c'est dur !

Verdict : Ultra chocolaté comme je les aime et super cheewy ! Le meilleur j'vous jure !

P1790146

Maintenant, à vous de jouer !