17 janvier 2016

..Couronne des Rois à la pistache et liqueur d'orange..

Pour la première réunion avec les collègues de la fac, j'avais décidé d'amener une brioche pour fêter comme il se doit les Rois. Je n'ai pas vraiment le sentiment que la tradition de la galette des Rois soit très populaire ici au Québec, mais tout le monde est partant quand il s'agit de gourmandise alors... surtout qu'ici tout se mange... couronne comme fève. Et oui, comme je n'avais pas de fève, j'ai décidé de jouer la tradition jusqu'au bout en plaçant une amande dans la brioche (bon ok, la vraie tradition ça serait une fève ou un haricot sec, mais bon...), et pour la couronne... ben c'est la brioche qui est en forme de couronne, une idée prise chez Cookismo et que j'avais mise de côté depuis un moment. Le résultat en tous cas est super ! Autant sur le plan gustatif qu'esthétique.. Oui, j'avoue... je l'ai goûté malgré la présence plus que massive de gluten... un tout petit bout... juste assez pour me régaler (et accessoirement avoir mal au ventre tout l'après-midi... mais bon, tout se paie dans la vie il paraît ! ^-^).

DSC_0256-2

Pour une couronne (8 personnes)

Pour la brioche :

  • farine : 250 g
  • sucre  : 35 g + 15 g
  • levure sèche de boulanger : 4 g
  • beurre : 50 g + 40 g
  • lait : 120 g
  • oeuf : 1
  • pâte de pistache : 1 cuillère à soupe
  • pistache non salées, grossièrement concassées : 1 grosse cuillère à soupe

Pour le sirop :

  • sucre : 30 g
  • eau : 50 g
  • liqueur d'orange : 1 cuillère à soupe

Pour le glaçage

  • sucre glace : 4 cuillères à soupe
  • liqueur d'orange : 1 cuillère à café

1- Préparation de la brioche :

On commence par faire chauffer le lait pour qu'il soit à la température indiquée par le fabriquant de la levure pour son utilisation opimale. On place ensuite le lait dans la cuve du robot avec la levure, une cuillère à café de sucre (prélevée dans les 35 g) et 4 cuillères à soupe de farine (prises également dans les 250 g). On mélange et on obtient ainsi la base nécessaire pour le levain. On couvre et on laisse reposer 15 minutes, jusqu'à ce que le levain ait fait des bulles.

On récupère le récipient. On verse sur le levain la pâte de pistache, l'oeuf à température, le reste de la farine et le reste des 35 g de sucre. On commence à pétrir doucement avec le crochet pour simplement amalgamer les ingrédients. Puis on ajoute un tiers du beurre. On continue à pétrir a vitesse moyenne. Quand le beurre est absorbé dans la pâte, on ajoute le deuxième tiers, on poursuit le pétrissage jusqu';a absorption, puis on incorpore le dernier tiers. On pétrit encore une dizaine de minutes environ, jusqu'à ce que le pâton se détache bien de la cuve.

On boule bien la pâte. On couvre avec un torchon propre et légèrement humide, et on place dans un endroit à l'abris des courants d'air (perso c'est toujours dans le four que j'ai mis en route 3-4 minutes pour le réchauffer) pendant 1h30 ou jusqu'à ce que la pâte double de volume.

Quand la pâte a fini sa première levée, on récupère le pâton, on dégaze. On coupe la boule en 4 parts égales.

On place le beurre dans una casserole avec le sucre et on met à cuire doucement jusqu'à ce que le beurre fonde et que le sucre soit bien dissous.

Sur une feuille de papier sulfurisé, on étale un premier morceau de pâte en un rectangle très fin d'environ 25 cm sur 50 cm. On badigeonne avec le beurre sucré. On réserve.

On fait la même chose avec un autre morceau de pâte avec une autre feuille de papier sulfurisé (si on ne l'étale pas dessus, c'est impossible de la placer ensuite sur l'autre rectangle), puis on pose ce rectangle sur le précédent et on badigeonne avec le beurre.

On fait la même chose avec les deux morceaux de pâte restants, en utilisant la même feuille de papier sulfurisé. 

Avec un couteau bien tranchant, on découpe dans la largeur 8 bandes de 3 cm. On les enroule sur elle-même et on place les escargots dans un moule à savarin huilé ou comme moi, dans un moule à manqué transformé en moule à savarin en plaçant au centre un petit ramequin rond (et oui, on fait avec les moyens du bord !). On fai attention d'espacer de manière régulière les escargots pour leur laisser la place de lever.

On couvre à nouveau et on laisse lever environ 45 minutes jusqu'à ce que la brioche ait assez gonflée pour que les esacrgots se touchent bien.

On met à réchauffer le restant de beurre sucré.

On préchauffe le four à 180°C.

On badigeonne la brioche avec le restant de beurre. On saupoudre avec les pistaches concassées.

On met à cuire 25 minutes. 

Quand la brioche est cuite, on la démoule délicatement et on la laisse refroidir sur une grille.

2- Préparation du sirop :

On place tous les ingrédients dans une petite casserole et on fait bouillir 5 minutes. On laisse tièdir. Puis quand la brioche et le sirop sont tièdes, on la nappe généreusement avec le sirop.

On laisse refroidir.

3- Préparation du nappage :

On mélange simplement le sucre glace avec la liqueur d'orange. Si la pâte obtenue est trop liquide ou pas assez épaisse, on rajoute soit du sucre glace soit quelques gouttes de liqueur. On glace la brioche avec le nappage de manière irrégulière avec une petite cuillère. 

Pour la conserver parfaitement, quand elle est totalement refroidie, on replace la brioche dans le plat de cuisson et on couvre hermétiquement avec du papier alu. On enferme le tout dans un torchon propre. Et voilà. En tous cas, c'est comme ça que j'ai procédé en la préparant la veille pour le lendemain. J'avais quelques craintes, mais le lendemain, la texture était parfaite, elle était encore moelleuse. 

DSC_0270-3

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Cookismo

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,


08 janvier 2016

..Bûche aux agrumes, chocolat blanc et confit de pécan..

Pour le nouvel an, en dehors des petits choux au caramel et au lemon curd, j'ai réalisé une bûche aux agrumes que je suis assez contente de vous proposer. Le rendu final est moins élégant que ce que j'avais en tête, mais ça restait joli, et surtout c'était délicieux ! Très léger, parfait pour finir un bon repas. Au départ, je voulais absolument réaliser la bûche de Ladurée présentée dans le dernier numéro de Fou de Pâtisserie (le 14)... Blanc comme neige... j'avais eu un coup de foudre pour ces petites meringues avec leur crème à la mandarine. Mais je voulais pouvoir réaliser le plus gros de la préparation à l'avance, donc j'ai choisi de réaliser une bûche plus classique en mixant la recette de Ladurée et la recette de bûche au yuzu de Sylvie. Franchement... mariage réussi. J'ai adoré l'association des pécans et des agrumes. Et le confit de pécan de la recette de Ladurée... une découverte que je garde en tête sans aucun doute ! Si j'ai l'occasion, je referais cette bûche parce que j'ai beaucoup aimé. Cela me permettra également de retravailler l'esthétique... ^-^

C'est un peu long comme préparation, mais vraiment très simple. La bûche est composée de : 1) une mousse aux agrumes (citrons jaunes et verts, pamplemousse), 2) un biscuit trocadéro aux pécans, 3) un sirop de clémentine/gingembre, 4) un confit de pécan, 5) une ganache montée vanille et écorces d'orange confites, 6) des meringues croquantes et 7) une gelée de citron. Si on s'organise comme il faut, ça se réalise super bien ! Vous me suivez pour la recette ?

DSC_0022-2

Pour le biscuit trocadéro aux pécans :

  • beurre : 40 g
  • jaunes d'oeuf : 25 g
  • blancs d'oeuf : 65 g
  • cassonade : 40 g
  • sucre semoule : 15 g
  • gousse de vanille : 1/2
  • poudre d'amandes : 55 g
  • sel : 1 pincée
  • crème liquide entière : 12 g
  • fécule de maïs : 20 g
  • poudre à lever : 2 g
  • noix de pécan hachées : 25 g
  • chocolat blanc pour chablonner

Pour le confit de noix de pécan :

  • noix de pécan : 45 g
  • sucre : 30 g
  • sel : 2 pincées
  • crème liquide entière : 45 g
  • gélatine : 1 feuille
  • zeste de mandarine non traitée : 2 pincées

Pour le sirop clémentine et gingembre :

  • jus de clémentine : 50 g
  • sucre semoule : 40 g
  • gingembre frais : 4 tranches

Pour la mousse aux agrumes (recette du blog Amuses bouche) :

  • oeufs : 2
  • jus de citron vert : 50 g
  • jus de pamplemousse : 50 g
  • jus de citron : 20 g
  • sucre : 80 g 
  • zeste de citron non traité : 2 cuillères à café
  • gélatine : 4 feuilles
  • mascarpone : 100 g
  • crème liquide entière : 260 g

Gele de citron :

  • eau : 75 g
  • jus de citron : 25 g
  • sucre semoule : 30 g
  • gélatine : 3 feuilles

Meringue :

  • blancs d'oeuf : 75 g
  • sucre : 100 g
  • poudre de tartre : 1 pincée

Ganache montée chocolat blanc et orange confit :

  • chocolat blanc : 80 g
  • crème liquide entière : 135 g + 55 g
  • écorces d'orange confites hachées très finement : 1 cuillère à café
  • triple sec : 1 cuillère à café

1- Préparation du biscuit trocadéro (J-1) :

On préchauffe le four à 180°C.

On commence par faire fondre doucement le beurre. Puis, on le réserve.

On bat ensemble les sucres et les oeufs jusqu'à ce que le mélange mousse et double de volume. On ajoute les graines de la gousse de vanille, puis la poudre d'amandes. On mélange bien. On incorpore enfin le sel et la crème. On mélange à nouveau. On finit en ajoutant la poudre à lever et la fécule tamisées ensemble, et les pécans hachées.

On verse la préparation dans un moule carré de 20 cm par 20 cm.

On fait cuire pendant 15 minutes.

On laisse refroidir le biscuit sur une grille. Puis quand il est froid, on coupe le biscuit en deux et on chablonne une face avec du chocolat blanc fondu. 

On réserve le biscuit.

2- Péparation du confit de pécans (J-1) :

On commence par faire torréfier les noix de pécan à sec dans une poêle ou un four. Quand elles sont dorées, on réserve.

Pendant ce temps, dans une casserole, on fait chauffer le sucre à feu doux pour obtenir un caramel à sec. Quand il a une jolie couleur caramel, on ajoute les noix de pécan et le sel. On mélange bien pour enrober les noix de pécan.

On débarrasse sur une feuille de papier sulfurisé et on laisse refroidir totalement.

Quand c'est froid, on mixe pour obtenir une pâte liquide. À cette étape, on a un délicieux praliné de noix de pécan.

On place alors la gélatine dans un bol d'eau froide.

On met la crème à bouillir avec le zeste de mandarine. On laisse ensuite infuser pendant 10 minutes à couvert hors du feu. On passe la crème pour la débarrasser des zestes de mandarine et on l'incorpore au praliné pour obtenir un délicieux confit.

On place le tout dans un moule rectangulaire de 16 cm par 5 cm environ pour en faire un insert dans la mousse. On place au congélateur.

3- Préparation du sirop (J-2) :

Pour le sirop, rien de plus simple. On place tous les ingrédients dans une petite casserole. On met le tout à chauffer. Quand ça bout, on arrête le feu. On couvre et on laisse infuser.

4- Préparation de la mousse aux agrumes (J-2) :

On commence par placer la gélatine dans un bol d'eau froide pour la ramollir.

On bat ensemble les oeufs, les jus, le sucre et le zeste de citron dans un bol. On laisse infuser quelques minutes.

Pendant ce temps, on prépare un bain-marie dans une casserole. Quand l'eau est chaude, on place le bol sur la casserole et on fait chauffer la préparation sans cesser de remuer jusqu'à ce qu'elle épaississe. 

Hors du bain-marie, on incorpore la gélatine bien essorée. On remue pour qu'elle fonde totalement. On réserve.

Quand la préparation est tiède, on ajoute le mascarpone et on fouette l'ensemble. 

On monte ensuite la crème en une chantilly assez ferme. On l'incorpore délicatement au mélange.

4- Montage, phase 1 (J-2) :

On chemise un moule à cake de 20 cm par 8 cm avec du papier sulfurisé. On verse un tiers de la mousse dans le moule. On dépose le confit en l'enfonçant un peu dans la mousse. On imbibe de sirop la face non chablonnée de la première moitié de biscuit. On le place sur le confit, la face imbibée collée au confit.

On recouvre avec le restant de mousse. On imbibe la face non chablonnée de sirop de la seconde moitié de biscuit. On dépose dans la mousse, face chablonnée vers le haut. On enfonce un peu. On protège avec du papier film et on place au congélateur.

5- Préparation de la gelée de citron (J-1) :

On place dans un bol d'eau froide la gélatine pour la ramollir.

On place dans une casserole l'eau, le jus de citron et le sucre. On fait chauffer jusqu'à ébullition. On mélange bien pour que le sucre soit totalement dissout. On incorpore la gélatine essorée. On mélange. On verse dans un petit moule de 10 cm par 10 cm, recouvert avec du film plastique résistant à la chaleur. On laisse refroidir à température ambiante puis on place au frais.

6- Préparation des meringues (J-1, le soir de préférence) :

On place les oeufs à température ambiante au moins une heure avec de commencer la préparation.

On monte les oeufs en neige avec la crème de tartre. Quand ils moussent bien, on ajoute le premier tiers de sucre. On ajoute les deux tiers suivants progressivement, jusqu'à obtenir une meringue bien lisse en brillante.

On préchauffe le four à 90°C.

On transfert dans une poche à douille munie d'une petite douille lisse.

Sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé, on poche des bâtonnets de meringue de 6 cm de long environ.

On fait cuire pendant 2 heures. Puis on laisse les meringues dans le four éteint pour la nuit.

Le lendemain, on récupère les meringues et on les place dans une boîte en fer bien hermétique pour éviter qu'elles ramollissent. 

7- Préparation de la ganache montée (J-1, le soir également de préférence) :

On fait fondre doucement le chocolat blanc au bain-marie.

On porte les 55 g de crème à ébullition avec les écorces d'orange confites.

Quand elle bout, on verse la crème en 3 fois sur le chocolat en mélangeant bien entre chaque incorporation pour obtenir le fameux noyau brillant. On mixe pour parfaire l'émulsion.

Puis on ajoute les 135 g de crème froide et le triple sec. On place dans un récipient hermétique et on réserve au frigo toute la nuit.

4- Montage, phase 2 (Jour J) :

On récupère la ganche au chocolat blanc que l'on fouette pour obtenir une crème bien onctueuse avec une belle tenue.

On réserve 1 tiers de la ganache et on transfère le reste dans une poche à douille munie d'une douille à Saint-Honoré. 

On récupère la bûche. On démoule et on pose sur une assiette.

On la recouvre avec le tiers de ganache réservée. On place tout autour les bâtonnets de meringue.

On garnit ensuite le dessus de la bûche avec la ganache placée dans la poche pour faire des petites vagues. On dépose dessus des cubes de gelée de citron et des morceaux de meringue.

On place au frais pour la laisser décongeler tranquillement.

Là, on peut être quand même assez fier d'être arrivé au bout de la lecture de cet article interminable. J'espère que la longueur de la recette ne vous décourage pas car c'est en réalité pas si compliqué. Moi en tous cas, j'ai pris beaucoup de plaisir à la réaliser ! Puis à la manger !

La photo de coupe a été réalisée rapido sur la table avec le téléphone de Mr Pomme... son seul mérite est donc juste de vous montrer à quoi ça ressemble dedans. C'est souvent utile pour comprendre la réalisation !

IMG_20160101_015704b

Maintenant, à vous de jouer !

Sources : Amuses bouche et Fou de pâtisserie n°14

16 août 2014

..Coconut margarita..

Oh, ici, il flotte dans l'air comme un espèce de sentiment morose du style "les vacances sont finies et l'été avec lui, bientôt l'hiver et ces 6 mois de pluie, froid, neige, tempête, re froid, déprime et re re froid "... Mais moi, je refuse ! Pas question d'accepter que l'été touche à sa fin quand même... on est mi-août seulement !!! Je suis bien décidée à la faire se prolonger cette toute petite saison estivale, dans mon esprit en tous cas, et dans mon verre également ! Margarita... Noix de coco... vous le sentez pas là, l'été qui revient !

DSC_0020-2b

Par personne :

  • Tequila : 50 ml
  • Triple sec : 25 ml
  • citron vert : 1
  • sucre : 2 cuillères à soupe
  • crème de coco : 100 g
  • glaçons : une dizaine

On commence par presser le jus du citron vert.

Dans un mixeur, on place les glaçons et dessus on verse tous les ingrédients. On mixe bien et selon les goûts on réduit simplement les glaçons en glace pilée ou bien on mixe jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien. On sert immédiatement !

Ca sent pas les vacances à nouveau ça !!

DSC_0046-2b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06 janvier 2014

..Rendez-vous à Acapulco..

Me voilà de retour. J'espère que vous avez toutes et tous passés de très bonnes fêtes et de jolis moments en famille ou entre amis... bref, avec les êtres aimés ! C'est toujours trop court, non... En tous cas, maintenant, je vous (nous) souhaite tout le meilleur pour cette année à venir : 2014, ça sonne bien, hein (j'aime les nombres pairs) !

Pour fêter ce retour et pour le premier billet de cette nouvelle année, je vous propose un petit verre. Un acapulco, ça vous tente ? Une jolie destination (avec plein de soleil dedans !)... C'est un délicieux cocktail, un peu fort, c'est sûr, mais franchement, plutôt agréable à boire. A consommer avec modération en tous cas... ^-^

Acapulco_1

Par personne :

  • rhum blanc : 40 ml
  • triple sec : 20 ml
  • jus de citron : 2 cuillères à café
  • sucre : 1 cuillère à soupe
  • blanc d'oeuf : 1

On mélange dans un shaker l'ensemble des ingrédients. On secoue vivement. Et on sert immédiatement dans un verre avec plusieurs glaçons.

Et on oublie pas de trinquer à toutes les bonnes choses qui vont arriver en 2014 !!

Acapulco_2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06 septembre 2013

..Zebra muffins..

Continuons dans le registre régressif et chocolaté. Après des petits pots de crème au chocolat dignes de nos meilleurs desserts de quand on était petit, voici un petit quelque chose qui aurait pu faire fureur au moment de goûter, mais que je découvre un peu tard (et non, je ne goûte plus ! Quel dommage d'ailleurs !). J'ai utilisé ici la recette de Pascale Lorraine, le célèbre Crouching tiger, hidding zebra cake, mais j'en ai fait des muffins. J'ai un peu modifié les quantités de sucre et d'huile, c'est certainement pour ça que ma pâte était moins fluide que prévue et que mes zébrures se sont moins bien étalées, mais psychologiquement, 250 g d'huile, c'est un peu dur pour moi... La prochaine fois, je compenserai en augmentant un peu la quantité de lait. De toutes manières, ils restaient délicieux, et côté esthétique, ils étaient quand même pas si mal que ça pour une première...

En tous cas, ils sont très ludiques et j'imagine très bien el succès auprès des enfants ! Val, je te conseille de te lancer avec ta poulette ! ^-^

DSC_0888b

Pour 12 muffins :

  • huile : 180 ml
  • lait : 100 ml
  • oeufs : 4
  • sucre : 170 g
  • sucre vanillé : 1 sachet
  • farine : 175 g + 125 g
  • poudre à lever : 0,5 cuillère à café + 0,5 cuillère à café
  • cacao : 25 g
  • triple sec (optionnel) : 1 cuillère à café (dans la recette originale il est question de zeste d'orange finement râpé)

On préchauffe le four à 180°C.

On commence par mélanger l'huile, le lait, les sucres et les oeufs jusqu'à obtenir quelque chose de bien homogène. On pèse et on sépare en deux cette préparation.

Dans la première moitié, on ajoute 175 g de farine, la demie-cuillère à café de poudre à lever et le triple sec. On mélange bien pour obtenir un appareil lisse.

Dans la seconde moitié, on verse les 125 g de farine restant, la demie-cuillère à café de poudre à lever et le cacao. On mélange également pour obtenir une préparation lisse en sans grumeau.

On chemise les moules à muffin avec des caissettes ou on les graisse pour que cela ne colle pas. Puis on verse alternativement une petite cuillère à café de préparation blanche et cacaotée dans chaque moule, on prenant soin à chaque fois de la déposer au centre du moule à muffin. On verse donc chaque cuillère l'une sur l'autre, et c'est en s'étalant que la pâte va donner ces jolies zébrures, plus ou moins fines selon la quantité de pâte que vous aurez déposée. J'espère que l'explication est assez claire...

On place au four pour un petit quart d'heure. Attention à vérifier la cuisson au bout des dix premières minutes pour réduire si nécessaire. Il faut que la lame du couteau ressorte sèche quand on la plante dans l'un des muffins. On laisse ensuite refroidir sur une grille puis on dévore !!!

DSC_0856  DSC_0906  DSC_0931

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 juin 2013

..Cherry margarita..

Je suis en passe de devenir addict à l'impressionnante collection de Margarita de la Foodie Bride... Faut dire qu'elle a de l'idée quand il s'agit de décliner son cocktail (et le mien désormais) préféré... Cette fois c'est sur une version à la cerise que j'ai jeté mon dévolu... Faut dire que cette photo donnait plutôt envie, non ?

J'ai donc repris ma base à l'orange et mixé dedans quelques cerises et le tour était joué... un délice ! On trinque !

DSC_1527

Pour la base à maragarita maison :

  • 110 g de sucre
  • 240 ml d'eau
  • 180 ml de jus de citron vert

Pour les maragarita à la cerise :

  • 180 ml de base
  • 180 ml de jus d'orange fraichement pressé
  • 180 ml de silver tequila
  • 110 ml de triple sec
  • 10 cerises par verre

1- Préparation de la base :

On place dans une casserole le sucre et l'eau et on fait chauffer doucement jusqu'à dissolution complète du sucre. Il faut que l'eau soit bien claire.

On laisse refroidir.

Pendant ce temps, on presse les citrons verts. Puis quand l'eau sucrée est refroidie, on incorpore le jus de citron. On mélange bien et on conserve au frais (cela peut y rester 7 à 10 jours, sinon, il est possible de congeler le liquide dans un bas à glaçons pour l'utiliser après pour faire des margarita glacées, mais je n'ai pas encore testé).

2- Préparation des margarita à la cerise :

On combine simplement tous les ingrédients dans un récipient (sauf les cerises hein). On mélange bien et on place au frais jusqu'au moment de servir. On place alors dans un mixeur la préparation avec les cerises dénoyautées. On mixe et on passe dans une passeoire pour éliminer la pulpe (que l'on garde bien sûr pour faire un gâteau par exemple !).

On préparer un verre avec des glaçons. On peut glacer le tour avec du sucre si l'on souhaite. On sert la margarita bien fraîche et... tchin !

DSC_1550

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Confections of o Foodie Bride

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

18 mars 2013

..Flan au caramel et triple sec pour gourmands pressés..

Il y a des jours (trop nombreux en ce moment) où le temps manque (quelques heures de plus dans la journée serait pas de refus en fait... une petite dizaine...). Pour autant, on n'arrive pas à se résoudre à acheter des choses toutes faites. On le faisait pas déjà en France, alors maintenant qu'on a traversé l'Atlantique, c'est encore moins un réflexe. Heureusement, il y en a une qui a bien compris que c'est pas parce qu'on a pas le temps qu'on en a pas besoin de petites gourmandises. The Domestic Goddess : Nigella ! Ce bouquin est celui qu'il vous faut si vous êtes pressé mais que vous voulez continuer par passer par la case "cuisine" !

J'avais déjà fait des flans au lait concentré sucré il y a longtemps mais je ne les avais pas publié parce que je les avais trouvé trop sucrés justement. Là, Nigella propose de couper avec du lait concentré non sucré, et pour être sûre de mon coup, j'en ai mis plus que l'autre. Bref, comme d'hab, je n'ai pas suivi la recette à la lettre, mais le résultat est bien là et surtout, il est parfait pour nous !

P1790369-2

Pour 8 flans individuels :

  • 300 g de lait concentré sucré
  • 370 g de lait concentré non sucré
  • 4 oeufs
  • 1 trait de triple sec
  • caramel liquide (maison si possible)

On commence par préchauffer le four à 170°C.

On mélange avec un fouet les oeufs entiers, les deux laits et le triple sec. On doit obtenir une pâte lisse et homogène. On tapisse les fonds des ramequins avec une à deux cuillères à soupe de caramel. On fait tourner les caramel dans le ramequin pour qu'il nappe bien les contours. On verse l'appareil dedans.

On place dans un plat plus grand les ramequins et on remplit à moitié avec de l'eau bouillante pour faire la cuisson au bain-marie.

On fait cuire 45 minutes environ.

On sort les ramequins du bain-marie quand ils sont prêts, on les laisse refroidir avant de les placer au frigo pour au minimum 4 heures.

Après y'a plus qu'à démouler et se régaler ! Simple comme une recette Nigella Express !

P1790380-2

Maintenant, à vous de jouer !

29 novembre 2010

..Fondant chocolat et orange..

Allez quoi de mieux pour se mettre du baume au cœur et reprendre des forces que de faire une petite cure de chocolat... Ben oui, rien !! Vraiment rien. Du coup, ce week-end, alors que ma voix continuait à me faire défaut et que les médicaments n'y faisaient rien, j'ai décidé de reprendre à mon compte un remède ancestral, directement inspiré de la médecine pré-colombienne... Oh, je vous vois venir derrière votre écran. Je sais quelle théorie erronée vous êtes en train de développer. N'y pensez même pas où je crie à la diffamation ! Non ! Ce n'est pas  une excuse tordue pour justifier mon flagrant délit de gourmandise... Pas du tout ! Le chocolat est un produit magique et ses propriétés vont bien au-delà du simple plaisir gustatif... c'est pas moi qui le dit, ce sont les aztèques ! Et oui ! Donc, pas de gourmandise derrière ce fondant au chocolat, non, non et non ! Rien que du curatif, rien de plus ! Et pour preuve : le retour de ma voix ! Vous les entendez là mes vocalises... Non seulement mes cordes vocales sont régénérées, mais surtout elles ont retrouvé leur souplesse d'antan... Conclusion... vive le chocolat !

Et pour tous ceux et celles qui ont un pti coup de mou, je partage avec vous mon remède magique. Alors oubliez la culpabilité, pensez à votre santé !!

Fondantchocorange_1b

Pour 8 portions individuelles :

  • chocolat noir : 120 g
  • sucre : 80 g
  • beurre : 90 g
  • œufs : 2
  • 50 g de farine
  • Triple sec : 1 cuillère à soupe
  • écorces d'orange confite : une dizaine

On commence par préchauffer le four à 180°C.

On fait fondre ensemble le chocolat et le beurre coupés en petits morceaux. Quand c'est bien lisse, on réserve. On bat les œufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. On ajoute le mélange chocolat et beurre. Puis la farine.

On coupe les écorces d'orange en petits morceaux. On verse dans l'appareil avec le triple sec. On mélange bien.

On verse dans des moules individuels ou un moule plus grand. Puis on place au four à peine 20 minutes.

Et on se régale !!!! Surtout ne pas le manger à la sortie du frigo, le froid casse vraiment le fondant du gâteau.

Fondantchocorange_2b-2

Maintenant, à vous de jouer !

 

Nb. Cette recette vient de mon premier blog, alors si vous avez envie de lire les commentaires qui avaient été publiés à l'époque, rendez-vous ici : clic

Posté par Pour ta pomme à 21:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,