20 janvier 2015

..Flan au caramel et limoncello..

Est-ce qu'on commencerait pas ce billet tout simple en vous souhaitant à tous une belle et heureuse année ? Ben si... mais comme on est sur un blog de cuisine, c'est surtout une année pleine de gourmandises que je nous souhaite, de découvertes gustatives et de frémissements des papilles !

Je démarre l'année (enfin), avec un billet tout simple comme je le disais et une recette tout en douceur, qui symbolise bien l'état d'esprit actuel chez les Pommes... back to l'essentiel ! Mr Pomme qui était un inconditionnel du flan au caramel de sa mamie, a vécu un véritable retour en enfance en plongeant sa cuillère dans ce flan rapidement réalisé pour liquider une bouteille de lait entamée. Alors je ne pouvais pas faire autrement que partager la recette, parce que c'est quand même un sacré compliment de me dire que je suis à la hauteur de sa grand-mère... et oui, même dans le coeur de son homme, il y a des standards parfois difficiles à atteindre ! ^_^

DSC_0501b-2

Pour 9 parts :

  • lait entier : 1 l
  • oeufs  entiers : 8
  • sucre : 140 g
  • vanille : 1/2 gousse
  • fécule de maïs : 20 g
  • limoncello : 2 cuillères à soupe
  • caramel liquide (ici)

On met le lait à chauffer avec la gousse de vanille fendue en deux et grattées. Une fois aue le lait commence à bouillir, on stoppe la cuisson et on laisse tièdir.

Quand le lait a tiédi, on préchauffe le four à 170°C.

Dans un récipient, on place les oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. On ajoute la fécule de maïs et le limoncello. On mélange bien, puis on verse le lait sans cesser de remuer.

On tapisse le fond d'un moule métallique avec du caramel liquide, on fait tourner le caramel pour napper également les parois. Puis on verse la crème par dessus.

On dépose le moule dans un grand plat à rebords hauts que l'on remplit d'eau bouillante (l'eau doit arriver à mi-hauteur environ).

On place le tout au four et on fait cuire pendant 50 minutes à 1 heure. A la sortie du four, la crème doit être bien prise, mais pas trop ferme, c'est-à-dire être légèrement tremblotante.

On laisse reposer toute une nuit au frais pour déguster le lendemain.

La texture est soyeuse, parfaite et le petit goût du limoncello... un délice ! Le goût est subtile alors si ça vous tente, vous pouvez facilement en doubler la dose... ^-^

DSC_0516b-2

Maintenant, à vous de jouer ! 

Posté par Pour ta pomme à 02:12 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


08 décembre 2014

..Cookies au beurre d'amandes (sans gluten)..

Il y a des moments où on a beau être dimanche soir, il a beau être 19h30, faire nuit noire et être plus l’heure de dîner qu’autre chose (à moins que ça ne soit justement parce qu’on est dimanche soir, qu’il est 19h30 et qu’il fait nuit noire !!!), on a envie de sucré… mais une envie qui ne vous quitte pas, une obsession à laquelle la raison succombe… du sucre… Il paraît que souvent les envies irrépressibles de certains aliments sont en fait une manière subtile pour notre organisme de nous faire comprendre que nous avons des carences alimentaires, qu’il faut lui apporter un carburant spécifique pour l’aider à fonctionner… Je trouve cette idée vraiment intéressante… une envie de chocolat… c’est parce que mon corps a besoin de magnésium… une envie de panna cotta, c’est mon corps qui manque de calcium… et une envie de cookies… ça identifie quel besoin selon vous ? Je me questionne encore je dois dire, mais comme je ne prends aucun risque quand il s’agit de ma santé, je ne vais pas attendre de trouver la réponse pour offrir à mon corps ce dont il a besoin… aux fourneaux !

DSC_0144b

Pour 16 cookies :

  • beurre d’amandes crémeux : 250 g
  • sucre : 100 g
  • œuf : 1
  • extrait de vanille liquide : 1 cuillère à café
  • bicarbonate de soude : 1 cuillère à café
  • sel : 0,25 cuillère à café
  • pépites de chocolat noir à 70% : 80 g

On commence par préchauffer le four à 180°C.

Dans le bol du robot, on bat ensemble le beurre d’amandes et le sucre.

On ajoute ensuite l’œuf, la vanille, le bicarbonate de soude et le sel. On mélange bien jusqu’à obtenir une pâte homogène dans laquelle on incorpore enfin le chocolat.

Avec une grosse cuillère, on prélève des portions de pâte. On les roule pour obtenir de belles boules que l’on place sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier cuisson. Attention à bien les espacer parce que les cookies vont beaucoup s’étaler à la cuisson.

On place au four pour 10 minutes de cuisson. Une fois ce temps passé, on sort les cookies du four et on les laisse refroidir sur la plaque avant de les déposer sur une grille. C’est un peu troublant parce qu’ils semblent à peine cuits à la sortie du four et sont très très fragiles (d’où la nécessité de les laisser refroidir avant de les manipuler). Mais éviter la tentation de les remettre à cuire au risque d’obtenir des blocs de béton à la place de ces délicieux cookies ultra cheewy.

En effet, vous verrez que sous la couche croustillante se cache un cœur ultra moelleux ultra cheewy comme je les aime. Ces cookies sont donc parfaits ! Sans gluten en plus… bon on s’entend qu’on se limite à un ou deux étant donné la quantité un peu flippante de beurre d’amandes… mais bon, suffit de se dire que c’est une matière grasse super bonne pour la santé pour se déculpabiliser un peu… ^-^

DSC_0197b

Maintenant, à vous de jouer !

 Source : Pastry Affair

Posté par Pour ta pomme à 14:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 novembre 2014

..Petits pots de crème à la vanille et au rhum..

En ce moment, quand je suis aux commandes de la cuisine, le mot d'ordre c'est : simple, rapide, efficace, régressif et surtout... ré-con-for-tant ! Après avoir fait un (terrible !!!) gateau au chocolat (que je vous proposerai bientôt car il tue !!), il me restait plein de jaunes d'oeuf. Je me suis donc décidée pour des petits pots de crème à la vanille, parfum peu cuisiné à la maison, mais que j'aime vraiment de plus en plus (après l'avoir détesté vraiment vraiment... mais ça, c'est parce que je n'avais pas encore découvert toutes les subtilités des arômes d'une vraie gousse de vanille, ne connaissant que le goût de la vanille artificielle ! Quelle monumentale erreur !). Je suis allée chercher ma recette dans la bible rose qui a retrouvé sa place sur mes étagères il y a quelques semaines maintenant ! Après deux ans de séparation, les retrouvailles ont été très gourmandes !! J'ai juste changé un peu les proportions, mis moins de crème que dans la recette originale, ajouté du rhum (ben oui !), mais ça reste ultra suave, doux et onctueux ! Faites-moi confiance !

DSC_0021b

Pour 8 pots de crème :

  • crème liquide entière : 200 g
  • lait entier : 450 g
  • jaunes d'oeuf : 130 g
  • sucre : 110 g
  • vanille : 1 gousse
  • rhum vanillé : 2 cuillères à soupe

On commence par préchauffer le dour à 90°C.

On place le lait et la crème dans une casserole avec la gousse de vanille fendue en deux et grattée. On porte à ébullition, puis on laisse infuser à couvert 10 minutes hors du feu.

Pendant ce temps, on mélange les jaunes d'oeuf avec le sucre, mais sans les blanchir. On ajoute ensuite doucement le mélange lait/crème (débarrassé de la gousse de vanille) en remuant bien. On ajoute le rhum. 

On remplit des pots allant au four et on place au four pour 1h40 de cuisson.

A ma fin de la cuisson, les crèmes sont encore un peu tremblotantes, elles vont se rafermir en refroidissant. On laisse refroidir un peu à température ambiante avant de les placer au frais. On essaie d'attendre au moins 3 heures avant de les manger... régal !

DSC_0074b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Pâtisserie ! de Christophe Felder

Posté par Pour ta pomme à 02:54 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 août 2014

..Bouchées aux myrtilles..

Une petite recette exhumée de 2011... je vous l'ai déjà dit, mon disque dur déborde de recettes non publiées. Ce n'est pas la recette de l'année, je vous l'accorde, elle aurait peut-être pu rester au chaud dans mon disque dur, mais ce blog c'est également mon livre de recettes alors j'aime bien garder une trace des petites choses qui ont bien fonctionné à la maison. Et ces bouchées en font partie. Je les ai d'ailleurs faites très souvent pendant une période et il serait temps d'en refaire une fournée, histoire de refaire quelques photos un peu plus jolies... mais bon pour l'heure, retour dans le passé... Nous sommes le 8 février 2011 (merci la photo numérique) à Toulouse. Il fait froid, gris et moche. Toutes les conditions sont remplies pour que je boude, mais ce n'est pas le cas parce qu'avec les quelques myrtilles qu'il me restait au congélateur, j'ai fait des tout-petits micro moelleux et que je suis en train de les manger encore tièdes, en buvant un bon chocolat chaud... la mémoire gourmande est décidément la meilleure de toute !

P1470820-2b

Pour environ 30 bouchées :

  • farine : 150 g
  • sucre : 50 g
  • poudre à lever : 1 cuillère à café
  • oeufs : 2
  • beurre : 40 g
  • crème liquide : 4 cuillères à soupe
  • extrait de vanille
  • myrtilles surgelées

On commence par préchauffer le four à 180°C.

On fait fondre le beurre, et on le réserve.

On fouette les oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse et double de volume. On incorpore la farine et la levure tamisée ensemble. Puis on ajoute le beurre et la crème, et la vanille. On mélange jusqu'à obtenir une pâte bien lisse.

On remplit les moules à moitié avec de la pâte. On dépose au milieu quelques myrtilles et on recouvre de pâte.

On place au four pour 15 minutes. Une fois cuits, on laisse les mini moelleux refroidir sur une grille. Ils se conservent parfaitement dans une boîte en fer, si vous avez l'occasion d'en mettre quelques uns de côté... De mémoire, la question ne s'est pas vraiment posée... 30 bouchées et deux gourmands... vous voyez ce que je veux dire !

P1470866-2 (2)b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 06:34 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 août 2014

..Clafoutis aux cerises jaunes (sans gluten et bluffant !)..

Rien de plus simple qu'un clafoutis. Et pourtant... Quand on a banni le gluten de son alimentation, même un clafoutis peut s'avèrer compliqué... Bon, pas autant qu'une brioche, mais quand même ! ^_^ Moi qui suis une grande fan de clafoutis, comme le démontre le nombre de versions testées sur ce blog, il n'était pas question que je renonce à ce dessert que j'aime tant. Pourtant, la simple substitution de la farine par de la farine sans gluten ne fonctionne pas toujours très bien, et même après différentes variantes, j'ai parfois eu du mal à obtenir la texture que j'aime : ferme mais tout en étant souple, proche du flan, mais avec un petit côté far... vous y êtes hein, vous me suivez... Enfin, ça c'était avant que je teste cette recette de Bernard, découverte grace à Ana de Mes brouillons de cuisine. Là, franchement, aucun défaut. C'est LE clafoutis 100% sans gluten qui ressemble à 200% aux clafoutis que j'aimais quand je glutenisais encore... Total in love ! Bon, la recette est un chouia modifiée pour la rendre un peu plus light, mais l'esprit est plus que là !

Alors ne vous y trompez pas, on dirait pas comme ça, mais c'est vraiment un clafoutis aux cerises. Cette année, nous sommes tombés sur des cerises jaunes supra délicieuses et on a fait presque toute la saison avec elle... et dans un clafoutis, elles restent bien fermes, top !

DSC_0373-2 (2)b

Pour 6-8 personnes :

  • cerises : 600 g
  • oeufs : 2
  • crème liquide : 100 g
  • lait entier : 200 g
  • sucre glace : 100 g
  • beurre fondu : 20 g
  • amandes en poudre : 50 g
  • fécule de maïs : 90 g
  • vanille

On commence par dénoyauter les cerises si on préfère le clafoutis comme ça... (C'est comme ça chez nous en tous cas. Je ne trouve pas la différence de goût assez prononcée pour risquer une de mes mollaires ! ^_^).

On préchauffe le four à 200°C.

On casse les oeufs dans un grand récipien. On ajoute le sucre glace, les amandes en poudre et la fécule de maïs et on mélange bien.

On incorpore ensuite doucement le lait et la crème sans cesser de remuer jusqu'à obtenir un appareil bien lisse en homogène. On ajoute enfin la vanille et le beurre fondu.

On dépose les cerises dans un plat allant au four et on verse dessus l'appareil à clafoutis.

Et on place au four pour 30 minutes.

On laisse bien refroidir avant de déguster... mais ça, c'est en théorie parce qu'en pratique, il est aussi délicieusement bon tiède !!

DSC_0412-2 (2)b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : La cuisine de Bernard

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


03 février 2014

..Lundi, c'est Conticini ! : crème au caramel..

Et oui, j'ai encore invité Monsieur Conticini à ma table cette semaine. Après la mousse au chocolat, c'est avec sa crème au caramel que nous nous sommes régalés. Vous remarquez que je pioche dans le basique hein, mais ça fait du bien les choses simples aussi ! Jusqu'à présent, je ne me cassais pas trop la tête pour la crème au caramel, j'avais cette recette que l'on aimait bien, et elle faisait parfaitement l'affaire... rapide, efficace ! Et puis je me suis dit que j'avais quand même envie de tester une "vraie" recette, pas que l'autre soit fausse hein, mais vous voyez ce que je veux dire, la recette qui utilise les ingrédients de base et ne "triche" pas avec du lait concentré. Conticini en avait une dans son fabuleux Sensations, raison de plus pour me pousser à faire le test. Et pour le coup, je dois dire que c'est sans appel. J'aime toujours autant mon ancienne version, mais là, c'est sans comparaison... je crois qu'on aurait pu en manger le matin, le midi et le soir... et ne manger que ça, tellement c'était bon... j'ai dû prendre sur moi pour ne pas relancer une fournée dès qu'on a eu fini le dernier ramequin... elle est tout simplement parfaite ! La texture, l'équilibre des saveurs, la dose de sucre... rien à changer !

Cremecaramelconticini_1

Pour 8 personnes :

  • lait entier : 1 l
  • oeufs  entiers : 200 g (soit 4)
  • jaunes d'oeuf : 60 g (soit 3 jaunes)
  • sucre : 150 g
  • vanille : 1 gousse
  • caramel liquide (ici)

On préchauffe le four à 140°C.

Dans un récipient, on place les oeufs, les jaunes et le sucre. On fend le vanille en deux, on gratte les graines que l'on place dans le récipient. On bat le tout jusqu'à ce que le mélange blanchisse. On ajoute le lait froid et l'on fouette à nouveau . On laisse reposer quelques minutes, puis on écume la mousse qui s'est formée à la surface de la crème.

On tapisse le fond des ramequins avec du caramel liquide, on fait tourner le caramel pour napper également les parois. Puis on verse la crème par dessus.

On dépose les ramequins dans un grand plat à rebords hauts que l'on remplit d'eau à température ambiante (l'eau doit arriver à la moitié des ramequins environ).

On place le tout au four et on fait cuire pendant 3 heures. A la sortie du four, la crème doit être bien prise, c'est-à-dire être légèrement tremblotante, et pas trop ferme.

On laisse reposer toute une nuit au frais pour déguster le lendemain.

Je ne ferai pas de commentaires si ce n'est celui-ci : IL FAUT LA TESTER ! ABSOLUMENT !

Cremecaramelconticini_2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Sensations de Philippe Conticini

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 janvier 2014

..Glace rhum-raisons, deuxième !..

Ok, c'est pas la saison, mais les glaces, on aime ça, alors y'a pas de saison dans ces conditions. Et commencer l'année avec ses gourmandises préférées semble être une bonne façon de partir sur de bonnes bases, non ? La glace rhum-raisins est notre préférée à Mr Pomme et moi, on s'est bien trouvé, hein. J'avais testé une recette terrible, mais comme toutes les glaces maison, elle avait tendance à durcir après un séjour prolongé au congélateur. J'ai cherché donc comment je pourrais faire pour conserver un peu de moelleux, et je suis tombée sur deux astuces : le glucose (atomisé surtout, mais apparemment, même si le glucose liquide marche moins bien, ça aide un peu) et la fécule de maïs. Sitôt trouvées, sitôt testées.

Glacerhumraisins_1

Pour 6 personnes :

  • lait entier : 225 ml
  • lait concentré non sucré : 150 ml
  • jaunes d'oeuf : 3
  • vanille : 1 gousse
  • sucre : 65 g
  • glucose liquide : 30 g
  • fécule de maïs : 10 g
  • raisins secs de corinthe : 80 g
  • rhum brun : 25 g
  • crème liquide entière : 150 g

J-1, la veille :

On met les raisins à tremper dans le rhum dans un bocal fermé. On réserve à température ambiante.

On met ensuite les deux laits avec le glucose et la gousse de vanille fendue dans une casserole que l'on place sur feu doux. Pendant que cela chauffe, on bat les jaunes avec le sucre, jusqu'à ce que le mélange blanchisse.

Quand le lait bout, on stoppe le feu. On verse un peu de lait sur les oeufs et on remue. Puis on verse le reste du mélange dans le restant de lait, dans la casserole. On replace sur feu doux, et sans cesser de remuer avec une cuillère en bois, on attend que le mélange prenne la consistance d'une crème anglaise, c'est-à-dire qu'il nappe la cuillère. Il ne faut surtout pas que cela bout.

Quand la crème nappe la cuillère (c'est-à-dire que l'on peut faire un trait avec le doigt sur la cuillère sans que la crème vienne couvrir cette marque), on stoppe la cuisson.

On laisse refroidir à température ambiante, puis on ajoute la fécule. On place au frais pour toute la nuit.

Jour J :

On monte la crème en une chantilly assez ferme.

On incorpore ensuite la chantilly dans la crème anglaise.

Puis on verse l'ensemble dans le bol de la sorbetière et on turbine à faible vitesse pendant 20-25 minutes environ, c'est-à-dire jusqu'à ce que la consistance soit celle d'une jolie et onctueuse crème glacée. Quinze minutes après le lancement de la sorbetière, on peut verser les raisins secs dans la glace, mais pas avant pour être sûr que la glace prenne bien.

Une fois le turbinage terminé, on obtient une crème glacée crémeuse qui peut être dégustée immédiatement. Si l'on souhaite en revanche faire de jolies boules, il faudra transvaser la glace dans un récipient hermétique et le placer au congélateur au moins une heure. Sur la photo, c'est clair, c'est la première option qui a été choisie... trop pressés de la goûter les Pommes !

Et là, même après un passage plus long au congélateur, elle reste assez moelleuse pour ne pas avoir à la sortir plus tôt pour faire les boules ! Chouette !

Glacerhumraisins_2

 Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 décembre 2013

..Canelés bordelais sans gluten..

Les recettes de canelés, c'est pas ce qui manque sur mon blog... même sans gluten, et ce bien avant que je sois à la diète... J'avais testé cette recette, il y a un moment. Le résultat était satisfaisant, mais largement améliorable... et là, c'est quasi parfait. Ils sont délicieux et impossble de voir la différence avec des canelés classiques. La dernière amélioration à apporter serait la cuisson dans des moules traditionnels... mais ça, ça sera un achat pour mon prochain retour en France, en attendant, c'est moules en silicone, et c'est déjà pas mal !

DSC_0682b

Pour 24 canelés (de taille moyenne) :

  • lait entier : 500 ml
  • oeufs : 2 entiers + 2 jaunes
  • sucre : 200 g
  • farine de riz : 70 g
  • fécule de maïs : 30 g
  • beurre : 30 g
  • rhum : 1 cuillère à soupe
  • vanille : 1 gousse

J-1- Préparation de la pâte :

On commence par faire fondre le beurre dans le lait avec la gousse de vanille fendue en deux. On porte à ébullition puis on réserve.

On mélange au fouet le sucre, la farine de riz et la fécule avec les œufs, puis on verse progressivement le lait bouillant dessus sans cesser de remuer pour éviter la formation de grumeaux. On ajoute enfin le rhum. On laisse reposer au frais pendant 24 heures.

Jour J- Cuisson :

Le lendemain, on préchauffe le four à 260°. On verse la pâte dans des moules à canelés et on enfourne pour 8 minutes. On abaisse ensuite la température à 180° et on cuit une bonne heure jusqu'à ce que les canelés soient bien dorés.

On laisse refroidir avant de démouler.

Et après... ben après on se dépêche d'en manger avant qu'ils disparaissent ! Parce que ça, c'est le top du top !!!

DSC_0697b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 15:51 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 novembre 2013

..LE (parfait) flan pâtissier de Miss Loukoum...

Ma maman est une grande fan de flan pâtissier, alors à mon tour je me suis décidée à tester LA recette de Loukoum ... Et quand je dis à mon tour, c'est parce que la liste des tryeur(se)s est longue... Vinciane, Tiuscha, Marie-Laure, Ana, Claude-Oliver, Audrey, La Mangue, Lunye, Gracianne, Marie, Amande, ... Je m'arrête là ?!!? En tous cas, quand vous l'aurez testé à votre tour, vous comprendrez pourquoi c'est de l'avis de tous LA recette ultime. A tel point que je vous assure qu'il n'y a pas une ligne à changer. Et oui, chose très rare, j'ai suivi la recette à la lettre... enfin, j'ai mis du rhum un peu quand même... ^-^

DSC_0369b 

Pour 8 personnes (moule carré de 20*20 cm) :

  • lait entier : 1 l
  • fécule de maïs : 100 g
  • oeufs : 2 + 1 jaune
  • sucre : 150 g
  • extrait de vanille liquide : 1 cuillère à café
  • rhum : 1 cuillère à café
  • crème fleurette : 250 g

On verse le lait dans une casserole, à l'exception d'un grand verre que l'on réserve. On ajoute le sucre et on met à chauffer.

Pendant ce temps, on fouette dans une grand récipient la fécule avec le verre de lait, les oeufs et le jaune, la vanille et le rhum. Il faut obtenir un mélange bien homogène, sans grumeaux.

Dès les premiers bouillonnements du lait, on le retire du feu et on le verse en filet sur la préparation précédente en remuant avec un fouet à main. Si la préparation n'est pas assez épaisse après l'incorporaton du lait chaud, on met l'ensemble dans une casserole et l'on fait épaissir sur feu doux sans cesser de remuer.

On laisse tièdir la préparation. Et pendant ce temps, on préchauffe le four à 200°C.

Quand l'appareil a bien tiédi, on ajoute la crème en remuant avec le fouet. Puis on verse l'appareil dans un moule beurré.

On fait cuire pendant 40 minutes. A la sortie du four, le flan reste tremblotant, c'est normal. Il va s'affermir en refroidissant. D'ailleurs, il faudra attendre qu'il soit bien frais (le lendemain par exemple) pour l'attaquer ! Et là, magie ! Un flan bien onctueux, pas trop sucré, parfait ! Il se découpe superbement bien, sans être trop ferme. Il n'est pas trop gras et a juste le petit goût d'oeuf qu'il faut. Merci Loukoum parce que ta quête (et ces 4 versions !) le valait bien ! ^-^

Allez maman, aux fourneaux !

DSC_0475b 

Maintenant, à vous de jouer !

Source :  Beau à la louche

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 septembre 2013

..Canelés de mamie..

Comme il n'est jamais trop tard pour bien poster, et qu'il n'y a rien de meilleur que les canelés (bon quelques petites choses, mais quand même, c'est vraiment à mourir, les canelés...), je vous propose enfin cette recette réalisée en avril 2010 d'après le livre Gâteaux de mamie, un petit livre plein de souvenirs d'enfance... J'adore les canelés et je ne sais combien de recettes j'ai testé. Ma préférée reste celle de Thierry Marx, mais celle-ci est vraiment très agréable aussi, c'est pourquoi j'avais envie de vous la proposer, surtout que cette recette est sans beurre, ce qui m'avait intriguée. Je n'ai pas suivi le mode de cuisson parce que j'avais peur de ne pas avoir un joli résultat avec une heure quinze de cuisson à 150°C seulement... J'ai préféré opter pour ma cuisson traditionnelle qui donne de beaux canelés fondants dedans et croustillants dehors.

P1380948c

 Pour 36 canelés :

  • lait entier : 1 l
  • oeufs : 1 entier + 4 jaunes
  • sucre : 500 g
  • farine : 200 g
  • rhum : 3 bouchons
  • vanille : 1 gousse

1- Jour J-1 :

On commence par mélanger dans un récipient l'oeuf entier, les jaunes, le sucre, le rhum et le lait. On place la farine dans un autre récipient. On creuse un puits au centre et on verse le mélange liquide. On mélange au fouet en intégrant progressivement la farine. On coupe la vanille en deux, on récupère les graines avec la pointe d'un couteau. On incorpore les graines dans l'appareil. Puis on jette la gousse de vanille dedans.

On couvre le récipient avec du papier film et on laisse reposer au frais 24 heures.

2- Jour J :

Le lendemain, on préchauffe le four à 290°.

On verse la pâte dans des moules à canelés (en silicone pour moi donc pas besoin de les beurre. Mais si vous avez la chance d'avoir des moules traditionnels, il faudra les graisser avant) et on enfourne pour 5 minutes. On abaisse ensuite la température à 180° et on cuit entre 50 minutes et une heure selon les goûts.

On laisse refroidir avant de démouler.

Les canelés ne se conservent pas vraiment alors vous avez une bonne excuse pour ne pas vous priver et tout manger tout de suite ! ^-^

P1380994b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Gâteaux de mamie

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,