06 septembre 2013

..Zebra muffins..

Continuons dans le registre régressif et chocolaté. Après des petits pots de crème au chocolat dignes de nos meilleurs desserts de quand on était petit, voici un petit quelque chose qui aurait pu faire fureur au moment de goûter, mais que je découvre un peu tard (et non, je ne goûte plus ! Quel dommage d'ailleurs !). J'ai utilisé ici la recette de Pascale Lorraine, le célèbre Crouching tiger, hidding zebra cake, mais j'en ai fait des muffins. J'ai un peu modifié les quantités de sucre et d'huile, c'est certainement pour ça que ma pâte était moins fluide que prévue et que mes zébrures se sont moins bien étalées, mais psychologiquement, 250 g d'huile, c'est un peu dur pour moi... La prochaine fois, je compenserai en augmentant un peu la quantité de lait. De toutes manières, ils restaient délicieux, et côté esthétique, ils étaient quand même pas si mal que ça pour une première...

En tous cas, ils sont très ludiques et j'imagine très bien el succès auprès des enfants ! Val, je te conseille de te lancer avec ta poulette ! ^-^

DSC_0888b

Pour 12 muffins :

  • huile : 180 ml
  • lait : 100 ml
  • oeufs : 4
  • sucre : 170 g
  • sucre vanillé : 1 sachet
  • farine : 175 g + 125 g
  • poudre à lever : 0,5 cuillère à café + 0,5 cuillère à café
  • cacao : 25 g
  • triple sec (optionnel) : 1 cuillère à café (dans la recette originale il est question de zeste d'orange finement râpé)

On préchauffe le four à 180°C.

On commence par mélanger l'huile, le lait, les sucres et les oeufs jusqu'à obtenir quelque chose de bien homogène. On pèse et on sépare en deux cette préparation.

Dans la première moitié, on ajoute 175 g de farine, la demie-cuillère à café de poudre à lever et le triple sec. On mélange bien pour obtenir un appareil lisse.

Dans la seconde moitié, on verse les 125 g de farine restant, la demie-cuillère à café de poudre à lever et le cacao. On mélange également pour obtenir une préparation lisse en sans grumeau.

On chemise les moules à muffin avec des caissettes ou on les graisse pour que cela ne colle pas. Puis on verse alternativement une petite cuillère à café de préparation blanche et cacaotée dans chaque moule, on prenant soin à chaque fois de la déposer au centre du moule à muffin. On verse donc chaque cuillère l'une sur l'autre, et c'est en s'étalant que la pâte va donner ces jolies zébrures, plus ou moins fines selon la quantité de pâte que vous aurez déposée. J'espère que l'explication est assez claire...

On place au four pour un petit quart d'heure. Attention à vérifier la cuisson au bout des dix premières minutes pour réduire si nécessaire. Il faut que la lame du couteau ressorte sèche quand on la plante dans l'un des muffins. On laisse ensuite refroidir sur une grille puis on dévore !!!

DSC_0856  DSC_0906  DSC_0931

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,


04 septembre 2013

..Petits pots de crème au chocolat et aux brisures de framboises..

Bon, tous les ans, je me dis pendant l'été "on ralentit les recettes à base de chocolat pour se concentrer sur les fruits...". Tous les étés... et ça marche pas franchement. Enfin, là, j'étais bien partie, je m'étais dis que j'allais cuisiner des framboises pour changer. J'en avais en plus au congélateur, ce qui m'évitait de devoir me déplacer au marché pour en acheter (et puis de toutes manières si j'en avais acheté des fraîches, je les aurais pas cuisinées parce que je les aurais boulotées sur le chemin le temps de rentrer à la maison...). Donc je pars sur des framboises... une petite mousse tiens... ou une crème, oui, bonne idée une crème aux framboises... mais en même temps faudrait bien les accompagner un peu ces framboises pour pas qu'elles soient trop seules dans cette crème... du chocolat... ben oui tiens, chocolat et framboise ça va si bien ensemble... et c'est bon le chocolat... trop bon... je pourrais faire une crème aux framboises avec des éclats de chocolat dedans... ou alors juste des crèmes au chocolat... c'est tellement bon les crèmes au chocolat... et même que je pourrais y jeter quelques framboises brisées dedans pour donner du peps... oui, faisons ça, des crèmes au chocolat... bon l'avantage, c'est que du coup, même si l'été est passé, ben la recette reste d'actualité !

Vous voyez, je vous mentais pas, j'étais à ça d'y arriver... ^-^

DSC_0890

Pour 8 petits pots de crème :

  • 500 ml de lait entier
  • 2 oeufs entiers
  • 1 jaune d'oeuf
  • 70 g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé (environ 10 g)
  • 100 g de chocolat noir
  • 1 cuillère à soupe de cacao amer
  • 80 g de framboises brisées

On commence par préchauffer le four à 160°C.

On fait fondre le chocolat. Quand il est bien lisse, on incorpore le cacao. On réserve.

On amène le lait à ébullition et pendant ce temps, on mélange les oeufs avec les sucres pendant une petite minute jusqu'à ce que cela commence à blanchir. Quand le lait bout, on le verse sur le mélange oeuf/sucre en petit filet, sans cesser de remuer.

On ajoute ensuite le chocolat. On mélange bien.

On prépare un bain-marie avec de l'eau chaude dans un grand plat pouvant contenir les ramequins.

On pose au fond de chaque ramequins une cuillère de framboise. On remplit chaque ramequin avec la préparation au chocolat. Et on dépose au four pour 35 minutes. Pour le bain-marie, il faut que l'eau chaude arrive jusqu'à la moitié des ramequins environ.

Une fois le temps de cuisson passé, on laisse refroidir hors du four avant de déposer au frais pour au minimum deux heures. Et voilà !

DSC_0870 (2)

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 novembre 2012

..Petits moelleux italiens à la ricotta et aux bleuets (en deux cuissons)..

Si au Québec, les cranberries sont légion, les "bleuets" (nos myrtilles) ne sont pas loin de leur damer le pion. Et ça, c'est pour notre plus grand plaisir parce qu'à la maison, on adooore les myrtilles. Quand en faisant les courses, je suis tombée sur un sachet de 2 kilos de ces petites billes violette surgelées, je n'ai pas résisté. Hop, dans le panier ! L'an prochain, je profiterai des fraîches, mais pour l'heure, celles-ci feront l'affaire. D'ailleurs, elles n'ont pas tardé à être mise à l'honneur puisque j'avais dans le frigo une petite ricotta maison qui ne demandait qu'à participer à une session gourmande. C'était donc l'occasion rêvée de réaliser enfin cette recette repérée en 2009 chez Mamina (et oui le temps passe ma pauv' Lucette !).

J'ai décidé de faire des versions individuelles (rien à voir avec le fait que je n'ai toujours pas de moule à manqer... non, c'est pour ma personal touch' !), et j'ai légèrement retouché la recette, mais ça n'empêhce que c'était franchement délicieux ! Faut dire que je partais avec une valeur sûre !

P1730673

Pour 12 petits moelleux :

Pour la base :

  • 2 oeufs
  • 65 g de lait
  • 50 g d'huile
  • 80 g de sucre
  • 125 g de farine
  • 6 g de poudre à lever
  • quelques gouttes d'extrait de vanille

Pour la garniture :

  • 400 g de bleuets surgelés
  • 250 g de ricotta
  • 2 oeufs
  • 22 g de farine
  • 30 g de sucre
  • 1 cuillère à café de rhum brun

1- Préparation de la base :

On préchauffe le four à 180°C.

On commence par battre les oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. On ajoute ensuite la vanille, l'huile et le lait sans cesser de mélanger au fouet.

Puis on verse la farine et la poudre à lever tamisée ensemble. On mélange bien pour ne pas avoir de grumeaux.

On verse la pâte dans le fond des 12 moules à muffin (beurrés au besoin, sinon dans des caissettes). Et on fait cuire 10 minutes.

2- Préparation de la garniture :

Pendant que la base cuit, on prépare la garniture en mélangeant simplement au fouet tous les ingrédients, à l'exception des bleuets.

3- Finition :

Quand les 10 minutes sont écoulées (les bases ne sont pas cuites, mais c'est normal), on sort du four. On dispose les myrtilles sur la base et on les enfonce un peu dans la pâte. Puis on recouvre avec une grosse cuillère à soupe de garniture.

On dépose au four pour 15 minutes de cuisson supplémentaires.

Puis quand ils sont prêts, on récupère les moelleux et on les pose sur une grille pour qu'ils refroidissent.

Légèrement saupoudrés de sucre glace ou sans rien leur ajouter, ces moelleux sont vraiment un délice. Tièdes ou froids, ils fondent dans la bouche et sont vraiment très légers. A refaire sans aucun doute !

P1730714

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Et si c'était bon...

Posté par Pour ta pomme à 17:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 juillet 2012

..Les canelés de T. Marx, LE Thierry Marx !..

Et oui, encore une ! Et si vous croyez que rien ne ressemble plus à une recette de canelé qu'une autre recette de canelé, détrompez-vous ! Celle-ci est différente tant dans la procédure que dans la recette ou encore dans la cuisson... différente des autres recettes que j'ai déjà testées, hein, peut-être pas de celle de votre merveilleuse mamie bordelaise !

Bref, Marx était déjà un chef que j'aimais beaucoup, mais, là, pour une fois qu'une de ses recettes me semble abordable du haut de ma petite expérience et de mes faibles compétences, je l'aime encore plus ! Et puis, c'est parce que c'est lui, mais franchement, je pense que c'est MA recette préférée. Les canelés sont ultra croustillants à l'extérieur et terriblement moelleux à l'intérieur. Les saveurs sont équilibrées, vanille et rhum s'associant toujours merveilleusement. Et puis, je l'ai trouvé beaucoup moins grasse que les autres recettes testées. Version validée à la maison !

P1690393

Pour 40 mini canelés :

  • 500 g de lait entier
  • 1 oeuf
  • 2 jaunes d'oeuf
  • 200 g de sucre
  • 125 g de farine
  • 1 cuillère à soupe de rhum brun
  • 1 gousse de vanille
  • 1 cuillère à soupe d'huile neutre

1- La veille :

On commence par fouetter rapidement les jaunes, l'oeuf et les 200 g de sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. On ajoute ensuite le lait, et on mélange à nouveau.

On place le tout dans une casserole, avec la gousse de vanille fendue en deux, sur feu doux et on porte à ébullition en remuant pour éviter que la préparation n'attache.

Quand l'ébullition commence, on stoppe la cuisson et on verse la préparation dans un saladier que l'on laisse à température ambiante pour refroidir. Cette crème est plus épaisse que les appareils à cannelés habituels, mais c'est normal.

Quand l'appareil a refroidi, on incorpore la farine, puis l'huile et le rhum.

On dépose au frais 24 heures.

2- Jour-J :

On préchauffe le four à 200° C.

On récupère la préparation, on retire la vanille. Puis on remplit les moules aux 2/3. Si vous avez des moules en silicone comme moi (pas très orthodoxe, mais bon...), pas le peine de beurrer. Par contre, si vous avez la chance d'avoir les supers moules de la mort qui tue... on beurre !

On place enfin au four et on laisse cuire 1 heure.

Une fois le temps de cuisson terminé, on laisse légèrement refroidir et on démoule. On laisse refroidir complétement à température ambiante sur une grille avant de les engloutir... le jour même évidemment parce que, s'ils sont toujours bons le lendemains, ce n'est que le jour J qu'ils sont croustillants... pas d'excuse alors pour en manger un, puis un autre, puis un autre et encore un autre avant d'entamer le dernier et celui qui va bien pour la route !

P1690413

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Le cannelé. Ce mystère nommé désir

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 juin 2012

..Clafoutis aux griottes (et coco) de Pierre Hermé..

J'avais une terrible envie de clafoutis... Oui, une de plus ! Parce que si je ne publie plus souvent de recettes de ce délicieux dessert, j'en fais très souvent. Le problème c'est que quand une envie pointe souvent le bout de son nez, vous vous en doutez, les variantes se multiplient. Mais le problème, c'est qu'avec les clafoutis, les révolutions sont rares. Rares, mais quand même, rien n'empêche de tester les versions des grands chefs. Et si vous aimez les clafoutis denses, mais moelleux, pas trop sucrés et avec un bon petit goût d'authenticité, ben voilà, c'est la recette qu'il vous faut !

P1680391

Pour 8 personnes :

  • 500 g de griottes surgelées
  • 70 g de sucre
  • 125 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 1 cuillère à soupe de copeaux de coco
  • 3 oeufs
  • 300 g de lait
  • extrait de vanille liquide

On commence par préchauffer le four à 180°C.

On tamise la farine dans une terrine. On ajoute le sel et le sucre.

On bat les oeufs en omelettes. On les ajoute dans la farine et on mélange bien avec une cuillère en bois. On ajoute la vanille, et on verse en plusieurs fois le lait en mélangeant bien pour obtenir une pâte bien lisse en sans grumeaux.

On dépose les griottes dans un moule, on verse l'appareil dessus et on saupoudre avec la coco.

On place au four pour 45 minutes de cuisson. On laisse bien refroidir parce que faut quand même le reconnaître, même si c'est difficile d'attendre, c'est quand même bien meilleur froid, le lendemain.

Merci Chef Hermé !

P1680390

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


26 avril 2012

..Petite panna cotta vanillée et sa compotée de pommes au Calvados..

Cette recette date un peu, mais elle attendait patiemment dans les méandres de mon ordi d'être mise à l'honneur. Je ne pouvais plus résister longtemps à ses appels désespérés, alors là voilà : la petite verrine façon panna cotta vanillée et ses petites pommes fondantes au calvados !

P1450240

Pour 6 verrines :

  • 600 ml de crème liquide
  • 60 g de sucre
  • 1 gousse de vanille
  • 3 feuilles de gélatine
  • 2 pommes
  • 1 cuillère à soupe de calavdos
  • 1 noix de beurre

On commence par tremper la gélatine dans un bol d'eau bien froide.

On place la crème dans une casserole avec le sucre et la gousse de vanille que l'on fend. On porte à ébullition. On récupère la vanille et on prélève les graines que l'on replace dans la crème. On couvre et on laisse infuser une petute dizaine de minutes.

On remet la crème à chauffer rapidement. On égoutte la gélatine. On incorpore ensuite cette dernière dans la crème et on mélange bien pour la dissoudre entièrement.

On verse la crème dans des verrines. On laisse refroidir à température ambiante, puis on place au frais pour 5 heures.

On prépare pendant ce temps la compotée de pommes. On pèle les pommes, et on les coupe en petits dès. On fait chauffer le beurre dans une casserole, on dépose les pommes avec le calvados. On laisse cuire pendant quelques minutes jusqu'à ce que les pommes soient bien fondantes.

On laisse refroidir avant de déposer une bonne cuillère de cette préparation sur les panna cotta.

Personnellement, je préfère faire ça au dernier moment et du coup déposer les pommes encore tièdes sur la panna cotta bien froide. Le contraste est on ne peut plus agréable, mais ça c'est selon les goûts !

P1450276

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 avril 2012

..Canelés au chocolat de Ch. Felder..

Nous avons quitté la ville rose le temps d'un week-end pour rendre visite à mes parents et pour nous accompagner, j'avais mis dans mes valises des compagnons gourmands plutôt intéressants... des canelés au chocolat ! J'avais repéré la recette il y a un mois à peu près chez Nanou. Et pas n'importe quelle recette : un délice concocté par Ch. Felder... Comment résister ? Pas la peine de tenter, cherchez plutôt l'occasion idéale pour succomber ! Comme nous !

P1670589

Pour 50 mini canelés environ :

  • 500 ml de lait entier
  • 30 g de beurre (contre 70 dans la recette originale)
  • 2 oeufs + 2 jaunes
  • 1/2 cuillère à café d'extrait de vanille liquide
  • 250 g de sucre
  • 90 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 70 g de chocolat à 70%
  • 20 g de cacao en poudre amer
  • 2 cuillères à soupe de rhum (contre 3 dans la recette originale)

Comme pour les cannelés classiques, on commence la pâte la veille.

On porte à ébullition le lait avec le beurre et la vanille.

Pendant ce temps, on hache le chocolat, puis on verse doucement le lait bouillant dessus.

On bat ensemble le sucre et le sel avec les oeufs jusqu'à ce que le mélange mousse. On ajoute la farine et le cacao et on mélange bien.

On verse le lait dans le mélange et on bat quelques secondes pour obtenir un mélange bien lisse. On ajoute enfin le rhum.

On laisse refroidir et on place au frais pour 12 heures.

Le lendemain, on préchauffe le four à 290°C. On verse la préparation dans les empruntes à cannelé. On fait chauffer pendant 5 minutes. Puis on baisse le four à 200°C pour 35-40 minutes.

On laisse refroidir avant de démouler.

La version chocolatée est franchemnt délicieuse ! Et comme la classique, elle est meilleure le jour même. Croquant à l'extérieur et fondant dedans... Que demander de plus ? Des macarons... Bon d'accord ! Va pour les macarons... mais va falloir attendre demain pour avoir la recette ! ^-^

P1670606

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 mars 2012

..Clafoutis aux fruits rouges, version "sans"..

Au départ, je voulais juste combler une envie irrépressible de clafoutis alors que les oeufs brillaient par leur absence dans mon frigo... J'ai donc commencé à farfouiller sur le net pour trouver comment faire pour faire comme si justement... Et là, l'arrow-root est apparu comme mon sauveur et ça tombait bien, j'en avais dans mes placards ! Une cuillère à soupe pouvait remplacer un oeuf ai-je lu, moi qui me contentait de l'utiliser comme liant dans mes sauce à la manière d'une quelconque fécule... pfff ! Ni une ni deux, j'ai improvisé une version en me disant que, de toutes façons, qui ne tente rien n'a rien. Et sans trop réfléchir, j'ai opté pour une version végan. Et à la dégustation, la révélation... où sont les oeufs ? où est le beurre ? où est le lait ? Pas ici en tous cas ! Mais le goût ! Oh oui, oh oui ! Mr Pomme n'y a vu que du feu... et en plus, là, pas besoin de culpabiliser devant la part énorme qui a servi à assouvir mon envie... oh, non, aucune culpabilité !

P1660786

Pour 8 personnes :

  • 500 g de lait d'amande
  • 30 g de purée d'amande blanche
  • 20 g d'arrow-root
  • 80 g de farine
  • 80 g de sucre roux
  • vanille liquide
  • 250 g de fruits rouges

On préchauffe le four à 180°C.
On commence par mélanger ensemble la farine, l'arrow-root et le sucre. On creuse un puits au centre, on dépose la purée d'amande et la vanille liquide, et on mélange légèrement. Puis on ajoute progressivement le lait sans cesser de remuer, de manière à éviter la formation de grumeaux.
On place les fruits rouges au fond du plat. On verse dessus l'appareil. Et hop, au four pour 45 minutes.
On laisse bien refroidir avant de servir. Et là, c'est bluffant. Honnêtement, si vous ne savez pas qu'il n'y a pas d'oeuf, pas sûr que vous soyez capable de le déceler. Et tous cas, c'est plus léger, plus digeste du coup et toujours aussi bon ! Adopté chez les pommes !

 P1660764   P1660793

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 mars 2012

..Beurre à la vanille..

J'avoue, ce n'est pas franchement une recette, mais surtout une astuce pour rendre les pti déj' encore plus gourmands et c'est aussi une belle idée de cadeau gourmand (hein Y ?! ^_^). J'en avais mangé une fois dans un restau au pti déj' et je m'étais dit que c'était trop bon et qu'il fallait vraiment que j'en fasse moi-même parce que pour le coup, c'est pas bien compliqué. Et puis, j'ai zappé, forcément. Jusqu'à ce billet de Pascale Weeks. Forcément, cette fois, je ne pouvais pas ne pas m'y mettre !

Cette fois, j'ai travaillé avec du beurre acheté dans le commerce, mais je pense que la prochaine fois, je ferai le beurre moi-même, ça sera l'occasion depuis le temps que je veux tester !

P1660184

Pour un petit pot :

  • 75 g de très bon beurre breton AOC doux
  • 1/2 gousse de vanille de Madagascar
  • 1 cuillère à café de sucre très fin

On commence par faire bien ramollir le beurre à température ambiante. Quand il est prêt à être travaillé, on fend la vanille en deux et on gratte l'intérieur. On place les graines de vanille et le sucre dans le beurre et on travaille le beurre à la spatule (comme on le ferait pour obtenir un beurre pommade) jusqu'à ce que le sucre et la vanille soit incorporer dans tout le beurre.

On place le beurre dans un petit récipient et voilà ! Au frais ! Il se consomme comme n'importe quel beurre : sur des tartines (penser à bien le sortir avant sinon, il est dur à la sortie du frigo), en cuisine, en pâtisserie...

P1660530

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 mars 2012

..Canelés de Ch. Felder..

A la maison, on a une sorte de passion pour le canelé. Du coup, je teste à peu près toutes les recettes qui me passent sous la main. Et la recette de Ch. Felder avait encore échappé à mon obsession pour cette petite chose terriblement sucrée au bon petit goût de rhum. Il fallait vite y remédier ! Je ne saurais dire si cette recette est meilleure que celles déjà tentées... mais en tous cas, elle est délicieuse ! Et les petites choses n'ont pas fait long feu...

Recipe in english : Click here !

P1660444b 

Pour 50 mini canelés :

  • 500 ml de lait demi-écrémé
  • 50 g de beurre mou
  • 1 oeuf entier + 2 jaunes
  • 30 ml de rhum brun
  • 1 gousse de vanille
  • 250 g de sucre semoule
  • 125 g de farine
  • 1 pincée de sel

On commence par porter à ébullition le lait. On fend la gousse de vanille en deux, on racle l'intérieur et on place dans le lait l'ensemble. On laisse infuser 5 minutes.

Dans un saladier, on mélange ensemble sans fouetter le beurre, le sucre, l'oeuf et les jaunes, le rhum, la farine et le sel.

On verse dedans progressivement le lait chaud en remuant délicatement avec un fouet. On peut y remettre la gousse de vanille. Et on réserve au frais pour au minimum 12 heures.

Une fois le temps de repos passé, on préchauffe le four à 210°C.

On retire la gousse de vanille de l'appareil et on le verse dans des moules à canelé sans remplir à ras bord.

On place au four pour une heure de cuisson, jusqu'à ce que les canelés soient bien dorés et gonflés.

On démoule quand ils sont encore chaud et on déguste assez rapidement parce que les canelés perdent vite de leur croquant.

 P1660455   P1660461

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Mes 100 recettes de gâteaux de Christophe Felder

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,