23 octobre 2013

..Flan parisien au lait d'amande, sans gluten..

Il vient de se passer quelque chose d'assez inhabituel sur mon blog... je ne sais pas si vous avez remarqué, mais je viens de vous proposer 5 recettes salées à la suite... Cette exception présage d'une débauche de sucre dans les jours à venir pour compenser !!! Je commence avec cette recette qui me ramène directement en enfance ! J'adore... Il y a vraiment trois desserts associés à mon enfance, le flan pâtissier donc, la tarte aux pommes et un gâteau au chocolat dont je suis incapable de me rappeler mais qui se présentait sous forme de kit et dont j'étais accro. On trouvait dans la boîte une génoise au chocolat qu'il fallait couper en deux (ce que je ratais toujours... mais j'étais petite hein !) et garnir d'une mousse au chocolat que l'on faisait à partir d'une poudre je crois et que l'on recouvrait d'un glaçage, tout prêt... c'est loin du fait maison, hein, mais j'étais une fan absolue ! D'ailleurs, je lance un appel, si quelqu'un voit de quoi je parle et se rappelle de ce gâteau, je suis curieuse de connaître le nom ou la marque.

Mais revenons au flan parisien. Celui de mon enfance, c'était le flan alsa. Pas le ancel, parce que va savoir pourquoi, nous étions persuadés qu'il était moins bon. Ma mère m'en faisait sans pâte, sans raisin dans deux ramequins fumés typiques de cette époque, tandis qu'eux le mangeaient avec des raisins marinés dans du rhum... Bon, forcément, dès que j'ai découvert les raisins secs au rhum... je ne suis plus revenue à la version nature ! Le flan que je vous propose aujourd'hui n'a plus grand chose à voir, mais il garde la même saveur enfantine (et les raisins au rhum !) !!

DSC_0857b

Pour 16 carrés (soit 8 personnes ):

  • lait d'amande : 1 litre
  • oeufs : 4
  • fécule de maïs : 80 g
  • sucre : 100 g
  • agar agar : 1 cuillère à café
  • rhum : un bouchon
  • raisins secs au rhum : 120 g

On commence par préchauffer le four à 200°C.

On fait chauffer le lait d'amande dans une casserole (jusqu'à ébullition).

Pendant ce temps, on bat les oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse et double de volume. On ajoute ensuite la fécule de maïs et l'agar agar. On mélange à nouveau, puis on ajoute rhum.

Quand le lait est bouillant, on le verse doucement dans le mélange tout en continuant à remuer. Puis on transvase le tout dans la casserole et on chauffe jusqu'à ce que la préparation épaississe. Il faut l'amener à ébullition, sans jamais cesser de remuer pour éviter que cela attache.

On ajoute les raisins. Puis on verse dans un moule beurré, et ion place au four pour 40 minutes de cuisson. Le dessus doit être bien cuit, mais le flan sera encore tremblottant à la sortie. Il faut le laisser bien refroidir avant de le manger. Quand il est très froid, il se découpe sans problème.

Un régal plutôt léger en plus !

DSC_0871b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


07 octobre 2013

..Tarte aux pommes et sa pâte sucrée sans gluten..

Ce que j'aime avec le retour de l'automne, c'est le retour des pommes ! J'aime tellement tous les desserts à base de pommes, et en particulier les tartes. Il n'était pas question de m'en passer parce que je suis privée de gluten. Je crois que trouver une bonne recette de pâte à tarte est la première chose qui m'est venue à l'esprit quand j'ai pensé aux recettes qu'il allait falloir adapter pour continuer à manger normalement. Et je n'ai pas mis longtemps à trouver une bonne recette. Ce ne sera peut-être pas LA recette ultime parce qu'au fur et à mesure de mes essais, elle va se modifier, mais pour l'instant, elle me convient parfaitement. Je l'ai faite deux fois déjà, et à chaque fois, c'est un vrai plaisir !

DSC_0250-2b

Pour un moule de 35 cm * 12 cm :

Pour la pâte sucrée :

  • farine de riz blanc : 100 g
  • fécule de pommes de terre : 45 g
  • farine de tapioca : 25 g
  • poudre d'amande : 30 g
  • sucre : 20 g
  • sel : 1 pincée
  • beurre : 60 g
  • purée d'amande blanche : 40 g
  • oeuf : 1

Pour la garniture :

  • pommes : 6 petites
  • oeufs : 2
  • lait entier : 70 ml
  • crème liquide : 30 ml
  • sucre : 15 g
  • rhum

On commence par préparer la pâte. Pour cela, on mélange les farines, la fécule, la poudre d'amande, le sel et le sucre. On coupe le beurre en morceaux et on l'amalgame avec la purée d'amande aux farines en travaillant du bout des doigts pour obtenir un sable grossier.

On casse l'oeuf que l'on amalgame au mélange toujours avec les doigts, mais sans trop travailler. L'objectif est d'obtenir une pâte homogène. On place au frais pour 30 minutes.

On récupère la pâte, mais comme je l'ai trouvé trop friable pour la travailler au rouleau, je l'ai placé directement dans le moule beurré et fariné, et je l'ai placé avec les mains. C'est un peu comme travailler de la pâte à modeler... Mais ça se fait très bien.

Quand le moule est entièrement recouvert, on replace au frais pour 30 minutes.

Une fois ce temps passé, on préchauffe le four à 180°C.

Puis on prépare l'appareil en battant les oeufs en omelette avec le sucre, et le rhum. On ajoute ensuite la crème puis le lait progressivement, jusqu'à ce que la préparation soit bien homogène.

On pèle et on tranche les pommes que l'on dépose joliment sur le fond de tarte. On recouvre avec l'appareil et on place au four pour environ 35 minutes.

Et là l'avantage avec ma tarte aux pommes, c'est qu'il n'est pas nécessaire d'attendre qu'elle soit bien froide pour s'en régaler. A peine refroidie, avec un peu de crème chantilly, c'est un délice !!!

DSC_0225b

Maintenant, à vous de jouer !

25 septembre 2013

..Canelés de mamie..

Comme il n'est jamais trop tard pour bien poster, et qu'il n'y a rien de meilleur que les canelés (bon quelques petites choses, mais quand même, c'est vraiment à mourir, les canelés...), je vous propose enfin cette recette réalisée en avril 2010 d'après le livre Gâteaux de mamie, un petit livre plein de souvenirs d'enfance... J'adore les canelés et je ne sais combien de recettes j'ai testé. Ma préférée reste celle de Thierry Marx, mais celle-ci est vraiment très agréable aussi, c'est pourquoi j'avais envie de vous la proposer, surtout que cette recette est sans beurre, ce qui m'avait intriguée. Je n'ai pas suivi le mode de cuisson parce que j'avais peur de ne pas avoir un joli résultat avec une heure quinze de cuisson à 150°C seulement... J'ai préféré opter pour ma cuisson traditionnelle qui donne de beaux canelés fondants dedans et croustillants dehors.

P1380948c

 Pour 36 canelés :

  • lait entier : 1 l
  • oeufs : 1 entier + 4 jaunes
  • sucre : 500 g
  • farine : 200 g
  • rhum : 3 bouchons
  • vanille : 1 gousse

1- Jour J-1 :

On commence par mélanger dans un récipient l'oeuf entier, les jaunes, le sucre, le rhum et le lait. On place la farine dans un autre récipient. On creuse un puits au centre et on verse le mélange liquide. On mélange au fouet en intégrant progressivement la farine. On coupe la vanille en deux, on récupère les graines avec la pointe d'un couteau. On incorpore les graines dans l'appareil. Puis on jette la gousse de vanille dedans.

On couvre le récipient avec du papier film et on laisse reposer au frais 24 heures.

2- Jour J :

Le lendemain, on préchauffe le four à 290°.

On verse la pâte dans des moules à canelés (en silicone pour moi donc pas besoin de les beurre. Mais si vous avez la chance d'avoir des moules traditionnels, il faudra les graisser avant) et on enfourne pour 5 minutes. On abaisse ensuite la température à 180° et on cuit entre 50 minutes et une heure selon les goûts.

On laisse refroidir avant de démouler.

Les canelés ne se conservent pas vraiment alors vous avez une bonne excuse pour ne pas vous priver et tout manger tout de suite ! ^-^

P1380994b

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Gâteaux de mamie

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 juillet 2013

..Cake au chocolat et au rhum..

Continuons dans la gourmandise et le chocolat (oups... c'est un pléonasme... tant pis !) avec ce terrible cake au chocolat que j'ai aromatisé avec une goutte de rhum (et là, ceux qui me connaissent et connaissent également mon attrait pour le rhum dans les desserts n'en croient pas un mot et ils ont... raison ! Deux gouttes de rhum allez !)... Un délice ! Moi qui n'aime pas les cakes juste avec de la poudre de cacao, celui-ci est donc parfait. Il a un puissant goût de chocolat tout en ayant une texture parfaite !

Cake choco_rhum (2)

Pour 8 personnes :

  • 60 g de farine
  • 50 g de poudre d'amande
  • 80 g de sucre
  • 4 g de levure chimique
  • 20 g de cacao en poudre amer
  • 70 g de chocolat noir à 60%
  • 2 oeufs + 2 blancs
  • 40 g de beurre
  • 60 g de crème liquide
  • rhum brun
  • amandes effilées

On fait fondre le beurre au micro-ondes et on réserve.

On mélange ensemble les deux oeufs et le sucre. On ajoute la poudre d'amande, la farine et la levure (préalablement tamisées ensemble) et la poudre de cacao jusqu'à obtenir une pâte lisse.

On casse le chocolat en petits morceaux avec un couteau. On fait chauffer la crème et on la verse sur le chocolat. On mélange bien pour obtenir une texture lisse et onctueuse.

On ajoute le chocolat à l'appareil, puis le beurre et le rhum, et on mélange bien.

On monte les blancs en neige et on incorpore délictament ces derniers au mélange précédent.

On verse dans un moule à cake chemisé. On parsème des amandes effilées sur le dessus.

On fait cuire ensuite 45 minutes à 150°C. Quand le cake est cuit (la lame d'un couteau doit ressortir propre quand on pique le gâteau avec), on le laisse refroidir un peu avant de le démouler. Une tuerie ! Cette association chocolat et rhum est l'une de mes préférée en pâtisserie...

Cake choco_rhum (1)

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 juillet 2013

..Cerises au rhum..

Ok, ce n'est pas vraiment une recette mais depuis longtemps je voulais faire des conserves de cerises à l'eau de vie... et comme je vis à Montréal et qu'ici l'alcool classique qu'on utilise pour mettre les fruits en conserve est au même prix que le rhum (c'est à dire cher mais bon...), ben je me suis dit que c'était autant utiliser du rhum... et comme j'ai pas franchement de cerisier sous la main et que je dois faire avec les cerises du marché qui sont quand même pas données, sans vouloir jouer les radinos, ben, je me suis contentée de deux petits pots histoire de commencer et si je suis contente, alors je me débrouillerai pour en faire plus l'an prochain... en attendant, pour savoir si c'est réussi ou pas, faudra attendre trois mois...

DSC_1518-2  DSC_1528-2

Pour 2 pots de 500 ml :

  • 600 g de cerises
  • 100 g de sucre
  • rhum blanc
  • de la patience...

On commence par laver les cerises et les sécher. Ensuite on coupe les queues pour en laisser 1 cm environ. On pique les cerises pour permettre à l'alcool de bien pénétrer dedans.

On remplit chaque bocal (préalablement laver, sécher et ébouillanté) à ras bord de cerises. On verse dessus le sucre (50 g dans chaque pot) et on remplit de rhum jusqu'en haut.

On ferme bien et on remue. On pose les bocaux tête en bas sur un chiffon propre. On remue régulièrement et quand tout le sucre est dilué, on place dans un placard pour les laisser dormir au moins trois mois... pile poil pour mon anniversaire dis donc ! Ca pourrait nous faire une belle forêt noire ça... ^-^

DSC_1560-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


02 mars 2013

..Kaiserschmarrn au lait d'amande..

Après cette avalanche de salé qui me ressemble si peu (et oui, deux recettes salées d'affilée, ici, c'est une avalanche...), nous revoilà de retour vers ce si réconfortant sucré. Alors j'ai découvert les Kaiserschmarrn, les crêpes de l'empereur venues d'Autriche, sur le très gourmand blog de Loukoum qu'on n'annonce plus, Beau à la louche. C'était il y a quelques années déjà et depuis, j'en fais très souvent, mais elles sont mangées trop vite pour avoir le temps d'être immortalisées. Cette fois, comme j'avais tenté une version au lait d'amande, je me suis dit que quand même, faudrait peut-être penser à leur consacrer un pti billet... Et voilà, régalez-vous ! C'est simple, mais tellement bon ! Cette fois je les ai accompagnées avec une compote de pommes légèrement chocolatée... yummy comme on dit !

2013

Pour 4 personnes :

  • 250 ml de lait d'amande
  • 4 oeufs
  • 150g de farine
  • 20 g de sucre
  • 1 pincée de sel
  • beurre
  • sucre glace
  • rhum

On commence par mélanger le lait avec la farine, le sel et les jaunes. On mélange bien de manière à ce qu'il n'y ait pas de grumeaux. On ajoute le rhum.

On monte les blancs en neige ferme et sur la fin, on les sert avec le sucre. On incorpore délicatement les blancs à l'appareil précédent.

On fait fondre un peu de beurre dans une poêle chaude et on verse la moitié de l'appareil. On fait cuire à feu doux et quand le dessous est doré, on fait glisser la crêpe sur une assiette pour la retourner et cuire l'autre face. On détaille ensuite la crêpe en morceaux avec une fourchette. On poursuit la cuisson jusqu'à ce que tout soit bien doré puis on sert immédiatement en saupoudrant généreusement de sucre glace.

On accompagne avec un peu de compote.

Et on recommence avec la seconde moitié de pâte.

2013

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Beau à la louche

Posté par Pour ta pomme à 01:35 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 janvier 2013

..Tarte grand-mère aux pommes : Première ! Version raisins (en)rhumés et (lady) marmelade..

Il y a eu cette recette-là, qui comme toutes celles de Christelle me font toujours terriblement envie. Le truc, c'est qu'après avoir vu ses photos, j'étais obsédée par l'idée de faire une tarte aux pommes. Et alors que je faisais le marché dans Jean-Talon, la recette me trottant toujours dans la tête, je tombe sur une offre terrrrrrrrible de pommes racettes (encore inconnues dans mon bataillon, mais rapidement incorporées dans ma troupe gourmande, croyez-moi) à un prix défiant toute concurrence... Impossible donc de résister. De retour à la maison avec mes 10 livres de pommes, ben, je n'avais plus vraiment le choix, fallait bien que je trouve un moyen de réduire ce stock... alors autant commencer par une bonne tarte aux pommes, non ?

P1740783  P1740802

Pour 6-8 personnes :

  • une pâte à tarte brisée (celle que vous voulez, la mienne est une pâte brisée classique mais dans laquelle je remplace la moitié du beurre par du fromage à la crème)
  • 4 grosses pommes
  • 70 ml de lait entier
  • 30 ml de crème liquide entière
  • 2 oeufs
  • 50 g de marmelade d'orange
  • 50 g de raisins macérés dans le rhum

On commence par étaler la pâte et chemiser le plat avec. Puis on place le moule au frais.

On préchauffe ensuite le four à 180°C.

On pèle les pommes que l'on découpe en quartiers.

Puis on prépare l'appareil. Pour cela, on bat les oeufs en omelette et on leur ajoute la marmelade, la crème puis le lait progressivement jusqu'à ce que la préparation soit bien homogène.

On récupère le moule garni et on dépose dessus les pommes sur lesquelles on parsème les raisins. Puis on verse sur le tout l'appareil.

Et on fait cuire pendant 35 minutes environ, jusqu'à ce que les pommes soient dorées et fondantes et la pâte cuite sur le dessous.

On laisse refroidir sur une grille et on déguste tiède ou froid, c'est comme on veut. On peut servir avec une boule de glace, un peu de crème fouettée ou simplement saupoudrée de sucre glace.... Love love love !

P1740788  P1740809

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 01:20 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 décembre 2012

..Crumble choco-pommes, ganache au rhum..

Il y avait cette recette de Boubou du blog Délicieusement.. simple ! dont je suis une fan absolue et qui m'a tout de suite fait craqué. Après ça, pas de doute, il me fallait un crumble au chocolat et vite ! Et puis, alors que j'allais le faire, je me suis rappelée que Gontran Cherrier en avait un dans le même style, dans son livre Ultra Chocolat, qui associait les pommes à une ganache au chocolat.

Forte de tout cela, je me suis lancée en cuisine pour une version personnelle. Et je remercie grandement mes deux sources d'inspiration parce que... hum... ce que c'était bon !

Crumble pomme chocolat

Pour 6 personnes :

  • 40 g de farine
  • 60 g de beurre
  • 30 g de poudre d'amande
  • 20 g de flocons de petits épeautre
  • 50 g de sucre
  • 1 pincée de sel
  • 4 grosses pommes
  • 50 g de chocolat noir 70%
  • 80 g de crème liquide
  • 1 trait de rhum

On préchauffe le four à 180°C.

On commence par préparer la pâte à crumble en mélangeant la farine, le sucre, le sel, la poudre d'amande et les flocons d'épeautre. On coupe le beurre très froid en morceaux et on mélange le tout avec les doigts pour sabler l'ensemble. On réserve au frais.

On pèle et on coupe en quartier les pommes. On les place dans un plat allant au four et on saupoudre légèrement de sucre. On enfourne pour une dizaine de minutes, le temps de précuire les pommes pour les attendrir.

On prépare alors la ganache en faisant bouillir la crème que l'on mélange ensuite en 2 fois au chocolat (en faisant attention à bien l'incorporer à chaque fois). Quand le chocolat est bien lisse, on ajoute le rhum.

Puis on récupère les pommes. On nappe avec le chocolat, on émiette le crumble dessus et on place au four pour 20 minutes, ou jusqu'à ce que le dessus du crumble soit bien doré.

Quel délice ! C'est top ! Suis fan avec une version à venir ananas et chocolat... ganache au malibu ! ^-^

Crumble pomme chocolat-3

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:08 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 novembre 2012

..Petits moelleux italiens à la ricotta et aux bleuets (en deux cuissons)..

Si au Québec, les cranberries sont légion, les "bleuets" (nos myrtilles) ne sont pas loin de leur damer le pion. Et ça, c'est pour notre plus grand plaisir parce qu'à la maison, on adooore les myrtilles. Quand en faisant les courses, je suis tombée sur un sachet de 2 kilos de ces petites billes violette surgelées, je n'ai pas résisté. Hop, dans le panier ! L'an prochain, je profiterai des fraîches, mais pour l'heure, celles-ci feront l'affaire. D'ailleurs, elles n'ont pas tardé à être mise à l'honneur puisque j'avais dans le frigo une petite ricotta maison qui ne demandait qu'à participer à une session gourmande. C'était donc l'occasion rêvée de réaliser enfin cette recette repérée en 2009 chez Mamina (et oui le temps passe ma pauv' Lucette !).

J'ai décidé de faire des versions individuelles (rien à voir avec le fait que je n'ai toujours pas de moule à manqer... non, c'est pour ma personal touch' !), et j'ai légèrement retouché la recette, mais ça n'empêhce que c'était franchement délicieux ! Faut dire que je partais avec une valeur sûre !

P1730673

Pour 12 petits moelleux :

Pour la base :

  • 2 oeufs
  • 65 g de lait
  • 50 g d'huile
  • 80 g de sucre
  • 125 g de farine
  • 6 g de poudre à lever
  • quelques gouttes d'extrait de vanille

Pour la garniture :

  • 400 g de bleuets surgelés
  • 250 g de ricotta
  • 2 oeufs
  • 22 g de farine
  • 30 g de sucre
  • 1 cuillère à café de rhum brun

1- Préparation de la base :

On préchauffe le four à 180°C.

On commence par battre les oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. On ajoute ensuite la vanille, l'huile et le lait sans cesser de mélanger au fouet.

Puis on verse la farine et la poudre à lever tamisée ensemble. On mélange bien pour ne pas avoir de grumeaux.

On verse la pâte dans le fond des 12 moules à muffin (beurrés au besoin, sinon dans des caissettes). Et on fait cuire 10 minutes.

2- Préparation de la garniture :

Pendant que la base cuit, on prépare la garniture en mélangeant simplement au fouet tous les ingrédients, à l'exception des bleuets.

3- Finition :

Quand les 10 minutes sont écoulées (les bases ne sont pas cuites, mais c'est normal), on sort du four. On dispose les myrtilles sur la base et on les enfonce un peu dans la pâte. Puis on recouvre avec une grosse cuillère à soupe de garniture.

On dépose au four pour 15 minutes de cuisson supplémentaires.

Puis quand ils sont prêts, on récupère les moelleux et on les pose sur une grille pour qu'ils refroidissent.

Légèrement saupoudrés de sucre glace ou sans rien leur ajouter, ces moelleux sont vraiment un délice. Tièdes ou froids, ils fondent dans la bouche et sont vraiment très légers. A refaire sans aucun doute !

P1730714

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Et si c'était bon...

Posté par Pour ta pomme à 17:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 novembre 2012

..Briochettes à la crème pâtissière au cacao et au rhum..

Continuons sur la lancée des petits déjeuner. C'est certainement l'un des repas que je suis incapable de sauter... Faut dire que j'ai à peine le pied hors du lit que mon estomac se manifeste. Et puis, c'est un repas que j'adore (peut-être parce qu'il se compose exclusiement de choses sucrées... oui, y'a des chances). Traverser l'Altlantique ne m'a pas encore convertie aux petits déjeuner salés. Si je vais bruncher à l'extérieur, je craque volontiers pour des pommes de terre sautées et du bacon bien grillé, mais à la maison, les réflexes ont la vie dure, et c'est bol de granola et jus d'orange. Pour mettre à l'épreuve, KitchenFriend II, j'ai programmé un dimanche après midi cuisine. Et parmi les épreuves qu'il a dû passer, il y a eu le pétrissage d'une pâte à brioche. Epreuve relevée haut le fouet !

P1730467   P1730471

Pour la pâte à brioche, je n'ai pas pris trop de risque, je suis allée chercher mon bonheur sur Le Pétrin, et je dois dire que je n'ai eu que l'embarras du choix. J'ai jeté mon dévolu sur la recette de Torta delle Rose, mais je n'ai pris que la pâte briochée puisqu'à la maison la crème au beurre n'a pas beaucoup de succès. Je l'ai donc remplacée par une crème pâtissière maison. Et quitte à ne pas suivre la recette, j'ai fait des brioches individuelles dans des moules à muffin (ok, c'est pas vraiment pour jouer les originales, c'est surtout parce que je n'ai pas encore investi dans un moule à gâteau rond...). J'ai mis un peu trop de crème pâtissière, du coup, cela a pas dégouliné sur les brioches, leur donnant cet aspect très bruni. Mais elles étaient tout simplement divines au goût alors que demander de plus... oui, je sais de jolies photos, mais là aussi comme pour la cuisine, c'est rudimentaire. Donc les jolies mises en scène... ça sera pour plus tard !

Pour 12 brioches :

Pour la pâte à brioche :

  • 500 g de farine pour pâtisserie
  • 60 g de sucre
  • 2,5 cuillères à café de levure sèche
  • 1 cuillère à café de sel
  • 3 jaunes d'oeuf
  • 1 oeuf entier
  • 200 g de lait entier tièdi
  • 80 g de beurre mou

Pour la crème pâtissière au chocolat et au rhum :

  • 250 g de lait entier
  • 3 jaunes d'oeuf
  • 20 g de farine
  • 80 g de sucre
  • 15 g de beurre
  • 3 cuillères à soupe de cacao en poudre
  • 1 cuillère à café de rhum brun

1- Préparation de la pâte à brioche :

On commence par placer dans le bol du robot la farine avec la levure, on mélange bien. On ajoute ensuite le sucre et le sel. On mélange à nouveau et on creuse un puits dans dans lequel on place les jaunes, l'oeuf et le lait. On commence à travailler avec la feuille, le temps de bien amalgamer le tout. Et quand on obtient une boule de pâte, on change la feuille pour le crochet. 

On pétrit alors la pâte en incorporant le beurre coupé en dès en plusieurs fois. On veille bien à ce que la pâte ait absorbé le beurre avant d'en ajouter de nouveau.

Quand tout le beurre est incorporé, on continue de pétrir pendant 5 minutes. Quand la pâte est bien souple, lisse, tout en collant très légèrement, on arrête. On la récupère, on forme une boule et on la place dans un bol légèrement huilé.

On couvre avec un torchon propre et on laisse lever à l'abris des courants d'air pendant 1h30, ou le temps nécessaire pour que la pâte double de volume.

2- Préparation de la crème pâtissière :

On commence par faire bouillir le lait.

Pendant ce temps, on fouette vivement ensemble les jaunes, le sucre et la farine. Attention, il ne faut pas que le mélange blanchisse.

Quand le lait est prêt, on verse un tiers de celui-ci encore bouillant sur le mélange oeufs/sucre/farine. On fouette bien, puis on verse ce mélange dans la casserole avec le reste de lait.

Sans cesser de remuer, on place le tout sur le feu, et on attend que la préparation épaississe.

Quand la crème est bien épaisse, on arrêt la cuisson. Hors du feu, on ajoute le beurre, le cacao et le rhum.

On place dans un bol que l'on filme et on dépose au frais.

3- Finalisation des brioches :

Une fois que la pâte a doublé de volume, on la récupère. On farine légèrement un plan de travail. On la dépose dessus et on dégaze légèrement en appuyant et en la repliant sur elle-même.

On l'étale ensuite pour former un rectangle de 35 cm X 50 cm.

On nappe la pâte avec la crème pâtissière. Puis on enroule sur le plus petit des côtés pour obtenir un boudin de 50 cm de long donc. On le découpe en 12 tronçons.

On place chaque tronçon dans un moule à muffin préalablement fariné. Puis on laisse le tout lever 30 minutes à l'abris des courants d'air.

On préchauffe ensuite le four à 180°C. On place les brioches au four pour 25 minutes.

Quand elles sont cuites, on les dépose sur une grille pour qu'elles refroidissent.

Et voilà, une belle mie légère, et pleine de chocolat... Avouez que le marbré est du plus bel effet quand on déchire la brioche. La prochaine fois, je ferai des brioches plus petites parce qu'elles étaient un peu à l'étroit dans les moules à muffin, mais d'ici là, j'aurai peut-être enfin un moule à gâteau... qui sait ?!!?

P1730487

Maintenant, à vous de jouer !

Inspiration : Le pétrin

Posté par Pour ta pomme à 04:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,