08 janvier 2010

..Yaourts aux pommes caramélisées, vanille et gingembre..

Étant "un peu" en retard sur la parution de l'article d'aujourd'hui, je vais faire rapido et vous proposer une recette rapido elle aussi... mais franchement quel délice !!! Après la galette des rois... enfin, la galette pour mon roi, je me suis dit que la petite garniture pomme/rhum/vanille/gingembre serait pas mal pour aromatiser des yaourts maison... bingo !!! C'était le top !!!A faire, refaire et re-refaire !!! Les pommes caramélisées sont restées fondantes, sagement au fond du pot, seules quelques rebelles sont remontées à la surface en quête de liberté... mais non, non, non... personne ne peut s'échapper de ma super yaourtière (plus connue sous le doux nom de nimbus 3000) et s'insurger contre le règne de la gourmandise qui sévit depuis quelques temps déjà à la maison !!!

48329700-2

Pour 7 yaourts :

  • 1 l de lait entier
  • 3 pommes
  • 4 cuillères à soupe de sucre roux
  • 1 yaourt entier nature
  • un cuillère à café de rhum
  • vanille en poudre
  • gingembre en poudre

On commence par peler et épépiner les pommes. On les coupe en petit dès puis on les place dans une poêle avec un peu de beurre et deux cuillères à soupe de sucre et on fait caraméliser. Quand les pommes commencent à dorer, on ajoute le rhum, la vanille et le gingembre. On laisse cuire encore un peu puis on réserve et on attend que les pommes refroidisse.
On mélange ensemble le lait et le yaourt. On ajoute le reste de sucre et on mélange bien.
Dans la fond des pots, on place une cuillère à soupe de pommes caramélisée et on verse par dessus le liquide. On place dans la yaourtière sans les couvercles. On programme pour 10 heures. Et on laisse le travail se faire tranquillement. Une fois le programme terminé, on attend que la yaourtière refroidisse. On visse les couvercles sur les pots de yaourts et on place les pots au frais pour au moins 3 heures.

Et on se régale... miam... avec ça, oubliés les yaourts industriels croyez-moi !!

48329727-2   48329789-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


05 janvier 2010

..Galette sur mesure..

Ah les hommes je vous jure... cher et tendre n'est pas difficile (non, bien sûr que non... ^-^), mais il n'aime ni la pâte feuilletée, ni la frangipane (because amandes)... alors comment on fait avec ça quand on ne veut pas déroger à la tradition et fêter les rois, moi j'vous le demande ? Et bien, on bricole, on se débrouille et on fabrique une galette qui n'a rien d'une galette mais qui en est bien une... parce que non, non, non, ceci n'est pas une tourte, c'est vraiment une galette. Et pour le prouver, j'ai un argument imparable, un argument de taille devant lequel personne ne pourra dire quoique ce soit: il y avait une fève ! Et est-ce qu'on trouve une fève dans une tourte ? Et bien non, pas de fève dans une tourte ! Qui dit fève, dit galette ! Alors oui, cette année, nous avons eu notre galette, un peu spéciale, mais quand bien même. Et je dois même avouer que je préfère celle-ci à la traditionnelle frangipane/pâte feuilletée. Elle est beaucoup plus légère et plus digeste, et juste après les fêtes c'est pas mal. Mais en même temps, il faut reconnaître que j'ai vu par-ci par-là des galettes frangipanes/framboises qui me donnent aussi bien envie... je vais peut-être en faire une pour un goûter entre copines... autour d'un bon thé, sans chéri pour jouer les rabat-joie, en voilà une bonne idée !
Mais en attendant voici la galette exprès pour mon amoureux, la galette sur mesure donc !

50313463-3b

Pour une galette :

  • 2 abaisses de pâte brisée
  • 5 grosses pommes reinette grise du Canada
  • 1 cuillère à café de rhum
  • 3 cuillères à soupe de sucre
  • vanille en poudre
  • 1 pincée de gingembre
  • 20 g de beurre
  • 1 cuillère à café d'eau
  • 1 jaune d'œuf
  • 1/2 cuillère à café de sucre glace
  • 1 cuillère à café de lait

On commence par peler et épépiner les pommes que l'on coupe en dès assez gros. On fait chauffer une poêle avec le beurre et on place les pommes dedans. On verse le sucre et l'eau et on laisse caraméliser. Quand les pommes commencent à colorer, on ajoute le rhum, le gingembre et la vanille. Il faut bien surveiller la cuisson pour que le caramel ne crame pas et les pommes avec. Quand les pommes sont bien fondantes et caramélisées, on les réserve.
On verse les pommes sur la première abaisse de pâte brisée (on oublie pas d'y glisser aussi une fève ! Preuve intangible que nous sommes bien en face d'une galette !) et tachant bien de laisser un bon espace sur le rebord pour pouvoir refermer. On dessine des stries ou des losanges avec la pointe d'un couteau sur la deuxième abaisse. On la place sur la première et on soude les deux pâtes ensemble.
Dans un petit bol, on bat ensemble le jaune d'œuf, le sucre glace et le lait. On étale ensuite cette préparation sur le dessus de la galette avec un pinceau pour lui permettre de dorer à la cuisson. On fait un petit trou au centre de la galette pour permettre à la vapeur de s'évacuer. Puis on place la galette au four à 180° pour 40 minutes de cuisson.

Comme je vous le disais, elle n'a rien de conventionnelle, mais franchement, elle est délicieuse !
A vos fourneaux !!

50313480-3b

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 février 2009

..Tarte patissière aux pommes et sa ganache chocolatée..

Miam... aujourd'hui, je vous présente une tarte à tomber que j'ai trouvé chez Mirliton, qui en est à l'origine. Et je dois dire que c'est une belle et gourmande création qui m'a suppliée de la tester et de l'adopter dès que mon regard a croisé le sien ! Si si je vous le jure, une tarte peut supplier... ou bien serait-ce mon obscure Ca qui a supplié mon Surmoi de céder aux pulsions gourmandes et cherché à le convaincre que cette friandise serait idéal pour mon Moi (ou mon Idéal du Moi !?). Ah, quelle lutte se trame dans mon inconscient... pourquoi ne pas simplement succomber au principe de plaisir et abandonner les interdits ? Pour aujourd'hui, je prends ce parti, tant pis pour la culpabilité, j'aspire à une satisfaction immédiate du désir qu'à fait naître en moi cette création libidinesque... cette tarte délicieuse ! Adieu principe de réalité... on y pensera demain sur la balance ! Ou alors mon Moi fera appel au refoulement... ça marche bien aussi...
Non, non je ne suis pas folle... non, non, non... (enfin, un peu peut-être... non, non, non... clivage quand tu nous tiens).
Allez j'arrête là mon délire freudien avant de perdre définitivement mes quelques lecteurs... et je passe à ce qui nous intéresse : le graillou, le frichti, la popotte quoi !!!

36339963-2

Donc pour réaliser cette délicieuse tarte voici ce qu'il vous faudra (pour un fond de tarte de 22 cm) (avec quelques modifs de ma part) :

  • 1 pâte brisée
  • 2 oeufs
  • 4 cuillères à soupe de fécule de maïs
  • 100 g de sucre
  • 2 petites pommes, type royal gala
  • un trait de rhum
  • 65 g de crème liquide
  • 200 g de chocolat noir
  • 15 cl de crème liquide
  • 15 cl de lait
  • 3 jaunes d'oeuf
  • 20 g de sucre

La tarte se prépare en 2 temps.

Dans un premier temps, on commence par chemiser un plat à tarte avec la pâte, que l'on pique avec une fourcette et que l'on place au frais. Puis on épluche et coupe en petits dès les pommes. Dans une casserole, on mélange les oeufs avec le sucre. On ajoute ensuite la fécule de maïs et on mélange bien. Puis on ajoute le rhum. On met le tout sur feu doux et, sans cesser de remuer, on fait épaissir le mélange jusqu'à obtenir la consistance d'une crème patissière. On ajoute la préparation aux pommes, on mélange bien pour les incorporer et on verse sur la pâte à tarte. On lisse et on place au four chaud (180°) pour 25-30 minutes.
Quand c'est cuit, on laisse refroidir la tarte à température ambiante.

Dans le deuxième temps, on prépare la ganache chocolatée. Pour cela on fait fondre le chocolat avec une cuillère à soupe d'eau. On fait bouillir ensemble le lait et la crème. On bat ensemble les jaunes d'oeuf et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse puis on verse dessus le lait et la crème. On remet dans la casserole et on replace sur le feu, toujours doux, et on attend laisse quelques minutes sur le feu sans cesser de remuer. Quand ça commence à épaissir on sort du feu (attention cela ne doit pas bouillir), la consistance doit faire penser à une crème anglaise.
On verse cette préparation sur le chocolat, en plusieurs fois, en fouettant bien à chaque fois pour obtenir une émulsion brillante.
On verse cette ganache sur la tarte et on lisse et laisse refroidir.

Elle est meilleure le lendemain quand tout a bien pris... alors un peu de patience (si vous le pouvez).
Cette double texture est un délice et l'association des deux couches... la prochaine fois, à la place des pommes, j'essaierai avec des framboises... je vous raconterai, mais j'en bave déjà...

36340104-2

36340273-2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 février 2009

..Diner autour d'une brick (samosas au St Marcellin et mille feuilles aux cerises)..

J'aime beaucoup la feuille de malsouka, originaire de Tunisie, que nous connaissons sous le nom de feuille de brick, cette galette de farine de blé très fine, très très fine. J'avais trouvé une recette pour la faire moi-même chez Nadia mais je n'ai toujours pas eu le courage de m'y mettre, ayant lu partout qu'il fallait une très bonne maîtrise et beaucoup de dextérité pour les réussir. Donc cette fois encore, je les ai acheté toute prête, mais promis la prochaine fois je les fais, surtout que ça a pas l'air très compliqué si l'on suit les conseils de Nadia (si si avec une poêle ça a l'air plus abordable qu'avec un plateau tournant...).

La recette semble est la même depuis des siècles, mais si aujourd'hui l'industrialisation a remplacé (en partie) la main des femmes, avant chaque famille du Maghreb les préparait entièrement manuellement. Et si ça semble facile quand on les voit faire, sans ce tour de main expert, cela se révèle très compliqué pour les non initiés (comme moi). La recette est simple : un mélange de semoule de blé fine, d'eau et de sel. Enfin après il faut maîtriser  quand même. Parce que la simplicité des ingrédients ne doit pas faire oublier que ce qui est à la base d'une bonne feuille de brick, c'est surtout l'expérience et le tour de main.

Et ce qu'il y a de génial avec la brick, c'est qu'elle offre de grandes possibilités : on peut les plier de milles et une façons (bon moi j'en connais que 3 mais je suis sûre qu'il y en a plus...), en faire des aumônières, les utiliser comme fond de tarte. Elles se marient parfaitement avec du salé ou du sucré et elles sont super facile à utiliser ! Et pour les cuissons, on peut envisager plein de choses : le four, la poêle, la friteuse... c'est génial !

Donc ce soir, j'ai décidé de faire un repas autour de la feuille de brick. Des samosas et un mille feuilles. Les samoses étaient farcis avec du St Marcellin, de la pomme granny-smith, du jambon et des épices. Et le mille feuilles était garni avec une crème pâtissière et des cerises.

Blog_1_intro   P1110898

Pour 6 samosas :

  • 3 feuille de brick
  • 1 St Marcellin
  • 1/2 pomme granny
  • 1 tranche de jambon blanc
  • de la chapelure
  • du cumin
  • du piment d'Espelette

 
On commence à préparer la farce en coupant le fromage, le jambon et la pomme en petits cubes.On coupe les feuilles de brick en deux. On place un peu de farce sur la feuille, on saupoudre d'un peu de chapelure et d'épices et on referme la feuille en triangle pour former les samosas. Si vous ne savez pas comment faire, allez voir ici.
On préchauffe le four à 210° et on place les samosas sur une feuille de papier sulfurisé pendant 8 minutes.
Je les avais servi avec une salade assaisonnée avec une vinaigrette au vinaigre de cassis. C'était très sympa.

 Blog_2   Blog_3

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

****

Après pour 2 mille feuilles (enfin le trois brick mais bon...), il faut :

  • 1 feuille de brick
  • un peu de beurre fondu
  • 26 cerises griottes
  • sucre glace
  • chocolat amer en poudre
  • 2 jaunes d'oeuf
  • 30 g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 250 ml de lait
  • 20 g de fécule de maïs
  • 1 trait de rhum

On commence par préparer la crème patissière et on le fait à l'avance parce qu'elle doit être bien froide. Pour cela, dans une casserole les jaunes d'oeufs et les sucres et on fouette bien le tout. Puis on ajoute la fécule de maïs et on mélange à nouveau. A part, on fait chauffé le lait, puis on le verse doucement sur la préparation en plusieurs fois, en mélangeant bien à chaque fois. Enfin, on ajoute le rhum. On met le tout à cuire sur feu doux jusqu'à ce que le mélange épaississe. Il ne faut pas cesser de remuer parce que sinon ça attache vite à la casserole et après la crème aura un goût de brûlé (et ça serait dommage !). Une fois que la crème est prête on la place au frais en ayant pris soin de la filmer.

Pour faire le 3 bricks, on découpe 6 rectangles dans la feuille de brick, on les badigeonne avec un peu de beuure fondu et on les met au four chaud quelques minutes jusqu'à ce que cela prenne une belle couleur dorée. Mais attention, cela va très vite. Pour moi ça n'a pris que 4 minutes.  

Pour les dresser c'est simple : un rectangle de brick, un peu de crème (j'ai renouvelé mon expérience de poche à douille en sac congélation... cette fois ça a mieux fonctionné, mais je crois que je vais vraiment investir dans une vraie poche à douille quand même !), 6 cerises puis à nouveau un rectancle de brick, un peu de crème, 6 cerises en enfin un rectangle de brick que l'on saupoudre de sucre glace et de chocolat en poudre. Enfin, une cerise sur le dessus et c'est prêt ! Reste plus qu'à déguster.

P1110909   P1110895

Bon ap' !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

19 février 2009

..Variation autour du moelleux au mascarpone..

J'ai trouvé cette recette sur le blog d'AnsophiL (La cuisine d'ansophil) qui la tient d'Iza de La petite pâtisserie d'iza. J'ai tout de suite craqué dessus, ayant justement 125 g de mascarpone sur le dos après mes petites tartelettes aux cerises. Et comme j'aime pas gâcher... fallait trouver quelque chose à faire avec. Et quelque chose que j'ai jamais fait c'est encore mieux. Surtout que comme je suis en vacances, j'ai un peu de temps pour cuisiner !
Je me suis donc lancée dans ces petits moelleux qui répondent à toutes leurs promesses ! Miam... quand je repense à cette texture... tendre et  fondante... j'en ai encore les papilles qui frissonnent (si si, ça peut frissonner une papille !).

P1110652    P1110744

P1110717    P1110713

Pour 9 moelleux aux formes diverses :

  • 125 g de mascarpone
  • 4 oeufs
  • 40 g de farine blanche
  • 60 g de sucre
  • 50 g de chocolat blanc
  • 50 g de chocolat au lait
  • 50 g de chocolat noir
  • 24 cerises
  • 2 cuillères à soupe de noix de coco râpée
  • 1 tranche d'ananas
  • 9 litchis
  • 1 trait de rhum

Alors on commence par préparer l'appareil qui sera commun à tous les moelleux. Pour cela on fait fondre séparément 1/3 de la mascarpone avec les différents chocolats. Il faut faire attention à bien faire fondre les chocolats pour obtenir une pâte bien lisse.
Dans un saladier, on bat ensemble les oeufs et le sucre, jusqu'à ce que le mélange devienne bien mousseux. On ajoute ensuite la farine et on mélange à nouveau.
On sépare ensuite cette préparation en trois et on l'incorpore à chaque chocolat mascarponé (si la cuisine est créativité, pourquoi ne pas prendre de liberté avec le langage ?!!?).
Après pour les accompagnements c'est selon les envies.
Voilà ce que j'ai fait.
Dans le fond de 6 petits moules ronds, j'ai placé 4 cerises coupées en deux. J'ai versé sur deux d'entre eux de la préparation au chocolat blanc, sur deux autres de la préparation au chocolat au lait et sur les deux derniers la préparation au chocolat noir.
Dans le fond de 3 petits moules en forme de coeur, j'ai placé 3 litchis coupés en morceaux et sur les deux premiers j'ai versé de la préparation au chocolat noir et sur un troisième la préparation au chocolat au lait.
Enfin, dans le reste de préparation au chocolat au lait, j'ai mélangé une cuillère à soupe de noix de coco râpée et j'ai mis le tout dans un petit moule rectangulaire.
Et avec le reste de la préparation au chocolat blanc, je me suis faite une version pina colada en coupant en morceaux une tranche d'ananas, que j'ai placé dans le fond d'un petit moule rectangulaire. Puis j'ai additionné à la préparation au chocolat blanc une cuillère à soupe de noix de coco râpée et un trait de rhum. Le tout a fini par-dessus l'ananas.
Et le tout a été passé au four, préchauffé à 180°, pendant 20 minutes.
Et c'était un vrai régal !!! Si je me suis amusée à les préparer, mon cher et tendre s'est régalé à les dévorer !!!

 

              P1110659 

                               P1110671

La version trois chocolats/cerises

****

P1110673      P1110677

  P1110706

La version lait et noir/litchis

****

P1110749

La version "bounty" : lait et coco

****

Et ma préférée :

P1110727

P1110735

La version gourmande "pina colada" : blanc, coco, ananas et rhum

 

A vous de faire votre choix maintenant.

Bon ap' !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

31 janvier 2009

..Mousses légères à l'ananas..

Avec l'ananas, c'est l'été en plein hiver et de l'exotisme dans mon dessert. J'adore ce fruit acidulé mais très savoureux. Cette recette de mousse peut se faire avec un ananas frais (Victoria idéal !) mais aussi avec une conserve. Mais en cette saison, il ne faut pas passer à côté des ananas frais.

51529809-2

Pour 4 mousses:

  • 120g d'ananas (Victoria donc)
  • 30g de sucre
  • 10g de farine
  • 2 œufs
  • quelques gouttes de rhum

On commence pour couper l'ananas en cube puis on le mixe. Dans une casserole on mélange les œufs, la farine et la moitié du sucre. On ajoute ensuite l'ananas mixé et le rhum. On met à cuire sur feu doux quelques instants, sans cesser de remuer pour que cela n'attache pas. Quand des bulles commencent à se former, on attend 2 minutes puis on sort le mélange du feu.
Après il faut monter les blancs en neige. On commence à les monter, on ajoute l'autre moitié du sucre puis on recommence à les monter.
On mélange ensuite délicatement les blancs avec l'ananas (attention à ce qu'il ne soit pas trop chaud).
Pour ma part, j'ai pris un autre petit bout d'ananas que j'ai découpé en tous petits bouts pour ajouter à la mousse. Les petits morceaux donnent vraiment un côté très agréable à la mousse.
Après il faut mettre au frais pendant au moins 3 bonnes heures pour que la mousse prenne. C'est frais et vraiment léger.
Par contre, il faut la manger le jour-même parce qu'après la mousse rend de l'eau.

51529845-2 

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 janvier 2009

..Tarte aux pommes version "jeté de pommes"..

A la maison on adore les tartes aux pommes. Mais moi je déteste les découper proprement en quartier et les poser joliment sur la pâte... c'est vrai que c'est plus beau, mais c'est tellement plus long. Du coup, j'ai développé une technique alternative qui permet à mon chéri d'avoir régulièrement son dessert favori et moi d'éviter la corvée découpage. Je taille donc les pommes en petits morceaux et je les pose nonchalamment sur la pâte. Et finalement, c'est presque comme ça qu'on la préfère. Comme quoi !

Blog_1_intro

Alors pour une belle tarte fondante:

  • une pâte brisée (oui parce que Jules n'aime pas le feuilleté)
  • 5 belles pommes Golden
  • 75g de raisins secs
  • 1 œuf
  • 50g de sucre roux
  • 25g de farine blanche
  • 25cl de lait
  • 1 cuillère à soupe de crème fraîche épaisse
  • quelques gouttes de rhum
  • 1 pincée de sucre vanillé

On tapisse un plat à tarte avec la pâte (achetée pour les flemmardes, faite maison pour les courageuses). On jette les pommes coupées sur la pâte, on éparpille ensuite les raisins dessus.
Pour la préparation de l'appareil, il faut casser l'œuf et mélanger avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Incorporer ensuite la farine tamisée, mélanger bien à nouveau pour que cela soit homogène. On verse ensuite le lait, puis on ajoute la crème fraîche. On mélange encore. On ajoute en dernier le rhum et le sucre vanillé. On remue une dernière fois. Et on nappe les fruits avec la crème.
Le tout à four chaud pendant environ 30 minutes, à 220°C.
On obtient ensuite une tarte qui se mange chaude ou bien froide. La différence va surtout être dans la crème qui tiède reste plus souple et froide prend plus la consistance d'un flan. C'est question de goût et de patience aussi parce que nous on tient jamais jusqu'au lendemain pour la goûter !

Blog_2

Maintenant, à vous de jouer !

Posté par Pour ta pomme à 12:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,