Quand y'en a marre, y'a Ch. Felder ! Ch Felder et ses gaufres ! D'ailleurs, ses gaufres sont là même quand y'en a pas marre, je vous rassure, c'était pour le gimmick ! ^-^ Elles sont aussi là, juste quand on a envie de se faire plaisir à 4 heures par exemple (et oui, une fois 30 ans passés, on peut continuer à prendre un petit goûter de temps en temps... c'est pas réserver aux minipouss' ces moments de régression totale !). Accompagner d'un bon thé, c'est une pause parfaite dans ce monde de brutes ! Et si on rajoute quelques pépites de chocolat dans la pâte ? Ben c'est encore plus gourmand !

P1670883

Pour 4 personnes :

  • 83 g de jaunes d'oeufs (soit environ 5 jaunes)
  • 125 g de blancs d'oeufs (soit environ 4 blancs)
  • 125 g de crème
  • 80 g de beurre (au lieu de 125 g dans la recette originale)
  • 375 g de lait
  • 250 g de farine
  • 10 g de levure
  • 1 pincée de sel
  • pépites de chocolat noir

On commence par mélanger la farine, la levure et le sel. On creuse un puits et on place les jaunes dedans, et on commence à mélanger avec un fouet.

On fait fondre le beurre doucement. On laisse refroidir légèrement et on y ajoute 125 g de lait. On verse le mélange lait-beurre dans la farine. On mélange jusqu'à obtenir une pâte épaisse sans grumeaux.

On ajoute à nouveau 125 g de lait ainsi que la crème. On mélange bien. Puis on incorpore les derniers 125 g de lait restant.

On monte les blancs en neige. Les blancs doivent être mousseux et pas trop fermes. Puis on les incorpore délicatement dans la pâte.

Et c'est prêt !

On fait bien chauffer le gaufrier. On huile légèrement. On referme pour que la température remonte. Puis on verse deux louches de pâte dans le gaufrier. On jette quelques pépites de chocolat dessus. On ferme et on laisse prendre les gaufres avant de retourner le gaufrier. On laisse cuire 2 minutes de chaque côté et quand elles sont bien dorées, on les dévore immédiatement, juste saupoudrées de sucre glace.

Elles sont délicieuses. Croustillantes à l'extérieur, fondantes à l'intérieur. Pas trop grasses... bref, j'adore ! Et quand elles sortent du gaufrier, le chocolat est légèrement fondu dedans... regardez plutôt !

P1670887

Maintenant, à vous de jouer !

Source : Ch Felder dans Elle à table n°80