Le plaisir de la boulange... j'adore ça. C'est d'ailleurs certainement l'activité en cuisine qui me détend le plus. Mais je ne peux pas m'y consacrer tous les week-end parce que c'est long quand même... Ce plaisir de manipuler la pâte... ça a un petit quelque chose de l'enfance, quand on s'amusait avec de la pâte à modeler. Là, c'est tout pareil, sauf que les petits pains et les croissants, après, on peut les manger pour de vrai, et pas juste faire comme si... Enfin, depuis que je ne mange plus de gluten, je ne les consomme plus (sauf un pti craquage de temps en temps), mais je m'amuse toujours autant à boulanger et c'est pas Mr Pomme qui va se plaindre, vu qu'il en a deux fois plus pour rassasier sa gourmandise ! Cette fois, je me suis attaquée à la pâte levée feuilletée. Ce n'est pas mon premier essai, mais je n'avais jamais eu l'occasion de publier de recette. Maintenant, c'est chose faite. Je me suis basée sur la recette de Manue. Si je me laisse totalement aller en cuisine et que je suis incapable de suivre à la lettre une recette de pâtisserie, en boulange je suis ultra disciplinée. Je trouve que l'improvisation est difficile avec une telle matière vivante pour mon niveau de connaissance et de maîtrise, alors je suis les recettes qui ont fait leur preuve ! Mais si j'ai été un bon petit soldat pour la pâte levée feuilletée, j'ai fait ma propre garniture. Vous ne serez pas surpris de constater que je me suis laissée tenter par la noisette... C'est ma nouvelle obsession en ce moment... ^-^

Pliésnoisettes_1

Pour 16 pliés :

Pour la pâte levée feuilletée :

  • farine : 500 g
  • sucre : 60 g
  • sel fin : 10 g
  • levure boulangère sèche : 2 cuillères à café
  • oeufs : 2
  • lait entier : 200 g
  • beurre mou malaxé : 260 g

Pour la garniture noisettes/chocolat :

  • chocolat noir : 50 g
  • pâte de noisette : 25 g
  • purée de noisette : 25 g
  • jaunes d'oeuf : 2
  • sucre : 30 g
  • poudre de noisette : 60 g

1-Préparation de la garniture :

On fait fondre le chocolat que l'on réserve.

On bat les jaunes avec le sucre, jusqu'à ce que le tout blanchisse. On ajoute la pâte de noisette et la purée de noisette. On incorpore le chocolat puis la poudre de noisette. On doit obtenir une préparation assez épaisse. On filme et on réserve au frais.

2- Préparation de la pâte levée :

On place dans la cuve du robot la farine, le sel, le sucre et la levure. On mélange l'ensemble, on creuse un puits dans lequel on casse les oeufs.

On fait chauffer le lait si nécessaire selon les instructions du fabriquant de la levure. On commence à démarrer le pétrissage, on ajoute le lait. Puis on pétrit 20 minutes jusqu'à obtenir une pâte lisse et souple.

On boule et on place au frais pour 15 minutes.

On récupère la pâte que l'on abaisse en un rectangle sur un plan de travail fariné. Sur la première moitié de la pâte, on dépose le beurre malaxé. On referme comme un livre. On soude bien les bords pour que le beurre ne s'échappe pas. On abaisse à nouveau en un rectangle. A la façon d'une pâte feuilletée, on replie la pâte en 3. On dépose sur une assiette, on couvre et on met au frais pour 15 minutes.

On reprend la pâte, on recommence à abaisser, à plier, à remettre au frais. On recommence deux fois. Puis on réserve au frais, enroulé dans du papier film, jusqu'à utilisation.

3- Façonnage des pliés :

On divise la pâte en deux. On étale la pâte en un rectangle de 2-3 mm d'épaisseur. On la découpe ensuite en 8 rectangles.

On dépose la crème aux noisettes et au chocolat au centre de chaque rectangle, et comme l'intitulé l'indique, on replie la pâte par-dessus. On fait de même avec la seconde partie de pâte.

On dépose les pliés sur des plaques à pâtisserie recouvertes de papier sulfurisé. On laisse lever 45 minutes sous un torchon propre ou dans le four légèrement préchauffé et éteint.

Avant de cuire, on badigeonne délicatement les pliés avec un jaune d'oeuf additionné d'un peu de sucre glace.

On fait cuire pendant 20 minutes dans un four préchauffé à 200°C.

Une fois que les pliés sont cuits, on les laisse refroidir sur une grille.

Franchement, c'est top ! L'odeur dans la cuisine est vraiment alléchante et quand on croque dedans, quand ils sont encore tièdes, c'est vraiment aussi bon qu'à la pâtisserie (vous aurez compris, j'ai craqué pour une bouchée...). Une fois bien refroidis, on les a congelé, comme ça Mr Pomme a pu en avoir pour son petit déj' pendant quelques jours. Ils tiennent merveilleusement la congélation, et si on les laisse décongeler tranquillement, ils sont aussi bons qu'à la sortie du four !

Pliésnoisettes_2

Maintenant, à vous de jouer !

Source : La popotte de Manue